Astronomie

Inscription
Connexion
  Retour

Pleine lune, insomnie et rencontre.  PV : Inej SINIY  

C'était une magnifique nuit de pleine lune et il était près de minuit, selon mon réveil.
Et oui. Il était minuit, et moi je ne dormais pas. Demain c'était samedi, certes, mais ça m'horripilait de ne pas trouver le sommeil. Je m'étais pourtant couchée tôt. Parce que j'étais épuisée et surtout pour pouvoir faire une grasse mat', mais mon plan tombait petit à petit à l'eau.
J'avais passé des heures à me tourner et me retourner, à compter les moutons (ça ne marche absolument pas... moi ça me réveille et me force à me concentrer plus qu'autre chose.), à m'inventer des histoires etc... Sans aucun résultat, puisque j'étais encore moins fatiguée que lorsque je m'étais couchée.
*Mais c'est pas possible ! Pourquoi je dors pas ?! C'était le jour idéal pour une bonne grasse mat' en plus...* pensai-je dépitée et énervée contre moi même.
À bout de patience, je finis par me lever. Toutes les filles du dortoir dormaient paisiblement, éclairées pas les rayons d'argent que projettait la pleine lune. Ne voulant surtout pas les déranger dans leur sommeil et encore moins les réveiller, je sortis discrètement du dortoir, en prenant un de mes pulls adorés, et en l'enfilant par dessus ma chemise de nuit.
Ne sachant que faire je choisis de quitter la salle commune pour me trouver une occupation.
*Le top se serait la bibli mais elle est fermée à cette heure là... Hum... Et pourquoi pas la tour d'astronomie ? Je n'y suis jamais allée puis avec la pleine lune ça sera surement magique ! *
Contente de mon idée je parcourus les couloirs, silencieuse et discrète comme une ombre. Je n'étais pas sûre que ce que je faisais soit très autorisé, mais c'était toujours mieux que de réveiller les autres parce que je gigotais dans tous les sens, en attendant le marchant de sable.
J'étais finalement arrivée au pied de la tour d'astronomie et j'avais gravi les marches qui me séparaient du sommet. En haut, la vue qui s'offrit à moi me coupa le souffle. La lune, blanche comme neige, se découpait sur le ciel d'un noir d'encre et illuminait la nuit de sa pâle lueur argentée.
*C'est vraiment magnifique...* pensai-je ébahie. J'avais toujours été fascinée pas les nuits de pleine lune, sans vraiment savoir pourquoi, mais c'était certainement la première fois que ça me parraissait aussi magique. Je m'approchai du rebords de la tour. La lune se reflétait sur le lac, calme et semblable à un miroir. Elle éclairait le fantastique paysage de Poudlard et lui donnait un aspect vraiment magique.
*Mon dieu que c'est beau* me dis-je, appuyée sur la rambarde de pierre. *Je pourrais rester là toute la nuit*
Je décidai donc de m'asseoir sur le rebords en laissant pendre mes jambes dans le vide. J'aimai cette sensation de liberté. Pendant que le vent jouait dans mes cheveux détachés, j'essayai de graver chaque détail de ce paysage dans mon esprit.
Soudain un bruit de pas me ramena à la réalité. Je ne savais pas du tout combien de temps j'avais passé là, les pieds dans le vide en admirant le paysage. Il pouvait aussi bien s'être écoulé cinq minutes que deux heures. La peur de me faire prendre par un professeur faisant une ronde me paralisa. Je me rendis compte que les pas s'étaient arrêtés mais je ne trouvais pas le courage de me retourner. J'étais pétrifiée. Puis la personne s'avança de nouveau, et je compris que ce n'était pas un professeur. Ses pas étaient timides et légers et c'était clairement un bruit de pieds nus. Aucun prof ne se baladait pieds nus en pleine nuit, j'avais donc affaire à un ou une élève. J'eus la réponse lorsque je me retournai lentement. C'était une jeune fille. Elle avait environ mon âge. Elle était brune, la peau légèrement mate. Ce qui attira mon attention chez elle, ce fut ses yeux. Ils étaient de deux couleurs différentes : son oeil gauche était noir et son droit était bleu. Elle était jolie et ses yeux ajoutaient à son charme, selon moi.
Me rendant compte que je l'avais peut être observée un peu trop en détail et que je l'avais peu être mise mal à l'aise, je m'empressa de me présenter :
- Euh... Salut ! Je m'appelle Solwen, Solwen Estendle. Je suis à Serdaigle. Et toi ? lui demandais-je un peu maladroitement.
J'avais pris mon courage à deux mains pour affronter ma timidité afin de briser le silence. J'adorai rencontrer de nouvelles personnes et par dessus tout me faire de nouveaux amis. C'est ce qui m'avait encouragé à prendre la parole.
Dernière modification par Solwen Estendle le 24 juin 2017, 17 h 27, modifié 1 fois.

