Astronomie

Inscription
Connexion
  Retour   Répondre

"Une rencontre étoilée"  Privé avec Nathan Brior 

Athalée finit par se lever doucement et se rapprocha. Nathan faillit faire un pas en arrière, il avait un espace vital tout de même et elle était trop proche... Puis il se dit qu'ils étaient amis et que c'était normal d'être aussi proche, puisqu'il faisait pareil avec Liam et Théo. Liam et Théo... Une nouvelle fois, comme à chaque fois qu'il pensait à eux, une boule se forma dans sa gorge. Son visage se fit plus triste, et il déglutit avec difficulté. Il ne fallait pas qu'il pleure. Un Brior ne pleurait pas. Certes, au début il était venu ici pour pouvoir pleurer à l'abri des regards moqueurs, mais maintenant qu'il avait une amie, il devait se comporter en Brior. Alors il se redressa et adopta un visage plus neutre, malgré la boule qui restait au fond de sa gorge.

-Bien sûr que nous sommes amis! Enfin je l'espère. Merci pour tous ces compliments! Tu es trop gentil avec moi. Merci pour la promesse, j'en rêve depuis toujours alors avec ton aide ce ne sera que mieux! dit doucement Athalée.

Elle semblait heureuse, et plus ouverte qu'avant. En seulement quelques minutes, elle avait fait des progrès... Ça n'allait pas être si difficile de la décoincer en fin de compte. Alors Nathan sourit et adopta un sourire en coin.

-Alors comme ça on est déjà débloquée? Regarde-toi Athalée, tu es déjà plus souriante et heureuse. Tu n'as même pas besoin de mon aide j'en suis sûr! Il prit un ton dramatique. Je suis sûr que c'était un piège! Tu m'as fais faire une promesse pour rien c'est pas juste! Serpentarde!

Et il croisa les bras en faisant semblant de bouder. C'était un peu puéril, mais il avait besoin de ne plus penser à Liam et Théo. Il fallait qu'il se change les idées, et Athalée était la bienvenue pour ça. Puis, n'y résistant plus, il finit par rire. Le son joyeux et malgré tout triste et mélancolique s'envola dans dans les profondeurs de la nuit, qui laissait déjà percer un bout de lumière. Le soleil allait se lever.

"Nous sommes tous dans le caniveau, mais certains d'entre nous regardent vers les étoiles" Oscar Wilde.

"Une rencontre étoilée"  Privé avec Nathan Brior 

Athalée avait tourné son regard en direction de Nathan. Elle vit soudainement le visage du garçon s'attristé avant qu'elle ne parte. Il semblait dans ses pensées, triste. Puis elle parla et un sourire égayé ce beau visage blond. Il semblait avoir un sourire en coin. Athalee fut heureuse de le voir ainsi. Elle souriant à son tour en le regardant. Nathan décida de répondre à la jeune femme: 
Alors comme ça on est déjà débloquée? Regarde-toi Athalée, tu es déjà plus souriante et heureuse. Tu n'as même pas besoin de mon aide j'en suis sûr! Je suis sûr que c'était un piège! Tu m'as fais faire une promesse pour rien c'est pas juste! Serpentarde!

À ce moment là, il reposa les bras vexé. Athalée s'en voulu aussitôt de lui avoir parlé. Mais ce fut rapide car il se mit à rire! Athalle se rassura, il rigolait avec elle. Elle en fut contente. Il regardait par la fenêtre en attendant sa réponse. Elle se retourna, toujours à ses côtés, regarda à son tour. Des rayons du soleil commençaient déjà à apparaître à l'horizon. Le soleil allait pas tarder à se lever. Elle se retourna de nouveau vers lui:
"Oh tu es déçu!! Mais si ne t'en fais pas, j'ai besoin de toi pour m'aider! Serpentard!"

Athalee rigola à son tour, d'un rire joyeux qui fit des échos dans la tour. Elle le regarda droit dans les yeux et lui donna un petit coup des l'épaule. Puis elle posa doucement et timidement sa tête sur son bras, car il était trop grand par rapport à elle, et regarda au loin les paysages. Elle avait peur de la réaction du garçon mais tant pis, elle agissait, elle verrait ce qu'il ferait. Alors son regard admirait la nature, elle posée sur lui.

*Petite baisse d'activité jusqu'au 28 juin !!*
Athalée et Wendy, serpys et pouffys réunis !! Duo de choc !!
"Lire c'est échapper à la réalité un instant pour vivre dans le rêve!"

"Une rencontre étoilée"  Privé avec Nathan Brior 

Athalée regarda quelques instants le soleil avec lui, les vestiges d'un sourire sur les lèvres, puis parla en continuant sa comédie.

-Oh tu es déçu!! Mais si ne t'en fais pas, j'ai besoin de toi pour m'aider! Serpentard!

Et elle rigola, heureuse. Nathan la regarda avec un sourire. Il avait eu raison, elle était le bon remède pour lui faire changer les idées. Il en avait de la chance de s'être faire une amie comme elle. Puis son visage devint plus sombre. Il ne la méritait pas, se dit-il. Il était beaucoup trop méchant et arrogant. Il avait un trop mauvais caractère pour elle, surtout si il voulait l'aider. Il lui fallait quelqu'un de plus gentil et attentif, comme un Poufsouffle. Et puis, il l'avait tout de même vu parler avec quelques autres personnes dont des Poufsouffles, se rappela-il avec amertume. Oui, il n'était pas la bonne personne.

