Botanique

Inscription
Connexion

 Fév.44  Le Pouvoir Des Fleurs  Privé 

RP : Du Simple au ++
Privé
En cours avec @Emelyne O'Brien

Image

14 Février 2044

Les plus belles fleurs sont celles qui s'offrent avec de l'amour, les plus moches sont celles que l'on offre en croyant aimer. Les fleurs ont une âme que seuls ceux qui leur donnent de l'amour peuvent apercevoir.

Le sourire bien heureux et une droiture plus que mémorable, Taylor Bagholmes regardait avec attention chaque fleurs présentes, et ce, quelque ait pu être leur nature : moldue ou sorcière. Elle les admirait, pas seulement parce qu'en ce jour de l'amour elles s'offraient par millier, ni pour la fonction qu'avait ce jour pour être son douzième anniversaire, mais parce que ces beautés naturelles lui parlaient.  Elles étaient belles, leurs différents parfums envoûtants l'atmosphère qui régnait. Et cela ne pouvait qu'être splendide.
Son regard ne les quittait pas, les analysant, gravant dans sa mémoire, le moindre détail de leurs somptuosité. Il fallait se l'avouer, si elles étaient si bien portantes, cela était grâce au soin que leur apportaient les professeurs de botanique de cette école. Elle enviait leur travail, leur passion, et il fallait être aveugle pour ne pas le remarquer.
Taylor lâcha un nouveau sourire en regardant les roses bleues de la serre.

Elles sont si magnifiques... Roxane les aurait aimées, il n'y a pas de doute là-dessus. Le bleu avait toujours été sa couleur favorite. Tout lui allait si bien, une fois qu'elle le portait. Mais rien ne s'oublie n'est-ce pas ?

Séchant fermement les larmes qui la prenaient de force, Taylor sourit calmement.

Tu les aurais aimées n'est-ce pas ?
Dernière modification par Taylor Bagholmes le 3 décembre 2019, 16 h 58, modifié 1 fois.

Deuxième année RP / Taylor récupérera ses cheveux bruns après le match, c'est un petit sort dans ses cheveux pour le match !

 Fév.44  Le Pouvoir Des Fleurs  Privé 

Emelyne aimait dessiner les fleurs. Elle avait donc naturellement prit le chemin de la serre. Elle n'avait pas vraiment besoin de les voir pour les dessiner parfaitement. Elle aurait pu le faire les yeux fermer à vrai dire... Mais elle voulait juste s'imprégner à nouveau de leur beauté et de leurs senteurs si délicates. La serre était un trésor à ses yeux. Elle regorgeait non seulement de plantes magiques qu'elle ne connaissait pas vraiment, - son village étant quasiment entièrement habité par des moldus il était compliqué pour eux d'avoir ce genre de plantes – mais aussi de fleurs non magique. Sa fleur préférée étant la rose blanche, symbole de pureté et de sincérité, Emelyne se dirigea vers la partie roseraie.

Une autre raison la poussait à venir ici ce jour-là précisément. En effet, nous étions le 14 février. Et elle savait très bien qu'elle ne recevrait aucun chocolat, aucune déclaration d'amour ou autre. Car elle était celle qui a la « fille du démon ». Elle avait penser à en faire et en donner à Rey, c'était vrai. Mais elle avait pris la décision de ne plus l'importuner avec ses sentiments et de les enfermés au plus profond d'elle-même. Elle ne voulait pas perdre son amitié, qui lui était très précieuse. Alors elle avait fuis l'ambiance romantique et fleur-bleue du château, de la salle commune, du dortoir... Et très vite, elle avait compris que le seul endroit non affecté par ce jour était la serre, où aucun élève n'allait jamais. Enfin, à sa connaissance en tout cas.

C'est devant les roses bleues qu'elle la vit : une Gryffondor avec qui elle avait eu l’occasion de discuter un peu en salle commune. Elle souriant en regardant les roses. Mais ses yeux s'emplissait de larmes qu'elle sécha vivement. Elle dit alors :

- Tu les aurais aimées n'est-ce pas ?

