Métamorphose

Inscription
Connexion

Cours RPG  PV 

Professeur Grants conclua l'appel et Echoe remarqua alors qu'il manquait quelques élèves. Elle savait que ce cours avait un nombre de places limitées et elle trouvait ça vraiment dérangeant que les élèves qui ne s'étaient pas pointés avaient volé l'opportunité à d'autres. Elle avait à peine eu le temps de continuer le sermon dans sa tête, que les deux élèves, Gryffondor et Serdaigle, prirent place dans la salle. Elle était donc bien la seule Poufsouffle.

Le professeur commença donc par demander l'opinion de chacun quant à l'utilité de la Métamorphose au quotidien. Echoe prenait son temps de formuler son opinion avant de lever la main pour répondre. D'autres auraient probablement dû faire la même chose.
Elle leva un sourcil quand Wilson prit la parole. Il commença d'abord par quelque chose qui s'apparentait à une blague, excepté que ce n'était pas drôle. Puis il continua son explication avec entrain, réellement convaincu par ce qu'il racontait. Echoe respectait l'opinion de chacun, mais parfois elle n'arrivait pas à contrôler ses pensées. Et actuellement, elle n'arrivait pas à croire à quel point le Serpentard était idiot. Ou fermé d'esprit. Ou peut-être les deux.

Au fil des mois, elle commençait à découvrir la Maison Serpentard autrement. A son arrivée, elle voulait être dans cette Maison, parce que c'était celle de sa mère. Mais maintenant, elle arrivait à voir les choses autrement. A voir le manque de discernement de sa mère, comme peut-être un défaut de cette Maison. Elle aimait bien Poufsouffle finalement. Parce qu'au moins, elle n'était pas stupide comme eux.

Echoe avait presque envie de lui dire de retourner chez les moldus si finalement, il vivait très bien sans la magie, et s'il considérait la magie comme quelque chose de secondaire. C'était bien plus pour un sorcier. C'était même tout. Echoe n'arrivait pas à s'imaginer sans magie. Peut-être que les moldus arrivaient à vivre sans, et heureusement pour eux finalement. Seulement la magie offrait tellement de possibilités qu'elle n'arrivait pas à imaginer ce genre d'opinion.
Motivée à contrer cet argument complètement stupide, de son humble avis, Echoe ouvrit la bouche, oubliant alors la demande du professeur.


- Je... elle commença avant de se faire couper la parole par une élève de Serpentard.

Elle espérait que celle-ci n'allait pas dans le sens de son camarade. Bien que son opinion soit un peu plus modérée, elle ne restait pas bien différente. Echoe, qui avait toujours envie de contredire, avait besoin de rentrer en conflit avec les Serpentards. Elle avait toujours vécue dans le Monde Magique et rêveuse comme il lui arrivait d'être, quand on lui évoquait la Métamorphose, elle pensait Animagus. Seulement, l'évocation du Sortilège de Disparition qu'avait évoqué l'élève de Serpentard lui remémora d'autres situations plus simples qui allaient en sa faveur.
Elle leva donc la main, avant de prendre la parole.


- Je ne suis pas entièrement d'accord avec ce qui a été dit.
Elle débuta avec confiance.

Cette confiance, elle la devait à son éducation. Ou plutôt à sa rebellion contre son éducation. Se libérer de l'emprise de ses parents l'avait d'abord laissé perdue, et son poste de Capitaine avait ensuite permis de la réorienter et mieux encore, lui apprendre à croire en elle.


- Pour revenir à l'exemple de Wilson, ce n'est pas parce que les moldus réussisent à vivre sans magie que ça rend la magie pour autant inutile. C'est pareil pour la Métamorphose. C'est un peu limité comme reflexion.

Elle marqua une légère pause avant de continuer, juste pour le mérite de marquer une pause et de laisser filer cette dernière remarque.

