Botanique

Inscription
Connexion

Rencontre plantureuse  privé   Terminé 

Rp privé avec Thalia Gil'Sayan
[mardi 5 novembre 2043]

Depuis quelques semaines la température commençait sérieusement a baisser et plus le temps passais plus les élèves se couvraient pour sortir. Se concentrer en cours de botanique devenait une épreuve, des heures debout dans le froid résultait souvent engelures et mains froides. Et ce matin encore les élèves de serpentard subissaient un cours de botanique en compagnie des poufsouffle.

Visiblement la jolie professeure ne suffisait pas a réchauffer les cœurs car Jenny grelottait . Elle n'écoutait que d'une oreille observant les plantes et ses camarades. Les plantes avaient de la chances elles, celles qui n'étaient pas adaptées a la température étaient soigneusement protégées par des morceaux de tissus magiques et de petites lampes chauffantes . Jenny ne rêvait que d'une chose, piquer sa couette a la plante tropicale du coin de la serre...

Jenny piétinait et sans faire attention elle écrasa un pied proche. Rapidement elle tournis la tête vers l'une de ses camarades pour lui chuchoter : "Oh excuse moi, je ne t'avais pas vu... c'est qu'il fait froid et la prof parle beaucoup aujourd'hui hein ?"

Mais le regard qu'elle croisa la fit frissonner, la poufsouffle a qui elle c'était excusée affichait une mine encore plus froide encore que l'air ambiant. *Elle doit juste avoir froid... les poufsouffle sont gentils j'ai pas a m'en faire* se dit Jenny...
Dernière modification par Jenny PoirreFresh le 18 septembre 2018, 19 h 03, modifié 1 fois.

"Si toutes les côtes de porcs étaient parfaites, les hot-dogs n'existeraient pas."

Rencontre plantureuse  privé   Terminé 

Sérieusement. Qui aurait cru que ta seconde année à Poudlard commencerait aussi mal. C'que c'était chient... Tu te demandais si c'était déjà comme ça en première année, mais que tu ne t'en rendais pas compte, ou si c'était juste parce que cette année débutait vraiment de manière nulle.

Les cours te paraissaient presque inintéressants... Ce qui était totalement inhabituel pour toi. Tu avais toujours aimé les cours, du moins ceux de Poudlard. A part, bien sûr, le Vol. Mais ça, c'était juste parce que tu n'y arrivais plus, les rares fois où tu t'étais élevée dans les airs, tu avais adoré.

Et pour couronner le tout, on se gelait. Vraiment. On était en Septembre, mais les saisons devaient croire que c'était déjà Noël, car depuis deux ou trois jours, la température avait baissée brutalement. Comme si on était passé de l'Eté à l'Hiver, sans Automne. Et tu n'en pouvais plus.

Tu aimais bien le froid, pourtant. La neige, les flocons, l'hiver. Ils correspondaient bien à ton caractère. Mais là, il ne neigeait pas. Il faisait juste froid. Extrêmement froid. Beaucoup trop froid.

Jamais tu n'aurais cru que tu t'ennuierais autant en cours de Botanique. La prof avait l'air extrêmement gentille, en plus. Vraiment, avec son joli sourire et ses longs cheveux blonds qui voletaient autour d'elle, Miss Kwon était magnifique, et son cours aurait du être superbe. Mais pourtant, tu t'ennuyais, car le froid et le givre t'empêchais complètement de te concentrer.

Tes mains, déjà étonnamment froides à l'ordinaires, étaient maintenant gelées. Au bout d'un moment, tu te mis à rêver, et tu ne sentais presque plus le froid. Mais il continuait de faire effet sur toi, de t'engourdir les mains.

Ce fut une fille qui te sortit de ta rêverie. Une première année, un peu plus petite que toi. A Serpentard aussi, vu le blason qu'elle portait. Elle venait de t'écraser le pied, et en plus, elle se mettait à te parler.

Et merde. Tu ne voulais pas parler. Ta patience n'avait jamais été grande, et le froid la diminuait encore plus. Tu jetais donc un regard glacial à la fillette, ignorant ses excuses. Tu t'en foutais, qu'elle t'ai écrasé le pied. Tu voulais juste qu'elle te laisse tranquille.

Tu ouvrais donc la bouche pour lui répliquer d'un ton froid :


~ Ouais, ouais. Fous moi la paix, s'te plait.


C'était pas cool. Mais tu aurais pu être encore plus méchante. Tu aurais pu l'ignorer, ou la frapper, comme ça t'arrivais parfois.

