Défense contre les forces du mal

Inscription
Connexion

Un Botruc dans les cheveux

PV Athalée Drasilio
Septembre 2042


Gabriel était chaque jour de plus en plus émerveillé par l’univers de la magie, mais Gabriel était avant tout à l’école et pendant que ses yeux pétillent, l’heure n’attend pas, dans 10 minutes le jeune Poufsouffle allait découvrir une nouvelle matière. Aujourd’hui Gabriel allait assister à son premier cours de défense contre les forces du mal. Le nom de la matière faisait un peu peur au jeune apprenti sorcier, il s’imaginait déjà affronter des entités fantomatiques malveillantes, des démons et des mages noirs, du moins c’est ce que le terme « forces du mal » lui inspirait. Gabriel avait peur d’assister à ce cours, il était si peu enthousiaste à l’idée de faire face à des démons sans maîtriser un seul sortilège que sa démarche fit aussi lente qu’une tortue vieille d’un millénaire.

Gabriel ne pouvait pas éviter l’inexorable, quand le jeune métis arriva devant la salle de classe, le cours avait déjà commencé, Gabriel se dirigea vers une place encore inoccupée, il se retrouva à côté d’une jeune fille avec de discrètes taches de rousseur et de longs cheveux lisses auburn. Gabriel lui fit un petit sourire avant de se concentrer sur le cours en lui-même. La professeure était miss Holloway, elle avait de longs cheveux roux d’une rare élégance et des yeux marron, le métis à la coupe afro n’était pas arrivé bien en retard, la professeure semblait être en train d’introduire la matière. Gabriel, en regardant autour de lui, vit certains élèves tout aussi inquiets que lui et d’autres plus sûr d’eux, c’était une classe très hétérogène, il se demandait si tous ici étaient des sorciers purs.

Le premier sortilège que Gabriel allait apprendre s’appelait « Lashlabask », le nom était amusant mais Gabriel ne voulait pas se laisser divertir par sa bêtise, il continua à écouter attentivement l’enseignante au cheveu de feu. Toute l’explication du sort était assez fastidieuse, Gabriel prit un maximum de note pour ne pas se perdre, il ne connaît que très peu la magie et ne voudrait pas louper des notions importantes qui miss Holloway pourrait dire, surtout si celles-ci peuvent lui sauver la vie.
A la fin de son explication théorique sur le sortilège Lashlabask miss Holloway dévoila une cage en argent avec des étranges bestioles à l’intérieur, elles n’avaient rien de bien maléfiques ou démoniaques, c’était des espèces de tiges humanoïdes avec de petites feuilles en leur sommet, elles bougeaient de partout dans la cage et semblaient déchainer. Gabriel dévisageait les Botrucs avec un mélange d’émerveillement et de dégoût.

*Au final c’est juste des petites bêtes, on est loin du Basilic*

La professeure de défense contre les forces du mal annonça qu’elle allait libérer les Botrucs, durant le temps qu’il restera les élèves devront essayer de se débarrasser d’eux grâce au sortilège précédemment présenté en cours, Gabriel dégluti, la main tremblante s’arma de sa baguette

*ça va aller, ça va aller, ce ne sont que des végétaux minuscules après tout *

D’un coup de baguette la cage s’ouvra et libéra les Botrucs qui se sont aussitôt précipité sur les élèves, Gabriel crie d’effroi, un Botruc c’était lancer sur le jeune Poufsouffle. Le Botruc était sur son bras s’accrochant à sa robe de sorcier et grimpa comme un alpiniste, Gabriel secoua sa baguette dans tous les sens en espérant que quelque chose se passe

« Va-t-en de là !»
« Mashlabak »
« Couscouslab »
« Nooooon, s’il te plaît ne monte pas plus haut !!!! »


Plus Gabriel gesticulais plus le Botruc gagnait en hauteur jusqu’à finir emmêler dans les cheveux du jeune métis.
Gabriel se tourna vers sa voisine de classe et la regarda d’un air abattu

« Aide moi, s’il te plait »

Gabriel gonfla ses joues et fit ressortir sa lèvre inférieure pour paraître le plus mignon possible et espérait que la jeune Serpentard pourrait faire quelque chose pour lui.

