Astronomie

Inscription
Connexion

La grande ourse  PV Audric Hitward 

[center]✯[/center][/b][/color]

____________


Pour la petite Italienne, la nuit était toujours belle. Que ce soit pour ces nuances bleutés qui se mélangeaient à la lumière beige de la lune ou pour les doux hululements des nombreux hiboux de la volière qu'on entendait en écho, quand le soleil se couchait, Alba s'illuminait telle une luciole. Mais le meilleur était d'attendre que le paysage entier devienne bien sombre, afin qu’apparaissent les étoiles.

Elle n'y connaissait rien en Astronomie, elle avait bien tenté de faire un maximum d'efforts pour apprendre, mais tout ces termes scientifiques la perdait. Et à chaque fois qu'elle regardait le ciel rempli de ces milliers de minuscules lanternes spatiales, elle regrettait de ne pas s'y mettre avec plus de sérieux. Surtout ce soir.

Ayant passé le plus gros du week-end dans la bibliothèque à lire des ouvrages grecs sur les constellations, Alba était spécialement intéressée par la fameuse Grande Ourse. Même dans les livres de sorciers, on parlait du mythe de la nymphe Callisto, amante de Zeus qui fut changée en cette constellation par Héra, furieuse de l'énième infidélité de son mari. Rien que cette histoire, pourtant courte, motiva Alba a rechercher la constellation dans le ciel, à l'aveuglette, sans boussole pour ne rien arranger. Sauf que justement, elle voulait la repérer sans rien. Seulement de ses yeux nus. Une tentative qui se solderait sûrement par un échec mais elle se fichait bien de l'objectif en lui même. Ce qu'elle voulait c'est se laisser aller à son imagination débordante, imaginant le passage d'un ours étoilé géant à travers le ciel, du Nord jusqu'au Sud au dessus de sa tête.

Ce qui lui plaisait le plus, c'est qu'elle savait qu'elle était seule, il se faisait assez tard et la plupart de ses camarades de maison étaient sûrement tous au chaud devant la cheminée du petit salon. Elle était sure d'être tranquille au sommet de la tour pour toute la nuit, au moins. La gamine sifflait, oubliant à moitié son objectif initial, bien qu'il lui arrivait de changer de place pour regarder un autre point de vue de temps en temps, quand elle s'en rappelait. Elle faisait tournoyer sa baguette entre les doigts de sa main gauche, activant Lumos puis l'annulant et ainsi de suite.

Un bruit indéfinissable retentit dans la tour au moment ou elle prononça Nox. La jeune fille sursauta et se retourna aussitôt mais cette fois sans réactiver le sort. Elle n'était ni effrayée, ni énervée mais sa surprise se transforma en curiosité.
Elle passa à peine l'entrée du sommet de la tour, qu'elle se retrouva alors nez à nez avec un garçon, peut-être du même âge qu'elle. Et sa première réaction fut:

"Oh! Buonasera. Tu viens voir les étoiles?"

Je promet, camarades, de devenir la plus malicieuse des serpentes.
La plus verte des reptiles.
La plus grande des sorcières.
Ciao, Mi raccomando eh!

La grande ourse  PV Audric Hitward 

Audric arpentait les couloirs de nuit, cherchant à se repérer dans ce labyrinthe qu'était l'école. Il avait du mal à se retrouver, ne reconnaissant pas bien les lieux dans la semi obscurité. Il s'éclairait à la manière moldu, ce qui lui avait parut le plus simple et le plus discret. Il balayait donc les murs du faisceau de sa lampe torche cherchant un point de repère. Il avait commencé à descendre avant de se souvenir que sa salle commune était au même étage que la tour d'Astronomie.
Il avait eût un besoin aussi idiot que soudain de se rendre là-bas : alors qu'il commençait à s'endormir dans son lit, il avait soudainement ouvert les yeux en se demandant le nom de cette constellation, celle qui se trouvait entre la constellation du Dragon et Cassiopela. Impossible de remettre le nom sur celle qui ressemblait à une maison, et cela énervait le brun. Il était incapable de se rendormir sans avoir remis un nom sur cette constellation, ce nom qui lui brûlait la langue mais qui refusait de sortir. Il aurait passé le reste de la nuit à se tourner et se retourner dans son lit tant que ce maudit nom n'était pas revenu, il était comme ça.

