Grande salle

Inscription
Connexion
  Retour   Répondre

Table de Serpentard

Cela faisait maintenant quelques heure qu'il avait été envoyé à Serpentard, la plus noble des maisons parmi les trois autres selon lui. Lorsqu'il avait franchi la porte de la Grande Salle, en compagnie des autres élèves de première année, il se souvient encore de la lueur d'excitation qui brillait dans ses yeux bleus nuit. Cependant, il n'avait jamais rien laisser paraître de ses émotions, son visage, si agréable à regarder soit-il, restant aussi froid que le sol de marbre. Lorsque le Choixpeau s'était écrié le nom de sa maison, le jeune homme, qui avait automatiquement chercher des yeux la table correspondante, avait esquissé un sourire satisfait lorsqu'il l'eût aperçue, à  l'opposée de celle des Gryffondor. Cela il s'en souvenait, et ne l'oublierait jamais.

Voilà. C'était ainsi qu'il s'était retrouvé à la table où une vague de vert et argent était assise, mangeait, discutait tout en rigolant. On pouvait dire que la bonne humeur était présente. En ce qui concerne la nourriture, ce n'était pas ce qu'il manquait : Du rosbif, de la marmelade, et toute autres sortes d'aliments étaient présents sur la table des verts et argent. Ce soir-là, le jeune Stephen Sorrow était assis, le dos bien droit, l'air poli, sur le banc de bois, non pas inconfortable, mais pas si confortable que ça non plus,  entre un garçon d'une douzaine d'années, juste à sa droite, ainsi qu'une jeune femme qui devait entamer sa cinquième année à Poudlard, dont il ne connaissait pas encore le nom. Stephen semblait regarder son assiette, le regard pourtant vide. Il n'avait pas particulièrement faim, ce soir-là.

- Stephen ? * dit-une personne dont la voix lui était inconnue *

   Lorsqu'il l'entendit prononcer son nom, Stephen arqua seulement un sourcil, sans se donner la peine de regarder la personne qui l'interpellait,  montrant ainsi qu'il l'écoutait tout de même.

La seule façon d'égaler les dieux, c'est d'être aussi cruels qu'eux.

Table de Serpentard

-PETERSON LUCY ! 
Elle avait été appelé pour la répartition du choixpeau magique, quand son nom a résonné dans la Grande salle, Lucy avait eu la mauvaise impression qu'elle avait du plomb dans les jambes. Déterminé, elle avança jusqu'au choixpeau, sentant les regards déferlés sur elle. Lucy ce demanda alors si elle allait devoir débattre avec le chapeaux, sur ses choix de maisons. Il y avait les intelligents Serdaigle, maison qui aurait put lui convenir: Lucy voulait tout connaitre. Il y avait les bienveillant et loyaux Poufsouffle, maison qui aurait put lui convenir aussi: elle était de nature à aimer le travaille et avait une loyauté a toute épreuve. Il y avait les courageux  Gryffondors, maison très populaire qui pourrait lui convenir: elle était courageuse. Et enfin les Serpentard, que l'on disait malin et roublards. Lucy n'avait pas d'avis sur cette maison. Mais elle savait que ce n'était pas tous des méchants, c'était les frère jumeaux des Gryffondors, par leurs courages. Ceux des Poufsouffle par leur fraternité les uns envers les autres. Et ceux des Serdaigle, par leur intelligence. Etre malin, c'est être très intelligent et très courageux en même temps, après tout. Bien sur, ayant comme fondateur Salazar Serpentard, c'était compliqué.Après tout, ont ne jugent pas les autres en regardants les parents, Lucy en était la preuve. Quand elle arriva près du choixpeau,( ce qui lui parut durer une éternité ) elle le posa sur sa tête et l'ombre se fit. Presque instantanément, une voix résonna dans sa tête : 
" Peterson... lien de parenté avec Esmée peut être... Non! Bien sur que non, tu est la fille de Layla et de Steve Peterson. L'une à Serdaigle, l'autre a Gryffondors, ces deux maisons t'irait a merveille. Ainsi je vois plus de Gryffondor en toi. MAIS... tu as un petit quelque choses en plus, une petite étincelle.. Alors il vaut mieux... SERPENTARD!
Des applaudissement retentirent dans la salle, alors que je me dirigeait vers la table vert et argenté je sentit que les trois autres tables me regardait d'un air perplexe, les ignorants, Lucy continue sont chemin et vint  s’asseoir avec des première années. Alors qu'elle regardait les autres passés, une voix l'interpella.
- Tu c'est pourquoi il te regarde...tu ne ressemble pas vraiment à une personne qui est méchante avec les autres...Tu ne  ressemble pas a une Serpentard.
Lucy ce retourna afin de voir qui lui avait parlé.

-Peut-être que les fées ont une queue...
En fait, personne ne l'a jamais vraiment su.
C'est une énigme éternelle et donc une aventure éternelle !

