Histoire de la magie

Inscription
Connexion

Le bureau du professeur Montmort

Image

À droite du tableau noir de la salle d'Histoire de la Magie se trouve une lourde porte de chêne. Celle-ci n'est fermée à clef que lorsque le professeur est absent. Si vous avez de la chance et si vous prenez la peine de faire jouer la poignée, vous entrerez dans le bureau du professeur Montmort. Les plafonds hauts donnent l'impression d'une pièce plus grande qu'elle ne l'est en réalité.

Des armoires murales courent le long des murs, chargées de multiples livres. Hormis l'étagère la plus haute de chacune d'elles qui se trouve occupée par des objets divers allant de quelques fioles de potions ordinaires à des objets plus difficilement identifiables. Les armoires déjà bien remplies ne semblent cependant pas suffisantes car les piles de livres et de parchemins envahissent également le bureau qui s'impose dans la pièce. Un coup d'oeil vous suffit à réaliser qu'ils sont bien loin de tous traiter d'Histoire de la Magie.
La pièce est également pourvue de deux fauteuils. L'un, disposé derrière le bureau n'est autre que le siège de prédilection du professeur tandis que le second, situé plus près de l'entrée, est prêt à accueillir un visiteur.

Quelques tableaux occupent le seul pan de mur nu de la pièce, protégés au creux d'une alcôve. Le plafond de cette alcôve a été transformé en un semi-dôme de verre qui, associé à quelques fenêtres hautes, en fait une pièce lumineuse. À la nuit tombée, de petites flammes magiques fournissent à la pièce une douce lumière tremblotante.
Quelques plantes vertes cascadent depuis les rebords des fenêtres, s'épanouissant paresseusement au soleil, tandis que des plantes grimpantes tentent d'escalader les murs pour les rejoindre. Certaines de ces plantes portent quelques fleurs écloses qui diffusent une douce odeur tout juste perceptible. La pièce, dénotant de l'influence de la maison dans laquelle le professeur Montmort a fait ses études, dégage une atmosphère chaleureuse et apaisante.


Ce bureau est un lieu RPG ouvert à toute personne souhaitant interagir avec moi. Afin de vous assurer de ne pas trouver porte close, vous êtes cependant priés de m'envoyer préalablement un hibou décrivant le motif de votre visite. N'ayant qu'un siège à offrir à mes invités, je ne pourrais accueillir qu'une personne à la fois.


Sujet libre

¤ Responsable de la Cabane de Cristal ¤
~En glissant je viens, en rusant je vaincs, le sommet j’atteins.~
~Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce~

Le bureau du professeur Montmort

Lucy attendait la fin de la journée. Elle finissait sa journée, et normalement sa professeure d'Histoire de la magie aussi, et donc elle aurait tout le temps de pouvoir parler à sa professeure. En première année, elle n'avait pas appris tout ce qu'elle voulait apprendre. Et surtout, une question la troublait, et personne n'avait su répondre à cette question. Tous les livres qu'elle trouvait à la bibliothèque étaient indiqués comme des manuels de cinquième ou sixième année, ce qui la décourageait : elle n'était qu'une petite élève de deuxième année, elle ne serait sûrement pas capable de lire ces gros pavés pleins de vocabulaire spécifique qu'elle ne connaissait pas.

A la fin de son cours, elle se dépêcha pour monter l'escalier qui la menait à la salle d'Histoire de la magie. Elle frappa donc à la porte du bureau de la professeure, ne la voyant pas dans la salle. Elle réfléchit en avance à ce qu'elle allait lui dire, elle savait que si elle ne pensait pas sa phrase en avance, elle ne réussirait pas à aligner trois mots devant la jeune femme. Elle formulait ses phrases, n'oubliant pas qu'elle s'adressait à présent à sa professeure. Cela lui faisait extrêmement étrange de voir Elina Montmort, élève à Poufsouffle, à présent professeure. Lucy espérait qu'avec sa nouvelle formation, elle pourrait lui répondre, sinon, elle n'aurait plus qu'à difficilement se plonger dans les manuels de cinquième année, ou à patienter trois ans pour avoir sa réponse.

Elle se décida à frapper à la porte, et une fois les trois coups frappés, d'ouvrir.

- Bonjour miss, commença-t-elle. Je ne vous dérange pas trop ? Je peux vous poser une question ?