Mettant sa cape sur son pyjama orange et noir, Audric se décida donc de se rendre à la tour d'Astronomie en implorant Merlin (il semblait que c'était un truc de sorcier, alors il avait adopté cette façon de penser) pour que le ciel soit dégagé et qu'il n'y ai aucun nuage ce soir-là. Il était persuadé qu'en voyant la constellation en question, il pourrait retrouver son nom et enfin dormir tranquillement (enfin jusqu'à la prochaine fois). Il avait, pendant un moment, pensé se rendre à la bibliothèque pour trouver la réponse tant convoitée dans les livres, mais il n'était pas assez confiant pour se rendre dans cette pièce de nuit. Sans compter que certains livres pouvaient hurler au nez du lecteur qui osait l'ouvrir, et il savait ce n'était pas la meilleure façon de rester discret : normalement il était interdit de se balader dans le château la nuit.

Alors qu'il arrivait à l'entrée de la tour, il fût soudainement pris de hoquet. Hoquet qui s'arrêta immédiatement comme si de rien n'était. Le Gryffon s'arrêta immédiatement et éteignit sa lampe torche. Il tendit l'oreille afin d'essayer de relever le moindre petit bruit, et il entendit effectivement des bruits de pas qui se rapprochaient. Il retint sa respiration, attendant de voir surgir un professeur. A moins que...


"Oh! Buonasera. Tu viens voir les étoiles?"

Audric recula de trois pas, surpris de se retrouver nez-à-nez avec une fillette, de son âge certainement, mais une fillette tout de même. Un instant il avait cru qu'une créature magique se promenait dans le château (ce qui en réalité était impossible mais depuis qu'il avait découvert la magie ce mot ne signifiait plus grand chose pour le garçon).

"Euh... oui" fit-il d'abord en français une fois la surprise passée. "Hum je veux dire, oui. Enfin non, euh si. Je... je cherches une constellation. Et toi? Tu viens voir les étoiles aussi?" reprit-il en anglais.

La fillette aux cheveux bouclés lui barrait légèrement le passage, mais même s'il avait voulu passer il ne l'aurait pas fait : question de politesse. Il attendit donc qu'elle réponde avant d'entrer enfin dans la tour. Il ralluma sa lampe torche en faisant attention à ne pas éclairer le visage de sa camarade, histoire de ne pas l'éblouir. Il ne manqua pas pour autant de replacer une mèche brune devant ses yeux, autant pour cacher son hétérochromie que pour ne pas avoir l'air décoiffé.

Là où les Ninker passent, la défaite trépasse.
Audsée un jour, Audsée toujours! Un jour Jonois resplendira.
3ème année RP
Mister Gryffondor 2042 (avec Esmée :3 )

La grande ourse  PV Audric Hitward 

Alba se contenta de hocher la tête positivement, avec un grand sourire, à la question de l'inconnu. Il lui semblait l'avoir entendu parler une autre langue à un moment mais elle fit abstraction, plutôt contente de tomber sur un bilingue comme elle. À sa question, elle se contenta de sourire amicalement, comme à son habitude et revint à l'extérieur pour le laisser passer. La lumière de la lampe lui permettait de voir la couleur de sa cravatte, un Gryffondor. Pendant un instant, Alba serra la sienne comme pour la cacher. On avait beau dire que les gryffons et les serpents ne se détestaient plus autant qu'avant, il y avait toujours une certaine rivalité naturelle entre les deux maisons, rivalité qu'Alba ne partageait pas. La jeune fille essaya de passer outre sa méfiance et aborda le garçon avec naturel. Il paressait terriblement mal à l'aise.

