Grande salle

Inscription
Connexion
  Retour   Répondre

Table de Poufsouffle

Hélène était en train de machonner un toast sans grande conviction en réfléchissant au devoir de potion qu'elle allait devoir rendre le lendemain alors qu'elle ne l'avait même pas commencé quand la brunette à côté d'elle lança d'un tout pas très assuré : ""Bonjour, je m'appelle Marine, je suis ravie d'être à Poufsouffle. Mon papa y était aussi mais il paraît qu'il a passé toute sa scolarité à jouer des tours aux autres"

Mmmh ... un Poufsouffle à peu près de l'âge de son père qui avait passé sa vie à faire des blagues aux autre ? Elle en avait déjà entendu parler ! L'ami de son père !
"Attends, ce serait pas Andrew Gunberd ton père ? Mon père avait un ami de ce nom qui correspondrait parfaitement à la description que tu a faite ! Au fait, je m'appelle Hélène . Stevan si tu veux savoir mon nom de famille . Enchantée de faire te connaissance !"

Cette Marine avait l'air gentille et Hélène avait toujours adoré ce nom ! Elle ne pouvait pas ne pas devenir amie avec une fille qui le portait quand même. Elle sourit de toutes ses dents à la petite Poufsouffle avant de se rendre compte qu'elle avait renversé son verre de jus de citrouille en se retournant . Le rouge lui monta aux joues ! Au non ! Quelle honte ... Elle s'empressa d'essuyer à l'aide de serviettes en papier, écarlate de honte . Heureusement qu'elle ne s'en était pas mis sur elle !

Visez toujours la lune, même si vous ratez vous retomberez dans les étoiles

Table de Poufsouffle

C'était le premier soir de Tolbad à l'école de Poudlard.

Après cette journée riche en émotions et découvertes, complètement inconnus pour lui dans ce monde, il avait tout de même très faim...
Déjà qu'il avait du mal à se faire à toutes ces nouveautés , voilà qu'il n'arrivait pas à trouver cette fameuse "Grande Salle".
Après plus de 10 minutes passée à demander son chemin et tourner un peu en rond il la trouva finalement.

Elle portait vraiment bien son nom et Tolbad n'en avait encore jamais vu comme celle-là .
Poudlard réservait de belle surprise, mais il adorait ça ..

Les 4 grandes tables étaient parfaitement bien alignées et de nombreuses personnes s’affairaient autour des montagnes de nourriture posées sur celle-ci.
Une avalanche d'odeurs agréables chatouilla les narines de Tolbad, mais il n'en reconnu qu'une seule.
Celle du pâté de viande aux légumes, plat qu'il avait l'habitude de manger chez lui dans "l'autre monde".
Son estomac gargouilla de plaisir et il avança.

Il n'eut pas de mal à reconnaître la table de la maison Poufsouffle. Pour la simple et bonne raison que toutes les personnes arboraient des vêtements de couleur jaune et que le blason de sa maison, était présent.

Il s'approcha d'un pas rapide , et vit 2 filles qu'il ne connaissait pas encore, discutées avec beaucoup d'enthousiaste.
Apparemment elles , à contrario, se connaissaient déjà.

Il décida de s'asseoir finalement, à droite de la jeune fille aux cheveux blond et commença à inspecter ce qu'il y avait sur la table, avec des yeux grand ouvert, remplis de gourmandises...

Le pâté de viande aux légumes était bien présent, et il décida de s'en servir une bonne part.
Il le huma délicatement et commença à manger.

Alors qu'il savourait chaque bouchée en repensant à cette grosse journée , il sentit soudainement une fraîcheur intense, partant de sa cuisse, qui ruissela le long de sa jambe..
Surpris il se leva d'un bond et regarda qu'elle était la cause de ce dérangement.
Comme il s'en doutait , la responsable était belle et bien la jeune fille blonde à côté de lui.

-Hé! Fait attention! l'interpella t-il, alors qu'elle était en train d'éponger seulement sa place, avec sa petite serviette , et semblait ne guère se préoccuper de son voisin qu'elle venait de tremper.

Elle se retourna prestement, rouge écarlate , vers Tolbab choqué d'avoir été interpellé de cette manière, sans nul doute.
Elle avait de très jolie yeux bleu et avait l'air sympathique au premier abord, mais bon, là n'était pas la question.
La robe de Tolbad était encore mouillé et n'était pas des plus agréable à porter... Heureusement qu'il en avait 3 de secours..

