Grande salle

Inscription
Connexion

La lettre oubliée  PV 

Ce matin-là Wendy avait décidé de profiter de son réveil matinal pour ranger un peu son coin du dortoir. On ne peut pas dire qu’elle était de nature très rangée, elle perdait environ trois fois par jour sa baguette et oubliait constamment un parchemin ou un bouquin nécessaire lors de ses journées de cours. Aussi après avoir retourné son lit à la recherche de sa deuxième chaussette elle se décida à ranger son foutoir et à faire un brin de ménage. Elle commença par ouvrir sa grosse valise et à plier ses vêtements en petite pile, puis elle rassembla son matériel scolaire dans un coin, et arrangea sa table de chevet sur laquelle s’entassaiten les cartes de chocogrenouilles, les essais de devoirs en cours et ses livres de poche. Elle finit par jeter un œil sous le lit, histoire de ne rien laisser au hasard.

C’est ainsi qu’elle aperçut des petits bouts de papier déchiré, éparpillés parmi les poils roux que semait son adorable compagnon Rejexx, la prunelle de ses yeux qui était en train de se prélasser près du feu de la cheminée installée dans un coin du dortoir. Mais étrangement, il n’y avait pas que des poils sous le lit...et une fois que Wendy eut déplacé le lit de quelques centimètres afin de mieux nettoyer elle aperçut au milieu des poils roux habituels une poignée de…plumes. Et à côté, une boule de papier abîmée qui, sans aucun doute, était une lettre, du moins ce qu’il en restait.

Wendy saisit le morceau de papier endommagé, l’enveloppe avait été déchirée à plusieurs endroits et le nom du destinataire était clairement illisible. La jeune verte jeta un coup d’œil dans le dortoir, les autres étaient déjà descendues prendre leur premier repas de la journée, et elle ne devait pas trainer si elle ne voulait pas arriver en retard à son cours de métamorphose. Furieuse contre son animal chéri, elle s’apprêtait à lui fourrer la poignée de plumes brunes sous les moustaches afin de lui donner une leçon mais bien évidemment Rejexx avait détalé, sentant les problèmes arriver. En espérant que le malheureux hiboux soit en bonne santé quelque part dans la volière, Wendy s’autorisa à jeter un coup d’œil sur le contenu de la lettre, pour trouver le destinataire, bien entendu. Elle ne voulait pas violer la vie privée de quelqu’un, non, simplement trouver à qui cette lettre était destinée, juré. Elle sorti le bout de parchemin et commença à lire…

Ma chère Elly,

Ma chérie, comment vas-tu ? Il y a longtemps que je n’ai pas eu de tes nouvelles et cela me chagrine. J’ai appris que tu étais passée en deuxième année et je t’en félicite ! Il y a quelque chose dont j’aimerais te parler. Tu as surement remarqué que ton père ne s’était pas gêné pour avoir une nouvelle petite amie et se fiancer avec elle. Alors pourquoi cela se passe si bien avec cette « Vanessa » et pas avec Bartemius ? Ne souhaites-tu pas mon bonheur ? J’aime cet homme d’un amour que je n’avais jamais ressenti auparavant. Enfin bref, que tu l’apprécies ou pas m’indiffère, nous allons nous marier Elly. Je souhaiterais que vous soyez présent au mariage dont le faire part se trouve dans l’enveloppe. Je voudrais que ce mariage soit un terme à mon ancienne vie. Je sais que cela va te peiner ma chérie mais juste après notre union, j’irai m’installer à Singapour avec Bartemius et ses enfants qui sont absolument adorables. Brent et un sorcier très précoce ! Il a seulement 10 ans comme ton frère mais est prometteur ! Malika, elle, a ton âge et est une sorcière très talentueuse. Je vais te le dire franchement Elly. Toi et ton frère, je vous aime du plus profond de mon âme. Seulement, vous êtes mon seul lien avec mon ancienne vie, celle avec votre père. C’est pourquoi, je ne vivrai pas avec vous pendant l’année mais vous viendrez pour des week-ends ou pour les vacances à Singapour dans l’immense demeure de Barty. Il est si attentionné ! Il m’a même assuré que lorsque vous viendriez nous voir, vous auriez une chambre pour vous tout seuls ! Je sais que cela ressemble à un abandon mais cela n’en est pas un. Tu sais très bien que je vous aime! La raison de mon départ est juste trop compliquée à expliquer. Prend soin de ton frère et assures-toi qu’il ne fugue plus. Je ne veux ni qu’il lui arrive quelque chose ni d’ennuis avec Poudlard. En parlant de Poudlard, vois comme j’ai changé. Ai-je aujourd’hui le tempérament d’une Poufsouffle ? Nous somme répartis trop tôt ma chérie. Je sais que tu es très attachée à ta maison mais ne suis pas uniquement leur exemple ! Trace ton chemin.
Je vous aime, ton frère et toi. Très fort. Mais je dois partir.

Astride Volten (ta mère qui t’aime)

PS : Pourriez-vous, Joshua et toi, préparer un petit discours pour le mariage ? Et, les problèmes d’argent de ton père ne sont plus mes problèmes. Bartemius, lui, a de quoi subvenir à nos besoins et nos envies. Je t’ai envoyé en plus de la lettre et du faire-part une petite bourse. Elle contient 70 gallions . Achète-toi une jolie robe veux-tu ?

Replié à l’intérieur de la lettre se trouvait un joli faire part de mariage sur lequel Astride Volten et Bartemius Arbecintos invitaient la jeune Elly à leur mariage imminent qui se déroulerait du 19 au 21 mai à Salamanque, en Espagne. Prise de panique en se rappelant l’évocation d’une bourse de gallions, Wendy se jeta à plat ventre et poussa un soupir de soulagement lorsqu’elle aperçut une petite bourse sombre contre un pied du lit. Elle l’ouvrit et compta rapidement son contenu. Ouf, le compte y était, elle n’aurait pas à se faire traiter de voleuse en plus de voyeuse.