Se protéger du soleil, c'est protéger sa santé

Un Botruc dans les cheveux

Ça y est, Athalée allait participer à son premier cours de défenses contre les forces du mal. Depuis sa rentrée, elle stressait. Elle avait même fait un malaise à cause de cela. Et puis, il faut dire que le nom du cours n'arrangeait rien. "Défenses contre les forces du mal", allaient ils devoir se battre contre d'horribles créatures maléfiques ? Était ce dangereux? 
Ce jour là, Athalée stressait encore et encore. Elle avait pris son sac à bandoulière habituel et se dirigeait à petit pas vers la salle. Elle ne voulait pas arriver en retard, ne voulait pas attirer tous les regards sur elle en arrivant dans la salle. Ce qui arrangeait les choses c'était que la salle était au premier étage alors pas besoin de beaucoup monter pour arriver devant la salle de cours. 
La petite rousse arriva rapidement devant cette dernière. Elle était en panique, elle avait de plus en plus peur de s'attaquer "aux forces du mal". Avec une main tremblante posée sur son sac, elle entra dans la salle. Elle était l'une des premiers élèves. Elle se posa au fond de la salle, éloignée de tous, seule.

Peu de temps après que le cours ait commencé, un jeune homme aux couleurs jaunes et noirs arriva et entra dans la salle. Il s'installa finalement aux côtés d'Arhalee, ce qui ne la rassura pas. Elle ne voulait pas avoir la honte devant lui, trop gênée de ne pas savoir ce que lui réservait ce cours. En le regardant s'assoir à ses côtés, Athalée vit le petit sourire au visage du garçon. Elle le lui rendit et fit comme lui, se remettre dans le cours. Elle écoutait attentivement tous ce que disait sa professeur. 
Elle écouta silencieusement et tout en prenant de nombreuses notes les explications de Miss Holloway sur le cours, le premier sortilèges qu'ils apprendraient.... Elle ne voulait rein rater, c'était tout nouveau pour elle alors il fallait qu'elle s'en sorte au mieux et proiuvr, aux autres et à elle-meme, qu'elle était ici, dans cette grande école de magie, pour quelque chose et de bonnes raisons. Elle vit du coin de l'oeil son camarade prendre également de nombreuses notes, ce qui la rassura. Peut être lui aussi était ce nouveau pour lui? Peut être ne connaissait il rien en cette matière ? Même en la magie peut être ?
Puis, la petite rousse aux cheveux châtains fut surprise et écarquille grand ses yeux! La professeur venait d'ouvrir une cage ou se trouvaient de petites bêtes qui n'avaient rien à voir avec les monstres sombres dont s'était imagine Athalée. Elle était heureuse, ces créatures étaient tellement mignonnes. Malgré leur petitesse, les créatures se débattaient fortement dans leur cage. Mais Athalée était toujours émerveillé et en adoration devant ces dernières. 
C'est à cet instant que Miss Holloway décida de prévenir les élèves. Elle allait ouvrir la cage, et durant le temps restant du cours, les élèves devraient essayer de s'en débarrasser. Athalée prit peur. Comment allait elle faire ? Serait elle a la hauteur? Allait elle réussir ou se prendre la honte ? Trop de questions dans sa petite tête. Pour se donner de l'assurance, elle jeta un œil sur son voisin, il n'avait pas l'air rassure non plus, sa main portant sa baguette tremblait. Athalée, prit également sa baguette mais avec tout autant peu d'assurance. 
La cage s'ouvra. Les créature, appelles les botruc, se jetèrent sur les élèves. Le jeune homme à côté d'elle cria. Un botruc se posa sur lui, et escalada jusqu'à ses cheveux ou il s'y emmêla. Athalée pendant ce temps essayait de se débarrasser d'un qui s'accrochait à son sac. Les deux élèves avaient l'air d'avoir du mal avec la formule même si Athalée s'en sortait pas mal. 
Puis elle entendit la parole de détresse de son camarade. Il fit une moue qui devait paraître mignonne, ce qui fit rire haut et fort la petite rousse. Elle se débarrasser en un instant de son botruc grâce à la formule étudiée. Cela la surpris elle même. Elle avait réussis! 
Puis elle se tourna vers son camarade, un Poufsouffles. 
"Besoin d'aide peut être! Avec plaisir, attend ne bouges pas!"

