Potions

Inscription
Connexion

Première mauvaise impression...  PV 

Reducio
Dans cet rpg, Emilia est en deuxième année


Emilia se dirigeait vers les cachots, les cours à l’école de sorcellerie d’Angleterre venaient tout juste de reprendre. Un grand nombre d’élèves était encore agité par le retour des vacances et si n’en rendait pas vraiment compte que les cours avant déjà commencer.

De son côté, les vacances d’été furent elles-aussi assez agité, elle venait d’apprendre que ses parents avaient déménagé à Londres, son père avait été recruté cette fois-ci pour le ministère de la magie Britannique. Une sorte de rêve qui devenait réalité pour son père, même s’il fallait avouer, qu’il ressentait cela à chaque fois qu’il avait un nouveau travail. C’était la troisième fois qu’il changeait de travail depuis la naissance de la blondinette. Celle-ci était d’ailleurs très heureuse de ce déménagement, elle ne se trouvait plus avec un océan qui la séparait de ses parents, et elle pourrait probablement rentrer chez elle pour les fêtes mais ce dernier point est tout de même un peu reste, elle ne s’amusera surement pas autant qu’avec Jonathan, au bal de Noël l’an dernier, une soirée inoubliable pour la fillette, ou encore cette fête dans les dortoirs des filles de Gryffondor, où elles s’étaient très bien amusé. En fait, elle avait depuis le début de sa première année vécu tellement de choses plus incroyables les unes que les autres.

Elle entra dans un des cachots, où allait se dérouler le premier cours de potions de l’année, Emilia avait tellement travaillé pendant les vacances d’été. Elle avait été obligée de promettre à sa mère qu’elle allait être irréprochable dans ces notes. Jenna Garnier était certes une moldue mais elle était fascinée par le monde dans lequel vivait son mari, Steve. Jenna avait bien prévu de voir sa fille avoir du succès et selon elle, tout commençait par des résultats parfait en classe. Cette année promettait d’être assez chargé.

La jeune fille s’installa au deuxième rang, il était pour elle impossible de s’assoir au premier, s’était bien trop devant son professeur qui allait probablement l’interroger pus souvent que les autres si elle se retrouvait juste en face d’elle. Elle était un peu moins timide que l’année précédente, mais elle n’était pas encore tout à fait à l’aise en parlant en public.

La salle était encore vide, mais les élèves entraient au fur et à mesure. Emilia regardait ses camarades qu’elle ne connaissait pas vraiment –mis à part de vue peut-être.


Reducio
Je précise que le déménagement des parents d'Emilia sera bien plus détaillé dans un autre rp

Rapides comme le vent et féroces comme le lion.
Griffes et crocs, Griffes et cœurs, Gryff vainqueurs !

Première mauvaise impression...  PV 

Rosalys était vraiment contente. Les cours re-commençaient aujourd'hui et la nouvelle préfète commençait par sa matière préférée, les potions.
La fillette avait bien grandi en une année. Elle avait prit beaucoup de responsabilités au sein de sa belle maison. Finisseuse dans l'équipe de Quidditch, journaliste à l'Espi'Aigle et chanteuse dans la chorale de Poudlard. Cela équivalait à une charge énorme de travail, pourtant Rosalys s'en sortait. Elle avait du temps pour ses amis, pour James et pour elle. L'avantage de toutes ces activités, c'était surement le fait que la blondinette ne s'ennuyait jamais.
Cette année pourtant, était celle de tous les défis. La deuxième année avait énormément parlé avec ses parents de Poudlard et de ses notes ainsi que de son statut. Bien que l'année dernière, elle avait eu une moyenne générale tout à fait honorable, elle visait aujourd'hui un joli Optimal général. Certes, cela serait dur, mais la blondinette était une combattante et elle n'abandonnerait jamais cet objectif qu'elle s'était fixé.
C'est pourquoi Rosalys entra avec conviction et détermination dans la salle de potions, art au combien délicat. La Serdaigle s'essaya au deuxième rang près d'une fillette blonde aux yeux grands bleus et purs. Cette dernière semblait être là depuis plusieurs minutes. Était-elle arrivée en avance ? Aimait-elle aussi les potions ? Était-elle douée pour cet art noble qu'est celui des potions ? La Serdaigle n'en savait rien.
Étant quelque peu curieuse, la blondinette loucha sur l'insigne de sa camarade. Un lion et du rouge. La préfète grimaça. Elle n'avait rien contre les Gryffondor, mais la plupart qu'elle avait rencontré ne lui plaisaient pas du tout. Kaya était une de ces exceptions. Peut-être que cette fille blonde pouvait également être un de ces cas particuliers. La fillette tendit sa main vers la Gryffondor avant de dire avec un grand sourire.