Tu regardais le givre qui commençait à s'étendre sur la feuille d'une plante juste devant toi, rajustant ta veste en cuir noir pour te réchauffer. En espérant que la première année allait obéir, et te foutre la paix.

|2ème année RP |
« On s'attache aux gens parce qu'on a peur d'être seul, et cette peur est plus forte que la crainte de les perdre » – Ellana Caldin

Rencontre plantureuse  privé   Terminé 

Quoi de plus frustrant qu'un inconnu qui vous méprise ? La jeune fille osais répondre a Jenny d'un ton froid , elle qui avait fait l'effort d'être aimable et courtoise !

Elle toisa un instant sa camarade... Celle-ci avait déjà détourné le regard fixant avec intérêt une plante .
Cette fois-ci Jenny haussa le ton " Non mais je te permet pas !"

Elle fut interrompu par la professeur qui lui fit comprendre qu'elle devait se taire. Jenny attendit un instant que celle -ci reprenne son cours avant de reprendre la parole ,cette fois ci en chuchotant ; "j'ai jamais vu une personne aussi froide ! La moindre des choses si tu voulais que je te laisse tranquille serait simplement de te taire oubien de me dire que ce n'est pas grave ! Mais non vous les poufsouffle il faut toujours que vous fassiez différemment..."

Jenny sentit une tension se former entre elle et l'autre , et étrangement cela lui plaisait. Voilà bien longtemps qu'elle passait pour une potiche inoffensive et une petite dispute ne serait pas de trop... Comme a chaque fois qu'elle se disputait avec quelqu'un Jenny commença a trembler, mais pas de froid cette fois ,cette fois elle tremblait de rage . Et la rage s'insinuait en elle comme le rampement d'un serpent des pays du sud et avait pour effet de la réchauffer petit a petit...

"Si toutes les côtes de porcs étaient parfaites, les hot-dogs n'existeraient pas."

Rencontre plantureuse  privé   Terminé 

Quand tu entends la fille te répliquer aussi brutalement que tu viens de le faire, tu respires une première fois profondément pour te calmer. Il ne faut pas que tu obéisses à ton instinct, surtout pas. Tu fais bien de ne pas réagir, car Miss Kwon vous regarde et fais signe à la plus jeune de se calmer. Bien fait.

Mais la Serpentard continue. En chuchotant, cette fois. Et quand elle a fini, tu serres les poings. Très fort. Cette gamine ne peut pas savoir à quel point tu as envie de la frapper, de lui envoyer ta main dans la gueule fort, très fort, pour la faire pleurer de douleur. Non, elle ne peut pas savoir.

Alors tu te penches vers elle, tu continues de serrer les poings, et tu murmures entre tes lèvres, d'une voix encore plus glaciale que tout à l'heure - si c'est possible :


~ Figures toi, gamine, que je me fous totalement que tu me permettes ça ou non. Totalement. Alors tu vas me faire le plaisir de la fermer, sauf si tu tiens vraiment à ce que je te colle mon poing dans la figure.


Tu sentis un grand calme t'envahir. Tu étais furieuse, oui, sans aucun doute. La fureur brulait en toi comme un brasier géant. Mais tu étais calme. Tu étais calme, car tu savais que tu ne pouvais que gagner. Que cette fille ne valait même pas la peine que tu lui mettes un coup de poing ou une gifle. En fait, elle ne valait même pas la peine d'attirer ton attention.

Et pourtant, tu continuas à lui parler, les poings toujours serrés et la voix toujours calme et glaciale à la fois :


~ Les Poufsouffles, dis tu ? Figure toi que tous les Poufsouffles ne sont pas comme moi, gamine. Heureusement pour eux, heureusement qu'ils n'ont pas mon caractère ou ma vie. Certains sont comme moi, d'autres non. C'est con de la part d'une Serpentard de dire ça. Ta maison n'est elle pas censée être celle des méchants ?


Tu la fixes droit dans les yeux et tu secoues la tête :

~ S'ils sont tous comme toi, je ne vois pas à quoi l'on doit cette rumeur. Maintenant, fous moi la paix, et me cherches plus. Sinon tu me trouveras.


