Botanique

Inscription
Connexion

Les Cimes de la Nouveauté  PV 

Installée tranquillement dans son bureau, Amy se remémorait ce qu'il s'était passé la veille. Elle était tranquillement installée dans le Grande Salle, en train de dévorer son petit-déjeuner (les insomnies, ça creuse), lorsque Pax lui avait apporté son courrier quotidien. La Gazette du Sorcier, une lettre d'invitation pour une dégustation des friandises de Noël de chez Honeydukes, et un rouleau de parchemin de la part de son nouveau collègue, Nicholas Ferk...Ferj... Nicholas, son collègue qui enseignait la Botanique. Etonnée qu'il ne vienne pas la voir directement, elle tourna sa tête à gauche, puis à droite, et ne le vit pas à table. Elle déroula le parchemin, et tout en buvant son verre de jus de citrouille, découvrit que son collègue avait besoin de conseils de sa part pour sa matière.

Il s'avérait qu'Amy, durant sa scolarité, n'avait pas été des plus assidues en Botanique, préférant de loin se spécialiser en Arts Divinatoires et en Défense contre les Forces du Mal. Néanmoins, si l'un de ses collègues, avec qui elle n'avait pas encore eu l'occasion de converser, demandait son aide, elle n'allait pas se mettre à refuser. Bonjour les relations sociales, après un refus pareil. Elle avait donc renvoyé le parchemin avec la demande, agrémenté d'un « Aucun problème, retrouvons nous dans ton bureau demain à quinze heures ». C'est ainsi qu'à quatorze heures et cinquante minutes, Amy prit son manteau qui était posé sur le dossier de la chaise de son bureau, et sortit de sa pièce afin de se rendre dans le bureau de son collègue.

Pour cela, elle dut traverser tout le Parc afin de se rendre jusqu'aux Serres, et ce accompagnée d'un vent glacial qui annonçait l'hiver. La Directrice de Serdaigle regrettait de ne pas avoir pris d'écharpe, pensant que seul son manteau suffirait. Elle longea le Lac, où le vent y était encore plus fort, puis passa près du Saule Cogneur. La traversée du Parc lui parut une éternité tant elle avait froid, et au bout de plusieurs longues minutes, elle finit par atteindre la serre où se trouvait le bureau de son collègue. Elle ouvrit la porte de la serre et secoua ses cheveux afin de les replacer, puis se rendit vers la porte en bois du bureau, tout en frottant ses mains l'une contre l'autre afin de les réchauffer. Finalement, Amy finit par toquer et attendit que Nicholas l'autorise à entrer, et une fois que cela fut fait, elle ouvrit la porte et salua son collègue
.

« Bonjour Nicholas. Il ne fait vraiment pas chaud aujourd'hui. Peut-être devrais-tu songer à déplacer ton bureau dans le château ? »

Le tout fut accompagné d'un sourire de la rousse afin de détendre l'atmosphère.

Co-fondatrice du club "notre supérieure est tyrannique mais on reste parce qu'on est maso"
"Blblbl" - Sara
Code couleur RPG : brown

Les Cimes de la Nouveauté  PV 

Pour quiconque était à l'extérieur du pavillon, les serres et le petit bâtiment étaient désespérément déserts. Le calme et le froid régnaient sur les lieux. Une violente et glaciale brise agitaient les multiples arbres et brins d'herbes du parc de Poudlard, faisant enfin ressentir l'arrivée de l'hiver au château. Nicholas trouvait ce climat parfait. En Norvège, il faisait ô combien plus froid que ça et personne n'en mourrait, cela renforçait les esprits disait-on. Assis à son bureau, une main sous le menton, appuyé sur son coude qui reposait sur l'accoudoir du fauteuil, il attendait. Qui ? Mystère. En attendant cette personne P, il observait la pièce qui lui servait de bureau. La pièce était sombre, de toute évidence, elle reflétait aisément le caractère de son occupant. Le sol dallé de pierres larges, plates et grises répondait aux murs de bois sombre de la pièce. Celle-ci n'était pas si petite (les résidents de Poudlard jouissaient d'appartements relativement confortables), mais tant peu de meuble la remplissaient qu'elle n'en paraissait que trois fois plus grande. Sur le mur à droit de la porte : une cheminée en marbre blanc, qui semblait n'avoir jamais été utilisée, à en croire les bûches intactes qui l'ornaient. Nicholas ne souffrait pas du froid. Face à l'âtre, le grand bureau en chêne noir de Nicholas : somptueux, il était l'élément le plus important de la salle, comme entourant le visiteur de ses branchages d'un ébène funeste. Sur un des deux murs restants : une carte de Norvège, vieillie, seul objet rappelant le pays d'origine du professeur de Botanique. Sur le second : une commode d'une couleur si similaire à celle du mur qu'on pourrai la manquer. Dans cette armoire se trouvaient probablement les choses qui auraient pu apprendre à quelqu'un le plus de choses sur leur propriétaire. Cette armoire contenait presque autant de Nicholas qu'en lui-même. Une photo de Sigrid et lui lors de leur installation à Bergen, la première échographie de Sigrid, des documents officiels sur le "papaveris marinus", le diplôme du "Prix des sciences magiques Jørgensen", des lettres, des photos...