Table de Serpentard

Depuis que le Choixpeau avait decidé de l'envoyer à Serpentard Abigail était un peu perdue. Elle s'était attendue à toutes les maisons comme celle ci. Son père était moldu et sa mère bien qu'étant sorcière était allée à Serdaigle. Elle ne savait rien de ses grands-parents maternels si ce n'est que sa mère s'était brouillée avec eux peu de temps après sa sortie de Poudlard, elle ne savait donc pas dans quelles maisons ils avaient été, sa mère refusait strictement de parler d'eux. 
Elle se dirigea donc timidement à ce qui serait sa table pour les sept prochaines années et ce sous les applaudissements de ses nouveaux camarades. Elle s'assit à côté d'une fille qui avait été appelé un peu avant elle, si elle ne se trompait elle s'appelait Amandine. Elle lui fit un petit sourire en s'asseyant. En face se trouvait un garçon qui semblait moins impressionné qu'elle, elle n'osait pas trop le regarder, il se tenait bien droit et semblait venir d'une riche famille. Elle regarda autour d'elle les plats qu'il y avait et se décida pour ce qui semblait être un potage de potimaron. Après la traversée du lac, elle avait besoin de se réchauffer, et une bonne soupe ne lui ferait pas de mal, bien au contraire.
Mais elle ne voyait pas de pichet de jus de citrouille à porté de main, il y en avait un un peu plus loin mais elle ne parvenait pas à l'atteindre. Elle prit donc son courage à deux mains et s'adresse à sa voisine.

"
Excuse moi, est ce que tu pourrais me passer le pichet de jus de citrouille?"

Elle espérait ne pas essuyer un refus, elle se sentirait vraiment bête si c'était le cas, déjà qu'elle n'était pas à l'aise, cela aurait été une catastrophe.

Première année RPG*Poudlard 2042

Table de Serpentard

Reducio
Attention, ce RPG ne se passe pas le soir de la rentrée. Il s'agit d'un gage que m'a donné Sofia Davis.



L'heure du dîner. L'estomac de Violet commençait à gargouiller ; un après-midi à Poudlard, ça creuse ! Mais aujourd'hui, il devrait attendre encore un peu : elle avait d'abord une mission à accomplir. Assise comme à l'accoutumée  à la table des Serpentard, cela faisait quelques instants qu'elle regardait les alentours. Dans la Grande Salle, la plupart des élèves étaient déjà présents et les plats apparaissaient un à un ; ça allait être le moment pour la rouquine d'entrer en scène.  Se répétant mentalement qu'elle pouvait réussir le défi qu'on lui avait lancé, elle se leva doucement et se tourna vers ses camarades de table.
D'une voix timide, mais néanmoins suffisamment claire pour être entendue, elle s'exclama :

- Vo-votre attention s'il vous plaît ! J'ai... j'ai quelque chose à vous chanter.

Prenant son courage à deux mains, elle se remémora les paroles qu'elle s'apprêtait à déclamer, puis se ravisa. Il valait peut-être mieux annoncer de quoi il s'agissait ; ainsi les élèves seraient un peu moins surpris. Mais y en avait-il beaucoup qui connaissaient le compositeur ? La fillette était sûre que non. Après tout, elle-même n'en avait jamais entendu parler avant de commencer ses recherches pour répondre à son gage. Allemand, XVIIème siècle, opéra moldu... Que de concepts lointains pour qui ne s'en préoccupe pas, ce qui était sûrement très fréquent chez les sorciers britanniques de sa génération. Et pourtant, n'importe quel élève soucieux de s'intéresser d'un peu plus près à l'histoire de la musique moldue pouvait sans trop de peine se procurer le livre qui l'avait aidée : il prenait régulièrement la poussière dans une des sections de la bibliothèque de l'école. Les férus des non-maj' s'y étaient probablement déjà penchés, mais qui avait été assez fou pour apprendre un des morceaux du prétendu chef-d'œuvre ? C'est que l'allemand était une langue compliquée à prononcer pour des britanniques ; Violet en avait fait l'expérience. Heureusement qu'à défaut d'avoir trouvé un opéra anglais, elle avait déniché quelque chose de court. Ce n'était pas qu'elle avait particulièrement honte de chanter devant les autres, mais elle voulait éviter les moqueries éventuelles. C'est pourquoi elle avait tout fait pour être le plus à l'aise possible le jour-j. Elle se tenait donc là, fin prête à réaliser la mission qui lui avait été confiée par Sofia, une élève de première année de sa Maison.

- Alors... c'est un extrait de la Flûte Enchantée de Mozart, un compositeur moldu.

Inspiration… expiration. La rouquine tentait de se calmer. Elle allait y arriver, ça allait bien se passer. Il fallait qu'elle ait confiance en ses capacités. Ce n'était pas un examen et pourtant, qu'est-ce qu'elle avait le trac tout d'un coup !