Puis il sentit un petit coup sur l'épaule et remarqua que le rire de la jeune fille s'était éteint et qu'elle avait plongé ses yeux marrons/verts dans les siens. Et elle venait de lui donner un petit coup sur l'épaule, comme pour le sortir de ses sombres pensées. Nathan secoua la tête, reporta son attention sur le ciel et s'apprêta à briser cette toute nouvelle amitié d'une phrase bien placée quand il sentit avec surprise un petit poids sur son bras.

Il se tendit immédiatement et déglutit difficilement. Craignant le pire, il tourna la tête vers Athalée et vu ce qu'il redoutait. Elle avait posé sa tête sur son bras et regardait maintenant le paysage, trop petite pour la poser sur son épaule. Des dizaines d'alarmes s'enclenchèrent dans la tête du jeune Brior et il se tendit encore plus. Il vit une lueur incertaine dans les yeux d'Athalée mais était trop confus pour en prendre compte. Il jura mentalement. Bon sang, cette fille lisait dans ses pensées ou quoi! Elle avait réussi à le faire changer d'avis pile au moment où il allait décidé de partir! Et comment il faisait fasse à ça? Personne n'avait jamais posé sa tête sur son épaule - son bras dans ce cas là -. Que devait-il faire?

Puis il essaya de se calmer avec difficulté. Sans le vouloir il souffla avec angoisse. Son cerveau était en compote, il ne savait pas quoi faire. Soudain il se figea. Si elle venait poser sa tête sur son bras c'est qu'elle... Tenait à lui? Il observa la Foret Interdite d'un vert écaille, qui devenait visible maintenant avec le soleil. Peut-être qu'elle voulait, lui, qu'il l'aide à la décoincer? Son coeur, qui était monté avec le stress, fit une glissade et retomba dans son torse. C'est vrai qu'il devait l'aider, il en avait fait une promesse. Et il allait le faire. Son regard se fit plus sérieux, comme s'il réfléchissait à un gros problème - ce qui était le cas -.

Bon, maintenant, il fallait trouver quoi faire avec sa tête sur son bras. Elle était mignonne comme ça, elle faisait penser à une petite sœur. Nathan n'en avait jamais eu, ni de petit frère, et même si il ne le voulait pas absolument, il aimerait bien. Il se rappela du jour où, du haut de ses 7 ans, il avait demandé à ses parents quand est-ce qu'il aurait un petit frère ou une petite sœur. Ils avaient été d'abord surpris, mais ne l'avait bien sûr pas montré. Puis ils avaient posé leur tasse de thé et son père avait dit gravement "Tu nous suffit largement Nathan". La discussion avait été fermée et ils n'en avaient plus jamais parlé. Athalée pourrait être la petite soeur qu'il n'avait jamais eu. Celle-ci semblait être un oiseau dans son nid, malgré la lueur d'incertitude présente dans ses yeux. Nathan prit une grande inspiration, se détendit et choisit la carte de l'humour.

-Ça va? C'est confortable?


Il avait ça d'un ton moqueur mais gentil, en souriant. Après tout, il pouvait bien l'aider. Il fallait juste faire quelques efforts pour son caractère, et tout irait bien. il laissa donc la petite tête sur son bras, mais s'assit lentement, pour qu'elle puisse la mettre sur son épaule.
Dernière modification par Nathan Brior le 28 avril 2018, 10 h 43, modifié 1 fois.

"Nous sommes tous dans le caniveau, mais certains d'entre nous regardent vers les étoiles" Oscar Wilde.

"Une rencontre étoilée"  Privé avec Nathan Brior 

Des qu'Athalée se posa sur le bras de Nathan celui-ci se tendre. Il avait le visage sombre et se tendit encore plus. Athalée s'en était rendu compte mais ayant peur de la réaction de ce dernier, elle ne bougeait plus. Allait il la rejeté? Avait elle fait une erreur de croire qu'ils étaient maintenant assez proche pour qu'elle fasse ce simple geste?
Après plusieurs reflexions, elle entendit un souffle d'angoisse provenant du garçon. Il s'était figé. Athalée savait que c'était sa faute elle ne savait pas pourquoi elle avait fait cela, mais cela ne plaisait pas à Nathan. Elle regardait toujours au loin par la fenêtre, la forêt, le lac, le parc, tout était magnifique sous les premiers rayons du soleil. Le vert de la forêt était éblouissant, le bleu de l'eau du lac était étincellant et la parc brillait de milles éclats. 
Puis, elle sentit son ami, ou peut plus son ami, respiré, le vit se détendre et l'entendit déclaré:
"Ça va? C'est confortable? "

Athalée fut surprise. Depuis le début où elle s'était posée timidement sur lui, il était tendu et perdu dans ses pensées. Et là il lui demandait si ça allait! Il rigolait! Athalée vit un sourire au coin de ses lèvres. Le ton moqueur qu'il avait emprunté fut apaisé par la gentillesse de ses paroles et son sourire rassurant. Avant qu'Athalée ne puisse parler, il s'assit. Surement qu'il avait remarqué qu'elle avait posé sa tête que sur son bras car elle était petite alors elle s'assit avec lui car reste debout n'était pas simple. Puis, comme il ne lui avait pas enlevé et qu'il n'avait rien dit de méchant, elle remit doucement sa tête sur son épaule. Elle continua de regarde dehors. Le soleil arrivait bientôt. Elle répondit alors:
"Oui ça va, si je te dérange tu me le dis, ou si tu ne veux pas! Je peux m'enlever.C'est très confortable, merci!"

