Grande salle

Inscription
Connexion

Gloire aux Serpentard !  Libre 

Shanti s’était levée avec beaucoup de motivation ce matin-là. C’était le jour J et elle ne se défilerait pas ! En effet, suite à un pari perdu, elle devait a présent aller voir les Serpentard à leur table afin de leur déclarer sa flamme éternelle ! Evidemment, ce n’était pas quelque chose de très valorisant pour elle, mais c’était tout de même le but d’un gage… Et puis, ça allait bien faire rire les autres. Bon ce n’était pas comme si c’était son but, de faire rire la galerie, elle avait mieux à faire ! Un pari était un pari, point final… Elle était une Gryffondor par Merlin, elle avait un honneur à respecter ! Voilà pourquoi elle se retrouvait un bon samedi matin devant la porte de la Grande Salle, habillée de vert…

Sans plus tarder, elle marcha jusqu’à la table des vers et argents. Elle se posta au bout de la table et réussit à se saisir d’une fourchette et d’un couteau. Elle les fit alors tinter l’un contre l’autre, réclamant l’attention. Tout le monde se tourna alors vers elle… Se sentant tout à coup très bête, elle rougit.


*Mais qu’est-ce qui m’a pris, qu’est-ce qui m’a pris…* pensa-t-elle, honteuse.

Apres tout, il ne fallait pas oublier que Shanti pouvait être très timide et visiblement, sa timidité s’était ramenée… Franchement, elle détestait sa timidité… A l’école primaire, moldue donc, elle en avait vu des gens qui n’étaient pas timides… Comme elle les enviait, ceux-là… S’en fichant de ce que les autres pensent, n’ayant pas peur de donner leur opinion… Elle se racla alors la gorge et sortit un parchemin de sa poche.


« Bonjour à tous ! Je… Je… »

La voilà qui bégayait à présent ! Tout en ayant envie de se taper la tête contre le mur, elle poursuivit…

« Je suis venue vous dire quelque chose, qui s’adresse à tous les Serpentard. »

Elle déplia alors le parchemin et commença à lire, d’une voix pas très assurée mais résignée tout de même.

« Serpentard rime avec gloire,
Serpentard rime avec pouvoir.
Serpentard c’est une maison,
Ou ne sont certes pas envoyés les plus bons.

Mais je ne peux m’en empêcher,
Vous m’attirer, vous m’aimanter !
Je les adore et je les admire,
Franchement vous brillez plus que des satires !

Tellement classes,
Tellement beaux,
Tellement… vous !
Que j’en suis lasse »


Ce poème était le poème le plus ridicule qu’elle n’ait jamais écrit… C’était tellement faux que tout le monde avait dû voir son manque d’enthousiasme ! Mais bon, elle n’avait plus du tout d’inspiration quand elle l’avait écrit et c’était trop tard à présent… Complètement rouge de honte, elle rangea le papier dans sa poche et dut se retenir de ne pas partir en courant !

*En tout cas, Ysalyne ne pourra pas dire que je n’ai pas fait de mon mieux !* pensa-t-elle.

« Je vous remercie, mes Serpys chéris ! » finit-elle dans un ultime effort.

Elle n’avait plus qu’à espérer qu’on ne se moquerait pas trop d’elle.

Reducio
Voila Ysalyne j'espere que t'es satisfaite :P


Image

~ Griffes et Crocs, Griffes et Cœur, Gryff vainqueurs ! ~
~ Famille Schialom ~
~ Ne regarde par en arrière les yeux, pleins de regrets; mais plutôt en avant, les yeux pleins d'espoir ~ #S.
Pas d’avatar
Ancien sorcier

Gloire aux Serpentard !  Libre 

Caroline était enfin en week-end comme tous les autres élèves de l'école. Elle venait de sortir d'une répétition de la chorale où ils répétaient durs pour le soir de Noël ! Enfin pour ceux qui restaient... Elle s'assit à sa table, le cœur et la tête encore rempli de chansons et de notes lorsqu'une jeune fille petite, à la peau noire se présenta devant le petit attroupement de Serpentard qui s'était formé à la table.