Emelyne regarda autour d'elle. Mais il n'y avait personne d'autre que les deux jeunes filles. Elle allait répondre à la question quand son cerveau se mit soudain à fonctionné et qu'elle remarqua alors l'utilisation du passé. Elle referma donc la bouche, mais se racla la gorge pour indiquer sa présence à sa camarade. Elle s'avança vers elle et lui dit :

- Elles sont belles, n'est-ce pas ? Je préfère les blanches, mais les bleues ont leur charmes aussi. Elle me font pensée à un ciel d’Été, parfaitement dégagé, annonçant le beau temps et la chaleur. Elles sont inaccessible, comme le ciel... Mais elles symbolisent la confiance en l'autre et l'optimisme. Dans d'autres cas, c'est l'impatience d'attendre un événement aussi. Une légende dit que l'on se tourne inconsciemment vers la fleur qui symbolise notre désir le plus profond... As-tu confiance en quelqu'un ou attends-tu simplement quelque chose ?

Après un instant de silence elle reprit :

- Tu n'es évidement pas obligé de répondre à ma question. Tu peux l'ignorer si tu le préfères. Après tout, ça ne me regarde pas vraiment. Moi je me rendais du côté des roses blanches... C'est la pureté, la sincérité et l'innocence... C'est une reconnaissance profonde envers quelqu'un. Elles ont un côté mystérieux et profond aussi. J'aurais voulu en offrir une à quelqu'un mais je ne peux pas. Il ne comprendrait sans doute pas ma gratitude de toute manière...

Emy, 2A RP - Jo'familly Forever - Ma Noona c'est Taylor <3 - Marraine Louve - Vive Gryffondor !
MERLIN, Ayden

 Fév.44  Le Pouvoir Des Fleurs  Privé 

Cette voix nouvelle arrivant à ses oreilles provoqua chez Taylor un sentiment de malaise. Elle ne savait plus où se mettre. Après tout, quelqu’un venait de la découvrir en ces lieux auprès de plantes alors qu’elle pensait être seule pour célébrer son anniversaire d’une manière propre. Toutefois, sa fête rimait encore avec la Saint-Valentin. Ce n’était pas réellement pratique d’être née le quatorzième jour de février, mais elle faisait avec depuis tellement d’années. Elle se tourna vers sa camarade et sourit calmement en la reconnaissant, Emelyne, une élève de sa maison avec laquelle elle n’avait pas même parlé ; mais avec qui elle savait dès cet instant qu’elle s’entendrait bien. Enfin, l’espérance était maître de cette situation.

Le long discours de sa compagne de classe la berçait d’une certaine manière et la rassurait sur cette crainte d’une éventuelle plainte auprès des professeurs, même si au fond, elles étaient en faute ; mais qu’elle en était l’importance pour elle, si les fleurs les enivraient comme jamais. Oui, jamais, Taylor n’aurait pensé rencontrer quelqu’un qui aimait tant discuter des inflorescences. Son attention encrée dans les yeux bleu-gris de sa camarade, Taylor laissa apparaître un sourire révélateur. Elle appréciait sa manière de faire, sa démarche d’expliquer et elle le comprenait parfaitement.

Tu n’es évidemment pas obligé de répondre à ma question. Tu peux l’ignorer si tu le préfères. Après tout, ça ne me regarde pas vraiment. Moi je me rendais du côté des roses blanches… C’est la pureté, la sincérité et l’innocence… C’est une reconnaissance profonde envers quelqu’un. Elles ont un côté mystérieux et profond aussi. J’aurais voulu en offrir une à quelqu’un, mais je ne peux pas. Il ne comprendrait sans doute pas ma gratitude de toute manière…
Oui, je suis amplement d’accord avec toi. Ces fleurs sont le reflet de l’âme endormie au fond de nous, analysant et aimant chacun de ses éléments et plus particulièrement son odeur comme cela agissait comme de l’amortencia. Pour sa part, les roses bleues ont toujours été celles que je préférais et qui représentaient d’une certaine façon la sagesse, mais aussi la timidité de son propriétaire ; bien qu’il s’opère de mon interprétation personnelle de la chose, et je ne pourrais pas te réprimander de… De ne pas être en accord avec mes dires.

