Astronomie

Inscription
Connexion
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Concours d'été - L'énigme du château.

Cet été, Célia avait décidé de passer une partie de ses vacances à Poudlard. Pour son plus grand bonheur, sa gouvernante Maggie avait accepté. Ses parents étaient tellement pris par leur travail que cela ne changeait pas grand chose pour eux qu'elle soit ici ou à Londres. Le principal était qu'elle partirait deux semaine à la mer en France, comme de coutume.

Toujours est-il que Célia était au château en cette belle journée de début Juillet. Elle était toute excitée car les préfets avaient préparés des activités pour les personnes restant l'été. Il y avait une brocante, un barbecue et un feu de camp au parc. Il y avait aussi le fameux concours d'été. Tout le monde pouvait s'y inscrire, ce que Célia avait fait. Cela faisait peut-être un an qu'elle était arrivée à Poudlard, mais elle ne s'était pas beaucoup investie, en partie à cause de sa timidité. Ce trait de caractère lui avait donné beaucoup de fil à retordre par le passé, mais elle voulait changer.

C'était donc le cœur palpitant qu'elle avait reçu le hibou l'informant de sa première épreuve. Celui-ci racontait l'histoire du Sphinx de Thèbes et d'Oedipe. Il était accompagné de deux poème, dont l'un expliquait subtilement ce qu'elle devait faire pour trouver la réponse. Tard le soir, elle s'était longtemps creusée la tête dans le salon de sa salle commune, à l'abris des regards indiscrets. Une seule réponse lui venait à l'esprit, mais ce n'était pas parce que cette réponse lui paraissait presque évidente qu'elle était exacte. Aussi, Célia avait attendu quelques jours de plus pour se donner le temps de la réflexion. Aucune autre réponse ne lui étant apparue, elle décida donc de se rendre à l'endroit en question. Elle se dirigea donc vers la tour principale du château, qui se trouvait également être la plus haute. Cette tour lui faisait toujours penser au donjon d'un château fort moyenâgeux. Peut-être semblait-elle étrangement calme, mais elle bouillonnait d'angoisse intérieurement. Elle avait terriblement peur de s'être trompée sur toute la ligne. Elle gravit lentement les marches de la tour pour arriver à l'étage d'astronomie, le point de plus haut de tout le domaine de Poudlard. Elle s'avança sur le balcon et admira la vue magnifique que lui offrait cette place. Le soleil levant laissa de somptueuses couleurs roses, mauves et bleues sur l'eau calme du lac. Elle attendait que quelqu'un vienne lui annoncer si elle continuerait le concours ou si elle devait s'arrêter là. Face au paysage, elle agrippa la rambarde de ses mains. Soudain, elle entendit des pas dans les escaliers. L'heure de vérité arrivait. Un boule d'angoisse se forma au creux de son estomac. Son souffle était court. Sa gorge était serrée. Une lueur d'espoir brillant encore dans ses yeux.

Concours d'été - L'énigme du château.

Tenant son balai dans ma main gauche, je regardais les élèves passer, sans pour autant me laisser voir. Je n'étais pas vraiment un gars timide, bien au contraire, j'adorais même m'exposer à la foule de mon vivant. Pardon, je n'ai pas dit que j'étais mort, c'est un détail important. Un fantôme peut se cacher facilement, surtout quand il doit surveiller. Oui, vous l'avez compris, je surveille ce qu'il se passe dans la Tour d'astronomie, bien que ça n'était pas mon lieu habituel. Pourquoi ? Car je ne sais pas refuser une faveur envers un joueur de Quidditch dans le besoin. C'est comme ça, que voulez-vous, il faut se serrer les coudes entre sportif !

Le Quidditch est mon sport préféré, j'étais même le gardien d'une équipe renommée, à mon époque ! On m'a attribué plein de surnom, et j'avoue en avoir oublié une bonne quantité. Pour preuve de mes connaissances, mes conseils sont souvent demandé par les joueurs de Quidditch de Pouldard, quand ils pensent à venir me voir. C n'est pas que je ne veux pas aller vers eux pour les aider, mais voilà, observer un match ou un entraînement des tribunes me fait sentir vivant et pour un mort, c'est une belle sensation. Les autres fantômes ne le comprennent pas. Oh mince, je m'égare... je pourrais parler de Quidditch durant des heures sans m'en lasser.