"Tu viens au bon moment, les étoiles sont particulièrement sublimes ce soir!"

Elle lui fit signe de venir puis se rappela qu'il avait mentionné être, lui aussi, à la recherche d'une constellation. Alba ne put s'empêcher de rire à la coïncidence.

"C'est marrant, j'en cherche une depuis un bon moment. Tu n'aurais pas pris une boussole avec toi d'ailleurs? C'est quand même beaucoup plus facile d'en repérer une si on savait ou se trouve le Nord."

Sans réfléchir à l'idiotie de sa question, alors que personne ne se promène avec une boussole dans ses poches Au cas où, la gamine s'assit au rebord de la fenêtre et regarda plus en détail l'apparence du garçon. Il était brun, avait une mèche terriblement imposante (Alba se demandait comment il arrivait à voir) et devait avoir le même âge qu'elle. L'italienne trouvait que c'était assez gênant de lui parler sans pouvoir le regarder dans les yeux. Elle avait l'habitude de le faire et n'y voyait aucun problème, à cause de sa nature directe. Par politesse, elle dévia alors son regard caramel sur l'étendu étoilée.

Je promet, camarades, de devenir la plus malicieuse des serpentes.
La plus verte des reptiles.
La plus grande des sorcières.
Ciao, Mi raccomando eh!

La grande ourse  PV Audric Hitward 

La fillette ne répondit pas vraiment à sa question, se contentant de sourire et de hocher la tête. Ne sachant que faire et afin de ne pas la dévisager bêtement, il laissa trainer son regard sur les murs environnants. Elle s'écarta finalement, le laissant entrer dans la tour. Il la surpris à serrer sa cravate alors qu'il passait devant elle, mais il pensa alors qu'elle devait être intimidée comme lui et ne s'y attarda pas. Il avait tout de même repérer les couleurs vertes et argents qui ornaient le tissu, comprenant immédiatement qu'elle appartenait à la maison des Serpentards. *Elle en a fait du chemin en pleine nuit pour voir les étoiles* songea-t-il.

"Tu viens au bon moment, les étoiles sont particulièrement sublimes ce soir!"

Elle s'était avancée vers une fenêtre tout en parlant et lui fit signe de s'approcher. Ne voulant pas avoir l'air d'une potiche à rester là au milieu sans rien faire il la rejoignit. La fillette n'avait pas mentit : le ciel était vraiment beau ce soir-là, et il y avait tellement plus d'étoiles qu'il n'avait l'habitude d'en voir. Chaque fois qu'il allait chez son grand-père avec ses parents, son père et lui passaient plusieurs nuits blanches à observer le ciel, s'amusant à jouer à celui qui trouverait le plus de constellations.

"C'est marrant, j'en cherche une depuis un bon moment. Tu n'aurais pas pris une boussole avec toi d'ailleurs? C'est quand même beaucoup plus facile d'en repérer une si on savait ou se trouve le Nord."

Audric aurait aimé lui répondre avec ironie qu'il était désolé, il avait oublié sa boussole dans le dortoir avec son télescope, mais il n'en fit rien. Déjà il ne possédait pas de boussole, mais en plus ce n'était pas un objet qu'il aurait trouvé utile d'emporter. Néanmoins il compatit au problème de la fillette aux cheveux bouclés. Cette dernière s'assit sur le rebord de la fenêtre et sembla le scruter un instant. Gêné, Audric se contenta de regarder le ciel cherchant vaguement la constellation de Cassiopela, qui était plus simple à trouver à ses yeux que celle du Dragon. Finalement il changea d'avis sur sa camarade : elle n'avais pas du tout l'air timide et semblait plutôt totalement confiante. Lui en revanche n'en menait pas large, ne sachant quoi dire.
Alors il décida de résoudre le problème d'orientation de la Serpentarde.