Elle rit! Il était tellement gentil avec elle! Un adorable garçon. Elle était rassurée de se trouver là, pendant ce moment magique, face à ce bon lever de soleil, avec lui. Elle profita de ce moment. Elle tourna lentement son visage sur l'épaule de ce garcon et dit:
"Et si tu me parlais un peu de toi? J'aimerais mieux te connaître tu sais!"
Après avoir dit cela, elle perdit quelques minutes à plongé son regard dans le sien puis attendit une réponse. Elle reposa sa tête confortablement sur l'épaule de Nathan qui ne l'avait pas prise pour une folle. 



*Petite baisse d'activité jusqu'au 28 juin !!*
Athalée et Wendy, serpys et pouffys réunis !! Duo de choc !!
"Lire c'est échapper à la réalité un instant pour vivre dans le rêve!"

"Une rencontre étoilée"  Privé avec Nathan Brior 

Athalée le suivit et s'assit près de lui, en remettant doucement sa tête sur son épaule. Son regard restait fixé dehors, mais elle souriait.

-Oui ça va, si je te dérange tu me le dis, ou si tu ne veux pas! Je peux m'enlever.C'est très confortable, merci!

Elle riait. Nathan agrandit son sourire, il était heureux lui aussi. Il garda le silence, plongé dans ses pensées. Il n'avait pas dormi de la nuit, et Athalée non plus sans doute. Sachant qu'ils avaient 2h de potion et de botanique dès le matin, il allait tomber raide le soir. Mais ça valait le coup, il s'était fait sa première amie et ne le regrettait pour rien au monde. Le silence continuait, mais il était réconfortant, pas lourd. Nathan aimait ces silences là, c'était comme si toutes les pensées n'avaient pas besoin d'être dites pour être comprises. C'est pourquoi il fut un peu déçu quand la jeune fille prit la parole.

-Et si tu me parlais un peu de toi? J'aimerais mieux te connaître tu sais!

Et elle tourna la tête qui était toujours sur son épaule vers lui. Elle plongea ses yeux marrons/verts dans les siens et attendit sagement sa réponse. Peut-être qu'elle savait que c'était risqué de lui demander de parler de lui, et qu'elle voulait qu'il lui fasse confiance. Pourtant, Nathan ne se tendit pas comme les autres fois. Il resta silencieux et dans la même position. Athalée avait raison, il était son ami, c'était normal qu'il parle de lui. Alors il abaissa toutes ses barrières.

-Que veux-tu savoir? dit-il tristement au moment au Athalée détournait le regard.

Sans le vouloir, ses pensées s'étaient une nouvelle fois envolées vers Liam et Théo. Il en avait marre. Marre de penser à eux tout le temps. Ils lui manquaient tellement que ça lui faisait mal. Il avait presque hâte d'être en cours pour pouvoir penser à autre chose.

"Nous sommes tous dans le caniveau, mais certains d'entre nous regardent vers les étoiles" Oscar Wilde.

"Une rencontre étoilée"  Privé avec Nathan Brior 

Athalée était tranquillement posée sur l'épaule de Nathan qui ne l'avait pas rejeté et qui avait accepté sa présence. Elle attendait une réponse de lui. Elle voulait en savoir plus sur lui, c'était maintenant son ami alors autant le connaître davantage. Elle attendit, son regard posé au loin vers la forêt interdite qui commençait à devenir verte flamboyante avec les nouveaux rayons du soleil. Le ciel s'éclaircissait, la nature se réveillait lentement de cette longue nuit sans sommeil pour les deux amis.
Athalée quitta ses pensées quand Nathan reprit la parole pour lui répondre:

"Que veux-tu savoir?"

A ces paroles, il eut l'air triste de nouveau mais à peine. Athalée n'en fit pas attention, elle se doutait de son mal. Ses amis lui manquaient surement, il en avait parlé au début, il avait dit que c'était pour cela qu'il venait ici. Ses deux amis lui manquaient trop et Athalée ne pouvait pas les remplacer. Elle fut triste à son tour de ne pouvoir l'aider, le sortir de ses pensées, qu'il soit heureux de l'avoir à ses côtés. Elle quitta des yeux le paysage pour le regarder, ses cheveux étaient en bataille. Elle lui dit simplement:

"Et bien nous sommes amis, alors je veux savoir des choses sur toi, mieux te connaître! Par exemple, ta famille, ta jeunesse, tes passions....etc....Mais je suis désolé de te demander cela, je vois bien que tu es triste, tu repenses encore à tes amis? Désolé, je ne me souviens plus de leurs noms."