Totalement domptée par ses propres propos, elle ne put qu’offrir un sourire à sa consœur de maison ; et ce, parce qu’il ne pouvait pas difficile d’être heureuse lorsque les sujets communs étaient posés sur la table et qu’ils étaient source de détente et de raisonnement.

Emelyne est tout de même très forte pour la botanique, il n’y avait qu’à voir lors du premier cours où elle écoutait avec minutie chaque parole de notre professeur avant de soumettre son devoir. Je ne doute pas de l’excellente note qu’elle ait reçue. Après tout, elle semblait être la plus attentive parmi tous les élèves présents, même si personnellement, je ne m’y étais pas réellement accrochée.
Dernière modification par Taylor Bagholmes le 24 juin 2019, 22 h 07, modifié 1 fois.

Deuxième année RP / Taylor récupérera ses cheveux bruns après le match, c'est un petit sort dans ses cheveux pour le match !

 Fév.44  Le Pouvoir Des Fleurs  Privé 

Oui, je suis amplement d’accord avec toi. Ces fleurs sont le reflet de l’âme endormie au fond de nous, analysant et aimant chacun de ses éléments et plus particulièrement son odeur comme cela agissait comme de l’amortencia. Pour sa part, les roses bleues ont toujours été celles que je préférais et qui représentaient d’une certaine façon la sagesse, mais aussi la timidité de son propriétaire ; bien qu’il s’opère de mon interprétation personnelle de la chose, et je ne pourrais pas te réprimander de… De ne pas être en accord avec mes dires.
Emelyne hocha la tête... Elle comprenait. Chaque fleur avait une signification universelle, donné par la société et les scientifiques qui avaient tant besoin de donné un sens à chaque chose... Mais elles avaient aussi un sens propres à chacun... Plus que la reconnaissance, les roses blanches représentait pour elle l'amour sincère et innocent mais impossible... C'était ses préférées depuis longtemps maintenant... depuis ses 6 ans en fait. Depuis qu'elle se sentait comme abandonnée par ses parents... depuis qu'elle comprenait réellement le sens des paroles des habitants de son villages... Depuis qu'elle avait réellement compris combien elle était différente, dans le mauvais sens du termes, à leurs yeux... Elle était aussi incomprise que les roses blanches... Ces si délicates fleurs qui représentaient la reconnaissance, le "merci", la pureté des sentiments... Mais que l'on utilisait pour dire "adieu" aux morts.

- Comme l'Amortensia dis-tu... Hum... Je vois très bien oui...

Elle se tût un instant, ne sachant plus trop quoi dire... Puis soudain elle se rendit compte qu'elle ne s'était pas présenter correctement... Pour pas changer...

- Oh, au fait... Je m'appelle Emelyne O'Brien. Enchantée de te rencontrer officiellement. Je dis ça car on s'est croisé en salle commune de temps en temps... Mais ne t'en fais pas, si tu ne t'en souviens pas ce serait normal. Nous ne nous sommes pas présenter avant. On se croisait juste en plus...

Elle lui tendit la main en signe d'amitié.

- Toi aussi, tu fuis le beau monde enveloppé d'amour en ce jour de la st-valentin ? Encore une fois, je suis simplement curieuse, tu n'es nullement obligé de répondre si tu ne le veut pas.