"Ah! L'étoile du berger est là" dit-il en pointant du doigt Vénus. Si elle était à l'Est le matin, le soir elle se trouvait à l'Ouest, ce qui l'aidait donc à poser les quatre points cardinaux. "Elle est toujours en direction de l'Ouest le soir, donc..." Il réfléchit un court instant avant de montrer une autre direction. "...le Nord est par-là. Tu cherches laquelle? Je peux peut-être t'aider. Enfin... voilà"

Il se demanda si elle avait vraiment besoin d'aide, puisqu'elle cherchait le Nord c'est qu'elle devait savoir approximativement où chercher à présent. Il croisa un moment les yeux caramels de la Serpentarde avant de reporter son regard de nouveau sur les étoiles. Il avait déjà repéré trois constellations, mais toujours pas celle qu'il recherchait.
Et ce nom qui ne voulait toujours pas revenir...

Le Gryffon se pencha une peu sur le rebord de la fenêtre avant d'y poser ses avant-bras.
"C'est la première fois que tu viens ici?" demanda-t-il plus pour faire la conversation que pour réellement avoir une réponse.

Là où les Ninker passent, la défaite trépasse.
Audsée un jour, Audsée toujours! Un jour Jonois resplendira.
3ème année RP
Mister Gryffondor 2042 (avec Esmée :3 )

La grande ourse  PV Audric Hitward 

La gamine regardait le garçon donner ses indications avec concentration.
Elle savait qu'elle n'allait pas tout retenir mais elle essaya quand même de garder ces conseils dans un coin de sa tête, au moins par respect même si l'inconnu ne le saurait sûrement jamais. C'était assez sympa de pouvoir discuter des étoiles avec quelqu'un qui apparemment s'y connaissait. Il y eut un petit silence pendant un moment ou ils regardaient les étoiles à deux. Les constellations brillaient si nettement. Pourtant, la jeune fille n'avait aucunement entendue parler d'une journée spéciale, ce n'était même pas la pleine lune. Elle espérait ne pas être la seule à voir cela mais n'osa pas poser la question. Par contre, lui en posa une.

C'est la première fois que tu viens ici?

Alba avait écouté la question et comptait y répondre, elle restait juste le regard concentré sur le ciel, elle était certaine d'avoir remarqué une lueur filer dans le ciel.

Oh, heu... Non, ce n'est pas la première fois. J'aime bien venir ici quand je n'ai rien à faire et que je m'ennuie. Tu ne rêverais pas de toucher une étoile, toi? Je veux dire, c'est tellement beau comme... Comment ils appellent ça déjà les scientifiques moldus? Ah oui! Objets célestes! On dirait un nom d'artefact magique, tu ne trouves pas?

Elle avait répondue très vite et avait dû le regarder pendant 3 secondes avant de reporter son intérêt sur les points lumineux. Elle avait lu l'appellation de celles-ci dans un vieux livre de sa mère et trouvait le mot drôle. Elle s'éloigna du Gryffondor pour changer de point de vue et fit ce qu'il lui avait dit, regarder au Nord, elle n'avait pas oublié sa Grande Ourse, disons qu'elle laissait juste cette histoire de coté pour le moment.

Je promet, camarades, de devenir la plus malicieuse des serpentes.
La plus verte des reptiles.
La plus grande des sorcières.
Ciao, Mi raccomando eh!

La grande ourse  PV Audric Hitward 

Audric abandonna progressivement sa recherche de la constellation mystère pour se contenter d'observer le ciel et toutes les étoiles qui y brillaient ce soir-là. La lune était magnifique, ronde et blonde, se démarquant aisément comme à son habitude au milieu de toutes ces petites lumières qui scintillaient. Un animal volant qu'il réussit à identifier comme étant un hibou passa devant l'astre, scrutant le sol à la recherche d'une proie pendant qu'Audric et la Serpentarde avaient le nez en l'air à contempler le morceau de voûte céleste qui s'étendait devant leurs yeux.

