Grande salle

Inscription
Connexion
  Retour
Pas d’avatar
Asta Leeman  

La rentrée des élèves de première année.

*En sortant du PoudlardExpress, Asta suivit la foule de premières années qui se dirigeaient vers un immense homme à la barbe et aux cheveux tellements broussailleux qu'ils se confondaient. Chez les moldus, on le surnommerait "barbe noire" du fait de sa pilosité faciale et de leur couleur. Il avait aussi des petits yeux bruns à peine percevables sous ses sourcils épais. Il portait un grand manteau marron et des bottes noires immenses, adaptés à sa taille de géant. Malgré cette apparence quelque peu sauvage, il semblait arborer un grand sourire et les appela de sa grosse voix chaleureuse*

- Les premières années, par ici ! Suivez moi !
- Regarde, c'est Hagrid, le garde-chasse et gardien des clés et des lieux à Poudlard ! C'est un demi-géant ! Dit à mi-voix un garçon aux cheveux bruns bouclés à son camarade à côté de lui.

*Alors comme ça ce Hagrid était un demi-géant ? Asta pensa qu'il ne fallait pas tenter de l'énerver, mais ses craintes s'évanouirent quand le demi-géant les fit monter dans des barques sombres. Seule, elle n'eut d'autre choix que de monter avec lui.*

- Alors petite, quel est ton nom ?
-Asta Leeman monsieur.

*Hagrid éclata d'un rire sonore qui sembla durer une éternité à la jeune sorcière. Il s'essuya finalement les yeux du dos de la main et lui adressa un sourire joyeux.*

- Je crois que t'es la seule élève à m'avoir appelé comme ça. Je t'en prie, appelle-moi Hagrid. Tu vas te plaire ici, Poudlard c'est vraiment une expérience magique. Dis, t'es une née-moldue non ?
- Ahem, oui... Hagrid.
-Ah, ça, je l'aurai parié. Pas une insulte, juste que tu as l'air à la fois curieuse et égarée, un peu apeurée aussi. Mais tu me rappelles une ancienne élève, une petite rousse comme toi, avec de beaux yeux verts.. Lily Evans. C'est fou ce que tu lui ressemble. Tu ressemble aussi à Lily Potter du coup, mais la deuxième était pas perdue, ça non. Une Potter, perdue ici ? Impossible.

*Les yeux du garde-chasse se remplirent de lumières. Il sembla dans ses pensées, comme si tous les souvenirs reliées à ces deux anciennes élèves remontaient à la surface et lui procurait un sentiment de bonheur. Il sourit, un peu tristement, et continua d'une voix plus joyeuse.*

- Tiens, regarde. On est presque arrivés.

*C'était vrai. Tous les élèves parvenaient maintenant à apercevoir les hautes tours de Poudlard, et les lumières de l'école se reflètaient dans la surface soir du lac. C'était un spectacle un couper le souffle. Asta aperçut une silhouette, debout devant les portes de Poudlard. Soudain, un magnifique feu d'artifice éclata dans le ciel, faisant sursauter plusieurs des premières années, mais leur apportant des étoiles dans les yeux. Ce souvenir serait gravé dans leurs mémoires, un souvenir lumineux et heureux comme on en veut tous les jours.
Enfin les barques s'arrêtèrent. Personne n'était tombé dans le lac cette année, et ils montèrent les marches du grand escalier de l'école tous sains et saufs. La silhouette vut par Asta se révéla être une jeune femme aux cheveux blonds et au visage assez doux. Elle se présenta comme étant la sous-directrice de Poudlard, professeur Tourmaline. Elle les fit rentrer après avoir remercié Hagrid et leur expliqua un peu le fonctionnement de l'école. Les nouveaux élèves écoutèrent bien sagement, et à la fin de son discours, elle les fit entrer dans la Grande Salle.

Tout était illuminé par des centaines de bougies accrochées au plafond. C'était merveilleux, Asta n'avait pas les mots pour décrire la beauté de la Grande Salle. Elle était émerveillée par tout ce qu'elle voyait, et pour le moment, Poudlard était spectaculaire. Elle ne doutait pas qu'elle se sentirai parfaitement à son aise ici, comme l'avait dit le garde-chasse. Ils traversèrent la salle sous les yeux de nombreux élèves attablés à quatres tables différentes, et ceux des professeurs assis à une grande table au fond de la salle, sur une estrade. Ils s'arrêtèrent juste devant l'estrade et la sous directrice fit venir un tabouret en bois tout simple, sur lequel elle posa un chapeau pointu à l'air vieillot. Celui-ci ouvrit grand une fente et se mit à chanter une chanson en l'honneur des quatre fondateurs de Poudlard. Puis, il termina et tous les élèves applaudirent. Une fois que le silence fut revenu dans la salle, la sous-directrice déroula un parchemin.*


- Je vais désormais vous appeler un par un. Vous allez vous installer sur le tabouret et porter dignement le choixpeau magique sur le haut de votre crâne. Ne vous inquiétez pas, ça ne fait pas mal. Ajurd, Ethan !


