Astronomie

Inscription
Connexion

Le sommeil n'est pas venu...Mais toi, tu m'a trouvée.  Libre 

Morgana sortit de son dortoir. Elle avait une plume de chouette à la main, une plume de l'oiseau qui lui avait apporté une lettre lui confirmant le divorce de ses parents. Elle fixait la plume brune tandis qu'elle descendait les marches menant du dortoir à la salle commune. Pourquoi n'avait-elle pas put empêcher ses parents de divorcer ? Par moment, la jeune fille se haïssait. La pensée de la mauvaise nouvelle lui avait ruiné sa journée.

D'abord, le matin, en descendant déjeuner, elle n'était pas très bien. Elle ne faisait attention ni à ce qui l'entourait, ni à ce que les gens lui disait. Un élève de première année avait tenté de la prévenir, mais elle s'était pris une bombe à eau sur la tête, l'obligeant à remonter dans son dortoir pour se changer. Elle était ensuite descendu déjeuner dans la Grande Salle, mais n'avait rien put avaler. Pour son premier cours, elle avait eut Sortilèges. Mais, pensant toujours à la lettre, elle avait eut un devoir tellement mauvais qu'elle avait dut le recommencer. Ensuite, le cours de potion ne lui avait pas remonté le moral. Le chaudron d'un de ses camarades avait explosé, lui aspergeant le visage de potion violette. Après un rapide passage à l'infirmerie, elle avait encore dut monter se changer. A midi, elle n'était pas descendu manger à la Grande Salle, occupée à finir un devoir de Métamorphose. Après le cours d'Histoire de la Magie, qui s'était plutôt bien passé, un hibou était venu se percher sur sa tête en plein cours de défense contre les forces du Mal. Rien n'avait put le déloger, et durant la moitié du double cours de DCFM, Morgana avait un hibou perché sur la tête, et qui en plus faisait son nid dans ses cheveux ! La jeune fille avait enfin retiré le volatile de sa tête, et était aller manger à la Grande Salle à six heures tapantes. Elle montait dans son dortoir, en relisant sa lettre, ce qui l'avait fait pleurer et lui avait laissé de belle traces luisantes sur les joues.

Mais maintenant, Morgana relisait la lettre pour la énième fois.



Morgana.
Ton père et moi nous disputons chaque jour un peu plus. Cette situation est invivable, d'autant plus que ta sœur a les dents qui poussent, ce qui donne à la maison dispute-pleurs de bébé-dispute-pleurs de bébé-aboiement du chien. C'est l'enfer, et nous allons finaliser le divorce dans la semaine. A ton retour, tu devras décider où tu voudras vivre en dehors de Poudlard. Chez ton père, ou chez moi.

Désolée, ma chérie.

On t'aime.


Morgana avait renvoyé une lettre à sa mère, lui disant:


Salut.
J'ai reçu ta lettre. Tu me demande de choisir où je vais vivre ? Très bien. Mais ne t'attends pas à une fleur de ma part. Je n'irais ni chez toi, ni chez papa. Je continuerais à vivre chez mon oncle, ma tante et mes cousins, dans le monde des Sorciers, car pour l'instant, tout ce que vous avez fait c'est contrôler ma vie. J'espère que ma petite sœur ne subira pas le même sort.

Cordialement.

Maintenant, Morgana errait dans les couloirs du château, une heure avant le couvre-feu des premières-années. Ses pas la guidèrent jusqu'à la tour d'Astronomie, où elle s'accouda à la rambarde, sous les étoiles. La plume toujours serrée contre son cœur, elle leva la tête et contempla les astres de la nuit.
"Et puis zut ! lança t'elle tout haut. Je vais commencer à économiser pour m'acheter une maison après mes études à Poudlard !" Un bruit de pas lui fit dresser l'oreille, et elle découvrit un autre élève qui s'avançait derrière elle.

Griffes et Crocs, Griffes et Cœurs, Gryff' Vainqueurs !
Parce que tu as la capacité émotionnelle d'une petite cuillère ! (Hermione à Ron, Harry Potter 5)
Le plus jeune des lionceaux grandira et deviendra un chasseur émérite et un lion redoutable.

