Astronomie

Inscription
Connexion

Au sommet de la nuit  PV-Peter SPECULUS-Mélody NEMESIS 

Ça n'a pas raté, Arsène c'était ENCORE perdu. N'ayant pas l'habitude des espaces comme Poudlard, le gîte de sa mère semblais, en effet, plus adapté à son caractère "confiné". Autours de lui, les mêmes murs, les mêmes couloirs, les mêmes fenêtres, les mêmes portes; tout semblait se décupler, c'était un véritable labyrinthe de pierre froides qui s'offrait à lui. De plus, les lueurs que la lune vomissaient sur le sol et les tapis lui indiquaient que le couvre-feu était passé depuis un moment. Le jeune garçon paniquait, depuis combien de temps errait-il dans ces couloirs? Pourquoi n'y a-t-il donc pas de plan? Ni de tableaux? Ni de vie ou quoi que ce soit?
Puis, d'un coin de l’œil, Arsène aperçu un escalier, la lumière que la lune projetait sur les marches l'hypnotisait.

"Il était temps!" Soupira-il.
Arsène plaqua sa besace de cuir contre son torse et monta l'escalier aussi vite qu'il pouvait. Son visage alors passa d'un sourire rassuré et remplis d'espoirs, impatient de tomber sur la salle commune de Griffondor à une grimace d'on il avait le secret: les dents serrées et apparentes recouvertes de lèvres d'ont les extrémités était figées vers le bas, le tout agrémenté d'un regard perdus scrutant les moindres recoins de la tour d'Astronomie.
Il Plaqua ses mains avec violence contre son visage lâchant un cris de désespoirs étouffé par ses paumes de mains. Un bruit grinçant et subit coupa net le son qu'il laissa échapper de sa gorge nouée. Le bruit venait d'une chouette errante qui s'était posée sur le globe en face du jeune homme; cette dernière s'amusait d'aller de cercles en cercles qui emprisonnait le globe provoquant ainsi le grincement qui interrompu Arsène. D’ailleurs, il la regardait avec un étrange intérêt.

"Alors?, commença-il, d'un air dérangé, Toi aussi t'es paum...
Il coupa sa phrase. A dire vrai, la chouette ne l’intéressait aucunement, c'était ce qui se trouvait derrière elle: Le ciel.
Un ciel de nuit, calme profond, sans horizon, un ciel recouvert de nuage qui n'avait que pour seul lueur, celle de la lune pleine. Le regard de Arsène était captivé, il fit quelques pas et laissa la brise fraîche du vent recouvrir sa peau pendant qu'il s'abandonnait a ce puis sans fond qui avait remplacé le ciel.

Un petit peu de culture?
"Tout ce qui brille n'est pas forcément d'or, tout ceux qui errent ne sont pas forcément perdus."
J.R.R Tolkien

Au sommet de la nuit  PV-Peter SPECULUS-Mélody NEMESIS 

Peter et Mélody essayaient de se retrouver dans les couloirs menant à la tour d'astronomie tout en restant discret malgré leurs rires dû aux anecdotes de leurs enfances qui étaient toujours aussi drôles .Ils avaient décidé de venir observer le magnifique ciel d'hiver depuis la tour pour avoir une belle vue et de pouvoir se retrouver dans un endroit calme . Malgré que ce soit interdit, ils avaient préféré venir après le couvre-feu pour être seul et profité du spectacle que leur offrait la nature.
Depuis son enfance le jeune fille était attirée par la voute céleste ,quoi de plus beau que cette toile aux couleurs changeantes ,passant du plus pale des roses au noir le plus ténébreu ,illuminée par les étoiles étincelantes ? Ses parents lui disait souvent qu'il n'y avait pas de plus belle toiture que le firmament ,et elle était d'accord, ce cadeau de la nature était un bonheur pour les yeux ,et un havre de paix pour l'esprit .Plus les cousins marchaient plus l'envie de prendre l'air et de pouvoir passer une soirée au clair de lune comme celle de leur enfance s'installait. Pendant qu'il s'avançaient dans ce labyrinthe de couloirs dépourvuent de tous signes de vie ,des pas rapides résonnèrent non-loin d'eux ,semblant se rapprocher .
"Peter qu'est ce qu'on fait ,on va aller en retenue si on nous trouve ici !" chuchota Mélody d'un air paniqué .
Elle scrutait tout les recoins du sombre couloir dans l'espoir de trouver un endroit où aller lorsqu'elle vit un escalier .