Soudain, trois coups furent toqués à la porte. Nicholas se leva, et ouvrit à son invitée. La personne mystère était donc...


" - Bonjour Amy, comment vas-tu ?"

Amy Holloway. La professeur de Défense contre les Forces du mal entra dans la pièce à la suite de Nicholas. Après sa remarque, l'homme sourit :


" - Il est vrai que pour toi, qui est anglaise, le climat est différent du nôtre, Norvégiens..."


Levant sa baguette, il envoya une étincelle sur les bûches dans l'âtre, et une flamme commença à onduler paresseusement, envoyant une onde de chaleur dans la pièce. Nicholas lui offrit le siège en face de son bureau et s'assit dans le sien. Il y eut une minute de silence, durant laquelle il supposa que sa collègue observait son bureau. Le sien était peut être radicalement différent. Il reprit la parole, lentement :


" Sais-tu pourquoi t'ai-je fait venir ?"

C'était rapide, au moins.

Professeur de Botanique
#TeamDistrictSerpentard

Les Cimes de la Nouveauté  PV 

Nicholas salua Amy et lui demanda comment elle allait, puis ajouta que pour elle, le climat était différent de celui de Nicholas, qui était norvégien. Ce dernier fit d'ailleurs une erreur, étant donné qu'Amy n'était pas anglaise mais américaine. Elle se demandait d'ailleurs comment il avait pu faire l'erreur, puisque les deux accents étaient plutôt différents. Néanmoins, la professeure de Défense contre les Forces du Mal ne le prit pas mal. Elle ne connaissait pas vraiment son collègue, mais si cela se trouvait, il n'avait jamais côtoyé d'autres personnes que celles de son pays. Nicholas lui offrit de s'asseoir, et la rousse posa ses fesses sur le siège en face du bureau. Elle en profita pour regarder rapidement la décoration, pendant que son collègue allumait un feu à l'aide de sa baguette dans la cheminée de son bureau.

Amy n'avait pas de cheminée dans son bureau, puisqu'elle ne le jugeait pas nécessaire. Cependant, il fallait avouer que l'idée était plutôt sympa. Les flammes qui émanaient de la cheminée dégageaient une chaleur agréable et qui était sûrement propices à la correction tranquille. Le reste des meubles de la pièce étaient plutôt d'un genre classique, et le peu de mobilier rendait la pièce vraiment grande. Sans doute était-ce un choix de la part de son collègue. La professeure de Défense contre les Forces du Mal reporta son attention sur son collègue lorsqu'il lui demanda si elle savait pourquoi elle était ici.


« Tout d'abord, je ne suis pas anglaise mais américaine, mais dans tout les cas, le climat est vraiment différent, en effet ! Rit-elle. Ensuite, et bien je vais bien, j'espère que toi aussi. Et pour répondre à ta question... Je ne sais pas trop, non ».

Au moins, questions comme réponses avaient un but plutôt clair. Le tout n'était pas de chipoter mais bien d'aller à l'essentiel, et Amy appréciait cela. Elle avait un peu de mal à ne pas aller droit au but, et Nicholas était la personne idéale pour converser, pour le moment. La directrice de Serdaigle ne savait pas trop comment la conversation allait tourner, mais elle ne se faisait pas de souci. Elle profita de ce petit moment de silence pour tourner la tête et regarder la carte de la Norvège qui s'étalait sur un pan de mur. Une carte à l'aspect vieilli qui situait les villes du pays, la capitale étant écrite en plus gros que les villes secondaires. C'était une décoration très jolie, l'aspect vieilli était-il du au temps ou l'effet avait-il été apporté magiquement afin d'apporter plus de cachet à la carte ?

Afin de ne pas vexer son collègue, la professeure reporta son attention sur lui, et reprit la parole.


« Si jamais je peux t'apporter l'aide dont tu as besoin, et je pense que c'est le cas, sinon tu ne m'aurais pas demandé de te rencontrer, je t'écoute ».

Qu'allait-il bien pouvoir lui demander ? De corriger ses devoirs à sa place ? De faire cours à sa place ? Alors ça non, Amy en doutait fortement. Elle savait qu'il avait besoin de conseils à propos de sa matière, mais à part lui donner quelques conseils sur comment donner son cours et avoir de l'autorité, elle ne savait pas trop ce qu'elle pouvait faire. Néanmoins, elle ne pouvait qu'attendre les explications de son collègue afin de savoir vraiment le but de sa visite.