Dépité, fatigué et au lieu d'exiger des excuses, comme toute personne sensée aurait faite, Tolbad lui, à cet instant précis, n'eut qu'une seule question qui lui venu à l'esprit.
Il expira profondément et demanda instinctivement à la fille :

- Tu ne serais pas par hasard où sont "les machines à laver" ici ?

"Tout seul on va plus vite, mais ensemble on va plus loin"

Table de Poufsouffle

Tolbad était debout face à la jeune fille, attendant une réponse ou même, à la rigueur , des excuses, mais rien ne lui parvint.
La jeune fille blonde le fixait rouge écarlate sans mot dire.

Il allait renchérir , mais fût couper dans son élan lorsque la jeune fille qui discutait avec la fille blonde, lui répondit avec une légère lueur d'amusement dans les yeux :

-"Il me semble que ce sont les elfes de maison qui s'occupent du linge, de ce fait il te suffit juste de mettre tes vêtements sales dans un coin et tu devrais les retrouver propres le lendemain... enfin je crois"

Tolbad surpris par cette intervention fortuite, bafouilla instinctivement un :

-"Heu..Merci.."

Puis il se rassit à la table devant son repas .
Muet mais bouillonnant intérieurement.. .
*Heu...merci ?!! Non mais quel idiot de répondre juste ça.. Je vais passer pour quoi? .... De plus c'est quoi un "elfe de maison?" .. Réveil toi! Trouve un truc à dire.. !*

Il se retourna donc de nouveau et relança , sa gêne passé, à la jeune fille surprise pas ce revirement :

- "Hum.. Désolé de t'avoir répondu comme ça ce n’était pas très sympa de ma part .. J'ai un peu de mal à me faire à ce monde sorcier depuis que je sais qu'il existe.. C'est à dire moins de 1 mois à peu près..
Cela me perturbe quelque peu mais ça va passer avec le temps, enfin j'espère, surtout si des personnes comme toi, sympathiques, et connaissant ce monde m'aide un peu.."


Tolbad parlait énormément et il le savait , mais il en avait besoin surtout ces derniers temps avec tout ces changements dans sa vie ..
Maintenant qu'il était lancé il continua...

-"Ah au fait, je suis Tolbad Lockgate, sang-mêlé" lui dit-il en lui tendant, une main légèrement nerveuse et timide.

-"Et je ne sais pas ce qu'est un "elfe de maison"continua t-il en lui souriant.

"Tout seul on va plus vite, mais ensemble on va plus loin"

Table de Poufsouffle

Tim se retrouva devant les deux énorme portes de la grande salle, il avait faim, il mourrait d'envie d'une bonne cuise de poulet grillé accompagné de pomme de terre sautées à l'ail, rien que d'y penser son estomac gargouillait.
Il avança d'un pas léger, de nombreux élèves étudiait, discutait ou simplement était entrain de se restaurer, et il ne voulais en aucun cas les déranger.
Il avança le long de la table des poufsouffles et se dirigea à l'écart.
Le jeune poufsouffle s'asseyat sur un des bancs en bois massif et s'attabla.
Dommage pour lui, pas de poulet grillé, pas de pomme de terre sautées. Juste quelque tarte à la mélasse et des patacitrouille.


- Tant pis, je me contenterai de ça. se dit le jeune garcon, quelque peut déçu en prenant une petite patacitrouille.

Il grignota tranquillement en feuilletant le manuel du cours de potion, il avait soif d'apprendre, et l'immensité de cette école lui donnait justement cette opportunité.


* vous me manquez* se dit il en pensant à ses parents et à son grand père.

Il est vrai que Tim à toujours eut un amour fusionnel avec son grand père, qui est son premier pilier depuis sa plus tendre enfance.

Le jeune homme decida de sortir une feuille de parchemin et d'écrire une lettre à son grand père.

Bergling. Un seul dicton est bon à prendre en compte: Mangez, vous vous sentirez mieux"

Table de Poufsouffle

"Ravie de faire ta connaissance Tolbad. Je m'appelle Marine Butruille".
Et elle lui tendit sa main en retour.