Wendy se mordit la lèvre. Elle avait espéré tomber sur une édition de la Gazette du sorcier ou une carte d’anniversaire, pas sur ce genre de lettre intime et terriblement personnelle. Elle se creusa la tête, à la recherche d’une Elly dont elle aurait fait la connaissance au cours de l’année, mais ce nom ne lui disait rien. Quelle poisse ! Elle ne pouvait pas garder cette missive pour elle, c’était beaucoup trop lourd à porter comme secret. Et cette Elly avait le droit de savoir qu’elle était invitée au mariage de sa mère, même si apparemment elle ne portait pas le futur beau-père dans son cœur !...Pourquoi diable avait-elle ouvert cette lettre ! Et si elle attrapait Rejexx il allait passer un sale quart d’heure celui-là !

Wendy soupira et se laissa tomber sur son matelas. Elle n’avait pas le choix, elle devait aller trouver cette Elly, et pour ça elle ferait le tour des tables de la Grande Salle pendant le petit déjeuner. C’est là qu’elle aurait le plus de chance de trouver cette inconnue, le plus de chance de provoquer un scandale, et ce devant le plus grand public. Le ventre de la jeune verte se noua. De toute façon, elle n’avait plus vraiment envie de déjeuner. Elle fourra la lettre dans une poche de sa robe, la petite de bourse de gallions dans l’autre et sorti des cachots en direction du Hall d’entrée. C’était la première fois qu’elle se promenait avec autant d’argent sur elle mais elle n’avait malheureusement pas de quoi s’en réjouir.
Le brouhaha qui d’habitude enchantait Wendy lorsqu’elle pénétra dans la Grande salle lui faisait bourdonner les oreilles et l’odeur des tartines et du jus de citrouille lui retournait l’estomac. Les jambes en cotons, elle s’avança vers la table la plus proche qui accueillait la maison des Gryffondors. Wendy espérait de tout cœur que la propriétaire de la lettre n’était pas une Gryffone, après tout ils n’étaient pas réputés pour leur excellent caractère. Elle s’arrêta en bout de table et lança d’une voix presque inaudible :

« Excusez-moi, y aurait-il une Elly parmi vous ? »

Malgré son manque d’assurance elle était prête à réparer les bêtises de son chat. Et peut-être que cette Elly ne serait pas fâchée, après tout elle aurait pu cacher cette lettre et ne jamais lui donner ! Derrière sa frange asymétrique Wendy pouvait voir petit à petit des regards interrogateurs se tourner vers elle.


*TROISIEME ANNEE RPG* Poudlard 2040*
“- Is this real? Or has this been happening inside my head?
- Of course it’s happening inside your head, Harry, but why on earth should that mean that it is not real?”

La lettre oubliée  PV 

Reducio
Pour des raisons de logique, je suis déjà en deuxième année dans ce RPG car j'y passe le 1er avril. ^^



Elly sortait de son dortoir d'un air parfaitement réveillé. En effet, la jeune lionne avait passé une excellente soirée à discuter dans son dortoir avec ses amies et à manger des friandises. Ses cheveux roses, humides par la douche qu'elle venait de prendre, avaient perdu pour quelques heures leur volume et leur brillance habituelle. Elly songea que personne n'accepterai une employée aux cheveux roses et qu'il lui faudra les faire teindre lorsqu'elle serait plus grande. Mais bon. Elle avait largement le temps. Une encore joyeuse journée s'ouvrait devant la gryffone. Elle n'avait qu'un cours de la matinée et ne finissait pas trop tard ce soir. Elly entra donc dans la grande salle après avoir traversé les nombreux corridors et escaliers qui partaient de sa salle commune jusqu'au bas du château. Comme à son habitude, la pièce était pleine de joie de vivre et de bavardages ponctués de rires. Les immenses fenêtres laissaient entrevoir un ciel aussi bleu que le plafond enchanté ne le dessinait. S'approchant de la tablée des rouges, le jeune fille s'installa aux côtés des deuxième années. Une petite main lui tapota l'épaule. Se retournant, elle aperçut un petit garçon de première année, un gryffondor lui aussi qui la regardait il lui dit en souriant :

"- Eh Elly ! Tu voudrais bien m'aider avant le déjeuner à faire mon devoir de potion ? En tout cas on se retrouve en salle co ! Stephan m'attend, il faut que j'y aille ! A tout à l'heure soeurette !"

Elly le regarda tendrement s'éloigner et sortir de la grande salle, accompagné par son ami Stephan. La jeune fille se retourna vers sa table et se servit à manger : un œuf au plat, du bacon, des toasts, et bien sûr, ce merveilleux jus de citrouille ! Soudain, les hiboux commencèrent à affluer dans la salle. Autour d'elle, ses amis recevaient des cartes, des lettres, des journaux en poussant des exclamations ravies. Mais Elly n'avait rien reçu. *Bon, pas aujourd'hui, pensa-t-elle, déçue* Après que l'effervescence amenée par les volatiles se soit calmée, la jeune fille continua à manger en lisant les titres de la Gazette du Sorcier qu'avait reçu son voisin de devant. Au même moment, une saisissante teinte rouge attira son attention. Une jeune Serpentarde se tenait juste devant leur table. D'un air terriblement hésitant et gêné. Rapidement observée par un bon nombre des rouges dont certains semblaient prêts à lui lancer une pique, elle se décida à dire :

"-Excusez-moi, y aurait-il une Elly parmi vous ?"

Elly, qui avait détourné les yeux de la jeune verte, releva immédiatement la tête, intriguée. Sentant les regards de ses camarades se tourner à présent vers elle, elle regarda la jeune fille à la frange asymétrique et avança d'une voix assurée et ouverte, pour bien lui montrer que les hostilités en Gryffondor et Serpentard étaient mises de côté :


"- Hum, oui, c'est moi. Pourquoi ?"