"Je m'appelle Rosalys. Enchantée de te rencontrer !"

La Gryffondor regarda la main tendue en silence quelques minutes avant de la serrer vigoureusement.

Code couleur : #002E9A
Love story turns easily into a tragedy - James et Rosalys
Adieu mes amis <3

Première mauvaise impression...  PV 

Une fille entra dans la salle, c’était une préfète –son insigne-, elle vient s’assoir à côté de la gryffone, donc au deuxième rang. Emilia ne la connaissait pas du tout, ou du moins n’avait jamais eu l’occasion de lui adresser la parole avant aujourd’hui, mais l’avait déjà vu sur le terrain de quidditch. Elle savait donc que celle-ci était à Serdaigle mais elle le s’en rendit compte que quand elle fut assise à côté d’elle.

Quand la préfète fut installée, à côté de la gryffone, elle lui tendit la main en disant :


« Je m'appelle Rosalys. Enchantée de te rencontrer ! »

La jeune fille ne répondit pas tout de suite à sa poignée de main. Durant l’été, elle avait pris l’habitude d’observer beaucoup plus qu’avant les moindres faits et gestes de chaque personne présente à côté de la blondinette. Tout cela pour quoi ? Seulement parce qu’elle avait, cet été, vu pour la première fois sa grand-mère en vrai –elle avait l’habitude de faire des appels téléphoniques. Elle avait essayé d’en apprendre le plus possible sur la vieille femme comme si c’était la première et dernière fois qu’elle la voyait de sa vie, ce qu’elle n’espérait pas vu qu’elle venait tout juste de vraiment apprendre à la connaître.

Tandis qu’elle se souvenait de ses vacances à Londres, elle dévisagea de la tête au pied, la serdaigle, sans aucune gêne, ce qui était un peu étrange, mais la deuxième année, était contente qu’elle puisse parler sans aucun problème et de ne –presque- plus avoir de difficulté à s’exprimer envers des personnes qu’elle ne connaissait pas.

Il n’y avait pas grand-chose à dire sur sa tenue vestimentaire, vu qu’elle était, comme tous les autres élèves, dans l’uniforme de Poudlard, elle avait les cheveux blonds, les yeux verts, mais Emilia ne s’en occupait guère.

Même si celle-ci lui tendait la main avec un grand sourire dessiner sur le visage, la serdaigle ne lui inspirait pas grande confiance, elle avait tout de même appris que l’apparence ne faisait pas le moine, c’est pour ça, que même après plusieurs minutes, elle répondit à sa poignée de mains avec le sourire le plus sincère qu’elle put faire, en ajoutant :


« Je m’appelle Emilia. Ravie de te rencontrer aussi ! »

Elle avait fait son maximum pour paraitre normale et non tendue, comme elle l’était au fond d’elle, elle ne voulait pas que Rosalys l’a prenne pour une personne impolie juste parce qu’elle ne lui inspirait pas grande confiance, mais après tout, elle n’en savait rien. Il était possible qu’elles s’adorent comme le contraire : qu’elles se détestent.

Rapides comme le vent et féroces comme le lion.
Griffes et crocs, Griffes et cœurs, Gryff vainqueurs !

Première mauvaise impression...  PV 

Rosalys avait bien remarqué l'hésitation de cette fille a lui serrer la main. Pourtant, elle avait été gentille et avenante. Alors pourquoi donc montrer autant de réticence à serrer cette main tendue vers elle ? Avec un sourire assez faux, la blonde avait finalement accepté la poignée de mains. Assez dégoutée par temps de mépris, la Serdaigle écouta à moitié la présentation de la gryffone.