Emy, 2A RP - Jo'familly Forever - Ma Noona c'est Taylor <3 - Marraine Louve - Vive Gryffondor !
MERLIN, Ayden

 Fév.44  Le Pouvoir Des Fleurs  Privé 

Je m'excuse pour le retard occasionné, Noona :'(

Fuir le jour de la Saint-Valentin ? En aucun cas ! Cependant, j’aurai particulièrement bien aimé, mais je ne peux pas…

Taylor tentait de répondre par la pensée, car la curiosité de la jeune Gryffondor face à elle ne la dérangeait pas, mais lui semblait quelque peu déplacée ; et ce, uniquement par le fait de cette non-connaissance de l’autre. Mais ce n’était aucunement à cause de la jeune Emelyne, mais en tenant compte de Taylor elle-même. Elle rencontrait de vue ses camarades de maison, mais n’osait jamais leur parler, en vérité, elle évitait tout ce qui n’était pas lié à Ulysse et Athéna. Elle fuyait cela par manque de confiance en sa propre personne, en sa faible capacité d’adaptation qu’elle considérait comme un handicap ; comme le pire des châtiments en réponse à la mort de Roxane : comme si la vie le lui avait réservé pour le reste de sa pauvre et misérable vie de sorcière. Parfois, elle regrettait de ne pas vivre comme une cracmole, peut-être aurait-elle contourné cette éventuelle malédiction ? Oui, elle en demeurait certaine.

Enchantée, moi, je m’appelle Taylor Bagholmes, mais je pense que nous savons en quelques sortes qui nous sommes pour suivre les mêmes cours, bien que nous n’ayons jamais eu l’opportunité de parler jusqu’à aujourd’hui… Sinon, c’est un peu compliqué pour moi de fuir cette date, puisque j’y suis née ; même si j’aurais bien voulu avoir l’occasion de l’accomplir, juste pour oublier que je n’avais pas eu la chance d’être apparue lors d’une journée ordinaire. Ce n’est pas facile de souffrir d’une certaine manière au moment de la période dédiée à l’amour !

Elle avait une certaine assurance dans la voix, elle expliquait son cas, même si cela paraissait étonnant pour elle-même d’agir de la sorte. Emelyne avait quelque chose dans son regard qui semblait si attirant, tellement que Taylor y ressentait tellement de choses : du tourment personnel, une joie immense, et une envie de faire confiance. Des sentiments contradictoires qui réconfortaient aussi étrangement soient-ils cette petite fille, à la recherche de sérénité et de relationnel qu’elle aurait pu elle-même créer ?

Et pourquoi, fuis-tu la Saint-Valentin ? Est-ce que cette fête te semble dérangeante ?

Peut-être n’aurais-je pas dû le lui demander ?

Deuxième année RP / Taylor récupérera ses cheveux bruns après le match, c'est un petit sort dans ses cheveux pour le match !

 Fév.44  Le Pouvoir Des Fleurs  Privé 

Désolée pour la longue attente :'(

- Oh, je vois... En effet... Euh... Joyeux anniversaire à toi, tout de même. Tu sais, même si ce n'est pas une journée "normale", c'est tout de même ta journée. Tu devrais en profiter, enfin, je crois... En tout cas, tu ne devrais pas souffrir seule comme ça, dans un coin, en silence. Si tu veux... Je veux bien t'aider.

Après avoir vérifiée que personne ne les voyait, elle cueillit une rose sur le point de fanée. Elle l'enferma dans ses mains et souffla dessus, comme elle l'avait fait tant de fois devant Kelly à Kilmurry. Une lumière vive s'échappa un peu de ses mains fermées sur la fleur. Quand elle les ré-ouvrit, la fleur était redevenue à son stade de floraison le plus beau. Elle la déposa dans les mains de Taylor, un peu gênée, en gage d'amitié et de sa sincérité.

- Ne me demande pas comment je fais ça... Je n'en sait absolument rien... Je l'imagine à son stade de vie le plus beau, à la joie et le bonheur qu'elle peut procurer à ce moment là et... voilà. Je sais faire ce tour depuis mes 8 ans. Je me suis entraîner en secret pour le perfectionner. Mais depuis que je suis ici... ça fonctionne de moins en moins... Je suppose que quand je saurais complètement contrôler ma magie avec ma baguette, je n'y arriverais plus...