"Il y a des sourires si beaux qu'on en oublie la laideur du monde"
"C'est le temps que tu as perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante."
Maman poule emmitouflée en 2017

Pleine lune, insomnie et rencontre.  PV : Inej SINIY  

La nuit s’annonçait belle. Inej était couchée sur le dos dans son lit. Elle s'était endormie et venait de se réveiller. Elle attrapa sa montre posée sur la table de chevet. À peine minuit passé. Elle soupira et sachant qu’elle ne pourrait pas se rendormir, son corps estimait qu’il s’était assez reposé. Ça lui arrivait souvent et elle savait que ça ne servait à rien de chercher le sommeil une fois qu’il était parti. Sa mère était pareil et une fois qu’elles étaient réveillées, impossible de se rendormir.
La vert et argent se leva et décida d’explorer l’école. De nuit ça devait être quelque chose. Elle déambulât pendant un moment, les tableau la réprimandaient en lui faisaient bien remarquer que ce n’était pas une heure convenable pour sortir. Mais Inej s’en fichait de ce que pouvait bien penser ces vieux tableaux décrépis qui couvraient la plupart des murs. Elle se contenta de leur jeter un regard noir et continua son chemin. La Serpentarde arriva au niveau du hall. Elle se fit discrète et continua son exploration. Elle atteignit les grands escaliers et entreprit de les monter. Inej se demandait ce qu’il y avait tout là haut. Comme sa salle commune était dans les sous-sol, elle n’était que rarement monté. Elle fixa le haut des escaliers. Immenses. Beaucoup de personnes se seraient découragées, mais pas elle. La vert et argent était ambitieuse. Caractéristique de sa maison. Son ascension fut longue. Elle passa devant la bibliothèque -fermée évidement- et continua sa route. Elle arriva à l’étage de la salle de sortilège et vit par la fenêtre la lune qui brillait d’un fort éclat blanc. Elle était belle et si ronde… Inej avait l’impression que si elle tendait la main elle pourrait la toucher. La Serpentarde décida donc d’aller à la tour d’astronomie pour mieux la voir. Encore quelques étages à monter. Elle se dépêchât, impatiente de voire de plus près la voûte céleste. Quand elle arriva elle remarqua, assise sur un rebord, les jambes dans le vide, une fille. Elle devait avoir son âge. Elle observait le ciel avec émerveillement. Inej ralentit son pas pour ne pas l’effrayer. La jeune fille se retourna doucement. Elle avait un regard effrayé mais voyant que la vert et argent n’était pas une menace, son regard reprit une certaine contenance. Inej attrapa une de ses mèches de cheveux. Elle trouvait que cette fille la fixait un peu trop elle lui lança un regard d’avertissement. Elle sembla se douter que c’était gênant car elle enchaînât:

- Euh... Salut ! Je m'appelle Solwen, Solwen Estendle. Je suis à Serdaigle. Et toi ?

- Inej Siniy… je suis à Serpentard… Qu’est-ce que tu fait ici?

Inej se disait que c’était une bonne entrée en matière pour commencer une discussion. Elle fixa Solwen, attendant sa réponse. L’aiglonne n’avait pas l’air méchante. Et elle espérait que ce soit vrai.

Reducio
Code couleur #2E8B57

Code couleur : #00925f
2eme année rp rentrée 2043
"I'm not crazy. My reality is just different than yours"

Pleine lune, insomnie et rencontre.  PV : Inej SINIY  

- Inej Siniy… je suis à Serpentard… Qu’est-ce que tu fait ici? 

*Chouette une Serpentard !*
Je ne connaissais presque personne des autres maisons, d'où ma joie d'être tombé sur quelqu'un que je ne connaissait absolument pas. À vrai dire les relations entre maisons n'étaient pas toujours propices pour de nouvelles rencontres. Entre les coupes des quatre maisons, les tournois de Quidditch, les cours où on était souvent séparés et les concours/jeu il n'était pas forcément facile de se nouer d'amitié avec d'autres élèves. Ce qui bien sûr ne m'arrêtait pas lorsque je rencontrais quelqu'un qui m'était inconnu mais ça ne me facilitait pas la tâche. J'espérai juste que Inej ne vivait pas dans les clichés.
Inej. À vrai dire elle avait un prénom particulier. Particulier mais je l'aimais bien. Au fond, le mien aussi était étrange. Je ne savais même pas d'où il venait. Il fallait vraiment que je pose la question à mes parents.

Me rendant compte que je n'avais pas répondu je me suis empressée de le faire.

- Assied toi si tu veux, y a largement la place et ce sera plus confortable, si tu n'as pas peur du vide bien sûr. On a vraiment une super vue d'ici.

Je lui avais sourit, puis je m'étais décalée pour lui faire de la place. Enfin j'avais répondu à sa question :

- Pour tout te dire je n'arrivais pas à dormir. Donc je suis venue ici pour admirer la pleine lune et prendre l'air. Et toi qu'est ce que tu fais là ? Au passage j'aime beaucoup ton prénom. Il est de quelle origine ?

Je me sentais vraiment de super bonne humeur ce soir là et j'avais hâte que nous fassions plus ample connaissance.

"Il y a des sourires si beaux qu'on en oublie la laideur du monde"
"C'est le temps que tu as perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante."
Maman poule emmitouflée en 2017

Pleine lune, insomnie et rencontre.  PV : Inej SINIY  

- Assied toi si tu veux, y a largement la place et ce sera plus confortable, si tu n'as pas peur du vide bien sûr. On a vraiment une super vue d'ici.

Effectivement Solwen était très amical. Elle lui proposa directement de venir s’asseoir à côté d’elle. Inej accepta donc l’invitation et traversa la distance qui la séparait du bord. Elle s’assit confortablement à côté de Solwen et laissa à son tour pendre ses jambes dans le vide.

- Pour tout te dire je n'arrivais pas à dormir. Donc je suis venue ici pour admirer la pleine lune et prendre l'air. Et toi qu'est ce que tu fais là ? Au passage j'aime beaucoup ton prénom. Il est de quelle origine ?