Après avoir dit cela, pour essayer de le refaire rire, pour lui faire oublier un moment ses pensées tristes, elle mit sa main dans ses cheveux ébouriffés et les ébouriffa plus. Cela la fit rire, sa chevelure blonde étincelait presque sous les rayons jaunes du soleil. Son rire éclata dans la tour, un rire joyeux, sincère. Elle ne pouvait pas lui faire effacer ses amis, elle le savait et comprenait, c'était affreux, mais au moins qu'il oubli quelques minutes et qu'il s'amuse avec elle. La jeune femme rousse était toujours posé sur son épaule, elle attendit une réponse qu'elle espérait un minimum heureuse. Elle voulait lui faire réapparaître son sourire sur son visage. Il lui avait promis de l'aider à être moins timide, alors elle pouvait faire cela pour lui, l'aider à s'amuser et profiter de ses moments ici. Puis après tout, il était son ami.


*Petite baisse d'activité jusqu'au 28 juin !!*
Athalée et Wendy, serpys et pouffys réunis !! Duo de choc !!
"Lire c'est échapper à la réalité un instant pour vivre dans le rêve!"

"Une rencontre étoilée"  Privé avec Nathan Brior 

Athalée tourna de nouveau sa tête vers lui d'un air attristé. Elle avait dû se rendre compte qu'il était triste... Il se maudit mentalement. Il voulait bien montrer quelques unes de ses émotions, mais pas sa tristesse... La jeune fille finit par prendre la parole, son regard toujours rivé dans les pupilles de Nathan.

-Eh bien nous sommes amis, alors je veux savoir des choses sur toi, mieux te connaitre! Par exemple, ta famille, ta jeunesse, tes passions... etc... Mais je suis désolé de te demander ça, je vois bien que tu es triste, tu repenses encore à tes amis? Désolé, je ne me souviens plus de leurs noms.


Puis elle tendit le bras vers ses cheveux blonds et, sans que Nathan puisse faire un geste tellement il était étonné, elle lui ébouriffa encore plus ses cheveux. Son rire joyeux éclata sous le soleil levant, clair et amusé. Au moins, elle était heureuse... Même avec ça, Nathan n'arrivait pas à sourire. Il finit par voir le regard inquiet de la jeune fille et eu un petit sourire tremblant, pour elle, pour la remercier de faire tant d'effort. Mais il n'avait jamais été aussi triste, à part le jour où Théo et Liam étaient partis.

Il s'en souvenait comme si c'était hier. Il attendait avec impatience ses deux amis sur son perron au manoir quand il avait vu son père, blanc, entrer dans le jardin. Lui aussi aimait beaucoup les deux autres familles. Le sourire de Nathan avait fondit comme une glace dans un four, et son père lui avait pris la main et emmener sans un mot dans le salon. Cela avait encore plus apeuré le jeune Brior, car son père montrait rarement ses sentiments. Après un échange inaudible avec la mère de Nathan qui était devenu blanche à son tour, Hydrus Brior l'avait soulevé et mit sur ses genoux. Puis il avait prononcé les mots d'une voix douce que Nathan n'avait jamais entendu. "Liam et Théo sont partis avec leurs parents en Amérique, à cause d'une bonne proposition de travail pour les deux familles. Ils n'iront pas à Poudlard avec toi, et nous avons pas le temps d'aller les voir. Je suis désolé Nathan."
Le jeune blond n'avait pas prononcer un seul mot, s'était laissé glisser des genoux de son père et avait marché vers le lac à côté de chez lui. Ce fut une fois le choc passé, toujours dans l'eau et à l'abri des regards qu'il avait pleuré, vraiment pleuré, pour la première fois de sa vie. Et il n'avait plus jamais revu ses deux amis. Pas une seule lettre, pas un seul mot. Pourquoi? Il ne le savait pas.

Au souvenir de ce moment, le sourire du jeune garçon disparu et la boule réapparut dans sa gorge. Il essaya de parler, sa voix tremblante.

-Je... Ils s'appellent Liam et Théo... Ils sont partis en Amérique avec leurs parents depuis quelques mois maintenant... C'était les meilleurs amis du monde. Je les connais depuis que je suis né, on a presque été élevé ensemble... On allait souvent jouer dans mon parc... On jouait beaucoup au Quidditch, Liam était gardien et Théo jouait lui aussi au poste de poursuiveur, comme moi... On comptait venir ensemble à Poudlard, aller à Serpentard et intégrer tous les trois l'équipe de Quidditch... Liam adorait nager et Théo aimait lire, comme moi...

Il ne pouvait s'arrêter. Sans s'en rendre compte, des larmes traitresses s'étaient mises à couler le long de ses joues. Il avait le regard fixé au loin, et pleurait sans bruit. Il parlait juste. Ça lui faisait un bien fou, de se confier à quelqu'un. Il avait gardé ça à l'intérieur de lui depuis tout ce temps, et ça lui faisait tellement mal qu'il fallait que ça sorte.