- La Métamorphose est vraiment pratique au quotidien, ça permet un gain de temps considérable. Imaginons, je me balade dans le Parc, il fait très beau et d'un coup, il se met à pleuvoir. Je peux métamorphoser une branche en parapluie, ou encore mes chaussures en bottes de pluie. Je peux aussi avoir une élève de ma Maison qui se dispute avec ses camarades de chambre et elle vient dans mon dortoir pour la nuit, en un coup de baguette, je peux changer le tapis en un matelas pour qu'elle puisse dormir confortablement. Ce ne sont que des exemples mais les applications sont vraiment nombreuses et les seules limites résident, à mon sens, dans l'imagination du sorcier. Et des lois de Gamp, elle ajouta à l'encontre du professeur avec un demi-sourire.

Elle avait encore des dizaines d'exemple en tête, comme cette fois où sa soeur avait colorié sur les murs de sa chambre et que son père avait profité de l'incident pour changer la couleur des murs de sa chambre. Les moldus étaient probablement capable de procéder à ses changements mais en moins d'une minute, elle avait des doutes.
Ce cours avait éveillé ses sens, et même si au début, elle n'était pas réellement encline à participer, elle était désormais bien alerte et le petit débat qu'elle avait crée lui donnait envie d'en faire plus. Décidément, sa combativité -ou son mauvais caractère certains diront- avait raison d'elle
.

› Capitaine de l'équipe des Frelons - Poursuiveuse.
› Elève du mois de Juillet 2016.
Le souffle des Poufsouffle, jamais ne s'étouffe !
Couleur : #FFF060

Cours RPG  PV 

Sans vraiment attendre la réponse à sa question du professeur Grants, qu'elle savait compréhensive, Rosalys marcha jusqu'à une place libre au deuxième rang. Avant de s'asseoir, elle dévisagea quelques secondes sa camarade de retard, une Gryffondor tout en posant sa sacoche en cuir par terre. La blondinette sortit ses différentes fournitures et prit sa plume ainsi qu'un nouveau parchemin vierge et son livre de métamorphose. C'est alors que le professeur de cette sublime matière posa une question. La fillette réfléchit pour répondre à ce que la métamorphose pouvait accomplir et surtout si elle était importante dans la vie de tous les jours. Pendant ce temps, un élève de Serpentard, Wilson Kingson, répondit en disant que la métamorphose ne servait, selon lui, à rien, qu'on pouvait aisément vivre sans cette pratique. À l'entente de cette réponse, Rosalys fronça doucement les sourcils. Bien sur, chacun pouvait exprimer son opinion, mais l'ex préfète de Serdaigle soupçonnait le vert et argent de vouloir provoquer la nouvelle professeur. En plus de cette première raison, la jeune enfant était on ne plus en désaccord avec le garçon. Comme pour en rajouter une couche, une élève de Serpentard, que la blondinette n'avait jamais vu, donna elle aussi son avis qui allait dans le sens du préfet des serpents. Avec un petit soupir plutôt triste d'avoir entendu pareilles bêtises sur sa matière préférée, la deuxième année allait exprimer son avis lorsqu'elle fut devancée par une élève de Poufsouffle qu'elle connaissait bien. Il s'agissait en effet de Echoe Caterwool, la brillante poursuiveuse qui avait donné tant de mal à la jeune gardienne sur le terrain de Quidditch. Cette dernière donna un avis complètement opposé à celui servi par les deux Serpentards et cela ne fit qu'accroitre le sentiment d'admiration que Rosalys éprouvait en regardant la jaune. Elle était on ne peut plus d'accord avec Echoe.

Code couleur : #002E9A
Love story turns easily into a tragedy - James et Rosalys
Adieu mes amis <3

Cours RPG  PV 

Quelqu'un toqua à la porte et une jeune fille blonde entra timidement dans la salle. Arianna reconnut immédiatement la Serdaigle qu'elle avait réconforté dans les couloirs. Elle avait l'air désolé mais Arianna n'allait pas faire de différence même si elle éprouvait de la peine envers la situation difficile de la bleue. Elle ne montra aucune expression sur son visage n'oubliant pas la présence de la directrice au fond de la salle. Elle s'apprêtait à lui répondre mais une élève de Gryffondor arriva, essoufflée. Elles étaient à présent deux dans l'encadrement de la porte à attendre une réponse de la part du professeur.

« Dépêchez-vous ! Et que ça ne se reproduise plus ! »

Elle n'avait pas prononcé ces quelques mots avec colère, mais sur un ton sec pour faire comprendre aux deux retardataires qu'elle ne voulait pas perdre du temps et qu'elle ne tolérerait pas des retards à chaque cours. Elle espérait que cela ne deviendrait pas une habitude et que c'était juste une exception.

Une main se leva pour répondre à la question du professeur. Arianna reconnut le préfet de Serpentard et elle lui dit un petit signe de tête pour lui signifier qu'il pouvait prendre la parole. Mais lorsque ses mots furent sortis de la bouche du troisième année, la jeune femme fronça les sourcils. Elle allait clairement faire comprendre au garçon qu'elle n'était pas là pour plaisanter avec lui à dire des idioties sur la magie. Elle ne savait pas s'il pensait vraiment ce qu'il disait ou s'il cherchait simplement à faire son intéressant, ce qui n'était pas très judicieux étant donné que Kristen Loewy se trouvait dans la salle. Arianna descendit rapidement de l'estrade et se plaça devant le Serpantard.


« Écoutez-moi, je ne suis pas là pour vous laisser faire votre petit spectacle durant mon cours. Donc si vous continuez, je ne vois pas ce que vous faîtes là, à qualifier la magie de simple petits tours. Est-ce clair ? »

Elle n'attendit pas de réponses et elle espérait avoir été assez explicite et que le préfet ne refera pas d'interventions inutiles dans le seul but de se faire remarquer. Elle ne comprenait pas vraiment le comportement du garçon qui était censé montrer l'exemple aux plus jeunes. Elle décida de faire abstraction des paroles du jeune garçon et de reprendre son cours en interrogeant une autre Serpentard qui pensait également que la Métamorphose n'était pas utile dans la vie quotidienne. Puis une Poufsouffle prit la parole et exposa son point de vue, complètement différent des deux autres élèves. Arianna était satisfaite de l'avis constructif de la jeune fille, elle trouvait sa réflexion très intéressante pour son âge.

« Effectivement, il ne faut pas limiter vos connaissances concernant la métamorphose aux petits sortilèges que vous apprenez en cours. Je me doute bien que vous n'avez pas besoin de transformer une allumette en aiguille tous les jours. L'exemple de parapluie était tout à fait correct. Vous pouvez en effet transformer un objet en un autre objet, mais avez-vous d'autres exemples d'objets bien précis ou imaginez une situation où la métamorphose vous serait très utile.

Elle laissa le temps aux élèves de réfléchir à cette question qui n'était pas très compliquée. Elle espérait que les élèves qui ne s'étaient pas encore exprimés participeraient cette fois-ci.

Professeur de Métamorphose
Affiliée à Gryffondor

Cours RPG  PV 

Si vous voulez des cours sur « comment vous attirez des ennuis ? » faites appel à Wilson Kingson. Le préfet de Serpentard qui est censé être un élève studieux et irréprochable vient tout juste de se faire remarquer. Et le pire c’est que c’était qu’à moitié volontaire. Le professeur s’approcha de lui et lui fit une remarque pour le calmer. Wilson ne comprit pas bien ce qui lui arrivait. Que la vanne soit mal passée ok. Mais la suite de sa phrase, concernant l’utilité de la métamorphose était une réponse sérieuse. Il ne faisait que répondre à la question du professeur.

Fronçant les sourcils d’interrogation, le Serpentard haussa les épaules en prononçant un
« Pas compris » faiblement, audible de Shanti Sadhan uniquement qui était à côté de lui. Il posa sa tête dans sa main et posa son coude sur la table pour écouter la suite du cours tranquillement. Il ne voulait pas se faire remarquer plus que ce qu’il avait fait déjà. Regardant ses camarades quand ils prirent la parole, Wilson vit dans son champ de vision la directrice, qui au fond de la salle, le regarda. Il tourna sa tête immédiatement vers le mur, comme pour éviter le regard de Miss Loewy. Wilson ne comprit pas pourquoi Miss Grants s’était mise en colère pour ça. Il n’avait exprimé que son point de vue. Après c’est vrai, en y réfléchissant un peu, si on part du principe que la magie sert à rien, pourquoi étudier à Poudlard ? Surtout quand on est né-moldu et qu’on peut suivre des études dans un collège de moldus sans difficulté. C’est vrai que c’est logique. En y repensant, Wilson n’aurait pas dû dire ça. Il n’y avait pas pensé tout de suite.

Le professeur demanda ensuite aux élèves des exemples d’objets et d’imaginer une situation où la métamorphose serait utile. Wilson eut encore à l’esprit la réaction du professeur, quelques minutes plus tôt, alors s’il participe, il devra bien doser ses mots. Il songea à une situation où un sorcier se retrouverait face à une porte fermé. La personne pourrait métamorphoser un objet se trouvant à sa porter en clé pour ouvrir la porte, mais en même temps, un simple Alohomora pourrait suffire aussi. On en revient à l’idée de base : on peut se passer de la métamorphose. Wilson réfléchit encore à une situation, mais rien ne vient, à chaque fois, une potion ou un sortilège simple pourrait se substituer au problème rencontré. Finalement, il décida de rester silencieux, cela vaut mieux qu’une bêtise supplémentaire.

4ème année RP
"Le monde est notre échiquier, et toi, un pion de ma volonté"

Cours RPG  PV 

A peine la professeur avait-elle posé sa question que deux élèves arrivèrent, apparemment essoufflés. Miss Grants prit très mal leur retard et à vrai dire la fillette la comprenait un peu, c'était assez irrespectueux vis à vis de la professeur. Et ce d'autant plus qu'il s'agissait d'un cours particulier qui n'avait que quelques élèves ayant choisi de se rendre à ce cours. Mais Aëlys ne voulait pas juger, après tout peut-être avaient-elles de très bonne excuses.

« Dépêchez-vous ! Et que ça ne se reproduise plus ! »

Peu après ces paroles, son collègue, le préfet de Serpentard, demanda à répondre à la question préalablement posée. Mais quelle ne fut pas sa surprise de l'entendre sortir de belles, ou plutôt horribles, inepties ! La fillette n'en revenait pas. Jamais elle ne l'avait vu comme cela. Que cherchait-il donc à faire ? A se faire remarquer ? A faire l'intéressant ? Le clown ? Dans tous les cas, c'était assez idiot. Surtout quand on savait la directrice se trouvait là et notait probablement tous vos faits et gestes. La professeur, déjà clairement agacée par les élèves en retard, vint se positionner face au préfet avant de répliquer sèchement.

« Écoutez-moi, je ne suis pas là pour vous laisser faire votre petit spectacle durant mon cours. Donc si vous continuez, je ne vois pas ce que vous faîtes là, à qualifier la magie de simple petits tours. Est-ce clair ? »

Sans attendre une réponse du jeune garçon, elle interrogea une autre Serpy. Cette fois Aëlys espérait que sa maison ne lui ferait pas honte. Bon, sa réponse n'était pas très argumentée et la fillette n'avait pas le même point de vue que sa camarade, mais au moins elle n'avait pas tenté de faire de l'humour vaseux. Une Poufsouffle fut ensuite interrogée. Son avis constructif et bien exposé ravi la jeune verte et argent. Elle avait tout d'abord songé à répondre, mais préférait observer pour mieux argumenter ensuite. Miss Grants reprit donc le fil de son cours.

« Effectivement, il ne faut pas limiter vos connaissances concernant la métamorphose aux petits sortilèges que vous apprenez en cours. Je me doute bien que vous n'avez pas besoin de transformer une allumette en aiguille tous les jours. L'exemple de parapluie était tout à fait correct. Vous pouvez en effet transformer un objet en un autre objet, mais avez-vous d'autres exemples d'objets bien précis ou imaginez une situation où la métamorphose vous serait très utile.

Maintenant qu'elle avait eu le temps de réfléchir à tous les arguments donnés, Aëlys s'était faite une opinion bien précise du sujet et leva donc la main afin de répondre à la question posée.

- Je ne sais s'il existe de sortilège pour cela, mais je songeais que ce serait très pratique si l'on pouvait métamorphoser ses vêtements. On pourrait ainsi se changer plus rapidement voire même économiser de l'argent en achetant moins d'habits. Mais nombre de sortilèges peuvent se révéler utiles un jour ou l'autre, tel que le sort de Vera Verto, que l'on peut utiliser en pique-nique par exemple. Point besoin d'emmener d'encombrants verres, il suffit de trouver un petit insecte ou un autre animal et en un coup de baguette, hop ! On a de quoi boire !

La deuxième année espérait avoir correctement répondu. Peut-être n'était-ce pas exactement ce à quoi la professeur s'attendait, mais elle avait levé la main assez rapidement et son explication lui était venue spontanément. En tout cas elle avait hâte d'entendre d'autres avis et surtout, bien entendu, celui de Miss Grants, qui rappelons-le, restait tout de même l'experte en métamorphose !

"Deviens ce que tu es."
"Le monde est notre échiquier, et toi, un pion de ma volonté."
Code Couleur : #6FD0FD
~ Serpy du mois (décembre 2016, juin 2017) ~
~ RNA ~

Cours RPG  PV 

Personne ne prit la parole après Echoe et le professeur Grants s'accorda avec ses paroles. Et à ses pensées, en faisant une petite remontrance à Wilson. Echoe dut s'empêcher de sourire. Le professeur posa une nouvelle question, ou plutôt, elle proposait de chercher des applications pratiques de ce qui avait été dit. Il n'y avait pas d'élèves qui se bousculaient pour prendre la parole. Une autre élève de Serpentard -décidément- entreprit de répondre à la question.

Si elle se souvenait bien, son oncle avait déjà modifié l'une de ses robes, un jour quand elle était jeune. Elle avait été malade toute la nuit et il avait voulu la faire sourire en modifiant la couleur. Sa robe blanche était devenue d'un riche violet. La petite Echoe avait commencé à paniquer parce que sa Mère exigeait d'elle qu'elle garde ses robes blanches. Mais son oncle lui avait assuré que ce n'était que temporaire. Elle n'y avait pas prêté attention jusqu'à maintenant, ces légères modifications étaient une chose courante dans sa vie. Peut-être que ses parents modifiaient de temps à autre la longueur de ses vêtements pour qu'ils soient toujours à sa taille. Echoe se demandait si il y avait une limite à ses modifications. Probablement oui. Sinon, ce serait très mauvais pour l'économie sorcière.

Personne d'autre ne semblait vouloir prendre la parole et Echoe trouvait cela un peu dommage de ne pas profiter de la petite taille de la classe pour entrer dans une discussion intéressante.
Elle fouilla un peu dans sa tête pour trouver des exemples. Comme si sa précédente intervention avait ouvert une fenêtre sur son esprit, beaucoup d'idées lui venaient désormais en tête.
Elle leva à nouveau la main.


- Je trouve qu'être Animagus dans la vie de tous les jours, ça peut être utile dans certaines situations. Par exemple, si notre forme est un oiseau, ça peut nous permettre de nous déplacer avec une certaine facilité.

Elle réfléchit à un autre exemple.

- Imaginons par une quelconque raison, je me retrouve mouillée ou salie, je peux métamorphoser une serviette de toilette à partir d'un parchemin, ou d'une feuille d'arbre.

Elle haussa les épaules parce qu'il y avait pleins d'exemples qu'elle pourrait citer. Comme elle l'avait déjà dit, les possibilités étaient immenses.

› Capitaine de l'équipe des Frelons - Poursuiveuse.
› Elève du mois de Juillet 2016.
Le souffle des Poufsouffle, jamais ne s'étouffe !
Couleur : #FFF060
Pas d’avatar
Elaïna Greenwood  

Cours RPG  PV 

Sa réponse ayant, à juste titre, passé inaperçue, la Serpentard avait posé son visage sur sa main, le regard dans le vague. Le cours se poursuivait alors que la rouquine laissait ses pensées vagabonder. Elle se mit à se représenter dans la ferme des Greenwood, à utiliser la magie pour se faciliter la tâche.
Cela ne faisait aucun doute qu'il y avait de nombreux sortilèges qui lui serviraient dans la vie quotidienne... mais la métamorphose ? La fillette était sûre qu'elle pouvait être utile et rendre la vie plus facile dans certains cas... mais les exemples lui manquaient.

Après plusieurs participations de la part du groupe d'élève, Miss Grants expliqua alors qu'il ne fallait pas se réduire aux sorts vus en cours, mais qu'il fallait laisser parler son imagination...
Chose qu'Elaïna avait toujours eu du mal à faire. Malgré son jeune âge, elle faisait cruellement défaut de créativité, et on le lui avait toujours reproché.
La professeure demanda ensuite des exemples où la métamorphose serait utile dans la vie quotidienne.

