Astronomie

Inscription
Connexion

Au milieu des étoiles  PV Amadalia E. 

25/11/2042

Les pas de Solenn résonnaient dans les escaliers vides. Le souffle de la rousse se fit plus sifflante, et cette dernière dût s'arrêter et poser une main contre la pierre froide pour reprendre son souffle. Cet asthme la suivrait toujours, mais quelquefois elle l'oubliait presque, jusqu'à qu'il revienne à la charge. Elle reprit sa montée, plus doucement cette fois-ci, tandis que ses mains blanches comme la neige cherchaient à refermer sa grande cape d'hiver. Tout le monde se trouvait dans les différentes salles communes, et n'importe qui aurait trouvé étrange de souhaiter aller dans la tour d'Astronomie. Il n'était pas tard, mais l'hiver approchait, et les nuits s'allongeait. Par les petites fenêtres, on pouvait apercevoir le ciel qui se tintait de bleu marine et de petites taches de blanc. 

    La vert et argent arriva au palier de la salle, et respira un bon coup. Elle passait toujours par là pour aller en cours d'Astronomie en première année, et cela lui rappela les anciens cours. La salle de cours était toujours très accueillante, et Solenn aimait écouter le professeur expliquer plein de choses sur les planètes. Ceci l'intéressait réellement, alors qu'elle n'avait jamais été tentée par cela lorsqu'elle "était" une Moldue. 

    Elle se dirigea vers l'une des fenêtres et s'accouda au rebord. Mais très vite, le reflet de la lumière de l'intérieur la gêna, et elle ouvrit la vitre. Un air froid la fouetta et lui glaça le visage. Solenn sortit un bonnet noir de ses grandes poches, et l'enfonça sur sa tête. Avec une allure de clown, elle se replongea dans la contemplation des étoiles, essayant de reconnaître Vénus, l'étoile de Bergers. Un sourire flottait sur son visage, car depuis pas mal de temps, elle était vraiment heureuse. Elle avait décidé d'oublier Ryan, ce Gryffondor qui lui avait fait trop de mal. Sa mère était heureuse, et, malgré quelques réticences, elle avait accepté sa nouvelle belle-mère. Même en comptant sa nouvelle mauvaise note, elle vivait de délicieuses journées. Elle avait de plus en plus d'amis, autant des personnes avec qui elles vivaient que des personnes qu'elle saluaient en passant dans les couloirs. Seul point négatif : sa timidité était malheureusement toujours présente, et pesait comme un fardeau. Elle ne souhaitait plus rougir pour rien, ni bégayer dès que quelqu'un l'abordait dans la Salle Commune. Elle aurait aimé pouvoir demander la sauce sans devoir se battre mentalement contre elle-même pendant 5 minutes avant. 

    La rousse entendit des pas monter, de plus en plus fort. Solenn ne souhaita pas se retourner, espérant que la personne n'allait pas l'aborder. Mais en même temps, l'envie d'essayer de se sociabiliser était forte. La vert et argent resta pourtant le nez dans le froid.
Dernière modification par Solenn Cooper le 6 avril 2018, 17 h 40, modifié 3 fois.

"Quand la Lune se lève, songe-t-elle au Soleil couché ?"
Même le plus petit des Serpents a du venin
Pas d’avatar
Amadalia Enderson  

Au milieu des étoiles  PV Amadalia E. 

Lorsque la journée fut terminer, Amadalia souffla enfin, cela faisait des jours qu'elle ne faisait que travailler, pas qu'elle se plaignait non loin de la. Parfois elle voulait juste s'en foutre totalement des cours, rien qu'a cette pensée la jeune fille frémis d'effrois. La jeune rouge et or, avait quitté son dernier cours avec des pieds de plomb, elle avait juste envie de parler calmement avec une personne et sourire voir même rigoler. Elle espérait croiser sa très chère amie de Serdaigle, mais malheureusement celle-ci était déjà dans son dortoir. Si Amadalia avait bien compris, une des condisciples de son amie était assez mal et souhaitait rester auprès d'elle, ce que bien sûr la jeune fille compris totalement, et se proposa même d'aider cette amie. 