Oh, heu... Non, ce n'est pas la première fois. J'aime bien venir ici quand je n'ai rien à faire et que je m'ennuie. Tu ne rêverais pas de toucher une étoile, toi? Je veux dire, c'est tellement beau comme... Comment ils appellent ça déjà les scientifiques moldus? Ah oui! Objets célestes! On dirait un nom d'artefact magique, tu ne trouves pas?


Toucher une étoile? Si bien sûr, il y avait déjà penser étant petit. Enfin, plus petit que maintenant. A l'époque, quand son père avait fini de lui parler des étoiles et qu'il ne trouvait plus de constellations à lui montrer, le brun s'allongeait dans l'herbe et observait les étoiles, rêvant de pouvoir grimper jusqu'à elles, de les toucher voir de monter dessus. Le célèbre Petit Prince avait bien réussit à faire de l'une d'entre elle sa maison, pourquoi pas lui? Il tendait alors les mains et il avait l'impression de s'en rapprocher un peu.
La fillette s'éloigna un peu, s'approchant d'une autre fenêtre pour observer le ciel. Avec un petit sourire il l'observa se diriger vers le nord, essayant de deviner qu'elle constellation en particulier elle pouvait bien chercher. Il se retourna, posant son dos contre le rebord de la fenêtre et rejetant sa tête en arrière. Comme si voir le ciel nocturne sous une autre couture allait l'aider à trouver cette fichu constellation. Il était bien partit pour passer une nuit blanche...


"Je me demande quel espèce de magie produirait un artefact qui possède un tel nom"
sourit le brun soudainement. "On dirait le nom d'un objet magique qu posséderait un personnage d'un dessin animé, tu ne trouves pas?" ignorant totalement si sa camarade connaissait la télévision. Il avait cru comprendre que chez certains sorciers ce n'était pas quelque chose de courant. "Les sorciers n’appellent donc pas les étoiles des objets célestes? Enfin les moldus aiment bien se compliquer la vie en donnant plusieurs noms différents à une seule et même chose."

Il se demanda un instant si l'astronomie des Moldus était différente de celle des Sorciers, et si oui à quel point les deux divergeaient? Les sorciers pouvaient-ils lire l'avenir dans les étoiles comme certains le croyaient autrefois? Il lui semblait avoir lu quelque chose là-dessus à la bibliothèque, au sujet de créatures appelées Centaures qui pourraient lire à travers les étoiles.
Il se retourna de nouveau faisant face encore une fois au ciel étoilé. Ses yeux balayèrent un instant la forêt puis le parc, observant grâce à la lueur de la lune les rares choses visibles de là où il se trouvait. Les ombres qui se dessinaient ça et là avec quelque chose de légèrement menaçant, mais elles étaient si éloignées qu'il était impossible de s'en faire. Audric leva les yeux tout en se frottant les tempes.


"Ce que je trouve le plus beau dans les étoiles, c'est qu'on à beau savoir beaucoup de choses sur elles il est impossible de tout connaître. Et aussi, il y en a des centaines voir des milliers qui sont éteintes en réalités, mais elles sont si loin de nous que leur lumière luit encore ici. C'est beau je trouve, de savoir qu'elles vivent encore d'une certaine façon."


C'était beau et triste. Mais malgré cela il trouvait toujours que regarder le ciel nocturne avait un côté réconfortant avec toutes ces lumières.

Là où les Ninker passent, la défaite trépasse.
Audsée un jour, Audsée toujours! Un jour Jonois resplendira.
3ème année RP
Mister Gryffondor 2042 (avec Esmée :3 )

La grande ourse  PV Audric Hitward 

Alba écoutait le Gryffondor poser ses questions, donner ses impressions et souriait à son petit monologue philosophique sur les étoiles. Elle ne comprenait que trop ce qu'il voulait dire. Peut-être se sentait-il aussi nostalgique qu'elle à la vue de la voie lactée. Petite, c'était le seul moment qu'elle partageait avec sa mère, avec l'impression qu'elles se comprenaient toutes les deux. Alba ne l'avouerait jamais mais en réalité, sa nature de sorcière l'a toujours beaucoup rapprochée de son père au grand damne d'une maman qui s'efforçait d'accepter ces différences par amour mais ne pouvait cacher qu'elle avait peur. Peur de ce que pouvait faire sa fille, son mari, sa belle-famille, c'était un monde si opposé au sien. Comment Alba pouvait lui en vouloir après tout?