La jeune Sparkle la regardait d'un air carrément interrogateur à présent, tentant vainement de mettre un nom sur ce visage. Mais elle ne connaissait absolument pas cette verte qui devait surement être en première année. Enfin bref, légèrement inquiète de ce qu'un Serpy pouvait bien avoir à lui dire, elle attendit la réponse de la jeune fille.

Elly Sparkle • 2ème année
Rédactrice-en-Chef de la Petite Mornille
Code couleur : maroon
"I seem heartless because my heart died with my love" - Snape

La lettre oubliée  PV 

Alors que les têtes curieuses des Gryffons se tournaient petit à petit sur Wendy, une voix cristalline s'éleva :

"- Hum, oui, c'est moi. Pourquoi ?"

La voix émanait d'une jeune sorcière, probablement en seconde année ce qui expliquait que la jeune verte ne la connaissait pas. elle avait un visage plutôt doux, encadré par des boucles roses qui tombaient par de-là ses épaules. Son assiette était abondamment remplie de bacon et de toasts et Wendy sentit son estomac se nouer. il y avait peu de chance que la rouge passe une agréable fin de petit déjeuner avec la nouvelle qu'elle lui apportait.
Elle déglutit et s'avança vers elle mal à l'aise. Elle enfonça ses mains dans les poches de sa robe et en sorti la lettre qu'elle avait remis difficilement dans l'enveloppe déchiquetée et la petite bourse remplie de gallions. Elle tendit ses bras raides vers la prénommée Elly et se lança dans un discours brouillon et désorganisé :

"Salut je crois que c'est à toi, c'est Rejexx qui l'a abîmé, je sais pas si tu as vu ton hiboux ? Il a déchiré l'enveloppe je suis désolée, c'est vraiment un boulet. Il y a la bourse aussi...j'ai rien pris hein tu peux compter ! Enfin non pas que j'ai lu ta lettre mais je voulais pas que tu crois...enfin voilà je te donne tout ça...faudra que tu me dises pour ton hiboux, enfin je pense pas que Rejexx les mange mais bon on sait jamais..."

Wendy sentait ses joues s'empourprer, surtout quand elle vit la jeune sorcière aux cheveux roses sortir la lettre de l'enveloppe, intriguée. Wendy ne s'attendait pas à ce qu'elle se mette à la lire immédiatement et ne savait plus où se mettre. Elle posa la bourse sur la table à côté de l'assiette fumante et jeta un regards en biais à son interlocutrice. Celle ci n'avait pas l'air de se rappeler de sa présence et avait commencé la lecture, sourcils froncés.
Fallait-il qu'elle décampe en direction de la table de sa maison ? Il était clair qu'elle en mourrait d'envie, d'autant plus que les têtes curieuses des autres élèves de la table commençaient à s'additionner. Elle n'osait plus trop bouger et se contentait de balader son regard dans la Grande Salle, cherchant désespérément à fixer son intérêt sur autre chose en attendant la sentence.

*TROISIEME ANNEE RPG* Poudlard 2040*
“- Is this real? Or has this been happening inside my head?
- Of course it’s happening inside your head, Harry, but why on earth should that mean that it is not real?”

La lettre oubliée  PV 

Elly se racla la gorge, gênée. Certains Gryffondors attablés autour d'elle la regardaient encore avec intérêt mais la plupart étaient retourné vaquer à leurs occupations matinales. Juste en face de la jeune rouge : une serpentarde. Celle-ci la regardait d'un air inquiet et gênée elle aussi mais pas pour la même chose. pour une raison qu'elle ignorait, la verte semblait avoir presque peur de la réaction d'Elly. Celle-ci lui sourit avec bienveillance pour lui montrer qu'elle ne mordait pas. Avait-elle si peur de Gryffondors pour ne pas oser leur parler naturellement ? Elly tira un élastique noir du tour de son poignet et releva ses cheveux humides en un chignon flou pour les empêcher de couler dans sa nuque et son dos. Face à l'absence de réaction de la première année se trouvant en face d'elle, elle haussa un de ses sourcils, signe chez elle de perplexité. La jeune verte tenait quelque chose dans sa main, qu'Elly n'avait pas aperçu tout de suite. Surement en voyant la jeune Sparkle le remarquer, elle se décida enfin à parler, sous le regard encourageant de son interlocutrice :

"-Salut je crois que c'est à toi, c'est Rejexx qui l'a abîmé, je sais pas si tu as vu ton hiboux ? Il a déchiré l'enveloppe je suis désolée, c'est vraiment un boulet. Il y a la bourse aussi...j'ai rien pris hein tu peux compter ! Enfin non pas que j'ai lu ta lettre mais je voulais pas que tu crois...enfin voilà je te donne tout ça...faudra que tu me dises pour ton hiboux, enfin je pense pas que Rejexx les mange mais bon on sait jamais..."

