Grande salle

Inscription
Connexion
  Retour   Répondre

Table de Gryffondor

"Anabelle Franck! "
On l'appelait, c'était son tour. Dans quelle maison irait-elle? À Serpentard comme toute sa famille? Ou dans une autre maison?
Elle s'assied et on enfonça le Choixpeau sur sa tête. Elle attendit pendant un moment qui lui parut interminable puis il dit enfin "GRYFFONDOR! !" Gryffondor? Pourquoi pas? Elle se dirigea vers la table ou sa nouvelle maison l'applaudissait. Elle decida donc de s'assoir la ou il y avait de la place, entre un garçon et une fille qui comme elle, avaient l'air un peu perdus. Anabelle se servie de petits Pois, de puree et de blanc de poulet. Elle se servie aussi de jus de citrouille et se dit qu'il fallait peut-être entamer une conversation, vu ses voisins silencieux. " Bonjour, je m'appelle Anabelle et vous? Dit-elle d'une voix à peine audible.
Dernière modification par Anabelle Franck le 21 mai 2018, 7 h 34, modifié 1 fois.

Je suis un corbeau diagnostiqué accro aux sucreries
Membre de la team tarte au citron meringuée
Deuxième année rp & devoirs
ABSENTE TOUTES LES SEMAINES A(Du 29/09 au 5/10)
Je repondrais a mes rps cette semaine et maximum debut septembre

Table de Gryffondor

Jenna était en train de manger, tête baissée. Elle avait décidé de ne parler à personne. Elle souhaitait terminer son repas et découvrir sa salle commune et surtout son dortoir. Elle but un verre de jus de citrouille lorsqu'une autre première année s'installa à leur table. Elle avait, elle aussi été envoyée à Gryffondor, visiblement. Contrairement à Jenna, la nouvelle petite fille semblait plus extravertie vu qu'elle se présenta d'elle-même sans que personne ne lui ai rien demandé. Jenna releva le regard vers la petite qui, semblait-il, s'appelait Anabelle. Jenna avala une bouchée de sa purée et regarda la petite de haut en bas, la tête haute. Elle devait détonner avec les autres élèves qui, contrairement à elle, semblaient plus chaleureux. Elle devait probablement avoir l'air d'une peste mais elle s'en moquait. Après tout, c'était ce qu'elle était. Mais elle ne pu empêcher sa bouche de répondre.

- Je suis Jenna.

Ce fut clair, net et précis et même si elle n'avait pas dit grand chose, même s'il n'y avait eu aucune chaleur dans ses mots, elle regretta immédiatement d'avoir ouvert la bouche. Elle devait se souvenir qu'elle n'était pas là pour se faire des amis. Elle baissa alors de nouveau la tête et se remit à manger, espérant que l'autre petite ne prendrait pas ces mots pour une quelconque sympathie.

Table de Gryffondor

Anabelle se dit que personne ne devait l'avoir entendu car il n'y avait pas l'air d'avoir des changements chez les autres Gryffondors et elle se dit qu'elle n'aurait peut être pas dut parler. Quand une jeune fille aux longs cheveux blonds lui répondit. Elle s'appelait Jenna. Mais à peine se phrase terminée, elle plongeait la tête dans son assiette, l'air gène. Anabelle espérait ne pas l'avoir blessee. Ou vexée. Pourtant dire son nom n'avait rien de gênant aux yeux d'Anabelle. Elle se dit qu'elle devait sûrement s'excuser. Après avoir avale une bouchée de Purée, elle lui dit :
" Excuse moi Jenna si je t'ai blessé ou vexée, je ne voulait pas."
Elle espérait que ses excuses feraient leur effet, et qu'elle n'avait vraiment pas blessée sa camarade.