Mais quand elle l'accompagnait voir les étoiles pendant les petites promenades nocturnes dans la campagne, le vent d'été leur caressant la nuque, sa mère parlait de mille et un poèmes latins racontant l'histoire des amours tragiques des Dieux, prenant forme d'une constellation. Sa mère lui faisait croire que si la petite fille criait bonsoir, les étoiles lui répondrait en s'illuminant plus fort. Évidemment, dans la tête de la gamine, c'était à essayer de suite. Elle hurlait pleins de "bonsoir" ,"Vous allez bien?" ,"Que vous êtes belle, ce soir!" et elle était certaine de les avoir vues briller.

Tu as raison, c'est beau...

Un long silence s'installa, Alba se perdait dans ses pensées. Elle revoyait les souvenirs défiler. Elle regrettait cette partie d'elle qui lui disait que c'était impossible, même chez les sorciers, de faire vivre une étoile. Cette moitié d'elle rationnelle et mature. Qu'est ce qu'elle détestait ce mot n'empêche. "Maturité"... Puis elle se rendit compte de son irrespect envers son camarade et tenta de reprendre le fil de la conversation. Elle avait malheureusement oublié ce qu'il avait demandé avant, elle essaya alors d'en apprendre plus sur lui, afin d'éviter le malaise de la situation actuelle. Puis elle se rappela que depuis tout à l'heure, elle ne connaissait pas du tout son prénom.

Heu! Heu! C'est quoi ton nom?

Son approche était brutale, sa voix avait augmenté dans les aiguës, on aurait dit une folle. Quand elle se rendit compte de son comportement, elle retint un petit rire.

Pardon, décidément tu dois me trouver bizarre, hein?
-remarqua t-elle avec son habituel sourire confiant.-

Je promet, camarades, de devenir la plus malicieuse des serpentes.
La plus verte des reptiles.
La plus grande des sorcières.
Ciao, Mi raccomando eh!

La grande ourse  PV Audric Hitward 

Reducio
Toutes mes excuses pour le retard!


Audric était plongé dans la contemplation du ciel nocturne. C'était la seule chose qui serait toujours pareil, qu'importe l'endroit où il se trouvait. La première nuit qu'il avait passé en Angleterre dans sa nouvelle maison, il avait ouvert sa fenêtre et levé le nez pour trouver les étoiles. A défaut de les trouver à cause des lumières, il pût voir le même ciel nocturne qu'à Paris. Et même si aucune étoile n'était visible, cela l'avait rassuré un peu, d'une étrange façon. Puis un week-end, son père l'avait emmené à l'extérieur de la ville de nuit pour regarder les étoiles, et il avait été ravi de toutes les retrouver.
Comme de vieilles amies qu'on ne peut pas approcher, mais qui ne vous quittent jamais du regard, les étoiles ne changeaient pas et seraient toujours présentes.

"Tu as raison, c'est beau..."

Il n'y avait pas d'autres mots. C'est difficile d'exprimer à quel point le ciel nocturne peut être magnifique et réconfortant. Du moins, c'était le cas pour le brun mais il songea un moment que pour d'autres personnes les étoiles n'étaient peut être pas aussi jolie ni aussi mystérieuses que pour lui. Il baissa les yeux délaissant les corps célestes et tout ce qui en approchait pour regarder la forêt au loin. D'ici, et malgré la lueur de la lune, les arbres n'étaient pas visibles un par un et formaient une masse de ténèbres impénétrables. Ce qui ce passait là-bas était tout aussi mystérieux et captivant que les étoiles pour le Gryffon, bien que plus proche et pourtant tout aussi inaccessible.