C'était Shanti Sadhan, reconnut Caroline. Elle était à la chorale et c'était aussi l'ancienne filleule de Antony Vendrale, son propre ancien filleul. Elle rougit et sembla attendre quelque chose mais prit de l'air et sourit. Puis elle commença à déclamer un poème. Oh il était vraiment très beau étant donné que c'était une ode dédié au Serpentard qui écoutait tout attentivement. Des sourires naissaient de ci et de là. Certains étaient décontenancés, d'autre joyeux de ce beau accès d'amour pour une maison ennemie. Caroline quant à elle, faisait partie des autres, ceux qui trouvaient surtout cela ridicule. La Gryffondor ne mettait aucun cœur à réciter le poème, surement un de sa composition. Il devait surement s'agir d'un Imperium ou d'un gage quelconque. Néanmoins, la nouvelle allait vite se propager dans tout le château. Mais une semaine plus tard, tout le monde aurait oublier.

Par contre, même si elle trouvait cela ridicule, la Serpentard tenait à en profiter ! Ce n'était pas tous les jours qu'on voyait ça loin de là ! Alors gentiment, elle se leva et s'approcha de Shanti puis se mit à la féliciter, en riant d'elle, mais en essayant de ne pas trop de se moquer : c'était tut de même dur ce qu'elle venait de faire :


" Shanti c'était magnifique ! Tu reviendras voir ta maison préférée non ? En tout cas, je suis contente qu'une Gryffondor reconnaisse enfin notre talent et notre gloire ! "

Après une petite pause où d'autres rires retentirent, d'autres personnes vinrent féliciter la rouge. Une fois qu'il y eut moins de monde autours de Shanti, Caroline revint la voir pour lui poser une question qui lui picotait la langue depuis le début.

" Dit, c'est qui qui t'as lancé ce fabuleux gage ? " demanda la Serpentard, qui avait tout de suite compris que cet acte avait été prévu et que Shanti avait été forcée au vue de son manque de fougue.

Reducio
Magnifique poème ! :lol:

Gloire aux Serpentard !  Libre 

Shanti était mortifiée ! Mais qu’est-ce qui lui avait pris, qu’est-ce qui lui avait pris… Voilà ce qui arrive lorsque l’on a trop confiance en soi ! Voilà ce qui arrive lorsqu’un pari dépend sur d’autres personnes ! Non vraiment, quelle idiote elle avait été… Et maintenant, il était trop tard de toute façon ! Elle avait déjà récité ce fichu poème et tout le monde se moquait d’elle ! Sentant les larmes affluaient, elle les ravala. Hors de question de pleurer pour ça et surtout pas en public. Merlin, elle était une Sadhan elle devait se reprendre en main !

Inspirant longuement, elle essaya de se calmer. Il ne fallait pas qu’elle le prenne ainsi… Elle devait voir le bon côté des choses, uniquement le bon côté…


*Ah parce qu’il y a un bon côté ?* railla sa petite voix intérieure.

Eh bien, même s’il semblait dur à trouver, il y avait en effet un bon côté des choses ! Oui, Shanti devait prendre ce pari comme une expérience… Une expérience qui la ferait grandir, qui lui donnerait plus de maitrise d’elle-même. De plus, ce pari, qu’elle n’aurait jamais cru perdre (surtout de façon si lamentable !) lui apprendrait à assumer ses erreurs. Mais la petite fille qu’elle était ne pouvait pas voir ça… Pour elle, il s’agissait juste d’une humiliation de plus et c’était ça qui la rendait malade. Pas contre Ysalyne, bien sûr que non… Ysalyne ne l’avait pas oblige à accepter le pari, elle ne devait s’en prendre qu’à elle-même.

Elle essayait donc de se calmer lorsque le cauchemar commença pour de bon. Eclats de rire, moqueries, imitations, tout y passa ! La pauvre Gryffondor était seule au milieu de tous les Serpents, tel un matelot jeté à la mer au milieu des requins ! La jeune Sadhan faillit fondre en larmes et elle sentit même quelque chose d’humide couler sur sa joue. Elle essuya rapidement la petite larme et allait retourner à la table des Gryffons lorsque Caroline Purelune, la préfète des Serpentards, et aussi membre de la chorale comme elle, l’interpella :


« Shanti c'était magnifique ! Tu reviendras voir ta maison préférée non ? En tout cas, je suis contente qu'une Gryffondor reconnaisse enfin notre talent et notre gloire ! »

Et toc ! Elle inspira puis expira profondément de nouveau puis se força à sourire. Cependant ses yeux montraient complètement autre chose… Elle avait bien envie de lui en mettre une, a cette fille ! Sa maison préférée ? Elle pourrait presque éclater de rire. Elle était contente qu’une Gryffondor reconnaisse enfin leur talent et leur gloire ? Dommage pour elle, ça ne risquerait pas d’arriver de sitôt. Retenant un sourire méprisant, elle répondit :