Je suis un corbeau diagnostiqué accro aux sucreries
Membre de la team tarte au citron meringuée
Deuxième année rp & devoirs
ABSENTE TOUTES LES SEMAINES A(Du 29/09 au 5/10)
Je repondrais a mes rps cette semaine et maximum debut septembre

Table de Gryffondor

Nausicaä était ravie d'avoir été affiliée à Gryffondor.
Elle rejoignit la table de sa nouvelle maison, ou quelques nouveaux arrivants étaient déjà attablés. La nourriture était apparemment déjà arrivée, puisque certains avaient d'or et déjà la tête plongée dans leurs assiettes.
Nausicaä s'assit en bout de table, avec, en tête, l'idée de manger tout ce qui lui passerait sous la main.
Le fantôme de Gryffondor Nick-Quasi-Sans-Tête s'approcha d'elle.
- Bien le bonjour, mademoiselle Swanson, bienvenue chez les Gryffons, la salua-t-il.
Nausicaä venait d'une famille moldu, et elle n'avait jamais vu de fantômes. A vrai dire, elle n'avait même jamais pensé qu'ils puissent exister. Elle se contenta d'adresser un grand sourire à cet homme - dont la tête, d'ailleurs, était à moitié arrachée - et de lui répondre :
- Merci, c'est gentil.
Près d'elle étaient assises deux filles, dont l'une mangeait sans faire attention autour d'elle, et l'autre avait les yeux rivés sur son assiette sans pour autant y toucher.
- Salut, je m'appelle Nausicaä, se présenta-t-elle. Vous venez d'arriver vous aussi, j'imagine.

Nausicaä de la Vallée du Vent
Batteuse remplaçante des Griffes Ardentes

Table de Gryffondor

A peine Anabelle avait fini de s'excuser qu'un fantôme du nom de Nick-Quasi-Sans-Tete venait saluer des élèves. Elle eu d'abord un sursaut de frayeur. C'était la première fois qu'elle voyait un fantôme. C'est alors qu' Une jeune fille aux cheveux blancs et aux yeux vairons (un vert et un bleu) la saluait et lui demandait si elle venait d'arriver. Elle avait l'air très sympathique. Anabelle regarda Jenna qui ne repondait pas encore et avala sa bouchée et avant de répondre.

"Salut, oui je viens d'arriver. Je m'appelle Anabelle et toi? "

C'était plutôt simple comme réponse mais bon, ça devrait aller. Anabelle avait très envie de se faire de nouveaux amis. Et cette jeune fille qui venait de la saluer, Jenna et elle avait peut etre envie de devenir son amie.

Je suis un corbeau diagnostiqué accro aux sucreries
Membre de la team tarte au citron meringuée
Deuxième année rp & devoirs
ABSENTE TOUTES LES SEMAINES A(Du 29/09 au 5/10)
Je repondrais a mes rps cette semaine et maximum debut septembre

Table de Gryffondor

La petite Gryffondor, Anabelle, s'excusa alors. Elle pensait l'avoir blessée ou vexée etJenna se demandait bien ce qui pouvait lui faire penser ça. Jenna releva alors le regard vers elle pour la jauger. Elle la regarda de haut en bas et s'apprêta à répondre lorsqu'un fantôme apparut à la table des rouge et or pour saluer une autre nouvelle. Elle le regarda avec un visage neutre. Elle aurait tellement voulu être dans la maison du Baron Sanglant. Elle ne se sentait pas à sa place, ici.

Elle hocha doucement la tête lorsque la nouvelle leur demanda si elles venaient d'arriver avant de reporter son regard sur Anabelle.

- Tu ne m'as pas blessée. Ni vexée. Je ne suis pas très sociable, c'est tout. Je ne crois pas que les relations amicales soient d'une très grande importance, ici.

Jenna n'avait jamais eu de vraies amies. Elle ne trouvait pas que cela soit si important. Tout ce qu'elle voulait c'était étudier, avoir son diplôme et avoir un métier très bien payé. D'ailleurs, elle ne savait même pas pourquoi elle répondait. Elle aurait pu ignorer la petite fille mais elle se sentait obligée de répondre, c'était incroyable. D'ailleurs, elle n'avait jamais autant parlé avec des inconnues. Elle ne se reconnaissait plus. Elle reporta son regard sur son repas et continua à le manger tranquillement.

