Astronomie

Inscription
Connexion

Un mauvais souvenir...  Libre 

Le matin, au petit déjeuner, la jeune fille alors en deuxième année entendit surement un nouveau de première année lancer quelque chose qui ressemblait à " Regardez ! Je vois ma chouette ! ". Rien d'exceptionnel, vous me direz. Mais, c'est pour ça que Luttoria leva les yeux et aperçu à son tour, sa petite chouette Feusov qui avait deux lettres à ses pattes. Luttoria l'attrapa et prit possession du courrier. Il y avait deux lettres, une de sa grand-mère, qui lui écrivait très régulièrement et une sans nom, juste " Une personne qui t'aime ". Luttoria ouvrit la lettre de sa chère grand-mère et la lu. Elle ne lui annonçait rien de plus que sa petite sœur savait dire " maman " et que ses petits frères avaient fait une bonne rentrée au CP. Rien de plus, rien de moins. Elle voulu s'ataquer à la seconde lettre mais elle pensa à une chose. Une de ses amies lisaient toujours son courrier et cette lettre était un peu " Privé ". Ainsi, elle la glissa sous sa robe et se dirigea vers la porte car les cours allaient commencer.

La journée fut assez banale sauf que la fillette pensait et repensait à cette lettre alors sous sa robe. Luttoria s'empressa de faire ses devoirs de sortilèges et de métamorphoses et couru dans la grande salle pour diner. Mais ce n'était pas l'heure, il lui restait plus de quinze minutes à attendre. Elle aurait pu ouvrir ce courrier tout de suite mais il lui aurait fallut du temps pour contempler l'écriture. Donc, un quart d'heure, c'était trop court ! Elle s'assit sur un fauteuil en soupirant. Et ce n'est que dix minutes plus tard qu'une amie de Luttoria lui prit la main pour l'emmener dans la grande salle. Le repas se passa vite et Luttoria regagna son dortoir avec précipitation. Elle prit sa lampe torche, le cœur battant et se glissa sous les draps. la lettre disait ceci :

3 Septembre

Ma cousine chérie,

Cela faisait un moment que je n'avais pas eu de nouvelles de toi. J'ai donné cette lettre à ta grand-mère qui te l'a envoyé puisque je ne connaissais pas ton adresse... Si je t'écris c'est parce que je me sens triste, seule et maudite. J'avais besoin de me confier à quelqu'un, toi en l'occurrence.
Il y a 4 ans, nous avons surement fait la pire chose au monde. Obliger ma petite sœur, ta cousine à faire quelque chose dont elle n'avait pas envie. C'est honteux et triste à la fois. Je ne sais pas si tu t'en souviens, tu n'avais que 8 ans et ma sœur 3... Moi j'en avais 13.

Le jour se levait sur la mer et nous étions en vacances, l'air était frais. Pourtant, nous étions toutes trois levées et déjà sur le sable. J'ai pris ma sœur par le bras et toi par l'autre. Nous l'avons tiré jusqu'à l'eau qui était sa plus grande peur à l'époque. Et nous l'avons emmené jusqu'à qu'elle n'aie plus pieds et on l'a lâché, elle hurlait criait se débâtait... Elle avait peur. Nous on trouvait ça drôle, on riait. On l'a laissé couler, presque se noyer. Mais une femme qui nageait dans l'eau avança toute paniquée vers nous et en colère aussi. Elle prit ma sœur dans ses bras et l'a remmena jusqu'à la plage en courant. Elle appela les secours...

Aujourd'hui, ma sœur Pauline n'a jamais pu remarcher ni bouger un de ses membres sauf la nuque. Elle ne parle plus, rien.
Eléonore Jasmin


En finissant de lire la lettre, Luttoria se mit à pleurer, elle avait oublié cet épisode... Sa cousine et elle avait gâché la vie d'une pauvre enfant qui n'avait rien demandé à personne. La jeune fille, mis sa robe de chambre toujours en pleurant et elle sortit de son dortoir direction la tour d'astronomie pour respirer de l'air frais. Une fois arrivée, Luttoria s'écroula sur le sol de tristesse. Une personne était déjà là...