Elle fit ce qu'elle avait fait il y avait quelques secondes. Elle agita sa baguette en récitant la formule et la créature quitta les cheveux du garçon. 
Mais fércoe et coriace. Le botruc de la fille décida de monter à son tour sur elle. Il commença à arracher la baguette en bois de châtaigner de la main de la jeune fille. 
Cette dernière avait réussis à être rassurée, confiante et n'avait plus peur. Mais la créature lui arrachant sa baguette, commençait maintenant à s'attaquer à son jean qu'elle portait sous sa cape. 

À son tour, elle implora son voisin:
"Je....heu....je sais m'en débarrasser mais je n'ai plus ma baguette. Serait tu capable de m'aider s'il te plaît! 
Et toi arrête!! Ma baguette !!! Pas mon jean!!"
La maigre fille essayait de se débattre pour faire tomber la créature et récupérer sa baguette au passage, mais en vain. Le botruc avait jeté sa baguette loin d'elle. Les griffes de la petite bête lui arrachaient maintenant la peau. La rousse cria de douleur, sa peau lui brûla. Une larme coula.


Vive les cours... Enfin presque ! Cela me cause du retard dans les rp ! Je m'excuse énormément!!
.JE SUIS UN SERPENT ET UN DRAGON ET UN LOUP.
"Lire c'est échapper à la réalité un instant pour vivre dans le rêve!"

Un Botruc dans les cheveux

La jeune rousse décida d’aider Gabriel, elle avait l’air de bien maitriser la magie, elle s’était débarrassé de son botruc sans difficulté et maintenant venait de se débarrasser du botruc de Gabriel. Impressioné, le jeune Poufsouffle hocha la tête comme pour félicité la performance de la Serpentard.
La seconde d’après le Botruc de la jeune fille revint à la charge, ce qui fit sursauter Gabriel, la petite créature était plus que remonté, elle arracha la baguette de la jeune fille avec une force sortie de nulle part et commençait désormais à s’attaquer à son jean. Gariel en avait des frissons, comment une aussi petite bestiole pouvait faire preuve d’autant de férocité?

"Je....heu....je sais m'en débarrasser mais je n'ai plus ma baguette. Serait tu capable de m'aider s'il te plaît! 
Et toi arrête!! Ma baguette !!! Pas mon jean!!"
-Implora la Serpentard.

* Capable ?! Meuf j’ai jamais fait de magie de ma vie !!! *

Gabriel paniqua, au lieu d’utiliser la baguette il commença à essayer de bousculer le botruc avec ses mains

« Va t’en sale bête ! »

Le botruc était tenace ! Gabriel envoyait ses mains balayer le botruc a plusieurs reprise, carréssant par la même occasion la cuisse de la jeune fille, mais le Poufsouffle à la coupe afro était bien trop concentré à essayer d’extirper la créature du jean de la jeune serpentard. Il se rendit compte un peu tard qu’il était en train de toucher cette parfaite inconnue comme s’ils étaient famillié, Gabriel rougie, il se rendait compte que son comportement risquait d’être perçu comme déplacé.