Table de Gryffondor

J'arrivais (un peu en retard) à la table des Gryffons. Ce n'était pas un grand exploit pour mon premier repas ici. Moi qui d'ordinaire était toujours à l'heure !Bon, après, ce n'était pas ma faute si, après m'être perdue pendant près d'une demie heure, les escaliers avaient encore changés de place ! Et dire qu'au début j'était en avance! Quand je suis arrivée à la grande salle, la plupart des gens avaient déjà commencés à manger.

Je m'asseyais donc à une des rares places de libres, non loin d'une fille aux cheveux blonds. Il me semble que son nom est Jenny car j'ai déjà vu des gens l'appeler ainsi.

Je commençais donc à manger.Le repas était succulent. En mangeant, j'en profitais pour observer très attentivement chaque personne de ma table. J'avais déjà croisé la majorité des gens de la table Gryffondor dans la salle commune, dans les couloirs, ou encore, dans le dortoirs des filles.

Je reportait en suite mon attention sur la fille en face de moi (Jenny). Il me semble que la fille à sa droite devait s'appeler Anabelle. Il me semble que ces deux filles étaient également en première année.J'ignore pourquoi, mais Jenny avait l'air assez mal à l'aise. Comme si elle avait dit une chose dont elle avait peur d'entendre la réponse. J'allait lui demander si tout allait bien quand une personne m’appela...J'entendit:

Hey, la rousse ! Il me semble que tu es nouvelle c'est ça ? C'est la première fois que je te vois !

Par déduction, je savais que "la rousse" c'était moi, car j'était pratiquement la seule rousse ici.
Vexée que l'on m'appelle comme ça, je dit:

Alors déjà, au lieu de m’appeler "la rousse", tu pourrais peut-être m'appeler par mon nom. Et ensuite, tu n'es pas obligé de crier ! Je ne suis pas sourde !

Après quoi, je sortie précipitamment de la salle. Heureusement, j'avais, finis de manger peu de temps avant.

(Je me vexe très facilement, ce n'est pas ma faute !)
Dernière modification par Salomé Grenslow le 11 avril 2018, 18 h 05, modifié 3 fois.

Salomé Grenslow-Deuxième année RP
Membre de la chorale de Poudlard
"Perdre n'est pas une option, c'est tu gagnes ou rien!"
Code Couleur: #134F5C

Table de Gryffondor

Juliette était timide, mais affamée. Et cette faim était insupportable ! D’habitude, Juliette mangeait avec ses amis, mais là, aucuns n’étaient à la table. 

« Rien n’arrête la faim d’une Johnson, même pas la solitude ! », jura-t-elle. 

Elle regarda les succulents mets sur la table et s’y assit, en se léchant les babines. Elle se servit une entrée, et, quelques minutes plus tard, se retrouva avec une salade au poulet - aussi élaborée qu’un château de sable -.

Ne sachant que faire, la jeune et maline Gryffondor écouta les conversations alentours, bourdonnants comme dans une ruche. 

Lorsqu’elle se décida de partir, lassée d’écouter et le ventre plein, elle entendit une dispute éclater. Une Gryffondor de première année, qu’elle avait déjà vue, était partie au quart de tour pour - ou en tout cas, de ce que Juliette avait compris - une histoire de cheveux.

Bonne « Dalaï lama » qu’elle était, elle s’approcha des deux personnes qui se disputait. Elle essaya d’identifier la personne qui avait ainsi appelé la jeune Emma, mais ne la trouva pas. 

« Calme-toi, Emma. Cette personne est méchante et sans esprit, ne riposte pas. Ne joues pas aux jeux des idiots à moins d’en être un. », murmura alors la brunette. 

Regardant une dernière fois autour d’elle pour retrouver le coupable - qu’elle ne vit pas -, Juliette prit Emma par les épaules et l’amena hors de la Grande Salle.