Ses pieds traversaient les couloirs de Poudlard, le rythme de ses pas était calme et discret, on l'entendait à peine. La jeune fille ne savait pas vraiment où elle allait, mais, le calme des couloirs lui fit du bien et la poussa à continuer sa marche. Sans s'en rendre compte, elle se retrouva devant la porte de la salle commune des Gryffondor, La grosse dame lui faisait face avec un sourire, se demandant surement pourquoi la jeune fille ne traversait pas. Lorsque Amadalia se rendit compte qu'elle était devant sa maison elle ne put réprimer un sourire, et pour cause, sans même le remarquer elle revenait toujours à la maison. *ma maison* pensa doucement la jeune fille. Le bruit qui s'échappait du portrait fut cependant beaucoup trop fort pour la demoiselle qui souhaitait juste du calme, avec un sourire d'excuse envers la grosse dame elle quitta le septième étage pour se diriger vers la tour d'astronomie.

Au moins là elle sera entourée de calmes. La tour d'astronomie était un endroit que la jeune fille appréciait beaucoup et pour cause, si elle y allait le soir elle pouvait voir le coucher de soleil. Mais elle pouvait aussi entendre les différents bruits provenant des extérieurs de Poudlard. Elle aimait particulièrement entendre les différents bruits qui l'entouraient, elle avait l'impression de comprendre plus facilement le monde si elle l'écoutait. Sur le chemin qui la menait vers sa destination, elle croisa quelques élèves avec qui elle avait pu échanger quelques mots, la jeune fille leur sourit et leur souhaita une bonne soirée. Elle aurait aimé rester discuter avec eux plus longtemps mais la rouge et or avait l'impression que tout l'attirait vers la Tour d'astronomie. 

Enfin elle y était, elle était devant les immenses escaliers, qu'elle allait devoir monter -malheureusement. Sans rechignier, Amadalia monta les escaliers tout aussi discrètement qu'elle marchait. Le plafond des escaliers comportait énormément d'étoiles, les constellations étaient visibles elle aussi. La jeune rouge et or sourit à la vue de ceci, les étoiles la relaxaient et la calmaiet. En arrivant ua dessus des marches, elle s'apprêta à déposer son sac à terre, lorsqu'elle remarqua que quelqu'un d'autre était là. Une jeune fille était présente, elle était assise près d'une fenêtre ouverte le regard poter vers l'extérieur. La jeune fille portait une robe aux couleurs de Serpentard, et semblait avoir la prestance de ceux-ci, cependant on pouvait voir sur son visage que la jeune fille était très seule.

*je devrais peut-être la laisser seule* se dit Amadalia, puis elle pensa au fait que la vert et argent était peut-être triste et avait peut-être besoin de soutien. *je ne peux pas la laisser seule si elle est mal, je vais lui demander si elle veut que je parte comme ça je serais fixée* Amadalia ne savait pas trop comment marquer sa présence car la jeune fille semblait être vraiment dans ses pensées. Sans réellement le faire exprès la rouge et or toussa doucement et aussitôt l'inconnue se retourna les yeux écarquillés, visiblement elle ne s'attendait pas à avoir quelqu'un derrière son dos. 

« Hey... Est-ce qu'il y a encore de la place près de toi ou veux-tu que je te laisse ? Je ne voudrais pas te déranger. » Amadalia dit ces quelques mots de façon douce pour ne pas effrayer la jeune femme, qui pourtant semblait l'être, et lui sourit doucement. 

Amadalia est en première année Rp. Sa couleur est : #cc0000 
Désolé pour le retard j'espère qu'il te conviendra.  

Au milieu des étoiles  PV Amadalia E. 

Le ciel se nimbait de noir, doucement, alors que les étoiles apparaissaient, comme des petites ampoules. Certaines étoiles restaient cachées, à cause des lumières de la Grande Salle, où quelques rares élèves finissaient de manger avant d'aller dans leurs dortoirs, pour finir leurs devoirs, ou encore se coucher tôt, chose que Solenn n'avait pas fait depuis le début d'année. Alors que ses yeux brillaient, s'émerveillant des mystères de l'espace, des bruits de pas se firent entendre. La rousse continua de regarder le ciel, mais sans le voir réellement. Elle attendait juste que la personne dans son dos réagisse. L'inconnu toussa doucement, de gêne sûrement, et la vert et argent se retourna, faisant semblant d'être surprise, pour ne pas paraître méchante.

-Hey... Est-ce qu'il y a encore de la place près de toi ou veux-tu que je te laisse ? Je ne voudrais pas te déranger.