« Mais je te remercie Caroline ! Et toi quand viendras-tu faire un tour chez nous ? »

Hypocrisie. Mensonge. Morgane, que lui arrivait-il ? Si elle se trouvait dans une situation différente, Shanti n’aurait pas hésité à la remettre à sa place, quitte à se mettre à dos une préfète ! Mais Shanti était décidée, sa patience avait des limites et si Caroline la provoquait encore une fois, elle oublierait toute réserve cette fois-ci. Elle ne criait pas souvent et n’était pas méchante… Mais parfois, elle explosait. Et là, il vaudrait mieux ne pas se trouver sur son chemin… Caroline s’éloigna alors et d’autres Serpentards s’approchèrent d’elle pour la féliciter. Au bout d’un moment, la jeune hindoue en eut marre et s’écria :

« Je sais que mon talent naturel pour la poésie vous éblouit mais laissez-moi donc aller manger ! »

Elle avait évidemment dit ça sur un ton ironique mais il semblerait que certaines personnes ne l’aient pas compris, vu les regards qu’elle recevait… Agacée, elle tourna les talons aux Serpentards mais encore une fois, ce fut Caroline qui l’empêcha de repartir à sa table.

« Dis, c'est qui qui t'as lancé ce fabuleux gage ? »

Ah. Certes, elle ne pouvait décemment pas s’énerver. C’était juste une question. Une question vraiment bête. Elle ne devait donc pas s’énerver. Surtout pas. Sinon, en plus de passer pour l’idiote de service, elle passerait aussi pour la folle de service. Mais elle ne le fit pas exprès. Je vous le jure, elle ne s’en rendit pas compte. Mais elle le fit quand même. Elle explosa… Oh ce n’était qu’une toute petite explosion mais…

« Punaise t’es obligée de me demande ca maintenant ? Fiche-moi la paix Caroline ! » rétorqua-t-elle, moitie agacée, moitie au bord des larmes.

C’était deux petites phrases. Deux petites phrases qui pourraient faire beaucoup de tort cependant… Surtout si la préfète le prenait mal. Si jamais ça arrivait, Shanti serait fichue. Et encore une fois, elle ne pourrait s’en prendre qu’à elle-même… Décidemment, la jeune Sadhan accumulait les gaffes ces temps-ci…

~ Griffes et Crocs, Griffes et Cœur, Gryff vainqueurs ! ~
~ Famille Schialom ~
~ Ne regarde par en arrière les yeux, pleins de regrets; mais plutôt en avant, les yeux pleins d'espoir ~ #S.
Pas d’avatar
Ancien sorcier

Gloire aux Serpentard !  Libre 

« Mais je te remercie Caroline ! Et toi quand viendras-tu faire un tour chez nous ? »

Ouch ! Caroline ne s'attendait pas à celle-là même si elle était plutôt bien envoyée ! Shanti avait décidé de riposter par des paroles fumeuses et mesquines. Ca aurait pu être une Serpentard en tout cas ! Quoique, sa maison lui allait bien, ils se pensaient toujours plus forts que tout et, ces paroles confirmaient leur folie bornée. Affronter un Serpentard sur son propre "territoire", c'était du suicide ! Mais, plus amusée qu'énervée, la jeune fille laissa passer la pique. Surtout que la rouge était maintenant prise d'assaut par d'autres Serpentard venus se moquer. Cinq minutes plus tard, la Gryffondor commença à en avoir marre et s'exclama :

« Je sais que mon talent naturel pour la poésie vous éblouit mais laissez-moi donc aller manger ! »

Caroline haussa les sourcils mais trop loin pour faire un commentaire laissa passer. Et ben, elle n'allait pas se faire que des amis Shanti avec ses propos osés. Les Serpentard étaient des sanguins, ils aimaient la confrontation. Ils allaient la trouver et la rouge allait en patir. La préfète eut un peu pitié de la poète et alla la voir. Mais, avec des bonnes intentions ! Pourtant, la jeune fille craqua sous les yeux ébahis de la verte, elle ne pensait pas provoquer cette réaction avec une simple question. Pourtant, ça devait être la goutte de trop qui avait fait déborder le vase :

« Punaise t’es obligée de me demande ca maintenant ? Fiche-moi la paix Caroline ! »

*Heu... Ouais, pourquoi pas ?* Ce n'est pas que Caroline aimait se faire crier dessus mais là, c'était limite ! La jeune fille se redressa de toute sa hauteur (comme ça elle était un petit peu plus grande que Shanti) et la fixa dans les yeux. Ses yeux bleus savaient très bien glacer les gens, elle avait testé sur plusieurs personnes ! Puis, elle prit la parole, d'une voix très froide mais calme, on ne lui parlait pas comme ça !