*Le garçon brun qu'Asta avait entendu tout à l'heure déglutit et monta sur l'estrade. Il s'asseya sur le tabouret et la sous directrice posa le Choixpeau sur sa tête. Le silence fut complet pendant une ou deux minutes, et le Choixpeau cria :kiss:

- GRYFFONDOR !

*Le jeune homme sourit de toute ses dents et rejoignit la table des rouges et or après avoir retiré le Choixpeau. D'autres élèves passèrent, des filles et des garçons, répartis aléatoirement dans les quatre maisons. Asta remarqua qu'il y avait moins d'élèves répartis à Poufsouffle, mais c'était la table qui montrait le plus chaleureux accueil à ses nouveaux élèves. Puis, ce fut son tour.*

- Leeman, Asta !

*La rousse s'avança courageusement devant les autres élèves et se plaça, comme tous les autres avant elle, sur le tabouret. Elle se sentit rougir quand elle vit que tous les yeux étaient posés sur elle, mais très vite, le Choixpeau lui couvrit les yeux et elle ne vit plus rien.*

- Hum...Asta... Tu es une jeune fille bien curieuse... Mais très généreuse aussi, et loyale... Tu aime l'équité, et tu fais preuve d'une grande patience... Ah, je vois aussi un grand courage au fond de toi, mais surtout, une envie d'être acceptée et aimée. Malgré ce feu intérieur qui brûle en toi, je pense que ta nouvelle maison est...

- POUFSOUFFLE !


*Le choixpeau fut retiré de sa tête et elle se précipita pour rejoindre la table des blaireaux. Elle était contente d'avoir été répartie, elle avait eu peur de ne pas être une sorcière en fin de compte. Asta était contente de sa répartition, car de toute façon elle ne préférait ni de détestait aucune maison. Même si Gryffondor lui paraissait plus adaptée à son caractère, le Choixpeau lisait au fond d'elle et il avait forcément raison. Poufsouffle était sa nouvelle maison.*

La rentrée des élèves de première année.

Voila on y était, ce moment dont Echo avait rêvé tant de fois depuis qu'elle avait reçu sa lettre, elle regardait partout, observait les visages assis autours des 4 tables des quatre maisons. Elle regardais la fille à côté d'elle qui avait l'air autant, sinon plus effrayée qu'elle. Elle savait où elle devait aller, où sa famille voulait qu'elle aille même si ses parents n'avait pas osé l'avouer. Ils y étaient tous, mes frères, mes parents ils avaient tous été à Serpentard et même si elle devait y aller elle avait peur. Le choixpeau saurai qui elle est, et elle avait peur de le découvrir,
Était-elle maligne ?
Était-elle Ambitieuse ?
Un professeur les guidait lentement vers ce qui me semblait la plus grande révélation de sa vie sur elle. Après cela, elle saura qui elle est, elle sera pour toujours une Serpentard... Ou une autre chose. Les élèves allaient vers la table des professeurs, et sur un tabouret elle l’aperçut. Ce chapeau qui l'effrayait tant. Ce n'était pourtant pas si terrible, chaques sorciers de Poudlard passaient par cette étape et personne n'en était mort. Ils arrivaient vers lui et Echo espérait ne pas avoir à passer dans les premières. Elle pensait à ses frères, et se tourna vers la table des Serpentards, repéra Aaron assit à côté de deux de ses amis. Il la fixait et me souriait en semblant l'encourager. Elle lui rendit son sourire, un sourire sans doute nerveux et fragile. Soudain, une main vient devant elle, elle m'arrêta instinctivement, fermant les yeux et priant pour que celle-ci ne la touche pas.

*Ils ne doivent pas savoir. Pas encore. C'est trop tôt. Beaucoup trop tôt !*

Elle ouvra à nouveau les yeux et vit lentement la main reculer. Elle se tourna à nouveau vers son frère qui était debout. Il la regarda et lui demanda si elle allait bien. Elle hocha la tête et rejoint le reste des nouveaux élèves qui étaient eux, arrivés vers le Choixpeau. La répartition avait déjà commencé, plusieurs personnes étaient déjà passés et elle entendit son nom :

" Echo Kent ?"