-On a fait toute notre scolarité ensemble, c'était magique. On avait des cours particuliers ensemble, on s'amusait à embêter le prof quelques fois quand nos parents n'étaient pas là. Mes parents adorait parler avec les parents de Liam et Théo... La mère de Théo était très stricte mais nous adorait et celle de Liam avait malheureusement trop de travail... Mais quand elle était là on rigolait beaucoup... C'était en quelque sorte mes tantes. Et le père de Liam faisait beaucoup de blagues, et celui de Théo était tellement gentil par rapport à Lilia... On était tous enfant unique, ça nous a encore plus rapprocher... Un sanglot s'échappa de sa gorge. Et dire que je ne les reverrais sans doute plus jamais... Ils ne m'ont même pas envoyé de lettre! Moi non plus, mais eux ils sont deux, et moi seul... J'ai pensé de nombreuses fois à fuger les rejoindre, mais je ne sais même pas où ils sont...

Les larmes continuaient à couler, mais c'était libérateur. Au fond de lui, il se disait qu'il faisait sans doute mal à Athalée qui devait se dire qu'elle ne pourrait jamais remplacer Liam et Théo. Et c'était vrai. Mais elle pouvait l'aider à surmonter sa peine et à redevenir heureux, sans avoir un visage joyeux de façade comme ce qu'il avait depuis juin. Alors il resta là, Athalée près de lui, silencieux à penser à sa vie d'avant...

"Nous sommes tous dans le caniveau, mais certains d'entre nous regardent vers les étoiles" Oscar Wilde.

"Une rencontre étoilée"  Privé avec Nathan Brior 

Athalée vit le sourire triste du garçon. Elle n'arrivait pas, malgré ses efforts, à le faire sourire sincèrement. Il le faisait surement pour elle et cela la toucha. Elle reposa sa main sur sa jambe et le regarda. Il ne répondait pas. Elle fut triste pour lui car c'était elle qui avait voulu change de sujet et au final elle l'avait fait replongé dans ses tristes pensées. Elle se détesta intérieurement, pendant quelques minutes. Elle ne savait que faire pour aider son ami. Elle était incapable pour le moment de le rendre moins triste, le soulager de ses pensées negatives. Pendant plusieurs minutes qui parurent longues à Athalée, Nathan fixait l'horizon, tristement. Son sourire disparut complètement, effacé de son visage qui s'était comme refermé. Athalée était triste pour lui. 

Puis, sans se retourner, toujours le regard perdu ailleurs, il parla, doucement, d'une voix tremblante, mais il parla et cela rassura la petite rousse. Il parla longtemps, cela lui faisait du bien de parler surement. Athalée fut un peu heureuse de savoir qu'il se libérait de ce poids avec elle. Il continuait de parler. Des larmes commencèrent à coulé le long de ses joues, il pleurait en lmsilence, toujours en parlant. Il pleura ainsi, le regard perdu au loin, côté à côte à Athalée. Puis il finit de parler. Il resta dans le silence, un silence pesant de tristesse. Il continuait de pleurer silencieusement. 

Athalée fut triste car elle ne pourrait jamais remplacer ses amis qu'il avait perdu. Elle resta aussi dans lensilence un instant, son regard également tourné vers le vide au loin. Mais ce fut court car elle voulait l'aider, le rassurer, lui dire qu'il n'était plus seul. Alors elle lui dit, en se retournant pour le regarder:
"Je..je suis désolé...! Je ne sais pas quoi te dire....je suis désolé... Ils avaient l'air tellement gentils, c'est dommage que vous ne vous voyez plus ! Je ne peux pas savoir ce que tu ressens, je ne l'ai jamais vécu! Mais te voir triste me rend triste aussi. Je veux t'aider. Tu ne peux même pas les contacter? 

Mais tu n'es plus seul! Je suis la, je sais que je ne pourrais jamais les remplacer, mais j'espère au moins que je saurais être une amie formidable pour toi! J'aimerais que tu te sentes mieux. Que je te fasse sourire un minimum."

Athalée ne savait que dire à Nathan. Il était vraiment triste. Et cela pouvait se comprendre. Elle reposa sa tête sur l'épaule du garçon et lui frotta le bras, pour l'apaiser, lui montrer qu'il n'était plus seul, qu'elle était là! Les larmes continuaient de couler et de faire leur chemin le long du visage mélancolique du garçon. Il regardait toujours au loin, sans expressions. Il n'avait rien fait, rien dit, pendant qu'Athalée parlait. Il resteront la, ainsi, pendant un moment. Athalee espérait vivement une réponse. 
Le soleil entama sa levée lente et progressive, annonçant une nouvelle journée pour les deux amis nocturnes. Athalée vit des animaux matinales se réveillés aussi. Il devait être encore tôt, mais la journée commençait. 

Désolé, je n'ai pas réécrit tes paroles, sur téléphone c'est compliqué.  ;)

*Petite baisse d'activité jusqu'au 28 juin !!*
Athalée et Wendy, serpys et pouffys réunis !! Duo de choc !!
"Lire c'est échapper à la réalité un instant pour vivre dans le rêve!"

