Botanique

Inscription
Connexion

Corvées de Week-End  PV 

Tu avais passé une bonne partie de la matinée à ramasser des vers de terres au bord du lac. Ton seau à moitié plein pesait lourd dans tes bras, mais c'était pour la bonne cause. Du moins, c'est ce que tu te répétais mentalement alors que tu effectuais à présent le trajet inverse à celui que tu avais fait deux heures plus tôt.

Les serres de botanique étaient encore loin, mais tu ne faiblissais pas à la tâche et tu te demandais même comment allait se poursuivre ta matinée. Il n'était que neuf heures du matin après tout et il y avait encore tant à faire.

Le visage tordu par l'effort, tu arrivas finalement après dix minutes de trajet, à destination. Ta main te brûlait à cause de ton lourd fardeau. Tu étais encore petite et le seau pesait lourd dans tes bras.
Tu décidas d'ouvrir la porte et de prendre ce dernier dans tes bras, le serrant contre ton corps pour finir de le transporter.

Les quelques derniers mètres furent une vrai torture, mais finalement, tu les parcourus rapidement et déposas enfin ta charge sur l'une des tables de travail de la serre. Enfin arrivée au bout du chemin, tu t'étiras en reprenant ton souffle à grande bouffée d'air avant de soudainement t'apercevoir que … Tu n'étais pas seule…

Tu devins alors rouge et repris immédiatement contenance, arrangeant tes habits rapidement avant de te souvenir que tu portais des bottes en caoutchouc ce qui n'était pas le top niveau vêtement :

"Oh bonjour …"

Tu ne t'attendais pas à trouver quelqu'un aussitôt dans les serres de botaniques. Un premier regard vers elle te fit deviner qu'il s'agissait d'une élève de Serpentard et tu l'avais déjà croisée dans les couloirs, mais tu n'avais pas de cours en commun avec elle ce qui faisait que son nom t'était inconnu. Un mince sourire à son intention se dessina sur ton visage alors que tu l'observais. Le silence pouvait vite devenir dérangeant, alors, tu pris la parole la première pour engager la discussion avec elle. Juste histoire de briser la glace :

"Tu es venue faire tes corvées aussi ?"

Tu attrapas une nouvelle fois le seau juste après avoir repris ton souffle et le ramena vers la jeune fille. Tu avais choisi cette partie la des corvées demandées par la prof de botanique, mais la jeune fille avait dû en choisir une autre. Ou alors elle était peut-être seulement venue ici pour réviser en vue des examens qui approchaient à grands pas.

Alors que tu t'approchais d'elle pour déposer le seau dans la zone adéquate à cela. Tu croisas son regard, puis, intriguée par ce qu'elle faisait, tu demandas :

"Je peux te regarder faire ?"

Le Poufsouffle est Méchant, Le Poufsouffle est Sournois ! Le Poufsouffle Mord, griffe ! Il a les crocs !
2eme Année RP - 5ème Année Devoirs

Corvées de Week-End  PV 

   Le soleil illuminait le parc en ce mois de Juin. Fidèle à elle même, Diana s'était levée dès les premiers rayons de soleil ayant pour objectif de profiter un peu de la chaleur estivale pendant cette période d'examens où elle passait plus de temps enfermée dans sa salle commune sombre et humide que dehors à profiter du beau temps.

   Elle s'habilla silencieusement afin de ne pas réveiller ses camarades de dortoir qui dormaient encore profondément. Dans la Grande Salle, elle attrapa trois toasts et prit la direction des serres de Botanique.
  
   Diana les avait toujours admirées. Magiques étaient les innombrables fleurs et plantes semblant vouloir s'échapper. Magique était la vie qui inondait chaque parcelle de ce lieu. Magique était la nature, d'avoir doté Diana d'yeux pouvant admirer la beauté si simple de ce lieu.

   Elle posa son sac avec ses manuels par terre afin de soulager ses épaules et s'assit dans la terre, tout en faisant attention à n'écraser aucune plante au passage. Elle posa ses mains sur le sol et regarda une petite coccinelle lui grimper sur la main.

   - Coucou toi ! Comment je vais t'appeler ? Lucette ? Ça ta va ?

   La coccinelle s'envola pour venir se poser sur sa cuisse. Elle la regarda en souriant, et sortit son livre intitulé : Symbolique des fleurs. Elle l'ouvrit et passa son doigt sur les images. Toutes ces couleurs... C'était magnifique, trouvait-elle. Elle soupira et se leva, regardant tous les plants. Elle caressa une fleur rouge, qui ressemblait très fortement à une rose. 

