Astronomie

Inscription
Connexion

 RPG++  L'imprudence des étoiles

Mars 2043


Cette idée était complétement stupide, et l’adolescente se demandait comme elle avait pu lui accorder du crédit. Phœbe avait commencé à compter les Veracrasses dans sa tête, suite à un conseil d’un camarade ayant eu vent de ses problèmes de sommeil. L’esprit de la jeune sorcière était constamment en ébullition, et jamais elle ne réussissait à trouver un minimum de calme pour trouver le repos. Ainsi, la Serpentard se traînait en cours avec ses cernes bien marquées et sa fatigue. Cette nuit donc l’élève de troisième année était allongée dans son lit, en train d’essayer la technique qui s’était assez vite avérée complétement inutile. De plus, sa nomination récente de préfète lui avait ajouté un point écrasant sur les épaules, elle ne savait pas si elle serait à la hauteur et ne souhaitait pas décevoir sa maison.

Se disant que toute façon elle ne dormirait pas vraiment dans le dortoir, la petite Swan se résolut à le quitter, même si c’était le milieu de la nuit. La vision du lac était certes plaisante, mais elle avait besoin de voir les étoiles, comme au bon vieux temps. L’étudiante se souvenait encore des nuits passées à observer le ciel nocturne. Elle avait besoin de cela, et où sinon dans la tour d’Astronomie trouverait-elle un paysage assez proche de ce qu’elle recherchait ? Cela lui permettrait aussi par la même occasion de sa familiariser avec la perspective de la voûte céleste depuis l’Écosse.

Le seul petit problème résidait dans les huit étages environ à gravir. Fatiguée comme elle le serait en arrivant, il y aurait peu de chances qu’elle dorme ne serait-ce qu’un peu de toute la nuit, mais au moins Phœbe pourrait un peu apaiser son esprit. Même compter les marches la séparant de sa destination n’eut aucun effet notoire sur l’adolescente, qui faisait cela de manière mécanique. Elle s’imposait comme une sorte de rythme mental et chacun de ses pas était ponctué à contre-temps par le tic régulier de sa montre, qu’elle avait tout de même prise. Elle n’avait même pas ôté ses lentilles, ce qui était pratique pour la petite sorcière, qui arrivait plus facilement à distinguer les ombres et formes. Sa baguette était aussi dans la poche de sa robe de chambre, par simple précaution.

Le chemin fut en fin de compte relativement calme, et l’adolescente eut la chance de ne faire aucune rencontre désagréable, pas un signe du fantôme de Rusard, ou de professeurs. Le silence n’avait pas le côté oppressant qu’il pouvait revêtir pour certains aux yeux, ou plutôt oreilles de la petite Swan. Elle ne risquait pas grand-chose grâce à son poste, elle pourrait prétexter vérifier qu’aucun élève ne fasse de sorties nocturnes.

La plateforme ouverte au sommet de la tour d’Astronomie était relativement spacieuse, et la sorcière verte et argent s’assit sur le sol pour contempler la vue qui lui était offerte. Le temps était légèrement frisquet pour la saison, et la petite Swan en vint à se demander si elle aurait dû prendre couverture. De tout façon s’en encombrer aurait été handicapant. Elle aurait pu se réchauffer avec un feu magique, mais les étoiles semblaient moins brillantes sans le contraste établi par l’obscurité. Après tout elle finirait bien par se réchauffer par elle-même si elle restait quelques heures.

L’étudiante plongeait son âme dans les étoiles, si différentes mais si reconnaissables. Les constellations étaient toujours présentes, et Phœbe esquissa un léger sourire pour elle-même en se remémorant toutes les histoires que ses parents lui avaient narrées pour expliquer la position de ces points lumineux, alors qu’elle n’était qu’une fillette. Elle avait toujours apprécié les explications mystiques, qui nécessitaient de faire un effort ou de faire preuve d’une belle ouverture d’esprit pour y croire. C’est pourquoi elle ne portait pas dans son cœur les scientifiques moldus qui prenaient un malin plaisir à détruire toute la beauté des phénomènes en inventant des mots barbares en en proposant des mécanismes dénués de tout poésie.

Enfermée dans son monde, la petite Swan ne s’aperçut malheureusement qu’une autre personne, arrivée un peu plus tardivement, se tenait pas si loin d’elle.

Couleur : #777777 œ : Alt+0156 Æ : Alt+0198
~Tout le monde veut une solution magique à tous leurs problèmes, mais personne ne veut croire en la magie.~