Elle demande aux élèves de s'écarter, prenant soin de ne toucher personne et s'approche vers le tabouret. Ella n'avait jamais aimé être au centre de l'attention et elle voyait déjà tous les élèves de toutes les tables tournés vers elle. Echo s'assit, et sentit le Choixpeau s'installer sura tête :

"Je vois... Tes origines sont de sang pures et ta famille est une puissante lignée où tous ont été envoyés à Serpentard. Comme eux tu as hérité de leur détermination et de leur intelligence." Dit-il

Elle comprend alors qu'il va l'envoyer à Serpentard... Étrangement elle en est triste peut-être s'attendait-elle à autre chose puisqu'elle s'était toujours senti différente d'eux. Mais il continua :

" Néanmoins, Tu es d'une très grande loyauté et tu es très ouverte d'esprit, modeste et juste, Je vois... Eh bien pour la première fois dans ta famille il y aura une POUFSOUFFLE !

*QUOIIIIIIII ? Comment est-ce possible !*

Elle se tourna directement vers Aaron, il la regardait aussi surprit qu'elle mais fini par sourire et applaudit avec les autres. Elle descendit du tabouret en manquant de tomber et rejoint la table des Poufsouffles en écarquillant les yeux.

La vrai famille c'est celle dans laquelle tu es toi même. ♪ Silence ♪ Poufsouffle ♥

La rentrée des élèves de première année.

Si Nya avait toujours été considérée comme sure d'elle et mature pour son âge, aujourd'hui, une fois avoir passé les grandes portes de l'école de sorcellerie, elle ne ressentait que de la peur. Pas de la peur effrayante, elle avait travaillé son programme tout l'été pour se rassurer en plongeant son nez retroussé dans les bouquins. Elle ressentait plutôt du stress, comme un nœud à l'estomac, quelque chose qui vous tiraille de l'intérieur. Déjà, pour une raison simple, Nya était une enfant discrète. Les regards sur elle augmentaient sa panique. Alors, lorsqu'elle avait passé la porte de la grande salle, et qu'elle avait vu les regards de tout ces ainés tournés vers eux, le groupe des premières années, elle avait baissé la tête, priant pour finir dix mètres sous terre. Mais évidemment, sa plus grande frayeur était sa maison. Dans laquelle allait-elle tomber ? Au fond, elle aimait toutes les maisons de l'établissement, mais les légendes ne cessaient de l'influencer. Peut-être devrait-elle songer à vivre dans le monde réel ? Peu importait, les livres étaient pour elle un moyen de s'échapper. Ses pensées ne cessaient de la tirailler, tant qu'elle n'entendit pas la sombre voix du choixpeau l'appeler. Une rouquine à sa droite la poussa légèrement, ayant lu son prénom sur sa cape, tandis qu'elle sursautait. Elle s'excusa et avança, à reculons vers le petit tabouret. D'ici, elle trouva la salle magnifique. Les regards tournés vers elle, elle se surprit à ne pas y penser.La voix lugubre du couvre-chef reprit.

- MMh Nya, Nya, Nya ... souffla-t-il.

La jeune blonde serra la mâchoire, craignant le pire et replia ses doigt contre le tabouret.

-Oui, je vois .... Intelligence, beaucoup de travail, loyauté et ... Hum... Je vois...


Que voyait-il ? Une faille ? Nya ferma les yeux de toutes ses forces et se concentra sur les contes qu'elle avait lu. Elle adorait toutes les maisons, évidemment, mais il est vrai qu'elle ne voulait pas être dans une maison ou elle ne serait pas à l'aise. Elle fermait alors les yeux jusqu'à pouvoir voir des tâches colorés, et se répétait en boucle les sortilèges qu'elle avait appris durant l'été.

-Oh, je perçois aussi, du courage, de la bravoure ... Mais la sagesse d'esprit l'emporte
, siffla-t-il.

Nya souffla discrètement, repoussant une mèche blonde sur son front.

-A croire que la bravoure et la sagesse d 'esprit peuvent cohabiter , finit-il dans un souffle, afin que Nya, seule, l'entende.

Elle ne se décrispa pas pour autant et resserra encore les bords du tabouret.

-Hum, oui ... Il marqua un temps de pause avant de hurler, SERDAIGLE !

Des applaudissement et des hurlement retentirent dans la salle tandis que la jeune blonde rejoignaient la grande table, vite enlacée et taquinée par ses nouveaux camarades. Finalement, Nya se sentait bien, heureuse et à sa place. Malgré tout, elle espérait passer de bonnes années, se faire des amis, pour la première fois et par dessus tout : s'amuser. En fin de compte, la petite fille solitaire et intellectuelle avait bien fait de venir à Poudlard.