« Heuuu désolé...je...je voulais...enfin... »

Gabriel s’emmêla les pinceaux dans sa phrase. Soudain, la jeune rousse commença à hurler. Gabriel dans un réflexe de panique pointa la baguette sur la serpentard.

« Tu te calmes hein !!!… pas toi...je parle au Botruc, fin...A moins que je t’aie véxée...je voulais pas...désolé »

« Tout va bien, je gère la situation, c’est pas moi qui l’ai fait crier hein ! Je suis pas …. Je m’enfonce... » -Déclara Gabriel en s’adressa au reste de la classe et à la professeure.

Les crie de la jeune serpentard s’intensifiait, après la maladresse sociale qu’avait faite Gabriel il n’osa pas vraiment baisser les yeux pour regarder la gravité de la situation. Mais son coeur s’accélérais , cette fille avait besoin d’aide et c’était la responsabilité de Gabriel de l’aidé, après tout elle a demandé son aide et elle a aidée le jeune métis.

*Bon , tu respires un coup, si tu es ici c’est parce que tu es un sorcier, tu suis les directives et tu devrais être capable de lancer ce sort *

Gabriel expire calmement avant de pointer la cuisse de la jeune rousse et de prononcer d’une voix véloce et ferme

« Lashlabask ! »

Une étincelle se libère de la baguette du jeune sorcier qui éloigne le botruc. Gabriel dévisage sa camarade comme stupéfait de ce qu’il vient de réaliser.

« J’ai réussi » -dit-il d’un air inexpressif

Son visage commença à progressivement s’illuminer avant qu’il ne répète sa phrase d’un ton plus joyeux.

« J’ai réussi, je suis un sorcier ! Je vais devenir quelqu’un d’incroyable !! »

Gabriel commençait à taper des poses tout aussi atypiques les unes que les autres avec sa baguette avant de s’arrêter et de s’adresser à la jeune serpentard.

« Tu as été incroyable, tu es venue à bout de ces deux botrucs toute seule ! Tu seras la plus grande des sorcières ! »

Se protéger du soleil, c'est protéger sa santé

Un Botruc dans les cheveux

Le garçon avait réagit de suite à son appel à l'aide mais avec beaucoup de panique. Il n'utilisa pas sa baguette pour réciter la formule, mais préféra se servir de ses mains pour simplement l'enlever. Au contact des mains du garçon sur elle, Athalée fut d'abord surprise. Elle ne s'y attendait pas, mais comprenait la réaction du garçon, et la petite rousse remarquait sans difficulté sa panique. Athalée avait peur, le botruc arrachait son jean et commençait à s'attaquer à sa peau au passage. Les griffes de la bête brulaient la peau de la pauvre rousse. De plus, les mains du garçon frottant son jean, empiraient la situation mais Athalée ne lui dit pas, il était assez paniqué comme cela et elle n'osait point lui dire.
Puis le garçon s'arrêta en un seul coup, stoppant ainsi ses tentatives de repousser la créature. Il se mit à rougir et se mélangea en excuses et bafouillages. Il avait surement réagit de ce qu'il faisait. Il paraissait tellement gêné que même Athalée en devint gênée. Elle voulait le rassurer en lui disant que ce n'était pas grave, qu'elle voulait qu'il continue de l'aider. Elle s'apprêtait à lui parler pour le calmer et le rassurer quand soudain........
Une nouvelle griffe venait de pénétrer dans sa peau! Le botruc avait planté sa griffe dans la chair de la jeune fille. Sa peau se mit à la bruler davantage et Athalée n'eut d'autres réactions que de crier. Mais pourquoi ? Elle allait s’attirer tous les regards ? Passer pour idiote, folle ou nulle ?!! Elle mit instinctivement sa main sur l'endroit où le botruc venait de la griffer violemment, celui-ci s'étant éloigné pour s'attaquer à un autre endroit du jean.
Le poufsouffle réagit de suite et pointa sa baguette....Mais pas sur le botruc...NON......sur elle! Il commença par crier, sur elle, enfin elle le pensait, puis s'expliqua, enfin essaya de le faire. Il s'excusa puis expliqua à nouveau mais pour la classe et la professeur.
La peau continuait de subir les griffures de la bête, la blessure ne cessait de bruler. Athalée continua de crier!  Sa main toujours sur sa blessure, elle avait peur. Ça brulait, et Athalée ne pouvait rien faire, elle n'avait pas sa baguette, elle se sentait vulnérable. Les cris de la jeune fille s'intensifiaient.
Puis elle entendit, avec joie, le garçon lancé le sort...et correctement ! La bête lâcha sa prise immédiatement et fut éloigné au loin par l'étincelle libérée de la baguette du jeune sorcier. Athalée fut surprise et ravie. Elle n'avait, enfin, plus de créatures sur elle prêtes à lui déchirer davantage son jean ou sa peau. Sa peau qui d'ailleurs continuait pour autant de bruler. Mais Athalée n'osait toujours pas regarder sa blessure, était ce grave ?
Elle leva les yeux sur le garçon qui venait de tout faire pour l'aider et vit qu'il effectuait des poses. Elle sourit malgré la douleur qu'elle ressentait. Sa main toujours posée sur sa cuisse, elle souriait et applaudit le garçon de l'autre main en tapant sur son autre cuisse. Puis il s'arrêta pour dire à la jeune fille:
« Tu as été incroyable, tu es venue à bout de ces deux botrucs toute seule ! Tu seras la plus grande des sorcières ! »

