Botanique

Inscription
Connexion

 RPG+  L'aventure avec un grand A  solo 

(RPG avec l'accord du Professeur Kwon)


Novembre 2043

C'en était déjà fini des bonbons, des déguisements, des citrouilles hantées et autres joyeusetés de Halloween, pour le plus grand malheur d'Eileen qui adorait cette période non seulement synonyme de gourmandise mais surtout de farces en tout genre. Faire peur aux autres, sous couvert d'une fête, c'était vraiment amusant et elle en avait fait sursauter du monde. Tout comme elle avait eu maintes frayeurs au détour des couloirs. Peut-être que pour le bien de leur petit cœur à tous, c'était pas plus mal mais il n'empêche qu'elle se sentait déjà nostalgique. Heureusement que Noël n'était plus très loin !

En attendant, il fallait reprendre le traintrain habituel, les cours, les devoirs, pff bonjour la déprime. Y'avait bien que les entraînements de Quidditch pour maintenir le moral de la deuxième année et c'est la mort dans l'âme qu'elle se dirigeait, ce matin-là, vers son cours de botanique. Non qu'elle ne l'aimait pas, d'autant qu'il s'agissait là de l'enseignement de sa directrice de maison mais elle avait peu dormi, s'était réveillée au milieu de la salle commune à deux heures du matin. Ensuite, impossible de retrouver un vrai sommeil reposant tant elle avait eu peur de faire une nouvelle crise de somnambulisme. En bref, elle aurait donné cher pour pouvoir rester au fond de son lit et surtout faire l'école buissonnière.

Ah misère, le cours commençait par le calvaire d'Eileen : de la théorie. Pendant toute la première moitié de la leçon. Les astres lui en voulaient ou quoi ? C'était son Karma d'une vie antérieure qui la rattrapait ? Mouai, elle n'y croyait pas elle-même mais en attendant, pas le choix. Elle griffonnait donc sur son cahier, écoutant distraitement les dires de sa professeur sur... des champignons magiques ? Elle n'en était même pas sûre et n'avait pas le courage de s'éclaircir l'esprit pour être plus attentive.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


La torture était enfin finie. Eileen ferma son cahier et se mit à la suite du groupe de ses camarades qui se dirigeait vers la serre numéro trois. Sauf qu'elle les perdit en cours de route et se retrouva rapidement seule face à un imposant arbre, protégés par des Botrucs qui ne semblaient vraiment pas de bonne composition. La jeune fille regarda partout autour d'elle mais elle se trouvait bien seule et ne comprenait pas pourquoi ils étaient dans un tel état. Et puis, elle ne savait pas quoi faire d'eux. De toute évidence, il valait mieux pour elle de reculer en essayant se faire remarquer le moins possible.

Crac.

Et zut, elle venait d'écraser une petite branche sous ses pieds, attirant l'attention du Botruc le plus proche de sa position qui s'avança, l'air menaçant, vers elle. On aurait presque dit un zombie à avancer ainsi les bras en avant et, de près, il avait l'air nettement plus impressionnant. Surtout ses long doigts qui semblaient bien crochus mais Eileen n'attendit pas plus longtemps. Hors de question qu'il s'approche d'elle. Elle regarda autour d'elle un moyen de s'en sortir et repéra un gros bout de bois, suffisamment épais elle en était certaine pour assommer la créature. Ni une ni deux, elle s'en empara et frappa d'un grand coup sec, sans hésitation, avant de fuir dans le sens inverse, son cœur battant la chamade.

Ouf, elle avait eu chaud. A présent, elle devait retrouver ses camarades et sa professeur !