Elle enchaîna ensuite sur l'explication de ce qu'est "un elfe de maison"

Tolbad écoutait attentivement Marine Butruille qui répondait avec enthousiasme à sa question et la trouva encore plus sympathique , car elle prenait le temps de lui expliquer et il appréciait les personnes comme ça.

-"Comment définir un elfe de maison? Je te dirais que ce sont des serviteurs qui s'occupent de toutes les tâches ménàgères. Ce sont des créatures humanoïdes qui ont la tête disproportionnée par rapport au reste du corps. Je pourrais te faire un exposé à leur sujet mais nous ne sommes pas là pour ça."

"- Ah d'accord! Merci pour ces explications c'est cool de ta part. J'irais à la bibliothèque me renseigner davantage sur ce que je viens d'apprendre alors" répondit-il, content de cette réponse.

Puis elle continua, comme inarrêtable ou préssé, Tolbad ne savait pas trop.

"Si tu as besoin d'aide, de discuter, n'hésite pas à m'en parler Tobald. Hélène je crois que tu devrais t'excuser auprès de lui, et nous devrions nous retrouver tous quelque part pour faire plus ample connaissance qu'en pensez-vous?"

-" Oh je ne lui en veut pas trop a ton amie ça arrive, mais bon j'espère que lorsque l'on se rencontrera de nouveau, elle et moi, nous pourront avoir davantage de communication.." expliqua t-il, en fixant cette Hélène des yeux. Avant de reposer ces yeux sur Marine.

- "A part ça, ce sera avec plaisir de te recroiser Marine, dans l'école ou ailleurs pour discuter, voir plus, pourquoi pas. Si tu passe par hasard à la bibliothèque tu devrais m'y trouver, j'y vais souvent car j'adore lire et apprendre" répondit-il en souriant.

Sur ce Tolbad se leva du banc , fit un petit geste de la main à la destination de Marine puis traversa la salle avant de disparaître à l'angle de l'immense porte de la grande salle.

*Pour une première soirée , c'était plutôt intéressant pourvu que ça dure* se disait-il.

Le courant était bien passé entre Marine et lui. Espérant la rencontrer de nouveau aux détours d'un couloir ou même à la bibliothèque si elle venait, il commença son ascension vers les dortoirs de Poufsouffle, l'esprit encore plein de question..

"Tout seul on va plus vite, mais ensemble on va plus loin"

Table de Poufsouffle

Ariana se dirigea vers l'entrée de la Grande Salle. Les portes étaient déjà ouvertes, comme chaque fois que le repas commençait. Elle savait se qu'on lui avait demandé de faire, mai elle avait peur et ne savait pas comment s'y prendre exactement, ce qu'elle devait faire. Elle s'avança d'un air gêné et toute rougissante vers la table des Poufsoufles. Elle avait le coeur qui battait mais elle savait que ce n'était qu'un jeu et que tout cela allait être terminé après. Elle choisit des yeux un garçon, biensûr, elle essayait de trouver quelqu'un qui avait l'air tolérant et passif, elle n'avait pas envie que la personne s'énerve ou ne la prenne pas au sérieux...
Elle aperçut alors un Poufsoufle de première année. Il discutait avec une fille qu'elle connaissait de vue seulement, le sujet de leur discussion était les elfes de maison. Ariana ne connaissait rien aux elfes de maisons, elle les voyait juste dans les cuisines, ils étaient souvent occupés par leurs travail et n'avait pas l'air du genre à vouloir discuter.
Il y avait une place libre à coté du jeune homme, elle s'y assit et reffléchit d'abord à comment elle allait s'y prendre. Elle ne savait pas. Elle croyait que ça allait être drôle, mais ce n'était pas si simple que ça.
Elle se lança alors :


-Bonjour... Euh... Tolbad. Je... je te trouve... Charmant...

Elle était devenue totalement équarlate.

Ariana Lucie Anailys, Deuxième année, Poufsouffle.
Team Tarte aux citrons meringuée * Le bonheur, c'est de continuer à désirer ce qu'on possède *
_______________________________________________________

Table de Poufsouffle

"Poufsouffle !"