Elle stoppa ses mouvements, elle était surprise par ce qu'il venait de dire! Elle, une grande sorcière! Incroyable! Mais pourtant, elle n'avait rien fait et c'était bien la première fois qu'elle lançait un sort. Alors elle dit simplement avec son sourire aux lèvres:

"Je...Heu Merci ! Je ne sais pas si je serais la plus grande sorcière car jusqu’à maintenant je n'avais jamais lancer des sorts et je m'en croyais incapable! Je ne savais même pas que j’étais une sorcière avant ma lettre!

Mais merci à toi de m'avoir aidé! Tu as vraiment réussis et oui tu es un sorcier donc quelqu'un d'incroyable! Bravo et encore merci !"

Elle leva ses deux mains et applaudit le garçon qui l'avait finalement un peu sauver. Mais la douleur ce faisait ressentir encore plus au niveau de sa cuisse droite, cuisse où se trouvait l'une de ses tâches de pigmentation. Elle n'osait pas regardé mais il le fallait. Elle respira, prit son courage à deux mains, enfin le peu qu'elle avait, et regarda.....Elle avait une grande griffure sur toute sa cuisse! Elle saignait et était un peu ouverte au centre de cette griffure mais rien de grave, enfin par rapport à ce qu'elle pouvait s’imaginer. Elle remit sa main droite sur sa cuisse. On pouvait constater que cela ne servait à rien vu la taille de sa main mais c'était instinctif. Elle reposa son regard sur celui du garçon et annonça:
"Je suis un peu blessée mais rien de grave, juste faudrait que ça se soigne vite car ça me brule beaucoup trop! C'est affreux, j'ai trop mal!!"

Puis réalisant enfin:

"Mais avant, comment tu t'appelles? On s'est pas présenter!

Je suis Athalée Drasilio, une sang-mêlé!

Bon j'avoue je sais pas comment je dois me présenter alors voilà!"

Elle eut un rire sincère. Elle riait malgré la douleur de sa petite blessure. Puis, toujours en souriant, elle attendit une réponse.

Vive les cours... Enfin presque ! Cela me cause du retard dans les rp ! Je m'excuse énormément!!
.JE SUIS UN SERPENT ET UN DRAGON ET UN LOUP.
"Lire c'est échapper à la réalité un instant pour vivre dans le rêve!"