"Je m’appelle Emilia. Ravie de te rencontrer aussi !"

Bien sur. C'est sur qu'elle a l'air vraiment ravie... Quelle hypocrite ! La fillette regarda cette Emilia de haut avant de se pencher sur les ingrédients de la potion qu'elle devrait créer aujourd'hui. Au vue de la glande de tétraodon, des orties séchées et de l'huile de noix de coco, les élèves devraient pour leur premier cours préparer une potion d'enflure. La blondinette, toute excitée, attendit impatiemment la fiche avec les indications pour la préparation de la dite potion et ouvrit sa sacoche pour prendre un parchemin et une plume ainsi qu'un encrier. Elle devait prendre des notes.
Lorsqu'elles eurent les feuilles avec le protocole, Rosalys se dépêcha de le lire en entier.

- Piller deux feuilles d’orties séchées dans un mortier
- Remplir votre chaudron de deux louches d’huile de coco
- Ajouter la poudre de feuilles d’orties
- Mettre un peu d’eau dans le chaudron pour lier le tout en faisant chauffer à feu doux
- Ajouter la glande de tétraodon, une petite bulle verte devrai s’échapper de la potion si celle-ci a été correctement préparée

La fillette décida tout de suite de prendre les directives. Elle était une des meilleures élèves en potions ! Il fallait qu'elle soit à la hauteur des attentes qu'on plaçait en elle. Elle dit donc à Emilia sur un ton autoritaire qui n'admettrait strictement aucun refus. Quelque soit le motif.

"Pille ces deux feuilles !"

La préfète aurait pu être plus gentille mais le fait que la Gryffondor soit exécrable avec ses manières depuis le début de ce cours avait eu raison de sa bonté. Quand elle vit sa binome prendre le mortier, Rosalys sourit d'un air supérieur et attrapa l'huile de coco. Elle en préleva deux louches et vida ces dernières dans le chaudron en face d'elle. Lorsque la Serdaigle tourna la tête pour voir ce que faisait Emilia, elle ne put qu'imaginer le désastre apparent que deviendrait la potion si elle laissait la gryffone continuer sa besogne. Lui arrachant des mains le bol de terre cuite ainsi que le pillon, la blondinette entreprit d'écraser soigneusement les feuilles. Après cela, elle se tourna vers la rouge et or avant de faire une moue orgueilleuse avec sa bouche tout en disant d'une voix dédaigneuse.

"T'es vraiment pas douée... T'es sure que t'as suivi les cours de potions l'année dernière ?"

C'est méchant et totalement gratuit. Mais on ne réagissait pas comme cela avec Rosalys, surtout quand elle était gentille. La gryffone avait voulu jouer ? Dans ce cas, elles joueraient ! La fillette en avait marre de se faire marcher sur les pieds ! Elle avait fait les frais de la méchanceté de gens qui se servaient d'elle. Pendant les vacances, elle en avait bavé et grâce à James, elle avait appris à dire "non".

Code couleur : #002E9A
Love story turns easily into a tragedy - James et Rosalys
Adieu mes amis <3

Première mauvaise impression...  PV 

Il fallait avouer qu’Emilia n’avait pas été très sympathique quand elle avait répondu à la nommée Rosalys. C’était totalement impoli, mais elle n’avait pas vraiment de contrôle sur ses sentiments. Les deux filles n’allaient surement pas être en très bon termes, cela il fallait s’y attendre.

Elles ne parlèrent plus et leur professeur arriva, ce qui permit à la jeune fille de ne pas se sentir trop coupable, mais après tout, que pouvait-elle faire si elle ne l’aimait pas vraiment du premier abord ? Rien. Elle n’avait pas non plus prévu de faire quelque chose, c’était hors de question. Elle n’allait pas non plus lui sauter à la gorge alors qu’elle n’en avait pas du tout envie.