Elle haussa les épaules, elle s'y attendait. Depuis qu'elle avait sa baguette, elle arrivait de moins en moins à "refaire vivre" les fleurs...

-Mais ce n'est pas si grave. Car je saurais faire plein d'autres choses. Enfin tout ça pour te dire qu'on a tous le droit à une seconde chance, n'est-ce pas ? Si ça ne va pas, eh bien recommence simplement. Pour réussir, il suffit d'avancer !

Elle lui fit un sourire gênée.

- C'est mon père qui me disait ça... Quoiqu'il en soit, je peux être là si tu as besoin de quelqu'un d'accord ? Que tu sois triste, que tu sois heureuse... Peut importe, je peux être là pour toi si tu le veux. Pour ma part... Disons que je préfère ne pas faire de bêtise, tout simplement... La fête ne me dérange pas du tout. C'est plutôt moi qui la dérangerait... Je suis donc venu dessiner.

Emelyne sourit un peu tristement en disant ça. Elle avait envie d’offrir des chocolats à Rey, mais avait tellement peur de le faire. Elle ne voulait absolument pas gâché leur amitié. Aussi s'était-t-elle isolée loin des autres, voulant oublier ce jour et surtout ses sentiments. Elle devait absolument les faire taire et ne pas gâché cette journée si spéciale pour les autres.

- Oh... je parle encore trop... désolée.

Emy, 2A RP - Jo'familly Forever - Ma Noona c'est Taylor <3 - Marraine Louve - Vive Gryffondor !
MERLIN, Ayden

 Fév.44  Le Pouvoir Des Fleurs  Privé 

Taylor ne semblait nullement touchée physiquement par le flot de paroles de cette nouvelle camarade, elle tentait d'en être indifférente pour son anniversaire ; pourtant, elle savait que cette jeune fille avait raison sur l'ensemble de ses termes. Elle ne pouvait pas lui en vouloir pour cette même raison. Chacun réagissait différemment, et c'était cela, cette manière, qu'elle appréciait chez les personnes qui auraient un quelconque impact sur sa vie. Emelyne en faisait ainsi, déjà, partie.

Le tour de passe-passe de la jeune la fit sourire, peu de personnes pouvaient faire de la magie sans baguette afin de rendre vie à une fleur fanée, elle en fut ainsi, particulièrement touchée. Que pouvait-elle donc faire de plus ? Quelles merveilles offrirait-elle donc de plus à ce monde où la magie pouvait être un intérêt à la survie à l'apprentissage du combat, de la défense ou autre. Taylor appréciait certainement cette vision où la magie servait à raviver les richesses que laissait la Terre malgré les agissements humains et leur industrialisation.

Les humains polluaient la terre, et la magie d'Emelyne semblait faire renaître ce qui était détruit, comme si elle était le point de départ d'une vision utopique où la nature reprenait ses droits comme par enchantement, et cette idée, Taylor l'appréciait.

Je ne comprends pas cette indifférence à ton propre égard. Certes, tu ne maîtrises pas la Magie dans son ensemble, mais tu as cette chance, cet avantage de pouvoir faire une magie sans baguette. Tu ne dois pas t'en vouloir, toutefois, si tu penses qu'en faisant cette magie avec baguette, tu perdrais cette capacité, eh bien, tu te trompes. Je suis certaine qu'en ayant confiance en tes capacités propres, tu y arriverais sans soucis, encore et encore.

Taylor voulait lui remonter le moral. Elle n'avait pas le droit de penser négativement sur ses propres capacités. Elle avait du potentiel, personne ne pouvait se permettre de la rabaisser, ni elle-même. Elle savait parfaitement que la vie possédait des penchants pervers, cruels, mais cette jeune fille qu'était Emelyne pouvait avoir bien plus de capacité si elle s'en donnait la peine. Elle ne devait pas perdre espoir ; même si cela devait passer par les fleurs, car ces derniers avaient le plus beau des pouvoirs : celui de faire réfléchir.

