Potions

Inscription
Connexion

En fuyant la pluie, on rencontre la grêle  PV 

S’il faisait relativement beau en ce jour, Eva était bien trop enfuie sous les hauteurs du château pour avoir l’opportunité de jeter un regard sur le dehors. Entourée à son plus grand regret par une foule de Premières Années, elle se dirigeait vers le cours de Potion, son tout premier. Elle n’était pas stressée, au contraire ! Cette matière était réputée pour être celle des vert et argent alors pourquoi Eva ferait-elle exception ? Ses pas résonnant aux côtés de la petite assemblée sur la pierre froide des cachots, elle arriva bientôt à destination. La porte, entrouverte, laissait apparaître une jeune femme, mince, à son bureau. Sur celui-ci figurait divers ustensiles. Elle se remémora le nom de son enseignante, Anja Van Drecken. Jeune, un carré court brun, grande de taille, Eva apprécia tout de suite ce physique atypique. Lorsqu’elle s’avança à la suite de ses contemporains, le choix de sa place fut limité. En effet, tous s’étaient agglutinés par maison ou par affinité. Elle balaya la classe du regard à la recherche d’un endroit où se poser, lorsque elle l’aperçu. Dernier rang, seul, il dégageait une aura qui expliquait que nul n’ai eu l’envie de s’assoir à ses côtés. Il croisa le regard de la vert et argent, qu’il était lui-même comme l’indiquait les couleurs de sa tenue. Le garçon la fixa quelques instants, comme s’il l’évaluait puis posa ses yeux ailleurs, l’air de rien. Elle accepta le défi et s’avança jusqu’au dernier rang, à ses côtés.

'Vous finirez à Serpentard
Si vous êtes plutôt malin,
Car ceux-là sont de vrais roublards
Qui parviennent toujours à leurs fins.'

En fuyant la pluie, on rencontre la grêle  PV 

John Hipworth s'était réveillé tôt ce matin-là. Il avait décidé d'être à l'heure pour son premier cours de potion. En s’accommodant d'une sobre et légère tenue de bonne qualité, il laça ses chaussures avant d'emprunter la voie qui le mènerait vers la salle des potions. Il entendit des bruits de pas résonner contre la pierre froide des cachots et douter qu'il allait croiser d'autres élèves en chemin. Arrivé devant une porte, entrouverte, il toqua poliment avant d'entrer dans la pièce. Premier arrivé, le ténébreux eut le choix de s’asseoir à la place qu'il voulait. Pourtant, il s'assit au dernier rang, seul, préférant sympathisé avec la solitude pour le moment. Le vert et argent aimait dégager de lui une certaine aura, un je-ne-sais-quoi qu'il s'amusait à émaner de son fort intérieur. Fronçant ses sourcils plus ou moins épais, il regarda défiler les élèves qui prenaient place sur les diverses paillasses de bois. Ainsi, il comprit que les élèves se rangeaient par maison ou par affinité. Il balaya la salle du regard pour savoir si tout le monde s'était installé.  Finalement, il aperçut une jeune fille. Châtain aux reflets roux, un visage innocent, des formes plus ou moins généreuses, comme certaines filles de son âge, elle avait tout du charme qui produit de la jalousie chez les autres filles et qui ne laisse pas les garçons indifférents. Et pourtant, John n'avait ne ressentait rien au premier abord pour cette fille, il remarqua juste qu'elle semblait faire parti de la même maison que lui. Il l'avait fixé sous un regard impérieux comme à l'appel d'un défi. Puis, il tourna la tête, et regarda la rangée de devant. Enfin, le Hipworth sentit une bonne odeur, émanent certainement d'un doux parfum. Il détourna le regard et vit la fille qui s'installa à côté de lui. Elle semblait avoir été attiré par le vert et argent. John fit mine d'un léger sourire avant de regarder les derniers retardataires prendre place dans la froide et intrigante salle des potions.

En fuyant la pluie, on rencontre la grêle  PV 

Eva n’avait pu ignorer le sourire narquois de son désormais nouveau voisin à son égard. La jeune fille rougit. Elle espérait, malgré sa peau pâle, que cela passerait inaperçu. Elle se demanda un instant pourquoi, déjà, est-ce qu’elle était venue s’assoir à ses côtés ? Elle soupira. Lorsque Anja Van Drecken s’éclairci la gorge, tout deux ne prêtèrent alors plus qu’attention au cours. Ce n’est que lorsque la professeure interrogea les élèves sur la définition d’une potion que la vert et argent se rappela de l’existence de son voisin de paillasse. Devinant que celui-ci ne lui prêtait aucune attention, elle se permit à le détailler du coin de l’œil. S’il portait encore les marques de l’enfance, celles de l’adolescence faisaient surface à certains points : joues creusées, mâchoire carrée, il pouvait être considéré comme un beau jeune homme. Eva jeta un coup d’œil à la classe. Oui, par rapport aux autres possibilités, c’était un vrai beau jeune homme. Elle grimaça intérieurement ! Bon sang qu’elle s’ennuyait ! Définitivement, les cours théoriques n’étaient pas son truc ! Alors que d’une minute à l’autre elle risquait de s’endormir, elle se décida enfin à rompre le silence avec son voisin :

《 Tu sais que tu as une chance sur quatre-vingt trois mille neuf cent trente de mourir d’un coup de foudre ? Dans le sens premier du terme, évidemment.

Puis remarquant son impolitesse (bien que la politesse fut quelque chose de très abstrait pour elle, c’est vrai quoi, autant prendre un raccourci que de s’attarder sur des mondanités), elle se présenta.

《 Au fait moi, c’est Eva. 》

On avait déjà connu meilleure introduction.

'Vous finirez à Serpentard
Si vous êtes plutôt malin,
Car ceux-là sont de vrais roublards
Qui parviennent toujours à leurs fins.'