Le sommeil n'est pas venu...Mais toi, tu m'a trouvée.  Libre 

Corentin n'allait pas dormir maintenant, il en était incapable, de plus sa journée avait été un calvaire... Il decida de marcher dans le chateau discrètement, il entrait dans des salles, les quittait. Il errait sans but dans le chateau comme un fantome qui aurait voulu marcher pour un jour trouver un but précis. Il avait été manger à la grande salle, il avait parlé avec les professeurs toute la journée... Il pensait aux examens qui approchaient et puis il s'inquiétait pour sa meilleure amie Morgana qui ne semblait pas être dans son assiette.

"Je me demande où elle est ? elle est pas dans la salle commune et ce n'est pas son genre d'aller coucher aussi tôt" dit le gryffondor

Corentin commença à la chercher partout dans le chateau, il avait inspecté la grande salle, pas là, il couru aux cachots pour voir si elle n'était pas dans la salle de potions qui étaient leur pièce préférée, mais non. Morgana n'était même pas dans la cour de métamorphose où on a une vue imprenable des étoiles. Il alla aussi à la bibliothèque car il s'était souvenu qu'elle adorait le calme de cet endroit qui leur donnait une sérénité et une joie absolu avec tout ces livres. Ses pas le menèrent à des escaliers qu'il n'avait jamais foulé, il se prit la peine d'aller voir, il était dans la tour d'astronomie, il était ébahi par la ue des étoiles qui étai encore plus belle que dans la tour de métamorphose.
Arrivé en haut des escaliers, il vit une élève seule accoudée à la balustrade, et c'est là qu'il reconnut Morgana sa meilleure amie dont il était secrètement amoureux depuis 2 mois maintenant, bien il ne lui avouerait jamais car elle ne l'aimait surement pas. Maladroitement il fit du bruit en se cognant et elle se retourna:

" C'est la que tu étais ? Je me suis inquiété pour toi, je t'ai cherchée partout" dit le jeune gryffon d'une voix anormalement tendre.

Espérer et croire sont la clé de la victoire.

Le sommeil n'est pas venu...Mais toi, tu m'a trouvée.  Libre 

Morgana vit monter son meilleur ami, Corentin. Il s'était cogné à la rambarde, c'est pour ça qu'il avait fait du bruit.

" C'est la que tu étais ? Je me suis inquiété pour toi, je t'ai cherchée partout" fit-il d'une voix douce.

Morgana lui sourit. Décidément, j'avais elle ne pourrait échapper à la vigilance du garçon. Elle se tourna vers lui, la plume toujours serrée contre elle. Elle le dévisagea, sous la lumière des étoiles et de la lune. Il était si beau, avec son écharpe de travers et ses cheveux ébouriffés. Mais jamais Morgana ne lui avouerai ses sentiments. Jamais.

"Tu t'inquiétais ? C'est bien toi, ça. Tu vas bien ? Comme s'est passé ta journée ?" demanda Morgana au jeune homme.

Elle fouilla dans sa poche et lui tendit un bonbon.

"Une Chocogrenouille ?"

Morgana s'accouda à la rambarde une fois de plus, les yeux perdus dans les étoiles. Il ne fallait pas qu'elle se mette encore à bégayer devant le garçon, sinon il allait se douter de quelque chose. Une chouette hulula dans la nuit, le cri d'un Sombral emplit les ténèbres d'un doux chant mélancolique. Morgana respira profondément l'air frais de la nuit. Elle se tourna vers Corentin.

"C'est magnifique, là-haut."

Griffes et Crocs, Griffes et Cœurs, Gryff' Vainqueurs !
Parce que tu as la capacité émotionnelle d'une petite cuillère ! (Hermione à Ron, Harry Potter 5)
Le plus jeune des lionceaux grandira et deviendra un chasseur émérite et un lion redoutable.