2ème année RP * fiche dans mon profil
Si un chameau te dit qu’il sait parler, c’est qu’il te ment.
Est confiance. Est-ce que ça t’as déjà apporté le malheur ?

Table de Gryffondor

Un peu avant que je ne quitte la grande salle, une fille qui, il me semble est en première année, me dit:

Calme-toi, Emma. Cette personne est méchante et sans esprit, ne riposte pas. Ne joues pas aux jeux des idiots à moins d’en être un.

Heureusement, je n'avais pas prévu de dire une seule chose de plus au garçon. J'était trop vexée pour ça. Bon, il est peu être vrai que l'on m'a dit deux ou trois fois, ou plus, que j'était susceptible. Mais ce n'était pas de la susceptibilité là ? Non ?En tout cas, il me semble que ce garçon était en quatrième ou cinquième année. 

D'après mes souvenirs, la fille qui m'avait parlé s'appelait "Juliette". Après que nous fûmes éloignés de la table, je lui raconta l'histoire. 

Avant qu'elle ne commence à parler, je lui posa une question:

Ça se vois tant que ça ? Enfin...je veut dire...mes cheveux ?On les remarques...si...facilement ? 

Ne préférant pas entendre la réponse, je dit:

Tu sait, je me vexe assez facilement, mais en fin de compte, il peut très bien m'appeler "la rousse", de toute façon, moi, je trouve mes cheveux très bien comme ça ! (moui, à par le fait qu'on me remarque à dix kilomètres à la ronde dit-je intérieurement)

Comme on dit, chacun ses goûts !Merci pour ton conseil Juliette !

 Je vais aller dire au garçon que je suis désolé de m'être emporté, et aussi que j'aime mes cheveux comme ils sont. 

Après tout, ce ne sont que des cheveux !C'est mon premier repas ici, autant qu'il se passe dans la bonne humeur !

Et encore merci pour ton conseil Juliette !

Salomé Grenslow-Deuxième année RP
Membre de la chorale de Poudlard
"Perdre n'est pas une option, c'est tu gagnes ou rien!"
Code Couleur: #134F5C

Table de Gryffondor

Ceci est un rp défi dans le cadre de l'animation Le Trésor du Londonien, il n'est donc pas à prendre en compte ni ici ni plus tard. Merci ^^ 

Nous étions en Avril, la neige recouvrait encore le château de Poudlard mais aussi le terrain de Quidditch où avait lieu le match qui opposait les Gryffondor et les Serdaigle. Noor avançait d'un pas décidé vers les Grande Salle, prête à faire le discours qu'elle avait préparé toute la nuit. Les tables de la salle étaient déjà recouvertes de plusieurs mets ce midi ce qui fit grimaçait la fillette qui avait prévu tout un enchaînement. Elle souffla un coup puis monta sur la table des Gryffondor en faisant attention de ne marcher sur aucun des plats qui se trouvaient sur son passage. Elle se racla la gorge avant de lever les bras frénétiquement.

« Oyez, oyez, résidents de Poudlard. Je suis ici aujourd'hui pour vous faire l'éloge de cette magnifique maison qu'est Gryffondor ! Elle sourit en coin avant de reprendre. N'est-ce pas cette maison qui, après tout, a accueilli le célèbre Harry Potter ? Cela veut tout dire d'eux. Ce sont de courageux élèves pleins de détermination et de hardiesse. Tremblez, vous les autres maisons, les Gryffondor sont les plus forts dit-elle d'une voix pincée en remuant à côté de son visage ses petits doigts chérubins. Et puis il faut bien l'avouer, même si Serdaigle est ma maison et que je la soutiendrai contre vent et marée, vous autres joueurs de l'équipe de Quidditch des Gryffondor jouaient remarquablement bien. Chapeau bas les artistes. »

Noor fit une révérence devant les yeux ébahis des élèves. Sa tirade terminée elle fit demi-tour pour descendre de la table mais son pied heurta un saladier plein de sauce tomate ce qui la fit trébucher. À plat ventre sur la table des Gryffondor, le saladier qui s'était envolé plus tôt retomba sur la tête de fillette, répandant plein de sauce tomate sur son visage. La voilà maintenant qui portait la couleur des Rouge et Or avec un grand sourire gêné.