*Je me demande comment Harry Potter aurait réagi, à ma place...* se dit-elle. Elle ne pouvait s'imaginer la scène sans réprimer un sourire. Harry, son modèle, en train de chanter ? Ca semblait contre nature. Mais le point commun qu'elle avait avec lui à cet instant, c'était qu'elle était obligé de faire face à une foule. Et bienveillante ou non, Harry avait fait de son mieux, lui. Alors elle aussi, elle donnerait le meilleur d'elle-même. Ouvrant la bouche sans plus tarder, elle entonna l'air qu'elle avait pris soin  de répéter pendant des heures :

« Das klin-get, so herr-lich, das klin-get so schön !
Tra-la-lalala la lala lala la lala !
 »

Au fur et à mesure, sa voix devenait plus assurée et  le constatant,
elle se fit de plus en plus enjouée.


« Nie hab' ich so et-was ge-hört und ge-seh'n !
Tra-la-lalala la lala lala la lala !
 »

Allez, plus que le dernier couplet !

« Nie hab' ich so et-was ge-hört und ge-seh'n !
Tra-la-lalala la lala lala la lala !
 »


Fière de sa performance, la rouquine se tut enfin, osa une petite révérence et se rassit, un regard interrogateur à l'adresse de ses camarades. Elle était curieuse de savoir ce qu'ils en avaient pensé. Une fois qu'elle aurait eu des retours, elle pourrait enfin se rassasier.

3e année RP (ne vous fiez pas à mon année devoir !) Présence réduite pendant toute l'année scolaire.
code couleur : green

Table de Serpentard

Je m'avance tranquillement, le pas léger et la tête en l'air, sous les applaudissements de mes nouveaux camarades. Je m'assois à la première place libre que je vois, et salue les élèves qui m'entourent. La discussion reprend son fil, et dès que la répartition fut enfin terminée, les plats délicieux sont apparus. Je regarde avec amour tout cet étalage de nourriture, et repère rapidement l'absence de sushis.
*Zut, il n'y en a pas... Comment je vais survivre moi, sans ça ?*
Je soupire et garde le sourire, en me servant dans chacun des plats présents sur la table. J'écoute avec attention les élèves autour de moi, deuxièmes années principalement. Ils débattent sur les meilleurs cours, les meilleurs professeurs, les livres de la bibliothèque qu'il faut absolument lire. Certains parlent de leurs vacances, de leurs familles.
Je me rends bien vite compte que le nombre de sang-pur ou né sorcier est bien plus élevé que le nombre de sang-mélé, voir pire, le nombre de né-moldu. Je n'ose pas trop parler, et attend bien sagement que quelqu'un m'adresse la parole tout en finissant mon assiette.
*J'espère que ce ne sera un problème pour personne. Au pire, tant que l'on ne me demande pas, je n'en parlerai pas. On verra bien, au fil des jours et des semaines, ce que pensent vraiment les élèves du statut du sang..*
Je lance un regard vers la table des professeurs, et tente par jeu de deviner qui enseigne quelle matière.
Le repas terminé, on nous envoie nous coucher, alors je me lève et suit la préfète des Serpentards qui nous invite à une visite guidée rapide du château, jusqu'à la salle commune des Serpentards, où nous allions tous passer le plus clair de notre temps, pour les sept magnifiques années à venir.

Méfaits Accomplis !

Table de Serpentard

Aldrienne commençait à succomber à la panique. Les élèves défilaient un à un et les applaudissements pleuvaient à chaque fois que l'un d'entre eux rejoignait une des quatre tables dédiées aux quatre maisons. Qu'allait il se passer quand son tour viendrait ? Quelle maison allait elle rejoindre ? Et si le Choixpeau ne la jugeait digne d'aucune maison et la renvoyait chez elle ? L'attente était insupportable ...
Les trois seuls élèves qu'elle avait rencontré dans le train avaient déjà été appelé et elle se retrouvait de nouveau seule ... Ils avaient tous les trois rejoint la table des Gryffondors sous une slave d'applaudissements. Si elle ne savait pas à quelle maison elle s'identifiait le plus ce matin en se levant, une part d'elle espérait être envoyée à Gryffondor avec les trois autres. 
Lorsque le Choixpeau appela finalement son nom, elle avait rongé tous ses ongles et jouait nerveusement avec une mèche de cheveux.
- ALDRIENNE WILDS !
Son coeur battait la chamade et sa gorge était soudainement sèche. C'est le souffle court et les genoux flageolants qu'elle s'avança sur l'estrade. Est-ce que les autres entendaient aussi le battement de son coeur résonner dans toute la pièce ? Lorsqu'elle prit finalement place sur le tabouret, elle faillit défaillir et du fermer les paupières pour ne pas s'évanouir. 
- Huuuum... Voilà qui est intéressant. Oui, je vois, je vois ... Un grand cœur et de grandes capacités. Mhhmm, du courage. Mais je sais quelle maison te mènera sur la route de la grandeur ... SERPENTARD ! 
Aldrienne rouvrit les yeux alors que les premiers applaudissements se faisaient entendre. Se relevant, c'est d'un pas plus léger qu'elle rejoignit la table de sa nouvelle maison. Elle n'était peut être pas en compagnie de ses nouveaux amis, mais au moins ses camarades l’accueillirent avec enthousiasme, ce qui était plus que tout ce qu'elle espéré, et elle ne put retenir un sourire alors qu'elle s'asseyait au près de ses pairs. Elle devait faire confiance à la décision du Choixpeau.