Bon, voilà finalement qu'une jeune élève entre. Mon rôle était de lui dire si, oui ou non, elle était à l'endroit souhaité. Pourquoi ? Ben pour le jeu de l'été, bien sûr. Une serdaigle ? Si ça avait été Lana Oconnel ou Meilla Primard, des joueuses de Quidditch, sans je l'aurais reconnu. Mais non, je ne la connaissais pas. Je devais donc lui demander son nom. La jeune fille s'était retournée vers l'intérieur. Il valait mieux ne pas apparaître d'un coup ! Pourquoi ? Rambarde + peur = chute, donc mort, et le directeur ne serait pas très content. Ainsi, il ne me restait plus qu'à entrer dans la pièce par la voie normale, sans jouir de mes privilèges de fantômes.


"- Bienvenue dans cette tour jeune fille ! J'imagine que vous êtes là pour le concours ?" Un hochement de tête me fit comprendre que oui, l'émotion devait l'empêcher de parler "- Quel est votre nom ? Célia ROSE ? D'accord, laissez moi consulter ma liste ...Oh, vous n'êtes pas au bon endroit ! C'est dommage, mais on ne peut pas toujours gagner. Apprenez de votre erreur et vous verrez, ça ira mieux la prochaine fois."
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Concours d'été - L'énigme du château.

Et voilà qu'un autre hibou le distrayait des mets appétissants disposés sur la table des Poufsouffle : il ne pourrait donc jamais manger ? L'expéditeur, une dénommée Célia Rose que le jeune Dewberthon n'avait jamais rencontrée, pas même durant un cours, cette année.

Grimpant les marches une à une, au vu de toutes celles qui l'attendaient, entre la Grande Salle et la Tour d'Astronomie, non sans entendre quelques fois grognements venant de son petit ventre, si peu rempli, relisait les quelques propositions sur la missive. On y apprenait ainsi que sa venue était nécessaire, ce devait être le même motif que celui de Victoria, à tous les coups. Néanmoins contrairement au lieu que Victoria avait choisi, il était peu probable de se perdre et de ne pas trouver la jeune demoiselle. Mais Enaël, quelques fois tête en l'air, avait bien peur de la louper dans un des nombreux dédales ou encore d'avoir mis trop de temps.

Prenant tout de même le temps de monter les escaliers, reprenant aussi régulièrement que possible son souffle, il ne pouvait s'empêcher de discuter avec quelques figures emblématiques du château, qui régnaient paisiblement dans leur tableau. Et c'était sans compter sur les fantômes qui, depuis sa nomination au poste de préfet en chef, ne cessaient de le féliciter et de discuter avec lui, de tout et de rien et parfois des rumeurs du château. Ainsi, il apprenait quelques précieux ragots qu'il s'empressait de noter, pour éviter de les oublier et surtout pour faire paraître dans la prochaine édition du journal du Blaireau. Si tant est qu'il finissait avec de bonnes notes sa scolarité à Poudlard, il deviendrait sans doute journaliste. Enfin, il n'était qu'en première année et d'ici là, il pouvait encore changer d'avis.

À présent arrivé dans la Tour d'Astronomie, il ne put qu'observer le ciel ravissant, qui s'offrait à lui. Il ne pouvait être qu'admiratif devant un tel spectacle, nul besoin d'artifice, la beauté était simplement résumée ici. Mais n'oublions point le motif de sa visite, il fallait qu'il trouve cette Célia Rose, dont il ignorait tout, y compris sa maison. Heureusement pour lui, une jeune fille attendait là avec à ses côtés un fantôme. Il se rapprocha du couple puis lança un regard doux mais interrogateur en direction de la jeune fille. Que faisait il ici ?

Concours d'été - L'énigme du château.

La première épreuve du tournoi s'était enfin terminée. Heureusement parce que Meilla en avait marre de rester dans sa salle de bal toute seule. Et puis cette salle de bal toute moche pas très lumineuse lui faisait un peu froid dans le dos. Enfin bon c'était pour le bien du tournoi. Assez peu d'élèves avaient résolu leur énigme et ils avaient été obligé de faire une épreuve en plus pour qu'il y ait 10 participants lors de la deuxième épreuve. Et même avec ça, seulement 9 participaient à la deuxième épreuve. Soit c'était les préfets qui faisaient des trucs trop durs, soit les participants étaient d'un niveau médiocre...

Enfin bon, pour cette deuxième épreuve, ce n'était pas le problème de la rouquine qui ne s'occupait pas de la deuxième. Elle avait pu reprendre ses habitudes d'été avec des journées passées à ne rien faire. Pas de devoirs, juste des recherches à la bibliothèque (peu nombreuses mais elle devait faire une recherche sur une pierre). Et puis, un peu de bronzette dans le parc, elle avait pas mal parlé avec des gens qu'elle n'avait pas vu depuis longtemps. Et puis, le lendemain, elle partait avec sa famille à la plage comme l'année passée. Elle partait chez ses cousins avec les mêmes personnes. Ce serait sûrement aussi bien! En tout cas, c'est ce qu'elle espérait.