Table de Gryffondor

« Bella Jackson ! » C’était son tour. Bella respira un bon coup, avant de monter les quelques marches qui la séparaient du raboutait et du bruit choixpeau. C’était ce vieux chapeau qui allait décider de ces prochaines années à Poudlard. Il allait décider laquelle des maisons serait la seconde famille de la fillette. Elle s’assit sur le tabouret en bois, et attendit qu’on lui pose le choixpeau sur la tête. Puis elle ferma les yeux, comme un criminel attendant son verdict.
« Hummmm. Je vois là un caractère très têtu.  De la détermination et du courage. Mais aussi de la fierté et, ainsi que de l’ambition. Et-Oh! Qu’est-ce que je vois là! Un grand dédain pour les règles! » A ce moment, le Choixpeau parut froncer les sourcils. « Gryffondor! » Bella rouvrit les yeux. Toute la salle avait les yeux rivés sur elle et applaudissait à en faire tomber les chandeliers . La fillette se leva, pour rejoindre sa table, et recevoir des félicitations de chaque côté. C’était super à Poudlard. Où que tu ailles tu es bien accueilli.
Bella leva les yeux. Au dessus d’elle des étoiles, des milliers d’étoiles dans un ciel nocturne. Et des bougies qui volaient. Incroyable. Elle attendit la fin de la répartition, applaudissant les autres premières années, un peu plus ceux qui étaient répartis à Gryffondor. Puis, la directrice parla, et déclara le buffet comme ouvert. Sous les yeux ébahis de Bella, la table jusqu’à là vide, se remplissait peu à peu d’un véritable festin. Salades, Déserts, TOUT! La fillette vit le garçon à côté d’elle se servir de lasagnes et regretta qu’il n’y en aie pas des végétariennes. Et POUF, un plat de lasagnes sans viande attérit devant la blondinette. Une large sourire fendit son visage, et elle commwnça de manger. Bella écouta les gens autour d’elle, participant du mieux qu’elle pouvait aux discussions. Une fois rassasiée, elle posa ses couverts, et se plongea dans ses pensées. Elle avait vraiment de la chance d’être à Poudlard!

Bella Jackson, deuxième année Gryffondor
« Darling, I’m a nightmare dressed like a daydream »

