Potions

Inscription
Connexion
Pas d’avatar
Shanti Sadhan  

Quand une mission top secrète crée une amitié  PV Ysalyne 

Shanti n’arrivait pas à croire qu’elle allait faire ça. Jamais, au grand jamais, elle ne se serait crue capable d’une telle chose… C’était complètement le contraire de ce que lui avait appris sa mère mais elle… comment dire ? Elle avait presque besoin de le faire ! Evidemment qu’elle se sentait coupable, évidemment qu’elle avait peur… Mais au fond, tout au fond, elle savait qu’elle devait le faire ! Faire quoi me direz-vous ? Eh bien se venger. De qui ? Gabriella Woods. Cette petite idiote avait sérieusement contrariée Shanti et toute personne normalement constituée n’aimerait pas contrarier une Sadhan. Voilà pourquoi Shanti se trouvait dans les sous-sols, en dehors de la salle de classe de Miss Manin. En effet, la jeune fille attendait Ysalyne Benett qui lui avait proposé de l’aider à se venger après que Shanti lui aie délivré certaines renseignements qui étaient précieux aux yeux de la Serpentard.

La jeune Gryffondor était d’ailleurs en pleine hésitation… Une partie d’elle-même était complétement contre ce qu’elle allait faire, après tout elle s’apprêtait non seulement à prendre vengeance contre une camarade, mais en plus à pénétrer dans le bureau d’un professeur par effraction ! Or la gamine était loin d’être une voleuse… D’ailleurs si jamais sa mère venait à être au courant de ce qui se passait, Shanti ne donnait pas chère de sa peau. Ashna Sadhan tenait fortement à cœur aux traditions, et même si elle n’était devenue une Sadhan seulement à cause de son mariage, elle veillait minutieusement à ce que les traditions et valeurs de la famille soient respectées. Parmi il y avait notamment le courage d’assumer, le respect envers les ainés, le respect envers soi-même et bien sur l’honneur. Si Ashna avait été là, elle aurait surement déjà pique une grosse colère ! Apres tout, Shanti ne bafouait-elle pas son honneur et son respect envers elle-même en voulant se venger d’une telle manière ? Ne défiait-elle pas l’autorité de Miss Manin en voulant voler une de ses potions ? Ne jetait-elle pas son courage à la poubelle en reniant ses traditions et valeurs familiales ? Sauf que le reste d’elle voulait absolument faire payer à la canadienne ce qu’elle lui avait fait. Elle était une Sadhan, elle devait se faire respecter par Morgane !

Elle soupira alors. Mais que faisait Ysalyne ? Si jamais elle se faisait prendre parce qu’elle attendait Miss Benett, celle-ci se prendrait une beuglante, amie ou pas ! Apres tout, si jamais Shanti se faisait prendre après l’exécution de son plan, elle pouvait peut-être l’accepter, mais qu’elle se fasse prendre avant même d’avoir fait quoique ce soit… Ce serait vraiment idiot ! Ses pensées commencèrent alors à tergiverser dans tous les sens… En effet, elle commença par se dire qu’elle devait absolument écrire a ses parents, puis que cela faisait longtemps qu’elle n’avait pas lu un bon livre et qu’aussi il serait temps de vaincre son vertige… Ce dernier point revenait souvent dans sa tête, ces temps-ci. Surement parce qu’elle n’aimait pas être faible envers quoique ce soit. Du moins, pas envers des choses qu’elle pouvait vaincre… Apres tout, le vrai courage n’est pas d’avoir peur de rien, n’est-ce pas ? Mais Shanti le savait, jamais elle ne ferait quoique ce soit pour vaincre cette peur. Malgré ce qu’elle disait, elle était encore une gamine et avait une bonne dose de timidité en elle… Peut-être qu’elle pourrait demander à quelqu’un de l’aider mais pas maintenant. Déjà parce qu’il lui faudrait avouer sa faiblesse, mais aussi parce qu’elle n’arrivait quasiment jamais à faire le premier pas. Elle se secoua mentalement puis regarda sa montre. Vingt-et-une heure quinze. Cela fait quinze minutes qu’elle attendait… Elle entendit alors des bruits de pas et sursauta ! Elle se colla contre le mur, priant pour que ce soit Ysalyne et personne d’autre… Jetant un coup d’œil vers l’endroit d’où venaient les bruits de pas, elle soupira de soulagement… C’était bien la Serpentarde. Elle sortit de sa cachette, lui fit un signe de la main puis lui montra la porte de la salle de classe. Elle actionna la poignée mais celle-ci était fermée…