Tu ne l'aimes pas. Tu n'as pas envie de perdre ton temps. Tu es calme, et emplie de fureur.

|2ème année RP |
« On s'attache aux gens parce qu'on a peur d'être seul, et cette peur est plus forte que la crainte de les perdre » – Ellana Caldin

Rencontre plantureuse  privé   Terminé 

Jenny écouta attentivement les paroles de son adversaire sans broncher... Elle n'était pas plus gamine qu'elle ! Elle réfléchis un instant et compris qu'il était inutile de chercher a répliquer... cependant il lui fallait avoir le dernier mot ! après tout elle allait devoir passer le reste de l' heure a ses côtés alors autant qu’elle se taise de suite ! Elle détailla la serre du regard a la recherche d’un quelconque inspiration . La bâche parfaitement tendue, les épais arceaux de métal, les plantes, son adversaire et... la professeur... la vision de la plantureuse professeure donna deux idées a Jenny, l’une qu’elle rangea au fond de sa petite tête et l’autre qu’elle mis en application ;

Elle se pencha lentement pour placer sa bouche au niveau de l'oreille de sa nouvelle ennemie pour lui susurrer "Tu sais ce que je trouve vraiment attirant ? les jolies filles qui s'énervent pour un rien eh eh..."

Elle pouffa un coup et s’éloigna détournant le regard, sa réponse n'était pas des plus malignes mais devrait créer un effet de surprise suffisamment efficace pour faire taire la fille dont elle ne connaissais pas le nom.
Quelques secondes plus tard ,Jen' se rendit compte que sa réponse n'était peut être pas si terrible... Elle détourna le regard plus encore qu'elle ne le faisait déjà honteuse. Il fallait voir le bon coté des choses , le silence régnait !

"Si toutes les côtes de porcs étaient parfaites, les hot-dogs n'existeraient pas."

Rencontre plantureuse  privé   Terminé 

La réponse de la Serpentard ne te trouble qu'une seconde. Une grimace dégoutée se dessine sur tes lèvres. Elle voulait sans doute te déstabiliser. A moins qu'elle ne soit simplement idiote. C'est surement les deux. Pfff... Tu as surpris une lumière de victoire dans ses yeux, comme si elle trouvait sa réplique parfaite. Quelle débile. Etais tu comme ça avant ? Peut être bien. Enfin, non, pas exactement pareil quand même.

Mais la première année te fit sourire intérieurement. Un sourire de joie et de haine mêlées. Cette petite idiote te donnait une occasion de t'amuser... D'évacuer toute la haine que tu avais en toi. Et en même temps, elle te faisait rigoler, car elle avait du caractère. Mais avec toi, ça ne servirait à rien. Tu gagnais à tous les coups. Du moins pour ces petits jeux là.

Alors comme ça, elle te trouvait attirante ? Même si c'était pour rire que la gamine avait dit ça, les idées s'enchainaient dans ta tête.

La professeur, qui s'était avancée dans un coin de la serre, vous dit de venir regarder, et en passant, tu en profitas pour glisser quelques mots à l'oreille de la Serpentard :


~ Toi non plus tu n'es pas si mal tu sais... Mais j'perds pas mon temps avec les gamines idiotes comme toi. Dommage...


Ce n'était pas ton genre. Pas du tout. Mais tu devais t'adapter à la situation. Et tu pourrais revenir aux menaces et aux mots calmes mais emplis de haine quand l'occasion se représenterait...

|2ème année RP |
« On s'attache aux gens parce qu'on a peur d'être seul, et cette peur est plus forte que la crainte de les perdre » – Ellana Caldin

Rencontre plantureuse  privé   Terminé 

"Gamine idiote" les mots tournèrent dans la tête de Jenny un instant... Ce n'était qu'a moitié vexant. Au fond comment pourrais-elle être intelligente a a peine 11 ans ? Elle suivit le groupe sous les ordres de la professeure . Elle jetât un oeil a sa montre, le cours finirait bientôt ce ne serais pas long a supporter . Mais il n'était pas question pour elle de s'en tenir là ! Avoir le dernier mot était pour elle plus qu'une occupation ,c'était une passion. Elle bouscula quelques uns de ses camarades pour rejoindre a nouveau l'immondice qui lui servait de camarade de classe.

"Enfin ne me fuis pas, voyons je sais que tu ne me veux pas. Tu crois pouvoir te sentir supérieur simplement en affichant un air hautain et en déblatérant de "méchantes paroles" ? Jenny appuya ironiquement sur ces deux mots Mais écoute moi bien petite idiote , si tu te pense meilleure que moi détrompe toi car tu ne me connais que depuis quelques minutes et je me suis montrée clémente avec toi. Ce qui est dommage imbécile c'est que tu ne réagis que par la violence face a l'inconnu , tu serais bonne oratrice avec tes paroles lentes et somnifères , seulement il faut allier le fond a la forme et ça tu ne semble pas l'avoir encore compris..."