Et puis, alors qu'elle faisait sa valise, elle avait reçu un hibou. Il venait de Célia Rose, une Serdaigle de deuxième année. Elle l'avait convoquée à la tour d'astronomie. La rouquine avait donc dû monter toutes les marches de la tour d'astronomie. Au moins, cela lui faisait faire une activité qu'elle ne faisait pas d'habitude. Un peu de sport, c'était ça qui lui manquait dans le planning de ses vacances. Alors, elle avait accepté l'invitation. Lorsqu'elle arriva, Enaël était là. La vacancière se demanda ce que pouvait bien faire le jeune garçon ici. Avait-il lui aussi été convoqué? Mais pour quelle raison étaient-ils convoqués? Y aurait-il d'autres personnes?

~En voyage autour du monde et en couple avec la fille la plus extraordinaire du monde ~
Attention, apparition de carottes hallucinogènes dans le secteur des ornithorynques.
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Concours d'été - L'énigme du château.

Melynn Keating se détendait dans la Grande Salle. Oui, elle avait encore des copies à corriger mais bon... Il ne fallait pas se surcharger de travail, ce n'était pas très bon pour la santé. Lisant le dernier numéro de la Gazette du Sorcier et la rubrique culturelle tout particulièrement, un nouveau hibou qui n'était pas le sien vint la déranger. Elle prit le message qu'il avait à lui adresser et le laissa partir pour d'autres lieux. Une nouvelle convocation ! Mais qu'avaient-ils donc, tout ces élèves ? Tous fans de l'Américaine ou quoi ? Bon, en réalité, Melynn se doutait de quoi il retournait. Si elle avait ignoré longtemps le concours d'été, elle se savait maintenant impliquée dans la seconde étape. Après, il était tout à fait possible que ce soit pour une raison. La seule façon de le savoir était d'y aller, à ce rendez-vous ! Se préparant mentalement à gravir énormément de marches, Melynn leva ses fesses de sa chaise et se mit en route.

Les grands escaliers donnèrent le temps à Melynn de saluer les tableaux et autres fantômes qui passèrent à ses côtés. Sir Nicholas de Mimsy-Porpington, alias Nick Quasi-Sans-Tête, fit par ailleurs quelques pas avec elle, à parler de cette journée qui était particulièrement belle et à profiter du sourire de miss Keating. Cette dernière arriva donc à la tour d'Astronomie forte de nombreuses rencontres.
Son premier réflexe fut d'observer le ciel, symbole éternel de liberté et de plus en plus magnifique. Mais pourquoi Melynn ne venait-elle pas plus souvent ici ? Elle pouvait bien supporter ses talons qui rendaient ses pieds douloureux pour profiter de cette vue, non ? Elle se promettait de revenir, plus tard.

Sur place, quatre personnes étaient déjà présentes. Deux de ses petits Aiglons, et pas des moindres ! Il y avait sa préfète, Meilla Primard et une des ses protégées, une petite aiglonne de douze ans que Melynn appréciait beaucoup : Célia Rose, la rédactrice de l'invitation en ces lieux. Elle y croisa également le préfet-en-chef, Enaël Dewberthon et un autre fantôme du château. Ils semblaient tous de sortie aujourd'hui !


« -Bien le bonjour à tous ! » Annonça-t-elle de son fort accent américain. Elle fit son plus beau sourire et attendit la suite des événements en observant miss Rose. Alors, que voulait dire cette réunion ?

Concours d'été - L'énigme du château.

Aussitôt arrivée, aussitôt repartie. Madeleine était d'humeur à se promener aujourd'hui. En fait, non, pour être exacte, elle n'était pas spécialement d'humeur, mais on ne lui laissait pas le choix. A croire que la préfète-en-chef était extrêmement populaire, puisqu'elle enchaînait rendez-vous sur rendez-vous, convocation sur convocation. Quelle judicieuse idée elle avait eu de se lever tôt ce matin ! Comme ça, elle avait eu le temps de déjeuner avant que commence la valse des hiboux, chance que n'avait pas eu Enaël Dewberthon, son homologue masculin qui était convoqué aux mêmes rendez-vous que Madeleine et qui se faisait remarquer par ses airs malheureux de petit garçon à jeun et surtout par ses gargouillements de ventre qui se faisaient de plus en plus sonores au fur et à mesure à chaque nouvelle réunion.

Madeleine partit donc de la tour de divination, direction la tour d'astronomie. C'était bizarre, parce que la plupart des autres élèves avaient d'abord reçu l'invitation de Célia Rose (à la tour d'astro) et ensuite celle d'Haley Pidloux. Pour la préfète des Rouges, c'était le contraire. Mais tant pis, elle faisait ses rendez-vous dans l'ordre où elle les recevait, et tant pis si elle se démarquait des autres comme ça.