Luehssyie Woudde Pecker
PATA-P & GIFeuse w/ C.M²
Parce que tous les nuages du monde n'empêchent pas les pleines lunes

Le bureau du professeur Montmort

Le derniers cours d'Histoire de la Magie de la journée venait de s'achever. Une fois tous les élèves disparus, Elina passa rapidement entre les rangs de bureaux désormais déserts pour s'assurer que personne n'avait oublié son manuel ou n'avait laissé trainer quoique ce soit. Sa journée s'achevait sur un cours pour les élèves de première année et ils s'avéraient parfois extraordinairement tête en l'air. D'un autre côté, avoir cours avec eux était reposant dans le sens où elle avait davantage d'années d'écart avec eux et donc moins d'effort à fournir pour maintenir son autorité. C'était en revanche extrêmement perturbant pour elle de faire cours aux septième année tout en sachant que certains d'entre eux avaient à peine un an de moins qu'elle. D'autant plus qu'elle avait côtoyé certains d'entre eux jusqu'à l'année précédente. Remontant les allées, la jeune professeur réarrangeait la position des chaises. C'était un petit sursaut de maniaquerie qu'elle aurait pu satisfaire en un coup de baguette, mais ranger sans l'aide de la magie lui permettait de mettre de l'ordre dans ses idées. Ce genre d'activité ne requérait qu'une parcelle de son attention, lui permettant de consacrer le reste a dresser le bilan des cours de la journée.
Lorsque le poste de professeur d'Histoire de la Magie lui avait été proposé, Elina avait été prise au dépourvu. Certes, elle avait toujours eu de bons résultats et elle avait mené bon nombre de recherches personnelles durant ses dernières années en tant qu'élève, mais elle n'aurait jamais pensé être recrutée à peine ses Aspics en poche. Il lui était difficile de savoir exactement ce qui avait pu décider leur directrice à lui proposer ce poste. Quoiqu'il en soit, elle avait rapidement pris sa décision. Ce poste était une occasion sans pareil pour elle. Personne ne s'étonnerait de voir une historienne faire preuve de curiosité et glaner des informations partout où elle le pouvait. En digne directrice du département des mystères, sa mère lui avait au moins appris une chose : être bien informée était un avantage en toute situation. Elle ne doutait pas qu'à l'occasion de missions pour l'Ordre de Conjurateurs, un tel avantage serait le bienvenu. Ainsi, au lieu de poursuivre ses études dans une des écoles supérieures magiques de Grande Bretagne, elle poursuivrait son apprentissage par elle-même et sous l'égide de Hjördis. Il n'y aurait pas de chemin tout tracé pour elle car elle devrait le construire pas elle-même.

Son tour de salle terminée, elle avait ramassé un parchemin couvert de notes probablement perdu par un élève trop empressé de quitter la salle et divers papiers de moindre importance. Un léger coup de baguette vint extraire l'encre qui avaient imprégnées le bois du bureau de quelques élèves maladroits et le liquide sombre vint remplir un petit encrier tenu par la jeune professeure. Ceci fait, elle scella le petit flacon d'encre et le déposa sur l'une des étagère au fond de la salle où il restait un peu de place. Ceci fait, elle gravit les quelques marches qui menaient de l'estrade à son bureau et ferma la porte derrière elle. Elle avait mis une théière à chauffer lorsque l'on frappa à la porte de son bureau à trois reprises. Sans attendre, la porte s'ouvrit sur une jeune sorcière. Une élève que la jeune professeure identifia comme ayant fait son entrée à Poufsouffle l'an passée et faisant désormais partie des élèves de seconde année.

-Bonjour miss. Je ne vous dérange pas trop ? Je peux vous poser une question ?

L'un des sourcils de la jeune professeur se haussa de manière incontrôlée face a cette irruption. Le cerveau d'Elina se livra rapidement au difficile exercice de déterrer le nom de la jeune fille des tréfonds de sa mémoire. Elles avaient trop d'années de différence pour s'être véritablement côtoyées en dehors de la salle commune, mais les cours lui avaient donné l'occasion de se livrer plus souvent à cet exercice.

-Bonjour miss Wood. Vous ne me dérangez pas du tout, bien qu'il soit de coutume d'attendre une réponse avant d'entrer. Puis, sans s'attarder sur ce qui relevait plus du constat que du véritable reproche, elle enchaîna : De quoi s'agit-il?

Elina était plutôt curieuse de savoir ce qui pouvait pousser la jeune fille à venir la voir sitôt les cours terminés et ce qui pouvait justifier un tel empressement. La théière réclama son attention d'un sifflement strident et elle y répondit en l'attrapant par la hanse tandis que deux tasses venaient prendre place sur son bureau.

-Vous prendrez du thé? 