Instinctivement, une couleur rouge s'abattit sur les joues de la deuxième année. Pourquoi ? Elle n'avait même pas commencé à parler, n'avait fait aucun geste... Le ciel était réellement contre elle décidément. Elle se retourna complètement, les pieds glissant sur les briques des escaliers de la tour d'Astronomie. Se rappelant de son allure, elle enleva son bonnet, laissant ses cheveux électriques. Ils vinrent se mettre devant ses yeux, et la main droite de Solenn les poussa du mieux qu'elle pût, les rabattant sur l'autre côté. 

-Non non, tu ne me déranges pas...

Un souffle d'air froid passa dans les robes des deux filles. Solenn regarda plus précisément la nouvelle. Une blonde, avec les cheveux frisés, moins que Solenn mais déjà au-dessus de la moyenne. Elle venait visiblement de Gryffondor, et semblait en première ou deuxième année.  Cette fille semblait gentille, peut-être un peu méfiante. Solenn savait qu'elle devait engager un peu la conversation, si le destin voulait qu'une amitié se crée. Elle inspira longuement et lâcha d'un coup :

-Tu-peux-venir-ici-pour-regarder-les étoiles-si-tu-veux.

La vert et argent fit un pas sur le côté, avec un petit sourire, essayant de convaincre la Gryffone.

"Quand la Lune se lève, songe-t-elle au Soleil couché ?"
Même le plus petit des Serpents a du venin
Pas d’avatar
Amadalia Enderson  

Au milieu des étoiles  PV Amadalia E. 

Amadalia se rendit vite compte que la jeune fille en face d'elle était mal à l'aise, aussitôt la Gryffondor s'en voulut. en effet, peut-être avait-elle été trop intrusive, peut-être que la jeune Serpentard ne voulait être dérangée et souhaitait être seule. Tant de questions sans réponse. Tant de questions qui traversaient la tête de la jeune fille. Elle ne voulait en aucun cas que la jeune fille se sente obligée de l'accepter auprès d'elle. 

Cependant Amadalia fut étonnée lorsqu'une Vert et argent se retourna vers elle, les deux jeunes filles étaient habillées de la même façon, la seule chose qui les distinguait c'était la couleur de leurs habits, chacune a la couleur de sa propre maison. Le rouge et or faisait face au vert et argent. La jeune fille encore inconnue aux yeux d'Amadalia, enleva précipitement le bonnet qu'elle portait et automatique une touffe incroyable de cheveux fut visible. La rouge et or rigola doucement face aux cheveux, en effet elle aussi comprenait la galère des cheveux bouclés et indisciplinés. 

« Non non, tu ne me déranges pas... » 

Amadalia fut surprise d'entendre la voix de l'inconnue, en effet celle-ci avait une voix douce elle donnait l'impression d'être sure d'elle mais on pouvait entendre à la douceur de sa voix qu'elle ne l'était pas totalement. Elle était elle aussi méfiante, et surement aussi solitaire, en tout cas c'était l'impression que la jeune fille donnait. Mais aussi très gentille et très calme, Amadalia se demanda si la jeune fille avait des amis et si elle parlait à beaucoup de personnes. 

« Tu-peux-venir-ici-pour-regarder-les étoiles-si-tu-veux. »

Aussitôt un sourire apparut sur le visage d'Amadalia lorsqu'elle entendit la jeune fille, celle-ci souhaitait qu'elle reste avec elle ! Elle lui avait proposé de rester avec elle ! Amadalia était tellement contente ! Pour Amadalia c'était relativement dur de se faire des amis étant donnés qu'elle n'en a jamais eu. Elle n'ai jamais eu personne dans sa vie à part ses parents et son frère jumeau. 

« Je serais très heureuse de rester avec toi ! J'aime beaucoup regarder les étoiles d'ailleurs. Toi aussi ? » Amadalia se rendait compte qu'elle parlait vite mais elle était si contente, sa journée avait mal commencé mais maintenant on pouvait dire qu'elle finissait bien. « Au fait je suis Amadalia, mais on m'appelle Ama, et hum je suis à Gryfffondor comme tu le vois » Elle lui montra doucement son blason présent sur sa robe. « et je suis en première année. Toi aussi ? »

À la fin de sa longue tirade, la Gryffondor s'en voulut, elle parlait beaucoup lorsqu'elle était de bonne humeur, et la jeune fille face à elle, lui permettait d'être de bonne humeur. Elle eut peur d'avoir trop parlé et d'avoir mis trop de pression sur le dos de la jeune fille, chose quelle ne souhaitait pas du tout. Amadalia se calma doucement et attendit que sa nouvelle amie lui réponde. 