"Heu! Heu! C'est quoi ton nom?" fit sa camarade d'un coup sans prévenir. Sa voix augmenta légèrement et surpris Audric qui ne s'y attendait pas du tout. Il tourna si vivement la tête vers elle qu'il se fit mal à la nuque. "Pardon, décidément tu dois me trouver bizarre, hein?"

Alors, sans pouvoir se retenir, Audric éclata de rire. Il ferma les yeux un moment pour reprendre son souffle, et quand il pût enfin respirer à nouveau correctement il darda son regard bi-colore sur la Serpentarde en souriant.

"Pardon, tu n'es pas bizarre tu es... zut quel est le mot? Énergique? Non..., enthousiaste!"
Oui, d'ailleurs il se demandait comment elle pouvait encore être si joyeuse à cette heure, au beau milieu de la tour d'Astronomie alors qu'ils étaient tous les deux censés être dans leur lit respectif en train de dormir. Lui-même se sentait fatigué, et ne se rappelait même plus pourquoi il était venu là, bien que ravi d'y être puisqu'il avait pu rencontrer... rencontrer... ah oui tiens il ne connaissait pas son nom lui non plus.

"Je m'appelle Audric Hitward" se présenta le brun en tirant soudainement sur une mèche brune devant ses yeux. "Et Toi?"

Il espéra ne pas avoir fâché sa camarade en riant. Il n'avait pas pu s'en empêcher, mais ce n'était certainement pas pour ce moquer d'elle.

Là où les Ninker passent, la défaite trépasse.
Audsée un jour, Audsée toujours! Un jour Jonois resplendira.
3ème année RP
Mister Gryffondor 2042 (avec Esmée :3 )

La grande ourse  PV Audric Hitward 

Reducio
À mon tour, désolée pour le gros retard de réponse.


Quand elle vit Audric exploser de rire, Alba fut rassurée bien qu'un peu surprise de cette soudaine hilarité. C'est qu'au départ, bien qu'il soit évidemment gentil et intéressant, le garçon avait l'air distant aux yeux de la gamine. Le voir rigoler de bon cœur avait effacé tout ses doutes en quelques secondes. D'ailleurs, elle aimait bien son prénom, ça sonnait médiéval. -Énergique? Si il savait ce que je pourrais donner pour rester une journée entière à dormir!- Pensa-elle amusée.

Alba Pipistrello. Ton rire est communicatif! Tu es Français c'est ça?

Alba avait complètement oublié les étoiles. Bon, de toute façon, si Audric n'était pas intervenu, elle ne serait pas restée là très longtemps. L'idée de chercher la grande ourse était stupide sans matériel, elle aurait fini par l'admettre. Puis, elle eut l'impression que le ciel s'était un petit peu éclaircit. C'est qu'ils avaient veillés depuis un petit moment déjà. Alba espérait que ce soit son imagination car elle s'amusait bien mais elle commençait à pas mal bailler et son camarade devait avoir une aussi dure journée de cours qu'elle. Ce serait égoïste de d'insister pour rester s'amuser.

Je pense qu'il va falloir rentrer dans nos dortoirs. Les Serdaigles ont de la chance de se reposer dans la tour, quand même. Tu viens? Mais il va falloir aller doucement.

Elle attendit à l'entrée de la porte, peut-être que son camarade ne voudrait pas la suivre. Elle se rendait compte que sa phrase sonnait un peu comme un ordre et s'en voulut. Il faisait ce qu'il voulait après tout. Ils n'étaient pas amis, à peine connaissances. Même si Alba aurait aimé avoir un premier ami Gryffondor.

Je promet, camarades, de devenir la plus malicieuse des serpentes.
La plus verte des reptiles.
La plus grande des sorcières.
Ciao, Mi raccomando eh!