Image

¤ Responsable de la Cabane de Cristal ¤
~En glissant je viens, en rusant je vaincs, le sommet j’atteins.~
~Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce~

Le bureau du professeur Montmort

Lorsque Lucy vit la professeure en train de se faire du thé, elle eut très envie de refermer la porte en bredouillant des excuses. Elle s'attendait à la voir en train de corriger des copies, ou plongée dans un livre… Ou tout autre activité qu'intérieurement, la petite Poufsouffle réservait à des érudits comme les professeurs.

Poussée par la force de sa curiosité, elle s'avança néanmoins vers le siège qui lui était sans doute réservé. Cependant, elle n'osa pas s'assoir : elle avait déjà oublié d'attendre la réponse avant d'entrer - comme venait de lui faire remarquer miss Montmort. Lucy ne savait pas trop si c'était un reproche ou juste un constat, mais la plupart du temps, les gens ne parlaient pas juste pour constater. Iels reprochaient ou validaient… 

Lorsque la jeune femme lui proposa du thé, la rouquine se décida à s'assoir : si elle lui proposait du thé, c'était qu'elle pouvait se mettre un peu plus à l'aise - une discussion debout n'était pas des plus agréables.

- Merci pour le thé, répondit-elle en esquissant un sourire.

Lucy savait très bien qu'elle ne le boirait pas ; elle détestait boire u manger devant des gens. La Grande Salle était insupportable pour elle, et elle ne souhaitait pas se rajouter une couche de stress pour rien ici. Cependant, elle ne voulait pas se faire remarquer encore plus : ici, tout le monde buvait du thé, dans n'importe quelles circonstances.

- Alors, en fait, c'est pour une question. Je me demandais… J'ai essayé de chercher mais j'ai pas trouvé, c'est tout dans des livres de 5e  ou 6eannée, et je pense pas que je suis capable de les lire toute seule. Euh, bref, je  me demande pourquoi on peut pas parler de la magie à nos amis moldus. Enfin, vous voyez, je suis née-moldue et je comprends pas pourquoi je dois me cacher de mes amis.

Ses amis, qui n'en étaient en réalité qu'une seule. Elle n'avait jamais eu, à l'école moldue, de vrais amis autres qu'Olivia.

- Et puis, à l'école, j'aimais beaucoup l'histoire mais… On parlait pas des sorciers. Pourquoi les deux mondes sont aussi séparés ?

C'était là sa vraie question, celle qu'elle se posait depuis le début de sa première année sans que personne n'y réponde jamais.

Luehssyie Woudde Pecker
PATA-P & GIFeuse w/ C.M²
Parce que tous les nuages du monde n'empêchent pas les pleines lunes

Le bureau du professeur Montmort

La jeune Poufsouffle semblait assez peu a son aise tandis qu'elle faisait quelques pas dans la pièce. Lorsqu'Elina lui proposa du thé, elle sembla un peu plus à l'aise et s'assit sur le siège que la jeune professeur réservait à ses visiteurs.

- Merci pour le thé.

Elina versa un peu du breuvage brûlant dans les deux tasses et déposa entre elles un petit sucrier d'où elle préleva un petit morceaux de sucre qu'elle laissa tomber dans sa tasse. Deux tours de cuillère plus tard pour aider le sucre a fondre, elle s'assit à son tour sur son fauteuil habituel. Installée ainsi derrière son bureau, elle attendait désormais que la jeune fille lui donne le motif de sa visite.

- Alors, en fait, c'est pour une question. Je me demandais… J'ai essayé de chercher mais j'ai pas trouvé, c'est tout dans des livres de 5e ou 6e année, et je pense pas que je suis capable de les lire toute seule. Euh, bref, je me demande pourquoi on peut pas parler de la magie à nos amis moldus. Enfin, vous voyez, je suis née-moldue et je comprends pas pourquoi je dois me cacher de mes amis.

Après un instant de silence, la miss Wood ajouta :

- Et puis, à l'école, j'aimais beaucoup l'histoire mais… On parlait pas des sorciers. Pourquoi les deux mondes sont aussi séparés ?


Un voile de tristesse passa subrepticement sur la visage d'Elina. Miss Wood n'était pas la première élève a se poser cette question et elle ne serait certainement pas la dernière. Beaucoup de jeunes sorciers nés-moldus ou sang-mêlés étaient confronté à ces interrogations quotidiennement lorsqu'ils ne se trouvaient pas à Poudlard. Le regard d'Elina se posa sur la tasse qu'elle tenait à deux mains, son pouce en suivant doucement la courbe. Elle réfléchissait à la manière d'aborder la question. Après quelques instants de silence, elle pris la parole :

-Il n'en a pas toujours été ainsi. Le code international du secret magique qui a pour but de garder le monde sorcier caché n'est entré en vigueur qu'en 1692.