- Moi non plus je n’arrivai pas à dormir et j’ai donc décidé d’explorer Poudlard. Le chemin jusqu’à la volière fut long. répondit la vert et argent en attrapant l’une de ses mèche de cheveux. Et pour mon prénom, je ne sais pas exactement… Je n’ai jamais demandé à mes parents.

Inej se sentait à l’aise avec l’aiglone. Et lui demanda :

- Tu aime étudier à Poudlard ?

Inej, elle, appréciait beaucoup cette école ça la changeait de son village natal où elle devait aller à l’école en bus, ici elle dormait directement dans l’école ce qui lui permettait de faire des rencontres et de côtoyer plus que souvent ses camarades de classe. Mais contrairement à ce qu’elle pensait au début Poudlard est un lieu très chaleureux grâce (entre autre) aux maisons qui permettent d’avoir une certaine unité de groupe et une rivalité (souvent bénéfique) entre les élèves ce qui permettrait de mieux travailler, souvent pour permettre à sa maison de gagner la coupe des 4 maisons. De plus, cette organisation en maison permet quelque chose de génial qui est le tournoi de Quiddicht. Chaque maisons à une équipe et elles s’affrontent pendant l’année pour déterminer laquelle est la meilleur. En plus de cela, le bâtiment en lui même était magnifique regorgent de recoins et de passages secret permettant d’aller plus vite d’un endroit à un autre. Inej en avait déjà découvert un dan son dortoir, qui permettait d’arriver dans la salle commune de Serpentard. Il n’était donc pas très utiles. Elle se demandait même si ce n’était pas un chemin condamné.
Inej avait commencer à regarder le ciel en attendant la réponse de Solwen. Elle remarqua quelques constellations, bien plus visibles que dans le nord du globe terrestre. Évidement la Lune était au premier plan cette nuit avec sa rondeur et sa pâleur si caractéristique. Inej crût même entendre quelque loup-garou au loin.

Reducio
Désolé pour le retard :wise:

Code couleur : #00925f
2eme année rp rentrée 2043
"I'm not crazy. My reality is just different than yours"

Pleine lune, insomnie et rencontre.  PV : Inej SINIY  

La jeune Serpy rejoignit le rebord en quelques enjambées et s'assit à mes côtés, les jambes pendues dans le vide. Apparemment, elle était elle aussi victime d'une insomnie et avait décidé d'en profiter pour explorer le château. Elle se mit ensuite à jouer avec une mèche de ses cheveux. Elle m'avoua qu'elle ne savait pas d'où venait son prénom et qu'elle n'avait jamais abordé la question avec ses parents. J'étais dans le même cas, et plus jeune, j'avais eu du mal à accepter que personne ne connaisse mon prénom et que pas un ne le retienne. Mais en grandissant j'avais fini par passer outre, et j'avais appris à aimer ce prénom un peu particulier qui était le mien. J'étais même fière d'être la seule à le porter. Il était unique, tout comme je l'étais. "Soit toi même, tous les autres sont déjà pris" : cette phrase avait été une vrai révélation pour moi. Elle m'avait aidée à m'assumer comme j'étais et à arrêter de me cacher derrière les autres. Depuis ce moment là, j'étais plus heureuse, tout était plus simple quand on avait pas besoin de se retenir ou de faire semblant. Ce n'est pas toujours facile d'y arriver, je pense, il faut surement avoir le déclic. Et moi je l'ai eu en posant les yeux sur cette citation.
Je revins à l'instant présent lorsqu'Inej me demanda si j'aimais étudier à Poudlard. La réponse était oui. J'avais vraiment l'impression d'y être à ma place et tout m'y fascinait, les matières étudiées, comme les lieux, bien que j'étudiais là bas depuis un peu plus d'un an. Au début j'avais eu peur de ne pas être à la hauteur et de ne pas être assez bien pour les Serdaigle, mais après quelques semaines de cours et après avoir fait plusieurs rencontres, j'étais arrivée à la conclusion que je me trompais. J'étais faite pour être là.

- J'adore être à Poudlard ! Il y a vraiment des gens adorables, les cours sont passionnants et l'endroit est juste magique ! Je ne m'en lasserai jamais je pense. Et toi ? Comment ça se passe ?

Pendant que je réfléchissais à ma réponse, Inej s'était plongée dans la contemplation du ciel étoilé. Je devais avouer que la vue était à couper le souffle. La pleine lune brillait au milieu du noir d'encre de la nuit et pas un seul nuage ne venait cacher les étoiles. C'était tout simplement magnifique. Mes connaissances en Astronomie étaient assez limitées, et je parvint seulement à reconnaître la Grande Ourse ainsi que l'étoile du Berger, que mon père m'avait appris à identifier lors de nos balades nocturnes. Je me demandai si Inej s'y connaissait en Astronomie. Si oui, peut être pourrait-elle m'apprendre quelques petites choses. Après tout, je n'étais pas une Serdaigle pour rien.

"Il y a des sourires si beaux qu'on en oublie la laideur du monde"
"C'est le temps que tu as perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante."
Maman poule emmitouflée en 2017

Pleine lune, insomnie et rencontre.  PV : Inej SINIY  

- J'adore être à Poudlard ! Il y a vraiment des gens adorables, les cours sont passionnants et l'endroit est juste magique ! Je ne m'en lasserai jamais je pense. Et toi ? Comment ça se passe ?