Aëlys, une deuxième année appartenant à sa maison et une Poufsouffle s'empressèrent de répondre. Les participations se stoppèrent un instant. Peut-être que les autres élèves étaient aussi à court d'idée.
Elaïna se redressa et se mit à réfléchir encore un moment, et hésita à lever la main. De toute façon, elle s'était déjà rendue quelque peu ridicule à sa première réponse, elle ne pouvait pas faire pire... Elle se lança donc.


- On pourrait métamorphoser des feuilles de papier ou des journaux, une fois qu'ils ne servent plus, en mouchoirs ou en papier toilettes par exemple... c'est utile si on se retrouve à court de stock, mais c'est aussi économique et ça permet de réduire les déchets.
Ou sinon, changer une feuille d'arbre en pansement, si jamais on tombe et qu'on se blesse quand on est dehors.


Plus Elaïna réfléchissait, plus elle trouvait des idées. Mais ses exemples montraient plus le côté économique que pouvait apporter la métamorphose, et non le côté pratique...
À moins que économique équivalait à pratique ? La fillette en était moins sûre, mais sa façon de pensée avait quelque peu changer lors de ce cours.

Cours RPG  PV 

Reducio
Excusez-moi pour ce retard !


Seulement trois personnes répondirent à la question posée précédemment. La professeur était déçue car elle la jugeait facile car elle ne demandait qu'un peu d'imagination. Elle observait les trois élèves, qui avaient dédaigné prendre la parole, les yeux légèrement plissés et les mains bien à plat sur son bureau. Elle hochait régulièrement de la tête car aucune des paroles prononcées par les jeunes filles ne pouvaient être incorrectes. Quand elles eurent finis de parler, un grand silence s'installa dans la salle. Arianna observa chaque visage un par un, à part celles qui avaient déjà répondu. Elle pensait sincèrement que les élèves qui s'étaient inscrits allaient profiter du nombre réduit par rapport à une classe habituelle pour participer aux échanges, sans retenues. Elle s'arrêta un peu plus longtemps sur le Serpentard dénommé Wilson Kingson. Le blondinet ne semblait pas vouloir s'exprimer, à sa place, Arianna aurait essayer de se rattraper.

Au bout de deux bonnes minutes Arianna souffla et tapa deux fois dans ses mains, comme dans l'espoir de réveiller les jeunes gens qui assistaient au cours. Elle voulait donner du dynamisme afin que cette heure ne soit pas d'une extrême monotonie avec les mêmes élèves qui prennent toujours la parole. Mais elle les remerciait intérieurement de s'intéresser un minimum à l'objet du cours.


« Bon, je vais vous montrer des exemples concrets à présent. Mais d'abord, est-ce que ceux qui sont né-moldus peuvent lever la main s'il vous plaît ?

Elle compta le nombre d'élèves concernés, seulement pour savoir combien d'entre eux n'avaient peut être jamais vu ou entendu parler des objets concernés. Elle se devait donc de bien expliquer, même s'il n'y allait rien avoir de compliquer..

« Les sorciers ont quotidiennement recours à la magie pour effectuer des tâches ménagères. Il s'agit de métamorphose lorsqu'un objet passe d'inanimé à animé. Mais vous verrez cela dans plusieurs années. Regardez par exemple. »

Elle pointa du doigt à l'aide de sa baguette un vieux chiffon qu'elle avait disposé sur le rebord d'une des fenêtres. Le bout de tissu s'éleva et commença à nettoyer les vitres.

« Ce sont des sortilèges qui permettent de simplifier la vie. Il est vrai qu'un moldu arrive très bien à se débrouiller sans mais il est bon à savoir que les sorciers ont cette habitude. Maintenant, je vais vous montrer un autre objet. Est-ce que quelqu'un sait ce que c'est ? »

Elle sortit de sous son bureau un échiquier, qu'elle posa aussitôt. Il s'agissait bien sûr d'un échiquier version sorcier. Elle comptait leur en faire une petite démonstration si un volontaire se manifestait.