Co-fondatrice du club "notre supérieure est tyrannique mais on reste parce qu'on est maso"
"Blblbl" - Sara
Code couleur RPG : brown

Les Cimes de la Nouveauté  PV 

Nicholas était tiraillé. Le problème était que les Norvégiens avaient un trait de caractère bien particulier. Ils étaient fiers. Et la situation du professeur était donc délicate. Il avait besoin d'aide. D'un point professionnel, et d'un point personnel aussi. Il avait le souci du détail et cela lui serait utile, dans les deux situations qu'il prévoyait. Pour l'instant, le mystère planait sur ses intentions, mais le fait était qu'il nécessitait de l'aide et qu'Amy Holloway était la personne toute trouvée. Mais Nicholas détestait le fait de devoir demander de l'aide à quelqu'un. Il ne l'avait jamais fait, et ne pensait jamais devoir le faire. Il ne s'agissait pas de petites demandes comme "Où se trouve la bibliothèque ?". Non il s'agissait d'un peu plus que cela, et le Botaniste n'était pas habitué à devoir avoir recours à quelqu'un. Il y avait deux situations. La première était purement professionnelle : il venait d'obtenir le droit d'importer plusieurs plusieurs plants de "papaveris marinus" et de les implanter dans le fond du lac de Poudlard. A cette suite, Nicholas avait eu l'idée de faire découvrir cette plante à quelques élèves, histoire de tester le sujet, et, si il plaisait, il organiserait un cours de quatrième année dédié entièrement à cette plante. Le problème était que le Professeur n'avait aucune expérience de ce genre d'animation. Il avait interroger un préfet, qui l'avait aimablement envoyé vers Amy Holloway, la Professeur de Défense Contre les Forces du Mal, qui avait apparemment déjà mis en place de genre d'événement. Il ne voulait absolument pas qu'elle l'organise à sa place ou avec lui, mais simplement qu'elle lui donne un ou deux conseils sur la manière de gérer cela. C'était là la requête la plus facile à formuler. En effet, la deuxième était bien plus personnelle. Nicholas avait été lâche. Très lâche. Il n'était pas allé sur la tombe de sa femme. En apparence, on aurait pu dire qu'il l'avait renié, et oublié. Ce qui n'était absolument pas le cas puisque Sigrid occupait 70% des pensées de Nicholas. Et il ne se passa pas un seul instant durant lequel il n'eut pas regretté son comportement. Mais il y avait une autre raison pour laquelle il n'était plus revenu en Norvège. cette raison avait un nom : Andreii Heinonen. Son terrifiante ancien mentor. Nicholas ne voulait plus jamais revoir la lueur glacée et mauvaise au fond des yeux durs du vieil homme.

Mais l'arrivée de l'hiver, sans savoir pourquoi, lui avait donné le courage de prendre une décision. Le jour de ce qui aurait été l'anniversaire de Sigrid, le 12 février, il se rendrait sur sa tombe. La peur de revoir Andreii le tiraillant toujours, il était venu demander à Amy un conseil sur des maléfices offensifs, et des sorts de protection, afin d'être parfaitement protégé quant à une éventualité. Il prit donc la parole pour exprimer ses vœux à Amy :


"- Je te remercie. Mes requêtes sont...comment dire....difficiles à formuler. J'ai ouï dire que l'année dernière, tu avais organisé une sorte de "cours particulier" pour quelques élèves afin de les entraîner. J'ai aussi ouï dire que cela c'était déroulé dans le parc, près du lac plus précisément."

Nicholas se leva et regarda par la fenêtre, légèrement angoissé par la réponse de sa collègue.

"- Je voudrais te demander quelques conseils quant à une animation que j'aimerais moi aussi organiser, en rapport avec ma matière, et une plante que ma femme et moi avons découverte. Combien d'élèves devrais-je convier, et vers quelle heure ?"

Au moins, cela était dit. La seconde requête serait bien plus compliquée à formuler. Oh oui.

Professeur de Botanique
#TeamDistrictSerpentard

Les Cimes de la Nouveauté  PV 

Amy attendit donc patiemment que la requête de Nicholas arrive, ce qu'il finit par faire quelques dizaines de secondes après que la professeure de Défense contre les Forces du Mal ait pris la parole. Son collègue de Botanique lui parla d'abord de plusieurs demandes, ce qui fit tiquer Amy. Il lui semblait que dans son hibou, il n'était question que d'une seule requête, mais peut-être que la seconde demande était secrète. Néanmoins, elle écouta attentivement. Nicholas lui parla en premier lieu de l'activité qu'elle avait proposé à ses élèves l'année passée et qui se déroulait près du Lac. Amy acquiesça avec un petit « Mh » mais laissa son collègue continuer.

Il lui demandait donc quelques conseils afin de convier des élèves à la découverte d'une plante que lui et sa femme avaient pour habitude, semblait-il, d'étudier ensemble. La professeure n'en fut pas vraiment étonnée au premier abord ; les professeurs aimaient généralement faire découvrir à leurs élèves ce qu'eux même avaient découvert. En tout cas, son mentor lorsqu'elle étudiait aux Etats-Unis adorait faire cela. Grâce à lui, Amy avait découvert beaucoup de choses et elle ne le remercierait jamais assez pour cela. Etant donné que Nicholas était nouveau à Poudlard, Amy lui suggérerait sûrement de commencer avec un nombre restreint d'élèves. En effet, le travail en petits groupes était bien plus simple à gérer pour le professeur, mais également plus pratique pour les élèves, qui pouvaient ainsi poser leurs questions au mieux. Se retournant vers son collègue, elle finit par lui répondre.