Inej revint de sa contemplation en entendant l’aiglonne lui répondre. Elle cligna plusieurs fois des yeux avant de regarder la bleu et bronze à nouveaux. Le ciel l’avait un peu trop captivé. La vert et argent répondit finalement :

- Moi ça va. C’était bizarre au début de vivre avec autant de monde mais maintenant ça va je m’y suis faite et j’aime bien les gens d’ici.

Inej adressa un sourire un peu crispé à Solwen. Effectivement elle se plaisait à poudlard et elle était heureuse de voir que ce n’était pas seulement sont cas. L’aiglonne était vraiment sympathique tous comme ses camarades de maisons. La Serpentarde lui demanda alors :

- Tu ne trouves pas que la lune est belle ce soir ?

La lune était toujours aussi belle et brillante, et aucun nuage ne venait troubler la beauté du ciel étoilé. Étrangement, cette atmosphère lui rappelait sa maison natale au canada. Parfois son père l’emmenait sur le toit de sa maison pour lui montrer les étoiles. Elle trouvait ça magnifique, mais à chaque fois, quand sa mère l’apprenait, elle se mettait dans une colère noire et incendiait son père (ce qui ne l’empêchait pas de recommencer). Quand elle avait déménagé en Angleterre elle c’est rendu comte que l’on voyait beaucoup moins d’étoile dans le ciel qu’au Canada. C’était dû à la pollution lumineuse de la ville dans laquelle elle venait d’emménager. Depuis son père ne lui avait plus montrer les étoiles. Elle trouvais ça un peu dommage mais dans l’ensemble s’en fichait. Ici par contre, on voyait toutes les étoiles et même légèrement la voie lactée. C’était magnifique.

Code couleur : #00925f
2eme année rp rentrée 2043
"I'm not crazy. My reality is just different than yours"

Pleine lune, insomnie et rencontre.  PV : Inej SINIY  

La jeune fille lâcha la voûte étoilée des yeux pour me répondre. Elle avait cligné plusieurs fois avant de me regarder, comme pour enlever l'image du ciel de sa rétine. Elle pris quelques secondes avant de me répondre. Tout comme moi, elle avait eu du mal au début avec les gens. Pendant les premiers mois j'avais un peu l'impression d'étouffer, voire beaucoup certaines fois. Les gens étaient adorables et l'ambiance déjantée de la salle commune était vraiment sympa, mais ayant toujours vécu avec uniquement mes deux parents je n'avais pas l'habitude de passer mon temps avec autant de personnes et encore moins avec des presque inconnus. Mais au fur et à mesure, j'avais fini par prendre goût à tout ce petit monde et à être entourée par les autres Serdys. J'avais fait de plus en plus de rencontres et j'avais noué de beaux liens avec certains.
Malgré ce qu'elle disait, Inej m'offrit un sourire crispé. Je me demandais si c'était involontaire ou si c'était parce qu'elle ne s'était pas si bien intégrée que ça. Après tout, on était encore au début de l'année, elle avait tout le temps. Mais avant que j'ai pu m'assurer de quoi que se soit, Inej reprit la parole. Elle trouvait la lune très belle et me demandait mon avis.

- Je suis tout à fait d'accord avec toi ! La lune est juste magnifique. J'ai toujours adoré la regarder les soirs où elle est pleine. Ou alors quand elle est rouge. Je n'ai jamais vraiment étudié le pourquoi du comment de ces phénomènes en détail, mais je les trouve fascinants.

Après avoir répondu, je regardai mes pieds qui pendaient dans le vide. La distance qui les séparait du sol était énorme, mais n'ayant pas le vertige, je n'étais pas impressionnée. Au pied de l'endroit où nous étions assises, un petit chemin se dessinait sur l'herbe. Si j'avais eu une balle et qu'on avait été en plein jour, tout aurait été réuni pour une méchante farce : lancer la balle en même temps qu'un jeune élève passait sur le chemin. Bien sûr, je pensais à ça mais j'aurais été complètement incapable de le réaliser, tout d'abord parce que ça aurait été particulièrement méchant, et ensuite parce que je n'étais pas comme ça. Mais j'aimais penser à ce que je ne pouvais pas faire, histoire de l'imaginer au moins une fois sans faire de mal à qui que se soit.

"Il y a des sourires si beaux qu'on en oublie la laideur du monde"
"C'est le temps que tu as perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante."
Maman poule emmitouflée en 2017

Pleine lune, insomnie et rencontre.  PV : Inej SINIY  

- Je suis tout à fait d'accord avec toi ! La lune est juste magnifique. J'ai toujours adoré la regarder les soirs où elle est pleine. Ou alors quand elle est rouge. Je n'ai jamais vraiment étudié le pourquoi du comment de ces phénomènes en détail, mais je les trouve fascinants.

Inej était contente Solwen aussi trouvait que la lune était très belle ce soir. Mais la bleu et bronze se demandait comment marchait la lune rouge. La Serpentarde hésita un peu et se disant que mieux valait essayer d’avoir des amis parmi les autres maisons se décidât à expliquer ce phénomène étrange que son père lui avait expliqué quand elle était petite ;

- En fait, quand la lune est rouge, c’est parce que le soleil, la terre et la lune sont aligné et du coup les rayons du soleil n’atteignent pas la lune directement. C’est vraiment beau quand ça arrive non ?