Le sommeil n'est pas venu...Mais toi, tu m'a trouvée.  Libre 

Corentin était heureux de l'avoir retrouvée mais un peu embarrassé d'avoir été ridicule à se cogner contre la ranbarde, il se sentait bête mais il était heureux de la voir, elle était magnifique et son coeur battait la chamade à chaque fois qu'il la voyait, c 'était normal parce qu'il l'aimait à la folie et son coeur s'agita encore plus quand il entendit sa voix:

"Tu t'inquiétais ? C'est bien toi, ça. Tu vas bien ? Comme s'est passé ta journée ?" .demanda Morgana au jeune homme.

Elle lui tendit un chocogrenouille, et corentin rougissait car elle savait qu'elle adorait ça, de plus en le prenant, il toucha sa main ce qui mit le jeune homme dans un bonheur incommensurable à l'idée d'être seul avec la fille de ses pensées, il commença à l'admirer, elle qui s'était retournée. Elle avait un dos parfait, ses cheveux bruns descendait jusqu'au milieu de son dos et reflétaient sous le clair de lune, elle ressemblait à une déesse, il pensa seulement à repondre:

" ben ça va, à part que je me suis inquiété pour toi toute la journée dit-il d'une voix amoureuse.

il venait de se rendre compte de ce qu'il venait de dire, l espérait qu'elle ne l'ai pas entendu, et il en était convaincu car elle retorqua:

"C'est magnifique, là-haut."

tant pis il falait qu'il le dise:

"Et toi tu l'es encore plus" dit-il en l'enlaçant par derrière après avoir passé ses mains sur le ventre de Morgana.

Espérer et croire sont la clé de la victoire.

Le sommeil n'est pas venu...Mais toi, tu m'a trouvée.  Libre 

"Et toi tu l'es encore plus" entendit Morgana tandis que son meilleur ami l'enlaçait.

Elle se laissa faire, mais son souffle se bloqua avant d'accélérer. Morgana n'avait jamais était aussi proche de son meilleur ami. Elle appuya sa tête sur l'épaule du garçon et continua à regarder les étoiles. Un point lumineux fila à travers le ciel, et disparu à l'horizon.

"Une étoile filante ! s'exclama Morgana. Fais un vœu, vite !"

Elle ferma les yeux, se concentrant à fond. Le cœur de son meilleur ami battait en rythme avec le sien.

*Je souhaite juste avoir le courage de lui dire. S'il-vous-plait!* pensa t'elle très fort.

Elle sentait le souffle du Gryffondor dans son cou, et ses mains douces enlaçait ses hanches. Elle se sentait tellement heureuse !

"Je sais que ça n'a aucun rapport, mais est-ce que tu as fini ton devoir de potion ?" demanda t'elle à Corentin.

Elle attendit qu'il lui réponde, et soupira :

"Il faudrait peut-être que je commence le mien..."

Griffes et Crocs, Griffes et Cœurs, Gryff' Vainqueurs !
Parce que tu as la capacité émotionnelle d'une petite cuillère ! (Hermione à Ron, Harry Potter 5)
Le plus jeune des lionceaux grandira et deviendra un chasseur émérite et un lion redoutable.

Le sommeil n'est pas venu...Mais toi, tu m'a trouvée.  Libre 

Après l'avoir enlacée, Corentin sentit le souffle de sa bien aimée se couper puis s'accélérer, il prit espoir en se disant qu elle l'aimait peut-être aussi, il vit une étoile filante et entendit la voix de l'amour de sa vie lui dire:

"Une étoile filante ! s'exclama Morgana. Fais un vœu, vite !"

ce qu'elle ne savait pas, c'est qu'il l'avait déjà fait

Je souhaite que tu m'aimes autant que je t'aime. Pensa le garçon

Il était en train de lui faire des couettes, il arreta quand Morgana lui parla:

"Je sais que ça n'a aucun rapport, mais est-ce que tu as fini ton devoir de potion ? elle soupira
"Il faudrait peut-être que je commence le mien..."

Alors Corentin fit quelque chose qu'il aurait jamais osé avant, il la mit face à lui et la regarda dans les yeux:

"Morgana, j'ai déjà fait le devoir, je te le passerai puis il la prit dans ses bras comme une soeur

Espérer et croire sont la clé de la victoire.