"Enfin, d'y avoir été conviée", pensa-t-elle.

La rentrée des élèves de première année.

Le petit groupe d'élèves franchit les portes du château et arriva dans le hall. Rien que ça, c'était merveilleux. Le plafond était à une hauteur incroyable et les murs étaient en pierres. Le petit groupe se remit en marche pour la grande salle. Sa mère lui en avait beaucoup parlé et Maggy avait hâte de découvrir cette salle. On y partageai les repas et autres occasions. Maggy essaya de l'apercevoir mais elle ne vit qu'une lourde porte de bois. Quelqu'un ouvrit la porte et elle put enfin voir ce lieu magique .Maggy entra dans la grande salle et son souffle se coupa. Des bougies volaient sur place au plafond, quatre grandes tables étaient perpendiculaire à celle des professeurs, et il y avait des élèves de partout. Elle était émerveillée devant tant de splendeur. C'était encore plus beau que dans ses pensées. Elle essaya de graver chaque secondes passée dans ce lieu, et ce depuis qu'elle avait aperçu le château. Ce qui l'avait le plus marquée, c'était le plafond. Il était mystérieux et à la foie réconfortant. Tous les élèves de première année suivaient une professeur et lorsqu'elle se stoppa, le groupe fit de même.

"Je vais désormais vous appeler un par un. Vous allez vous installer sur le tabouret et porter dignement le choixpeau magique sur le haut de votre crâne. Ne vous inquiétez pas, ça ne fait pas mal."

Elle commença à appeler les élèves. Certains avaient un air assuré, d'autres, un air plutôt peureux. Les noms se succédèrent comme les maisons. Un Poufsouffle par là, deux Griffondor ici, quelques Serdaigle de ce côté ... Maggy attendait impatiemment son tour mais une boule de stress se forma dans son ventre. Et si ses parents n'étaient pas fières de la maison dans laquelle elle allait atterrir ? Et si elle était mal accueillie? Une voix coupa court ses pensées :

"Maggy Thompson !"

Elle sori du petit groupe et alla s'assoir sur le tabouret. Le Choixpeau lui tomba devant les yeux, lui cachant la vue.

"Je vois ... Je vois une très grande loyauté et modestie. Tu es certes courageuse mais ta loyauté est beaucoup plus forte. Tu passera toute ta scolarité à ... POUFSOUFFLE !!

Maggy manqua de tomber du tabouret. Elle bafouilla des remercîments et parti vers la table qui criait le plus. D'un coup, ses questions sur son intégration disparurent, tout comme la boule de stress. Elle était à Poudlard, à Poufsouffle, et allait profiter au maximum de ces années qu'elle allait passer ici. Elle s'asseilla sur le banc où tout le monde portait des robes avec du noir et du jaune. Le Jaune, sa nouvelle couleur.

!Arthur Grimms!
*Le souffle de Poufsouffle, jamais ne s'étouffe!*

La rentrée des élèves de première année.

Corentin était dans le groupe des nouveaux arrivants à Poudlard et était stressé car il se demandait comment allait se passer cette répartiton, son père lui avait dis que ce serait une épreuve très dure mais il était persuadé qu'il lui faisait une blague. Sur cette pensée il passa la grande porte du chateau où ses parents s'étaient rencontrés et s'étaient aimés depuis, il espérait se faire des amis, pas beaucoup mais au moins quelques un sur il pourrait compter. Quand à la maison où il serait envoyé, il en avait peur car ses parents avaient été à poufsouffle et ils lui avaient dit avant qu'il ne prenne le train qu'ils ésperaient qu'il soit aussi dans cette maison, mais Corentin rêvait secrètement d'aller à Gryffondor car son idole le célèbre mage Harry Potter y avait été. Il vit alors son frère Mickael qui était en train de le regarder depuis la table des poufsouffle avec une mine d'espérance sur le visage, Corentin rougit en espérant pas LE décevoir. il se retrouva devant un tabouret à quatre pied sur lequel on avait posé un chapeau qui été assez décrepi et sale. Corentin se demandait à quoi il servirais. Soudain le chapeau se mit à se tortiller et une femme se mit à coté avec un parchemin entre les mains:

« Je vais désormais vous appeler un par un. Vous allez vous installer sur le tabouret et porter dignement le choixpeau magique sur le haut de votre crâne. Ne vous inquiétez pas, ça ne fait pas mal.» dit-elle en croisant les regard des élèves, incluant Corentin.