   - Oh bonjour…

   Diana se retourna précipitamment et ses yeux tombèrent sur une jeune fille de première année. Elle la fixa, ses deux yeux tout ronds, ne s'attendant pas à avoir de la compagnie.

  - Tu es venue faire tes corvées aussi ?
  - Mes corvées ? Je n'ai pas de corvées...

   La jeune fille s'approcha d'elle. Diana resta statique, se demandant ce qu'elle faisait et pourquoi est-ce que elle lui parlait de corvées. Était-ce dû au seau qu'elle portait ? 

  - Je peux te regarder faire ?

   Faire quoi ?
  
  - Mmmh. Si tu veux.

   Diana se demanda ce qu'elle avait de si intéressant pour qu'une inconnue daigne de s'approcher d'elle. Était-ce dû à une popularité grandissante depuis le tournoi ? Mais peut-être la jeune fille restait indifférente aux événements concernant la délégation chinoise. Peut-être était-elle simplement sociale, elle. Désormais intimidée par cette présence inattendue, elle tenta de rester naturelle mais ses gestes étaient crispés. Elle continua à regarder les fleurs, redressant les piquets de l'une, arrosant une autre. Elle se tourna vers le fille et lui adressa un petit sourire timide. Diana avait beau être connue au sein de Poudlard, elle n'en restait pas moins timide.

# Le monde est notre échiquier, et toi, un pion de ma volonté.
# Troisième année RPG

Corvées de Week-End  PV 

Pas de corvées donc… Qu'elle chance elle avait celle là. Tu l'observas un moment, affichant un sourire pour essayer de la mettre à l'aise, mais ton expression changea bien vite en observant le comportement de la Serpentard. Elle sembla comme inerte et t'observa longuement sans rien dire d'une façon presque… Dédaigneuse. Tu finis par te montrer intimidée et cela te fit rougir, malgré tout, tu t'approchas pour observer ce qu'elle faisait.

Rougissant de plus en plus, tu te demandas rapidement si ta proposition de regarder ce que faisais la jeune fille était véritablement la bienvenue. Surtout, qu'en finalité, elle ne semblait pas faire grand-chose.
Tu remarquas vite que ta présence semblait plus dérangeante pour elle qu'autre chose et cela te fit te sentir mal à l'aise, alors, après quelques minutes sans qu'aucune parole ne soit prononcée de l'un, comme de l'autre côté, tu reculas d'un pas :

"Je te dérange en fait… donc … Je vais te laisser ! J'ai du travail de toute façon !"

Et sans vraiment attendre plus de sa part, tu fis demi-tour et, portant une nouvelle fois ton lourd fardeau, tu te dirigeas vers l'endroit ou le professeur de botanique stockait le fumier composait essentiellement de … Crottes de Veaudelune et bouses de dragon. L'odeur n'était pas des plus agréable, mais étrangement, elle n'était pas non plus si désagréable que cela. Elle te faisait penser à l'odeur de l'écurie ou ta jument se reposait parfois lors des longues nuits d'hiver dans ton Écosse natale.

Un soupir de béatitude t'échappa d'entre les lèvres à cette simple pensée et tu entrepris de soulever ton seau pour le verser sur le tas.

Tout cela c'était sans compter sur cette malheureuse feuille de Figuier d'Albanie qui glissa malencontreusement sous ta chaussure. Un grand fracas s'en suivit et en moins de temps qu'il ne le faut pour le dire, tu te retrouvas, les fesses aux sols et des vers de terre-pleins les cheveux, mais également autour de toi.

Tout ton beau travail était parti en lambeaux en l'espace de quelques secondes et d'une malheureuse chute providentielle et outre cela et le fais que ton bassin te faisait désormais assez mal, tu éprouvas immédiatement une gêne sans fin de te retrouver dans une telle position.

Le Poufsouffle est Méchant, Le Poufsouffle est Sournois ! Le Poufsouffle Mord, griffe ! Il a les crocs !
2eme Année RP - 5ème Année Devoirs

Corvées de Week-End  PV 

   Diana continuait sa tâche, redressant les différentes fleurs. La présence de la jeune fille la mettait mal à l'aise, non pas que Diana avait quelque chose contre elle, mais c'était surtout le fait de sentir observée qui la gênait. 