Madeleine arriva en haut de la tour d'astronomie (pourquoi Poudlard avait-il autant d'escaliers?). Célia était là. La Rouge ne connaissait pas cette demoiselle. Une première année au vu de sa taille et de son visage. Et une Serdaigle d'après son écusson. La préfète connaissait que très peu de Bleus. Elle s'entendait assez bien avec leur préfète Meilla, mais c'était tout. La seule chose qu'elle savait de Célia finalement, c'était qu'elle était super forte à cache-cache puisqu'elle avait fini première lors de l'épreuve de rattrapage des préfets. A moins que ce ne soit la honte d'avoir échoué sur le terrain de prédilection des Bleus qui lui ait donné autant de motivation pour aller chercher aussi vite les images. Peut-être l'esprit de compétition aussi, puisque Célia, lors de ce fameux rattrapage, avait été talonnée par Alyse Delgado, une Poufsouffle de troisième année. Madeleine imaginait bien les deux filles en train de sprinter dans les couloirs, tentant de semer l'autre par tout les moyens, accrochée sauvagement au petit papier contenant les réponses. Finalement, la légèreté de Célia lui avait apporté la victoire (pas qu'Alyse soit un poids lourd non, mais la Bleue était plus jeune). La Serdaigle avait remporté la première place avec trois minutes d'avance sur Alyse.

Griffes et Crocs, Griffes et Cœur, Gryff vainqueurs !
Gryffondor du mois en 01/2013, 06/2014, 12/2014 et 03/2015 - Elève du mois de Juin 2014 et Mars 2015
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Concours d'été - L'énigme du château.

Haley se trouvait dans la salle de Divination. Il fallait avouer qu'elle avait un peu peur, après tout peut-être qu'elle n'avait pas vu juste et que le lieu n'était pas le bon, auquel cas, elle serait éliminée définitivement du concours d'été organisés par les Préfets. Lorsqu'un être qui ne lui était pas inconnu vienne devant elle, la jeune fille paniqua. Dans son cerveau tout était embrouillé et tout ce qu'elle pensait, c'était qu'elle avait eu faux et qu'elle avait mal interprété l'énigme qu'on lui avait posée. Grimmey, l'elfe de maison qui se chargeait d'accueillir les élèves annonça à la jeune fille que le lieu auquel elle était attendue était bien le bon. Lorsqu'elle entendit ces paroles, la blondinette fut assez fière d'elle. L'énigme n'était pas facile et elle était parvenue à bout de celle-ci. La seconde épreuve débuta alors. Haley savait déjà quoi faire, mais à peine eut-elle le temps de ne faire ne serait-ce qu'un simple clignement d'yeux, qu'une chouette se posa sur son épaule un parchemin accroché à la patte. Lorsqu'elle lue celui-ci, elle remarqua qu'il s'agissait d'un rendez-vous donné par une jeune Aiglonne qu'elle avait croisée dans le parc. Celle-ci lui demandait de la rejoindre en Astronomie. Ni une, ni deux, la jeune fille s'en alla. Elle n'oubliait pas la deuxième épreuve, loin de là, mais bon, elle était juste à côté. Le temps de savoir ce que la bleu lui voulait et ensuite, elle retournerait à ses occupations.

Haley s'en alla donc de la salle de divination, laissant ainsi seul, quelques instants, l'elfe de maison. Il fallait dire qu'elle avait de la chance, en effet, le lieu de rendez-vous n'était pas très loin d'elle et plus vite, elle saurait de quoi il s'agit – même si elle pensait fortement que ce soit un rapport avec le concours d'été – et plus vite, elle pourrait s'occuper de la seconde épreuve plus attentivement. Lorsqu'elle arriva sur place, c'est-à-dire après avoir monté les quelques escaliers qui menaient à la haute tour de Poudlard la troisième année entra dans la pièce. Là, il y avait déjà quelques personnes. Madeleine, sa meilleure amie, ensuite, il y avait Meilla, l'une de ses amies, le Préfet-en-chef, le professeur Keating et enfin la principale concernée de cette réunion Célia Rose. Pendant le temps que la jeune fille n'exprime le motif de toutes ses venues, Haley commença à chercher, il valait mieux qu'elle s'y mette, autrement les autres concurrents la mettraient hors-course et à vrai dire, ce n'était pas ce qu'elle souhaitait.
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Concours d'été - L'énigme du château.