Désolé pour l'attente, j'espère que cela te plaira quand même 

Au milieu des étoiles  PV Amadalia E. 

Alors que Solenn enlevait son bonnet, la Gryffondor émit un petit rire, pas moqueur, mais elle connaissait visiblement le problème des cheveux bouclés et épais. Après un début d'échange, un sourire timide apparut sur le visage de la Serpentard. Malgré le fait que des sons soient sortis de sa bouche, l'affreux sentiment de s'enfoncer et de dire n'importe quoi restait bien ancré dans l'esprit de la jeune fille. Pourtant, la Gryffondor en face d'elle lui rendit son sourire, un sourire plein de chaleur. La blonde dit alors :

-Je serais très heureuse de rester avec toi ! J'aime beaucoup regarder les étoiles d'ailleurs. Toi aussi ? 

Solenn haussa discrètement les sourcils, voyant le débit de l'inconnue. 

-Au fait je suis Amadalia, mais on m'appelle Ama, et hum je suis à Gryfffondor comme tu le vois. 

Amadalia pointa fièrement du doigt son blason, son sourire toujours ancré sur la figure. 

-Et je suis en première année. Toi aussi ? 

La rousse sentit que la blonde se calmait soudain, sûrement pour ne pas lui faire peur. Heureusement, Solenn n'avait pas était réellement impressionné. Un rayon de lune passa dans l'embrasure de la fenêtre, pour venir illuminer l'espace vide entre les deux filles. Elle croisa ses mains derrière son dos, et "dansa" sur ses talons, en répondant, le visage en feu :

-J'adore regarder les étoiles. Dommage qu'il n'y ait plus astronomie en deuxième année...

En replaçant ses cheveux sur un côté, elle continua de répondre aux différentes questions d'Amadalia.

-Moi c'est Solenn, et je suis à Serpentard. Donc nous sommes un peu les contraires, finit-elle en laissant échapper un petit rire.

Doucement mais sûrement, comme disait sa mère, sa timidité partait. Seul restait son visage rouge, symbole de son "problème". Solenn arrêta de bouger, se trouvant soudain très ridicule. Elle attendit la réponse de la rouge et or.

"Quand la Lune se lève, songe-t-elle au Soleil couché ?"
Même le plus petit des Serpents a du venin
Pas d’avatar
Amadalia Enderson  

Au milieu des étoiles  PV Amadalia E. 

La jeune fille en face d'elle se dandina sur elle-même et sembla gênée par les questions de Amadalia, celle-ci s'en voulut. Elle douta même que la Serpentard lui réponde, pas qu'elle pense qu'elle soit désagréable ou pas polie, loin de la, mais parce que la Gryffondor avait un peu abusé. Amadalia commença à mordiller sa lèvre du bas, signe de son embarras, pourtant elle essaya de rester calme. 

La jeune fille aux cheveux en bataille et le visage rouge de gêne, parla enfin, au plus grand plaisir d'Amadalia. « J'adore regarder les étoiles. Dommage qu'il n'y ait plus astronomie en deuxième année... » Celle-ci fit une légère pause, le temps de remettre une mèche de cheveux derrière son oreille, sa voisine ne put s'empêcher de rigoler à ce geste. Car elle savait très bien que des cheveux pareils ne nous  écoutent que très peu, comme s'ils faisaient leur propre choix, de ne jamais rester en place. C'est lorsque la jeune fille recommença à parler que la jeune fille sortit de ses pensées. « Moi c'est Solenn, et je suis à Serpentard. Donc nous sommes un peu les contraires. » la jeune fille termina sa phrase en souriant doucement. 

La jeune fille en face d'elle avait finalement un nom, enfin ça c'est logique mais plutôt le fait que la rouge et or le connaissait enfin. Solenn, un joli prénom qui allait très bien avec la jeune vert et argent. Les sourcils de Amadalia se froncèrent en entendant la dernière phrase, mais le sourire de la jeune fille lui permit de le prendre avec humour. Amadalia sourit et commença à répondre « Enchantée Solenn, j'aime beaucoup ton prénom ! » La jeune fille lui fit un grand sourire avant de continuer « Oui c'est vrai nous le sommes. Mais tu sais, les contraires s'attirent » A la fin de sa phrase, Amadalia lui fit un clin d'oeil rapide. « Alors Solenn, que dirais-tu si on s'asseyait et que tu me parlais un peu de toi ? Ou si tu veux on peut parler d'astronomie ? C'est vrai que c'est dommage qu'en deuxième années il n'y ait pas ce cours » 

Lorsque Amadalia termina sa phrase, elle espéra que la jeune fille en face d'elle accepterait. 