- Pillier deux feuilles d’orties séchées dans un mortier
- Remplir votre chaudron de deux louches d’huile de coco
- Ajouter la poudre de feuilles d’orties
- Mettre un peu d’eau dans le chaudron pour lier le tout en faisant chauffer à feu doux
- Ajouter la glande de tétraodon, une petite bulle verte devrai s’échapper de la potion si celle-ci a été correctement préparée

Miss Primard distribua les protocoles pour que ses élèves puissent réaliser la potion sous de bonnes conditions. Emilia lu, en même temps que Rosalys, les consignes. Elle n’était pas surdoué en Potions mais elle avait tellement travaillé avec sa mère et sa grand-mère, -ce qui est totalement comique, vu que ce sont les deux des moldues, mais elle avait fait le mieux pour comprendre. Son père avait un peu aidé, seulement quand elles étaient un peu bloquées. En tous cas, elle savait qu’aujourd’hui, ils allaient devoir réaliser une potion d’enflure.

Elle ne s’en rendit pas tout de suite compte, mais quand ce fut le cas, elle savait que la journée ne pouvait pas être pire. Elle allait devoir travailler avec Rosalys !
*Oh non ! Ça va être un cauchemar !*

Emilia s’apprêtait à commencer la première étape pour la réalisation de la potion. C’est-à-dire : plier deux feuilles d’orties séchées dans un mortier quand :

« Pille ces deux feuilles ! »

*Non mais franchement, comment elle ose me parler sur ce ton !* Effectivement Rosalys avait pris un ton assez élevé, ce qui énerva énormément la jeune fille, encore plus qu’elle ne l’était depuis leur poignée de mains. Elle détestait qu’on lui parle ainsi, elle allait donc essayer de faire pareil. Elle ricana mentalement en se disant que la guerre pouvait donc commencer !

La jeune fille se mit à la tâche, même si elle n’appréciait pas du tout sa binôme, elle était obligée de faire avec et elle ne voulait pas avoir une mauvaise note à cause d’une peste de cette sorte.

Son énervement se laissa guider à travers sa main, pour ensuite s’abattre sur les feuilles d’orties qui elles n’avaient pas fait grand-chose.


« T'es vraiment pas douée... T'es sure que t'as suivi les cours de potions l'année dernière ? »

La serdaigle avait du culot quand même, mais elle n’avait pas le droit de l’insulter en disant qu’elle était très mauvaise comme elle venait de la faire. Elle ne pt donc s’empêcher de répliquer :

« Ben vas-y miss je sais tout, montre-moi comment faut faire vu que tu es si douée… »

Tandis qu’elle avait parlé la deuxième année avait fait de grand geste. Elle n’avait pas fait exprès mais cette fille la mettait hors d’elle tellement elle était insupportable !

Rapides comme le vent et féroces comme le lion.
Griffes et crocs, Griffes et cœurs, Gryff vainqueurs !

Première mauvaise impression...  PV 

Rosalys, après avoir réfléchi aux conséquences de sa dernière phrase, se sentit très mal et décida de s'excuser. La Gryffondor avait sans doute du être blessée par ses paroles crues et non mâchées. Alors que la blondinette aux yeux verts allait demander pardon à sa camarade, cette dernière lui coupa la parole et répondit à la précédente affirmation de la Serdaigle.

"Ben vas-y miss je sais tout, montre-moi comment faut faire vu que tu es si douée…"

En attendant cela, Rosalys perdit toute envie de s'excuser. Émilia avait fait de grands gestes pendant qu'elle parlait. La petite gryffone semblait vraiment hors d'elle et excédée. Cette fille lui faisait vraiment pensé à Gwenaelle, et Merlin sait que les deux enfants s'étaient vraiment détestées à leur première et surement dernière rencontre. Penser à la Serpentarde fut d'ailleurs la goutte d'eau de trop et le vase se déversa de colère. Ainsi, la bleu et bronze arracha quasiment le mortier et le pillon des mains de la rouge et or qui fut un peu surprise de la violence du geste. La préfète dit alors, comme pour enfoncer le pieu.

"Je vais te montrer. J'étais la meilleure, l'année dernière. Prends en de la graine !"

La fillette commença à piler les feuilles d'orties avec de rapides coups très précis. Elle était drôlement concentrée sur sa tache, au point qu'elle en oublia son insupportable voisine. Quand elle termina sa besogne, la blondinette aux yeux verts prit quatre grosses pincées de la poudre obtenue et positionna ces dernières dans le chaudron en étain. Elle prit ensuite de l'eau du robinet dans une fiole et la tendit à sa camarade des rouges tout en disant sur un ton légèrement orgueilleux et sarcastique.

"Tu sais incorporer de l'eau à une préparation ou il faut que je le fasses pour toi ?"


La fillette ne vit pas la Gryffondor gonfler ses joues de colère et s'attela à relire les consignes de préparation. Sur un ton condescendant, la Serdaigle demanda à sa collègue de chauffer la potion à feu doux. Il aurait été bête que la préparation flambe... N'est-ce pas ?

Code couleur : #002E9A
Love story turns easily into a tragedy - James et Rosalys
Adieu mes amis <3

Première mauvaise impression...  PV 

Emilia lui avait bien fait comprendre que si elle était si douée en potion contrairement à elle, elle n’avait qu’à le lui montrer. Cette serdaigle était insupportable. La jeune fille avait déjà rencontré plusieurs serdaigle, mais celle-là était la plus insupportable de tous, c’était certain.

Rosalys l’a regarda de haut avant de dire :


« Je vais te montrer. J'étais la meilleure, l'année dernière. Prends-en de la graine ! »

Oh s’en était trop ! Mais qu’elle prétentieuse cette fille ! Ce que la blondinette détestait la plus était quand quelqu’un commençait à se faire des éloges à soi-même. La serdaigle s’était retourné pour prendre les feuilles d’orties pour les piller. Vu que la gryffone se trouvait derrière elle, elle plaça ses mains à quelques centimètres de son cou afin de mimer son étranglement.

Sa binôme termina sa tâche, se tourna vers le robinet d’eau pour remplir sa fiole et la lui tendit avant de rajouter sur le même temps que précédemment :


« Tu sais incorporer de l'eau à une préparation ou il faut que je le fasses pour toi ? »

Emilia devenait toute rouge et contrairement à ce qu’elle avait l’habitude, ce n’était pas par gêne mais plutôt par colère. Incroyable ! Elle ne se rappelait pas vraiment de la dernière personne insupportable qu’elle avait connu, ça devait être quand elle se trouvait encore en maternelle.

La fillette ne voulait pas s’énerver plus qu’elle l’était déjà, elle s’activa à sa tâche. Elle ne préféra rien répondre, réactiver les flammes ne servait à rien.

La deuxième année respira un bon coup, il fallait qu’elle se calme et qu’elle se concentre sur ce qu’elle devait faire : son cours de potion. Après avoir incorporé l’eau dans le chaudron, elle prit la consigne entre ses mains et la relis une nouvelle fois.

Elle chercha l’huile de coco en ignorant royalement Rosalys. Elle allait avoir une bonne note, elle s’en fichait si sa camarade l’aidait ou non.

Rapides comme le vent et féroces comme le lion.
Griffes et crocs, Griffes et cœurs, Gryff vainqueurs !

Première mauvaise impression...  PV 

Tandis que la jolie blondinette mettait doucement le feu pour que le chaudron chauffe, Emilia incorpora l'eau à la mixture, les joues toujours rouges et gonflées de colère. La Gryffondor prit ensuite entre ses mains la feuille de consignes pour la potion et la re-lit une nouvelle fois. Elle chercha ensuite du regard un des ingrédients du regard. Quand elle trouva l'huile de coco, elle prit une louche toujours en ignorant royalement la Serdaigle. Cependant, quand cette dernière se rendit compte de se qu'allait faire sa camarade, elle l'arrêta en lui prenant violemment la poignet dans la précipitation et en criant.

"NON !!!!"

Certains élèves tournèrent la tête vers les deux fillettes qui se regardaient en chien de faïence tandis que la bleu et bronze enserrait toujours le poignet de la rouge et or dans sa main. Cette dernière se dégagea violemment et regarda Rosalys avec mépris. La deuxième année ressentit alors le besoin de se protéger de la fureur de sa camarade alors elle expliqua sa subite précipitation, hautaine.

"Tu allais faire une énorme bêtise. J'ai déjà mis l'huile de coco ! Tu allais faire exploser notre chaudron !"