"Là, là, là !" chuchota-t-elle en secouant vivement le bras de son cousin et en le tirant vers l'escalier le plus vite qu'elle pouvait .
La jeune fille était tellement préoccupée de savoir s'ils avaient été vu qu'elle ne remarqua pas l'endroit où ils avaient atterrit. C'est seulement lorsque la lumière bleutée se refleta sur le visage de Peter qu'elle se décida à regarder autour d'elle .

"On est arrivé Peter, la vue est encore plus belle que je ne le pensais " dit-elle absorbée par ce paysage hivernal.
Un bruit attira son attention et elle vit un jeune homme ,regardant lui aussi le ciel , à l'autre bout de la tour .

We're all in the same game, juste different levels. Dealing with the same hell, just different devils.

Au sommet de la nuit  PV-Peter SPECULUS-Mélody NEMESIS 

Cela faisait longtemps que Peter attendait la venue de sa cousine, maintenant qu'elle était là, il comptait bien en profiter. Melody était sa cousine en étant la fille de la sœur de son père. L'aiglon ayant plus vu sa tante que son père, il entretenait avec la Serdaigle une relation presque fraternelle, ils avaient passé toute leur enfance ensemble et c'est de la famille de Melody que Peter avait appris tout ce qu'il savait sur le monde des sorciers. Tout cela avait créé entre eux une immense complicité. L'aiglonne avait convaincu le jeune garçon d'aller se balader dans la tour d'astronomie afin d'observer le ciel. Il était très enthousiasmé par cette idée, mais le seul inconvénient c'est qu'elle voulait observer le ciel de nuit et cela signifiait briser le couvre feu. Le jeune brun avait déjà connu cette expérience et il n'en avait pas gardé un très bon souvenir.
Mais bon, c'était le premier soir qu'il passait en compagnie de sa cousine et il ne voulait pas tout gâcher juste pour de simples règles. Ils étaient donc sorti discrètement de leur salle commune et avaient couru au fil des couloirs, du temps et des sentiments afin de pouvoir voir la lune se refléter sur le lac noir. Mélody, même si elle était l'origine de cette folle idée, semblait angoissée, elle trépignait d'impatience et donnait des coups hystériques à l'aiglon, elle finit par déclarer d'une façon stressée:


"Peter qu'est ce qu'on fait ,on va aller en retenue si on nous trouve ici ! Là, là, là !"

La jeune fille désignait un escalier. Peut être le centième qu'ils allaient grimper.
* Ce n'est pas pour rien que la tour d'astronomie est la plus haute de Poudlard* Pensa Peter. Ils montèrent frénétiquement les marches puis arrivèrent au sommet du châteaux. La lune était tellement brillante qu'elle aveugla le jeune garçon qui mit plusieurs secondes à retrouver une vision normale. Une fois qu'il y voyait clair, il put admirer le paysage. Celui ci était olympien, fastueux! Les étoiles dansait dans le ciel, menées par la lune argentée, et offrait un spectacle presque divin.

"On est arrivé Peter, la vue est encore plus belle que je ne le pensais "

Si l'aiglon avait déjà pu observer le paysage depuis la tour d'astronomie, il ne l'avait encore jamais fait de nuit. Mais c'était vrai que c'était plus beau que ce qu'il s'était imaginé, plus beau même que tout ce qu'il s'était jamais imaginé. Il était dans un tel état de béatitude qu'il ne fit pas attention au bruit que Mélody ,elle, avait remarqué. Il s'avança alors vers la rambarde, se mit le plus près du bord possible, leva les bras, ferma les yeux et cria le plus fort possible, il poussa un cri plein de bonheur, afin d’extériorisé tout ce qu'il ressentait à ce moment. De la joie, rien de plus que de la joie.
Il se tourna alors vers sa cousine afin de savoir si elle ressentait la même chose, mais visiblement elle semblait plus attiré par quelque chose à l'autre bout de la tour. Le jeune garçon faillit s'étrangler quand il vit qu'il s'agissait d'une personne, mais il ravala sa salive quand il comprit que c'était un élève. Il s'adressa alors à Melody, emplit de curiosité:


Viens, allons le rencontrer.