Même le plus petit des serpents a du venin !
Bonne année, bonne santé et meilleurs vœux !
Rédactrice en chef de Serpentard !
Merci à vous tous d'être ce que vous êtes !

Un mauvais souvenir...  Libre 

Ce soir-là, Ashley n'arrivait pas à dormir. Elle avait attendu pendant de longues heures étendu sur son lit sans arriver à trouver le sommeil. Elle décida donc de se lever. Elle s'habilla sans bruit pour ne pas réveiller ses camarades et descendit dans la salle commune. Evidemment elle n'y trouva personne puisque tout le monde dormait à cette heure tardive de la nuit. Elle s'assit dans l'un des fauteuils et réfléchit. Il restait encore de longues et interminables heures avant de pouvoir descendre prendre son petit déjeuner. Ashley se demanda où elle pourrait aller. Tout en réfléchissant, elle repensa à sa journée. Elle venait de recevoir une lettre de sa famille qui lui avait réchauffer le coeur. Il n'y avait rien de spécial à cette lettre, cependant Ashley avait été très touchée. La lettre disait cela:


Ma chère petite Ash,

J'espère que tu vas bien et que tu n'as pas trop de devoirs. Nous tout se passe très bien. Ta petite soeur et ton petit frère sont rentrés à l'école et sont tous les deux très contents. Ils t'embrassent très forts. J'espère que Jack ne t'embête pas trop et que tu t'es fait plein de copines. Ton père à pas mal de travail et il n'est pas souvent à la maison. Tu nous manques beaucoup et Daisy n'en peut plus de ne plus te voir! Nous te reverrons à la fin de ton année.
Gros bisous

Papa et Maman


Elle était assez brève mais Ashley la gardait maintenant toujours avec elle. Et soudain elle eut l'idée d'aller à la tour d'Astronomie. En effet elle venait de regarder par la fenêtre et avait vu le ciel sans nuages plein d'étoile et la lune. Elle se leva de son fauteuil toujours en essayant de faire le moins de bruit possible et sortit de sa salle commune. Elle marcha assez rapidement jusqu'à la tour d'Astronomie puis gravit les marches au pas de course. Résultat, elle arriva complètement essoufflée en haut de la tour mais elle vit que cela valait le coup: il y avait une vue magnifique de la on elle se trouvait et resta de longues minutes à observer le ciel, sans mot. Tout à coup, elle entendit quelqu'un qui montait les marches. Il lui semblait que cette personne pleurait. Quand la mystérieuse personne arriva en haut de la tour, elle s'écroula. Et Ashley vit qu'en effet cette jeune fille pleurait. Ashley se précipita pour l'aider à se relever et dit:

"Est ce que ça va?

Et elle attendit la réponse de sa camarade un peu inquiète .

"Le bonheur n'est pas dans la recherche de la perfection, mais dans la tolérance de l'imperfection"

Un mauvais souvenir...  Libre 

A chaque fois que Margot montait jusqu'en haut de la tour d'astronomie un sentiment de liberté l'envahissait comme si elle avait pu s'envoler parmis tous ces oiseaux qui allait porter des lettres à des personnes proches aux élèves de Poudlard, si Margot avait pu voler, elle ne serait plus à Poudlard depuis longtemps mais elle serait avec les gens qui lui étaient proches. La rouquine s'adossa au balcon tout en se remémorant ses souvenirs depuis son enfance, quand elle jouait avec sa grand mère, quand ses pouvoirs se sont révélés... La serdaigle ferma les yeux pour ne plus être gênée par le vent lui arrivant de face, faisant voler ses longs cheveux roux. En ce moment Margot n'était plus en haut de la tour ni même à poudlard , elle était dans ses souvenirs, quand elle était encore une enfant innocente et n'ayant pas encore connu la douleur de la cruelle vie .

Cruelle vie qui lui avait pris son père durant son enfance et sa grand mère l'hiver passé. La mort ne souciait pas d'en faire trop. Prendre les plus belles personnes de la vie et laisser les mauvaises... Pourquoi le mal existait, pourquoi pourquoi *Pourquoi* Margot prononça ce dernier mot dans un souffle et rouvrit ses yeux contemplant le paysage magnifique pour se tirer de ses sombres pensées. Elle passa la main dans ses cheveux puis se laissa glisser vers le sol de la tour.