« Je pense qu'un groupe de 4, 5 élèves peut-être, ce serait l'idéal. Les élèves seront plus attentifs à ce que tu leur diras, et tu pourras vraiment leur montrer et leur expliquer de quoi il s'agit. Pour l'heure, et bien... Je dirais un après-midi où ils n'ont pas cours. 15H, c'est un bon créneau horaire. En admettant que cela dure entre une heure et deux heures, ils ont le reste de la soirée ensuite pour se reposer ».

La professeure de Défense contre les Forces du Mal fit une pause, le temps peut-être pour Nicholas de commenter ou de contredire ses propos. Pendant ce laps de temps, Amy se demandait quelle était la seconde requête. Où était le point commun entre la Botanique et la Défense contre les Forces du Mal ? A part une plante carnivore qu'il faudrait repousser, la directrice de Serdaigle ne voyait pas vraiment le point commun. Elle finit par prendre la parole de nouveau, intriguée par la demande de son collègue de Botanique.


« Et pour la seconde requête, quelle est-elle ? Ca m'intrigue ».

Désormais un peu plus à l'aise, Amy se permit de se tasser un peu plus dans sa chaise, laissant son dos se caler contre le dossier.

Co-fondatrice du club "notre supérieure est tyrannique mais on reste parce qu'on est maso"
"Blblbl" - Sara
Code couleur RPG : brown

Les Cimes de la Nouveauté  PV 

“Les choses ne sont pas si douloureuses ni difficiles d'elles-mêmes ; mais notre faiblesse et lâcheté les font telles.”


Nicholas écouta patiemment la réponse de sa collègue, prenant en note dans son esprit tous les conseils qu'elle venait de lui donner. Pour être cependant sûr de ne rien oublier, il fit apparaître un morceau de parchemin vierge et une plume d'un petit coup de baguette, et retranscrit les paroles de son interlocutrice. Puis, après l'avoir aimablement remercié pour ce premier service qui, sans qu'elle ne le sache, allait plus l'aider que prévu, il se prépara à lui énoncer sa seconde demande. La seconde requête était, ô combien, plus difficile à formuler. Il n'était en effet pas aisé d'annoncer tranquillement "Je souhaite me rendre sur la tombe de ma femme, car oui, je n'y ai pas encore été, mais je crains malheureusement d'être retrouvé par un vieux psychopathe qui me recherche depuis maintenant 17 ans." . Nicholas se cala un peu plus dans son fauteuil tandis que sa collègue le questionnait sur ses futures paroles. Le professeur de Botanique lui accordait volontiers le droit de se poser de nombreuses questions sur ce qui pourrait être cette énigmatique demande. Nicholas ouvrit la bouche, puis la referma, tel un poisson en manque d'air. Soudainement moins sûr de ce qui allait suivre, il se questionna une dernière fois - était-il vraiment sûr, vraiment prêt à se rendre sur la tombe de Sigrid ? La question était en elle-même inutile. Même si il n'était pas prêt, pas sûr, il lui fallait aller. Il avait pendant trop longtemps considéré sa peur et sa lâcheté comme justes, au vu de sa tristesse.

La réflexion qui l'animait actuellement était la suivante : que fallait-il et que ne fallait-il pas dire à Amy. Il ne fallait pas se méprendre, Nicholas n'avait absolument rien contre sa collègue. Mais le simple fait de dévoiler sa vie, et ce qui constituait la plupart de ses pensées actuelles à quelqu'un rencontré seulement il y a quelques mois le rebutait. Il ne pouvait pas l'envisager. Mais le désir de ne pas paraître impoli l'emporta sur sa retenue :


"- Je dois me rendre pour des raisons personnelles en Norvège, visiter ma famille. Le problème est que j'ai là-bas quelques différends avec une personne qu'on ne pourrait pas vraiment qualifier de saine d'esprit, mais par contre, de très puissante. Et je n'ai pour ainsi dire pas beaucoup d'expérience en maléfices et sortilèges. Puisque cela est ta spécialité, pourrais-tu me conseiller l'usage de quelques sorts de défense, les plus efficaces et puissants que tu connaisses ?"

La nervosité se lisait maintenant très clairement sur le visage de Nicholas. Il ne s'agissait pas de montrer qui était le plus fort, mais bien de sauver sa peau.
Reducio
[/u]
Mon dieu mais comment parler de ce retard... Je suis terriblement confus...