Il s'avança vers l'élève et le reconnu en tant que garçon, une fois qu'il fut assez près il lui dit:

Excuse moi, toi aussi tu est venue admirer le ciel de nuit?

La mort ne s'est elle jamais souciée d'en faire trop ?

Au sommet de la nuit  PV-Peter SPECULUS-Mélody NEMESIS 

Il n'y avait rien de plus beau, rien de plus apaisant que ce ciel de nuit. Arsène, du haut de la tour d'astronomie, laissait la brise, le souffle frais du vent du soir lui caresser le visage comme la douce paume de main d'une jeune fille, tout le long de son visage. ce spectacle était un délice autan pour la vue que pour le visage.
Tout à coup, c'est son ouïe qui fut stimulée: des bruits de pas se faisaient entendre dans son dos. Ils semblaient plusieurs, et pressés. Arsène n'osait pas se retourner; il était comme figé par la surprise et la peur.
*Je fais quoi maintenant?! Si ce sont des préfets, je suis cuit!* Pensait le jeune garçon, le visage, tout comme son corps, figé dans une expression de terreur.
Il sentait des silhouettes s'approcher de lui, dans son échine, un frisson des plus désagréable remontait le long de son dos remontant jusque dans son cou à la manière d'un serpent; Arsène le sentait s'enrouler autour de lui, et la tête plate du reptile fictif se glissa, ouvrant ses mâchoires qui se refermèrent sur son cou. Le jeune garçon, qui jusque là, était étouffé, voulut laisser échapper un son de détresse et de pitié de sa gorge nouée quand les crocs imaginaires de l’animal rampant se renfermèrent sur lui.
-Excuse moi, toi aussi tu est venue admirer le ciel de nuit?
*Hein?* Pensait Arsène. Tout à coup, le serpent retira ses crocs et relâchât la pression énorme qui reposait sur le jeune Griffon, et ce, dans une surprise que proie et prédateur semblaient partager. Le jeune garçon, dans un élan de courage et de curiosité tourna les talons en direction des escaliers. Son corps cachant le rayonnement de la lune, il vit son ombre ramper sur le sol en direction de deux élèves de Poudlard.
L'un, était un jeune garçon, Arsène ne mit pas longtemps avant de reconnaître la couleur bleu significative de la maison Serdaigle qui ornait les manches et les pans de la robe du sorcier. Son visage, car c'était la première chose sur la quelle se posait le regard de Arsène, semblait enjoué, le fond de ses yeux verts intriguaient Arsène car ce dernier trouvait que cette couleur se mariait bien avec le noir de ses cheveux. puis, les yeux du jeune homme s’attardèrent sur l'élève de derrière.
Le deuxième individus, en était une: des yeux verts, des cheveux noires. Un véritable copié-collé du garçon d'en face. Si il l'osait, Arsène en mettrait sa main au feu qu'ils doivent êtres frères et sœurs, ou parents; à tel point qu'il vit aussi les couleurs de Serdaigle sur son uniforme.
Arsène repensa subitement à la question du garçon. Il prit alors un air rigide suivit de rictus sur son visage qui montrait un sourire qui semblait faux mais pourtant, inspiré (ou presque) des meilleurs intentions. Ses yeux aussi, sonnaient faux: ils fixaient, sans but précis les deux individus en face de lui. Puis, Il décrocha la bague d'argent qui ornait son annulaire droit et commença à jouer avec discrètement dans le creux de sa main, cela lui permettait de se détendre. [/i]
-Et bien... Oui. Enfin, pas exactement...Je me suis... comment dire... Perdu? Égaré? Oui! C'est ça, égaré.
Il fit quelques pas mal engagés en direction des deux inconnus et continuas d'un air dérangé:
-Et vous? Qu’esse qui vous amène?