"Une rencontre étoilée"  Privé avec Nathan Brior 

Nathan se sentait comme coupé du monde. Plongé dans ses tristes pensées, semblables à un trou noir qui vous attirait avec ruse pour jamais vous relâcher, il continuait de pleurer en silence. Toute sa tristesse semblait se concentrer sur ses petites épaules, qui peinait à ne pas craquer. Liam et Théo... Seule la petite tête d'Athalée, toujours posée sur son épaule, était un rayon ensoleillé dans ce néant noir. Elle avait posé sa main sur sa jambe pour le montrer qu'elle était là, et le regardait à présent. Le jeune Brior failli ne pas entendre le monologue angoissé de son amie, tellement il était perdu dans les profondeurs de ses pensées.

-Je..je suis désolé...! Je ne sais pas quoi te dire....je suis désolé... Ils avaient l'air tellement gentils, c'est dommage que vous ne vous voyez plus ! Je ne peux pas savoir ce que tu ressens, je ne l'ai jamais vécu! Mais te voir triste me rend triste aussi. Je veux t'aider. Tu ne peux même pas les contacter?

Mais tu n'es plus seul! Je suis la, je sais que je ne pourrais jamais les remplacer, mais j'espère au moins que je saurais être une amie formidable pour toi! J'aimerais que tu te sentes mieux. Que je te fasse sourire un minimum
.

Et elle lui frotta le bras, montrant ainsi son support. Nathan eu un petit rire entre ses sanglots, maintenant percevables.

-Une amie formidable... Il eu un nouveau rire bizarre. Pas trop gonflées les chevilles?

Malgré sa tristesse, il se dit que son amie avait raison. Il devait se ressaisir, et aller au devant. Il l'avait, elle, et lui devait l'aider à ne plus être aussi timide. Et il n'y arriverait pas en étant aussi renfermé et triste. Il aurait du mal, certes, mais ça viendrait doucement. Oh, il n'oublierai pas ses deux amis, mais penserai à eux avec mélancolie, pas avec de la tristesse. Du moins il l'espérait... Après tout, eux aussi l'avait oublié... Ses sanglots, qui s'étaient calmés, revirent à toutes vitesse à cette pensée. Il tenta de les chasser mais c'était sans espoir. Alors, épuisé d'avoir autant pleuré, il posa sa tête sur celle d'Athalée et ferma les yeux, se sentant bien ici. Ses larmes continuaient de couler sur son visage aristocratique mais il était plus calme. Son esprit, petit à petit, s'apaisa et ses pensées se dirigèrent vers des choses plus heureuses comme le lac près de chez lui, ou sa nouvelle amie. Un long moment après où tout était resté silencieux, la dernière larme coula, porteuse d'espoir, de promesses et de souvenirs. Le jeune garçon blond, qui n'avait jamais été aussi ouvert, à part avec ses deux compagnons, eu un petit sourire et murmura:

-Merci.

"Nous sommes tous dans le caniveau, mais certains d'entre nous regardent vers les étoiles" Oscar Wilde.

"Une rencontre étoilée"  Privé avec Nathan Brior 

Athalée continuait de caresser l'épaule de Nathan où elle était posée. Elle voulait le rassurer. Elle regardait au loin, la montée du Soleil ne cessait. Le ciel s'éclaircissait, laissant paraître une lueur orangée à l'horizon. Les animaux, qu'elle avait regardé se levé à travers l'une des fenêtres de la tour, maintenant sautaient, couraient, commençaient simplement leur journée habituelle dans le parc. La fatigue se fit ressentir, il est vrai qu'elle n'avait pas dormi, et pour elle ce n'était pas bénéfique du tout. Elle posa encore plus sa tête sur l'épaule de son ami et attendit une réponse. Puis, elle entendit un rire, auquelle elle ne s'attendait pas. Il venait de Nathan, Athalée se demanda ce qu'il avait, mais pas le temps de se poser la question, il parlait:
"Une amie formidable.... Pas trop gonflées les chevilles?"

Il rit encore. Athalée sourit, Elle avait finalement peut être réussis à le calmer, lui faire penser à autre chose. Les larmes de ce dernier continuaient de tomber mais de moins en moins. Puis fut la dernière larme. Il souriait, plus triste. La petite rousse avait sentit quelque chose sur sa petite tête, son ami s'était aussi posé sur elle. Ils regardaient maintenant tous deux dehors, le Soleil continuait sa lente montée dans le ciel, la journée s'annonçait. Et la fatigue arriva, plus lourde.Athalée se retourna pour regarder le visage de son ami. Un sourire apparut. Il dit:
"Merci."
C'était un petit mot, un simple mot. Mais cela faisait du bien à entendre car cela voulait dire qu'elle avait réussis à l'aider, qu'elle était utile pour son ami. Elle se sentit heureuse. Alors elle lui répondit simplement:
"De rien. Je veux t'aider, je suis là pour toi!
Et non regardes mes chevilles, elles se portent bien!"