Joanne se hâta de déposer le Choixpeau sur le tabouret avant de réaliser qu'elle aurait probablement dû le rendre à la directrice adjointe. Too late ! Elle s'éloigna rapidement en direction de la table des Poufsouffle. A moins qu'elle ne se trompe lourdement, il devait s'agir de tous ces élèves en jaune et noir qui venaient d'applaudir les trois derniers élèves tous envoyés à Poufsouffle.
A part ça, Joanne ne savait que penser de sa répartition, car le concept de maisons était assez abstrait à ses yeux, après toute une scolarité à la petite école publique de Newlyn.
Elle avait lu quelques pages sur les maisons dans l'Histoire de Poudlard avant de venir mais ne s'était pas spécialement projetée dans une des maisons en particulier.

Elle trouva difficilement une place entre les deux élèves de première année réparties juste avant elle, Marine et Ariana. Elle avait bien retenu leurs prénoms mais n'étant pas physionomiste, elle les dévisageait en espérant découvrir chez elles un trait physique notable pour les fixer dans sa mémoire plus rapidement.

Ariana s'adressait à un garçon assis à côté d'elle et n'avait pas l'air très à l'aise avec l'exercice :
-Bonjour... Euh... Tolbad. Je... je te trouve... Charmant...

Joanne, habituellement bavarde, repoussa les présentations pour observer la conversation. Coup de foudre de rentrée ? Pari ? Ou même... Philtre d'amour ? (Joanne avait toujours possédé un brin trop d'imagination.) En tout cas... Ne pas interrompre, sauf message de détresse !

Se protéger du soleil, c'est protéger sa santé !

Table de Poufsouffle

Ebony était tranquillement en train de siroter son jus de citrouille à sa table quand tout à coup, une envie irrépressible la prit sans qu'elle ne comprenne vraiment d'où elle venait. Elle avait terriblement envie d'aller voir les Poufsouffle pour leur dire à quel point elle les aimait. 

Evidemment, vous allez me dire qu'elle avait probablement été empoisonnée par une potion ou par un sortilège. Depuis quand la petite Ebony allait parler à qui que ce soit? Elle allait déjà à peine parler aux personnes de sa classe ou même de sa maison alors pourquoi irait-elle parler à des personnes inconnues, qui plus est pour leur dire qu'elle les aimait? C'était contraire à ce qu'elle voulait montrer à tout le monde, à savoir, qu'elle était indépendant, qu'elle n'avait besoin de personne et que par conséquent, elle n'aimait personne.

Quoiqu'il en soi, sans se rendre compte de ce qu'elle était en train de faire, la petite Serpentard se dirigea de manière plutôt enthousiaste à la table des Poufsouffle. Elle s'assit à une place libre et commença à parler à la personne juste à côté d'elle.

" Salut! Je voulais vous dire que je vous admirais pour les sabliers, vous avez vraiment eu beaucoup de points pendant tout le mois dernier, c'était magnifique. Nous, nous étions dans les choux. Et puis, vous êtes toujours gentils avec tout le monde, vous n'êtes pas rancuniers... Comment vous faites? Moi je parle à peine aux gens alors je suis encore moins gentille avec des gens que je ne connais pas. Et puis, votre capacité à toujours manger plus me fascine aussi. Une personne peut manger comme seize. "

La petite australienne continuait de déblatérer ainsi, sans vraiment se rendre compte de ce qu'elle disait. Elle était redevenue un moulin à paroles comme c'était le cas avant la disparition de ses parents, et surtout, comme c'était le cas quand elle parlait à sa grande soeur Madison avant qu'elle ne parte vers du surf. 

D'un autre côté, c'était peut-être mieux, parce que cela lui laissait un peu de répit avant que la personne à côté d'elle ne vienne probablement l'engueuler.

Troisième année RP (2043-2044)

Table de Poufsouffle

Joanne était concentrée sur la conversation à côté d'elle et surtout sur le fait de ne pas avoir l'air concentrée sur ladite conversation. Aussi elle ne vit pas immédiatement se glisser à côté d'elle une brunette aux couleurs de Serpentard qui lui adressa pourtant la parole sans gêne aucune.

" Salut! Je voulais vous dire que je vous admirais pour les sabliers, vous avez vraiment eu beaucoup de points pendant tout le mois dernier, c'était magnifique. Nous, nous étions dans les choux. Et puis, vous êtes toujours gentils avec tout le monde, vous n'êtes pas rancuniers... Comment vous faites? Moi je parle à peine aux gens alors je suis encore moins gentille avec des gens que je ne connais pas. Et puis, votre capacité à toujours manger plus me fascine aussi. Une personne peut manger comme seize. "

Joanne resta un instant bouche bée, elle qui était habituellement bavarde. Elle n'en revenait pas qu'on puisse s'imposer ainsi à la table d'une autre Maison et ne savait pas si elle devait renvoyer la brune dans les cordes ou la remercier.