Emilia regarda le dit chaudron et re-posa le récipient qui contenait l'huile de coco. Ses joues étaient aussi rouges que le Poudlard'Express et devant sa colère, Rosalys ne put résister à l'envie de rire. La situation était vraiment comique ! Pendant quelques secondes, la Serdaigle eut peur que sa camarade ne lui mette une gifle devant tant d'insolence mais elle n'en fit rien. La courageuse lionne regardait seulement Rosalys avec un air dubitatif, comme si elle hésitait entre rire et se mettre en colère. Au final, ce fut la deuxième option qui l'emporta. La rouge et Or explosa littéralement. Elle semblait furieuse. Cela fit stopper instantanément le rire de Rosalys qui, subitement, n'avait plus vraiment envie de rire au nez et à la barbe de la blonde aux yeux bleus. La Serdaigle se redressa donc sur sa chaise et attendit patiemment le début des véritables hostilités.

Code couleur : #002E9A
Love story turns easily into a tragedy - James et Rosalys
Adieu mes amis <3

Première mauvaise impression...  PV 

Pendant quelques instants, Emilia chercha une louche du regard. Elle avait déjà trouvé l’huile de coco, il ne lui manquait plus que l’ustensile pour pouvoir ajouter l’ingrédient dans le chaudron où elles préparaient la potion. Quand je mets le verbe au pluriel, c’est bien pour qualifier la Gryffondor et malheureusement la Serdaigle. En effet, la deuxième année aurait tellement voulut avoir un autre élève comme binôme pour cette fichue potion à préparer.

Revenons-en au futur ajout d’huile de coco. La fillette l’avait enfin trouvé, elle voulait allait le mettre dans le chaudron où se trouvait le début de son travail –ainsi que celui de sa camarade-
quand elle entendit un cri strident dans les cachots de Poudlard.


« NON !!!! »

Devinez à qui appartenait cette voix ? Comment pouvez-vous le savoir ? Franchement ! Trop fort. Sans étonnement, c’était Rosalys qui venait de crier. N’avait-elle pas mieux à faire. Pourquoi attirer l’attention sur les deux blondinettes, en plein cours, non, pire, au premier cours de l’année.

Sérieusement, pour faire la maline et crier, elle n’était pas très discrète, par contre, pour travailler, c’était tout le contraire. Je vous explique : la "surdouée" en potions avait discrètement mis l’huile de coco dans le chaudron. A vrai dire, ce n’était pas très malin de sa part.


« Tu allais faire une énorme bêtise. J'ai déjà mis l'huile de coco ! Tu allais faire exploser notre chaudron ! »

Là, c’était la goutte en trop dans le vase, comment osait-elle ? En aucun cas, c’était la faute d’Emilia ! Il faudrait vraiment qu’elle prenne un peu ses responsabilités et qu’elle ne rejette pas ses propres erreurs sur le dos des gens.

Quelque chose d’étrange se produisit à ce moment précis. La serdaigle commença à exploser de rire. Ce qui était, à l’avis de la gryffone, quelque chose de très déplacé. En aucun cas, elle n’avait envie de rire à cet instant précis. La jeune fille explosa littéralement. Elle ne voulait surement pas connaitre la raison pour laquelle elle était pliée en quatre. Peut-être la situation ou alors le visage de la blondinette mais cette situation ne convenait surement pas à la collégienne.


« Franchement tu ne penses pas que tu as mieux à faire que de m’embêter à chaque instant que tu es proche de moi ? Tu ne voudrais pas aller embêter quelqu’un d’autre ? »

Elle prit une pose, elle avait parlé vite et avait crié en classe, maintenant, elle était certaine qu’elle ne passera pas inaperçu devant toute la classe ainsi que leur nouveau professeur de potions. De plus, elle était préfète, elle devait montrer l’ordre et l’exemple devant les autres. Il fallait avouer que là, elle avait échoué cette mission. Elle ne pouvait de toutes manières pas s’enfoncer plus, elle décida donc de continuer sa tiraillade pour tenter de clouer le bec à Rosalys.