Corentin vit les jeunes nouveaux passer l'un après l'autre, une élève appelée Maggy venait d'avoir été réparti a Poufsouffle, Il vit la femme regarder à nouveau son parchemin :

"Corentin Heartfire" dit-la dame

Corentin s'avança, monta l'estrade et se retourna en croisant le regard confiant de son frère qui lui fit un clin d'oeil en guise d'encouragement, il s'assit sur le taboura et le choixpeau fut déposé sur sa tête, il n'était pas lourd; au contraire il était léger:

"Je vois, Un Heartfire... mmmh ton frère avait été simple à répartir, mais toi tu es tout le contraire. Voyons je vois de la ruse, ainsi que de la puissance, peut-être Serpentard. Cependant, je sens une intelligence et un courage qui empli tout ton être, tu tiens à tes amis. Je vois, la meilleur maison pour toi est... GRYFFONDOR dit le choixpeau en hurlant.

Corentin hoqueta de surprise, il allait dans la maison de ses rêves, il jeta un coup d'oeil au visage de son frère et il lut de la fierté et de la tristesse, mais il savait que ses parents seraient fiers de lui et qu'il allait tout faire pour surpasser son frère.

Espérer et croire sont la clé de la victoire.

La rentrée des élèves de première année.

La porte d'entrée de Poudlard, construction aussi massive que majestueuse, se trouvait devant Kaya. La jeune fille était époustouflée par la quantité de merveilles qu'elle avait eu l'occasion d'admirer aujourd'hui. Elle qui n'avait jamais quitté l'Irlande, le seul fait d'aller en Angleterre avait été une grande première. Les paysages urbains lui étaient tout à fait étrangers, et bien qu'elle préfère la nature à son état initial, elle n'avait pu qu'être impressionnée par les hauts buildings de Londres. Elle s'était ensuite rendue à la gare de King's Cross, accompagnée de ses frères, Tadi et Sora, et de son unique sœur, Chilali, déjà élèves à Poudlard, et avait pris le Poudlard Express. Une autre nouvelle expérience pour la jeune fille, qui avait également goûté ses premières friandises de sorcière. Sa fratrie avait déjà ramené des Chocogrenouilles, mais ils n'étaient pas fan des dragées surprises de Bertie Crochue, que Kaya avait immédiatement adorées. Les paysages qui défilaient lui rappelaient autant l'Irlande qu'ils semblaient s'en éloigner, et la jeune fille était dans un état second, entre l'excitation et le doute. Tadi et Chilali l'avaient convaincu qu'elle passerait de merveilleuses années à Poudlard, mais elle appréhendait l'inconnu comme une sensation nouvelle, qu'elle avait longtemps attendue mais qu'elle ne savait comment gérer.
La magie qui imprégnait les lieux à l'arrivée du train avait frappée Kaya. C'était une bouffée d'air frais, une sensation nouvelle qui la galvanisait, l'emplissait d'une joie difficilement réprimable. Elle avait envie de courir partout dans l'enceinte du château, d'en découvrir chaque parcelle, et d'aspirer tellement de magie qu'elle ne la quitterait jamais. Elle s'était cependant tenue tranquille tout le reste du trajet. Bientôt, s'était-elle dit. Elle avait emprunté une diligence qui roulait toute seule et traversé le Lac quand une barque, et un magnifique feu d'artifice aux couleurs des quatre maisons avait éclaté dans le ciel nuageux. Et elle s'apprêtait à faire ses premiers pas dans le château.


" Bonsoir à tous et à toutes, désormais vous allez me suivre " déclara Madame Tourmaline.

La porte s'ouvrit sur le hall d'entrée. Un immense escalier occupait la pièce, éclairée de torches accrochées au mur. Elle suivit la sous-directrice dans un état second, déshabillant chaque recoin du château du regard. Elle n'écouta que très distraitement le discours de Madame Tourmaline. Ses frères et sa sœur lui avaient déjà tout raconté du discours d'entrée. C'était le même chaque année, et Kaya savait tout de la cérémonie de répartition et du système de points. Elle entrai donc dans la Grande Salle.
La lumière dégagée par les bougies flottantes aveugla quelques secondes Kaya, puis elle put discerner quatre tables entourées d'élèves plus âgés. Au fond, une cinquième table avait été disposée pour les professeurs. Madame Tourmaline s'éloigna du groupe pour poser un chapeau marron à l'air fatigué sur un tabouret. Le choixpeau magique se mit à chanter et se fit applaudir chaleureusement par les lèves.


*Cette chanson est très jolie* sourit Kaya, les mains brûlantes à force de les frapper l'une contre l'autre.

" Je vais désormais vous appeler un par un. Vous allez vous installer sur le tabouret et porter dignement le choixpeau magique sur le haut de votre crâne. Ne vous inquiétez pas, ça ne fait pas mal. " annonça Madame Tourmaline en dépliant un parchemin.