Un petit peu de culture?
"Tout ce qui brille n'est pas forcément d'or, tout ceux qui errent ne sont pas forcément perdus."
J.R.R Tolkien

Au sommet de la nuit  PV-Peter SPECULUS-Mélody NEMESIS 

Peter avait toujour aimé rencontrer de nouvelles personnes contrairement à sa cousine qui se méfiait beaucoup des nouvelles rencontres et qui aimait être seule pour pouvoir se vider l'esprit .Quand son cousin lui proposa d'aller à la rencontre de cet individu ,elle suivit la marche et ne dit rien .Elle observait la vue ,jusqu'à ce qu'elle entende la voix du garçon présent. Elle se libéra donc de l'emprise qu'avait la voute céleste sur elle et décida d'étudier l'individu avec qui son cousin parlait. *Il doit surement être perdu ,à moins qu'il soit venu pour la même raison que nous, qui sait.* Pensa la jeune fille en détaillant le garçon qui lui faisait face. * Il a l'air stressé ,s'il continu ainsi, il va bientôt perdre cet anneau et ne jamais le retrouver ! * se dit-elle en regardant le jeune homme tourné et retourné un anneau dans le creux de sa main. Sa main ,qu'était-il arrivé à sa main? à ses mains? Elles étaient couvertes de mystérieuses cicatrices ...La curiosité s'infiltra dans l'âme de la jeune fille qui s'imaginait des tas d'histoires pouvant expliquer les multiples coupures .
-Et vous? Qu’esse qui vous amène?
En se rapprochant des deux cousins , le jeune homme se retrouva éclairé par la douce lumière de la lune, ce qui permit à Mélody de voir le rouge significatif de sa robe de sorcier ,ainsi que son visage aussi blanc que la plus pure des neiges, encadré de cheveux noirs strié de mèche incolore. Ce mélange était assez étrange ,mais il était fascinant .Peter ne semblait pas avoir entendu la question, il était déjà parti chercher les différentes constellations qu'ils avaient apprit a reconnaître lorsqu'ils étaient petits .
-On est venus observé ce magnifique ciel d'hiver ,ça nous manquait . répondit la jeune femme d'un air distrait en suivant son cousin des yeux
-Il est tellement enivrant lorsque la lune est ainsi visible ... murmura-t-elle ensuite .
Devant le regard interrogatif du Gryffondor causé par l'emplois de la 1ere personne du pluriel ,elle s'expliqua ,
-Nous regardions souvent le ciel lorsque nous étions ensemble étant plus jeune. Peter m'a expliqué que cette tour était la plus haute de Poudlard ,j'ai donc voulu venir ici pour retrouver cette sensation de sérénité et de plénitude que dégage le firmament .
Le ciel était si beau ce soir , d'un noir d'encre profond ,la lune pleine partiellement recouverte de nuages qui créaient des ombres dansantes ,de magnifiques étoiles semblables à des milliers d'éclats de diamants scintillants . Par Merlin ,si son cousin et le jeune griffon n'aurait pas été présent elle aurait pu se perdre dans cette immensité de beauté .[/i]Dans un éclair de réflexion la jeune serdaigle cligna des yeux et se retourna rapidement vers le jeune griffon
- Nous avons completement oubliés de nous présenter !Je m'appelle Mélody, enchantée ! dit-elle en souriant rapidement
-Et lui c'est ... Elle s'était retourné pour désigner son cousin lorsqu'elle le vit mi- endormi mi- fasciné par la vue.
-Peter ,mon cousin. reprit-elle en soupirant avant de s'approcher vers Peter pour le ramener à la réalité .
Elle l'appela mais il n'y eu aucune réaction .Elle réessaya plusieurs fois avant de finalement le prendre par le bras et le secouer dans tous les sens en répétant son prénom .

We're all in the same game, juste different levels. Dealing with the same hell, just different devils.