Botanique

Inscription
Connexion

L'agression de l'Attrape-Cheveux  PV Athalée D. 

Image

June, 2043


Assis en tailleur au frais devant la première serre, celle qui servait de salle de classe pour les étudiants de première année, le petit sorcier expérimentait sur une petite plante dont il avait découvert l'existence en faisant des recherches pour un devoir de Botanique. Le sol froid conjurait avec l'air ambiant, qui l'avait d'ailleurs obligé à déboutonner le premier bouton de la chemise de son uniforme au niveau du col, puis desserrer sa cravate aux couleurs des Poufsouffle, avant de finalement retrousser ses manches. Elian avait donc de nouveau adopté sa tenue de trader surbooké, et de la sueur commençait à perler au niveau de ses tempes. Le devoir qu'il réalisait consistait à proposer à son professeur des espèces originales pouvant éventuellement avoir leur place dans les serres du château, et le petit sorcier avait réussi à convaincre son père de lui envoyer l'échantillon d'une Attrape-Cheveux, trouvée dans un marché non loin du Chemin de Traverse. Il voulait tester ses propriétés magiques afin de la décrire au mieux, malgré le temps caniculaire de cette journée du mois de juin. Les cheveux dissimulé sous sa casquette au blason du blaireau, il risquait à priori peu de choses devant la petite plante mouvante, qui était apparemment affamée. Le Poufsouffle avait apporté divers ingrédients et outils, étalés sur les dalles du sol, tels que des brins d'herbes, des épis de maïs, des cheveux de Gnomes et divers échantillons capables d'attirer la curiosité de la plante.

Elian remplissait des cases sur sa feuille de parchemin, sa plume s'accélérant par moments malgré le manque de fluidité de ses gestes, en partie à cause de ses gants protecteurs, puis il reprenait d'un seul coup son immobilité tandis que la fleur centrale de l'Attrape-Cheveux tournait sur elle-même ou bien ouvrait son centre pour recracher tout ce qui ne ressemblait pas assez à des cheveux de sorciers. Des groupes d'enfants et d'autres curieux défilaient dans les serres, notamment aux fins d'heures de cours, mais le silence revenait systématiquement, même si l'on entendait parfois le son du frémissement des feuilles à l'intérieur de la baie vitrée sur laquelle il était adossé, ou bien le bruit de l'eau arrosant magiquement les résidentes. En fin d'après-midi, le garçon avait fini par s'étaler sur une surface assez phénoménale, mais toujours motivé à découvrir tous les secrets de l'étrange plante exotique.

Il arriva un moment où il avait épuisé toutes les options pour sa série de tests, et alors qu'un groupe de sa promotion sortait de la serre 1, une idée mûrit dans son cerveau un peu catatonique. L'une des seules élèves dont il connaissait le nom dans le groupe des Serpentard passa la baie vitrée, il décida alors de l'appeler, persuadé que c'était une bonne idée - et espérant ne pas rameuter les amis de la fille en même temps :
« Athalée ! Viens voir ! » Elian ne connaissait son nom qu'en raison du fait qu'il l'avait entendu le dire à d'autres camarades, après le petit concert des Serdaigle. Elle connaissait à priori un peu Solal, pour avoir monter sur son dos dans le lac, ce qui leur faisait un point commun. Mais ce qui l'intéressait bien davantage, c'était ses magnifiques cheveux longs, et visiblement la plante semblait d'accord avec lui, commençant à s'agiter sur elle-même. Le Poufsouffle se demandait comment l'Attrape-Cheveux allait réagir à ceux d'Athalée, à qui il fit signe de s’asseoir à côté de lui en tapotant le sol d'une main. « Ton cours s'est bien passé ? Tu veux voir ma plante de plus près ? » Il n'attendit pas sa réponse, poussant dangereusement le pot vers la fille.

Deuxième année inRP.

L'agression de l'Attrape-Cheveux  PV Athalée D. 

Cet après midi là, Athalée participait a son dernier cours de botanique. Et également son dernier cours de la journée. Elle était un peu triste car c'etait une de matières qu'elle affectionnait tant. Elle aimait beaucoup la botanique. 
 Pour le cours, elle avait donc enfile sa tenue d'étudiante de serpentard et après s'être préparée, elle avait file a son cours pour ne pas arriver en retard. Pendant qu'elle écrivait, ses longs cheveux roux et chatains se posaient de temps a autre sur son parchemin. Ils ondulaient ainsi sur le papier, naturellement.