" Shanti, tu vois la porte là-bas ? " Elle pointait la Porte de la Grande Salle. " Tu devrais y aller je pense... Parce que c'était au départ une simple question, pour rigoler et ça finit par te faire hurler sur moi. Si tu as eu un gage, faut assumer, c'est pas de ma faute. " Petite pause pour plus d'effets, ça marchait toujours. Certes, la rouge venait de lui crier dessus, mais Caroline pouvait la comprendre, donc elle prit alors un ton plus conciliant. " Bon, je comprends que tu puisses être fatiguée, et honteuse mais, évite de crier sur les gens, surtout que ça donne mal à la tête ! "

C'est bon, son petit speech était fini. Il fallait espérer que Shanti se calme, sinon la préfète ne répondrait plus de rien ! Maintenant, qu'allait dire Shanti ? En attendant la réponse, Caroline prit son verre d'eau et mordilla la paille qu'elle avait pris avec (c'était toujours plus cool de boire avec une paille).

Reducio
Désolé pour le retard ! :sweatingbullets:

Gloire aux Serpentard !  Libre 

Rubis lisait silencieusement un livre quand tout à coup, elle fut prise d'un sursaut phénoménal. Elle venait d'entendre une voix par-dessus le brouhaha de la Grande Salle. A cet instant, elle détourna la tête à l'endroit d'où venait le chahut. C'était à la table des Serpentard. Elle cligna des yeux plusieurs fois, se pencha pour essayer d'entendre ce qu'il se passait. Son verre de jus de citrouille à la bouche, elle s'étouffa puis s'essuya la figure avec une serviette blanche. Était-ce réellement Shanti Sadhan, une rouge, près des Serpentard ? Ou Rubis rêvait peut-être ? Non, elle ne rêvait pas, c’était bien réel. Shanti avait courageusement, ce n’est pas une gryffonne pour rien vous me direz, fait et subit son gage. Un poème pour les verts. Rubis ne comprit pas tout de suite ce qui était en train de se passer. Shanti était-elle énervée ou parlait-elle juste fort pour que toute la table l’entende ? Elle referma son livre et au moment, où Caroline Purelune, une Serpy, se leva pour se mettre à côté de Shanti, Rubis resta dubitative. Elle était incertaine et tenta d'entendre toute la conversation en se tordant dans tous les sens. La jeune blonde manqua, d'ailleurs, de peu de se renverser du banc quand quelqu'un la frôla en s'asseyant à ses côtés.

Elle fronça les sourcils et par sa méfiance et curiosité, elle s’approcha enfin, lorsqu’elle comprit que sa camarade se faisait charrier.


« Shanti ça va ? Viens avec moi ! » proposa Rubis en souriant.

Reducio
Désolé de l'incruste, c'était un défi de Laura Sombrelune. :)

La réussite c'est ma cible.
Si tu vois les crocs du lion ne t'imagines pas qu'il te sourit.
je jure solennellement que mes intentions sont mauvaises♥

Gloire aux Serpentard !  Libre 

Entre le moment où elle avait dit sa tirade et le moment présent, Shanti s’était calmée et elle regrettait déjà ses paroles. Alors qu’elle allait s’excuser, Caroline prit la parole :

« Shanti, tu vois la porte là-bas ? »

Hum oui, pourquoi ? Caroline la prenait pour une idiote ou quoi ? Etrangement, cette phrase la plongea dans un état de perplexité. Cette phrase… Cette phrase lui avait été répétée tellement de fois par son petit frère, sur presque le même ton ! Se claquant mentalement, elle se força à revenir au moment présent… Elle était quasiment en pleine dispute, elle n’allait pas se mettre à songer à Rohan !