Les parents de miss Wood n'avaient probablement jamais abordés avec elle les sujets qu'Elina allait devoir évoquer. Fixant de nouveau son regard sur la jeune Poufsouffle, elle continua :

-Ce code a été mis en place pour protéger les sorciers des persécutions par les moldus... Vous avez déjà entendu parler de l'Inquisition ? Des chasses aux sorcières ? C'est suite à ces événements que le code international du secret magique est né.

Cela avait été une période sombre pour les sorciers, mais également pour les moldus. La plupart des personnes exécutées pour pratique de la sorcellerie ne possédaient en réalité pas plus de pouvoirs magiques que Rusard. Aujourd'hui, les moldus désignaient eux-même cette époque comme une période sombre de leur histoire car ils étaient convaincus que les sorciers n'existaient pas et que cela n'avait été qu'une exécution en masse d'innocents pour des raisons plus que douteuses. Cela amenait des questions qui hantaient la communauté sorcière : si les moldus avaient conscience de la réalité de la magie, la peur reprendrait-elle le dessus ? Pourraient-ils aujourd'hui retomber dans ces excès ?

¤ Responsable de la Cabane de Cristal ¤
~En glissant je viens, en rusant je vaincs, le sommet j’atteins.~
~Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce~

Le bureau du professeur Montmort

Heureusement, Elina Montmort paraissait avoir la réponse à sa question. La professeure semblait chercher ses mots, et Lucy avait peur que ce qu'elle lui annonce soit horrible. Et si cette discussion confirmait sa vision de la magie auparavant ; cette immondice visqueuse qui lui collait à la peau ?

Le début fut lent. La professeure énonça un nom de code, et une date, que Lucy nota intérieurement et se promit de noter définitivement dès qu'elle serait sortie. Sauf qu'elle n'en connaissait pas la teneur, et même si le nom de la loi pouvait lui indiquer des pistes de réflexion, elle ne savait pas ce que contenait ce code.

Lucy acquiesça, attendant avec impatience la suite, ce qui arriva rapidement. Et là, l'Inquisition. Elle ferma les yeux. Elle en avait vaguement entendu parler à l'école, et ces exécutions l'avaient choquée. Mais ce dont elle se rappelait le plus, c'était de ce dessin animé documentaire que sa maîtresse avait diffusé dans la classe, qui ne portait même pas sur l'Inquisition, et cette image d'un homme qui brûlait pour avoir osé défier l'autorité du pape.

- Alors, dit-elle d'une voix blanche, plus que mal à l'aise, c'était vraiment des sorciers, les gens qu'on… Que les Moldus ont brûlés à cette époque ?

En revanche, les chasses aux sorcières ne lui disaient rien du tout… Mais elle était sûre d'une chose : il y  avait forcément eu un événement avant et un après. Donc cela voulait dire que personne n'avait appris, qu'ils avaient recommencé une deuxième fois…

- Les chasses aux sorcières, comme vous dites, c'était avant l'Inquisition ? Après ? Pourquoi les gens n'apprennent pas de leurs erreurs ?

Une terrible idée venait de lui passer par la tête, elle osait à peine la formuler, mais elle posa finalement la question :

- Et vous pensez que ça pourrait recommencer ?

Luehssyie Woudde Pecker
PATA-P & GIFeuse w/ C.M²
Parce que tous les nuages du monde n'empêchent pas les pleines lunes

Le bureau du professeur Montmort

Ses réponses aux premières questions de la jeune fille étaient volontairement lacunaires. Elina avait voulu se faire une idée de ce que miss Wood avait pu entendre sur le sujet pour savoir ce qu'elle avait précisément besoin de savoir. Les nouvelles questions qui ne tardèrent pas à fuser lui apportèrent la réponse. Le sujet était complexe et sujet à de nombreuses controverses, aussi Elina devait-elle se montrer prudente dans ses propos. Elle répondit dans dans l'ordre aux question qui lui étaient posées. Peut-être allait-elle d'ailleurs être obligée d'imposer à miss Wood de ne poser qu'une question à la fois... La jeune professeur commença par répondre à la question concernant la nature des victimes de ces tristes événements : 

- La plupart du temps les victimes des bûchers n'étaient pas des sorciers. Les véritables sorciers parvenaient le plus souvent a échapper à la sentence grâce à la magie justement. La majorité des victimes étaient finalement des moldus accusés à tord.

