Astronomie

Inscription
Connexion

Par une belle nuit étoilée  PV 

Une nouvelle journée de cours venait de s'achever et Madeleine gagnait tranquillement la Grande Salle. Alors qu'elle arrivait dans le hall, une rumeur de rires, discussions et tintements de couverts s'élevait de l'intérieur. Se mêlant à un groupe d'élève qui revenait du parc, la préfète franchit les grandes portes de la salle. Par habitude, elle leva distraitement les yeux vers le Plafond Magique. C'était devenu un réflexe chez elle. Tu rentres dans la Grande Salle, tu lèves la tête. Point. Des fois, elle levait la tête sans même faire attention à l'aspect du plafond. Un peu comme un tic en fait, un réflexe mécanique.

Mais ce soir-là, exceptionnellement, elle leva la tête deux fois : une anomalie avait attiré son regard lors de l'exécution de son rituel quotidien, l'incitant à relever la tête une deuxième fois, bravant toute tradition ou interdiction tacite et inconsciente, pour, cette fois-ci, analyser l'image imprimée par ses pupilles bleues claires. Elle resta un moment le nez en l'air, plantée au milieu du passage comme un première année qui découvre pour la première fois toute la majesté du plafond magique. Ce soir, il semblait être en fête : en plus du ciel étoilé qu'il représentait habituellement…

STOP petite aparté surprise : je vois d'ici car oui, je peux lire les pensées futures que mes futurs lecteurs auront dans un futur plus ou moins proche au moment où ils liront ce RP. Je disais donc que je vois d'ici les airs (je peux voir les airs aussi, oui oui) révoltés de tous les professionnels et amateurs d'astronomie et de tous les passionnés du plafond magique (oui, vous là, qui gênez toujours le passage plongés que vous êtes dans votre observation, sans vous rendre compte qu'autour de vous, les passionnés du buffet et les affamés essaient de passer). A force de faire des apartés dans des apartés dans des apartés, je vais jamais réussir à dire ma phrase en entier… Bon allez, cette fois, c'est la bonne : Donc, tous ces gens qui hurleront intérieurement : « C'est honteux, le plafond magique n'offre jamais deux fois le même spectacle pour la simple et bonne raison que le ciel est toujours différent, jamais tout à fait identique ! » Eh bien à tous ces gens, je réponds qu'en dehors de cette petite (tout est relatif…) aparté, j'écris selon le point de vue de Madeleine, qui ne s'est jamais sentie spécialement attirée par la tenue de carte du ciel ou du plafond magique. Et donc pour elle, le ciel nocturne, c'est toujours le même, donc par extension, le plafond nocturne aussi. J'ai enfin fini mon aparté ! Nous pouvons donc enchaîner : j'en étais à dire qu'aux yeux de la préfète, le plafond offrait ce soir un spectacle atypique.

… il était strié régulièrement de traits blancs fugitifs, représentant, sans l'ombre d'un doute
*des étoiles filantes...*. De plus, à bien y regarder, les étoiles semblaient plus brillantes, peut-être un peu plus nombreuses aussi.

S'arrachant à sa contemplation, Madeleine prit finalement la direction de la table des Gryffondor. Elle rejoignit ses amis et les interrogea sur le phénomène. L'un d'eux, après un coup d’œil vers le haut, lui répondit :


« Ce doit être à cause de la nuit des étoiles. C'est cette nuit. J'ai lu ça ce matin dans la Gazette. Il y aura pas mal d'étoiles filantes et plusieurs planètes seront bien visibles. »

La conversation ne s'attarda pas beaucoup sur le sujet, et après un bon repas de pommes dauphines, poêlée de poissons et crêpes, la petite bande se sépara.

Madeleine, une fois n'est pas coutume, prit la décision de se rendre à la Tour d'Astronomie pour profiter un peu du spectacle avant le couvre-feu. Arrivée sur place, elle se rendit compte qu'elle n'était pas la seule à avoir eu cette idée et s'approcha de la seconde personne présente :


« Salut ! Tu es venue pour la nuit des étoiles, toi aussi ? »

Après un court instant, elle reprit :

« Je ne crois pas que l'on se connaisse, je m'appelle Madeleine et toi ? »

Griffes et Crocs, Griffes et Cœur, Gryff vainqueurs !
Gryffondor du mois en 01/2013, 06/2014, 12/2014 et 03/2015 - Elève du mois de Juin 2014 et Mars 2015

Par une belle nuit étoilée  PV 

Amy avait adoré le cour de potion, ça avait été son dernier cours. Il ne restait plus qu'à aller manger, Amy entra dans la grande salle. Les gens inondés la pièce, les sorciers étaient beaucoup plus que ce que l'on pouvait imaginer. Amy se dirigea vers la table Serpentard, ses amis manger déjà. L'un d'eux était un estomac sur patte, donc ils se moquer souvent de lui à se sujet. Amy n'attendit pas un seul moment et mangea sn festin sans attendre que sa meilleure amie ne lui pose de question, elle posait même trop de question. Le mieux, c'était de finir de manger pour ensuite faire ce qu'elle voulait. Elle ne voyait pas le temps passé en se moment, ça passait trop vite.

-J'ai vu que tu étais joyeuse en cour de potion, ce qui n'est pas dans tes habitudes? As-tu trouvé ton prince charment?

Amy levait les yeux au ciel, comme si c'était la chose qui l'intéressait le plus. Pas du tout, elle ne voulait pas avoir à faire à des garçons. Amy se leva et dit:


-C'est parce que j'aimais bien ce cour , les princes charment c'est dans les films.

Amy partait de la Grande salle, il ne manquait plus qu'une chose. Aller regarder les étoiles, c'était magnifique. Amy alla à la tour d'Astronomie, ce qu'il y avait au tour ne l'intéressait pas. De là, la vue était splendide. Elle s'appuya sur le rebord, elle laissait le vent lui fouetter le visage. Elle se demandait se que ça faisait de voler, le Quidditch peut servir. Mais sans rien, comme nager. Sans la bouée, là ce serait sans le ballet. Une fille s'approcha d'elle, elle ne l'avait pas encore remarquait. La fille dit:

« Je ne crois pas que l'on se connaisse, je m'appelle Madeleine et toi ? »

Non, en effet, Amy ne la connaissait pas. Elle ne l'avait jamais vu, ou peut-être dans la Grande salle. Mais elle n'y avait pas fait vraiment attention. Amy lui souriait amicalement, elle fit:

-Bonjours, je m'appelle Amy. Je ne crois pas non plus, du moins... je pense.

Amy