Son cours se passa à merveille et elle fut heureuse. La sonnerie retentit et annonça la fin de ce cours. Athalée récupéra son sac a dos et, après y avoir range toutes ses affaires, sortit de la salle en compagnie de ses camarades serpents. Elle riait a cœur ouvert aux blagues d'un garçon et parlait de tout et de rien a d'autre filles.
Alors qu'elle se dirigeait vers le couloir pour retourner dans son dortoir, elle entendit son nom. Elle sursauta une seconde et se retourna vivement. Espérant n'avoir pas rêver cet appel. Quand elle fit demi tour sur elle même, elle reconnut Élian, un Poufsouffle. Elle le connaissait vite fait, plus de vue et de nom qu'autre chose. 
Elle sourit donc doucement et s'approcha. 
"Élian !? Tu as besoin de quelque chose ?" 

Il tapota le sol et Athalée suivit son geste. Elle s'assit finalement a terre et répondit vivement a ses questions. 
"Le cours était génial comme tous les autres cours de botanique ! Oh oui je serais ravie de voir ta......"


Mais elle fut coupée dans ses paroles. Le garçon avait approche sa plante avant même d'écouter sa réponse et celle ci s'était littéralement jeter sur ses longs cheveux. La fleur de cette plante s'était accrochée a des mèches de cheveux et ne voulait plus les lâcher. 
Athalee ne comprit pas ce qu'il se passait. Sa tête était tournée sur le côté opposé a la plante, de peur de les arracher en se tournant. Elle ne riait plus et avait peur de ce que voulait la plante. Il fallait avouer que celle ci était inconnue a la jeune fille. 

"Élian! Pourquoi ta plante fait ça ! Enlèves la !! Allez dépêches !! Elle fait mal!"


Athalée n'arrivait pas à se calmer, la plante lui arrachait presque les cheveux et cela lui faisait mal au crâne. Elle essayait en vain de l'enlever avec ses mains mais ses gestes étaient mal effectués. Toujours assise, elle se débattait contre cette plante.

Vive les cours... Enfin presque ! Cela me cause du retard dans les rp ! Je m'excuse énormément!!
.JE SUIS UN SERPENT ET UN DRAGON ET UN LOUP.
"Lire c'est échapper à la réalité un instant pour vivre dans le rêve!"

L'agression de l'Attrape-Cheveux  PV Athalée D. 

La réaction de la plante exotique ne se fit pas attendre. A peine eut-elle sentie la chevelure de la jeune Athalée dans sa zone d'attaque que son cœur s'ouvrit pour attraper la première mèche à sa portée. Elian garda son flegme naturel et se saisit de son carnet pour y activer sa plume. Il écrivait tout pleins de notes avec une expression d'étonnement mêlée à de la satisfaction sur le visage tandis que sa camarade faisait tout ce qu'elle pouvait pour se défaire de l'Attrape-Cheveux, incontrôlable. « Attend ne bouge plus pour voir ? » lui dit-il avant de relever la tête et de constater enfin le désarroi de la fille aux prises avec la plante.

La situation semblait urgente car elle lui criait dessus pour qu'il la retire de ses cheveux. Le jeune Poufsouffle s'empara alors d'une mèche de cheveux de Gnomes et la secoua devant la plante pour l'attirer de l'autre côté. Dès que cette dernière s'arrêta pour sentir ce qu'on lui présentait, Elian la saisit à deux mains pour l'éloigner de plusieurs mètres. Elle avala les cheveux de son côté, peut-être déçue de ne pas avoir eu ceux d'Athalée, de meilleure qualité. Elian affichait lui aussi une certaine déception, il trouvait que la Serpentard aurait pu tenir un plus longtemps sans se débattre, pour voir jusqu'où l'Attrape-Cheveux aurait pu aller.
« Ça va ? » lui demanda-t-il seulement, sur le ton de la discussion et comme si rien de grave ne s'était passé sous ses yeux.