*Quel professeur est assez stupide pour laisser sa salle de classe ouverte après les heures de cours ?* railla sa petite voix.
*La ferme. Fallait que j’essaye, okay ?*

Elle sortit alors sa baguette et murmura « Alohomora ». La porte s’ouvrit alors, sans un bruit… Elle s’immobilisa alors, attendant Ysalyne. Shanti souriait d’un air confiant mais c’était juste une apparence… La jeune hindoue était nerveuse et son cœur battait si fort que tout le château aurait dû l’entendre ! Le moment de vérité était arrivé. Shanti serait-elle capable de mettre de cote toutes ses valeurs pour une vengeance ou bien laisserait-elle tomber ? Apres tout, ce plan n’avait jamais été vraiment le sien, c’était surtout Ysalyne qui l’avait monté, en bonne Serpentarde. La jeune Sadhan inspira profondément. Il fallait rester calme. Du moins, a l’extérieur…
Pas d’avatar
Ysalyne Benett  

Quand une mission top secrète crée une amitié  PV Ysalyne 

Ysalyne vérifia pour la dixième fois que sa baguette magique était bien dans la poche de son pantalon, nerveuse. Elle ne savait vraiment pas pourquoi elle avait eu cette idée débile ! Enfin si, elle le savait très bien : elle s'était sentie redevable envers Shanti.

La jeune Gryffondor lui avait fait part, il y avait quelque jour, d'un complot la visant elle et Antony. Antony était après tout son ancien parrain, et Ysalyne savait Shanti honnête : elles avaient déjà eu l'occasion de faire un pari ensemble, et lorsque la rouge et or avait perdu, elle n'avait pas rechigner, et avait accomplie son gage sans se plaindre. Il n'était pourtant pas tendre, pour une Gryffondor.

Ysalyne lui avait en effet demander d'aller proclamer son amour éternel pour les Serpentard. Mais puisque Ysalyne Benett ne voulait pas faire les choses à moitié, elle avait exiger de sa cadette qu'elle le fasse dans la Grande Salle, aux vus et aux sus de toute l'école, bien entendu à une heure de grande affluence.

Malheureusement, la Serpentard n'avait pas été présente pour cette démonstration d'amour, mais Caroline le lui avait raconté en détail et Ysalyne, qui s'était attendu à rire, avait bien vite déchanté. Sa camarade de maison lui avait bien sûr conté en détail le poème – qu'elle avait retenue par cœur, quelle mémoire ! – que Shanti avait déclamé, mais aussi et surtout comment cette dernière avait réagit face aux taquineries de Caroline.

La rouge et or s'était apparemment énervée, les larmes aux yeux, et Ysalyne s'en était aussitôt voulu de lui avoir fait subir cela. Elle ne pensait qu'à s'amuser, et n'avait pas songé une seule seconde que ce défi puisse mettre Shanti dans un tel état. Si la Gryffondor le lui avait dit, elle lui aurait bien sûr dit de laisser tomber, de ne pas prendre leur pari au sérieux.

Mais ce qui était fait était fait, et Ysalyne s'était sentie redevable envers Shanti. Aussi, lorsque la jeune hindou lui avait fait part de sa rancoeur à propos de Gabriella Woods – apparemment une autre Gryffondor de sa promotion, mais Ysalyne ne croyait pas avoir déjà entendu parler d'elle – la Serpentard avait aussitôt proposé son aide... Quelle idée elle avait eu ! Mais qu'est-ce qu'elle avait dans la tête ?

Ysalyne tâta une nouvelle fois sa poche pour s'assurer que sa baguette magique y était toujours.

La jeune fille tourna à l'angle d'un couloir du sous-sol et au loin, vit Shanti Sadhan s'aplatir contre un mur, sans doute pour éviter qu'on ne la repère. Ysalyne soupira et dégluti. Elle se demandait comment elle avait put élaborer un plan aussi suicidaire, et surtout, comment Shanti avait fait pour l'approuver. La Gryffondor tentait-elle de prouver quelque chose ? A quelqu'un en particulier ? Ou peut-être que cette vengeance lui tenait tout particulièrement à cœur après tout...

Silencieusement, Ysalyne s'approcha un peu plus et Shanti finie par la voir à son tour. La Serpentard hocha la tête en signe de salut et l'autre se décolla de son mur en lui faisant un signe de la main, avant de désigner d'un geste la porte du bureau de Miss Manin. La jeune Benett sentit son estomac se tordre. Entrer par effraction dans le bureau de son professeur de potion, voler une fiole, et la faire boire à une élève... Ca ressemblait drôlement à une infraction du règlement... Non, à plusieurs infractions ! Si on les prenait, elles étaient mortes !

Shanti, après avoir essayer d'actionner la poignée, mais sans succès, murmura un sort de déverrouillage et poussa lentement la porte. Ysalyne avança jusqu'au niveau de la petite hindou et sortit sa baguette à son tour. Mieux valait être prudent. Ysalyne grimaça ; elle n'aimait pas ça.

Antony les tuerait quand il saurait où elle entraînait son ancienne filleule. Rusard les tuerait s'il les surprenait ici. Miss Manin les tuerait si elle apprenait qu'elles étaient entrée dans son bureau en pleine nuit pour lui dérober un philtre. Miss Loewy les tuerait si elle avait vent de cette histoire. Ses parent la tuerait s'ils savaient ce qu'elle s'apprêtait à faire. En définitive, tout le monde les tuerait si elles se faisaient prendre.

Le tout était donc maintenant d'accomplir ce pourquoi elles étaient ici et de filer en vitesse, ni vu ni connu. La Serpentard se sentit tout de même obliger de retenir Shanti par le coude lorsque celle-ci s'avança d'un pas.

« Tu es sûr de toi ? » chuchota-t-elle à sa cadette, prenant conscience que s'était sa faute si elles étaient toutes les deux ici ce soir. « Parce que si on nous prend, on est dedans ensemble, pas de défilage... D'accord ? »

Loin de sonner comme une menace, la phrase chuchotée d'Ysalyne résonna plutôt comme une mise en garde inquiète.
Pas d’avatar
Shanti Sadhan  

Quand une mission top secrète crée une amitié  PV Ysalyne 

Quelques instants plus tôt :

Shanti était dans son dortoir, en train d’attendre l’heure de son rendez-vous avec Ysalyne lorsqu’elle avait reçu une courte missive de sa mère…

J’ai entendu parler de tes notes. Tu n’as pas intérêt à te faire remarquer avant qu’elles ne soient remontées, ma petite.

Brève. Ashna l’était toujours lorsqu’elle était déçue. Shanti soupira. Génial… Elle avait réussi à mettre sa mère en colère avant même d’avoir fait quoique ce soit !

Au moment présent :

Le cœur de la jeune deuxième année battait à mille à l’heure… Elle n’osait même plus songer à ce qui se passerait si on les surprenait… Merlin, mais que lui était-il passe par la tête ? Elle pensa alors à Ysalyne et sentit une bouffée de culpabilité l’envahir. Elle ne se le pardonnerait jamais si la deuxième année avait des problèmes à cause d’elle. D’accord, c’était bien Ysalyne qui lui avait proposé son aide mais… Si Shanti ne s’était pas plainte au tout début de Gabriella, elles n’en seraient pas la ! Elle se secoua mentalement les esprits… Elles n’en étaient pas a là, de toute façon. Personne ne savait ou elles se trouvaient. Du moins, Shanti en était sure. Apres tout, elle avait bien pris garde à sortir très discrètement du dortoir ! Elle frissonna… Si jamais Ana l’avait vu sortir du dortoir, elle en aurait pris pour son grade ! Ou pire, si Dylan avait été toujours présent en salle commune… Apres tout, elle aurait très bien pu inventer quelque chose pour sa préfète mais inventer un mensonge en deux secondes à son préfet lorsqu’on veut sortir de la salle commune juste après le couvre-feu, ce n’était pas vraiment dans ses cordes…

« Tu es sûr de toi ? Parce que si on nous prend, on est dedans ensemble, pas de défilage... D'accord ? »

Elle sursauta légèrement… Ysalyne l’avait rejoint à l’intérieur, apparemment… Mais que voulait dire cette phrase ? La Serpentard pensait vraiment que Shanti serait capable de mentir pour se protéger, dans une situation qu’elle avait voulue, elle-même ? Elle la connaissait donc bien mal ! Mais bon, même si les deux filles avaient discuté un peu, on ne pouvait pas dire qu’elles se connaissaient tant que ça mais ça blessait tout de même un peu la Gryffondor qu’on puisse la croire capable de ce genre de choses… Même si entrer dans le bureau d’un professeur n’était pas franchement mieux, comme attitude, elle voulait bien l’avouer. Cependant, l’amie de son ancien parrain ne semblait pas être en train de la menacer. Non, elle semblait… inquiète ? Cette constatation ne fit qu’augmenter sa culpabilité. Elle dit alors d’une voix qu’elle voulait insensible :

« Oui. Oui, évidemment. »

Elle marqua une petite pause.

« Je ne suis pas du genre à abandonner les gens comme ça, ne t’inquiètes pas. » finit-elle avec un petit sourire.

Elle s’avança alors vers les étagères qui se trouvaient tout au long des murs. Qu’y avait-il par là-bas ? Mmh… La plupart de ces potions lui étaient inconnus mais il fallait dire que la rouge ne faisait pas grand effort dans cette matière. Peut-être qu’Ysalyne… Un petit bruit venant du couloir la sortit de ses pensées et elle se figea, sans oser regarder sa camarade. Quelqu’un venait ? Non… Ce n’était que son imagination. Elle soupira discrètement de soulagement. Tout à coup, un déclic se fit. Et si quelqu’un les surprenait, car à présent, elle n’avait plus le moindre doutes, que diraient-elles pour expliquer leur présence ici ? Prenant encore une fois la parole, elle se tourna afin de faire face à son amie.


« Hum… Ysalyne ? Si on nous surprend, justement… On va dire quoi pour justifier notre présence ici ? Parce que dire innocemment qu’on était venu voler des potions, euh… »

En prononçant ces paroles, Shanti ouvrit grand les yeux. Mais dans quoi s’était-elle encore fourrée ?

Reducio
Navree du retard, vraiment :/
Pas d’avatar
Ysalyne Benett  

Quand une mission top secrète crée une amitié  PV Ysalyne 

A sa question, Ysalyne sentit Shanti se tendre immédiatement. La Serpentard n'aurait pas su dire si elle l'avait offensée, ou si elle avait paru beaucoup plus brusque que ce qu'elle ne l'aurait voulu, mais apparemment, la question l'avait mise mal à l'aise.

Ysalyne se demanda également si ce n'était pas tout simplement la probabilité d'être prise la main dans le sac qui s'imposait tout soudainement à Shanti : peut-être n'y avait-elle même pas pensé jusqu'ici, ce qui, aux yeux d'Ysalyne, serait plus qu'étrange. La première chose à laquelle Ysalyne avait pensé lorsqu'elle avait échafaudé ce plan avec sa cadette, c'était à ce qui arriverait si elles étaient découvertes, au beau milieu de la nuit, dans le bureau de Miss Manin, en train de farfouiller dans les étagères remplies de potions.

Et il lui fallait avouer qu'elle n'avait pas trouver d'excuses qui les sortirait d'un pareil pétrin.

La Serpentard était tellement perdue dans ses pensées qu'elle fut tirée vers la réalité par la réponse de Shanti, qui résonna à ses oreilles comme si elle venait de très loin :


« Oui. Oui, évidemment. »
La rouge prit une seconde. « Je ne suis pas du genre à abandonner les gens comme ça, ne t'inquiète pas. »

Ysalyne n'aurait pas vraiment su dire si cette réponse portait un fond de reproche ou si Shanti désirait réellement la rassurée sur ses intentions, et sur ses valeurs. Rassurée, Ysalyne le fut un peu, évidemment : elle pourrait au moins compter sur elle.

Shanti n'attendit pas plus longtemps pour entrer la première dans le bureau et Ysalyne la suivit, sur ses gardes. Elles auraient été malignes de tomber directement sur quelqu'un, sans même avoir eu le temps de chercher un peu sur les étagères.

C'est d'ailleurs ce que la petite lionne s'empressa de faire et Ysalyne l'imita en se dirigeant de l'autre côté de la salle, un peu impressionnée tout de même. C'était la première fois qu'elle rentrait dans le bureau de son professeur de potion, et elle qui n'avait jamais été douée dans cette matière n'appréciait pas spécialement tous les bocaux étiquetés qui s'offraient à sa vue et qui lui rappelaient ses maints échecs cuisants dans cette matière.

Elle s'outrageait que les élèves des autres maisons trouvent que les cachots et le bureau des potions reflétaient extrêmement bien l'atmosphère qui devait régner, dans leurs esprits, dans la salle commune et les dortoirs de Serpentard. Cela n'avait rien à voir ! Sa salle commune était baignée d'une lueur verte scintillante, était chaleureuse en hiver avec sa grande cheminée et ses coussins tout doux, mais également bien fraiche, en été, grâce à leur position, sous le lac, et aux murs de pierres des pièces, qui régulaient tous seuls les températures... en bref, sa salle commune était parfaite, quoi qu'en disent les autres !

Ysalyne s'approcha d'une rangée de petits flacons, au hasard, et se mit à inspecter les étiquettes, sans réellement savoir ce qu'elle cherchait. Tout ce qui pourrait leur permettre de jouer un tour à Gabriella serait le bienvenue, mais encore faudrait-il qu'elle soit sûr que ce n'est pas dangereux. Si elles cherchaient à faire une blague vengeresse, il n'avait jamais été cas de blessé qui que se soit, Ysalyne espérait que Shanti était bien sur la même longueur d'onde. Mais pour être franche, elle n'en doutait pas vraiment : elle avait confiance en la jeune hindou.


« Hum... Ysalyne ? »

La jeune Serpentard se tourna vers Shanti, qui s'était détournée des potions pour la regarder avec un air soudain un peu inquiet, comme si elle venait de réaliser quelque chose.

« Oui ? »

« Si on nous surprend, justement… On va dire quoi pour justifier notre présence ici ? Parce que dire innocemment qu’on était venu voler des potions, euh… » 

Ysalyne grimaça. Effectivement, l'honnêteté ici, dans un premier temps du moins, ne les sauverait pas vraiment. En réalité, elle avait espéré que Shanti ne poserait pas cette question, car elle n'avait pas de réponse à lui donner, pas de réponse sérieuse. L'aînée tenta cependant de paraître aussi sûr que possible, en priant pour que ses années de théâtre l'aide à rassurer Shanti, même rien qu'un tout petit peu.

« Ne t'en fais pas pour ça, je trouverais bien quelque chose. Et puis, de toute façon, on ne va pas se faire prendre, d'accord ? »


La jeune fille sourit à Shanti et se retourna vers son étagère en se demandant si l'excuse du somnambulisme serait crédible dans leur cas.

Malgré tout, la réflexion de la rouge mit Ysalyne sur le qui-vive et elle se surpris à tendre un peu plus l'oreille pour essayer de capter des bruits qui viendraient d'encore plus loin, comme si elle avait une Oreille à rallonge.

« Au fait... » lança Ysalyne, à voix basse, et sans se retourner, toujours le nez penché sur les étiquettes des flacons. « Tu as une idée de ce que tu veux lui faire, à Gabriella Woods ou pas ? »


Reducio
Je m'excuse pour le retard monstre, j'espère que la longueur compense un peu :sweatingbullets:
Pas d’avatar
Shanti Sadhan  

Quand une mission top secrète crée une amitié  PV Ysalyne 

« Ne t'en fais pas pour ça, je trouverais bien quelque chose. Et puis, de toute façon, on ne va pas se faire prendre, d'accord ? »

Shanti leva discrètement les yeux au ciel. L’assurance d’Ysalyne était désespérante… Mais elle ne pouvait pas se permettre de juger, elle aussi, lorsqu’elle ne savait que répondre, se lançait et improvisait. Mais elle pensait qu’en tant que Serpentard, elle y aurait réfléchi avant. Mais bon, elle-même, parfois, n’agissait pas absolument en tant que Gryffondor. C’était stupide et immature de juger des gens sur leur maison. Surtout qu’Ysalyne était vraiment très sympa.

« Au fait... tu as une idée de ce que tu veux lui faire, à Gabriella Woods ou pas ? »

Shanti arrêta de farfouiller quelques secondes. Eh bien… Oui, elle avait une petite idée. Elle pensait à une potion de confusion. Mais ce n’était pas très original… Tout à coup, une illumination se fit dans sa tête. Une potion d’enflure serait parfaite ! Elle venait d’apprendre à en réaliser une, récemment… Peut-être qu’elle pourrait proposer à Ysalyne de confectionner la potion elles-mêmes, au lieu d’en emprunter une ? Shanti aimait bien réaliser des potions. Peut-être que la verte aussi ? Apres tout, on ne lui avait pas appris à voler les gens, et encore moins les professeurs. Inutile de préciser que Shanti se sentait plutôt mal à cette idée…