Inej ne savait pas si Solwen l’avait vraiment écouté elle avait l’air tellement fasciné par le sol qui s’étendait loin en dessous de leurs pieds, c’est vrai que c’était impressionnant. De là où elles étaient et avec la pénombre ambiante dû à la nuit, le sol semblait ne pas vraiment être là. Il était difficile à distinguer mais on pouvais tout de même entre apercevoir, en plissant un peu les yeux, un petit chemin serpentant dans la plaine. Ce chemin permettait de se rendre entre autre à la forêt interdite. Forêt, qui d’ailleurs, était encore plus inquiétante à cause de la nuit, les arbres semblaient tellement enchevêtre de la où elle était que la vert et argent se demanda si ils ne voulaient pas que des personnes aillent dans la forêt. Sa réflexion la fit sourire. Et elle rattrapa l’une de ses mèches de cheveux qu’elle emmêla dans ces doigts. Tout en se remettant à observer le ciel étoilé.

Code couleur : #00925f
2eme année rp rentrée 2043
"I'm not crazy. My reality is just different than yours"

Pleine lune, insomnie et rencontre.  PV : Inej SINIY  

Mon regard était encore fixé sur le chemin qui serpentait au pied de la tour, quand Inej répondit. Je lui avais dit que je ne savais pas pourquoi la lune était rouge certains soirs, et elle m'avait très gentiment expliqué que ce phénomène ne pouvait être observé que lorsque la Lune, la Terre et le Soleil etait alignés. Ainsi les rayons du Soleil n'allaient pas directement sur la Lune et lui donnaient une couleur rouge. Je notais ça dans un coin de ma tête. Peut être que ça pourrais me resservir un jour, qui sait ? En tout cas elle avait raison, la Lune rouge c'etait juste extraordinaire quand ça arrivait. Je me tournai vers elle, en lui offrant un petit sourire.

- Merci beaucoup pour les explications c'est super gentil ! Tu t'intéresse à l'Astronomie en dehors des cours ? Et oui je confirme, quand la Lune est rouge c'est magnifique ! Mais je sais jamais quand ça arrive donc je peux pas me dire "ce soir je vais aller dans le champ à coté et la regarder".

Je vis le regard de Inej glisser le long du petit chemin qui se dessinait au sol, avant de se fixer sur la Forêt Interdite. Cette masse sombre d'arbres avait vraiment un air effrayant, surtout au plein milieu de la nuit. Je n'avais jamais compris pourquoi certains élèves tenaient tant à y aller, alors que les professeurs et les préfets nous avaient clairement signalés que c'était dangeureux. Ils avaient peut être envie de se prouver qu'ils en étaient capable mais je ne voyais pas l'intéret de cela. Se faire peur et risquer d'être blessée inutilement ne faisait pas partie de mes priorités actuelles.
Inej finit par se perdre dans la contemplation du ciel étoilée, en jouant avec une mèche de ses cheveux. Je levai donc mon regard dans la même direction que le sien, après avoir remis mes cheveux agités par le vent derrière mes oreilles, et m'absorbai dans la contemplation de la voute celeste, en savourant le moment.

"Il y a des sourires si beaux qu'on en oublie la laideur du monde"
"C'est le temps que tu as perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante."
Maman poule emmitouflée en 2017

Pleine lune, insomnie et rencontre.  PV : Inej SINIY  

- Merci beaucoup pour les explications c'est super gentil ! Tu t'intéresse à l'Astronomie en dehors des cours ? Et oui je confirme, quand la Lune est rouge c'est magnifique ! Mais je sais jamais quand ça arrive donc je peux pas me dire "ce soir je vais aller dans le champ à coté et la regarder".

Avant de répondre, Inej lâchât un peu à contre cœur la voûte céleste si belle en cette douce soirée. La réponse de Solwen arrachât tous de même un léger sourire à Inej, qui expliquât alors :

- En fait c’est rare d’en voir une et la dernière remontant à pas longtemps on va devoir attendre un peu avant la prochaine…

La vert et argent se tranquillisait un peu et se dit que la bleu et bronze était vraiment sympa. Elle se demanda aussi si elle pourrait bien s’entendre. Enfin, elle était déjà bien heureuse d’avoir trouvé quelqu’un avec qui discuter en haut de cette tour d’astronomie. La Serpentard enchaînât alors :

- Tu sais reconnaitre les constellations ? Moi je peux te montrer que Cassiopée ou Orion… Si tu veux…

Inej avait envie de continuer à discuter avec la bleu et bronze. Depuis le début de l’année elle ne c’était pas vraiment fait d’ami. Elle espérait donc bien s’entendre avec L’aiglonne. Les élèves de Serpentard était bien évidement très sympas et gentils, et elle savait qu’en qu’a de problème elle pouvait toujours demander aux préfets, mais ce n’était pas comme avoir une amie avec qui discuter de tout et de rien. Elle se rappelait ainsi d’une fille dans son ancien village au Canada. Elle était sympa et elles discutaient souvent mais depuis qu’Inej était partie pour l’Angleterre, elles ne s’étaient plus contactées. La vert et argent savait que ce n’était pas vraiment une amitié c’était plus une connaissance sympa avec qui on passait facilement du temps. En plus, étant encore en primaire quand elle était partie, elle n’avait pas vraiment été triste en quittant son ancienne école.