Professeur de Botanique
#TeamDistrictSerpentard

Les Cimes de la Nouveauté  PV 

Tranquillement adossée contre le dossier de la chaise, Amy attendit patiemment que la seconde requête de Nicholas lui soit formulée. Au fond d'elle, elle se doutait que la première n'était qu'un prétexte pour la faire venir ici pour une raison plus importante. Néanmoins, elle ne connaissait que très peu le nouveau professeur de Botanique, venu pour remplacer Edern Rhodes qui avait du quitter le château et avec qui elle avait entretenu une relation très cordiale et amicale. Reportant son regard vers son collègue, elle écouta d'une oreille attentive le professeur de Botanique lui énoncer sa requête, ma foi plutôt surprenante. Nicholas devait se rendre de nouveau en Norvège, son pays natal, semblait-il, mais il lui était possible de faire une mauvaise rencontre. Ainsi, la requête de Nicholas visait à ce qu'Amy lui apprenne quelques sorts afin qu'il puisse se défendre si jamais il se retrouvait de nouveau face à ladite personne.

La professeure de Défense contre les Forces du Mal fronça les sourcils. La requête de Nicholas était des plus étranges quoi que logique en même temps. Il avait besoin de se défendre donc il demandait au professeur chargé d'une matière enseignant des sorts de défense de lui donner quelques petites astuces. En même temps, pourquoi se rendait-il seul en Norvège ? Ne pouvait-il pas demander à quelqu'un de venir le chercher ou mieux, de l'accompagner ? Amy décida de ne rien dire, il valait peut-être mieux. Finalement, si Nicholas décidait de se rendre seul en Norvège, c'est qu'il devait bien y avoir une raison. La Directrice de Serdaigle réfléchit rapidement à quelques sortilèges utiles s'il venait à se retrouver face à la personne qu'il ne souhaitait croiser. Certains lui vinrent à l'esprit et elle en fit part à son collègue.


« Mh, c'est une requête un peu étrange, mais si tu en as besoin... Je te conseille donc pourquoi pas un Bloclang, qui permettrait à ton adversaire de ne plus parler et par conséquent de ne plus lancer de sorts, et de finir avec un petit Stupefix, c'est une combinaison qui marche plutôt bien généralement. Sinon, un Confundo qui te laisserait le temps de transplaner ailleurs afin que la personne ne te retrouve pas. Après, si le sorcier est assez puissant pour résister à un Confundo... Dans ces cas là, peut-être l'immobiliser directement avec un Incarcerem, et après faire le bonus Blocang et Stupefix. Après, si duel il devait y avoir, essaies en premier lieu de te protéger avec un Protego Totalum et si ton adversaire utilise de la magie noire, un Protego Horribilis. J'espère pour toi que cela n'arrivera pas... »

Amy fit une petite pause afin que Nicholas ait le temps d'assimiler tous les sorts et combinaisons que la professeure de Défense contre les Forces du Mal venait de lui donner, et une fois qu'il lui semblait que son collègue de Botanique était de nouveau opérationnel, elle continua.


« Après, si vraiment tu veux frapper fort et faire du mal à la personne que tu mentionnes, il y a le Sectumsempra. Néanmoins, et comme les trois autres sortilèges Impardonnables, je te déconseille de l'utiliser. Maîtrises-tu les sortilèges informulés ? Si c'est le cas, utilises plutôt cette technique afin que ton adversaire ne connaisse pas les sorts que tu vas lancer. Et enfin, si tu le peux, munis toi peut-être d'une arme moldue, comme un pistolet ? Bon c'est un peu extrême, je l'avoue, mais tu auras peut-être un moyen de pression supplémentaire ».

Voyant qu'elle avait donné beaucoup d'informations à Nicholas, la Directrice de Serdaigle finit sa phrase et attendit une éventuelle réaction de son collègue.

Reducio
Terriblement désolée pour ce retard ! Je serai plus régulière à l'avenir

Co-fondatrice du club "notre supérieure est tyrannique mais on reste parce qu'on est maso"
"Blblbl" - Sara
Code couleur RPG : brown

Les Cimes de la Nouveauté  PV 

Le front de Nicholas se plissa en voyant son interlocutrice réfléchir. Mais il lui semblait bien que la curiosité d'Amy était peut être le prix à payer pour ne pas être blessé, pour rester en vie. Dans, ce cas, le prix était bien maigre. Respirant un bon coup, et laissant sa collègue songer à sa réponse, le professeur de Botanique laissa son esprit vagabonder. Avait-il finalement vraiment envie d'éviter Andreii ? N'avait-il pas envie de comprendre l'acharnement de son ancien mentor à le retrouver ? Avant de couper les liens avec tout ce qui le rattachait à sa "vie d'avant", il fallait peut être déjà les retrouver, les liens. Jetant un coup d'oeil à travers la fenêtre, il observa un groupe de deuxième année qui essayaient de regarder à travers les vitres épaisses des serres, tentant surement de percer le mystérieux secret de leur programme de troisième année. Détournant le regard, après tout, ils ne faisaient pour le moment rien de mal, il recentra son esprit sur son interlocutrice, qui s'apprêtait à lui dévoiler les éléments de sa réponse.