Le coeur de Kaya se mit à battre la chamade. Les élèves défilaient lentement, et le choixpeau criait le nom de la maison dans laquelle ils passeraient les sept prochaines années.

" Kaya Ethawee ! "

Kaya secoua la tête pour sortir de sa torpeur et se dirigea vers le tabouret. Elle avait attendu cette instant pendant tellement de temps. La sous-directrice posa le choixpeau sur sa tête et la jeune fille le sentit immédiatement envahir ses pensées.

" Voyons... Une nouvelle Ethawee ! Tu te demandes dans quelle maison tu va être répartie... Comment va ton père ? Un Poufsouffle, si je me souviens bien. Il avait été simple à classer, celui-là, tout comme Tadi et Chilali. Ils ont le travail et la patience dans la peau... "


Kaya lança un regard vers la table des Poufsouffles. Son frère et sa soeur la regardaient d'un regard bienveillant, le sourire aux lèvres.

"Ce qui n'est pas du tout ton cas, si tu me permets. Tu n'as absolument aucune ambition, bien que tu sois déterminée à faire tes preuves. Un cas compliqué, comme Sora. Le seul Serdaigle de la famille, si je ne me trompe pas ? Difficile à cerner, mais son amour de la lecture et son imagination débordante le classaient inévitablement chez les Serdaigles. Tu as cette imagination, toi aussi. Mais beaucoup trop d'énergie pour Serdaigle. Tu as cependant un grand coeur et une loyauté sans faille, et tu n'as peur de rien, ce qui t'amène frocément chez... GRYFFONDOR !"

Le mot résonna dans ma tête, et un sourire, lent mais aussi immense que ma joie, se dessina sur mon visage. La table des rouges éclata en cris et applaudissements, et je sautai du tabouret pour les rejoindre. Tadi et Chilali applaudissaient aussi. Ils savaient pertinemment que je n'avais pas la trempe d'aller à Poufsouffle. Je jeta un regard vers Sora, qui baissait la tête, un petit sourire, empreint d'une certaine tristesse tout comme de soulagement sur les lèvres.
Je me mis à discuter avec une élève qui avait été répartie à Gryffondor juste avant moi, tandis que les autres élèves me félicitaient et m'accueillaient chaleureusement.
Je savais que le choixpeau avait bien choisi. Le choixpeau magique ne se trompe jamais.

Rapides comme le vent et féroces comme le lion - les Griffes Ardentes
Élève du Mois de Janvier 2017
Gryffindor Girl Power - A.B.

La rentrée des élèves de première année.

Toute ma vie j'en ai rêvé, lorsque je regardais les étoiles dans le ciel en repensant à ma mère, lorsque la douce lumière du matin émerveillait mes yeux, en faisant découvrir leur couleur distincte. Le moment était enfin venu. Me voilà assise bien confortablement dans le Poudlard Express, à attendre sagement l'arrivée à l'école. Collée à la vitre, le regard plongé sur les paysages qui me fascinaient, je sentis mon coeur battre la chamade, si bien d'ailleurs, que des battements plus intenses se formaient chaque seconde. J'étais heureuse, plus qu'heureuse même, j'étais euphorique. Je pétillais de joie, j'étais presque instable. Il y avait d'autres élèves autour de moi, ils lisaient, faisaient les cent-pas, ou alors, ils dormaient. Il faut dire que celui qui était placé devant moi, la salive tombant de sa bouche, glissant sur ses lèvres roses, me fit rire. Un petit rire d'ailleurs, si discret, que personne ne l'entendit.
Me voici à Poudlard, après une longue attente dans le Poudlard Express. Je ne connaissais personne ici, la peur s'imprégnait doucement de mon âme. *Allais-je être accueilli sous des cris d'applaudissement ? Ou serait-il le silence qui allait briser le sort ?* Je n'en savais trop rien, j'étais un peu perdue. Alors je suivis les autres élèves, vers l'entrée du magnifique château qui éblouissait ma vue, un sourire s'était esquissé sur mes lèvres. C'était tellement impressionnant, ma petite masse se faisait encore plus discrète que jamais. Ainsi, on entra dans une petite salle, tellement petite que l'on fût tous serrés les uns contre les autres. Une personne entra dans la pièce, une femme au regard sérieux et à l'air déterminé. Elle se présenta aussitôt sous le nom de Madame Tourmaline.

- Bonjour à tous et à toutes, et bienvenue. Veuillez me suivre, nous allons aller dans le hall d'entrée.