Code couleur : #00925f
2eme année rp rentrée 2043
"I'm not crazy. My reality is just different than yours"

Pleine lune, insomnie et rencontre.  PV : Inej SINIY  

Plongée dans mes réflexions, je repensais à cette soirée. Elle avait commencé de façon banale et aurait pu se continuer ainsi. J'aurais pu m'endormir et me réveiller uniquement le lendemain, dans mon lit, ignorant qu'une jeune Serpentard s'était rendue à la tour d'Astronomie et avait admiré seule les étoiles et la lune. J'aimais faire ce genre de simulation, imaginer ce qui aurait pu se passer si j'avais fait ça ou si au contraire je ne l'avais pas fait. Je me rendais souvent compte d'à quel point ma vie était pleine de coïncidences. Par exemple, si je ne m'étais pas promenée dans le parc ce jour là, je n'aurais probablement jamais réellement parlé à Lyn, pourtant si importante à mes yeux aujourd'hui. Avec ces simulations je m'imaginais des sortes de vies parallèles, si proches et pourtant si différentes de la mienne. J'aurais pu ne jamais rencontrer les personnes dont j'avais fait la connaissance à Poudlard, et en rencontrer d'autres. J'aurais alors certainement évoluée différemment. Dans ces moments là, je me rendais compte de la chance que j'avais, d'avoir rencontré les personnes qui étaient si chères à mes yeux et dont la présence m'étais maintenant indispensable.
J'avais complètement oublié l'endroit où je me trouvais, lorsqu'Inej me ramena involontairement à la réalité. Je mis quelques secondes à me rappeler de notre sujet de discussion. *Ah oui ! On parlait des lunes rouges* La jeune fille m'apprit que ce phénomène était rare, et qu'il faudrait attendre un peu avant de l'admirer de nouveau. Je pris la décision de me renseigner pour ne pas rater la suivante. Moi qui n'avais jamais été passionnée par les astres au point de me renseigner, je fus surprise par ma propre soif d'apprendre. Le fait qu'Inej se propose pour m'expliquer certaines choses aidait certainement. Elle me demanda si je savais reconnaître les constellations et si ça m'intéressait qu'elle me montre celles qu'elle connaissait. Je lui répondis avec entrain.


- Je sais reconnaître la Grande Ourse ! Mon père m'a apprit ça quand j'étais plus jeune. Mais oui j'aimerais bien que tu me les montres s'il te plaît.

J'étais impressionnée par les connaissances de la jeune fille. Elle était très sympathique et prenait le temps de m'expliquer ce qu'elle savait pour satisfaire ma curiosité. J'espérais pouvoir lui rendre la pareille un jour. Et j'espérais surtout la revoir après cette nuit en sa compagnie.

"Il y a des sourires si beaux qu'on en oublie la laideur du monde"
"C'est le temps que tu as perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante."
Maman poule emmitouflée en 2017

Pleine lune, insomnie et rencontre.  PV : Inej SINIY  

La jeune Serdaigle avait l’air très enthousiaste depuis que Inej avait commencé à lui parler du ciel. Elle lui demandait même de l’aide pour reconnaître le peu de constellation que Inej connaissait. La vert et argent entreprit donc de trouver Cassiopée et Orion dans la grande voûte céleste. Elle les trouva finalement et commença à les montres à la bleu et bronze :
  • Si tu regardes vers la gauche du ciel, tu verras trois petites étoiles très rapprochées, c’est la ceinture d’Orion. La constellation elle ressemble plus à un nœud papillon avec en son centre la ceinture dont je viens de parler... Trois étoiles d’un coté de la ceinture et deux de l’autre…
En effet, on voyait assez clairement Orion. Inej aimait bien cette constellation. Elle se disait souvent que les trois étoiles au centre étaient des frères et sœurs et que le reste de la constellation était leur famille. Après elle chercha Cassiopée dans le ciel et trouva rapidement le fameux W qui la caractérisait. Elle la trouva plutôt facilement, ayant appris à la trouver depuis son plus jeune âge. La vert et argent appréciait vraiment ces deux constellations. Son père lui avait expliqué que le nom de ces constellations provenaient de mythes grecques. La Serpentard les connaissait mais seulement  en superficie et ne préférait pas s’aventurer sur ce terrain. Une fois qu’elle pensa que sa camarade d’excursion nocturne avait vue Orion, elle enchaînât :
  • Et si tu regarde plus vers la droite un peu plus en haut, tu verras cinq étoiles formant un W… C’est Cassiopée… 
Tout en disant cela elle fit un large mouvement de la main pour montrer une autre partit de la voûte étoilée. Puis elle s’arrêtai et observa un peu à la dérober sa voisine attendant de voir ce qu’elle en pensait. En tout cas le sujet avait l’air de l’intéresser.