-"Margot ! Ou es tu ?"

-"Je suis là Marie"

C'était l'une des camarades de Margot, qui venait lui dire qu'elle était en retard au diner, Margot n'avait pas faim mais ne voulant lui faire de peine elle alla avec Marie dans la grande salle et prit son diner. Elle remonta dans les couloirs et arriva en salle commune de serdaigle et fila dans les dortoirs pour aller chercher un vêtement chaud car elle était extrêmement frileuse. Elle opta pour sa cape noire bordée de fausse fourrure blanche. Elle sortit discrètement de la salle commune et remonta dans la tour d'Astronomie. Elle était à peine en haut de la tour qu'elle remarqua une de ses camarades, Ashley.

"Oh, Ashley !"


Elle s' interrompit car une autre personne arrivait. Et c'était Luttoria qui était en pleurs et qui s'effondra sur le sol. Margot s'accroupit vers elle et lui dit :

Luttoria qu'est ce qu'il ne va pas ?


Et elle l'enlaça pour l'aider à se relever accompagnée d'ashley.

Reducio
J'avais presque fini mon rp quand j'ai vue que tu avais posté Ashley j'espère que cela ne te gène pas ^^

Ne néglige pas les gens autour de toi car c'est quand ils ne sont plus là que tu vois que tu les aimais.
Avatar de Hiba tan !

Un mauvais souvenir...  Libre 

Avec l'aide de Margot, une des camarade de Serdaigle d'Ashley, elles soulevèrent cette jeune fille qui, Ashley venait de s'en rappeler était à Serpentard et elle s'appelait Luttoria. Ashley n'arrivait pas à se souvenir de son nom de famille. Elles l'amenèrent s'asseoir sur une chaise qu'elles avaient trouvées là et la regardèrent. Luttoria avait les yeux rouges et tout bouffis à force de pleurer. Ashley redit:

"Qu'est ce qu'il ne va pas Luttoria? Tu as une perte dans ta famille? "

Pourtant, malgré les rudes efforts d'Ashley et de Margot, Luttoria ne voulait pas prononcer un mot. Pour ne pas trop la brusquer, elles arrêtèrent et Ashley dit:

" Margot, je vais lui chercher un verre d'eau peux tu rester auprès d'elle?

Après avoir eu la confirmation de Margot, Ashley s'élança dans les escaliers pour aller dans sa salle commune. Car les cuisines se trouvaient beaucoup trop loin et Ashley n'avait pas le temps d'y aller. Elle franchit donc la porte de sa salle commune au pas de course, mais après elle se remit à marcher de peur de réveiller quelqu'un. Elle avait un point de coté qu'elle essayait de faire partir après sa course folle dans le château. Elle monta dans son dortoir, puis alla dans la salle de bain qui se trouvait juste à côté. Elle remplit un verre d'eau puis retourna dans son dortoir. Elle eu la bonne idée de prendre aussi un paquet de mouchoir puisque Luttoria pleurait beaucoup. Ensuite elle redescendit dans sa salle commune puis en faisant attention à ne pas renverser d'eau, elle franchit la porte et s'élança dans le labyrinthe de couloirs du château. Son trajet fut beaucoup plus lent qu'à l'aller puisqu'elle devait faire attention au verre. Donc elle fut obligée de renoncer à courir et marcha aussi vite qu'elle put. Dès qu'elle vit les escaliers de la tour elle fut soulagée car elle était épuisée. Elle les monta vite et retrouva Margot et Luttoria exactement à la même place qu'au moment où elle les avait laissées. Elles firent boire Luttoria puis elle se moucha et les deux jeunes aiglonnes attendirent qu'elle parle.

Reducio
Ne t'inquiète pas Margot cela me dérange absolument pas ;) :smile: ^^

"Le bonheur n'est pas dans la recherche de la perfection, mais dans la tolérance de l'imperfection"