Table de Gryffondor

"GRYFFONDOR !"
L'annonce du Choixpeau m'avait ravie. L'accueil de ma nouvelle maison était si chaleureux ! J'arrivais à la table après un trajet (presque) sans encombres, et m'assis à l'une des places de libres. J'étais face au tabouret, sur lequel continuaient de monter les élèves. Comme les autres, j'applaudissais lorsque quelqu'un arrivait à la table, et je me mis à observer un peu autour de moi, contemplant le ciel, les autres élèves, les professeurs, le ciel, les bougies, le présentoir fabuleux de la directrice, le ciel -qui, décidément me fascinait ! J'en étais à me demander comment les plats seraient servis (c'est que je commençai à avoir vraiment faim, moi !) lorsque je constatai que la file des élèves s'était tarie, et que la directrice -mince et grande femme aux courts cheveux noirs (j'ai toujours rêvé d'avoir les cheveux noirs, c'est tellement plus discret que le roux foncé dont je suis affublée ! Bref, je m'égare...)- la directrice donc, entamait un discours de bienvenue. C'est au moment où mon estomac se mit à gargouiller dangereusement fort que de la nourriture apparu, magiquement, sur la table. Il y avait de tout, c'était incroyable. J'en perdis même de précieuses minutes sur mon temps de manger à contempler le foisonnement de mets !
Alors que je mangeais tranquillement un délicieux poulet épicé, je vis, un peu plus loin sur la table, en diagonale, ce qui ne pouvait être autre chose qu'un fantôme. Je pensais d'abord que j'hallucinai, mais comme il discutait avec d'autres gens à la table, je fus forcée d'admettre que c'était bel et bien vrai. Je me composais le plus vite et du mieux que je pus un air entendu qui, selon moi, montrait très bien que je connaissais PAR-FAI-TE-MENT l'existence des fantômes, et que je ne faisais pas partie de ces gens qui ignoraient tout de la magie. N'empêche que quand le fantôme salua l'élève et laissa pendouiller sa tête sur le côté, j'eus vraiment du mal à ne pas avoir l'air horrifié, et je m'étouffais -je le souhaitais discrètement- avec ma bouchée. Après une quinte de toux, qui, j'en étais sûre, fut savamment dissimulée grâce à un verre d'eau, j'entendis :
"Ouh la, tout va bien pour toi ?"
Au temps pour la discrétion ! La personne qui m'avait parlé était une fille, il ne me semblait pas en première année (mais il ne faut pas toujours me faire confiance sur ce point : j'ai passé une grande partie de la Répartition la tête en l'air après tout !).
"Oui, oui, répondis-je, honteuse, et sentant mon visage virer au rouge, je ne m'attendais juste pas à ce qu'il ait une tête aussi... Hum... Lâche..."

The lunatic, the lover, and the poet are of imagination all compact -Shakespeare: Midsummer Night's Dream
Hold to the now, the here, through which all future plunges to the past -Joyce: Ulysses

Table de Gryffondor

Je trépignais d'impatience en attendant mon tour, très rapidement je fus appelé, je m'avançais, m'asseyait et soudain retentit un : "GRIFFONDOR". Je restais assis, attendant d'être complètement sûr que je ne rêvais pas, alors que les derniers applaudissements s'éteignait je me levais et partais m'asseoir à la table des Griffondors. Ma famille n'allait pas être très contente de cette nouvelle, en effet je ne connais pas une seule personne de ma généalogie qui ne soit pas aller à Serpentard, mais après tout ne l'avais je pas toujours su, je savais que dans cette "illustre maison" (comme disais mes parents) je n'avais pas ma place. Mais de là à aller à Griffondor, moi qui n'avais jamais eux le courage de révéler à mes parents que les objets élektriques, euh... non : électrique, me fascinait. Je décidais de ne pas gâcher ma soirée à réfléchir à cela, et j'entrepris de faire connaissance avec mes voisins de table, deux garçons de cinquième ou sixième années, qui n'étais, en tout cas, pas très bavard. J'entamais donc une discussion avec une fille de deuxième année en face de moi qui m'expliqua très sympathiquement comment cela se passait, ici, au château de Poudlard. Notre discussion fut interrompu par l'arrivé des fantômes, j'avais déjà vu un fantôme lors de vacance en Allemagne : il avait traversé le jardin ( sans oublier de me saluer ), suivi de près par une équipe du ministère de la magie, chargé de le ramener dans sa crypte. Mais malgré cela, ils m'émerveillèrent encore. Peu après, il nous fallu allez dans nos dortoirs où je passais une très agréable nuit sur un matelas moelleux.

Il ne s'agit pas de savoir si tu combats pour le bien ou le mal, il s'agit de savoir pourquoi tu combats.

Table de Gryffondor

Kirsty avait l'impression de flotter dans du coton. Elle n'avait ni chaud ni froid, ça sentait bon, on entendait des gens discuter, rire, crier. Le plafond était noir comme la nuit, mais les chandelles qui flottaient diffusaient une douce lumière chaude. La blondinette ne savait pas comment elle était arriver a se lever du tabouret, et a marcher vers la table rouge et or qui l'acclamait. Elle voyait des visages heureux sans en distinguer les traits, comme s'ils étaient flous. Kirsty ne savait pas non plus comment elle avait réussit a s’assoir a sa table, et a dire "merci" au troisième année qui lui souhaitait la bienvenue.
Quand le choixpeau avait crier :