« Tu devrais y aller je pense… Parce que c’était au départ une simple question, pour rigoler et ca finit par te faire hurler sur moi. Si tu as eu un gage, faut assumer, c’est pas de ma faute. »

En plein dans le mille… Ou comment énervée Shanti Sadhan en dix leçons… Cependant, cela ne fit qu’accentuer le malaise de Shanti. Elle s’était déjà énervée, elle n’était pas prête d’exploser de sitôt. Elle allait répondre lorsque Caroline continua :

« Bon, je comprends que tu puisses être fatiguée, et honteuse mais, évite de crier sur les gens, surtout que ça donne mal à la tête ! »

Shanti comprit alors avec soulagement que Caroline n’était pas vraiment énervée et que si elle s’excusait, la préfète ne lui en voudrait pas. Mais c’était sans compter qu’une autre rouge vint mettre son grain de sel dedans… En effet, une jeune première année, Rubis quelque chose, si Shanti se souvenait bien, se mêla a la conversation, et cela avec le sourire :

« Shanti ça va ? Viens avec moi ! »

D’accord… Déjà ma chérie, de quel droit tu te mêles de cette conversation ? Non mais vraiment, non seulement c’était mal élevé mais la jeune hindoue n’avait pas besoin de ça ! Elle pouvait parfaitement se débrouiller toute seule ! Grr, si Shanti n’avait pas peur de se disputer avec une énième personne, elle lui aurait bien dit le fond de sa pensée en face ! Mais bon, ce n’était vraiment pas le moment… Déjà qu’elle s’était disputée avec Gabriella, maintenant Caroline… Hors de question de rajouter Rubis a la liste ! Shanti lui dit donc discrètement qu’elle la rejoindrait plus tard et se tourna vers Caroline, un air coupable :

« Tu as raison. Je suis désolée de m’être emportée. J’étais un peu en colère et je me suis défoulée sur toi… Je n’aurais pas dû… »

Sur ces paroles d’excuses, Shanti tourna les talons et emboita le pas à Rubis en direction de la table des rouge et or. Ce pari était enfin termine… Il fallait passer à autre chose…

Reducio
Vraiment desole du retard ! Fin du RPG pour moi et Rubis, meme si Shanti n'est pas ravie que tu te sois incrustee, sache que moi ca ne me derange pas :lol:

~ Griffes et Crocs, Griffes et Cœur, Gryff vainqueurs ! ~
~ Famille Schialom ~
~ Ne regarde par en arrière les yeux, pleins de regrets; mais plutôt en avant, les yeux pleins d'espoir ~ #S.
Pas d’avatar
Ancien sorcier

Gloire aux Serpentard !  Libre 

Shanti regardait Caroline et tout le monde sentit la pression redescendre un petit peu. Mais seulement un petit peu ! Caroline n'était pas très douée pour s'excuser, elle détestait le faire. Sa fierté l'en empêchait. C'est comme dire à quelqu'un qu'on tient à elle : la jeune fille en était strictement incapable. Elle n'aimait pas livrer ses sentiments, elle trouvait qu'après les gens pouvaient trop lire en elle et la toucher, ce qu'elle détestait. Alors, la plupart du temps, elle se cachait derrière un masque de bonne humeur ou d'arrogance, ce qui lui allait très bien. Il y avait vraiment peu de personnes qui l'avaient déjà vu au naturel, avec toute la folie qu'elle avait. Bon, c'est vrai que avec les gens, elle était quand même très vraie mais elle se retenait toujours. Les confessions, c'était pas pour elle !

Bref, ici, Shanti semblait s'être un peu calmée et ça allait mieux. Au moins, elle n'avait pas péter un plomb ! Ni exploser. C'était déjà ça. Les deux jeunes filles allaient surement se quitter, après que Shanti réponde mais c'était sans compter une petite Gryffondor aux yeux verts et aux cheveux blonds. Une parfaite inconnue ! Caroline ne voyait pas du tout qui c'était.


« Shanti ça va ? Viens avec moi ! »

*Ok elle s'incruste comme ça au calme ! Elle a pas vu qu'on avait pas besoin d'elle ?* L'intervention de la fille n'allait pas vraiment calmer le jeu du coté de Caroline. Elle détestait les gens qui s’incrustaient dans les conversations alors qu'ils n'avaient rien à voir dedans ! Bon, c'est vrai, elle faisait un peu pareil. Mais c'était différent ! Et visiblement, elle n'était pas la seule à être soulée par la rouge : Shanti l'était aussi. Heureusement, la fille se contient et signala qu'elle allait la rejoindre. Avant de partir, la Gryffondor enterra la hache de guerre :

« Tu as raison. Je suis désolée de m’être emportée. J’étais un peu en colère et je me suis défoulée sur toi… Je n’aurais pas dû… »

Caroline sourit et acquisa. Puis, les deux rouges repartirent de leur coté, laissant la Serpentard revenir à sa place pour aller manger. La prochaine rencontre entre elles ne serait pas très heureuse mais au moins, les deux jeunes filles pourraient repartir à zéro.

Fin du RPG


Reducio
3000 fois désolé pour le retard ! :sweatingbullets: