Histoire de la magie

Inscription
Connexion
  Retour

L'HDLM, tout le monde aime... PV.

Très vite après la rouquine, tous les autres élèves arrivèrent, avec dans l'ordre Amaëlle, préfète des verts rencontrée à la rentrée, Blueberrye, camarade de Meilla, Elina que la jeune fille avait rencontré lors d'un jour très spécial, un petit Gryffondor, une petite Gryffondor, Arthur, Serpentard rencontré au détour d'un chemin à Pré-Au-Lard et enfin une petite Poufsouffle inconnue elle aussi tout comme les deux Gryffondors.

Avant que la septième année ne puisse faire quelque chose, ou même que miss Collins n'intervienne, le Gryffondor rentra dans la salle directement suivi par Arthur et la petite Poufsouffle après que la professeure soit apparue. Elle les invita donc à rentrer intention à laquelle la préfète répondit en saluant poliment sa professeure d'un cours, et ils se placèrent tous à une table. Il n'en restait plus que 2 de disponibles, la première et la cinquième, une pour Amaëlle et l'autre pour la Serdaigle. Elle avait donc le choix entre s'asseoir à côté de Blue ou d'Arthur... Choix quelque peu difficile, car elle aurait bien voulu savoir comment s'en sortait le garçon à Poudlard maintenant... Finalement elle se dit qu'il valait mieux qu'elle se mette derrière, après tout, elle n'était pas très grande pour une septième année, mais comparé aux élèves présents ici, elle l'était quand même. C'est ainsi que la jeune fille s'installa à la table numéro 5 laissant celle de devant à sa collègue.


« Aujourd'hui nous allons parler d'un sujet en particulier. Le cours se déroulera de la même manière que les cours habituels, sauf qu'étant beaucoup moins nombreux, vous serez plus libres de participer à haute voix. Avant de commencer, avez-vous des questions ? »

C'est sûr qu'ils n'étaient pas beaucoup, seulement 8 élèves... Dont une seule représentante des plus de 14 ans, la rouquine n'arrivait pas à s'y faire, elle n'avait vraiment pas l'habitude de se retrouver parmi des gens d'un âge aussi différent du sien... Enfin pas en cours en tout cas, du coup il lui était un peu difficile de réagir, c'est pour cette raison qu'elle avait mis autant de temps avant de rentrer dans la salle et de s'asseoir à sa place.
La Serdaigle se dit qu'il serait peut-être temps de sortir ses affaires, oui vraiment ce cours la perturbait plus qu'autre chose pour le moment, bien qu'elle ne comprenne pas vraiment pourquoi...


*Plumes, encres, parchemin... Que me manque-t-il? Rien je crois.*

C'est alors que la petite Gryffondor posa une question qui fit un peu flipper la rouquine :

«Je voulais savoir si nous allions avoir besoin de notre manuel.»

Meilla espérait que la réponse serait négative, dans le cas contraire elle allait avoir un problème... Elle n'avait pas de livre, elle y avait pensé, à prendre ses livres de 1è et 2è année, sauf qu'elle n'avait aucune idée de l'endroit où elle les avait mis. Sur le coup quand elle avait arrêté cette matière, elle était vraiment contente de l'avoir fait, après tout c'était une matière qu'elle trouvait ennuyeuse. N'ayant plus besoin d'aucun de ses manuels, elle les avait donnés à sa soeur bien qu'elle ne rentre pas à Poudlard avant un an, mais elle avait pensé que ça la ferait patienter. Finalement sa soeur était allée à Beauxbâtons et elle n'avait jamais eu besoin d'utiliser ces livres. Cependant elle les avait gardés et la septième année n'avait aucune idée de l'endroit où ils étaient. Sûrement en France mais chez qui? C'était une question à laquelle elle n'avait pas de réponse!

A part savoir sur quel sujet allait se passer le cours, la jeune fille n'avait pas de question, et moins elle en poserait plus vite le sujet leur serait dévoilé. De plus, elle ne voulait pas trop montrer son impatiente, elle devait rester modéré, comme une jeune fille de son âge, même si le temps n'avait pas arrangé son impatiente qui restait son plus grand défaut!

~En voyage autour du monde et en couple avec la fille la plus extraordinaire du monde ~
Attention, apparition de carottes hallucinogènes dans le secteur des ornithorynques.

L'HDLM, tout le monde aime... PV.

Dès qu'elle s'était installée, Bulle avait entendu Miss Collins faire une réflexion à un élève :

« Bonjour Mr. Wood. Merci de bien vouloir attendre comme l'ont fait vos camarades, la prochaine fois. Veuillez vous installer à une table, vous saurez bien assez tôt sur quel sujet portera ce cours. »

Elle-même ne comprenait pas bien la réaction de leur professeur. Arthur et elle étaient aussi rentrés sans frappés ! Elle se sentit soudain très impolie.
Tandis ce que les élèves entraient un par un, la Poufssouffle décida de sortir ces affaires, ce qui n'était pas sans difficulté, au vu du rangement du dit sac. Et une plume et une Patacitrouille et un livre de Sortilège et un rouleau de parchemin et un paquet de Plumes en Sucre. Bulle prit au moins 5 bonnes minutes pour rassembler son matériel. Dès lors, elle se promit de ranger ses affaires.


« Bonjour à tous ! J'espère que le réveil n'a pas été trop dur. Étant donné que vous êtes tous là, le cours va pouvoir commencer ! Je vous laisse prendre place et sortir vos affaires. »

Bulle se demanda si la phrase " J'espère que le réveil n'a pas été trop dur", lui était directement destiné. Ca se voyait tant que cela qu'elle venait de tomber du lit ?
Tandis ce que ces camarades sortaient leurs affaires, Bulle se questionna quand au déroulement du cours. Allaient-ils débattre sur n'importe quel sujet selon les envies des élèves, ou est-ce que Miss Collins avait prévu quelque chose de plus structuré ? Elle-même portait assez peu d'intérêt pour la matière, elle espérait donc un cours un peu moins "scolaire", qui puisse lui donner une autre vision de L'Histoire de La Magie.


« Aujourd'hui nous allons parler d'un sujet en particulier. Le cours se déroulera de la même manière que les cours habituels, sauf qu'étant beaucoup moins nombreux, vous serez plus libres de participer à haute voix. Avant de commencer, avez-vous des questions ? »

Bulle attendit, impatiente. Elle avait hâte de connaître le sujet, et hâte de commencer ce cours. C'est alors que Ana, une jeune fille que Bulle connaissait, leva la main :

«Je voulais savoir si nous allions avoir besoin de notre manuel.»

La Poufssouffle regarda l'ensemble de ses camarades. Si la moitié devait être en première année, il y avait tout de même beaucoup d'élèves qui devaient être en deuxième année et plus. Elle repéra même une élève qui devait faire le double de sa taille. A la réflexion, ils ne devaient pas avoir besoin de leur manuel, vu qu'ils n'avaient pas tous le même niveau. Et la jeune fille doutait fort que ces camarades plus âgés aient emportés leur livre.

~Pouffy’s un jour, Pouffy’s toujours !~
~Le souffle des Poufsouffle jamais ne s’étouffe !~
- Journaliste au journal du blaireau -

L'HDLM, tout le monde aime... PV.