Elle riait. Son rire se répandit en échos dans la tour. Les deux amis, devenus des confidents l'un envers l'autre, étaient heureux d'être ici. Ils étaient posées, visage contre épaule, et regardaient au loin avec leurs yeux fatigués. Regardant dans la même direction. Le soleil était levé. Le ciel était bleuté maintenant et l'on entendait les oiseaux. Le lac brillait sous les rayons ensoleillés. Il était environ six heures du matin, et les deux amis restèrent là, ensemble.
Mais Athalée bailla. La fatigue se ressentait encore plus. Plus les minutes passèrent et plus elle voulait dormir. Elle était presque en train de s'endormir sur l'épaule de son ami. Elle n'avait pas dormi de la nuit. Elle avait passée cette nuit magnifique avec son nouvel ami et confident. Alors, pour éviter tous malaises qui pouvaient lui survenir à tout moment, elle préféra prévenir Nathan:

"Excuses moi, mais je suis trop fatiguée pour rester encore là, il faut que j'aille me reposer au moins un peu avant le déjeuner. Sinon, je risquerai de faire un malaise, et je ne veux pas.
Tu peux me raccompagner?"

Elle tremblait de froid à cause de la fatigue. Elle regarda Nathan avec son regard fatigué, attendant une réponse. Elle ne voulait pas rentrer seule.






*Petite baisse d'activité jusqu'au 28 juin !!*
Athalée et Wendy, serpys et pouffys réunis !! Duo de choc !!
"Lire c'est échapper à la réalité un instant pour vivre dans le rêve!"

"Une rencontre étoilée"  Privé avec Nathan Brior 

Nathan ne s'était jamais sentit aussi bien depuis que ses amis étaient partis. Pour la première fois, il avait enfin ôté le masque, ce masque qui cachait ses sentiments aux autres. Ce masque qui affichait un grand sourire et une confiance en soi sans bornes, alors que c'était faux, presque ridicule. Ce masque si fin, qui risquait de se casser à tous moments, qui avait pourtant tenu longtemps, trop longtemps. Ce masque, qu'il détestait par dessus tout. Qui l'enfermait sur lui-même, qui le faisait passer pour quelqu'un d'autre. Oh, il savait qu'il le remettrait, bien que contre sa volonté, dès qu'il descendrait de cette Tour, mais il savait qu'il avait franchit un pas, un petit certes, mais celui qui symbolisait le commencement d'une longue et dure thérapie.

Il se cala pour qu'Athalée, toujours sur son épaule, soit installée plus confortablement, et regarda le paysage. Le soleil était maintenant levé et le ciel d'un bleu clair magnifique, dénué de nuage. Les oiseux chantaient, et la nature se réveillait tout doucement, comme, sans doute, le château. La voix d'Athalée résonna, brisant le silence qui s'était installé entre eux.

-De rien. Je veux t'aider, je suis là pour toi! Et non regarde mes chevilles, elles se portent très bien!

Puis elle éclata de rire pendant que le jeune blond souriait. Il avait vraiment eu de la chance de tomber sur elle... Dire qu'au départ il avait agi en parfait Serpentard et voulait l'induire en erreur pour garder la Tour d'Astronomie pour lui. C'était ironique maintenant, se dit-il. Maintenant elle n'était presque rien à ses yeux par rapport à son amie. Il s'en rendait compte à présent, grâce à cette pensée, à quel point Athalée comptait pour lui. C'était effrayant et réconfortant à la fois. Réconfortant car il trouvait enfin quelqu'un à qui il pouvait raconter ce qu'il avait sur le coeur, et effrayant car il s'était attaché à elle si vite... Ses propres émotions lui faisaient peur, tout simplement.

Soudain, il sentit la jeune fille bailler et il l'imita, se rendant enfin compte qu'il était fatigué. Jetant un regard éteint à sa montre, il remarqua qu'il était six heures du matin. Mais il voulait rester ici, pour toujours, avec sa nouvelle amie et sans son masque. Il ne voulait pas retourner en cours en ressassant comme toujours ses moments avec Liam et Théo. Mais il savait qu'il devait y aller. Décidant tout de même qu'ils pouvaient rester quelques minutes de plus, il tourna de nouveau son regard vers le paysage. Mais Athalée prit la parole.

-Excuses moi, mais je suis trop fatiguée pour rester encore là, il faut que j'aille me reposer au moins un peu avant le déjeuner. Sinon, je risquerai de faire un malaise, et je ne veux pas.
Tu peux me raccompagner?


Tous les sens en alertes, il redressa la tête, sortant du petit cocon qu'ils avaient formé. Elle faisait des malaises?!? Le garçon blond se leva comme un ressort.

-Aucun problème, je te raccompagne! Et ne fais surtout pas de malaises devant moi, sinon...

Il jouait la carte de l'humour, mais intérieurement il était inquiet. Elle aurait dû lui dire tout de suite! Il ne l'aurait jamais embêter avec ses histoires sur Liam et Théo! Une pointe de regret vint teinter son regard vert/bleu. Puis le jeune garçon remarqua que la jeune fille tremblait de froid. De plus en plus inquiet en voyant son regard fatigué, il fit une chose qu'il n'aurait jamais cru capable de faire. Le jeune Brior enleva sa cape, portant seulement un jean et une chemise dessous, et la posa délicatement sur les épaules de la jeune fille, qui était toujours assise. Puis il lui tendit sa main, l'invitant à se relever et se dit que ça avait été la meilleure nuit de sa vie.