Deuxième année RP (2043-2044)
Présence réduite : du 22/12 au 05/02
Batteuse des Crochets d’Argent

 RPG+  L'aventure avec un grand A  solo 

Si Eileen avait cru un jour possible qu'elle serait heureuse de se retrouver en cours, elle aurait pensé être juste bonne pour un séjour longue durée à Sainte-Mangouste et pourtant, en cet instant précis, elle aurait donné à peu près tout ce qui était en sa possession pour retrouver sa classe et Miss Kwon. Elle se sentait même prête à subir des heures entières de théorie. Tout plutôt que ce sentiment d'oppression et cette peur de se retourner pour faire potentiellement face au Botruc qu'elle avait laissé derrière elle. Pourquoi n'arrivait-elle donc pas à se souvenir où se trouvait la serre numéro trois ? Ou était-ce la deux où elle devait se rendre ? Sa frustration était tellement intense qu'elle sentait les larmes lui monter aux yeux et l'angoisse lui serrer le cœur. Malgré le risque, elle prit une minute pour respirer calmement, les yeux fermés pour faire le vide comme leur professeur de métamorphose lui avait appris à faire avant de lancer un sortilège. Pas simple mais ça lui permettait au moins d'y voir un peu plus clair. Suffisamment en tout cas pour décider de se diriger sur sa gauche, derrière une haie de buissons qu'elle n'avait jamais remarquée avant.

Et heureusement pour elle, la Serpentard fit enfin face à une serre dans laquelle elle s'engouffra aussitôt, soulagée. Elle qui rêvait d'aventures avait eu sa dose pour la journée. La semaine voir même peut-être le mois d'ailleurs. De toute évidence, elle avait encore besoin de s'endurcir si elle voulait un jour vivre son rêve. En attendant, elle retrouvait son sourire et sa bonne humeur... hé mais attendez, pourquoi n'y avait-il pas un seul bruit, pas une seule parole ? Eileen comprit malheureusement son erreur : elle n'était toujours pas au bon endroit. Mais peut-être qu'en avançant un peu plus, elle aurait un indice sur l'endroit où se rendre, non ? De toute façon, que pouvait-elle bien faire de plus ? Aucun de ses camarades ne se trouvait là, sa professeur non plus. Il faisait froid et sombre, humide aussi. Beurk. Y'avait une odeur désagréable aussi mais la jeune fille n'arrivait pas à savoir d'où ça provenait ni même ce que ça pouvait être.

Et puis là, dans le coin, elle repéra un pot de fleur donc les feuilles de la plante s'agitaient étrangement. Se frottant les yeux pour être sûre de ne pas être victime d'une hallucination, Eileen regarda de plus près et vit avec terreur que la plante semblait vouloir se déraciner, sortir de son pot. Et ça, ça ne pouvait vouloir dire qu'une chose : c'était une mandragore. Pire, une suffisamment mature pour vouloir se promener et donc ses cris pouvaient être mortels. Elle devait donc agir vite. Elle regarda partout, finit par repérer un bureau avec plusieurs tiroirs. Sans aucun ménagement, elle les ouvrit tous jusqu'à trouver des cache-oreilles qu'elle mit aussitôt sur sa tête. Stressée, elle appuya même ses mains dessus pour être certaine qu'aucun son ne passe.

Maintenant qu'elle n'avait plus rien à craindre de ce côté-là, elle traversa la serre, restant à l'affût à présent qu'elle prenait conscience que les plantes pouvaient être un réel danger. A force de chercher, elle allait bien finir par retrouver son cours. Après tout, le parc n'était pas si grand que ça, nom de Merlin !

Deuxième année RP (2043-2044)
Présence réduite : du 22/12 au 05/02
Batteuse des Crochets d’Argent

 RPG+  L'aventure avec un grand A  solo 

Un instant plus tôt, Eileen était dans une serre humide, sombre et froide et, à présent elle se trouvait dans la clairière d'une forêt. C'était quoi ce bordel ? Elle avait touché un portoloin sans s'en rendre compte ? Traverser une sorte de porte magique ou quelque chose du genre ? Elle était complètement déboussolée et n'arrivait même pas à se détendre alors qu'il fallait bien le reconnaître, l'endroit était magnifique. L'herbe verte, à hauteur de cheville, ondulait au gré des légères brises de vent, laissant apercevoir de minuscules fleurs bleues et blanches. Le ciel était parsemé de très fins nuages, juste suffisamment pour apporter cette profondeur propre au ciel de printemps. On entendait même le gazouillis des oiseaux, un peu plus loin, à l'abri des arbres. Mais ce qui gênait la jeune fille, au-delà du fait qu'elle ne comprenait pas comment elle avait atterri là, c'était cette impression dérangeante d'être observée. Elle sentait cet espèce de picotement sur la nuque et rien n'en venait à bout. Pas même le fait de se retourner pour voir si quelqu'un était là.