« Haaaaan!! Pfiiiouuu! » étaient les seuls sons que produisait le troisième année de Serdaigle. Il détestait les escaliers de Poudlard, un vrai désastre, pour ceux qui, comme lui, ne connaissait pas par cœur les passages secrets et les mouvements des escaliers. Ces-dernières l'avaient emmené au troisième étage alors qu'il essayait de monter tout en haut, au sommet de la tour d'Astronomie. C'était ici que Célia Rose, une deuxième année de sa maison lui avait donné rendez-vous quelques minutes plus tôt alors qu'il mangeait son dessert dans la Grande Salle. Il avait préféré la rejoindre en vitesse car elle n'avait pas précisé ce pourquoi elle voulait qu'il vienne et il ne la connaissait que peu mais les seules fois où il avait été avec elle, il l'avait trouvé gentille. Il avait donc commencé à monter les escaliers en courant, grave erreur pour un débutant comme lui.

En effet, il avait failli, à plusieurs reprises tomber dans le vide au moment où les escaliers décidaient de changer de direction. Il s'était même demander ce qu'il se passait dans ces cas-là. Il ne devait pas être le premier à être plus ou moins pressé et il avait au moins une personne qui était tombée dans le vide depuis la création de Poudlard. Il devait y avoir des système de sécurité qui permettaient au malchanceux de ne pas mourir. Outre cela, monter sept étages avec ces escaliers était épuisant, et ça l'aurait été avec n'importe quel escalier vu le poids du sac d'Àngel. L'espagnol avait d'ailleurs hésité à passer par sa salle commune pour y déposer son sac mais il ne savait pas à quel point la demande de Célia était urgente, il avait donc continué avec quelques kilos sur le dos.

En gravissant les dernières marches, Àngel aperçut des personnes qu'il connaissait de loin ou de près à Poudlard comme notamment le préfet-en-chef de Poudlard, Enaël Dewberthon. C'était un garçon qui paraissait très gentil et dévoué et ouvert aux autres mais l'espagnol n'avait pas encore eu la chance de faire sa connaissance. Il aperçut aussi sa directrice de maison Miss Keating, il se demanda si toutes ces personnes, lui y comprit étaient convoquées à la tour d'Astronomie mais sa curiosité lui donné le courage de gravir les dernières marches restantes et il atteint bien vite cette fameuse tour où il découvrit beaucoup de personnes. Une question lui traversa aussitôt l'esprit: * Que pouvait bien vouloir Célia qui nécessitait autant de monde? *

Concours d'été - L'énigme du château.

      Wilhelm Heltowni gravît lentement les marches menant à la tour d'Astronomie. Ah, quels souvenirs il pouvait avoir là-bas ! Ç'avait été son premier poste d'enseignant à Poudlard, avant de gravir les échelons, passant Directeur de Serpentard et devant ensuite abandonner sa matière de prédilection pour se pencher sur l'étude de l'Histoire de la Magie. Bien qu'il fût habitué à l'obscurité nocturne et à pointer un télescope un peu partout dans le ciel, le changement ne lui donna guère de problème, constatant qu'au contraire, ses années d'étude de l'histoire pour son travail l'avait grandement aidé à s'apprivoiser à la recherche dans les Archives de l'école.
      Il passa tellement de temps à observer la vue alors qu'il montait au sommet du château qu'il finit par arriver beau dernier, ou presque, à la fameuse Tour. Et, comble du comble, il retrouvait là exactement les mêmes personnes qu'ils avaient vues alors qu'il était dans le parc. Si tout le monde avait reçu un hibou, heureusement pour l'école que les hiboux ne pouvaient faire grève. Encore qu'ils pouvaient refuser de voler et barricader la porte de la volière en se serrant contre elle. Chassant ces idées de sa tête, il s'accouda à la barrière de métal glacé, attendant que la suite se déroule de la façon la plus logique.
      Regardant au loin, il ne put s'empêcher de ressentir un pincement de cœur devant la grandeur du paysage. Bien que fortement éclairé par l'astre solaire, il semblait sombre, inquiétant, morbide. Annonceur de jours sombres à venir, peut-être. Puis, Wilhelm leva sa tête et put constater que quelques nuages immaculés s'étaient glissés dans l'azur majestueux. Devant le silence qui se dressait, il lâcha une phrase, l'air aussi rêveur que lorsqu'il exerçait son premier métier :


      « Dommage qu'il fasse jour... la nuit aurait été belle ! J'aurais pu vous montrer la double étoile de la Grande Ourse ! Magnifique à observer... »

      Et, quelques instants plus tard, il était à nouveau convoqué par une Gryffondor, Haley Pidloux...

Ami des Centaures de la Vieille Forêt
Zarbi de l'année (Magic'Awards III)
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Concours d'été - L'énigme du château.