Elly fronça les sourcils. Rejexx. Était-ce un hibou, un chat, un crapaud ? La jeune verte lui tendit une enveloppe toute déchirée et une petite bourse sombre. Elly ouvrit en premier l'enveloppe qui contenait une lettre et un rectangle de carton fin et nacré. Dépliant la lettre, elle se mit à la lire progressivement. Son visage exprima soudain un brusque mépris, de la colère, de la haine et du mépris à nouveau. Sa lèvre supérieure se souleva en une moue narquoise mais chargée de colère lorsqu'elle lu le "nota bene" inscrit au bas de la feuille de parchemin froissée. Quelle horreur, Elly eu brusquement une vague de stupéfaction mêlée de colère et.... de tristesse. Comment sa mère pouvait devenir à ce point... méchante ? Toutes les phrases de la lettre étaient destinées à rendre Elly tristes ! "Je vais vivre avec Bartemius et ses enfants qui sont en tout points charmants". *Qu'elle les adopte tant qu'elle y était !* pensa Elly avec rage , "J'aime Bartemius d'un amour que je n'avait jamais ressenti auparavant." *Et papa ? Hein ? Elle ne fait ça que pour nous déprimer!* , "Vous êtes le seul lien avec votre père, cela ressemble à un abandon mais ce n'en est pas un..." *Si, c'en est un!* , "Et surveille ton frère, je ne veux ni qu’il lui arrive quelque chose ni d’ennuis avec Poudlard." *Tu parles, elle ne veux surtout pas d'ennuis avec Poudlard, ça l'obligerait à reprendre contact avec nous*. Sa mère avait dépassé les bornes, s'attaquant même à son petit frère, son propre fils ! Elle allait de ce pas lui écrire ce qu'elle pensait. Elle ne prit même pas la peine d'ouvrir la bourse ni de lire le texte imprimé sur le carton, qui était en réalité le faire part du mariage. Puis, elle releva la tête, la erpentarde était toujours là, visiblement mal à l'aise. Elly repensa à ce qu'elle lui avait dit. Evidemment qu'elle avait lu sa lettre. Elle lui lança donc :

"- Non mais sérieux ! Je rêve quoi ! "

Elly Sparkle • 2ème année
Rédactrice-en-Chef de la Petite Mornille
Code couleur : maroon
"I seem heartless because my heart died with my love" - Snape

La lettre oubliée  PV 

Comme elle s'y attendait, la Elly en question ne prit pas très bien les nouvelles que lui annonçait (sans aucun tact il faut bien l'avouer) sa mère. Wendy surprit du coin de l'œil les réactions en chaines de la jeune rouge : surprise, colère, tristesse, son visage si taciturne du début de journée faisait place à un défilé de masques qui n'annonçait rien de bon.
Mal à l'aise, Wendy ne put s'empêcher d'avoir de la peine pour la Gryffone, après tout sa mère avait quand même écrit des phrases très blessantes, et même si les relations qu'elle entretenait avec son père étaient parfois houleuses, elle n'atteignaient jamais ce stade là. La mère de la jeune fille aux cheveux roses partait tout de même de démarrer une nouvelle vie et semblait vouloir se débarrasser de ses deux enfants, comme si ils étaient un poids qui l'empêchaient d'avancer vers un nouveau départ ! Wendy non plus n'aurait pas bien réagit face à cette situation, comment pourrait-on ?!
Elle allait prononcer une phrase réconfortante lorsque la rouge lui coupa l'herbe sous le pied :

"- Non mais sérieux ! Je rêve quoi ! "

Wendy lui renvoya un regard interrogateur : parlait-elle de sa lettre ou était-elle en colère contre la messagère ? Face à la tête furieuse de la rouge dont les mèches roses de son chignon s'agitaient et gouttaient sous les mouvements nerveux de leur propriétaire, la jeune verte préféra opter pour la première solution et lui renvoya un sourire tordu :

"-...C'est vraiment pas cool faut avouer..."

Elle appuya sa phrase d'un haussement d'épaules et d'une petite moue désolée.Elle ne voyait pas trop ce qu'elle pouvait ajouter à la situation, elle commença donc à jeter des coups d'œil sur le coin de la Grande Salle où les autres Serpentards déjeunaient joyeusement en attendant un signe d'Elly comme quoi elle avait bien rempli son devoir et qu'elle pouvait à présent retourner à ses occupations.

*TROISIEME ANNEE RPG* Poudlard 2040*
“- Is this real? Or has this been happening inside my head?
- Of course it’s happening inside your head, Harry, but why on earth should that mean that it is not real?”

La lettre oubliée  PV 

Elly mordit rageusement dans son toast beurré. Comment sa propre mère, la chair de sa chair, avait pu lui faire ça ? Ce coup bas, mesquin, qui plus est !, était affreusement décevant. Sa colère se transforma en mépris. Comment Astride Sparkle.... comment s'appelait-elle déjà ? Ah oui, sa mère avait déjà repris son nom de jeune fille. Donc, comment Astride Volten avait pu faire preuve d'une si grande puérilité ? Elly s’étonna de n'avoir pas ressenti une once de tristesse à l'annonce du départ de sa mère. Il est vrai que la sorcière avait tellement changé ! Elly en ignorait les raisons. Était-ce la faute de Bartemius ? Celle de son père ? Non, pour Elly, cette hypothèse était inconcevable ! Alors, Astride avait-elle tout simplement décidé de mal tourner ? Quel revirement. Elly appuya sa main fraîche sur son front pour tenter de calmer le flot de pensées toutes plus rageuses les unes que les autres qui se bousculaient à mille kilomètres heure dans sa tête. Qu'elle releva soudainement. La serpentarde était toujours là. Pourtant, Elly intercepta un regard d'envie vers sa table, plus loin dans la grande salle. Elly l'observa de plus près. Elle avait de longs cheveux rouges, une frange assymétrique et l'air dynamique et obstiné qui caractérisait tous les Serpentards. Bien que ne jouant pas au quidditch, Elly adorait supporter les différentes équipes de Poudlard, avant tout, les Red Lights évidemment, mais elle reconnaissait que les verts avaient eux aussi une très bonne équipe, dans laquelle figurait à coup sûr cette fille. Celle-ci, décidant surement que plus vite elle parlait, plus vite elle retournerait à sa table, ouvrit la bouche et lâcha d'un ton compatissant :

"-...C'est vraiment pas cool faut avouer..."