Tous la suivirent, y compris moi. Excitée comme jamais, j'avais hâte de découvrir la maison à laquelle j'allais appartenir. Et puis en pensant au Choixpeau magique, je me demandais vraiment quel sentiment on pouvait ressentir lorsqu'il se posa sur notre tête. En levant la tête, je remarquais les lustres aussi impressionnants que les vitraux, qui se dessinaient sous une forme particulièrement architecturale. Tout était illuminait, il y avait des bougies, une ambiance seine et courtoise.

- Je vais désormais vous appeler un par un. Vous allez vous installer sur le tabouret et porter dignement le Choixpeau magique sur le haut de votre crâne. Ne vous inquiétez pas, ça ne fait pas mal.

Ainsi, je respirais un bon coup pour évacuer le stress et la peur. Chaque élève passait chacun leur tour, et mon coeur n'arrêtait pas d'en faire des siennes et donnant des coups intenses dans ma poitrine. Je fermais les yeux pour me dire que tout allait bien se passer, que le Choixpeau allait bien choisir ma maison. Parce-que oui, il ne se trompe jamais.

- Susan MCKENZIE !

Reprenant conscience de ce qui était en train de m'arriver, j'ouvris les yeux en soufflant une dernière fois. Serrant les dents, les poings fermés, je remettais correctement une mèche de mes cheveux en avançant prudemment vers le tabouret. On me pose le Choixpeau sur ma tête et aussitôt, tout le stress s'en alla. C'était plutôt un sentiment de paix qui m'envahit , et je ne pus m'empêche de sourire, le Choixpeau me cachant la moitié de ma vision. Sa voix rauque et grave se mit à parler :

- Je vois, je vois ... Mckenzie hum ? Ta mère était ici n'est-ce-pas ? Une serpentard aussi déterminée et maline que toi .... Mais cette maison n'est pas pour toi. Je sens en toi du courage et de la bonté, une certaine force et détermination. Intelligente et patiente, tu pourrais très bien aller chez les Serdaigles ... Mais tu es loyale et joyeuse, je vois en toi de la compassion, une source d'amitié qui te rend particulièrement puissante ... Je sais .... Je sais .... GRIFFONDOR !

Des cris d'applaudissement se firent entendre chez les Griffondors, c'était comme si le tonnerre frappait sur la plaine, que le ciel était ouvert et accueillant. Sans plus attendre, je me dirigeais vers les miens, ma nouvelle famille. Heureuse, je m'assis sur une chaise et commençais à faire connaissance avec les rouges. Le sourire aux lèvres, je repensais à ma mère. j'espérais simplement qu'elle était fière de moi, et qu'elle le sera jusqu'au bout.

« Griffes et crocs, griffes et cœur, Gryff' vainqueurs ! »
Sophie LUNERA, tu seras toujours une personne importante dans mon coeur 💘
Code couleur ~ #e50026

La rentrée des élèves de première année.

Cian regarda les grandes portes qui lui faisaient face. Le voyage à bord du Poudlard Express l'avait épuisé mais, la vue du château alors qu'il traversait le lac l'avait époustouflée. Poudlard était majestueux, et les descriptions de sa mère ne lui faisaient certainement pas honneur. Guidé parce que qui semblait être un géant -du moins par rapport à la taille de Cian il l'était- il avait été rassemblé avec tous les autres premières années dans une pièce assez petite dont il avait hâte de sortir. Il prêta grande attention aux paroles du professeur Tourmaline en essayant d'ingérer la quantité d'informations qu'elle débita. Il comprit vaguement qu'il allait être réparti dans une maison qu'il gardera le long de sa scolarité, c'est-à-dire pour sept ans.

*Bien - pensa-t-il - mieux vaut que je m'entende avec mes camarades alors*

Le discours de la sous-directrice fut alors terminé, ils purent, au plus grand plaisir de Cian, avancer. Les portes s'ouvrirent à peine que ses yeux s'écarquillèrent devant le spectacle qui s'offrait à lui.

-Incroyable, murmura-t-il.

L'architecture du lieu était tout simplement splendide, les arcs en pierres lui rappelait l'église de son village mais, la taille du lieu dépassait bien toutes les salles qu'il avait pu voir. Des bougies lévitaient au-dessus de quatre immense tables, remplies d'élèves bavardant ou regardant curieusement les nouveaux, certains abordant même des petits sourires encourageants. Pas très loin de lui, un petit garçon fit signe à une élève alors que beaucoup levaient les yeux vers le ciel. Cian était intrigué par cela et leva lui aussi la tête pour découvrir à la place du plafond un ciel étoilé. Ces dernières brillaient comme si elles souhaitaient la bienvenue aux petits nouveaux. Absorbé par la beauté du lieu il ne fit pas attention à ce qui l'entourait et sursauta quand une slave d'applaudissement monta des quatre tables. Un peu déstabilisé, il chercha des yeux ce qui avait motivé un tel engouement et perçut sur un tabouret un chapeau. Il arqua un sourcil devant l'étrangeté de la situation et reporta son attention sur le professeur tourmaline.