Wild but wise

Table de Serpentard

Johanna venait d'entrer dans la grande salle pour la première fois. Elle fut surprise par tant d'émerveillement et tout ces regards tournés vers eux, les premières années. Elle avança en suivant les autres élèves marchant au milieu des quatre tables placées verticalement représentant chaque maison. Il y avait des centaines de bougies en lévitation en dessous d'un plafond d'étoiles. Tout les élèves discutaient et riaient,elle en reconnu quelques-uns avec qu'elle avait rencontré peu avant la rentrée. Lorsqu'ils s'arrêtèrent de marcher Johanna pu observer la seule table disposée horizontalement dans la grande salle: la salle des professeurs. La directrice, madame Loewy,se trouvait au milieu de table et tenait son discours en direction des premières années. Quand elle eut fini, elle se dirigea devant le groupe d'élèves fraîchement arrivés avec, dans ses bras, un chapeau. Le choixpeau magique. Dans la famille de Johanna,tout le monde était allé à Serpentard. Elle espérait depuis toute petite suivre les traces de sa maman et sentit tout à coup la peur monter en elle. Plusieurs élèves avaient déjà été appelés, certains étaient à Gryffondor,d'autres Pouffsouffle. Puis son tour arriva. 

Johanna Hostek! Cria la directrice. 

Johanna sentit ses jambes se dérober à chaque pas qu'elle faisait, elle ne se trouvait qu'à cinq mètres du tabouret mais la distance lui parut telle qu'elle fit mille pas. Elle s'assit dessus et fit face aux quatre tables d'élèves la regardant avec intérêt. Dans quelle maison serait-elle? Lorsqu'elle sentit enfin le poids du chapeau sur sa tête,Johanna retint sa respiration. 

SERPENTARD! Annonça le chapeau d'un ton sûr. 

Johanna se leva du tabouret en se sentant soulagée, elle eu les larmes aux yeux et fut si fière d'avoir été envoyée à Serpentard,qui est maintenant sa maison. Elle se dirigea vers leur table, d'où les applaudissements venaient en veux-tu en voilà. Certains lui sourirent d'autres la prirent dans leurs bras,elle sentit en elle une vague de bonheur indescriptible et un soulagement immense. Elle s'assit à côté d'une fille qu'elle avait aperçue sur le quai avant d'embarquer dans le Poudlard Express. Elle observa jusqu'à la fin la répartition dans les maisons,une jeune fille qu'elle avait rencontré sur le chemin de traverse avait été envoyée elle aussi à Serpentard,Héléna qui était dans le train avec elle était à Gryffondor. 
Elle mit du temps à sortir de ses pensées et à se rendre compte que le repas avec commencé. De merveilleux plats, plus gros et plus appétissant les uns que les autres, étaient apparus sur la table d'un coup de baguette magique. En regardant tout ce qui était proposé elle en eu l'eau à la bouche et mangea comme elle n'avait pu encore manger depuis le début de la journée. Johanna regretta d'avoir eu si peur de cette journée, ce fut la plus belle journée qu'elle eu passé en onze ans. La seule chose qu'elle eut envie de faire après avoir mangé tout ce qui passait sous ses yeux, était de découvrir son dortoir et d'apprendre à ses parents qu'elle aussi était à Serpentard. 

J.Hostek

Table de Serpentard

Cela ne faisait pas longtemps qu'Athalée attendait de passer et de mettre le choixpeau sur sa petite tête. On ne pouvait pas dire qu'elle était pressée, elle était plus angoissée, stressée, paniquée...de passer devant tout les autres élèves qui étaient déjà assis à leur table. Puis ce fut le moment:
"Athalée Drasilio."

À ce moment là, la jeune femme perdit ses moyens, elle avait peur de tout: est ce qu'elle allait se mette à trembler devant tous les élèves, allait elle s'évanouir ce qui lui était habituel!? Elle s'avança vers le tabouret, s'assit et écouta le choixpeau:

"Oh tu n'as pas confiance en toi..... Tu es timide.... Mais tu veux changer cela....tu veux montrer que tu es capable de bien des choses.....tu es très doué pour certaines choses.... Tu es prête à tout pour faire tes preuves.....alors je pense que tu vas aller à....

Athalée s'était sentit mal, elle avait eu peur!
"Serpentard!!!!!"