Un Botruc dans les cheveux

"Je...Heu Merci ! Je ne sais pas si je serais la plus grande sorcière car jusqu’à maintenant je n'avais jamais lancer des sorts et je m'en croyais incapable! Je ne savais même pas que j’étais une sorcière avant ma lettre!

Mais merci à toi de m'avoir aidé! Tu as vraiment réussis et oui tu es un sorcier donc quelqu'un d'incroyable! Bravo et encore merci !"


La jeune Serpentard applaudissa Gabriel, il ne pouvait pas s’empêcher de rougir. Le jeune sorcier n’as pas l’habitude des congratulation, cela fait tojours chaud au coeur et c’est aussi la preuve qu’elle na pas mal pris la maladresse du jeune Poufsouffle

« Tu as réussi deux Lashlabask sans jamais avoir lancé de sort avant ! Je t’assure tu as du potentiel !  »

Gabriel leva son pouce en l’air pour félicité la rouquine, cette dernière semblait cependant mal en point comme si elle essayait d’inhiber la douleur infliger par le botruc enragé.
La jeune Serpentard décida de regarder sa blessure, Gabriel accompagna son regard, la jeune fille était bien amochée, le coeur du jeune métis s’accéléra, si il avait réagis plus tôt peut-être qu’elle n’aurait pas était aussi bléssée que ça.
Inquiète par les conséquences de cette « expérience » Gabriel se demanda :

*Mais ce cours est réellement dangereux, la professeure est-elle consciente des risques ?! *

"Je suis un peu blessée mais rien de grave, juste faudrait que ça se soigne vite car ça me brule beaucoup trop! C'est affreux, j'ai trop mal!!" - dit la jeune Serpentard

Gabriel eut un regard grave, différent de son regard jovial habitue. La jeune fille faisait mine d’aller bien mais la blessure semblait assez importante. Gabriel n’hésita pas un instant et décida de déchirer un morceau de sa robe de sorcier pour bander la plaît de la jeune rousse. La manche de jeune Poufsouffle était désormais déchiré, ce offrait un rendu un peu plus macabre digne des sorcier dans l’inconscient moldue.
Pendant que Gabriel bandait la jeune serpentard il réponda à ette dernière

« Un peu blessée ? Tu rigoles, ton jean et foutu et tu saignes beaucoup je trouve. Je n’aime pas voir mes amis souffrir tu sais »

Une fois son bandage terminé Gabriel ajouta

«  ça devrait aller le temps que le cours se termine. On ira à l’infirmerie après, ils seront quoi faire »

La jeune Serpentard se présenta ensuite à Gabriel, elle s’appelait Athalée Drasilio, c’était une sang-mêlée tout comme Gabriel, au final il y avait beaucoup plus sang-mêlé qu’il ne le pensait.
Gabriel se sentait de plus en plus similaire à la jeune Serpentard, il décida de se présenter à son tour.

« Je m’appelle Gabriel Flocke, enchanté de faire ta connaissance. Tu sais quoi ? Je suis aussi de sang-mêlé, c’est fou ça !! Je découvre la magie cette année je n’en ai jamais fait auparavant !»

Gabriel redirigea son regard vers la blessure de son amie, d’un air inquiet.

« Si seulement on savait utiliser le sortilège Episkey, t’es sûre que ça va aller jusqu’à la fin du cours ? »