Nicholas écouta avec attention ce qu'elle disait, mais s'abstint cette fois-ci de prendre des notes, songeant que cette fois-ci, le sujet était assez important pour qu'il retienne tout ce qu'elle lui énonçait. Il réfléchit alors à quelles seraient les possibilités d'utilisation de ces sorts. Il hésita un petit moment avant de décider que le Bloclang n'était peut être pas une bonne idée sur Andreii, qui maîtrisait avec perfection les sortilèges informulés, et qui, si sa mémoire était bonne, n'utilisait presque que ça. Le Stupéfix était une bonne idée, mais il fallait dans ce cas qu'il le prononce assez rapidement pour surprendre son adversaire. Nicholas n'avait jamais été très doué en duel, bien entendu, il connaissait la plupart des sorts d'attaque mais la théorie l'avait toujours plus attiré que la pratique. Puis, Amy proposa pour se défendre, d'utiliser Protego Horribilis, si jamais il se retrouverait confronté à de la magie noire. La commissure des lèvres de Nicholas tressaillit légèrement, comme pour esquisser un sourire las, lorsqu'elle lui souhaita de cependant ne pas se retrouver confronté à une telle situation. Sait-on jamais. Ils abordèrent finalement le sujet des sortilèges impardonnables et du Sectumsempra. Nicholas rebutait à utiliser ce genre de sort, son désir premier n'était pas d'attaquer, mais de se défendre. Il était toutefois vrai qu'en cas de nécessité, ces maléfices pouvaient se révéler très utiles. Avec sincérité, Nicholas répondit à sa collègue
:

"- Protego Horribilis, je n'y aurais pas pensé, merci beaucoup."


Toujours en acquiesçant, il esquissa l'ombre d'un sourire et continua :


"- J'admet volontiers que ma requête est pour le moins étrange, en effet. Mais sois certaine que tes conseils me sont très précieux. L'idée du pistolet est bonne mais la personne que je ne...souhaite pas croiser est d'une grande puissance, mieux vaut ne pas l'avoir à dos, et disons que involontairement c'est ce que j'ai fait."

Son sourire se transforma en une grimace désolée. Il ne souhaitait pas ennuyer Amy avec sa vie, et encore moins que la conversation ne dérive jusqu'aux raisons l'ayant poussé à venir s'installer en Angleterre.


"- Je suis navré de t'avoir fait venir ici, j'aurai dû me déplacer, je suppose que le climat de Noël n'est point agréable, surtout dans le parc."


Noël approchait déjà à grand pas, et si l'on tournait la tête, on pouvait apercevoir les immenses sapins qui, lévitant, entraient avec douceur dans le hall d'entrée, ayant comme destination la Grande Salle, ou bien la Salle de Bal.

Professeur de Botanique
#TeamDistrictSerpentard

Les Cimes de la Nouveauté  PV 

Nicholas finit par répondre rapidement à sa collègue, en la remerciant pour le Protego Horribilis. Intérieurement, Amy se demandait quel genre d'ennemi pouvait avoir un professeur de Botanique qui, de surcroît, ne semblait pas beaucoup utiliser la magie. Sa curiosité voulait prendre le dessus, mais la professeure de Défense contre les Forces du Mal ne dit rien. Elle ne connaissait que très peu son collègue et la curiosité, bien ou mal placée, d'ailleurs, pouvait lui porter préjudice pour l'avenir. Nicholas expliqua par la suite que les conseils d'Amy lui seraient précieux, et cette dernière ne put s'empêcher de lui sourire sincèrement. Elle aimait beaucoup les compliments, de quelque manière que ce soit, et entendre que ce qu'elle avait pu dire pourrait aider son collègue la mettait en joie.

La suite des paroles de Nicholas fit perdre le sourire à Amy. La situation avait du être très compliquée pour son collègue de Botanique, et les raisons de son arrivée en Angleterre ne devaient pas être des plus joyeuses. La professeure de Défense contre les Forces du mal lui fit une petite moue compatissante, avant que la conversation ne dérive sur la venue d'Amy dans le bureau du professeur de Botanique. En effet, et comme elle l'avait fait savoir de façon humoristique à son arrivée, la température n'était pas des plus agréables. Cela faisait environ deux ans qu'Amy était arrivée en Ecosse et elle avait encore du mal à s'habituer à la neige et au vent glacial. Aux Etats-Unis et dans l'état où elle vivait avant, la neige n'était là qu'à titre exceptionnel, et lorsqu'elle savait que cela allait arriver, Amy prenait le soin de descendre dans le sud pour quelques vacances au chaud bien méritées.

Elle finit par reprendre la parole à la suite de son collègue.


« Ne t'en fais pas, la cheminée est allumée dans ma chambre. Une fois notre entrevue terminée, je rentrerai aussi vite que possible pour profiter de la chaleur du feu. Ca ne m'a pas dérangée de venir, loin de là »

Amy pouvait presque entendre les boules de neige voler vers les élèves faisant une bataille. Rien de tel pour attraper la grippe, selon elle, mais les élèves de Poudlard qui vivaient déjà en Angleterre devaient sûrement être plus résistants au froid qu'elle. Elle estimait que le rendez-vous avec Nicholas était terminé et Amy esquissa un mouvement pour se lever de sa chaise.