Professeur de Métamorphose
Affiliée à Gryffondor

Cours RPG  PV 

Wilson écouta ses camarades en silence. Le cours l’ennuyait profondément. Il était venu ici pour essayer de rattraper son retard de niveau dans cette matière, c’était parti d’une bonne attention mais il n’accrochait pas. Et puis le faite de s’être fait remarqué l’avait privé de toute motivation. Il continua cependant d’écouter car même si qu’un petit peu, les informations qui rentreront dans son cerveau, ce sera toujours ça de gagner pour les futurs cours de métamorphose. Arianna Grants demanda aux élèves qui était né-moldu dans la pièce. Wilson se sentit concerné tout d’abord, avant de se rappeler ce qu’il avait découvert pendant les vacances chez ses grands-parents (cf: ce RP). Sa mère n’était pas une moldue comme il l’avait toujours cru, et ses grands-parents lui cachaient qu’ils étaient des sorciers. N’ayant pas de toute suite conscience de l’intérêt de la question, Wilson ne leva pas sa main. Malgré tout, il garda un œil attentif à la suite car puisque cette question a été posée, c’est qu’il va y avoir sans doute des découvertes.

« Les sorciers ont quotidiennement recours à la magie pour effectuer des tâches ménagères. Il s'agit de métamorphose lorsqu'un objet passe d'inanimé à animé. Mais vous verrez cela dans plusieurs années. Regardez par exemple. »

Wilson regarda le chiffon bouger tout seul pour nettoyer la vitre. Wilson ouvrit la bouche de stupéfaction en regardant la vitre se nettoyer toute seule. Un sourire de satisfaction se dessina sur son visage, la corvée de nettoyage de sa chambre allait être terminée ! Enfin quand il sera autorisé à faire de la magie en dehors de Poudlard bien sûr. Le professeur montra ensuite un échiquier aux élèves. Wilson n’avait jamais su jouer aux échecs, et pourtant ce n’est pas faute d’avoir essayé. John, son frère et son père y jouait souvent entre eux. Wilson avait retrouvé la motivation de suivre et de participer au cours, avec le sourire encore en plus.

« Professeur, j’ai une question. Les sorts de tâches ménagers nécessite-t-il une attention constante ? Je veux dire, si on lance le sort et qu’on s’en va faire autre chose, le ménage se fera toujours ou il s’arrêtera ? »

Il ne dit rien à propos de l’échiquier, il attendait sa réponse et puis, les autres peuvent bien répondre à la question du professeur aussi.

4ème année RP
"Le monde est notre échiquier, et toi, un pion de ma volonté"

Cours RPG  PV 

Reducio
Je suis désolée pour cet ÉNORME retard ! Mais vous auriez pu quand même participer... Le RPG reprend un rythme régulier,


Arianna regarda l'ensemble de la classe. Elle avait l'impression que plus le cours passait, plus les élèves se renfermaient et ne participaient plus. Pourtant ses questions n'étaient pas très compliquées, du moins, moins que certaines qu'elle pouvait poser durant ses cours habituels. Elle montrait l'échiquier en se disant que ce n'était pas possible qu'aucun d'entre eux ne sachent ce qu'était le jeu. Elle se demanda d'ailleurs si les élèves de Poudlard jouaient aux échecs de temps en temps. Il était sûr que c'était une activité toute opposée au Quidditch, qui était un sport très apprécié par tous les élèves, mais c'était un passe-temps auquel elle aimait bien s'y consacrer. Elle aimait bien ce loisir car ce jeu demandait une intense réflexion, un brin de stratégie et surtout beaucoup de calme. Et un échiquier version sorcier apportait un peu d'action. Lorsqu'elle avait joué aux échecs version moldu, elle avait trouvé la partie un peu plus ennuyante, mais ça n'enlevait pas le charme qu'elle trouvait aux échecs.

Wilson posa une question très intéressante. La professeur regarda d'abord si quelqu'un désirait répondre mais personne ne manifestait son envie de parler.