Un seul sourire vint égailler son visage aristocratique pendant qu'il attendait qu'Athalée prenne sa main. Oui, il n'avait jamais vécu une nuit aussi belle.

Terminé pour Nathan ^^

"Nous sommes tous dans le caniveau, mais certains d'entre nous regardent vers les étoiles" Oscar Wilde.

"Une rencontre étoilée"  Privé avec Nathan Brior 

À peine avait-elle exprimée sa fatigue et sa peur de refaire un malaise que son ami se redressa presque immédiatement. Athalée eut peur de sa réaction mais se reprit vite. La petite rousse ne comprenait pas ce qui arrivait à son ami, avait-il peur pour elle? Elle trouvait cela touchant. Puis, c'est là qu'il décida de se lever. Nathan se leva si rapidement tel un ressort. Il répondit presque aussi rapidement:
"Aucun problème, je te raccompagne! Et ne fais surtout pas de malaises devant moi, sinon..."

Athalée continuait de trembler de froid. Malgré la soleil levée, la fatigue faisait qu'elle ressentait le froid plus qu'à d'habitude. Elle tremblait de froid et de fatigue. Ses forces la perdaient. La petite fille les rassemblaient pour parler et elle allait rassembler ses dernières forces pour rentrer dans son dortoir et dormir quelques heures avant le déjeuner. Encore un bâillement......puis un autre.....elle baillait de plus en plus. Des larmes couler entre sur ses joues causse par le baillement répété. Les larmes glissaient lentement. Elles étaient gelées et étaient l'opposé des rayons du soleil qui perçaient à travers les "fenêtres" de la tour. Les rayons la réchauffaient un peu. Lentement, elle essayait de se chauffer du soleil mais en vain. Sa fatigue était trop grande. 
Puis elle vit de l'inquiétude et des regrets dans le regard de son ami. La petite rousse s'inquiéta à son tour, que regrettait-il? Devait-il s'inquiéter pour elle ? Mais elle n'avait pas la force de lui demander, trop fatiguée. Puis elle ne voulait pas l'embêter plus. 
Sa fatigue s'accroissait et elle tremblait toujours de froid. Sa cape serrée contre elle ne l'aidait pas. Elle avait toujours son regard fatigue posé sur celui de son ami. Il avait essayé de rajouter de l'humour à ce moment là en parlant mais c'était une tentative vaine. Elle était trop fatiguée. Cette petite rousse était décidément trop faible. Mais il avait accepté de la raccompagner et cela la rassura, elle ne serait plus seule. Elle le savait. 
À cet instant, elle vit son ami faire quelque chose qu'elle n'aurait jamais pu penser. Il avait enlever sa cape et déposait maintenant délicatement sur ses épaules à elle. Il n'avait qu'un jean et une chemise dessous mais ne paraissait ressentir aucun froid en ce moment même. Il avait dû se baissé pour déposer sa cape sur les épaules d'Athalée car cette dernière était toujours assise. Elle resserra la cape du jeune homme sur elle. Elle se sentit un peu mieux, ses tremblements cessèrent. 
Elle vit ensuite la main tendu du jeune blond qui l'invitait à se lever. Elle y déposa sa main et se leva doucement, aidée de son ami. Mais elle ne quitta pas sa main. Elle garda sa main posée dans la sienne. Elle ne voulait pas l'enlever pour ne pas se sentir seule. Elle voulait se rassurer en se disant qu'il était la pour elle. 
Un sourire apparut sur le visage du blond. Et un autre sur le visage de la petite rousse. 
C'était décidément une magnifique nuit qu'elle avait passé aux côtés de ce jeune garçon. Une des plus belle.nuit qu'elle ait connu depuis son arrivée à Poudlard. C'était une belle nuit qui s'achevait. Athalee fut triste un instant de savoir que cette belle nuit était terminée mais sa fatigue revint vite. 
Gardant sa main posée dans celle de son ami, la cape de ce dernier sur ses épaules, elle commença la marche en direction de leur salle commune. Avant qu'ils ne descendent tous les escaliers de la tour elle voulut dire à son ami ce qu'elle ressentait à ce moment là mais elle ne put alors elle dit simplement:
"Merci !"

Elle resserra sa main autour de celle de son ami et ils commencèrent à marcher en direction des escaliers. Les deux amis, les confidents entamaient le chemin du retour. Mais jamais à partir de ce moment, ils ne se quittèrent. Plis rien ne pouvaient les séparer, les faire devenir ennemis ou autre. Cette belle nuit les avaient fait se rencontrés et tout deux la remerciait. La petit petit se sentait un peu mieux de savoir qu'il était la pour elle. 
C'est ainsi, heureux mais fatigués, qu'ils commencèrent leur descente de la tour. J'en à une, ils descendirent les marchés. Pas à pas, ils retournèrent ensemble dans leur dortoir. 

Fin du rp ! 

Merci Nathan ! 


*Petite baisse d'activité jusqu'au 28 juin !!*
Athalée et Wendy, serpys et pouffys réunis !! Duo de choc !!
"Lire c'est échapper à la réalité un instant pour vivre dans le rêve!"
  Retour   Répondre