Code couleur : #00925f
2eme année rp rentrée 2043
"I'm not crazy. My reality is just different than yours"

Pleine lune, insomnie et rencontre.  PV : Inej SINIY  

Je ressentais une sorte d'excitation étrange en regardant le ciel, chose que je n'avais encore jamais éprouvé auparavant, en tout cas pas avec la voute céleste. C'était prenant, j'avais soudain envie d'en savoir le plus possible sur ces étoiles qui peuplaient le ciel. Elles étaient tellement loin, et pourtant, j'avais l'impression qu'en tendant la main je pourrais les attraper. Chez moi je n'avais jamais réellement pu regarder les constellations la nuit à cause de la pollution lumineuse de la ville, ce qui n'avait pas empêché Papa de m'enseigner les quelques petits trucs qu'il savait en Astronomie. Je me souviendrais toujours du jour où il m'avait appris que regarder les étoiles c'était voir dans le passé. Je trouvais ça tellement exceptionnel qu'une telle chose soit possible que au début j'avais eu du mal à y croire. Pourtant c'était assez logique quand on y réfléchissait, avec la vitesse de la lumière qui n'est évidemment pas instantanée. Ça restait tout de même bizarre de me dire que si une planète ou une étoile disparaissait soudainement pour x ou y raisons, nous ne le saurions que quelques mois voire quelques années plus tard selon la distance qui  nous en séparait. C'était peut être totalement idiot, mais ça me rendait triste de me dire qu'elle disparaitrait sans que personne ne soit au courant et sans que personne ne puisse faire son deuil. J'étais certainement trop sentimentale et trop attachée aux choses qui n'avaient pourtant pas grande importance mais je n'arrivais pas à me défaire de cette impression.

Inej recommença soudain à s'agiter à mes côtés. Elle tendit son bras vers l'espace et me pointa du bout du doigt une constellation. La ceinture d'Orion selon ses dires. Sa comparaison avec un nœud papillon était tout à fait juste, c'était ce à quoi ces étoiles s'apparentaient le plus à mes yeux. Nous avions de la chance, le temps était clair, sans nuage ou quoi que ce soit d'autre pour nous cacher les étoiles. Je pouvais donc assez rapidement trouver les constellations qu'elle me montrait, grâce à ses  indications, moi qui n'était pourtant pas très douée pour trouver ce genre de choses d'habitude. En effet quand quelqu'un me montrait un détail un peu lointain je mettais généralement quelques secondes voire quelques minutes avant que mes yeux ne le trouvent à leur tour, ce qui était assez pénible, à la longue.

La vert et argent me montra ensuite un autre endroit de la voute céleste. Je suivis son geste de la main, et lorsque son bras s'arrêta sur un point fixe je fis courir mes yeux jusqu'au bout de ses doigts afin de trouver l'ensemble d'étoiles qu'elle avait choisi de me montrer. Cette fois, ci son choix s'était porté sur Cassiopée, constituée de cinq étoiles formant une sorte de W. C'était vraiment magnifique. Dire que les étoiles étaient tellement loin, mais qu'on pouvait les voir depuis la Terre, leur lumière parvenant jusqu'à nous. C'était presque magique à mes yeux, à la limite de l'irréel. J'avais déjà vu des images d'étoiles, prises par des télescopes,  je savais grosso modo de quoi était constituée une étoile, mais là, assise sur ce rebord à regarder le ciel, je ne voyais que ces sources de lumière, je n'arrivais pas à me dire que les schémas de mes livres d'école représentaient ce que je regardais actuellement. Si quelqu'un avait pénétré dans mon esprit, il m'aurait certainement prise pour une folle. Après tout, qui d'autre menait des débats intérieur à propos des étoiles ?

Décidant qu'il était temps de faire partager mon enthousiasme à Inej, je pris doucement la parole, le regard toujours absorbé par la noirceur de la voute.

- C'est juste… Exceptionnel ! Et dire que nous ne voyons qu'une toute petite partie des étoiles et des planètes qui existent, c'est vraiment dingue ! Peut-être même qu'il existe de la vie ailleurs, ou je ne sais quoi d'autre que nous ne connaissons pas et qui restera peut-être à jamais dans les tréfonds de
l'inscience ! …. Je m'égare pardon. Je lui adressai un petit sourire un peu gêné d'avoir manifesté mon intérêt avec peut être un petit peu trop d'entrain. Est-ce que tu connais d'autres constellations à part Cassiopée et la ceinture d'Orion ? 


J'avais tellement envie d'en savoir plus, une véritable Serdaigle. Ça ne m'arrivait pas très souvent, et la plupart du temps cela se manifestait par un désir brusque de tout vouloir connaitre sur un certain sujet, mais mon engouement finissait par disparaître, au bout de quelques jours de recherches intensive où mon cerveau absorbait tout ce qu'il pouvait retenir. C'était toujours ça de pris, comme m'avait dit Papa quand je lui en avais parlé. Et il n'avait pas tort, on n'en savait jamais assez.

Reducio
Sincèrement désolée pour mon retard...

"Il y a des sourires si beaux qu'on en oublie la laideur du monde"
"C'est le temps que tu as perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante."
Maman poule emmitouflée en 2017

Pleine lune, insomnie et rencontre.  PV : Inej SINIY  

La Serdaigle avait l’air vraiment heureuse de cette discussion, elle partit même dans une réflexion sur le peu d’étoiles que l’on pouvait voir dans le ciel. Elle se demanda même s’il avait de la vie ailleurs. Inej s’était aussi déjà poser la question, et avais demander à son père, qui lui avais répondue que personne ne savait. Certain pensent que l’extraterrestre n’existe pas, d’autre que nous étions les être les plus évoluer de l’espace et d’autre encore que nous ne les avions pas encore trouvé. La vert et argent elle ne savait spas vraiment quoi en penser, elle avait fait quelque recherche dessus avant Poudlard, mais les termes étaient compliqués et les scientifiques se contredisaient souvent. Elle avait Finalement laisser en suspens les recherches à sujet, cela la frustrant beaucoup trop de ne pas avoir de réponses précise à sujet.
La bleu et bronze esquissa un sourire un peu tendu avant de continuer sur sa lancer. Elle demandait si la vert et argent connaissait d’autre question, mais ça allait peut-être une petite déception pour Solwen, la Serpentard ne savais as en reconnaitre d’autre.