Après être passée voir Haley, Caroline devait se rendre auprès de Célia Rose, une Serdaigle en première année avec qui elle avait eu des aventures très... Spéciales. La verte consulta la lettre de la bleue car quand même il ne fallait pas qu'elle aille dans la salle de bal au lieu de l'infirmerie (une expérience comme celle-ci lui était arrivée et depuis, elle faisait bien attention). *Oh non, je dois encore monter, Célia m'attend dans la tour d'astronomie ! Pourquoi mes rendez-vous veulent être proches du ciel ?* Le destin ou le hasard (qui savait vraiment ?) voulait apparemment que Caroline fasse du sport alors qu'elle n'en avait pas besoin à son humble avis. *Tu me trouves grosse ou quoi le hasard ?*


Un peu énervée par la montée des marches vers la plus haute tour de Poudlard (surtout que les marches étaient très raides), Caroline arriva enfin à destination. D'ici, on voyait très bien le parc et la verdure qui entourait l'école. C'était magnifique et la deuxième année aurait pu rester des heures à contempler le paysage, grande romantique qu'elle est (ce qui était parfois mal vu parmi ses camarades serpents). Mais aujourd'hui, le temps lui faisait défaut. Elle devait encore aller à beaucoup d'autres endroits où sa présence était obligatoire, grande star qu'elle est. Elle s'avança dans la salle jusqu'à voir Célia, puis lui lança :


" Salut Célia, alors pourquoi ma présence ici est obligatoire ? En tout cas, ici on as une belle vue. "

Concours d'été - L'énigme du château.

Peeves, riant à gorge déployée, ou plutôt ricanant, revenait vers le château, fier d'avoir une fois de plus semer la pagaille dans un groupe d'élèves innocents. Il y en avait un qui allait très bientôt devoir prendre une douche !

L'esprit frappeur arriva dans le hall d'entrée. Il était désert. Il allait s'ennuyer très rapidement si cela continuait. Il fit un bref tour du château. Personne. Zut, de zut mais les élèves devaient pourtant bien être quelque part ! Bah tiens, justement il entendit du bruit.

Peeves se dirigea vers les escaliers, immense terrain de jeu à ses yeux. Néanmoins, pour son plus grand malheur, il était privé de l'attraction principale du lieu : balancer des élèves dans le vide. Le directeur et (surtout) le Baron Sanglant avait été intraitables là-dessus. Pour cette raison, Peeves ne venait pas très souvent ici, il n'empêche que là, ailleurs dans le château, il s'ennuyait, si c'était ici qu'il y avait de l'animation, alors ce serait ici qu'il serait.

Ses oreilles ne l'avaient pas trompé. Un groupe d'élèves montait les escaliers. Il ressemblait étrangement à celui vu dans le parc. Les farces pouvaient commencer ! Peeves souriait comme un dément. D'accord, il n'avait pas le droit de balancer des élèves dans le vide, mais il avait le droit de les taquiner un peu. Il prit le contrôle des escaliers (oui, il avait ce pouvoir) et s'amusa à les envoyer valser. Les enfants, accrochés aux barrières, crièrent pour le plus grand plaisir de l'esprit frappeur. Il les écarta de leur destination, les fit redescendre au premier étage alors qu'ils avaient atteint le quatrième. Il s'amusait follement à voir leur déconfiture quand les malheureux élèves découvrirent l'endroit où Peeves les avait déposé et où ils étaient forcés de descendre. Finalement le petit groupe s'enfonça dans le premier étage et l'esprit frappeur les laissa tranquille. Il venait de voir un autre groupe à embêter.

Quelques minutes plus tard, alors qu'il flottait à hauteur du septième et dernier étage de l'école, il aperçut de nouveau les élèves de tout à l'heure. Souriant de toutes ses dents, il décida de les suivre.

Griffes et Crocs, Griffes et Cœur, Gryff vainqueurs !
Gryffondor du mois en 01/2013, 06/2014, 12/2014 et 03/2015 - Elève du mois de Juin 2014 et Mars 2015

Concours d'été - L'énigme du château.

Assise confortablement sur le fauteuil qu’elle préférait dans son bureau, Blanche essayait de se détendre. Ce maudit Peeves l’avait ridiculisé devant pas mal de personne et elle n’arrivait pas à s’en remettre. Heureusement qu’elle avait réussi à se débarrasser des plumes et du liquide dégoûtant grâce à quelques sortilèges et une bonne douche. Elle avait pourtant changé de robe, l’ancienne ne ressemblait plus à grand-chose. Tapotant nerveusement l’accoudoir de son fauteuil Napoléon III, la jeune femme imaginait comment se venger de l’esprit frappeur. Lorsqu’un hululement attira son attention.