« Souhaites-tu connaître d'autres choses par rapport aux sorts de défense ? Si jamais rien ne te viens sur le moment, tu sais où me trouver. Je te dis à bientôt ? »

Co-fondatrice du club "notre supérieure est tyrannique mais on reste parce qu'on est maso"
"Blblbl" - Sara
Code couleur RPG : brown

Les Cimes de la Nouveauté  PV 

Dans quelques jours, le parc serait blanc, c'était certain. La fenêtre, que Nicholas avait pourtant refermée depuis déjà une trentaine de minutes, avait gardé la trace floue de sa main, comme un dessin sur la vitre. Cette main, qui reposait désormais sur l'accoudoir de l'une des chaises sur lesquelles les deux collègues étaient assis, était encore froide. ce serait le premier hiver de Nicholas à Poudlard. Enfin une saison avec un climat et des températures un minimum habituel pour lui. Un air de déjà vu. Bien que le petit hiver d'Angleterre soit bien pâle, auprès de la glaciale Norvège. de légers flocons de neige tournoyaient à présent vers le sol dans un bal endiablé. Bal. Poudlard organisait un bal. Nicholas avait aperçu les affiches en se rendant dans la Grande Salle le matin précédent. Toutefois, et jusqu'à preuve du contraire, il n'y avait pas attaché d'importance particulière. Un bal ? Avec une cavalière ? Après la mort de Sigrid ? C'était dérisoire. Cependant, si on considérait ne serait-ce qu'un peu plus profondément le sujet, il y aurait plusieurs avantages à se rendre à ce...bal. Premièrement, si Nicholas souhaitait s’accommoder un minimum à la vie dans cet établissement, établir des relations amicales, ou tout au moins cordiales, avec un ou deux professeurs serait appréciable. De plus, bien qu'il ne soit absolument pas le premier à se soucier de l'opinion publique autour de lui, il ne souhaitait pas faire monter les ragots. il s'imaginait très bien les journaux des quatre maisons commentant son absence au bal : "A peine arrivé et déjà absent". Et il ne serait décemment pas acceptable d'arriver seul au bal. le seul ennui était que, compte tenu de sa très récente arrivée, Nicholas ne connaissait absolument personne. Mais ce serait cependant l'occasion d'entamer une relation cordiale avec une de ses collègues. Et pourquoi pas Amy ? Elle semblait gentille, l'avait aidé pour quelque chose qui lui serait plus que précieux. Avait-il besoin d'une cavalière ayant plus que cela ? Il ne cherchait pas l'amour après tout.[/i]

Bien qu'un peu trop distraitement en raison de ce qui lui trottait dans la tête depuis quelques minutes, Nicholas écouta la réponse de son interlocutrice. Il fut soulagé cependant de constater que cela ne lui avait pas provoqué une trop grande souffrance que de traverser le parc enneigé pour lui parler. Peut-être aurait-il été plus correct qu'il se déplace de lui-même. Mais enfin, ce qui était fait était fait. Lorsqu'elle amorça le geste de s'en aller, Nicholas réfléchit rapidement à la manière dont il allait aborder le sujet : devait-il se justifier ? Disons simplement que les demandes dénuées d'amour n'étaient point la spécialité de l'homme. Alors qu'Amy allait visiblement partir, il prit la parole :

"- Dis-moi Amy, as-tu entendu parler de ce bal, organisé pour Noël ? Je me demandais, puisque je connais très peu de monde ici, si tu accepterai de venir avec moi. Ce serait l'occasion de faire connaissance. En tant que collègues j'entends bien.

Piètre demande soit disant passant, mais il espérait simplement que la forme ne lui passerait pas l'envie de l'y accompagner. Il faut dire que se justifier en disant qu'on connaissait peu de monde... Cela pouvait passer pour un choix par dépit, alors que son intention était bien loin de là. Attendant la réponse de sa collègue, Nicholas jeta de nouveau un coup d'oeil vers la neige qui tourbillonnait encore plus violemment que quelques minutes plus tôt. Nicholas se sentait enfin chez lui.

Professeur de Botanique
#TeamDistrictSerpentard

Les Cimes de la Nouveauté  PV 

Il lui semblait que Nicholas allait prendre la parole pour répondre à la question d'Amy, alors cette dernière se rassit, attendant de voir s'il souhaitait lui demander autre chose. Ce fut le cas, puisque le professeur de Botanique lui parla du futur bal de Noël, en lui demandant si elle souhaitait s'y rendre avec lui en tant que collègues. La professeure de Défense contre les Forces du Mal tiqua légèrement sur les derniers mots, car pour elle, il lui semblait évident que si elle se rendait au bal, c'était uniquement entre collègues et pas autre chose.