«Et mes condoléances pour le jean »
Termina Gabriel la main sur le cœur

Se protéger du soleil, c'est protéger sa santé

Un Botruc dans les cheveux

Quand Athalée eut applaudit et remercier le garçon, il se mit à rougir instantanément ce qui fit sourire davantage la jeune fille. Il parla aussitôt de son "exploit" et continua de dire qu'elle avait du potentiel, ce qui eut comme réaction de gêner la fille sans toute fois faire disparaitre son beau sourire. Elle n'avait pas l'habitude qu'on la félicité ou quoi que ce soit d'autres, elle avait plus l'habitude des moqueries ou autres. Alors quand le jeune Poufsouffle se mit à lever son puce pour la féliciter, elle fut émerveillé et heureuse d'elle ! 
Mais sa réaction face à sa petite blessure ne rassura pas le garçon. Juste après qu'elle lui en ait parle, le garçon s'empressa de déchirer un morceau de sa robe sous les yeux surpris de la petite rousse et l'entoura autour de sa cuisse blessée. Athalée vit le visage heureux du garçon disparaitre pour laisser place à un regard grave. Elle était triste de lavoir dit, d'avoir fait cela car maintenant il s'inquiétait pour elle. Il lui parla en même temps de lui bander la cuisse alors Athalée écouta attentivement ce qu'il lui disait. 
Il venait de dire qu'ils étaient amis ! Elle n'était pas folle ? Elle avait bien entendu ? Elle en était sur, il avait dit implicitement mais il l'avait dit. Son sourire s'agrandit, heureuse de s'être fait un ami, cet ami. Mais il avait aussi parle de l'infirmerie, Athalée ne voulait pas y aller mais il le pensait. Cela se voyait qu'il s'inquiétait et n'allait pas abandonner. Athalée se résigna et décida de lui obéir et de faire ce qu'il voulait pour l'aider car elle pensait le rassurer ainsi. Elle était déjà allée à l'infirmerie en début du mois et ne voulait pas y retourner. Même si sa avait été un super moment avec sa marraine, ça n'en rstait pas moins un endroit qu'elle ne voulait plus revoir. Elle se sentait nulle d'y aller, pour ses malaises, ses maux, ses blessures. C'était ridicule, elle était faible et le sentait. Mais il avait l'air de s'inquiéter tellement pour elle que toutes ces pensées disparurent sous le regard insistant du garçon. 
Puis il se présenta à son tour. Il s'appelait Gabriel et était comme elle ! Il n'avait jamais fait de magie, était de sang mêlé et avait l'air heureux de ces similitudes alors Athalée en fut heureuse aussi!
Il parla également de quelque chose qu'Athalee prit pour un sort et lui demanda si ça irait.  Elle le laissa parler encore et encore, voulant lui parler et répondre à ses questions d'un seul coup. Mais il reparla...
Il mit sa main sur le coeur, surprenant encore la rousse, et dit ses condoléances au jean. Athalée ne put s'empêcher de rire. Elle ne s'y attendait pas et trouvait cela drôle. Elle s'arrêta 5 minutes et répondit enfin à tous ce que venait de dire son ami.
"Tu es aussi de sang mêlé ! C'est super. 
Moi ma mère m'a toujours caché l'existence du monde magique alors j'y vivais dedans qu'à travers mes lectures mais en vrai c'est tellement plus beau.
Mais si tu découvres aussi la magie que maintenant comme moi, on va pouvoir s'entraider! Si tu veux. 
Et enchantée aussi Gabriel!"

Elle lui fit un petit clin d'oeil avant d'ajouter:
"Le sortilege quoi ? Désolé je connais pas....
Et mais oui, ça ira jusqu'a la fin du cours! Enfin je pense. 
Et toutes mes condoléances à mon jean!"

Elle rit à cette dernière phrase en mettant elle aussi sa main sur son cœur. Elle l'entendait ainsi battre rapidement. Décidément, ce cours s'annonçait nullement ennuyeux ! 
Elle retourna s'asseoir à sa chaise car pour chasser les botruc elle l'avait bien évidemment quitté. Alors elle s'assit tranquillement et étendit un peu sa jambe droite sous son bureau. Elle porta, par pur réflexe, sa main sur sa cuisse et tint le bandage fait par les soins de son ami. Elle lui fit signe de venir s'asseoir lui aussi à côté, espérant qu'il le fasse. Puis elle reprit un peu d'entrain et dit:

"Tu peux m'expliquer ce qu'est le sort Episk ? S'il te plaît !"



Puis sachant que sa douleur ne risquait pas de disparaitre d'aussi tôt, elle rajouta d'une voix douce, presque inaudible, et discrète:
"Puis je veux bien que m'accompagne à la fin du cours à l'infirmerie."

Oui, car sa peau ne cessait de brûler, de la gratter sous ce bandage et de piquer. 


Elle reposa son regard sur le tableau et écouta les dernières paroles de la professeur, les commentaires qu'elle faisait sur leurs expériences... Elle ne prenait pas de note pour une fois mais écoutait silencieusement ce qu'elle disait et ce qu'elle pouvait dire d'important. Elle se concentrait pour ne pas rater quelque chose tout en attendant une réponse de Gabriel.

Vive les cours... Enfin presque ! Cela me cause du retard dans les rp ! Je m'excuse énormément!!
.JE SUIS UN SERPENT ET UN DRAGON ET UN LOUP.
"Lire c'est échapper à la réalité un instant pour vivre dans le rêve!"

Un Botruc dans les cheveux


Pendant que Gabriel banda la bléssure d’Athalée, elle semblait silencieuse, attentive aux paroles du jeune Poufsouffle mais peut-être aussi inquiète d’avoir alarmé le métis à la coupe afro.
La rousse semblait réceptive à l’humour de Gabriel, lorsque celui-ci présenta ses condoléances au jean d’Athalée, elle se mit à rire . Au fond Gabriel savait qu’ils s’entendraient super bien tous les deux, ils avaient beaucoup de points en commun et ce cours semblait les avoir rendu complice. Gabriel était ravi de savoir qu’il allait découvrir le monde de la magie avec une autre personne ayant du sang sorcier mais ne connaissant pas grand-choses de ce monde .

La blessure d’Athalée pouvait s’infecter à tout moment, les jeunes sorciers ne connaissaient pas cette espèce, son habita, ses habitudes alimentaires, même si la professeure aurait mis en gardes nos jeunes sorciers. Gabriel restait sur ses gardes en plus des maladies et infections moldue il y avait maintenant les maladies et infection magique. Prudence était mère de sureté, le jeune Poufsouffle n’attendait que la fin du cours pour amener sa nouvelle amie à l’infirmerie.

La jeune Serpentard ne semblait pas connaître le sort Episkey, Gabriel ne savait pas grand-choses mais avait lu quelque livre sur la sorcellerie et c’est un des sorts qui l’avait le plus fasciné. Gabriel décida de calmement répondre à son amie en espérant que le ton de sa voix suffirait à l’apaiser.

«  Episkey est un sortilège de soin mineur apparemment tu ressens une intense chaleur suivit d’un froid glacial et ensuite hop tu vas mieux »


Gabriel regarda la blessure de son ami d’un air triste avant d’ajouter

«  Si seulement je savais lancer ce sort tu irais beaucoup mieux, c’est pas ce petit bout de tissue qui va changer la situation »

Après son explication Athalée demanda à Gabriel de l’accompagner à l’infirmerie

« Parce que tu t’imaginais que j’allais te laisser t’y rendre seule ?! » - Sermonna Gabriel

Après leur petite conversation Gabriel se concentra à nouveau sur le cours et continua à prendre des notes, son amie ne semblait plus en prendre, le jeune Poufsouffle se concentra deux fois plus pour être sûr de ne rien raté dans l’éventualité où il devrait fournir son cours à Athalée.
Le cours allait se terminer, miss holloway demanda aux élèves de récupérer leur devoir avant de partir, le duo s’exécuta et bras dessus bras dessous Gabriel amena la jeune Serpentard à l’infirmerie.

Fin du RP

Se protéger du soleil, c'est protéger sa santé