   Elle stoppa donc ses mouvements et se tourna vers elle, dans l'idée de peut-être, discuter un peu. Après tout, si elle était dans les Serres de Botanique, c'est qu'elle devait apprécier la nature. Mais alors qu'elle allait ouvrir la bouche, celle-ci dit :

   « Je te dérange en fait… donc… Je vais te laisser ! J'ai du travail de toute façon ! »

   Diana la regarda partir, étonnée de sa réaction. Avait-elle tant montré que cela son malaise d'être observée ? Mais cela ne voulait pas dire qu'elle ne voulait pas discuter avec elle, voire même sympathiser... La jeune fille fit demi-tour et se dirigea vers le fond des Serres. La jeune Serpentard la suivit des yeux quelques instants, puis, décida de retourner vaquer à ses occupations. Néanmoins, elle s'en voulait quelques peu d'avoir pu paraître désagréable avec la fille. C'était vrai qu'elle ne lui avait rien fait et elle aurait pu accepter sa présence avec plus d'enthousiasme. Mais désormais, c'était trop tard. Elle était partie ailleurs et Diana se voyait très mal aller la voir pour s'excuser. Ce n'était pas dans ses mœurs de se faire pardonner de toute façon. Alors elle bougea de manière à pouvoir voir la fille. Ainsi, peut-être trouverait-elle une autre occasion de discuter Botanique avec elle...

   Soudain, alors que la jeune fille avait baissé les yeux quelques instants pour regarder les plantes, un grand fracas la fit sursauter. Elle releva la tête et vit la jeune fille de tout à l'heure par terre, des vers pleins les cheveux. Diana eut un sourire qui ne se voulait pas moqueur mais surtout car elle trouvait que la chute avait quelque chose de comique. Mais lorsqu'elle vit son expression, elle s'en voulut un peu et se dirigea vers elle.

   Arrivée à son niveau, elle lui demanda :

   « Ça va ? »

   Elle lui tendit une main secourable dans l'idée de l'aider à se relever de cette position inconfortable. Diana aperçut un ver qui remua dans ses cheveux. Elle réprima un frisson de dégoût, il n'aurait pas été très sympa de se moquer ouvertement.

   « Tu veux peut-être un peu d'aide pour tout ramasser... »

# Le monde est notre échiquier, et toi, un pion de ma volonté.
# Troisième année RPG

Corvées de Week-End  PV 

Se casser la figure de la sorte n'avait rien d'agréable, et cela, autant pour le moral que pour le physique. Ton arrière-train criait de douleur tandis que ton moral lui … Et bien, il avait pris un petit coup au passage. Oh bien entendu, rien d'insurmontable pour toi. Ton amour-propre serait disons vexé et gêné pour au moins dix minutes… Peut-être un peu plus si quelqu'un t'avait vue produire cette chute mémorable mais bon … Le problème à l'heure actuelle, outre tes petits soucis, était cette histoire de vers de terre. Les ramasser n'était déjà pas franchement quelque chose de plaisant. Se retrouver avec une ribambelle de ces créatures dans les cheveux n'était franchement pas une partie de plaisir disont … Mémorable.

Tu plissas légèrement les yeux et fis une sacrée grimace pour t’éviter de fondre en larme jusqu’à que soudainement, une voix t’interpelle avec douceur. C’était la jeune fille de serpentard à qui tu avais parlé quelques secondes plus tôt. Accroupis à côté de toi, elle te proposait de l’aide pour ramasser tout le bazar que tu avais répartie autour de toi. Soudainement honteuse, tes joues prirent une jolie couleur cramoisies alors que tu baissais timidement les yeux. Il te fallut quelques secondes supplémentaires avant de consentir en lâchant un petit :

"Oui … S'il te plait …"

Tu attrapas alors sa main pour t'aider à te remettre debout avant d'observer tout ce qui était tombé par terre autour de toi. Tu avais encore des vers dans les cheveux et sur tes habits alors, tu te secouas légèrement pour tout faire tomber par terre. Cette situation était de plus en plus désagréable. Frémissant légèrement, tu finis par t'accroupir en compagnie de la jeune fille pour commencer à remettre de l'ordre dans tout cela. Ramassant un à un les vers de terre, tu te sentais super mal vis-à-vis de cette situation alors… d'une toute petite voix :

"Je suis désolée…"

Le Poufsouffle est Méchant, Le Poufsouffle est Sournois ! Le Poufsouffle Mord, griffe ! Il a les crocs !
2eme Année RP - 5ème Année Devoirs

Corvées de Week-End  PV 

   Il ne fallut que quelques secondes à la jeune fille pour accepter son aide. Diana lui adressa un petit sourire, discret comme à son habitude. Ses yeux ne pouvait s'empêcher de la dévisager dans cette situation si inconfortable. Ses cheveux et sa blouse étaient encore couverts de vers. Les joues de la Poufsouffle avaient pris une teinte cramoisie mais la Serpentard n'y fit pas vraiment attention et l'aida à se relever. Elle se secoua et Diana vit des vers tomber par terre. Polie, elle essaya de ne pas faire trop de grimaces. Les plantes, elle adorait ça mais les vers de terre... c'était moins son truc, il fallait le dire.