*Encore une lettre ?* Pensa-t-elle en tendant une biscotte au jeune hibou.

En réalisant qu’il s’agissait, pour la troisième fois, d’une élève lui demandant de la rejoindre dans un lieu précis de Poudlard, Blanche soupira d’exaspération. Elle était fatiguée et était particulièrement de mauvaise humeur depuis que Peeves avait réussi son mauvais coup. L’élève en question lui demandait de la rejoindre en salle d’Astronomie… Elle allait devoir, une fois de plus, escalader les nombreuses marches d’escalier.


*Je ne suis pas obligée de m’y rendre…* Pensa-t-elle en regardant le hibou quitter son bureau.

Pourtant, il s’agissait de Célia Rose. Une élève qu’elle appréciait particulièrement depuis que celle-ci lui avait offert un bouquet de fleur lors de son dernier cours… D’ailleurs, ce dernier était encore sur son bureau et dégageait une odeur particulièrement agréable. Après avoir bu un grand verre d’eau, la jeune femme quitta son bureau.

En arrivant devant la salle d’Astronomie, Blanche avait les joues légèrement roses et respirait assez bruyamment. Elle ne comprenait pas comment son collègue arrivait à faire ce sport plusieurs fois par jour. En pénétrant dans la salle, elle remarquait que plusieurs personnes étaient déjà là en compagnie de Célia Rose.


« Bonjour ! » Dit-elle aux les personnes qu'elle n'avait pas encore croisé aujourd'hui.

Blanche s'approcha de ses deux collègues. En entendant les paroles du directeur de Serpentard, la jeune femme était particulièrement étonnée. Elle ne savait pas que son collègue était intéressé par ce genre de chose. Elle aussi, elle aimait particulièrement regarder les étoiles dans le ciel… Cependant, elle n’était pas prête à escalader à nouveau ces escaliers pour voir ça, ça elle en était certaine.


« Maudits escaliers… » Murmura-t-elle pour elle-même.

• Sorcière qui aime boire du Whisky Pur Feu dans son jacuzzi
• Ô Grassouillet ! Grassouillet ! Pourquoi es-tu Grassouillet ?
• If only you could find the strength to kill the memories ♪

Concours d'été - L'énigme du château.

Après son escapade dans le Parc puis à la tour de Divination, Isabel Almeida avait décidé de s'installer dans son bureau, dans la salle commune des Poufsouffles, afin de régler quelques paperasses, et enfin pouvoir rester assise après le long chemin qui l'avait menée jusque dans la salle du professeur Gardner. Malheureusement pour elle, les élèves de Poudlard avaient l'air bien décidés à lui faire faire du sport. Isabel n'était posée sur sa chaise que depuis trente minutes, qu'une nouvelles chouette vint frapper à l'une des fenêtres rondes qui faisaient entrer la lumière du Parc dans son bureau. Lançant un regard suspicieux au volatil, Isabel attendit un peu avant de se lever. Impatient, l'oiseau frappait contre le carreau, et la Directrice de Poufsouffle dû bien se résoudre à se lever pour le laisser entrer. Elle évita de justesse le pincement de bec, et récupéra la missive avant de demander au hibou de s'en aller d'un geste de la main.
En ouvrant la lettre, Isabel lu, pour la quatrième fois de la journée, un message d'un élève lui demandant de se rendre dans un lieu particulier. Le Lac, la Grande Salle ? Que nenni. La tour d'Astronomie ! Oui Monsieur ! Les mains crispées sur le papier, Isabel ferma les yeux. Elle venait de descendre de la tour de Divination, et devait maintenant se rendre dans celle d'Astronomie. Pourquoi? Pourquoi n'avait-on pas construit Poudlard en plain-pied ? La jeune femme rangea rapidement son bureau, sortit de la salle commune, et regarda d'un œil morne les escaliers qu'elle avait à gravir.
*Courage Isa, tu fais ça pour une élève !*.

Le labeur effectué, la brésilienne se retrouva de nouveau entourée des personnes qu'elle avait pu croiser tout au long de la journée. Préférant rester sur le grand balcon, Isabel s’accouda au rebord en pierre, et observa les alentours de Poudlard, perdant son regard vers la Forêt Interdite. Cela faisait longtemps qu'elle n'était pas allée voir le troupeau de Sombral, il fallait qu'elle pense à y aller. Mais pas aujourd'hui. Après avoir galopé un peu partout dans le château, elle avait surtout hâte de retrouver son lit. Les jambes fatiguées, Isabel décida donc de rester ici un peu plus longtemps, le temps de se reposer un peu, et de voir la suite des événements.

[En congé maternité pour toute l'année scolaire 2043-2044]
Professeur de Soins aux Créatures Magiques.
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Concours d'été - L'énigme du château.