Au milieu des étoiles  PV Amadalia E. 

Son visage était encore rouge comme la braise, mais ne lui brûlait plus. Cela signifiait que sa timidité partait, qu'elle n'était presque plus gênée d'être ici face à Amadalia. Celle-ci écouta ses réponses, lui sourit franchement et répondit, parlant vite :

-Enchantée Solenn, j'aime beaucoup ton prénom ! Oui c'est vrai nous le sommes. Mais tu sais, les contraires s'attirent. Alors Solenn, que dirais-tu si on s'asseyait et que tu me parlais un peu de toi ? Ou si tu veux on peut parler d'astronomie ? C'est vrai que c'est dommage qu'en deuxième années il n'y ait pas ce cours

La Serpentard sourit à son tour, toujours impressionné du débit de la Gryffondor. Celle-ci n'était pas timide, était gentille, avait de la conversation, du point de vue de la rousse, elle était presque parfaite ! Son seul défaut, si on pouvait compter cela comme un vice, était la vitesse à laquelle elle parlait. Mais heureusement pour elle, cela ne gênait aucunement Solenn. Elle répondit donc, plus doucement :

-Merci et j'espère bien que les contraires s'attirent, fit-elle en répondant avec un clin d'oeil, signe qu'elle se sentait à l'aise. Le problème, c'est qu'il n'y a rien pour s’asseoir, mais si ça ne te dérange pas, on peut se mettre par terre.

Solenn n'osa pas s’asseoir sur le sol, elle préférait attendre la réaction de la blonde et la suivre. Elle enchaîna ensuite sur un petit jeu qu'elle faisait souvent avec ses cousins, pour ne pas perdre contact.

-J'ai une idée, on pourrait se poser chacune à notre tour trois questions, puis on y répond. On pourra apprendre à se connaître !

C'était peut-être un jeu barbant pour Amadalia, mais Solenn aimait beaucoup faire ça. Elle se demandait si la Gryffondor allait être emballée. La Serpentard remit encore une fois ses cheveux en place. Ces temps-ci, cela devenait une véritable manie. Elle prit un élastique sur son poignet, et tout en écoutant la réponse d'Amadalia, elle se fit un énorme chignon, pour empêcher ses cheveux d'interrompre la conversation encore une fois. 

"Quand la Lune se lève, songe-t-elle au Soleil couché ?"
Même le plus petit des Serpents a du venin
Pas d’avatar
Amadalia Enderson  

Au milieu des étoiles  PV Amadalia E. 

Amadalia sourit doucement lorsqu'elle entendit sa nouvelle amie lui parler, visiblement la jeune Griffone ne l'avait pas encore effrayée et elle espérait ne pas le faire. C'était encore dur pour Amadalia de se faire des amies, même dans sa maison elle avait eu du mal, la plupart des personnes qu'elle croisait pensaient qu'elle était de nature assurée pourtant lorsqu'elle parlait avec quelqu'un la jeune fille paniquait énormément. Ce qui expliquait la vitesse avec laquelle elle parlait, elle pensait que plus elle parlait vite plus le poids qui était sur ses épaules disparaîtrais plus rapidement. 

Amadalia trouva la jeune fille très adorable lorsqu'elle sembla gênée de lui dire qu'il n'y avait pas de siège pour s'asseoir. La jeune vert et argent semblait être une personne très timide et très douce ce qu'Amadalia appréciait, elle avait envie de la protégée et d'en faire son amie, tous lui disait d'aller vers la jeune fille. La jeune rouge et or était légèrement perdue dans ses pensées suite au comportement de sa camarade en face d'elle. Elle revient cependant à elle lorsque Solenn lui proposa un jeu qui semblait fort amusant, un jeu qui plairait énormément à ses camarades Griffon. 

Solenn semblait être nerveuse lorsqu'elle termina sa phrase, elle remit ses cheveux en arrière comme si ceux-ci la dérangeaient alors qu'ils n'étaient pas devant ses yeux. Amadalia remarqua que la jeune fille fit une moue adorable en faisant un gros chignon avec ses cheveux roux. Amadalia quant a elle avait perdu l'espoir depuis longtemps de pouvoir attaché ses cheveux autrement que par des tresses. 