La jeune rouge la regarda avec soulagement, se remémorant ses dernières paroles. Il était vrai qu'elles pouvaient être interprétées comme méchantes, visant la jeune fille qui, avait visiblement lu sa lettre. La jeune rouge fut contente qu'elle ne les ai pas mal prises. Elle dit donc :


"- On est d'accord n'est-ce pas ? C'est ma mère quand même ! Comment a-t-elle pu faire ça ? Et au fait, comment tu t'appelles ? Moi c'est Elly, Elly Sparkle, mais tu le sais déjà non ?"


Elle termina sa phrase, un petit rire dans la voix. Puis, attendit la réaction de la fille.

Reducio

Désolé pour le retard !!! ;)

Elly Sparkle • 2ème année
Rédactrice-en-Chef de la Petite Mornille
Code couleur : maroon
"I seem heartless because my heart died with my love" - Snape

La lettre oubliée  PV 

Wendy était légèrement anxieuse face à la rouge. A vrai dire elle n’était pas certaine que celle-ci parlait du comportement de sa mère lorsqu’elle avait haussé le ton. Elle jeta un œil maladroit au visage de son interlocutrice et remarqua qu’elle essayait de se calmer, ce qui faisait crisper de façon assez comique son visage plutôt harmonieux.

"- On est d'accord n'est-ce pas ? C'est ma mère quand même ! Comment a-t-elle pu faire ça ? Et au fait, comment tu t'appelles ? Moi c'est Elly, Elly Sparkle, mais tu le sais déjà non ?"

La verte poussa un soupir de soulagement intérieur. Elly avait vraisemblablement choisi l’option de l’entente pacifique, ce qui arrangeait bien Wendy qui se trouvait être déjà bien angoissée par ses examens de fin d’année sans qu’elle ait besoin de se rajouter une dispute inter-maison sur la conscience ! Sans plus attendre, elle renvoya un sourire en coin avant de répondre :

« Oui, je suis presque désolée que tu sois la bonne Elly ! Au moins tu as un joli nom de famille, j’aime beaucoup Sparkle. »

C’était vrai. C’était même la première chose que Wendy avait pensé en lisant hâtivement la lettre. Non pas qu’elle n’aimait pas propre nom, mais Sparkle elle trouvait que ça en jetait. Elle avait imaginé une fille grande et fine style danseuse. Au final elle n’était pas déçue, la Miss Sparkle avait bien les cheveux roses, ça lui donnait un côté spectacle, du moins dans l’imaginaire de Wendy.

« Moi je m’appelle Wendy Stone, c’est moins drôle comme nom, j’aurais préféré celui de ma mère, c’est stupide cette espèce de supériorité masculine…On devrait pouvoir porter le nom qu’on veut tu ne crois pas ?! »

La jeune verte souhaitait pourtant s'éclipser le plus rapidement possible afin d'échapper à cette confrontation délicate, du moins jusqu’à ce qu’elle se laisse emporter par ses convictions et qu’elle entame une débat féministe avec une parfaite inconnue de qui elle avait tout bonnement violé l’intimité. Décidément faudrait qu’elle apprenne à tourner sept fois la langue dans sa bouche avant de parler comme lui assenait souvent son père. D'ailleurs son père il l'énervait, toujours pas de nouvelles, sans doute était-il persuadé que "sorcière" ce n'était pas un métier ou d'autres phrases de ce genre.
Wendy regrettait déjà la fin de sa phrase enflammée mais resta plantée face à la jeune Gryfonne, parce que partir en plein milieu d’une conversation qu’on a soit même entamé, c’est carrément impoli, mais au bout du compte c'est elle qui commençait à s'énerver, un comble non ?!

*TROISIEME ANNEE RPG* Poudlard 2040*
“- Is this real? Or has this been happening inside my head?
- Of course it’s happening inside your head, Harry, but why on earth should that mean that it is not real?”

La lettre oubliée  PV 

Elly regarda distraitement la table des Serpentards. Quelques uns, peut être des amis de la fille, avaient le visage tournés vers eux, comme la plupart des Gryffondors les entourant. D'un simple regard, la jeune rouge leur fit comprendre que cette conversation était privée et ils se retournèrent , amusés. Elly reporta son regard sur la jeune verte. Elle ignorait toujours totalement son nom bien qu'elle connaisse la présence de cette dernière dans l'équipe de quidditch de Serpentard. Ce qui était franchement étrange, c'est qu'Elly, ayant normalement une mémoire de poisson rouge, était capable avec une grande facilité de mettre des noms sur des visages et de reconnaître quelqu'un, plus de cinq ans après l'avoir vu pour la dernière fois. Elle tenta donc de lui imaginer un nom : Anna lui irait bien, ou peut être, Eléanore, oui, ça c'était pas mal du tout, Eléanore ! Avec un nom bien anglais, du style, McBrath ou un truc du genre. Enfin bref, Elly attendait toujours que la jeune fille se présente, ce qu'elle fit, après une petite minute d'observation envers la Gryffondor :

"-Oui, je suis presque désolée que tu sois la bonne Elly ! Au moins tu as un joli nom de famille, j’aime beaucoup Sparkle. »


Elly rougit et lui sourit, songeant qu'elle ne lui avait toujours pas dit son nom, mais son commentaire envers son propre nom de famille était très gentil, Elly l'avait toujours trouvé classique, sans origine, indéfinissable entre anglais, américain, australien. La verte reprit :


« -Moi je m’appelle Wendy Stone, c’est moins drôle comme nom, j’aurais préféré celui de ma mère, c’est stupide cette espèce de supériorité masculine…On devrait pouvoir porter le nom qu’on veut tu ne crois pas ?! »


Wendy, c'était super joli ça, Wendy. Et puis, Stone, c'était pas mal non plus. Enfin bref, Elly ne comprenait pas pourquoi la dénommée Wendy appréciait moins son nom. Puis, elle haussa les sourcils d'un air amusé. La jeune verte commençait à s'échauffer sur le fait que les femmes devaient porter le nom de leur mari. N'étant pas très philosophique, la jeune Sparkle ne s'était jamais posé la question. Pour elle, cela prouvait une sorte de lien, qu'ils étaient attachés, mais, que l'homme porte le nom de la femme, ou que femme porte celui de l'homme lui était égal. Elle dit donc :


"- Eh bien, enchantée, Wendy Stone ! Tu sais, je crois que l'on peut garder son nom de jeune fille si l'on le souhaite. Et, par curiosité, c'est quoi le nom de ta mère ?"