La plupart du temps des femmes trop indépendantes pour l'époque, mais pas que... Sorcier ou moldu, le bilan restait le même. Elina ne faisait pas partie de ceux qui jugeait cette perte amoindri par le fait que la majorité des victimes aient été dépourvues de pouvoirs magiques. La seconde question portait sur la distinction entre les chasses aux sorcières et l'Inquisition. La professeur pris le temps de profiter d'une gorgée de thé encore brûlant avant de répondre :

- On parle rarement des chasses aux sorcières sans mentionner l'Inquisition. Cela reste deux choses bien différentes. L'Inquisition a débuté au XIIème siècle et s'est étendue sur plusieurs siècles. C'est pourquoi elle a rencontré les chasses aux sorcières qui ont débutées quelques siècles plus tard. Parce que ces événements se sont côtoyés, il y a souvent amalgame entre les deux.

Après un silence, Elina ajouta d'un air désabusé :

- Je n'ai malheureusement pas de réponses à vos dernières questions...

Savoir pourquoi les gens n'apprenaient pas de leurs erreurs était une question récurrente pour les historiens ou toute personne s'intéressant un peu à l'histoire. Nombre d'erreurs avaient été répétées encore et encore sous une forme ou une autre. Peut-être parce que l'Homme avait la mémoire plus courte qu'il ne le croyait ? Ou bien parce qu'il avait une bien trop haute opinion de lui même, persuadé de ne pas pouvoir tomber dans les mêmes pièges que ses aïeux ? 

-Je ne sais pas si cela pourrais recommencer. Il n'est pas facile de répondre a cette question. Les moldus ont une vision assez « démoniaque » de la magie. Au final ils ont simplement peur de ce qu'ils ne comprennent pas et ne peuvent pas maîtriser. Si leur science permettait d'expliquer la magie, peut-être en auraient-ils une vision moins négative...

Peut-être aussi qu'ils chercheraient à l'éradiquer... L'humain en général tolérait assez mal qu'un autre que lui-même possède une faculté lui donnant un avantage flagrant. Elina aurait voulu croire sincèrement que les sombres événements évoqués ne se reproduiraient plus... Mais cela aurait été faire preuve d'une crédulité qui dépassait de loin la naïveté dont elle était capable. Elle était de ceux qui préféraient être préparé au pire, même s'il ne devait finalement pas se produire, que subir des événements qu'elle n'aurait pas su voir venir.

¤ Responsable de la Cabane de Cristal ¤
~En glissant je viens, en rusant je vaincs, le sommet j’atteins.~
~Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce~

Le bureau du professeur Montmort

La jeune femme en face semblait chercher ses mots. Lucy souhaitait que ce fût pour lui donner une réponse précise. Ou peut-être qu'elle cherchait juste une manière spéciale de dire quelque chose d'horrible. La Poufsouffle fut tentée de poser une nouvelle question, mais elle ne voulait pas surcharger la professeure de cinquante informations différentes.

Elle écouta les différentes réponses à toutes ses questions, restant muette pendant une ou deux minutes, le temps d'ordonner correctement ses idées.

- Merci pour vos réponses, commença-t-elle en esquissant un sourire de reconnaissance. Par contre, j'ai une autre question : du coup, comme on fait l'amalgame entre chasses aux sorcières et Inquisition... C'est quoi la vraie différence ?

Si ça se trouve, Miss Montmort l'avait déjà dit, mais, dans tous les cas, la Poufsouffle n'avait pas compris. Si elle l'avait expliquée, c'était sûrement trop implicite pour Lucy, qui peinait à comprendre tout ce qui n'était pas clairement exprimé, surtout en fin de journée.

- Et donc les sorciers n'ont pas été décimés par les chasses aux sorcières, vu qu'ils se sauvaient.. réfléchit-elle à voix haute. Mais ils ne pouvaient pas sauver les autres, les innocents ?!

Ce manque d'altruisme indignait Lucy. Elle était sûre que les pouvoirs de ces sorciers pouvaient permettre de sauver les innocents. Mais, non, ils ne l'avaient pas fait !

- Désolée, je vous embête avec mes questions bizarres, s'excusa-t-elle en faisant référence à sa question sur le futur. Personne ne peut savoir le futur...

La réflexion de la professeure sur la science fit réfléchir la rouquine. Comment expliquer scientifiquement, à l'aide d'une science dure, comme les maths, la sorcellerie ? Et cela permettrait-il vraiment d'aider les Moldus à accepter ?