Elle respira un grand coup avant de répondre à sa nouvelle amie. « Oh tu sais cela me dérange pas de m'asseoir à terre. J'ai déjà vécu pire » Elle rigola doucement se rappelant tous les endroits bizarres ou son frère l'a fait asseoir. Sans attendre réellement de feu vert de son amie, Amadalia se laissa tomber au sol en étant tout de même gracieuse, merci les nombreuses fois où elle avait dû s'asseoir par terre. Sa robe aux couleurs de sa maison se dispersa autour d'elle, ce qui donna l'impression qu'elle était recouverte d'un plaid. « Ooh j'adorerais ! C'est un chouette jeu on dirait, je suis sûre que ce jeu plairait beaucoup à ma maison. » Alors qu'elle terminait sa phrase, une bourrasque de vent lui mit ses cheveux en plein visage ce qui la fit rigoler très fort. Essayant tant bien que mal de remettre ceux-ci correctement elle demanda d'une voix concentrée « Tu ne risques pas d'avoir froid ? J'espère que tu ne tomberas pas malade... Mais si c'est le cas, sache que je viendrais te voir à l'infirmerie » 

Amadalia attendit la réponse de la jeune fille en étant en train de réfléchir à la meilleure option pour que celle-ci n'attrape pas froid. Peut-être devrait-elle lui donne sa robe de maison ? Ou devrait-elle rentrer à l'intérieur de Poudlard ? Amadalia ne put s'empêcher de se sentir concernée pour la jeune fille, elle espérait cependant ne pas dépasser les limites de celle-ci.

Excuse moi de cet immense retard :( J'espère que cette réponse te plaira

Au milieu des étoiles  PV Amadalia E. 

La blonde s'assit par terre, tout en disant que cela ne la dérangeait pas. Solenn la suivit, en se demandant ce qu'elle voulait dire "j'ai déjà vécu pire". Mais ses pensées furent interrompues par le rire de Amadalia, un rire assez agréable. Les robes des deux filles s'étaient étalées autour d'elles, et ressemblaient comme  à des pétales, alors que les bustes des enfants, les tiges. Vu d'en haut, cela pouvait donner un joli décor, surtout dans la tour d'astronomie ! Amadalia répondit alors à la proposition du jeu de Solenn :

-Ooh j'adorerais ! C'est un chouette jeu on dirait, je suis sûre que ce jeu plairait beaucoup à ma maison.

Cette dernière phrase arracha un sourire à Solenn. Elle ne s'était jamais imaginée Gryffondor. En réalité, Serpentard non plus. A l'école moldue, elle avait de très bonnes notes, c'est pour cela, que lorsque sa mère lui avait présenté les différentes maisons, elle s'était imaginé à Poufsouffle ou à Serdaigle. Poufsouffle comme sa mère, Serdaigle  comme son père si il avait été sorcier. Il était une véritable calculette vivante, et Solenn avait toujours aimé faire des batailles de multiplications avec lui étant jeune. A ces pensées pour le moins triste, les épaules de Solenn s'affaissèrent quelques temps, mais très vite, la rousse reprit contenance, ne voulant pas susciter de questionnements de la part d'Amadalia. Une bourrasque de vent vint frapper les deux jeunes filles. Les cheveux d'Amadalia volèrent dans tous les sens, alors que ceux de Solenn restaient bien enfermés dans son gros chignon. Les deux enfants se mirent à rire en coeur, alors que la Gryffondor essayait tant bien que mal de remettre ses cheveux maintenant tout ébouriffés en place. Elle demanda soudain à la verte et argent d'une façon très sérieuse :

-Tu ne risques pas d'avoir froid ? J'espère que tu ne tomberas pas malade... Mais si c'est le cas, sache que je viendrais te voir à l'infirmerie !

Solenn, qui se sentait de plus en plus à l'aise, renchérit alors, taquinant Amadalia avec un sourire :

-Donc, si je veux qu'on se revoit, il faut que je tombe malade ?

Solenn devint sérieuse et lui dit :

-Non, ne t'inquiète pas, j'ai ma cape. Et toi, ça va ? Sinon j'ai mon bonnet.

Si, en l'entendant, on pouvait croire que Solenn n'était plus timide, restait toujours ses joues rouges, qui montrait que la rousse avait besoin de temps pour réellement être bien avec une personne.

"Quand la Lune se lève, songe-t-elle au Soleil couché ?"
Même le plus petit des Serpents a du venin