"Hé ho, y'a quelqu'un ?" finit-elle par lâcher, tout sauf sereine.

Et le rire qui lui répondit lui glaça le sang. Il était froid, sadique, carnassier. Elle avait soudain l'impression d'être une proie aux griffes d'un prédateur particulièrement joueur, piégée dans un labyrinthe sans issue. Avait-elle encore à faire à une crise de somnambulisme ? Pourtant, quand ça lui prenait, elle ne vivait jamais des scènes si désagréables. Et pour cause, son esprit ne faisait qu’interpréter sous forme de rêve ce qu'elle vivait réellement sans en avoir conscience. Alors, si c'était bien le cas, c'était flippant !

*Tu es dans le parc de Poudlard, Eileen, tu ne crains rien. Ressaisis-toi.* tenta-t-elle bien de se raisonner mais la petite voix mesquine qui murmurait en elle lui disait de courir, mettant à mal tous ses efforts pour rester calme.

"Miss Kwon, vous êtes là ?"

Oh ce qu'elle aurait donné cher pour entendre la voix de sa professeur en cet instant. Au lieu de ça, c'est le craquement sinistre d'un bout de bois brisé sous des pas qui fit écho à sa question. Et là, elle la vit, la bête féroce qui approchait d'elle à grands pas. Non pas une bête féroce en fait mais bien un loup garou. Comment était-ce possible alors même qu'il faisait jour ? Oui, c'était ça, ce n'était pas possible, elle était en proie à une hallucination. Il suffisait de voir le ciel... noir ? Comment ça noir ? Une minute plus tôt - ou du moins, c'est ce qu'il lui avait semblé - le soleil brillait et à présent, elle voyait des étoiles et une magnifique pleine lune. Elle déglutit avec difficulté, pâle comme l'astre nocturne et brandit sa baguette devant elle.

*Réfléchis Eileen, réfléchis*

Elle se concentra un court instant, imaginant une barrière magique entre elle et le monstre et prononça distinctement "Protego". Cela suffirait-il à la sauver ?

"Au secours." se mit-elle alors à hurler de toutes ses forces.

Deuxième année RP (2043-2044)
Présence réduite : du 22/12 au 05/02
Batteuse des Crochets d’Argent

 RPG+  L'aventure avec un grand A  solo 

Solar terminait tout juste son cours, plus théorique que pratique finalement. Elle n'avait pas fait attention jusqu'à maintenant à son élève endormie. Ce n'est qu'une fois l'heure terminée et un cri assez surprenant qu'elle réalisa que, cachée derrière une plante, avachie sur sa table, Eileen devait faire un cauchemar. Tandis que la plupart des élèves étaient déjà sorti, et que d'autres s'étaient attardé sous le coup du cri pour comprendre ce qui se passait, la jeune femme se rapprocha de son élève. Elle était déçue de constater son cours si ennuyeux pour certains. La professeure demanda aux autres de partir, malgré leur air amusé par ce que risquait leur camarade, et le comique de la situation.

"-Eileen ? Réveille-toi, ce n'est qu'un cauchemar, appela-t-elle.

La jeune femme la laissa émerger, se réveiller et prendre conscience de la réalité. Solar n'était pas enchantée de découvrir une élève dormir en plein cours, mais lui laissa le bénéfice du doute. Peut-être des soucis de sommeil ?

-Veille à ne plus t'endormir en cours s'il te plaît, prévint-elle. Je laisse passer juste pour cette fois. Si tu as besoin d'aide pour trouver le sommeil, n'hésite pas à aller à l'infirmerie, ou m'en parler, beaucoup de plantes peuvent aider sainement à mieux dormir."

Son rêve avait dû être mouvementé, voire effrayant pour crier aussi fort. Solar ne chercha pas à en savoir plus, pour ne pas lui rappeler de mauvais souvenirs. Mais elle était prête à écouter au besoin.
La jeune femme ne comptait pas lui donner quoique ce soit du cours, tout était déjà dis, aucun devoir n'était à rendre de toute manière. Cependant, c'était une occasion de voir avec ses camarades pour récupérer le cours qui lui manquait, au final.