Ayant reçu une éducation correcte, elle choisit la seconde solution.

"Euh, salut ! Merci beaucoup, c'est très gentil de ta part. Personnellement je suis nouvelle donc je n'ai pas beaucoup de mérite, mais ça fait plaisir de voir que ma Maison est appréciée ! Toi tu es à Serpentard c'est ça ? Vous n'aimez pas manger là-bas ? Tu sais, peut-être que les Poufsouffle sont sympa parce qu'ils se nourrissent bien. Quand j'ai faim je suis vite désagréable, pas toi !"

Se protéger du soleil, c'est protéger sa santé !

Table de Poufsouffle

La fille à qui elle venait de parler était visiblement en première année. Elle avait les cheveux un peu plus clairs qu'Ebony et probablement bouclés même s'il n'était pas facile d'en être certain étant donné qu'ils étaient attachés.

"Euh, salut ! Merci beaucoup, c'est très gentil de ta part. Personnellement je suis nouvelle donc je n'ai pas beaucoup de mérite, mais ça fait plaisir de voir que ma Maison est appréciée ! Toi tu es à Serpentard c'est ça ? Vous n'aimez pas manger là-bas ? Tu sais, peut-être que les Poufsouffle sont sympa parce qu'ils se nourrissent bien. Quand j'ai faim je suis vite désagréable, pas toi !"

Ses paroles confirmèrent les soupçons d'Ebony. Elle était bien en première année. Elle avait l'air d'être un vrai moulin à paroles, mais la Serpentard était toujours sous imperium et elle n'en prit pas ombrage. Quiconque la connaissant un minimum aurait été choqué de voir la conversation qui allait suivre.

" Oui, je suis à Serpentard! La meilleure des maisons si tu veux mon avis. "

La langue d'Ebony avait été déliée, mais ce n'est pas pour autant qu'elle allait commencer à parler amicalement à 100%, il y avait des limites aux sortilèges et autres potions.

" Disons qu'on mange parce qu'il faut manger. Mais ce n'est pas notre moment favori de la journée si je puis dire. Et puis, nous n'avons pas cette capacité à manger autant que vous, c'est fascinant. C'est peut-être pour cela que vous êtes sympas ouais..."

Plus tard, cette réflexion tournerait dans le cerveau d'Ebony. Devait-elle plus manger pour être plus gentille avec les gens? Mangeait-elle plus quand elle était plus jeune? Non, ce n'était qu'une question de passé et de caractère. Mais il n'empêchait que la Poufsouffle marquait un point en disant que quand on avait faim on était toujours plus désagréable. De manière générale quand on manquait de quelque chose on était plus désagréable. C'était valable avec le sommeil aussi et plein d'autres choses.

Troisième année RP (2043-2044)

Table de Poufsouffle

" Oui, je suis à Serpentard! La meilleure des maisons si tu veux mon avis. "

Joanne allait prendre la défense de sa Maison, mais se retint au dernier moment. Après tout, elle venait tout juste d'intégrer Poufsouffle et ne connaissait pas encore Poudlard. Elle n'allait tout de même pas se précipiter pour défendre une Maison qu'elle découvrait tout juste, fut-elle accueillante et bienveillante. Joanne avait toujours été loyale en amitié, mais réticente vis-à-vis des groupes. Sa petite expérience personnelle était que le collectif ne tirait pas toujours vers le haut, aussi elle préférait rester neutre tant qu'elle n'était pas parfaitement en confiance.

La deuxième raison était que la fille à qui elle s'apprêtait à répliquer continuait sur sa lancée :
" Disons qu'on mange parce qu'il faut manger. Mais ce n'est pas notre moment favori de la journée si je puis dire. Et puis, nous n'avons pas cette capacité à manger autant que vous, c'est fascinant. C'est peut-être pour cela que vous êtes sympas ouais..."

Joanne vit passer pendant cette tirade une expression étrange sur le visage de la Serpentard, comme une tension. Elle trouva cela intriguant car la conversation lui semblait jusqu'ici assez légère. Observant plus attentivement, elle réalisa que le langage corporel de son interlocutrice était particulièrement fermé, alors même que le discours conservait une tournure amicale.