« En plus, tu ne penses pas que tu pourrais un peu plus assumer tes erreurs, c’est pas très intelligent d’avoir ajouté l’huile de coco sans que je ne puisse le voir ! Et après ce serait ma faute ! Ma faute que tu n’es pas très maligne ! Normalement, les élèves envoyés à Sedaigle ne sont-ils pas censés être des intellos, je ne vois pas cette qualité chez toi ! »

Peut-être qu’elle y était allée un peu fort, mais elle s’en fichait vraiment à cet instants, même si elle allait probablement le regretter tout à l’heure...

Reducio
Sincèrement désolée pour ce très long retard... :sweatingbullets:

Rapides comme le vent et féroces comme le lion.
Griffes et crocs, Griffes et cœurs, Gryff vainqueurs !

Première mauvaise impression...  PV 

Emilia explosa littéralement devant les pleurs de rires de la Serdaigle. Elle ne semblait pas du tout trouver la situation amusante, pire, cela semblait l'énerver d'autant plus. Rosalys s'était donc redressée pour mieux accueillir les paroles pleines de colère et de ressentiments de sa nouvelle binôme de potion. La blondinette encaissait donc sans broncher -du moins pour l'instant- les piques plus que blessantes de sa camarade qui, à cet instant, semblait vouloir la trucider sur place sans plus de cérémonie.

"Franchement tu ne penses pas que tu as mieux à faire que de m’embêter à chaque instant que tu es proche de moi ? Tu ne voudrais pas aller embêter quelqu’un d’autre ?"

Rosalys haussa les sourcils. C'était elle qui embêtait sa camarade dans l'histoire ? La Serdaigle avait soudainement de nouveau envie de rire. Elle trouvait cette fille en face d'elle pitoyable. Cependant, elle trouvait que le rouge qui s'était déposé sur ses joues lui allait bien au teint et ne put s'empêcher de se dire que "yeux-bleues" était plutôt jolie. De cette façon, on voyait bien qu'elle avit été répartie à Gryffondor. Ah le sang chaud... La bleue et bronze ne regardait pas vraiment autour d'elle mais elle sentait bien évidemment les regards sur sa nuque et son dos. Émilia criait désormais bien trop fort pour que leur dispute passe inaperçue. Le professeur s'était d'ailleurs retourné vers elles, sourcils froncé. La rouge et or reprit de nouveau ses reproches, ne baissant pas pour autant la voix même si elle avait vu, comme la Serdaigle, les nombreux regards tournés dans leur direction.

"En plus, tu ne penses pas que tu pourrais un peu plus assumer tes erreurs, c’est pas très intelligent d’avoir ajouté l’huile de coco sans que je ne puisse le voir ! Et après ce serait ma faute ! Ma faute que tu n’es pas très maligne ! Normalement, les élèves envoyés à Sedaigle ne sont-ils pas censés être des intellos, je ne vois pas cette qualité chez toi !"

Rosalys ne réfléchit même pas. Elle savait bien que parfois, les mots pouvaient dépasser la pensée mais cette fois, la lionne était allée trop loin. Un bruit de claque retentit dans la salle tandis qu'une marque rouge apparaissait sur la pommette de sa coéquipière. L'aiglonne venait de mettre une baffe à l'une des préfètes de Poudlard. Le pire dans tout cela, c'est qu'elle n'était même pas désolée. Des larmes s'étaient formées aux coins de ses yeux mais elle les effaça bien vite pour ne pas faire plaisir à cette fille. Le professeur avançait quand à lui dans leur direction. Elles allaient prendre gros... Juste avant qu'il n'arrive devant elles, Rosalys chuchota à l'oreille d'Emilia.

"Maintenant, c'est la guerre !"

Reducio
Je suis vraiment désolée pour ce retard inadmissible...