Luehssyie Woudde Pecker
PATA-P & GIFeuse w/ C.M²
Parce que tous les nuages du monde n'empêchent pas les pleines lunes

Le bureau du professeur Montmort

Miss Wood garda le silence quelques instants après qu'Elina ait répondu à ses questions. Après un moment, elle repris néanmoins la parole. Il lui fallait certainement un peu de temps pour assimiler les informations que la jeune professeur venait de lui donner. Les questions ne tardèrent pas pour autant à fuser à nouveau. Essayant de ne pas perdre le fil, Elina répondit dans l'ordre dans lequel les questions lui étaient posées.

« C'est un peu plus complexe que cela, mais pour faire simple : les chasses aux sorcières étaient menées par des tribunaux laïcs tandis que l'Inquisition était un tribunal ecclésiastique qui avait pour mission de combattre l'hérésie et non la sorcellerie. »

C'était là une subtilité qui n'était pas évoquée dans ses cours. Une lacune à laquelle il lui faudrait remédier de toute évidence. Elle avait craint que ce cours ne devienne trop lourd pour des élèves de deuxième année, mais rester plus vague n'était apparemment pas une meilleure solution. Rangeant cela dans un coin de son esprit, elle répondit à la seconde question de Lucy Wood.

« Là encore, il faut se méfier des jugements hâtifs. Les sorciers faisaient preuve de prudence et s'aidaient de la magie pour passer inaperçus ou se tirer d'un mauvais pas. Mais s'ils venaient à être privés de leur baguette, ils étaient aussi vulnérables que n'importe quel moldus. La prudence la plus élémentaire leur dictait de ne pas traîner à proximité des bûchers. Il ne faut pas sous-estimer les mouvements de foule. »

Les "innocents..." L'emploi de ce terme par miss Wood n'était pas anodin. Les sorciers ne pouvaient-ils pas également être des innocents ? La capacité d'user de la magie faisait-elle d'eux des coupables ? Miss Wood était une née-moldue, mais Elina ignorait si elle avait s'était simplement usé imprudemment de ce terme ou si c'était l'influence de la culture moldue qui se faisait sentir. Et voilà que la jeune Poufsouffle s'excusait de poser des questions ! Cela fit sourire Elina qui répondit simplement :

« Non en effet. Mais vous avez tout à fait le droit de poser des questions. »

La jeune fille avait-elle eu toutes les réponses qu'elle espérait ou lui restait-il des interrogations ? La jeune professeur ne pouvait qu'attendre la réaction de celle-ci à ses réponses.

Veuillez m'excuser pour l'attente. ^^

¤ Responsable de la Cabane de Cristal ¤
~En glissant je viens, en rusant je vaincs, le sommet j’atteins.~
~Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce~

Le bureau du professeur Montmort

Elina Montmort était une vraie mine d'or pour la jeune Poufsouffle, qui buvait ses paroles. Sa question s'était mue en une dizaine d'autres, posées à travers une pensée arborescente qui lui faisait penser à plein de choses quand elle en disait une.

Elle écouta avec attention toutes les réponses de la professeure, qui contenaient plein de détails que Lucy s'empressa de retenir, se promettant de dessiner tout ça pour mieux le graver dans sa mémoire. A présent, elle avait la réponse à sa question originelle, et même à celles qui avaient surgi au fil de la conversation. Elle n'avait plus rien à faire dans ce bureau.

- Merci beaucoup pour vos réponses, répondit-elle en souriant.

Elle se leva de la chaise où elle s'était assise. Un sourire jusqu'aux oreilles, elle sautillait, le plus discrètement possible, essayant de masquer un peu les manifestations de sa joie, qu'elle savait "étranges", d'après les autres.

- Je n'ai plus de questions, informa-t-elle la professeure, en remettant les manches de sa cape sur ses bras. Au revoir, et merci, encore !

Elle ouvrit la porte, et sortit rapidement du bureau, sans oublier de refermer la porte derrière elle, laissant miss Montmort tranquille. Elle se sentait mieux : elle avait la réponse à sa question, et savait pourquoi elle n'avait pas le droit d'expliquer aux Moldus qu'elle était une sorcière. Maintenant, elle avait une nouvelle question : était-ce réellement fondé ?



Fin du RPG pour ma part, merci beaucoup pour ce RP ! Et désolée pour ce retard… 

Luehssyie Woudde Pecker
PATA-P & GIFeuse w/ C.M²
Parce que tous les nuages du monde n'empêchent pas les pleines lunes

Le bureau du professeur Montmort

Cette fois-ci, la jeune Poufsouffle sembla satisfaite car il n'y eu pas de nouvelle question. La remerciant avec un sourire, la jeune élève se leva et après avoir salué Elina, se dirigea vers la porte du bureau en sautillant. Sa réaction était assez surprenante pour la jeune professeure qui craignait que le sujet abordé ne la rende d'humeur morose. De toute évidence elle s'était inquiétée pour rien.