   Elle s'accroupit donc à ses côtés afin de l'aider à ramasser les vers. Les prenant du bout des doigts, elle se dépêchait de les jeter au plus vite dans le seau. Mais alors que Diana regardait l'une des créatures frétiller par terre, se demandant comment elle allait l'attraper, la jeune fille lui présenta des excuses. Pour quoi, au juste ? Pour avoir été si ridicule ? Diana haussa les épaules. Elle ne lui en voulait pas. Soudain, elle se rappela de la présence d'une Bullebaveuse  dans sa poche. Peut-être cela lui ferait-il plaisir ? 

    « T'inquiètes. Tiens, ça t'intéresse une bullebaveuse ? »

   Elle la lui donna sans plus attendre. 

    « Heu... Je m'appelle Diana et toi ? »

   C'était dit sur un ton un peu hésitant, en réalité, Diana ne savait pas vraiment comment se comporter avec elle. De toute manière, elle n'avait jamais été très douée en relation humaine... 

# Le monde est notre échiquier, et toi, un pion de ma volonté.
# Troisième année RPG

Corvées de Week-End  PV 

Les joues toujours aussi rouge, tu n'hésitas pas à te plonger dans le ramassage des vers de terres échoués sur le parquet de la serre pour éviter de croiser le regard de ta camarade. Malgré tout cela, cette dernière montra une certaine bienveillance avec des paroles rassurantes, et même la présence d'un bonbon opportun dans cette situation. Poliment, mais malgré tout, toujours aussi gêné, tu pris délicatement la friandise entre tes mains :

"Merci …"

Tu déchiras l'emballage et la portas à ta bouche, savourant le sucre de cette dernière et surtout, en profitant pour chasser de ton esprit ces minutes terriblement gênantes. Tu t'attelas alors à ramasser les derniers fuyards qui gigotaient frénétiquement sur le sol. Les mettant une nouvelle fois dans le seau, tu terminas de tous les ramasser tout en répondant à sa question :

"Mon nom est Cassandre …"

Puis, sans attendre plus, tu te redressas et attrapas la poignée du sceau avant de verser ce dernier dans le compartiment à compost. L'effort fait, tu posas le sceau à terre, puis passas le revers de ta main sur ton front. Pour effacer une trace de sueur. Ton regard se balada alors sur l'ensemble de la serre et tu soupiras avant de tourner les yeux vers Diana :

"J'aime bien cet endroit ! On y respire au moins ! Mais j'ai hâte de pouvoir aller voir les autres serres ! Il paraît qu'il y a de nombreuses plantes médicinales, mais le professeur Chapman les gardes sous clé, car elles sont très précieuses !"

Tes yeux se tournèrent une nouvelle fois vers l'extérieur de la serre ou tu poussas doucement ta main sur l'un des carreaux :

"Nous avons une petite serre à la maison … Mes parents sont médicomages et aiment bien avoir certaines plantes rares pour la conception des potions de leurs patients… Mais je sais qu'ici, il y en a des encore plus rare ! J'ai vraiment hâte de les découvrir !"

Tu fermes les yeux quelques instant pour te remémorer tout cela avant de demander non sans une certaine curiosité dans la voix :

"Tu faisais quoi ici toi ?"

Tu aimais bien venir ici et tu demandais bien ce que la jeune femme pouvait faire également, n'ayant jamais eu l'occasion de la croiser auparavant.

Le Poufsouffle est Méchant, Le Poufsouffle est Sournois ! Le Poufsouffle Mord, griffe ! Il a les crocs !
2eme Année RP - 5ème Année Devoirs

Corvées de Week-End  PV 

   La première année prit le bonbon entre ses mains, et l'engouffra sans attendre dans sa bouche. Et tout de suite après, elle ajouta que son prénom était Cassandre. Diana n'avait jusqu'à lors connu personne portant ce prénom qu'elle trouvait étrange, d'autant plus lorsque l'on prenait en considération sa signification mythologique. La deuxième année chercha une phrase à répondre mais avant qu'elle n'en trouve une convaincante, Cassandre s'était levée pour déverser son seau dans le compost. Diana était contente que tous les vers soient ramassés, l'idée de toucher à nouveau ces bêtes répugnantes la dégoûtait. Elle se leva et épousseta sa robe, et alors qu'elle allait prendre congé de la première année - ne trouvant rien à ajouter, Cassandre prit la parole :

   -  J'aime bien cet endroit ! On y respire au moins ! Mais j'ai hâte de pouvoir aller voir les autres serres ! Il paraît qu'il y a de nombreuses plantes médicinales, mais le professeur Chapman les gardes sous clé, car elles sont très précieuses ! Nous avons une petite serre à la maison… Mes parents sont médicomages et aiment bien avoir certaines plantes rares pour la conception des potions de leurs patients… Mais je sais qu'ici, il y en a des encore plus rare ! J'ai vraiment hâte de les découvrir !