Puis, voyant que leur voisin d'en face venait de s'en aller, emportant avec lui son journal, elle proposa à Wendy :


"-Tu voudrais t'asseoir, pour manger je veux dire, je pense que pour dix minutes, tu pourrais t'asseoir à notre table !"

D'un large geste, elle incita son interlocutrice à s'asseoir devant elle, montrant les délicieux plats qui s'étalaient devant elle, pour l'allécher. Puis, elle reprit une bouchée de son oeuf au bacon.

Elly Sparkle • 2ème année
Rédactrice-en-Chef de la Petite Mornille
Code couleur : maroon
"I seem heartless because my heart died with my love" - Snape

La lettre oubliée  PV 

Même si l'intention première de la petite Wendy n'avait pas été de se lancer dans un débat, elle avait néanmoins apparemment réussi à distraire la jeune Gryffonne, qui sembla s'intéresser à son raisonnement et lui demanda le nom de jeune fille de sa mère.

"Dallas, Marta Dallas. J'aurais bien aimé m'appeler Wendy Dallas, ça fait très actrice je trouve", répondit la jeune verte dans un sourire rêveur.

Elly semblait avoir envie de se changer les idées, et finalement une fois la première minute de colère passée elle s'avérait être plutôt sympathique. Wendy avisa du coin de l'œil un jeune rouge quitter la table un journal à la main. La deuxième année s'empressa de montrer à Wendy la place libre en lui demandant :

"-Tu voudrais t'asseoir, pour manger je veux dire, je pense que pour dix minutes, tu pourrais t'asseoir à notre table !"

Méfiante tout d'abord, Wendy jeta un regard aux autres élèves de la longue tablée, mais ils étaient tous retournés à leur assiettes et à leurs conversations respectives. Elle était un peu curieuse de se retrouver à une table différente de celle de sa maison, après tout ça ne lui était encore jamais arrivé et pour le coup elle se sentait vraiment comme un serpent au milieu des lions ! La rivalité entre Gryffondor et Serpentard était légendaire, et même en étant née dans une famille moldue elle avait appris dès son arrivée en première année qu'il existait des esprits très peu enclins à enterrer la hache de guerre entre les différentes maisons de sorciers. Mais Elly avait l'air d'y tenir et la curiosité maladive de la jeune Serpentard fini par lui faire accepter la proposition.
Wendy s'installa donc à côté de sa camarade et se servit un verre de jus de citrouille.

"D'accord, juste quelques minutes alors...Tu es née dans une famille de sorciers ? Je veux dire, tes deux parents sont sorciers ? Je trouve ça tellement étrange d'utiliser des hiboux! Apparemment Rejex, c'est mon chat, ne s'y habitue pas non plus ! "

Elle ponctua sa phrase d'un sourire, espérant qu'il n'était pas trop tôt pour ce genre d'humour et que surtout son amour à poil n'avait fait que jouer avec le hiboux de la jeune rouge. *Avec toutes les croquettes que je lui donne il n'est pas suffisamment affamé pour en faire son quatre heures tout de même !* pensa la jeune Wendy en croquant à pleine dent dans une pomme rouge qui se tenait dans le panier débordant de fruits placé au milieu de la table.

*TROISIEME ANNEE RPG* Poudlard 2040*
“- Is this real? Or has this been happening inside my head?
- Of course it’s happening inside your head, Harry, but why on earth should that mean that it is not real?”

La lettre oubliée  PV 

Bien sûr, Elly ruminait sa colère contre sa mère, bien sûr, elle ne lui pardonnerait pas de sitôt, et peut être jamais en fait. Mais elle ne voulait pas entraîner la jeune verte dans son....malheur ? Non, pas vraiment, Elly n'était ni malheureuse, ni triste, juste déçue, et une sorte de mépris grondait dans sa poitrine. Sa....mère, enfin quelle attitude puérile ! Bref, le point était qu'Elly voulait absolument se changer les idées et oublier juste le temps du petit déjeuner, tous les repas étaient sacrés pour Elly, il s'agissait de la seule chose pour laquelle elle avait un penchant pour Poufsouffle. Non enin pas le seul. Mais elle trouvait que Poufsouffle était la maison de la facilité. Tu voulais être heureux ? Va à Poufsouffle ! Tu veux être aimé de tous et rester sans conflit ? Va à Poufsouffle ! Tu veux manger, t'amuser, rigoler ? Va à Poufsouffle. Elly n'avait rien contre les jaunes mais elle trouvaient leur vie trop facile justement. Enfin bref, elle changeait de sujet. A vrai dire, la jeune rouge avait un peu pitié de la Serpentarde devant elle. Pas méchamment du tout ! Seulement, Wendy restait debout depuis tout à l'heure, alors qu'Elly, les Gryffondors, les Serpentards, en fait tout le monde autour d'elle était assis. Elle seracla donc la gorge, sans attendre la réponse de la jeune fille sur le nom de sa mère, souhaitant son confort avant tout, et lui proposa de s'asseoir parmi eux. La jeune verte commença par d'abord lui parler du nom de sa mère, qui s'appelait Marta Dallas. Quel beau nom ! C'est vrai que ça faisait actrice ! Elly répondit :

"- C'est vrai que ça en jette, Marta Dallas ! Moi, ma mère s'appelle Astride Volten, je préfère Sparkle pas toi ?"