Elle était maintenant ferrée et souhaitait en apprendre davantage sur cette étrange fille. Encore fallait-il être assez subtile pour ne pas la faire fuir.

"Je ne connais pas d'autres Serpentards, ils ne sont pas agréables ? Pourtant tu as l'air attachée à ta Maison, donc j'imagine que tu as des amis là-bas."

Très subtil, Joanne. Parfait. Maudite bavarde, incapable de réfléchir avant d'ouvrir sa grande bouche...

Se protéger du soleil, c'est protéger sa santé !

Table de Poufsouffle

Je me promenais dans les couloirs de Poudlards quand je vis des portes ouvertes laissant passer de la lumière et des bruits de bavardages. Par curiosité, je m'introduit dans celle-ci menant à une salle immense dans laquelle se trouvait quatre tables alignées (qui devaient représenter sûrement les quatre maisons). Sur celles-ci se trouvait une multitude d'élèves qui mangeaient et passaient de bon moment entre eux.

Face à ces tables se trouvaient une autre table dans laquelle se trouvaient les professeurs mais aussi la directrice.
Les hauteurs de la salle étaient couvertes d'une multitude de bougies qui éclairaient celle-ci.

Les élèves avaient l'air de tellement bien s'amuser:
"Peut-être qu'en y allant je me ferais des amis" me dis-je. Cette pensée me convainquis.
Alors, je commençais à regarder les tables et j'aperçu celle qui semblait correspondre à ma maison. Je me dirigeai alors vers celle-ci.

Lorsque je fus à proximité des élèves, je leur dis:
"Bonjour, je m'appelle Eclipsa Fox. Je suis en première année et je suis attribuée à cette maison. J'espère que l'on passera une bonne année tous ensemble et que l'on deviendra aussi amis!"

Suite à cela je m'installai à la table

Table de Poufsouffle

Des amis... Ebony avait-elle des amis? Il était évident que non puisqu'elle se comportait toujours de manière à ne pas en avoir justement. Elle avait bien quelques connaissances et devaient avouer que le cocon de la salle commune lui plaisait bien, elle ne changerait de maison pour rien au monde, tout le monde se respectait et respectait l'espace de chacun et c'était vraiment quelque chose qui plaisait à la petite fille. Bien évidemment, il y avait toujours des personnes insupportables, mais il lui suffisait de les éviter. 
Cependant, personne ne correspondait au titre d'ami dans son entourage et cela, elle en avait bien conscience. Katy lui avait dit qu'il faudrait peut-être qu'elle soit un peu plus ouverte de ce côté-là, mais elle avait encore du mal à le faire. Peut-être à la prochaine rentrée scolaire qui sait?

" Non. Je n'ai pas vraiment d'amis, mais j'aime l'ambiance de notre maison. En réalité, je ne suis pas vraiment bavarde normalement... Je crois que... "

Les effets du sortilège ou de la potion commençaient à s'estomper et l'australienne prenait petit à petit la mesure de ce qu'elle venait de dire. Il arrive dans ce genre de choc que l'on ne se rappelle pas de ce qu'on a pu faire ou dire, un peu comme lorsque l'on prend un peu trop d'alcool, mais malheureusement pour elle, la Serpentard se rappelait exactement de ce qu'elle venait de faire. Il fallait qu'elle reprenne conscience, il fallait qu'elle enlève l'idée que cette fille se faisait d'elle, elle n'était PAS amicale. Mais en même temps à quoi bon? Qui la croirait si on lui disait qu'elle avait été droguée? Et puis de toute manière, elle se fichait de ce qu'on pouvait penser d'elle non? Oui, mais elle perdait son côté mystérieux... Rah pourquoi commençait-elle à se poser autant de questions, ça n'allait pas du tout. Il fallait qu'elle retrouve le coupable de cette farce. Se tournant vers la table de Serpentard, elle essaya de sonder les esprits, les regards, mais elle ne réussit à croiser le regard de personne. Il faudrait qu'elle aille inspecter les dortoirs, si c'était une potion qui avait été mise dans sa boisson, la personne avait forcément une trace de ce flacon. 