Athalée fut soulagée d'apprendre qu'elle était enfin répartit dans une maison, et ce n'était pas n'importe laquelle, c'était Serpentard! Elle allait se retrouver dans la maison des fameux serpents d'or et d'argents.
Elle regagnit alors la table où les applaudissements et les cris venaient de retentir.  Elle était trop timide pour profiter de cet instant, elle s'était dépêché de sortir de la vue des autres élèves et s'était assise au bout de la table de sa nouvelle maison. Elle se retourna pour regarder les autres élèves être répartit. A la fin, elle n'avait pas suivit le reste de la répartition, elle s'était concentrée sur elle-même pour se calmer et se dire qu'elle était enfin à Poudlard, maintenant tout se passerait bien, c'était certain.
Au moment de commencer le repas, Athalée se retourna enfin vers les élèves de sa maison et dit son bonjour discret et habituel. Puis elle profita du repas comme chacun. Elle était émerveillée par cet endroit qui serait dorénavant son école. Ce fut une des plus belles soirées de la jeune femme.

Vive les cours... Enfin presque ! Cela me cause du retard dans les rp ! Je m'excuse enorment!!
.JE SUIS UN SERPENT ET UN DRAGON ET UN LOUP.
"Lire c'est échapper à la réalité un instant pour vivre dans le rêve!"

Table de Serpentard

J'était morte de trouille, je ne savais pas où le choixpeau allait me mettre, les mains moites, j'avais l'impression que le sol allait de dérober sous mes pieds. Le choixpeau envoyais certains à Gryffondor, d'autre à Serpentard, sois Serdaigle ou Pouffsouffle. J'avais tellement peur que je décida de fermer les yeux quelques minute histoire de me détendre, cela marchais à chaque fois que ça n'allais pas trop, c'était mon père qui m'avais montré comment faire, depuis ça marche que je ferait à chaque fois que ça n'allais pas tellement. Je rouvris les yeux, je voyais les élèves être partir dans leurs maisons respective, je les voyais défiler, ils étaient autant paniquer que moi et après je voyais qu'ils avaient le sourire aux lèvres.

Soudain la directrice cria mon nom: Kellya Delamare.

Je m'avançais toute tremblante jusqu'au tabouret, une fois assise dessus, j'attendis nerveusement dans quel maison on allais me mettre, je tremblais tellement que j'avais envie de ça en finisse.

Serpentard! Cria le choix peau.

Je marchais jusqu’à la table des serpentard, où je pris place . J'attendis avec impatience de manger, j'avais tellement faim. Je commençais à manger avec appétit, j'en mettais autant que possible dans mon assiette. J'avais tellement hâte de découvrir la salle commune. Les autres élèves de première année était autant curieux de découvrir autant que moi. Une fois rassasiée j'attendis avec impatience où l'on dormira ma première nuit.

Table de Serpentard

Reducio
Ce RP ne se passe pas pendant le premier repas, c'est juste un défis lancé par une camarade de dortoir.



Un corps se faufile dans la Grande Salle en se cachant comme il peut sous une large cape noire. Les talons de la silhouette claquent au sol tandis qu'elle rejoint la table des verts et argents au pas de course. Plus jamais, et quand elle dit jamais c'est bien J-A-M-A-I-S elle n'acceptera un défi donné par ses camarades de dortoirs. Après-tout, elles restent des Serpentard et unes de leurs caractéristiques est la ruse. Cassiopée se mit debout sur un banc et retira sa capuche en laissant une cascade de cheveux noirs lui descendent dans le bas du dos. Elle s’éclaircira la voix et entama un opéra Allemand d'une voix claire. Heureusement qu'elle chantait bien, elle n'imaginait pas l'horreur si ça n'avait pas été le cas.

Ein Mädchen oder Weibchen

wünscht Papageno sich!

O so ein sanftes Täubchen

wär’ Seligkeit für mich!

Dann schmeckte mir Trinken und Essen,

dann könnt’ ich mit Fürsten mich messen,

des Lebens als Weiser mich freu’n,

und wie im Elysium sein!

Ein Mädchen,usw.

Ach, kann ich denn keiner von allen

den reizenden Mädchen gefallen?

Helf’ eine mir nur aus der Not,

sonst gräm’ ich mich wahrlich zu Tod.

Ein Mädchen,usw.

Wird keine mir Liebe gewähren,

so muß mich die Flamme verzehren,

doch küßt mich ein weiblicher Mund,

so bin ich schon wieder gesund.


Sa voix résonna dans la salle devenue silencieuse. Elle mit un terme à son morceau rapidement et sauta du bon pour retrouver la terre ferme. Ses doigts se croisèrent dans son dos. Elle pria Merlin de pouvoir sortir de la Salle sans sanctions. Peut être qu'avec un peu de chances les autres élèves oublieront totalement son petit spectacle d'ici quelques jours...