Le sommeil n'est pas venu...Mais toi, tu m'a trouvée.  Libre 

Morgana fut surprise par la réaction de Corentin. Elle réfléchie un peu, pour s'éclaircir les idées. *Mon vœu est fichu. Jamais je ne pourrais lui dire que je veux que nous restions seulement des amis.* soupira Morgana intérieurement. Elle posa à nouveau ses bras sur la barrière, repoussant gentiment Corentin. Le garçon parut surpris, mais Morgana essaya de se concentrer sur les étoiles. La plume était toujours serrée dans sa main. Elle commença à compter les étoiles. Elle repéra la constellation du Scorpion, qu'elle et son père avait souvent observé. Elle se rappela leurs courses sous la lune pour regagner la tente où les attendait la mère de Morgana. La petite fille avait alors sept ans. Son chien précédent, un golden retriever de dix ans, Buck, courrait avec eux et allait chercher Morgana à la nage quand il trouvait que celle-ci s'éloignait trop. Un soir, alors que Morgana et ses parents regardait les étoiles, ils avaient entendu un feu d'artifice. Les détonations s'élevaient de la maison des voisins, et elles étaient très fortes. Buck, déjà vieux, avait prit peur et était sorti de la maison. Une voiture passait justement par là. Le pauvre chien n'eut pas le temps de l'éviter. Le père de Morgana était sortit en courant et avait chargé le chien mourant dans la voiture. Morgana était montée à l'arrière, la tête du chien posée sur ses genoux. La pauvre bête léchait les larmes de sa petite maîtresse, mais le sang qui maculait son flanc la faisait pleurer de plus belle. Arrivés chez le vétérinaire, le père de Morgana partit chercher un docteur. La jeune fille hurlait tandis qu'un homme en blouse blanche emportait l'animal au plus vite. Une heure plus tard, Morgana, allongée sur la banquette de la clinique, vit arriver son père... Sans Buck. Il avait le collier de leur fidèle compagnon à la main. Morgana hurla et s'enfuit dans la voiture.

Tout ces souvenirs ressassés seulement en regardant des étoiles rendirent Morgana mélancolique. Elle prit la plume et souffla dessus, et la regarda s'envoler dans la nuit. Elle se retourna, colla un bisou sur la joue de son meilleur ami et partit vers son dortoir. Uns fois or de vue du garçon, elle se mit à pleurer.

Griffes et Crocs, Griffes et Cœurs, Gryff' Vainqueurs !
Parce que tu as la capacité émotionnelle d'une petite cuillère ! (Hermione à Ron, Harry Potter 5)
Le plus jeune des lionceaux grandira et deviendra un chasseur émérite et un lion redoutable.

Le sommeil n'est pas venu...Mais toi, tu m'a trouvée.  Libre 

Corentin parut surpris d'être repoussé par la jeune fille, mais il comprit qu'elle n'était pas dans son assiette, alors il se sentit mal, était-ce lui qui la mettait dans ces états ? Et c'est la qu'il comprit, Morgana avait reçu une lettre de ses parents et elle avait mal pris la nouvelle qui y était indiquée, et son meilleur ami savait, il aimait Morgana comme sa soeur et il ne surpportait pas la voir souffrir . Il se remémora la façon dont ils s'étaient rencontrés, c'était en cours de potion et ils avaient fait un groupe de deux, au départ ils se sont disputés car Morgana avait reproché à Corentin d'avoir mal coupé les ingrédients, alors Corentin lui donna le couteau et sorti de la classe. Morgana demanda au professeur si elle pouvait aller le chercher, ce qu'il accepta. Elle sortit de la classe et vit Corentin assit sur les marches des cachots la tête entre les jambes. Elle croyait qu'il pleurait mais quand il releva la tête, elle le voyait sourire de toute ses dents. En fait Corentin avait trouvé amusant de se disputer en classe car ça à fais un peu d'ambiance alors ils commencèrent à rigoler ensemble et rentrèrent dans la classe pour reprndre leur potion. Potion qui eu un effet tellement efficace sur une feuille d'arbre que le professeur leur accorda 10 points chacun.