Cela lui rappelait une mauvaise période de son enfance, ou elle avait traversé une petite crise… En effet, son grand-père était tombe gravement malade alors qu’elle n’avait que cinq ans. On n’avait alors plus beaucoup d’attention à lui consacrée, surtout que son petit frère venait de naitre. La gamine qu’elle était avait alors fait une mini-fugue. Elle s’était « cachée » dans sa cabane secrète, au fond du jardin du Manoir pendant toute une journée, mangeant seulement les fruits et biscuits qu’elle avait posé là-bas quelques jours plus tôt. Cela n’avait pas été dans le but d’attirer l’attention de ses parents sur elle, non, seulement un désir de se retrouver seule. Inutile de préciser à quel point cela avait inquiété ses parents et sa grand-mère. Personne n’avait rien dit à son grand-père, par égard pour son état déjà faible, mais lorsqu’on l’avait retrouvée, sa grand-mère avait finalement décidé d’en parler. Jusqu’à ce jour, jamais elle ne s’était fait gronder par lui. Mais lorsqu’il avait appris ce qu’elle avait fait… Cela avait été horrible pour la fillette qu’elle était. Son grand-père n’avait pas spécialement crié, mais elle avait vu son regard inquiet et déçu. A partir de ce jour-là, elle avait tout fait pour qu’elle ne revoie jamais ce genre de sentiment dans les yeux de son grand-père adoré.


Elle se secoua mentalement les pensées… Elle devait se détendre.

*Si seulement j’avais des chocogrenouilles avec moi…* se dit-elle.
b]*Il n’y a que toi pour penser à manger du chocolat dans un moment pareil !*[/b] railla sa petite voix intérieure.
*N’importe quoi. C’est juste que les friandises, ca détend et que la, j’ai vraiment besoin de me calmer…*

Elle soupira discrètement. Elle espérait vraiment ne pas se faire prendre… Tentant de parler d’une voix calme, elle dit alors à Ysalyne :

« Que dirais-tu d’une potion d’enflure ? Je n’aurais qu’à la verser discrètement dans son lait, au petit-déjeuner, et elle serait humiliée devant toute la Grande Salle ? Quoique… Ce n’est pas très intègre de faire ça devant tout le monde. Et si on découvre que c’est moi… »

Elle se tut alors un instant puis repris :

« Je viens de penser à un truc… Tu crois qu’on pourrait la faire nous-même, cette potion ? Vu qu’on vient de l’apprendre en cours… Et puis, j’aime pas l’idée de voler… »

Elle espérait qu’Ysalyne approuverait. Elle ne voulait vraiment pas faire quelque chose d’aussi ignoble. Ce n’étaient pas ses valeurs ca… Ah non, pas du tout. Elle ressentit un petit pincement au cœur. La culpabilité… Tout à coup, elle réalisa qu’elle n’avait pas remercié sa camarade. Enfin, son amie… Oui, elle pouvait bien dire qu’elle considérait Ysalyne Benett comme amie, à présent. Elle dit alors, d’un ton plutôt gêné :

« Au fait… Merci beaucoup de m’aider Ysalyne. C’est vraiment sympa, d’autres n’auraient pas accepté ! »

Elle-même n’aurait pas accepté. Elle avait honte de l’admettre, mais oui… elle n’aurait jamais dit oui à qui que ce soit.

Reducio
desolee du retard :/


Reducio
Les mots soulignes sont pour l'animation du Chaudron Baveur
Pas d’avatar
Ysalyne Benett  

Quand une mission top secrète crée une amitié  PV Ysalyne 

Shanti mit quelques secondes avant de répondre à sa question, comme si elle n'y avait encore jamais vraiment réfléchis et qu'elle essayait de prendre sa décision.

Ysalyne, toujours de dos, haussa les sourcils dans un geste quelque peu exaspéré. Elle voulait bien prendre des risques pour la jeune fille, d'autant plus qu'elle lui avait rendu un grand service quelques jours plus tôt, mais elle n'avait pas été envoyée à Serpentard pour rien, et ne comptait pas prendre plus de risques qu'il n'en fallait.

Si Shanti n'avait pas mit au point de plan avant de venir, si elle s'était montrée sans la moindre idée de ce qu'elles venaient chercher dans ce bureau, soit elle était vraiment inconsciente, soit elle avait une très grande confiance en Ysalyne, ce qui n'était pas pour rassurée cette dernière, car elle n'avait, elle non plus, aucun plan.

Pourtant, et malgré l'exaspération et le brin d'anxiété qui venait de s'emparer d'elle, Ysalyne ne pouvait en vouloir totalement à Shanti. C'était son idée, après tout, de venir chiper dans le bureau de Miss Manin, et elle se demandait où elle était allé chercher cette idée. Pure folie. Ca ne lui ressemblait tellement pas, de s'introduire dans le bureau d'un professeur en pleine nuit, pour venir voler...

C'était sûrement qu'elle avait besoin de se défouler, après la lettre qu'elle avait reçue de ses parents. A cette pensée, Ysalyne se tendit. De quel droit se mêlaient-ils de sa vie après tant d'année d'absence ? Elle était heureuse qu'ils soient revenus, mais de là à lui faire la leçon à la moindre mauvaise note... Certainement pas !


« Que dirais-tu d’une potion d’enflure ? » proposa soudain la voix calme de Shanti. Ysalyne sursauta légèrement, ayant presque oublié où elle se trouvait après toutes ses divagations.

Une potion d'enflure, donc ? Ysalyne réfléchis un instant aux effets de la potion et grimaça. Elle ne souhaitait cela à personne, mais Shanti devait avoir de bonnes raisons pour vouloir s'attaquer à Gabriella Woods de la sorte.


« Je n’aurais qu’à la verser discrètement dans son lait, au petit-déjeuner, et elle serait humiliée devant toute la Grande Salle ? » continua la Gryffondor.

Cette fois-si, la Serpentard se tourna vers sa cadette avec retenue vis-à-vis de ce qu'elle envisageait. Elle n'avait jamais pensé que Shanti aspirait à une humiliation publique. Ou plutôt, cela lui avait traversé l'esprit, mais connaissant la gentillesse de le jeune hindou, elle ne l'en avait pas cru capable. Elle s'apprêtait à lui exprimer ses réticences mais Shanti dû comprendre seule à quel point cette idée était cruelle car elle secoua la tête.


« Quoique… Ce n’est pas très intègre de faire ça devant tout le monde. Et si on découvre que c’est moi… » 

« Oui, je pense exactement la même chose que toi... » approuva Ysalyne avec soulagement.

« Je viens de penser à un truc… » reprit Shanti. « Tu crois qu’on pourrait la faire nous-même, cette potion ? Vu qu’on vient de l’apprendre en cours… Et puis, j’aime pas l’idée de voler… » 

Une illumination se fit dans l'esprit d'Ysalyne. Shanti avait raison ! Pourquoi voler alors qu'elle pouvait fabriquer elle-même ce qu'elles désiraient ? Son soulagement s'intensifia alors qu'un poids s'envola de ses épaules avec légèreté, et elle se rendit compte à quel point elle avait été tendue. Mais elles avaient la solution !

*Shanti, tu es un génie !*
pensa Ysalyne. Elle adressa un grand sourire à sa cadette et un hochement de tête approbatif. Et puis sans qu'elle ne sache pourquoi, Shanti prit soudain un ton gêné.

« Au fait… Merci beaucoup de m’aider Ysalyne. C’est vraiment sympa, d’autres n’auraient pas accepté ! »

La Serpentard pencha légèrement la tête sur la côté.


« De rien, c'est normal. Tu m'as rendu un service en me prévenant de ce qui se préparait contre Antony et moi, je t'en devais une. » Elle fit une courte pause, cherchant ses mots pour ce qu'elle allait dire ensuite. « Et puis, je t'avoue que je m'en veux de t'avoir donné ce gage, l'autre jour... Je veux dire ce gage en particulier. Caroline m'a dit que tu n'allais pas très bien après, et je suis vraiment désolée pour ça. »

Ysalyne sourit doucement, gênée à son tour, et préféra reprendre leur discussion initiale plutôt que de se perdre.


« Pour ce qui est de préparer la potion d'enflure, je suis totalement pour. L'idée de voler ne m'emballait pas tellement non plus, mais je ne savais pas trop comment t'aider autrement... »

La jeune Benett s'arrêta soudain. Mais cela voulait-il dire qu'elles avaient prit tous ces risques pour rien ? Elle n'avait pas pour ambition de se faire prendre, ni de violer le règlement de l'école encore un peu plus, mais faudrait-il qu'elles reprogramme un nouveau rendez-vous pour préparer cette potion d'enflure ? Une deuxième prise de risque ? Ysalyne n'était pas fan de ce concept, mais elle se résignait à laisser le choix à Shanti.

« Par contre... Tu veux la préparer maintenant où un autre jour ? »

D'un autre côté, préparer une potion d'enflure à une heure aussi avancée de la nuit ne pouvait qu'augmenter leurs chances de se faire prendre par Rusard ou par un autre adulte. Peut-être serait-il plus sage de demander l'autorisation à leur professeur de potion ?