Puis, la jeune serpentarde accepta de s'asseoir :


"D'accord, juste quelques minutes alors...Tu es née dans une famille de sorciers ? Je veux dire, tes deux parents sont sorciers ? Je trouve ça tellement étrange d'utiliser des hiboux! Apparemment Rejex, c'est mon chat, ne s'y habitue pas non plus ! "


Elly rigola, il était vrai que très peu de ses connaissance étaient des nés-moldus. N'ayant rien contre eux, la jeune rouge lança avec bonne humeur :

"Oui, je suis née dans une famille de sang-pur. Je n'ai que des ancêtres de sang-pur ! Mais ça doit être trop cool, le monde moldu ! Moi je vis dans la banlieue de Londres, dans l'Essex, tu connais ? Et toi t'habites où ? Et au fait, t'as des frères et soeurs ? Moi j'ai un petit frère qui s'appelle Josh, il est en première année comme toi, mais à Gryffondor comme moi.

Elly Sparkle • 2ème année
Rédactrice-en-Chef de la Petite Mornille
Code couleur : maroon
"I seem heartless because my heart died with my love" - Snape

La lettre oubliée  PV 


"Oui, je suis née dans une famille de sang-pur. Je n'ai que des ancêtres de sang-pur ! Mais ça doit être trop cool, le monde moldu ! Moi je vis dans la banlieue de Londres, dans l'Essex, tu connais ? Et toi t'habites où ? Et au fait, t'as des frères et soeurs ? Moi j'ai un petit frère qui s'appelle Josh, il est en première année comme toi, mais à Gryffondor comme moi.


Apparemment Elly avait la conversation facile ce qui soulagea un peu la petite Wendy. A présent tout à fait à son aise à la table des Gryffons, elle écoutait sa camarade se présenter et parler de sa famille tout en remplissant son assiette d'une grosse quantité de haricots en sauce. Un première année du nom de Josh Sparkle ? Humm à vrai dire Wendy n'avait pas beaucoup fait connaissance avec les premières années des autres maisons, et encore moins avec les garçons ! Mais la jeune verte ne voulait pas passer pour une gamine alors elle se contenta d'avouer son ignorance :

"Hmmm Non ça ne me dit rien, on n'a quasiment aucun cours en commun avec les Gryffondors en première année, d'ailleurs tu es la première à qui je parle ! dit elle d'une mine désolée.
Elle but une gorgée de jus de citrouille avant d'enchaîner :
- Je suis fille unique. J'aurais bien aimé avoir une grande sœur je crois mais j'en sais trop rien, je me suis jamais posée la question en fait. Et non je ne connais pas du tout l'Essex, en fait je ne connais même pas Londres, c'est la première fois que j'y allais lors de mes achats sur le chemin de Traverse , ça l'air magnifique ! Moi j'habite à Brighton, tu y es déjà allée ? J'adore cette ville. Y a des manèges tout l'année sur la Grande Jetée c'est trop bien !"

Le visage de la verte c'était illuminé alors qu'elle parlait de sa ville natale. Brighton lui manquait un peu. La plage de galets, le cri des muettes, le soleil éblouissant qui se reflétait sur l'étendue de la Manche... sans parler de sa meilleure amie Jackie (que Wendy surnommait Jack pour son plus grand malheur), avec qui elle passait des après-midi entiers à se gaver de bonbons et à essayer de la convaincre de faire le Turbo avec elle, sa montagne russe préférée. Mais c'était peine perdue, Jack avait le vertige et préférait rester les pieds bien sur Terre. Cette pensée fit sourire nostalgiquement la petite verte. Elle avait revu Jackie pendant les vacances de Pâques mais elle l'avait sentie changée, comme elle sans doute. Ses parents l'avaient envoyé à Londres dans une école religieuse privée très stricte suite à ses résultats scolaires peu reluisants, et Wendy n'avait même pas osé lui écrire de lettre. Peut-être qu'ils auraient tué le hiboux qui sait ? Wendy avait très peur des religieux.

*TROISIEME ANNEE RPG* Poudlard 2040*
“- Is this real? Or has this been happening inside my head?
- Of course it’s happening inside your head, Harry, but why on earth should that mean that it is not real?”

La lettre oubliée  PV 

Elly regarda Wendy se servir d'une grosse platée de nourriture et fut soulagée de constater que la jeune fille s'intégrait très bien parmi les Gryffondors, qu'elle ne passait pas son temps à vérifier si l'un d'eux tenterait de lui faire une farce ou quoi que ce soit pour lui faire un affront. C'était peut être le début d'une amitié qui sait ? Comme disait....quelqu'un, en fait Elly n'en avait pas la moindre idée, "Toute amitié peut partir d'un conflit". Les deux jeunes filles n'avaient jamais été en conflit mais simplement, la cause de leur rencontre avait été l'apporte d'une mauvaise nouvelle. Elly sentit son cœur se crisper. Bien que la jeune fille soit bien plus en colère que triste, elle commençait enfin à se faire gagner par la nostalgie. Passant une main involontaire sur sa gorge, comme pour l'empêcher de se nouer, la jeune fille ressentit enfin les effets du contre-coup. Secouant discrètement la tête, la rouge revint à Wendy et suivi son exemple, se servant d'un muffin à la fraise et d'un grand verre de jus de citrouille bien frais. Reposant le pichet, elle commença à manger tout en observant encore une fois la Grande Salle, attendant poliment que sa camarade verte ait fini son assiette, pour qu'elle réponde à la question qu'elle lui avait posé auparavant. Ce faisant, Wendy termina son assiette, et avec une empathie qui fit plaisir à Elly, répondit :

"-Hmmm Non ça ne me dit rien, on n'a quasiment aucun cours en commun avec les Gryffondors en première année, d'ailleurs tu es la première à qui je parle !