Elle rabattit sa capuche sur son visage et se précipita vers les lourdes portes en bois. Tant pis si elle ne mange pas ce soir, au moins elle évite une humiliation certaine.

Globe Oculaire
Entre nous, les Gryffons méritent cent fois plus de gagner la coupe.
A moins que ce ne soit l'inverse ? :thinking:

Table de Serpentard

Pendant le petit déjeuner, ne voyant aucuns Gryffondor à sa table, elle se dirigea vers celle des Serpentard, où elle avait remarqué Cassiopée, une bonne amie à elle. 

À la fin du - beau ? - chant, la Serpentard se rassit et mangea, comme si rien de spécial ne s’était passé. Et Juliette trouvait ce comportement digne. 

Le duo Gryffondor maladroite et Serpentard chanteuse attirait les regards, surtout ceux des Gryffondor et des Serpentard. 

Pour oublier les regards déposés sur leurs épaules, les deux jeunes filles discutèrent de tout et de rien, tant et si bien que tout le monde les oublièrent et retournèrent à leurs petites histoires.

« Tu te souviens de notre rencontre, Cassy ? On était dans le Poudlard Express. Ensuite, on s’est revu dans le parc, et à partir de là, on s’est revu et reparler... ».

La petite Serpentard acquiesça et les enfants évoquèrent encore d’autres souvenirs. À les voir ainsi, on pourrait croire voir de vieilles femmes qui évoquent des souvenirs après avoir retrouvé un vieil album photo, alors qu’elle n’avait que 11 ans chacune...

Lorsque Juliette eut fini de manger, elle embrassa son amie, lui fit un signe de main et s’en alla pour sortir de la Grande Salle.

Elle ne partît pas bien longtemps, aillant oublié son sac. Elle le reprit, rouge de honte, et, cette fois-ci, repartit pour de bon.

2ème année RP * fiche dans mon profil
Si un chameau te dit qu’il sait parler, c’est qu’il te ment.
Est confiance. Est-ce que ça t’as déjà apporté le malheur ?

Table de Serpentard

-Nathan Brior!

Le nom résonna dans la salle silencieuse. Nathan se redressa un peu plus et marcha d'un pas qu'il espérait décontracté vers le Choixpeau, tremblant quelque peu sous le regard attentif des élèves de Poudlard. Il est vrai qu'il avait l'habitude d'être dévisagé ainsi, surtout lorsqu'il était en compagnie de ses parents, mais aujourd'hui c'était différent. Pour se donner du courage, Nathan souffla un bon coup et leva la tête vers le vieux chapeau abîmé par les siècles passés. Pourtant, l'enfant blond le regarda avec respect. Il savait que c'était une relique crée par les 4 Fondateurs et ses parents lui avaient toujours répété de montrer le plus grand respect à tout ce qui avait un rapport avec des puissantes personnes, ainsi qu'aux personnes elles-même bien sûr. Il enfila donc avec décence le vieil objet et patienta avec angoisse.

Même si il avait répété avec assurance qu'il irait à Serpentard comme toute sa famille avant lui dans le train, il ne menait pas large intérieurement. Il savait qu'il avait quelques caractéristiques de Gryffondor et de Serdaigle, comme sa curiosité et son désir de savoir, et cela le terrifiait. Certes, il savait très bien que ses parents l'aimerait où qu'il aille mais qu'en penserait ses grands-parents, qui eux étaient beaucoup plus vieux jeu! Et que dire de ses ancêtres, qui le regardait depuis là-haut! Et puis il y avait lui, Nathan. Il serait anéanti si il allait dans une autre maison que celle de la famille Brior.

Plongé dans ses sombres pensées, il sursauta lorsqu'il entendit une petite voix dans sa tête.

-Eh bien eh bien, tout cela est très confus dit moi... Tu as peur de ne pas aller à Serpentard n'est-ce-pas? Il est vrai que Serdaigle serait une bonne maison pour toi... Tu a soif de connaissance et tu es bien érudit...
-Attendez! s'écria Nathan intérieurement avec affolement. Vous ne pouvez pas me mettre à Serdaigle comme ça! Je suis né pour aller à Serpentard! Vous ne pouvez pas détourner ma destinée!

Le jeune Brior se frappa la tête intérieurement après avoir fini sa plainte. Sa destinée... Il fallait qu'il se ressaisisse. Le Choixpeau ne lui laissa pas le temps de prendre la parole.

-Tu m'as l'air bien sûr de toi... déclara-t'il d'un ton amusé. Un Brior à Serdaigle... Ce serait très drôle tu ne crois pas?

Nathan secoua la tête avec affolement et entendit le Choixpeau rire.

-Mais tu as raison, reprit-il plus sérieusement. Je ne regrette pas mon choix. SERPENTARD!