Code couleur : #002E9A
Love story turns easily into a tragedy - James et Rosalys
Adieu mes amis <3

Première mauvaise impression...  PV 

Cette phrase était surement de trop. La jeune fille était rarement méchante, odieuse ou vexante avec qui que ce soit. Mais là, c’était plus fort qu’elle. C’est vrai qu’elle se sentait un peu mal, en voyant la tete de Rosalys, elle comprit qu’elle était allée un peu trop loin. Elle ne savait cependant pas ce qu’elle devait faire pour se faire pardonner de sa méchanceté, sa conscience lui disait de s’excuser, mais c’était hors de question ! Elle n’allait surement pas s’excuser alors qu’elle n’était pas le seule fautive dans cette histoire -légèrement puérile. Donc une chose était sure, la jeune fille n’allait surement pas s’excuser ou alors la pardonner -si l’aiglonne ne s’excusait pas pour ce qu’elle avait elle aussi commis un peu auparavant- et à voir la réaction de sa camarade, celle-ci était exactement du meme avis : pour une fois, elle était d’accord sur un point -chose plutot rare, jusqu’à présent.

« Maintenant, c’est la guerre ! »

C’est à ce moment que les choses sétaient gatées. La gryffonne prit cette phrase comme une sorte d’invitation pour enfin pouvoir agir et faire quelque chose : sans attendre plus longtemps, les deux blondinettes se trouvaient sur le sol, en train de se tirer mutuellement les cheveux, ou du moins, c’est ce que l’on pouvait supposer.

Le professeur était en train de se rapprocher des deux jeunes filles, surement pour tenter d’arreter cette baston qui était le centre de l’attention des cachots de Poudlard. Seulement avant que celui-ci ne tente de les séparer, la deuxième année sentie des pincements dans son coup, puis sur son épaule droite, et pour finir sur son visage.

Hou hou, hou hou.

La jeune fille lâcha un cri. Elle était dans son lit avec Noaloup sur ses genoux. Immédiatement, elle comprit que tout ce qui s’était passé n’était qu’un simple rêve, ou plutôt un cauchemar. Il fallait avouer que savoir que cette dispute n’avait pas vraiment eu lieu et la jeune fille en était vraiment très heureuse. Cependant, elle trouvait son rêve était très réel alors que ce n’était qu’une illusion, le simple fruit de son imagination.

Reducio
Fin du RPG de mon coté
Merci pour cet RPG, hâte de faire le suivant ! :)

Rapides comme le vent et féroces comme le lion.
Griffes et crocs, Griffes et cœurs, Gryff vainqueurs !

Première mauvaise impression...  PV 

Dès la fin de sa phrase, Rosalys remarqua un changement chez sa camarade des rouge et or. Elle semblait prête à bondir tel le lion qu'elle arborait fièrement sur l'écusson de sa robe de sorcière, signalisant son appartenance à Gryffondor du même coup. Alors que le professeur arrivait enfin vers elles, Emilia franchit enfin la distance qui séparait les deux fillettes et se jeta sur la Serdaigle, les faisant ainsi toutes les deux tomber sur le sol en pierres froides et dures de la salle des potions. Pendant quelques minutes, ce fut la baston et les deux élèves se mirent à rouler sur le sol en criant et en s'arrachant mutuellement les cheveux, souhaitant sans doute que l'adversaire devienne chauve.

Trop occupée à tenter de reprendre le dessus sur la gryffonne à califourchon sur elle, Rosalys ne remarqua pas son professeur se baisser afin de saisir le bras d'Emilia qui était au dessus et donc, plus facile d'accès. Cependant, avant que cela ne se produise, la bleue et bronze vit la salle tournoyer autour d'elle et sa vision devint trouble.


---------------------------------------------



La jolie Serdaigle se réveilla en sursaut en hurlant de colère contre une certaine rouge et or blonde aux grands yeux bleus. Rosalys regarda ensuite autour d'elle avant de se rendre compte qu'elle était dans son lit, que Hnak dormait près d'elle sur son perchoir et qu'elle avait réveillé une de ses camarades lorsqu'elle avait crié. La fillette lui adressa un petit sourire d'excuse avant de se rallonger dans son lit tandis que l'autre fille se rendormait. Si cette Emilia existait pour de vrai dans l'enceinte de ce chateau, nul doute que Rosalys le trouvera et la détestera. Peut-être pourrait-elle demander à Jonathan s'il connaissait une Emilia ? Prenant sur elle, la bleue et bronze s'endormit de nouveau, dans un sommeil sans rêves cette fois-ci.

Code couleur : #002E9A
Love story turns easily into a tragedy - James et Rosalys
Adieu mes amis <3