Corentin sourit en se rappelant ça et releva la tête, il vit alors Morgana se retourner et souffler sur la plume qu'elle avait en, main 5 secondes avant, la plume s'envola dans le ciel bleu de Poudlard, puis la fille se retourna, embrassa Corentin sur la joue et partit vers les escaliers. Corentin avait trouvé ce bisou particulièrement humide et connaissant son amie, il savait qu'elle avait commencé a pleurer et connaissait la raison... Buck, le chien de Morgana qui était mort des années auparavant, Celle-ci avait raconté ça à Corentin, en mangeant à la grande salle et av ait commencé à pleurer. Corentin se douta que la plume lui avait rappelé son compagnon disparut alors il prit sa baguette et visa la plume

"Windgardium leviosa"

La plume fut pris dans son enchantement et Corentin la fit revenir vers lui pour la déposer délicatement dans sa main.Il rangea sa baguette et partit en bas de l'escalier où Morgana venait d'arriver au bas.

Il se mit devant son amie, lui prit la main, y déposa la plume et tout en la regardant dans les yeux lui dit:

"n'oublie pas ce souvenir horrible, les malheurs de notre passé nous rend plus fort puis , il l'embrassa timidement sur la bouche puis le front.

"restons les meilleurs amis du monde, ce que je viens de faire restera entre nous, d'accord ?

Espérer et croire sont la clé de la victoire.

Le sommeil n'est pas venu...Mais toi, tu m'a trouvée.  Libre 

Morgana pleurait à chaudes larmes et elle mit un temps fou à descendre les escaliers. Ces quelques minutes lui parurent durer une éternité, mais elle parvint enfin au bas des marches. Corentin l'y rejoignit et lui donna la plume qu'elle avait en main quelques secondes auparavant. Des images horribles lui revinrent en mémoire : l'accident. Les crissements des pneus sur la chaussée. Le hurlement du chien. Les cris des voisins. Les cris du conducteur. Les cris de ses parents. Ses propres cris. Le sang. Les larmes. La seringue. Le dernier souffle. Elle pleura encore. Des images horribles s'entrechoquaient dans sa tête. Elle se força à refermer le tiroir de ses souvenirs. Ce fut dur, mais elle y parvint. Enfin, elle chassait l'image de Buck étendu sur la chaussée pour le remplacer par un magnifique chien courant sous le soleil couchant, avec des étoiles dans les yeux et la joie de vivre dans chacun de ses mouvements. Elle parvint à calmer sa respiration.

"n'oublie pas ce souvenir horrible, les malheurs de notre passé nous rend plus fort" dit-il.

Corentin embrassa timidement Morgana sur le bouche, puis sur le front. La jeune fille fut surprise mais se détendit et commença à arrêter de pleurer. Elle sourit à son meilleur ami.

"restons les meilleurs amis du monde, ce que je viens de faire restera entre nous, d'accord ? dit Corentin.

Morgana hocha la tête et partit en courant. Elle descendit les marches en volant presque et courut jusqu'au tableau de la Grosse Dame. Elle marmonna le mot de passe et monta poser ses affaires dans son dortoir. Quelques filles étaient présentes, mais aucune ne fit attention à Morgana. La jeune fille posa la plume sous son oreiller et s'accouda à la fenêtre du dortoir. Elle regarda, rêveuse, les étoiles qui semblaient jouer à cache cache avec les nuages. La lune formait un croissant délicat et fin. Une chouette passa devant la fenêtre, ses yeux jaunes brillants dans le reflet de la fenêtre. Morgana s'assit sur son lit et se joignit aux conversations joyeuses de ses amies de dortoir.


Reducio
Pour moi, ce RP est fini, mais si tu veux répondre, libre à toi.

Griffes et Crocs, Griffes et Cœurs, Gryff' Vainqueurs !
Parce que tu as la capacité émotionnelle d'une petite cuillère ! (Hermione à Ron, Harry Potter 5)
Le plus jeune des lionceaux grandira et deviendra un chasseur émérite et un lion redoutable.