Prenant à nouveau conscience du monde qui l'entourait, elle se tourna vers la Poufsouffle qui l'avait accueillie et fit quelque chose d'incompréhensible...

" C'était une discussion vraiment très intéressante. Peut-être qu'on se recroisera une prochaine fois, si possible un jour où je n'aurais pas été préalablement droguée par un de mes très sympathiques camarades."

Ebony tira alors une révérence et se dirigea vers les étages inférieurs à la recherche de sa vengeance...

Troisième année RP (2043-2044)

Table de Poufsouffle

Lili est enchantée à l'idée d'entrer à Poudlard. Elle en rêve depuis qu'elle est toute petite. Évidement, comme son père est sorcier, elle connaissait l'existence de ce merveilleux monde. Combien de fois son paternel lui avait-il décrit cette belle grande école au style vieillot mais ô combien chaleureux! Le père de Lili était également à Poufsouffle. Comme son grand-père, sa grand-mère, et tous ses ancêtres. C'est donc depuis la création de poudlard que les sorciers de sa famille sont réparti dans cette maison géniale. Bien sûr, elle n'est pas très objective dans ses propos, car  elle-même est une Poufsouffle. Cependant, ce n'est pas interdit d'être fier de sa maison! Il le faut, au contraire. Mais il y a une différence entre être fier et se vanter. Peu de monde supporte les gens qui se vantent! Et c'est normal. C'est un peu comme si les personnes vous faisaient sentir comme un moins que rien en rabaissant les autres, parfois. Et même si ce n'est pas nécessairement leur intention, c'est ce que leurs interlocuteurs peuvent ressentir. Bref, arrêtons de parler des notions de vie et profitons du bon buffet qui s'offre à nous!
Dernière modification par Julia Lili Martinez le 20 décembre 2018, 0 h 07, modifié 3 fois.

La musique commence là où s'arrête le pouvoir des mots
J. Lili Martinez, 1ère année RP

Table de Poufsouffle

- Janvier 2043

Avec Ariana Anailys
La rentrée de Janvier à Poudlard faisait comme l'effet d'une bombe à Poudlard: après 15 Jours où le château s'était vidés de ces élèves, ils revenaient tous en un jour, ramenant avec eux la festivité et les brouhaha habituelle de l'école de Magie. Cela faisait trois jours que Léo avait vécus cela, bientôt une semaine qu'il avait fêtés Noël et le Nouvel An en compagnie d'une vingtaine d'élèves, la moitié de ces professeurs et la directrice. Ce matin là, Léo était sortis de bonne heure dans le Parc sur le terrain d’entraînements pour un cours de Vol qui se fit en fait de compte dans une salle, en théorie. La tempête de neige faisait rage à Poudlard et c'est couvert de neige que les jeunes enfants rentrèrent dans la classe de Métamorphose, bien emmitouflé dans une cape d'hiver, et qu'ils en re-sortirent, les capes enlevés, la chaleur revenant à eux. Léo sortit à son tour, des parchemins sous le bras qu'il s'empressa de ranger dans son sac. Il en vérifia le contenue et quelle ne fut pas sa surprise quand il découvrit que son roman préféré, acheté par sa famille à Noël avait disparus. Il montas jusque son dortoir. RIEN. Il se dirigea dans le Parc vers la classe de Vol. Le professeur n'avait rien remarquer. Alors, re-couvert de neiges, il se dirigea vers la Grande salle où il s'assit à côté de ses amis. Il interrogea ceux qui était avec lui qui n'avait rien vus également. Un livre Moldue perdue dans un château de sept étages remplis de magie. C'était bien sa veine !. Il réfléchit à toutes vitesse avant de se rappeler que les Poufsouffle avaient eux aussi pus voir quelque chose. Ils avaient eu cours commun de Vol puis de Métamorphose !

Il se leva donc de sa table et se dirigea vers celle des jaunes et noirs avant de demander d'une voie timide, mais pleine de détermination à un petit groupe de blaireaux:
- Je... excusez moi mais est ce que vous auriez pas trouvez un livre ?
- Robinson Crusoé, un livre Moldue ! rajouta-t-il.

Responsable des Nouveaux Arrivants de Serdaigle. -Léo S(Z)olem
Le Mentorat du Tonnerre avec les deux Canards chez les Aigles... Daffy et Donald Duck, toujours présent pour les gaffes !
  Retour   Répondre