- Gryffondor !
Kirsty c'était sentie si soulagée qu'aucune mauvaise nouvelle aurait put casser son moral. Elle souriait a tout le monde, se servait de tous les plats. Elle n'arrêtait pas de jeter des coups d'oeil partout, si bien qu'elle en avait mal a la tête. Elle se servit une part de tourte au poulet, qu'elle mangea a petite bouchée, en pensant au lit qui l'attendait dans la salle commune des courageux. Son rêve c'était enfin réaliser. Elle n'y croyait pas. Les chandelles flottantes, le plafond étoilé, les élèves chahuteurs, les banderoles avec les symboles des quatre maisons et les bons plats, ça devait être un rêve. Rien ne pouvait être réel, c'était si magique !
Le repas fut bientôt terminé, et un garçon brun appela les premières années. Ce devait être un préfet, qui les guiderait jusqu'à leur salle commune. Kirsty jeta un dernier regard a la Grande Salle qui se vidait, avant de se retournée vers le hall.
Elle était enfin a Poudlard.

~Deuxième année devoir et RP
Rédactrice au Gryffon'heure. A la recherche d'un partenaire pour le bal de rentrée de Gryffondor.
Je suis un génie du mal chelou avec des lunettes 3D qui grimpe a la Tour Eiffel avec un faux moldu.

Table de Gryffondor

Enfin. C'est ce qu'elle pensait alors qu'elle était assise là, sur ce petit tabouret à peine assez solide pour supporter son poids, devant des centaines d'élèves et de professeurs. C'est ce dont elle avait toujours rêvé. Elle était à peine plus haute que trois pommes qu'elle réclamait déjà à ses parents de leur raconter des anecdotes sur Poudlard, ce qu'on pouvait y faire, le type de personnes que l'on pouvait y rencontrer. Elle était impatiente de savoir dans quelle maison elle allait être répartie. Avant d'aller à Poudlard, elle avait fait un sondage chez elle pour demander aux membres de sa famille dans quelle maison ils pensaient qu'elle allait être répartie. Résultat :
- Certains (notamment ses oncles et ses cousins) lui disaient qu'elle était tellement rusée et audacieuse qu'elle ferait une excellente Serpentard.
- Ses tantes et ses cousines lui disaient qu'elle était courageuse et chaleureuse et qu'il n'y avait aucun doute qu'elle irait à Gryffondor.
- Ses amis lui disaient qu'il n'y avait même pas à se poser la question, que vu son intelligence elle irait à Serdaigle à coup sûr.
- Sa petite sœur lui disait qu'elle était trop gentille et trop modeste et que c'était impossible qu'elle aille autre part qu'à Poufsouffle.
- Et enfin lorsqu'elle demanda à ses parents, ils lui dirent que ça n'avait pas d'importance la maison où elle allait, du moment qu'elle s'y plaisait. Mais Amber elle, savait que son père aimerait qu'elle aille à Serpentard et sa mère à Gryffondor, leurs maisons d'origine.
Alors quand on l'avait appelée pour qu'elle prenne place sur le tabouret, elle avait soufflé un grand coup et c'était efforcée de penser à tous ces arguments, afin de ne pas fausser le jugement du Choixpeau Magique, bien qu'elle sache que c'était impossible, car il avait toujours raison. Dès que le Choixpeau fut posé sur sa tête, elle l'entendit parler dans sa tête et peser le pour et le contre. Sa famille avait donc raison, elle aurait pu aller dans chacune des quatre maisons. Ses pensées furent interrompues à cet endroit pas le Choixpeau qui s'écria :
- GRYFFONDOR !
Une salve d'applaudissements venant de la table des rouge et or se fit entendre, et elle se dirigea vers la table de sa nouvelle maison, un grand sourire aux lèvres et en murmurant :
- Au moins, ça fera une heureuse !
  Retour   Répondre