« Je vais désormais vous appeler un par un. Vous allez vous installer sur le tabouret et porter dignement le choix peau magique sur le haut de votre crâne. Ne vous inquiétez pas, ça ne fait pas mal.»

Bien que le ton se voulût rassurant, il sentit naitre en lui une pointe d'inquiétude en voyant tous les yeux braqués sur eux. Inquiétude qui s'accentua quand il vit le chapeau- enfin choixpeau- crier le nom d'une maison.
La liste des noms défilait et Cian pensa à s'extirper pour fuir. Mais, à peine l'idée lui avait traversé que son nom fut appelé. Hésitant il s'approcha doucement du tabouret en fixant le sol. Il comprit alors qu'on lui couvrait la tête.

-Eh bien on n'écoute pas ma chanson résonna une voix dans sa tête.

Cian sut que c'était le choixpeau qu'il parlait et bien que l'idée lui était absurde, il voulut s'excuser. Cependant, la voix le coupa.

-Ne t'inquiète pas tu n'es pas le premier, mais l'année prochaine soit attentif s'il te plaît. Alors, voyons où vais-je pouvoir te mettre...hum certainement pas à Griffondor tu n'es pas assez impulsif et ce n'est pas l'ambition qui te pousse dans tes choix. Il reste Serdaigle et Poufsouffle... Tu n'as pas de préférence . Bien alors je pense que le mieux pour toi sera POUFSOUFFLE !

Alors qu'on lui enlevait le couvre-chef, il bafouilla vite un merci en direction du choixpeau et rougissant, se dirigea rapidement vers la maison qui applaudissait. Ce ne fut que lorsque les plats apparurent que son cœur reprit un rythme normal.

La rentrée des élèves de première année.

Alors qu'elle regardait les premiers années restant à répartir parmi les quatre maisons de Poudlard, Eileen ne pu s’empêcher d'avoir une dernière pensé pour l'été qui venait de prendre fin. Fini la plage et son sable fin, fini le maillot de bain et les lunettes de soleil. Même la crème solaire, qu'elle mettait pourtant à contre cœur à chaque fois, sous le regard perçant de sa mère, allait lui manquer.
"SERDAIGLE"

Les applaudissements et des exclamations joyeuses des Serdaigle autour d'elle la tirèrent de ses remémorations. Une autre élève venait d'être répartie dans sa maison. Un sourire niais se dessina sur ses lèvres de la petite sorcière. Sa maison. Sa répartition ne remontait même pas à un quart d'heure, mais déjà, elle se sentait chez elle parmi les bleu et bronze. À vrai dire, jusqu'à ce que vienne son tour d'être répartie, elle ne s'était pas rendu compte à quel point elle espérait intégrer la maison des sages. Après avoir passé l'été à lire L'Histoire de Poudlard et en avoir tant appris sur toutes les maisons, elle avait eu la certitude que la maison des aigles était celle qui lui correspondait le plus. Cependant, entre ce qu'elle considérait être une certitude et ce que déciderait le choixpeau il y avait une marge de manœuvre sur laquelle elle n'avait absolument aucun contrôle et, c'était le pas tremblant qu'elle s'était dirigée vers l'artefact sur lequel reposait la tranquillité de ses sept prochaines années d'étude. Et elle n'avait pas été déçu.

Eileen n'avait pas été surprise d'entendre la voix du Choixpeau dans sa tête. Après tout, un chapitre assez important de son nouvel ouvrage favori, L'Histoire de Poudlard, été consacré à ce vieille artéfact poudlarien. C'était donc paisible qu'elle avait écouté le vieux chapeau argumenter avec lui-même sur les raisons pour lesquelles elle serait mieux dans la maison des sages et avec joie qu'elle l'avait entendu déclarer à tous sa décision finale : Serdaigle. Jamais la fillette n'avait été aussi heureuse et juste de se souvenir de ce moment, l'emplissait de joie. Se joignant à ses camarades, elle applaudit la nouvelle recrue.

Finisseuse - Batteuse remplaçante des Éclairs de Serdaigle.
"Lorsqu'ils déploient leurs ailes, les Aigles vous ensorcellent !"
Les dons de chocolat sont acceptés, donc si vous vous sentez d'humeur généreuse, n'hésitez pas !
  Retour