Reducio
Ce post n'est pas à considérer comme ceux des personnes précédentes, en réponse à la deuxième épreuve du tournoi. Il a uniquement pour but de conclure ce RPG.


Célia avait finalement pu participer à la deuxième épreuve du tournoi de l'été grâce à un rattrapage organisé par les préfets. Ils avaient probablement eu pitié des trois quart des élèves qui s'étaient inscrit à ce tournoi, mais n'avait pas réussi leur énigme. Comme Célia. Il paraît d'ailleurs qu'elle était arrivée première du rattrapage. C'était la première fois qu'elle arrivait première à quelque chose, même si ce n'était qu'un rattrapage. Mais passons.
Célia avait donc envoyé des hiboux à douze personnes en tout et pour tout, hibou dans lequel elle les invitait à la rejoindre dans la tour d'astronomie, lieu où elle avait appris qu'elle avait échoué à la première épreuve. La bleue se sentait un peu gênée de demander à tant de monde de gravir toutes ces marches, mais elle n'avait pas eu le choix. Elle devait leur donner rendez-vous ici. Attendant que ses invités arrivent, elle aperçue à ses côtés le fantôme qu'elle avait vu ici même quelques jours auparavant.

Elle observait la vue époustouflante quand elle entendit quelques pas derrière elle, accompagnés de gargouillis d'estomac. Elle découvrir Enaël, le préfet en chef qu'elle était en train d'affamer à cause de cette petite réunion. Il lui jeta un regard qui semblait dire : Salut ! Pourquoi m'as-tu demandé de venir ici ?
Elle s'apprêtait à lui répondre quand Meilla, la préfète des bleus, fit son entrée, suivit de près par Miss Keating. La jeune femme, qui se trouvait également être sa directrice de maison et son professeur de métamorphose, pris la parole avec son accent 100% US :


" Bien le bonjour à tous ! "

Mais là encore, Célia n'eut le temps de répondre. Les arrivées se succédèrent, ce qui soulagea la deuxième année. Elle avait peur que personne ne vienne. Madeleine et Haley prirent place dans la grande pièce ronde. M. Heltowni les suivait de peu. Il leur lança, en guise de bonjour :

" Dommage qu'il fasse jour... la nuit aurait été belle ! J'aurais pu vous montrer la double étoile de la Grande Ourse ! Magnifique à observer. "

Cela faisait déjà la moitié des personnes invitées qui étaient venues ! Ses joues rosie par la joie, elle les salua, guettant l'entrée de nouvelles personnes. Ce qui ne tarda pas. Angel, un garçon de sa maison, et Caroline vinrent à leur tour, Peeves sur leurs talons. Il les avait probablement suivit et s'apprêtait surement à leur jeter quelque chose de dégoutant à la figure, ce qui ne rassurait pas vraiment Célia. Elle se déplaça donc légèrement, de manière à s'éloigner un peu de l'esprit frappeur de Poudlard, juste au cas ou.

" Salut Célia, alors pourquoi ma présence ici est obligatoire ? En tout cas, ici on as une belle vue. " lui dit Caroline.

C'était vrai, la vue était magnifique. Et les deux dernières personnes conviées allaient également pouvoir en profiter. En effet, Miss Tourmaline et Miss Almeida étaient désormais de la partie. Célia n'attendait pas la venue de Roxane, comme elle s'était absentée depuis le début de l'épreuve, et ce jusqu'au 29 juillet. Elle espérait de tout cœur que l'absence de la verte ne la pénaliserait pas, mais si c'était le cas, tant pis. Tout le monde étant arrivé, Célia pris enfin la parole.

" Bonjour tout le monde ! Je suis désolée de vous avoir fait gravir tant de marches .. " dit-elle, un regard désolé en direction de Miss Tourmaline, qui avait semblé les apprécier plus que moyennement, puis vers Enaël, dont le ventre grognait toujours de faim.

" Je vous ai demandé de venir pour valider ma participation à la deuxième épreuve du tournoi de l'été. Nous avions pour consigne de trouver les différentes personnes apparaissant sur deux photo-montages et de les convier à une petite réunion dans l'endroit où nous avons appris si nous avions réussi ou échoué à la première épreuve. " continua t-elle, un peu gênée par tout ces regards plantés sur elle.

Célia finit d'expliquer en détails ce qui les avaient amener ici, puis les remercia tous de leur aide pour lui permettre d'atteindre (peut-être) la troisième épreuve du tournoi.
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Concours d'été - L'énigme du château.

Épreuve terminée - Sujet verrouillé. Si envie de le continuer, veuillez vous adresser à Enaël Dewberthon pour toute réouverture. Merci ! ;)