Deuxième année RP / Taylor récupérera ses cheveux bruns après le match, c'est un petit sort dans ses cheveux pour le match !

 Fév.44  Le Pouvoir Des Fleurs  Privé 

La Gryffondor avait sourit face à son petit tour de passe-passe. Emelyne était contente d'avoir pu faire sourire sa camarade. Elle ne savait pas vraiment ce qui pouvait être la raison de ce sourire... Mais elle était contente quand même. Ce que sa camarade lui dit ensuite la laissa un peu perplexe. Faire de la magie sans baguette était-il si rare ? Et pourrait-elle encore réellement le refaire, même en apprenant à utiliser la magie avec sa baguette ? "En ayant confiance en tes capacités propres, tu y arriverais sans soucis, encore et encore." lui avait-elle dit. Pouvait-elle y croire ? Devait-elle y croire ? La Gryffondor lui semblait sincère. D'autant qu'elle ne gagnait rien à lui mentir à ce sujet en fait... Emelyne hocha la tête. Elle continuerait de s’entraîner alors. Si sa camarade la pensait capable de le faire, alors sans doute en était elle réellement capable... "En ayant confiance..." Emelyne observa Taylor... Elle était jolie, gentille et bienveillante. Elle l'aimait bien. Même si elle ne la connaissait pas encore très bien. Elle voulait devenir son amie. Elle prit la main de la jeune fille dans la sienne et lui demanda :

- Dis... Est-ce que je peux t'appeler Noona et être ton amie ? Si tu ne veut pas ne t'en fait pas, je ne le prendrais pas mal du tout, ce serait compréhensible... On ne se connais pas encore beaucoup... Mais je t'aime bien, tu as l'air gentille et sincère. Et... Je me sens réconfortée par tes paroles aussi...

Mal à l'aise, Emelyne lâcha sa main et tritura son pull.

- Ah... Désolée, tu dois me trouver bizarre et intrusive. Je... Si tu préfère, je peux partir. Mais si tu as besoin, je serais là, d'accord ? Je... J'aimerais vraiment être amie avec toi...

Emelyne attendit la réponse de sa camarade. Pourrait-elle devenir la grande sœur qu'elle rêvait d'avoir, elle qui n'avait aucun aîné au-dessus d'elle ? Combien de fois Emelyne avait regretter le fait d'être née la première de sa fratrie... Elle devait sans cesse montrer l'exemple, être forte et gentille, être une fille et une grande sœur modèle, et surtout, se débrouillée seule... Toujours seule... Parce qu'elle était la plus grande, elle était celle qui "avait le moins besoin de ses parents"... Parfois, elle avait envie de tout balancer, casser l'image de "la petite fille parfaite" et de hurler qu'elle aussi elle existait, qu'elle aussi était encore qu'une enfant, qu'elle aussi avait besoin de son père et de sa mère... Mais à chaque fois, elle finissait par se dire que ça n'en valait pas la peine... Que ça ne ferait qu'empirer les choses, créer des conflits inutiles et blesser toute la famille pour rien. Alors elle prenait sur elle et ne disait rien, continuant à jouer le rôle de la parfaite enfant qui sait se débrouillée. Cependant, elle ne regrettait pas d'avoir des petits frères et une petite sœur. Simplement, elle aurait voulu avoir les mêmes privilèges qu'eux, et ne pas être mise à l'écart presque systématiquement... Peut-être que quelqu'un pourrait lui apporter le soutient et la présence à ses côtés qu'elle recherchait depuis la naissance des jumeaux ? Et peut-être que ce "quelqu'un", c'était cette fille là, qui par de simple mots, savait la rassurer ? L'espoir... C'était la chose la plus importante qu'Emelyne gardait au fond de son cœur, la chose qui l'aidait à tenir bon et à continuer d'avancer.

Emy, 2A RP - Jo'familly Forever - Ma Noona c'est Taylor <3 - Marraine Louve - Vive Gryffondor !
MERLIN, Ayden