Le petit sorcier ne comprenait pas que, pour beaucoup de personnes, il était très désagréable de se faire cisailler les cheveux, surtout pour ceux qui les entretenaient avec soin. D'ailleurs, il ne lui parut pas mal placé de lui faire part de sa déception.
« C'est dommage, tu aurais tenu un peu plus longtemps, elle aurait sûrement lancé son acide. J'aurais trop aimé voir ça... » En effet, son père lui avait traduit la notice rédigée en espagnol, lui apprenant que cette fleur étrange faisait parfois usage d'un liquide pour fondre plus facilement l'objet de son attirance. Il faut savoir aussi qu'à l'époque de sa découverte, le monde sorcier avait même connu une recrudescence d'herboristes chauves, augmentant ainsi la vente de potions Capillours pour faire pousser les cheveux très vite. « Tu veux pas réessayer, maintenant que tu sais à quoi t'attendre ? » Cela valait le coup de demander selon lui, car même s'il pouvait avoir quelques personnes en tête qui pouvaient se constituer en cobayes idéales, il ne restait plus que lui et elle dans les parages et il estimait qu'une ou deux mèches de cheveux en moins dans la coiffure d'Athalée ne se verrait absolument pas - même si la plante avait d'autres projets que de se contenter que d'une mèche.

Deuxième année inRP.

L'agression de l'Attrape-Cheveux  PV Athalée D. 

Athalée se débattait toujours en vain contre la plante. Celle ci lui arrachait vigoureusement ses cheveux, tirant dessus pour le faire. Athalée n'en pouvait plus. Puis Elian ne l'aidait même pas. Pas de réaction. 
Quoique... Si. Une réaction. Mais pas celle souhaitée par la jeune rousse. Il attrapa son carnet et commença a y noter des remarques, surement. Mais comment pouvait il se concentrer sur son travail et pas sur elle. Sa plante l'attaquait ! Il luu demandait entre deux écrits de "ne plus bouger", ou "d'attendre". Athalée pensa un instant que c'était une blague. Elle voulut rire mais ce stoppant en voyant l'expression du garçon. Il ne riait pas ! 
Elle se débattait toujours. En vain. Elle était désemparée, incapable de faire quoi que ce soit pour m'aider a defaire l'emprise de la plante. 
Mais le garçon fit enfin quelque chose d'utile ! Il attrapa un objet, Athalée ne savait ce que c'était, et l'agitation devant la plante pour détourner son attention. Des qu'elle le dit, Elian attrapa la plante et l'éloignant, au grand soulagement d'Athalée. Elle se massa le crane pour détendre. Cela lui tira quelque peu, ses cheveux avaient été tout de même tirés. Qui peut avoir l'idée dapproter une plante comme cela ici et d'appeler une fille par la suite ! En colère, elle n'entendit même pas le petit "ça va ?" lance par le garçon.
Athalée se tourna immédiatement face a Elian et le regarda, énervée.
Mais il parla en premier. Il lui dit qu'elle aurait pu tenir plus longtemps. Puis il parla d'une acide. Athalée ouvrir de grands yeux ! Un acide ! Était il sérieux ou était il devenu fou !? Athalée était tellement surprise qu'elle ne parla pas de suite. C'est lui aussi qui le fit. Il lui demandait de réessayer maintenant. Athalée n'en croyait pas ce ses oreilles. 
Elle ne put se retenir et s'énerva. Sans tour de même crier car elle attirerait l'attention.
"Tu es sérieux !! Cette plante crache de l'acide et tu me demandes de me laisser faire ! Tu voulais que je tienne plus longtemps ! Déçu peut être. Non mais sérieusement. Tu es fou ! Pourquoi me faire ça. Tu aurais aimé voir la plante me lance son acide. C'est vrai que ça doit être drôle a voir ! Admirez le spectacle. Venez tous.! C'est super amusant, pour tout le monde !"

Elle insista sur le "tout" prononcé. Puis elle se tourna sur elle même pour faire des gestes en guise de mise en scène. Elle s'imitait en train d'appeler d'autres personnes a venir voir le spectacle. Puis elle reposa son regard émeraude et chocolat sur lui et continua: 
"Oh tu veux que je recommence en plus. Mais calmes toi ! Je recommencerai pas. Jamais. Je sais a quoi m'attendre et j'aime pas ! Alors non tu peux rêver. Vas te chercher quelqu'un d'autre pour le faire. " 


Son regard toujours plante dans celui d'Elian, elle cessa de parler. Agacée, elle croisa ses bras sur son ventre et ne bougea plus. Elle ne voulait même plus lui parler. 