Elly rigola. Bien qu'elle n'ait pas non plus énormément discuté avec des Serpentards, le fait d'avoir un parrain vert lui avait facilité la tâche. Avant que la deuxième année n'ait pu ouvrir la bouche, Wendy reprit :


"- Je suis fille unique. J'aurais bien aimé avoir une grande sœur je crois mais j'en sais trop rien, je me suis jamais posée la question en fait. Et non je ne connais pas du tout l'Essex, en fait je ne connais même pas Londres, c'est la première fois que j'y allais lors de mes achats sur le chemin de Traverse , ça l'air magnifique ! Moi j'habite à Brighton, tu y es déjà allée ? J'adore cette ville. Y a des manèges tout l'année sur la Grande Jetée c'est trop bien !"


Elly sourit avec tristesse devant la visible nostalgie qui avait envahie la jeune verte. respectant son instant de retour vers ses souvenirs, Elly attendit qu'elle "revienne" sur terre. En attendant, elle se mit à boire avec tant d'empressement que la moitié de son verre dégoulina lamentablement sur sa jupe. Levant les yeux au ciel intérieurement, elle tenta de nettoyer avec sa serviette mais ne fit qu'étaler la tâche. Pestant, bien qu'amusée, elle leva son visage doux vers Wendy et lui dit d'une voix embêtée, lui montrat d'un geste de la main sa jupe orangeâtre :


"- Tadam ! Voici encore une fois une preuve de ma maladresse légendaire ! Je pense que je devrai aller nettoyer ça et me changer avant que mes collants soient littéralement imbibés. Si tu as un truc à faire en haut tu veux m'accompagner ? Ou rester avec les Serpys ? Et, en passant, oui, je suis allée une fois à Brighton, pour prendre le thé chez une amie de ma mère. C'est super chouette !"

Ce faisant, elle se leva, fronçant le nez et tentant de ne pas laisser des gouttes de jus de citrouille derrière elle. Puis, se retournant vers Wendy, elle attendit sa réponse, un grand sourire au lèvres.


Reducio
Dernier poste pour moi :lol: Ce fut un réel plaisir de faire ce RPG avec toi Wendy !! J'espère qu'il y en aura d'autres ! ^^

Elly Sparkle • 2ème année
Rédactrice-en-Chef de la Petite Mornille
Code couleur : maroon
"I seem heartless because my heart died with my love" - Snape

La lettre oubliée  PV 

Une pipelette, ce n’était pas vraiment le mot qui définissait la petite Wendy d’ordinaire. Surtout face à une inconnue qui appartenait qui plus est à la maison adversaire des Serpentards depuis la nuit des temps. Mais la fillette avait eu le malheur de penser à sa ville natale et elle s’auto-complaisait à vendre sa ville chérie à qui voulait bien l’écouter.
Quand on connaissait bien Wendy on évitait d’aborder des sujets qui l’enthousiasmaient de trop, comme les manèges, sa récente place au sein de l’équipe de Quiddtich de sa maison ou encore son chat chéri. Elle avait une légère tendance à s’emballer et oubliait alors de se comporter en être civilisé, vous assiégeant soudainement au sein d'un monologue animé, le plus souvent ponctué de gestes démesurés et prenant peu en compte le voisinage. La plupart du temps elle mettait quelques secondes à réaliser son décalage avec le reste du monde avant de rougir violemment en finissant abruptement sa tirade en cours.
Mais cette fois-ci ce fut la maladresse de sa voisine qui la fit redescendre sur terre. Elle avait avalé son jus de citrouille si goulûment que le verre s’était déversé abondamment sur sa tenue propre du matin, lui dégoulinant tout le long du menton. Wendy gloussa en portant sa main à sa bouche avant d’adopter une mine désolée de circonstance. Après tout elle ne connaissait pas encore très bien Elly, et si celle-ci avait été gentille et avenante jusqu’à présent, elle n’était pas certaine qu’après avoir reçu la lettre de sa mère, la jeune rouge supporterait une épreuve de plus dans sa matinée.
La jeune rouge étala la tâche avec sa serviette (ah ce bon vieux réflexe d’étancher !) et maugréa avant de se lever et d’afficher une mine désolée à l’attention de Wendy :

"- Tadam ! Voici encore une fois une preuve de ma maladresse légendaire ! Je pense que je devrai aller nettoyer ça et me changer avant que mes collants soient littéralement imbibés. Si tu as un truc à faire en haut tu veux m'accompagner ? Ou rester avec les Serpys ? Et, en passant, oui, je suis allée une fois à Brighton, pour prendre le thé chez une amie de ma mère. C'est super chouette !"

La serpy afficha un sourire de compassion à son amie et se leva à son tour avant de lui répondre :

« C’est vraiment pas ta journée ma pauvre ! Non, je vais filer voir une amie à l’infirmerie avant les cours, mais merci encore pour le ptit dej c’était un plaisir de te rencontrer malgré les circonstances heu disons pas terribles ! J’espère que les choses s’arrangeront pour toi ! A un de ces quatre sans doute !...et encore désolée pour le comportement honteux de mon chat ! »

La jeune verte fit un signe de main à Elly et la regarda disparaître derrière les grandes portes de chênes du Hall d’Entrée. Décidément ces histoires de rivalité entre maison étaient un peu ringardes, elle avait apprécié rencontrer une nouvelle tête, ça faisait du bien un peu de nouveauté ! Elle actionna ses pas en direction de l’aile de l’infirmerie l’air songeur, se promettant d’aller à la rencontre d’élèves des autres maisons, après tout c’était sa deuxième année à Poudlard et elle ne connaissait quasiment que des serpys ! Mais ça allait changer, parole de Wendy !



FIN


Reducio
Merci à toi pour RPG, à très vite ! :)

*TROISIEME ANNEE RPG* Poudlard 2040*
“- Is this real? Or has this been happening inside my head?
- Of course it’s happening inside your head, Harry, but why on earth should that mean that it is not real?”