   Alors comme ça elle aussi était éprise de Botanique ? Diana avait trouvé une semblable ! Elle oublia toute possibilité de partir et regarda sa camarade dans les yeux, ses pupilles pétillantes d'excitation :

   - Tes parents sont médicomages ? La chance ! Les miens sont au ministère de la magie, je sais plus trop dans quelle section... 

   Elle marqua une pause et son regard s'arrêta sur son blason. Cassandre était donc à Poufsouffle, une maison qui, si elle se rappelait bien, aimait en général tout ce qui touchait à la nature.

   - Moi aussi j'aime beaucoup la Botanique. Je viens parfois ici parce que j'aime bien regarder les plantes - surtout magiques. Je les trouve passionnantes !

   Elle lui adressa un grand sourire.

   - Et toi ? Tu viens souvent ici ? Ou c'était jute exceptionnel ? C'est drôle que on se soit jamais croisées !

   Diana trouvait à Cassandre un côté sympathique - mais c'était sûrement en raison de son intérêt pour les plantes. Néanmoins la jeune fille l'imaginait déjà comme une potentielle amie, avec qui elle pourrait discuter de sa passion sans retenue.

# Le monde est notre échiquier, et toi, un pion de ma volonté.
# Troisième année RPG

Corvées de Week-End  PV 

À la demande de la jeune fille, tu secouas positivement la tête avant de lui donner de plus amples explications :

"Oui ! Ils travaillent tous les deux à Sainte-Mangouste ! Papa est en pédiatrie et maman est plus centrée sur les maladies et poisons ! C'est assez particulier, mais j'aime beaucoup leur travail … "

La fin de ta phrase resta en suspend, car bien évidemment, en évoquant tes parents, tu ne pouvais t'empêcher de penser à tout ce qui avait un lien à leurs absences trop fréquentes justement à cause de leur travail. Tu soupiras faiblement avant de t'accroupir proche d'un figuier d'Abyssinie qui avait pour sa part retrouvait un certain feuillage. Puis, redressant légèrement le visage vers la serpentard, tu affichas un petit sourire :

"Je n'ai pas trop l'occasion de venir comme je ne suis qu'en première année ! C'est plutôt très contrôlé pour nous de venir dans les serres, car il y a des objets dangereux et … Des plantes qui peuvent le devenir. En général, il faut une autorisation. Le professeur Chapman nous à demandé à tout au début de l'année de faire au moins une fois un petit travail sans danger pour le cours de botanique afin de l'aider…"

Tu lanças un regard sur le tas de compost dans lequel tu venais de déverser tes vers de terres et la mine légèrement écœuré, tu avouas :

"J'ai choisi d'aller ramasser les vers de terre !"

Puis, laissant tes fesses retombées une nouvelle fois sur le plancher de la serre, tu approchas à toi le figuier pour l'observer de plus prêt avant de poursuivre :

"J'espère que l'année prochaine, j'aurais le droit de venir plus souvent ici ! Ça m'intéresse d'en apprendre plus sur les plantes et puis … C'est pas vraiment une contrainte ! J'aime bien en parler ! Avec ma nourrice, nous adorons aller ramasser les champignons ! J'espère qu'un cours sera consacré à cela dans les prochaines années scolaires ! Oh et aussi aux plantes aquatiques !"

Avec le grand lac à coté, nul doute qu'il y avait de quoi apprendre ! Tu te demandais bien si la professeur vous amènerait un jour à faire un tour dans les profondeurs du lac pour pouvoir observer des spécimens dans ce dernier… C'était une perspective pour le moins réjouissante…

"Tu es aussi en première année ? " Demandas-tu sans prévenir le moins du monde la jeune fille.

Elle ne semblait pas beaucoup plus âgé que toi.

Le Poufsouffle est Méchant, Le Poufsouffle est Sournois ! Le Poufsouffle Mord, griffe ! Il a les crocs !
2eme Année RP - 5ème Année Devoirs