« Un sorcier n'a pas besoin de porter une attention constante à ce genre de sortilèges. Ainsi, les sorciers ne sont pas obligés de réaliser toutes les tâches ménagères qu'ils ne veulent pas accomplir. Mais ce n'est pas pour autant que vous ne devez rien faire ! »

Elle mima une expression sévère. Elle savait que la magie pouvait avoir une mauvaise influence sur les sorciers, et elle ne désirait pas que ses élèves tombent dans la paresse en n'effectuant plus aucune tâche, mais personne n'en était là pour le moment.

Arianna reporta son attention sur le plateau d'échec. Elle attendait sa réponse, et pour aider les élèves, elle fit apparaître un échiquier version moldu pour ceux qui n'avaient pas grandi dans le monde de la magie. Le silence dans la salle devenant pesant, la professeur se racla la gorge bruyamment pour rapporter l'attention sur elle, dans le cas où certains élèves auraient cédé à la rêverie.

Professeur de Métamorphose
Affiliée à Gryffondor

Cours RPG  PV 

Le professeur developpa davantage les réponses qu'une Serpentarde et Echoe avait donné. Elle demanda ensuite aux Nés-Moldus de lever la main, et Echoe se retourna pour constater le nombre d'élève dans ce cas. Elle s'en fichait mais elle était simplement curieuse.
La Poufsouffle n'était pas impressionnée quand le chiffon bougea tout seul pour nettoyer une vitre. Elle avait été témoin de ce genre de magie des centaines de fois déjà. C'était quelque chose qu'elle avait toujours connu. Elle essayait d'imaginer ce que pouvait vivre les Nés-Moldus à l'idée que les horribles et longues tâches ménagères était réalisée en un tour de baguette.

Pour le moment, Echoe n'avait pas appris grand chose. Elle espérait que cela changerait rapidement.
Le professeur sortit ensuite de son bureau un échiquier, tout en demandant de nommer cet objet. Echoe fronça les sourcils. C'était simple comme réponse, mais alors que les secondes défilaient, elle remarqua que personne ne prit la parole. Etait-ce une question piège ?
Face à l'absence de réponse, le professeur Grant fit apparaître un second échiquier. Elle n'arrivait pas à voir où était la difficulté, ou encore l'enjeu de cet exercice, si bien qu'elle prit la parole.

- C'est... un échiquier, non ?

Elle s'était exprimée à la fois avec ennui et insolence. La même intonation qui lui avait causé quelques problèmes auparavant, mais elle n'aimait juste pas perdre son temps. Elle avait presque hâte de voir la fin de ce cours.

› Capitaine de l'équipe des Frelons - Poursuiveuse.
› Elève du mois de Juillet 2016.
Le souffle des Poufsouffle, jamais ne s'étouffe !
Couleur : #FFF060

Cours RPG  PV 

La réponse du professeur fut pour le moins satisfaisant. Apparemment, les sorciers pouvaient se libérer de toutes tâches ingrates grâce à simplement l’utilisation d’un sortilège. Cette nouvelle est simplement magnifique, Wilson s’imagina déjà connaissant les quelques formules nécessaires, assit sur le canapé du petit salon de Serpentard, ses devoirs se faisant tout seul. Le regard sévère du professeur Grants n’y changea rien, Wilson allait essayé dès qu’il connaîtra la formule. Ce cours facultatif lui aurait apprit bien des choses.

Le professeur reposa son attention sur un échiquier. Wilson connaissait ce jeu vaguement mais il ne savait pas bien jouer. Trop de pions différents et trop de règles complexes pour lui. L’un de ses cousins y jouait souvent, et il avait essayé d’apprendre les règles à Wilson mais celui-ci n’avait absolument rien compris. Echoe Caterwool donna la réponse tant attendu par le professeur, au plus grand plaisir du Serpentard.

Repensant aux sortilèges qui fait le ménage, Wilson se tourna vers sa camarade de table, Shanti Sadhan et lui murmura :
« Pss, tu sais c’est quel sort pour faire les devoirs tout seul ? Ça m’intéresse. » Il se dit qu’au pire, si elle savait pas, il irait chercher à la bibliothèque. Ça peut pas faire de mal une petite recherche entouré de sorciers intelligents. Et puis c’est pour une bonne cause et un gain de temps énorme. Pas sur que ça plaise aux professeurs, mais s’il reste discret, ça devrait passer.

4ème année RP
"Le monde est notre échiquier, et toi, un pion de ma volonté"