« De rien miss. N'hésitez pas à venir me voir si vous avez d'autres questions. »

Une fois la petite Poufsouffle sautillante disparue, non sans avoir refermé la porte derrière elle, Elina se trouva de nouveau seule. Elle resta un instant sans bouger, le regard errant pensivement sur les meubles et objets ornant son bureau. C'était une chose récurrente chez les humains de vouloir se classer eux-mêmes en catégories pour ensuite déterminer arbitrairement lesquelles avaient de la valeurs et lesquelles n'en avaient pas. Qu'ils soient sorciers ou moldus, tous semblaient dotés de cette tendance plus que discutable. Fronçant les sourcils, Elina s'interrogeait ; Etait-ce aussi son cas ? Elle n'était pas contre un peu de rivalité, mais elle n'avait jamais aimé qu'un groupe de personnes se prétende meilleure en rabaissant les autres. Si ils étaient réellement meilleurs, cela serait visible. Nul besoin de traîner les autres dans la boue. Et si sans cela, ils ne se détachaient pas du lot, c'était simplement qu'ils avaient une trop haute opinion d'eux-même. Ces parents lui avaient transmis cette façon de penser et au fil du temps elle avait été de plus en plus convaincu de sa pertinence.

Après quelques minutes, elle se leva pour se servir une nouvelle tasse de thé et s'installa devant une pile de copies réclamait son attention. Les corrections devaient être faites pour la semaine suivante, mais prendre un peu d'avance ne faisait jamais de mal.

Le bureau est de nouveau libre

¤ Responsable de la Cabane de Cristal ¤
~En glissant je viens, en rusant je vaincs, le sommet j’atteins.~
~Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce~

Le bureau du professeur Montmort

@Elina Montmort

Sortant du cours d'Histoire de la Magie débordante d'amusement, je tourbillonais dans tous les sens même si tout le monde me regardais de travers et certaines personnes se moquez de moi. Pourquoi me diriez vous ? Me professeure Montmort a parlé des fondateurs et des fondatrices de Poudlard ! Le meilleur cour ! J'hésitais entre deux choix difficile pour finir ma soiree avant d'aller me coucher pot une nouvelle journée ; bibliothèque ou salle commune ?
-La bibliothèque serai un bon moyen de finir en beauté cette merveilleuse soirée d'après cours en lisant l'Histoire de la Magie Moderne de Poudlard ! Mais je suis quand même fatiguée et difficile de lire quand on est fatigués !
-La salle commune pourrais me permettre de me relaxer avant le repas mais c'est très ennuyeux ! Et puis je connais pas grand mon appart ma soeur Trinity et Lili Cooper.. mais je ne sais plus où elle sont..
Toujours entrain virevolter autour de la salle de cours je vis la pancarte qui changea ma soirée ;
Bureau de professeure Elina Montmort
Professeure d'Histoire de la Magie.
Et si j'allais poser des questions à mon prof. préférée ? Mais j'allais peut être la dérangeait.. Bon je n'allais quand même pas restez là à attendre..

Toc Toc Toc -bruit d frappement de porte-
Jouvrai la porte et vis le prof. Montmort assie à son bureau.
C'était Magnifique la decoration du bureau ! C'était grand et vert !
Rebonjour professeure Montmort...
Euh j'ai adoré le cours de tout à l'heure et je voulais poser des questions supplémentaires et vous dire mes théorie sur certains fondateurs..
Oh et j'avais des patacitrouilles si vous voudrez en mangeais quelques une..


Je posai mon sac de friandises sur le bureau et attendais une réponse

Carry, Alice, Orphea, Iris McC., Aliosus, Isaac, Angela et Sophie H. je vous adore ! <3 Serpentard en force !




Code couleur : vert color=#38761D 2vert en partant du bas de la colonne des vert.