Des applaudissements venant principalement de la table du fond à gauche retentirent dans la salle. Nathan enleva le Choixpeau avec soulagement et afficha un sourire en coin en se dirigeant vers sa nouvelle table pour les 7 prochaines années. Il s'installa entre deux garçons de son âge qu'il avait vaguement aperçu dans le train et sourit à ses nouveaux camarades de maison. Un cinquième année lui mit une claque dans le dos puis tout le monde se tourna pour suivre la fin de la répartition. Nathan observa d'un air absent un jeune garçon rejoindre la table des Poufsouffles puis applaudit comme les autres une fille qui les rejoignait d'un air excité. Puis la répartition se termina sur un nouveau Gryffondor et le jeune blond écouta avec un semblant d'attention le discours du directeur. Il avait du mal à rester calme. Lui qui était plutôt patient d'habitude ne pouvait pas rester sur ce banc sans bouger! Il voulait devenir le capitaine de Quidditch de sa maison, être élu Préfet en chef comme son père et découvrir sa salle commune!

Puis des mets apparurent devant lui et le sortirent de ses pensées. Des murmures émerveillés s'échappèrent des premières années. Un brouhaha accueillant retentit dans la salle et Nathan eu un grand sourire. Il se retourna vers le Choixpeau resté sur son tabouret et murmura un "Merci" inaudible. Il vit avec stupéfaction la relique se redresser légèrement et la rayure qui servait lui servait de bouche s'étirer. Après quelques instants de total incompréhension, Nathan sourit de nouveau et retourna manger. Poudlard était vraiment magique...

I had a dream.
2ème année RP

Table de Serpentard

J'étais dans le hall d'entrée de Poudlard Et de grandes portes s'ouvrirent tout à coup. Le petit groupe de première année s'avança doucement Dans la grande salle Que les lourdes portes venaient de dévoiler. Nous étions tous émerveiller, Que ce soit Pour le fantastique plafond, Pour les grandes tables ou Pour le choixpeau qui trônait fièrement au fond de la pièce poser sur un tabouret. Malgré ma fascination pour cette pièce magique je sentis le stresse m'envahir lentement... pour détourné mon attention Je commença à observer les autre nouveaux élèves mais seulement quatre réussirent à retenir mon attention. Le première était un garçon, son visage était impassible... froid. On pouvait sentir Que ce visage possédait constamment cette expression... mais Si l'on fessait attention on pouvait discerner de la souffrance sous ce masque de froideur.
"Stephen Sorrow."
Le garçon s'avança d'une démarche arrogante, mais avec un peu d'attention sa peur Se ressentait. Il s'assit sur le tabouret et un professeur lui déposa la relique, le choixpeau, sur sa tête. Un moment de silence passa ou une expression d'angoisse se dessina sur le visage du garçon... Stephen Sorrow Il me semble.. Sorrow? Cela me rappelle quelque chose... Ca y est! Les Sorrow sont une famille très riche et possède une grande affaire depuis des générations... Je comprend mieux son visage froid et sa souffrance... il a du etre élever comme une machine... Sans amour... Je secoua rapidement ma tête, cela ne me concernait En Rien! Il fallait que j'arrête d'analyser les gens autours de moi! Tellement prise Dans Mes pensées Je n'avais pas remarqué que le jeune homme avait été répartis à Serpentard ainsi qu'une blondinette avec un grand sourire. Après quelques élèves répartis dans les différentes maisons arriva une jeune fille, Aldrienne Wilds, qui s'emblait en proie à une angoisse terrible. Je ressentis un élan de compassion envers cette adorable Fille... Elle fut Finalement répartis à Serpentards. À côté de moi un autre jeune garçons regardait la salle.
"Nathan Brior."
Cela devait être lui... il avança avec assurance jusqu'au tabouret, Il garda cette expression sauf lors d'une briève seconde où La peur passa sur son visage.
"Serpentard!"
Toute la table se leva Pour l'applaudir, toute les personnes Que j'avais remarqué c'étaient retrouve à Serpentard!
"Atheinaïs Parayre."
Je pris une grande inspiration et Je me mis à avancer vers le choixpeau, Je n'éprouvais presque Pas De Peur. Je m'assieds et La relique se posa sur ma tête.
"Bonjour Miss Parayre, Je me souviens de votre père et votre mère... deux Gryffondor... cela ne te conviendra pas... je vois beaucoup d'ambition, de bonnes volontés et de la manipulation... mais Que de bonnes intentions! Je sais ce qui te conviendra la Mieux! SERPENTARD!"
La table De ma nouvelle maison se leva en applaudissant pendant Que Je les rejoignais. Je souris aux élèves et Je m'assis en silence.

A.P

Table de Serpentard

Ce Post n'est pas respectueux du contexte RP de la table car il s'agit d'un gage que l'on m'a donné.