- Je connais d’autre constellations, mais ce sont les seules que je peux reconnaitre…

Bizarrement, Inej aurait voulu en connaitre d’autre pour pouvoirs continuer à discuter avec cette fille. Elle était vraiment gentille et ne se prenait pas la tête. C’était peut-être le début d’une amitié, seul le temps pourra le dire mais dans l’immédiat, Inej était bien. Elle ne cherchait pas un quelconque but utilitaire à cette discussion. La jeune sorcière reporta son attention sur la voûte céleste, trouvant ce spectacle sublime. Elle n’avait rien à ajouter à cette discussion, mais si sa voisine voulait encore parler, elle se ferai un plaisir de répondre.

Code couleur : #00925f
2eme année rp rentrée 2043
"I'm not crazy. My reality is just different than yours"

Pleine lune, insomnie et rencontre.  PV : Inej SINIY  

Mes jambes se balançaient doucement dans le vide, tandis ce que je réfléchissais. A quoi ? Je ne sais plus. Mon esprit dérivait calmement et je le laissais errer, sans but précis. Mes pensées allaient dans tous les sens, et je ne savais plus d'où elles étaient parties. A un moment, je m'étais demandé ce que je ferais si je pouvais aller sur la Lune, puis si je pouvais aller vivre sur une autre planète. La question qui m'était ensuite venue à l'esprit était "comment pourrais-je aller aussi loin ?" mais je n'avais pas cherché à y répondre. Je sentais que mon esprit était de moins en moins clair, mes pensées se suivaient avec de moins en moins de logique. J'avais l'impression d'être légère, de flotter. Le vent qui agitaient mes cheveux détachés ne m'aidait pas à me défaire de cette sensation. Le sommeil, que je pensais inatteignable pour cette nuit-là, était peu à peu en train de me gagner et d'embrumer mon esprit. J'entendis à peine la réponse d'Inej. De toute manière, je n'étais plus vraiment en état parler de constellations. La rapidité avec laquelle les bras de Morphée m'avaient saisie était impressionnante. Alors que quelques minutes plus tôt j'étais partante pour discuter toute la nuit avec la jeune Serpentard, que ça soit d'étoiles ou d'autre chose, j'avais à présent uniquement envie de m'allonger sur le rebord sur lequel j'étais assise, de laisser mon esprit quitter mon corps pour rejoindre le pays des rêves en laissant le chant du vent me bercer. Il avait l'air confortable ce rebord après tout. Cependant, une petite voix dans ma tête, encore totalement consciente, me chuchota que ça n'était pas réellement une bonne idée de se coucher à cet endroit, et que je ferais mieux de retourner chez les Serdaigle. Elle n'avait pas tout à fait tort, mais c'était dur de réussir à rassembler suffisamment de volonté pour me forcer à me lever. Mon regard se perdit dans la Forêt interdite, uniquement éclairée par la lumière de la Lune. Elle n'avait pas l'air si effrayante que ça sous ce bel éclairage…
Un coup de vent plus frais que les autres me fit frissonner, me tirant un court instant de mes pensées qui m'absorbaient de plus en plus. Profitant de ce moment de clarté, je me redressai soudainement, puis basculai mes jambes de l'autre côté du rebord pour me lever. Je titubai légèrement sous l'effet de la fatigue, m'appuyant d'une main à l'une des colonnes de la tour. Il était plus qu'urgent que je rejoigne mon lit, avant que je m'écroule de fatigue. Il aurait été plus raisonnable que j'aille me coucher avant d'être dans un tel état, mais il était trop tard maintenant. Je pris quand même le temps d'expliquer mon départ si soudain à Inej.


- Je suis vraiment désolée de ne pas rester plus longtemps mais je tombe de fatigue, il faut absolument que j'aille me coucher. Merci beaucoup d'avoir pris le temps de me montrer quelques constellations, c'était très gentil de ta part. J'ai passé une très belle soirée. Sur ce, je te souhaite une bonne fin de nuit !

Je lui adressai un petit signe de la main, avant de me diriger vers l'escalier, l'esprit complètement embrouillé. Mes pensées se suivaient de moins en moins, et elles étaient de plus en plus incohérentes. J'étais dans un état de béatitude à la fois très agréable et détestable. Je devais encore rentrer à mon dortoir, ça n'était pas le moment de commettre une imprudence ou de me blesser.
Sans que je sache exactement comment, je m'étais soudain retrouvée allongée, ou plutôt vautrée, sur mon lit. Impossible de me souvenir du trajet que j'avais fait pour arriver là. Ça n'avait pas grande importance. J'esquissai un haussement d'épaules, un grand sourire sur les lèvres. Je plongeais peu à peu dans les bras de Morphée, tout habillée, bien trop fatiguée pour me mettre en pyjama et me glisser sous ma couette. J'aurais tout le temps de regretter mon manque de volonté le lendemain matin. Pour l'instant, j'étais bien. Je flottais.


Reducio
Fin du rp pour moi ! Merci beaucoup pour ces moments passés à écrire avec toi :)

"Il y a des sourires si beaux qu'on en oublie la laideur du monde"
"C'est le temps que tu as perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante."
Maman poule emmitouflée en 2017
  Retour