Amy s'était déjà rendue au bal, et il s'avérait que c'était également avec un professeur de Botanique, Edern Rhodes. Les deux collègues s'étaient beaucoup amusés et la soirée avait été des plus agréables. Les discussions venaient naturellement et Edern était passé du statut de simple collègue à... Ami. Malheureusement, le professeur avait du quitter le château et Nicholas l'avait remplacé. Ainsi, Amy ne vit aucun inconvénient à accepter sa demande. Dans tous les cas, si elle n'avait pas de cavalier, elle ne se rendrait probablement pas au bal.


« Ce serait avec plaisir. Pour le tournoi des Trois Sorciers, l'an dernier, il y a eu un bal également, et il était vraiment bien. Je pense que celui-ci sera tout aussi amusant ! »

Maintenant, il lui semblait que le moment était propice à quitter le bureau de son collègue. La neige tombait toujours mais Amy se dépêcherait afin d'avoir froid le moins longtemps possible. La professeure de Défense contre les Forces du Mal se leva de sa chaise et remit son manteau. Elle n'avait pas encore quitté le bureau mais elle regrettait déjà la chaleur qui se dégageait de la cheminée. Si elle courait dans le Parc, elle pourrait se réchauffer plus vite. Amy remercia son collègue pour l'invitation, puis prit congé.

La Directrice de Serdaigle sortit du bureau de Nicholas et quelques pas plus tard se retrouva dans le froid glacial écossais. Ses jambes se mirent à courir toutes seules, pressées elles aussi de rentrer dans la chaleur du château Poudlard. Manquant de tomber plusieurs fois, Amy finit par atteindre le Hall d'Entrée, frigorifiée. Mon royaume pour une tasse de breuvage brûlant. La professeure passa rapidement en cuisine afin de récupérer un chocolat chaud brûlant et le transporta magiquement jusqu'à sa chambre, où elle s'assit devant le feu qui crépitait. Vivement la fin de l'hiver et le retour des beaux jours.


Reducio
Fin du RP pour ma part !

Co-fondatrice du club "notre supérieure est tyrannique mais on reste parce qu'on est maso"
"Blblbl" - Sara
Code couleur RPG : brown

Les Cimes de la Nouveauté  PV 

Nicholas observa sa collègue pendant une brève seconde, une certaine gêne présente sur son visage sculpté. Inviter sa collègue alors que, ne nous mentons pas, il ne la connaissait ni d'Eve ni d'Adam, était en soit un effort surhumain pour lui, l'associable de service. Mais c'était là une manière de remercier sa collègue pour ces conseils, bien qu'une invitation au bal de Noël ne soit rien à côté du service qu'elle lui rendait. Il était aussi évident qu'il ne tenait pas particulièrement à se prendre un refus par sa seule connaissance du tout Poudlard. Plissant légèrement les lèvres, il attendit la sentence. Fort heureusement, Amy ne semblait pas être déjà accompagnée et accepta avec empathie la demande du norvégien. Nicholas s'autorisa un bref sourire et la remercia encore une fois pour sa visite. Au fond de lui, Nicholas savait bien que malgré les excellents conseils en matière de sorts défensifs et offensifs qu'elle lui avait prodigués, si par le plus grand des malheur il venait à croiser Andreii, il n'aurait aucune chance contre la haine de l'homme, aussi âgé soit-il. Cependant, le simple fait d'avoir un semblant d'espoir et de confiance le poussait encore plus vers l'idée d'une visite dans son pays natal. Amy se leva, décidant probablement de rejoindre le chaud et confortable château. Souriant, il s'excusa encore une fois de l'avoir forcé à traverser le parc désormais agité par de brusques rafales. Les quelques élèves encore présents sur l'herbe, emmitouflés dans de chaudes écharpes, se mouvaient rapidement pour ne pas attraper froid. On voyait leurs silhouettes disparaître de temps à autre dans ce brouillard immaculé. Nicholas lui ouvrit galamment la porte et la laissa sortir. Il la regarda une seconde disparaître dans l'épais paysage puis rentra dans son bureau de nouveau. Il resta une seconde en flottement ne sachant pas trop que faire, corriger des copies ? Ecrire un cours ? Lire ? Il se décida finalement à trouver le cadeau de Noël qui permettrait de réellement exprimer sa gratitude à la Professeure de Défense contre les Forces du Mal. Il dut rester dix minutes dans son bureau avant de comprendre qu'au milieu de tous ses papiers et du bruit du vent qui tambourinait sur les vitres, il ne parviendrai pas à se concentrer. Il se décida finalement à se rendre dans la serre la plus éloignée du parc pour réfléchir en toute tranquillité.
Sortant avec rapidité de son bureau, Nicholas claqua la porte. Le lourd battant frissonna de gauche à droite quelques secondes avant de s'immobiliser parfaitement et de faire retrouver à ce lieu sa quiétude habituelle.


Reducio
Absolument navré du retard, merci pour ce RP !

Professeur de Botanique
#TeamDistrictSerpentard