12h27. La Grande Salle était, à cette heure, évidemment pleine à craquée d'élèves et de professeurs affamés. Ysalyne, elle, ne se sentait actuellement pas le goût de manger quoi que ce soit et jouait du bout de sa fourchette avec ses brocolis et ses morceaux de poulet. Son estomac était complètement noué et elle savait bien que rien ne pourrait y entrer au risque d'être rejeté dans la seconde. Et vomir en public, à l'heure du repas, était vraiment la dernière chose que la deuxième année souhaitait vivre. Plutôt faire ce qu'elle s'apprêtait à faire !

12h29. Plus qu'une minute. La jeune Benett sentit son cœur s'accélérer violemment. Merlin, qu'avait-elle fait pour mériter une chose pareille ? N'était-elle pas déjà assez seule comme ça pour qu'en plus il faille qu'on lui donne des gages qui la fasse passer pour une folle ?

Quand l'heure exacte arriva, Ysalyne s'interdit de tergiverser et monta aussitôt sur sa chaise, les yeux irrémédiablement fixés droit devant elle pour éviter de croiser le regard de quiconque. Tout, mais pas ça ! Elle voulait en finir, et vite ! Alors, sans se soucier de savoir si des gens la regardait déjà ou pas, sachant pertinemment que si ce n'était pas déjà le cas cela ne tarderait pas, la jeune Benett se mit à chanter cette comptine moldue :

Alouette, gentille alouette

Alouette, je te plumerai

Alouette, gentille alouette

Alouette, je te plumerai

Je te plumerai la tête

Je te plumerai la tête

Et la tête

Et la tête

Alouette

Alouette

Oh

Alouette, gentille alouette

Alouette, je te plumerai

Je te plumerai le bec

Je te plumerai le bec

Et le bec

Et le bec

Et la tête

Et la tête

Alouette

Alouette

Oh

Alouette, gentille alouette

Alouette, je te plumerai

Je te plumerai le nez

Je te plumerai le nez

Et le nez

Et le nez

Et le bec

Et le bec

Et la tête

Et la tête

Alouette

Alouette

Oh

Alouette, gentille alouette

Alouette, je te plumerai

Je te plumerai le cou

Je te plumerai le cou

Et le cou

Et le cou

Et le nez

Et le nez

Et le bec

Et le bec

Et la tête

Et la tête

Alouette

Alouette

Oh

Alouette, gentille alouette

Alouette, je te plumerai

Je te plumerai le dos

Je te plumerai le dos

Et le dos

Et le dos

Et le cou

Et le cou

Et le nez

Et le nez

Et le bec

Et le bec

Et la tête

Et la tête

Alouette

Alouette

Oh

Alouette, gentille alouette

Alouette je te plumerai

Alouette, gentille alouette

Alouette je te plumerai


Puis, lorsque la dernière note fut lancée, Ysalyne s'empressa de descendre de sa chaise, attrapa ses affaires, et se précipita hors de la Grande Salle sans un regard en arrière. Hors de question qu'elle croise ne serait-ce qu'un seul regard ! Elle se refusait à voir le rire dans les leurs, et ne pouvait se résoudre à leur montrer les larmes qui pointaient dans le sien. Que lui avait-il prit d'accepter ce pari stupide, simplement dans l'espoir de se faire de nouveau des amis ? Elle était vraiment ridicule...

Non, ça ne m'énerve pas mais... C'est Ysalyne avec deux Y, bandes de trolls analphabètes !
2018/2019 - Troisième année RP

Table de Serpentard

RPG One-shot pour un gage

Comment Tally Jenkins avait pu faire une telle erreur ? Comme s'était-elle retrouvée attablée à la table des Serpentard pour ce petit déjeuner de début de printemps. Le mystère était complet. Le fait est qu'elle était là, entourée de vert et argent et de chuchotements interrogateurs. Elle, la tête dans son chocolat chaud sortait tout juste des brumes du sommeil. Elle ne se rendit compte que des dizaines de minutes plus tard qu'elle ne connaissait personne autour d'elle.

« _ Serpentard, hein ? Elle arqua un sourcil. Quitte à être là, peut-être avait-elle plus de chose à leur dire qu'elle ne voulait bien l'avouer. Il était vrai que parfois elle enviait cette maison. J'admire votre ambition. J'admire aussi vos coups bas. Je cherche encore parfois mon côté Serdaigle, il est vrai que vous avez aussi de valeurs. Elle se mit à cheval sur le banc et porta sa tasse à ses lèvres. Ouais, carrément, même. Vous êtes peut-être moins ingrats que mes collègues. Au moins, ici, les meilleurs gagnent. Pas besoin de se serrer les coudes, juste à la jouer solo, facile. Parfois, je me dis que je me débarrasser de tous ces cloportes ferrait pas mal. Juste histoire de m'aider à aller plus loin. Bref, Serpentard m'aurait probablement aidé à aller plus loin et plus vite. Diana a de la chance. Allez, à plus. »

Et elle se leva sans un mot de plus. C'était une intervention étrange mais elle n'avait pas pu quitter cette table sans ajouter un petit mot.

4ème année RP

Tallirenpher, prenez garde !
  Retour   Répondre