Vive les cours... Enfin presque ! Cela me cause du retard dans les rp ! Je m'excuse énormément!!
.JE SUIS UN SERPENT ET UN DRAGON ET UN LOUP.
"Lire c'est échapper à la réalité un instant pour vivre dans le rêve!"

L'agression de l'Attrape-Cheveux  PV Athalée D. 

Le cobaye d'Elian Kernac'h sembla déjà vouloir démissionner puisqu'il se mit à lui crier dessus. Au fur et mesure des reproches qu'Athalée lui listait, il acquiesçait parfois d'un signe de tête en signe de compréhension, puis revenait à ses notes pour ne rien rater des effets secondaires de l'attaque de la plante, auxquels il n'aurait jamais pensé. Sa plume s'activa davantage alors que la jeune sorcière terminait ce qu'elle avait à lui dire, très justement fâchée de sa non-intervention alors que ses cheveux s'étaient sauvagement trouvés en danger. "Effets psychologiques : traumatisme lié au fait de se confronter seul à l'Attrape-Cheveux", notait-il dans son petit carnet.

Puis, relevant la tête, Elian l'observa avec des yeux ébahis exagérer un peu la situation en invitant un public imaginaire venir assister à l'expérience. Il ne put s'empêcher d'ajouter une ligne d'écriture composée des mots "dérangée", "agitée du bocal" et "peut-être inné". Athalée ne se fit pas couper par le petit sorcier lorsqu'elle exprima son refus de continuer l'aventure, mais Elian profita du silence qui suivit pour essayer de calmer le jeu - qu'il n'avait même pas vu empirer de son côté.
« Pourtant tu t'en sortais à merveille, je trouve. » C'était sa façon à lui d'essayer de lui redonner confiance pour lui faire changer d'avis, le souci principal étant qu'il ne paraissait toujours pas ressentir beaucoup de compassion pour la sorcière sur le fait que son expérience était incroyablement dangereuse pour des étudiants non-consentants, qui plus est de leur âge.

En voyant qu'Athalée restait tout-à-fait fermée à lui, Elian se décida, dans un éclair de compréhension, de s'approcher d'elle pour essayer de rétablir la communication. Elle était appréciée de tout le monde à l'école, y compris de lui-même qui n'avait pas voulu consciemment lui faire du mal. Un peu hésitant, et son intelligence ne lui permettant toujours pas d'avoir une vue d'ensemble de la situation, il se décida tout de même à lui exprimer sa compassion, à défaut d'excuses complètes et réfléchies.
« C'est pas grave tu sais, dans mes recherches j'ai cru comprendre que les Attrapes-Cheveux étaient incroyablement imprévisibles... Du coup tu n'avais pas beaucoup de chance de t'en sortir. Et puis regarde, personne n'était là pour voir ! » déclara-t-il avec un sourire lumineux. Son optimisme conjurait avec le moment grave qui se produisait dans les serres, autant dire qu'il n'était même vraiment pas le bienvenue. En réalité, le petit sorcier pensait qu'Athalée avait eu honte de ne pas pouvoir se débarrasser seule de la plante à l’appétit de Troll, mais également qu'elle avait eu peur que quelqu'un eût été témoin de cette scène. C'était comme s'il se trouvait incapable de comprendre que le problème venait de lui et du fait qu'il n'avait pas su au moins demander l'autorisation d'une telle entreprise à la principale concernée. Peut-être que cette dernière l'intimidait un peu, même si elle restait une camarade de classe, c'était une jeune sorcière assez populaire - même si sa sœur jumelle l'était davantage à Poudlard - qui n'hésitait jamais à aider une âme esseulée dans le château. Elian se posait alors beaucoup de questions sur le fait qu'il ait pu réussir à la fâcher de cette façon - même si ce n'était pas la première fois qu'il fâchait des personnes sans savoir pourquoi.

Je m'excuse encore pour le retard. <3

Deuxième année inRP.