Amaëlle et Meilla ne furent bientôt plus les seules à attendre sur le palier de la porte. Il y eut d'abord une rouquine de Serdaigle qu'elle ne connaissait pas puis la préfète des Poufsouffles. Une sorte d'embryon de rang commençait à se faire voir. C'est alors que Colorado Wood, un garçon dont lui avait parlé un peu Abigail - un Gryffondor donc - entra sans demander dans la classe. Sur le coup la jeune verte se sentit un peu bête de ne pas avoir osé entrer mais lorsque la collègue de Colorado -bien sûr le terme désigne ici seulement la deuxième Gryffondor - observa le garçon un instant avant de choisir de rester avec elles elle fut rassérénée : elles avaient sûrement bien fait... et puis dans le cas contraire Miss Collins pourraient-elle les disputer ? Elle finit par supposer qu'ils auraient pu aussi bien rentrer que rester sur le pas de la porte sans que cela pose problème lorsque Arthur et Bulle -une Poufsouffle qu'elle avait déjà rencontré dans ses circonstances étranges - entrèrent dans la pièce à l'instar de Colorado. Seulement Miss Collins la détrompa très vite en s'adressant à Colorado :

« Bonjour Mr. Wood. Merci de bien vouloir attendre comme l'ont fait vos camarades, la prochaine fois. Veuillez vous installer à une table, vous saurez bien assez tôt sur quel sujet portera ce cours. »


La petite se demanda un instant pourquoi c'était seulement Colorado qu'elle disputait mais elle finit à en arriver à la conclusion que soit elle ne l'aimait pas, soit elle considérait que les autres avaient eu de quoi se questionner et se tromper puisque Colorado avait investit le mouvement. La seconde solution étant sans doute la plus juste.
Toujours est-il que devant cet éclat de voix, certes mineur mais présent tout de même, la deuxième année resta figée un instant : elle avait toujours eut peur des adultes mécontents, surtout pour des choses qui à ses yeux ne le méritaient pas (car après tout ça n'était pas très grave si ?). C'est pour cette raison qu'elle resta figée sur le pas de la porte, laissant chacun entrer. Elle ne se décida que lorsque Meilla entra à son tour. Derrière son ainée elle observa la salle et les huit chaises : il n'en restait que deux de libres (ce qui prouvait que leur professeur savait compter). C'était deux tables près du mur, l'une au premier rang, l'autre au deuxième, et l'une derrière l'autre. Amaëlle aurait bien aimé pouvoir s'asseoir à côté d'Arthur car elle ne connaissait pas du tout la Serdaigle assise à l'autre table mais puisque Meilla était devant c'était à elle de choisir.
Cette dernière hésitait visiblement... et ne se décida qu'après avoir jaugé la taille de la deuxième année... Ce qui laissait donc les deux Serpentards ensembles et les deux Serdaigles ensembles. Un coup d'oeil lui assura que les Poufsouffles et les Gryffondors en avaient fait de même : vive la mixité ! Mais là n'était pas le débat du jour. Aussi la petite s'assit à sa place, tout en saluant sa professeur en souriant (sourire qu'elle renvoya ensuite à son voisin en guise de bonjour). Apparemment Miss Collins n'attendait qu'elle puisqu'à peine assise elle s'exclama :


« Aujourd'hui nous allons parler d'un sujet en particulier. Le cours se déroulera de la même manière que les cours habituels, sauf qu'étant beaucoup moins nombreux, vous serez plus libres de participer à haute voix. Avant de commencer, avez-vous des questions ? »

Alors pour commencer... cela voulait dire qu'ils n'étaient pas obligés de lever le doigt ? La deuxième année aurait bien posé la question mais elle avait peur d'énoncer des évidences... aussi décida t-elle de regarder d'abord ce que faisait les autres puis d'aviser. La rouge de la classe demanda alors s'ils avaient besoin de leur manuel. Amaëlle avait pris le sien au cas où (ne sachant pas vraiment si un livre de deuxième année serait utile étant donné qu'ils n'étaient pas tous en deuxième année et que jusqu'à preuve du contraire tous les livres n'étaient pas identiques) mais apparemment ça n'était pas le cas de tout le monde. Aussi fit-elle comme les autres : elle attendit la réponse.

Même le plus petit serpent a du venin (si si)
Cinquième année RP
  Retour