Le bureau du professeur Montmort

Elina vivait l'une de ces fins d'après-midi habituelles. La jeune professeur venait de saluer les derniers élèves qu'elle avaient eu en cours et ceux-ci avaient, pour la plupart, pris le chemin de la Grande-Salle pour souper. Elle avait rapidement remis un peu d'ordre dans sa salle de cours et s'était retirée dans son bureau pour y déposer une nouvelle pile de copies à corriger. Elle fut interrompue par des coups portés à la porte de son bureau.
Dès qu'Elina eut invité son visiteur à entrer, la porte s'ouvrit et laissa s'engouffrer la petite silhouette d'une sorcière de première année. Après de rapides salutation, la petite sorcière, dont le nom revint soudain à la jeune professeure, aborda le sujet de sa visite. Apparemment, la jeune fille voulait discuter des fondateurs et de ses théories à leur propos. Voilà qui avait de quoi surprendre. Elle recevait rarement de visites de premières années pour ce motif. A sa grande surprise, la Serpentard fini sa tirade en lui proposant des patacitrouilles. Le tempérament de la jeune fille et sa manière de sauter d'un sujet à l'autre promettait d'autres surprises.

« Bonsoir miss Konowa. Pas de sucreries avant le repas pour moi, merci. »

Sans accorder plus d'un regard au sac de patacitrouilles qui venait d'échouer sur son bureau, elle ajouta avec un sourire chaleureux, posant son stylo plume pour concentrer son attention sur la jeune fille :

« Dites-moi tout. Qu'est-ce que vous vouliez savoir ? »

¤ Responsable de la Cabane de Cristal ¤
~En glissant je viens, en rusant je vaincs, le sommet j’atteins.~
~Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce~

Le bureau du professeur Montmort

Le professeurs ne voulais pas de sucreries. D'accord. Je repris le sachet et l'engouffra dans ma poche de ma cape et respira nerveusement.. le professeur Montmort est mon professeur préférée ! Je ne veux pas faire de faux pas ! Je respira et commença à bafouiller légèrement !

Je.. euh.. les.. On peux.

Raté Pansy ! Bon je pris mon courage à deux main et lança.

Très bien. Alors.. euh.. j'aimerais commencer par vous émettre une théorie, et vous posez des questions après, que j'ai pensez et j'espère l'avoir pensez avant tout le monde ! A l'époque de la création de Poudlard, nous savons que Salazar Serpentard ne voulais pas de sang "impur" mais j'ai essayez de refléchir et j'ai lu dans des registre en encyclopédie moldus qu'à cette époque les moldus brûlaient les sorcier alors je me suis dit que si Serpentard ne voulais pas de sang impur c'est sans doute qu'il avais peur que c'est enfant de sang moldus, aident les moldus à trouver tous ces sorciers ! Est ce là une bonne théorie ?

Je masseya sur une chaise posée devant le bureau en voyant le professeur poser son stylo.. elle va bientôt me répondre alors je me redressa et attends une réponse à cette théorie qui me trottais dans la tête depuis un tres long moment .

Carry, Alice, Orphea, Iris McC., Aliosus, Isaac, Angela et Sophie H. je vous adore ! <3 Serpentard en force !




Code couleur : vert color=#38761D 2vert en partant du bas de la colonne des vert.

Le bureau du professeur Montmort

Aussitôt les patacitrouilles déclinées, le sachet de sucrerie retrouva sa place dans la poche de la jeune élève. Elève qui se mis à se tortiller d'embarras en commençant a bafouiller quelques mots hésitants. La jeune professeure, pas plus âgée que certains élèves de septième année la regarda faire avec perplexité. Elle ne pensait pas être si intimidante du fait de son jeune âge. Mais il était vrai que  les élèves les plus jeunes montraient parfois la même timidité face à leurs ainés. La petite Serpentard finit cependant par se reprendre et émettre sa théorie. Elina y réfléchit un instant avant de répondre.

« C'est en effet une théorie pour laquelle penchent certains historiens. On sait de source sure que Salazar n'avait aucune confiance dans les enfants nés-moldus. Si la plupart des gens mettent ça sur le compte des préjugés de Salazar quant à la qualité de leur magie, qui serait amenuisée par le sang moldu, quelques personnes pensent également que Salazar craignait que leurs liens privilégiés avec les moldus puisse les encourager à trahir les sorciers. »

Pensivement, la jeune professeur réaligna quelques livres posés au coin de son bureau avant de conclure :

« Force est de constater qu'à notre connaissance, aucune trahison de ce genre n'a eu lieu à ce jour. Vous désirez boire quelque chose ? J'ai du thé ou du jus de citrouille. »

La jeune femme préférait mettre les gens à l'aise. Les hésitations et les bafouillements n'avaient guère d'intérêt et elle aimait pouvoir aller droit au but.

¤ Responsable de la Cabane de Cristal ¤
~En glissant je viens, en rusant je vaincs, le sommet j’atteins.~
~Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce~