Histoire de la magie

Inscription
Connexion

 RPG++  Le petit oiseau apprit ça : Violet  PV 

Tout n'est pas tout bleu. Tout n'est pas tout rose. Ça, Nils en avait parfaitement conscience et en était persuadé depuis quelques mois : le professeur d'histoire de la magie n'était autre qu'un manipulateur à la solde du gouvernement pour mieux tromper la nouvelle génération de sorciers. Il fallait dire qu'avec la taille de ce nez, il était évident qu'il ne pouvait que tromper ! 

Il avait failli tomber dans le panneau à son arrivée et pour cause : beau, séduisant, plein de charme, le professeur avait toujours de quoi séduire. Nils ne compta pas les pertes de connaissances féminines qu'il avait pu constater et soupira rien qu'en y repensant, cet homme : c'était le diable... mais pas que !

Si c'était le diable, alors sa queue était particulièrement bien cachée ! Non : depuis les premiers instants, le ministère de la magie cachait la vérité aux petites âmes bien pensantes de l'école, c'était une véritable propagande qui avait pu être orchestré. Le jeune Gratz en était désormais persuadé. Le complot ? L'histoire de la magie était enseignée de façon barbante, abracadabrante et grandiloquente dans le but de dégouter les élèves. En leur apprenant les bases dès le plus jeune âge, ces derniers allaient facilement s'en désintéresser pour partir étudier quelque chose de plus "magique". Mais quelle erreur ! Quelle grossière erreur ! Nils en était maintenant persuadé, il était parvenu à déjouer les intentions premières du gouvernement. le jeune Serpentard avait même pris des risques inconsidérés en rédigeant ses devoirs. Mettant en lumière le complot orchestré par ces nihilistes, il avait attendu les premiers résultats avec impatience. 

La note avait été exemplaire et cela déçut le jeune homme. A croire qu'on voulait l'endormir. C'était bien ça ! Se frappant la tête dans sa réflexion, le jeune homme comprit immédiatement lorsqu'il reçut la copie : on voulait l'endormir ! A l'image d'une jeune pucelle retrouvée dans un bar et qui ne dirait rien, Nils devenait une tumeur qu'il fallait exciser. Une grosseur qu'on voulait voir partir loin, sans le laisser aller au fond des choses...

Nils le savait, il détenait la vérité, c'était un sachant... le seul et l'unique ! 

Lors du  retour du second devoir, le devoir fut d'abord refusé ! Voilà ! Enfin ! Les méthodes conventionnelles ne marchaient pas : on avait voulu lui graisser la patte et aujourd'hui il gênait. Il était clairement temps de mettre les choses au clair. Le parchemin dans la main, le visage fermé, les lèvres pincées de colère, le jeune homme était maintenant prêt pour la confrontation. 

Son coeur battait la chamade alors qu'il n'était plus qu'à quelques mètres de la porte du bureau de son professeur. Une goutte de sueur perla sur son visage tandis qu'il touchait le bois dur de la porte : c'était sa première fois et il n'avait pas prévu d'être un tendre. Non, aujourd'hui, ça allait chier ! Poussant la porte lentement mais sûrement, Nils, au risque de prendre une retenue, entra sans attendre : l'excitation était à son comble. Toute colère disparut alors du visage du jeune homme. Déroulant son parchemin, il le tint de sa main droite avec vigueur, le secouant un peu. 

- Professeur.

Sa voix était calme, comme s'il savait qu'il allait le passer à la casserole. Aujourd'hui, c'était Nils qui allait lui enseigner quelque chose. On l'avait trop souvent pris pour un faible, pris pour un idiot, pris pour un moins que rien... aujourd'hui, c'était lui qui allait prendre la chose en main et à bras le corps. Malheureusement, il ne put se retenir tant son coeur battait à tout rompre. Ses yeux se mirent de nouveau à jeter des éclairs et c'est presque en hurlant qu'il s'exprima en désignant son parchemin. Il était l'un des leurs.

- JE SACHE TOUT !

Et voilà, le complot était à présent démasqué. Le professeur devrait alors faire avec. Comptait-il tout mettre en oeuvre pour nier ce qu'un jeune gosse lui mettait sous le yeux ou allait-il jouer de ses charmes pour le "prendre dans son filet"... trop de possibilités étaient encore présentes. 

Nils devrait donc tenir... aussi fermement que possible...