La jeune fille s'en voulait... cela ne lui ressemblait pas d'être méchante simplement pour l'être , répondre a la violence par la violence...elle se sentait...pathétique...

"Si toutes les côtes de porcs étaient parfaites, les hot-dogs n'existeraient pas."

Rencontre plantureuse  privé   Terminé 

Les mots de la fillette se plantèrent comme des flèches dans le bouclier de violence que tu tenais toujours devant toi. Pour te protéger, te protéger des autres et de leurs paroles qui faisaient mal. Il vacilla un peu, mais resta debout. Il ne pouvait pas tomber, jamais. Tu protégeais ton âme et ton coeur avec trop de force pour que ton bouclier tombe. Et comme la fille l'avait fait vaciller, ça te fit peur. A peine peur, mais un tout petit peu. Un filet de peur qui s'insinuait dans ton esprit.

Alors tu fis comme toujours. Tu te protégeas. Tu affichas un sourire mesquin sur tes lèvres et tu glissa à l'oreille de la Serpentard quelques mots :


~ Je n'ai jamais dit que j'étais meilleure que toi, gamine. Jamais. Il me semble que tu détournes la vérité, là. Je sais très bien que l'on se "connait", si on peut dire ça, depuis seulement quelques minutes, et je ne juge pas ce que tu es. Je réagis comme je le veux, et je ne juge que ce que je vois. Et honnêtement, le reste ne m'intéresse pas. Je n'ai pas pour habitude de perdre mon temps à chercher des choses qui ne me serviront sans doute à rien.


Waouh. Tu avais beaucoup parlé. Ça ne t'arrivais pas souvent, surtout en ce moment. Et pourtant, tu continuas, plus lentement et d'une voix encore plus basse et glaciale :

~ Il me semble que c'est toi qui juge sans rien sur quoi te baser, là, petite Serpentard... J'ai Compris bien plus de choses que tu ne sembles le penser, et c'est bien pour cela que je voulais que tu me foutes là paix. Tu as tenu à répliquer et à rester, tu ne peux t'en prendre qu'à toi même.


Une petite pause. Tu la fixes droit dans les yeux :

~ Le fond est présent dans mes paroles. Tu n'es juste pas assez Mature et tu n'as pas Compris assez de choses pour le trouver. Voilà tout ce que j'ai à dire pour le moment, petite idiote.

|2ème année RP |
« On s'attache aux gens parce qu'on a peur d'être seul, et cette peur est plus forte que la crainte de les perdre » – Ellana Caldin

Rencontre plantureuse  privé   Terminé 

Jenny encaissa , elle sourit. L'heure était bientôt fini, elle serais bientôt débarrassé de ce mur de glace que formais la poufsouffle. Elle rougit légèrement quand l'autre la regarda dans les yeux, elle avait toujours été très gênée et intimidée par le regard des gens quand ils croisaient le sien.

- Tu es plus grande que moi mais si plus petite d'esprit... Respire un peu tu veux , tu crois que je ne te vois pas déglutir frénétiquement ? Seule ton apparence est calme , je sais bien que tu n'es pas sereine. Ne prends pas pour une imbécile, j’interprète bien plus de choses que tu ne le pense...

Jenny fût interrompue par la professeur qui haussa le ton pour annoncer les devoirs pour la semaine prochaine... Encore un devoir a faire ,la serpentard commençait a en avoir marre de la quantité de travail qu'on leur donnait. Ah ,détail intéressant ce serait un devoir par groupe de deux ! Mais elle choisissait les groupes.... "Thalia tu te mettras avec Jenny puisque vous semblez vouloir parler !"

Un instant la jeune fille fût déçue, mais ce n'est pas pour autant qu'elle l'afficha. Elle se tournis vers Thalia et lui fit un grand sourire.Au fond elle avait peur... évidemment la poufsouffle surveillait son comportement tant qu'elles étaient en cours mais qu'en serait il en dehors ? Elle qui voulait se débarrasser de l'insupportable jeune fille...elle était servie...

"Si toutes les côtes de porcs étaient parfaites, les hot-dogs n'existeraient pas."

Rencontre plantureuse  privé   Terminé 

Quelle idiote. La Serpentard voulait paraitre intelligente et mature, et pourtant elle ne s'ouvrait pas au monde et restait coincée dans ses petites idées débiles. Cette fois, tu dus réellement te concentrer pour ne pas envoyer ton poing dans la gueule de l'Autre. Tes ongles s'enfoncèrent dans ta propre chair. Ça faisait mal. Mais au moins, ça marcha, ça t'empêcha de frapper l'Autre.

Voix douce. Plus celle de l'Autre, non. Celle de la prof. Les devoirs. Par deux. Tu étais avec Elle. Et merde ! T'aime pas les profs, elle a fait exprès ! Tu n'aime pas l'Autre. Elle te soule, avec ses airs hautains et ses paroles énervantes. Et elle te fait un grand sourire, mais dans ses yeux, tu vis une lueur passer. De la peur. Tant mieux. Tu attends que la prof se détourne pour continuer :


~ Je suis calme. Je suis toujours calme.


Tu mens. Et en même temps, tu dis la vérité.

~ Mais ce que tu n'as pas compris, c'est qu'être calme n'empêche pas d'être perturbée. Oui, je suis perturbée. Pas par toi, mais je suis perturbée. Je suis souvent perturbée en ce moment.


Là, tu ne mens pas. Tu es souvent perturbée en ce moment. Souvent ? Non, presque toujours.

~ Tu n'as pas compris dans quel sens je te trouvais imbécile, Jenny. Je trouve imbécile ton comportement et ta manière de penser. Je n'ai pas dit que tu n'étais pas intelligente pour certaines choses.


Tu murmures son prénom d'une manière étrange. Jenny... Original. Et tu continues :

~ Plus petite d'esprit ? Enfin, ne me juge pas alors que tu ne me connais pas. Et saches que l'âge n'intervient en rien sur la Maturité. Même s'il n'est pas de Maturité qu'il est question, mais de Compréhension. Je ne suis pas plus petite d'esprit que toi. Pas forcément plus grande et ouverte d'esprit non plus. Juste différente. Et en l'occurrence, énervée, parce que on va avoir un putain de devoir à faire ensemble alors que j'ai envie d'être tranquille.


Tu te penches, et tu souris :

~ Et ne mens pas. Ton sourire n'est qu'une façade, tu n'as pas plus envie que moi qu'on fasse équipe ensemble. Tu as même peur. Pas moi.


Et tu te détournes avant de sortir de la serre, car la prof vient d'annoncer la fin du cours.

Je te laisse clore le RP, et je te demande juste une chose à mettre dans ton post : la date, le lieu et l'heure du rendez vous. Et puis je voudrais bien faire moi même le premier post de l'autre sujet si ça ne te dérange pas !

|2ème année RP |
« On s'attache aux gens parce qu'on a peur d'être seul, et cette peur est plus forte que la crainte de les perdre » – Ellana Caldin

Rencontre plantureuse  privé   Terminé 

Dur de savoir si la poufsouffle mentait ou non... Rien dans son visage ne changeais lorsqu'elle déclarait être calme, Jenny en déduit donc que c'était certainement vrai et soupira lentement.

Malgré sa haine naissante pour la jeune fille... Thalia ,c'était thalia son prénom maintenant elle le savait. Jenny ne souhaitait pas se ramasser une mauvaise note, la botanique étant sa matière préférée il était hors de question de ne pas obtenir au moins un E sur ce devoir !

La serpentarde frissonna a l'entente de son prénom , l'autre le disait d'une manière si...étrange.. Et cela avait quelque chose d’oppressant que de savoir qu'elle la connaissais désormais et ne l'oublierais pas...

Elle avait raison , Jenny avait peur ,mais que pouvait elle faire ? Elle répondis malgré le léger tremblement dans sa voix, elle n'avait plus honte de sa peur.

- Non je n'en ai pas envie... Je souris parce que je sais ue ça t'embête autant que moi... et étrangement j'aime bien cette idée...Il n'empêche que je ne compte pas rater le devoir pour autant ! Retrouvons nous ce samedi 7 novembre a la bibliothèque... Viens a 18h j'aime travailler le soir, et sois a l'heure Thalia.

Jenny devait bien reconnaître que le prénom de son interlocutrice n'était ni déplaisant a entendre ni a prononcer.. Mais cela ne la rendrait pas plus sympathique pour autant. Elle fis un dernier sourire a l'autre ,presque sincère et sortit de la serre.

Parfait bon ben rp terminé, rendez vous a la bibliothèque ! Je te laisse poster en premier ;)

"Si toutes les côtes de porcs étaient parfaites, les hot-dogs n'existeraient pas."