« Parce qu'on pourrait demander à Miss Manin si elle nous autorise à venir préparer une potion d'enflure... Je ne sais pas, on pourrait lui dire qu'on veut juste s'entraîner à la faire, et en mettre un peu dans une fiole, discrètement... Après, c'est aussi prendre le risque qu'elle nous dise non... »

Finalement, Ysalyne ne savait pas du tout qu'elle option elle préférait. Car si Miss Manin refusait leur requête, elles étaient partis pour essayer de trouver un autre moyen de se venger de Gabriella Woods qui avait... La Serpentard hésita un instant. En vérité, elle ne savait même pas ce que Shanti lui reprochait...

« Shanti ? Je peux te poser une question ? »

Ysalyne marqua une pause, hésita encore, et prit ses précautions en l'interrogeant.


« Je voudrais savoir... qu'est-ce qu'elle t'a fait, Woods, pour que tu lui en veuilles comme ça ? »
Pas d’avatar
Shanti Sadhan  

Quand une mission top secrète crée une amitié  PV Ysalyne 

« De rien, c'est normal. Tu m'as rendu un service en me prévenant de ce qui se préparait contre Antony et moi, je t'en devais une. Et puis, je t'avoue que je m'en veux de t'avoir donné ce gage, l'autre jour... Je veux dire ce gage en particulier. Caroline m'a dit que tu n'allais pas très bien après, et je suis vraiment désolée pour ça. »

Oh. Shanti devait avouer qu’elle ne s’y attendait pas, à celle-là. En effet, lorsqu’elle avait accepté de faire ce gage, elle l’avait accepté en toutes connaissances de cause. Elle savait bien, au fond, que cela pouvait mal tourner. Elle se connaissait, après tout, elle et sa nature impulsive. De plus, si elle avait explosé, c’était surtout à cause de sa timidité et d’autres mauvais sentiments qui s’étaient accumulés. Et puis… D’accord, elle s’était dispute avec Caroline, mais finalement, s’était excusée et pour Shanti, c’était déjà un bon début. Quoique… Non, tout compte fait, elle n’avait pas autant de mal à s’excuser. Sauf si elle était persuadée d’avoir raison. Hors, lorsqu’elle avait effectué son gage et qu’elle s’était quasiment mise à hurler sur la pauvre Caroline, elle avait réalisé qu’elle n’avait absolument pas raison et s’était dépêchée de s’excuser. Elle avait déjà assez d’ennemis, et il était hors de question de s’en faire d’autres, surtout pour des choses aussi bêtes.

« Pour ce qui est de préparer la potion d'enflure, je suis totalement pour. L'idée de voler ne m'emballait pas tellement non plus, mais je ne savais pas trop comment t'aider autrement... »

Une moue coupable apparut sur le visage de la deuxième année. Elle regrettait de plus en plus d’avoir demande de l’aide. Non seulement ça avait entrainé la verte dans une situation rocambolesque avec elle-même, mais en plus, Gabriella était son problème, pas celui d’Ysalyne. Lorsque tout ceci serait terminé, elle devrait songer à faire un petit cadeau à la Serpentard, pour se faire pardonner, en quelques sortes. Ou du moins, pour lui montrer qu’elle s’en voulait.

« Par contre... Tu veux la préparer maintenant où un autre jour ? Parce qu'on pourrait demander à Miss Manin si elle nous autorise à venir préparer une potion d'enflure... Je ne sais pas, on pourrait lui dire qu'on veut juste s'entraîner à la faire, et en mettre un peu dans une fiole, discrètement... Après, c'est aussi prendre le risque qu'elle nous dise non... »

Shanti fit alors une large sourire à Ysalyne et s’apprêta à répondre, mais elle poursuivit :

« Shanti ? Je peux te poser une question ? Je voudrais savoir... qu'est-ce qu'elle t'a fait, Woods, pour que tu lui en veuilles comme ça ? »

Shanti déglutit. Elle s’attendait bien à cette question et savait que seule l’honnêteté marcherait. Enfin, c’était pas comme si elle allait mentir à Ysalyne, ce serait vraiment le comble, après tout ce que la Serpentard faisait pour elle. Elle prit donc une grande inspiration, et commence à répondre à ses questions, une par une :

« Oui, ce serait mieux de demander. Pour te dire, je ne sais toujours pas ce qui m’a pris, lorsque je t’ai demandé ce service… C’est pas du tout mon genre de faire des bêtises d’habitude. Et quant à Miss Manin… J’crois pas qu’elle va refuser, je pense qu’elle serait plutôt contente, au contraire. Enfin, j’espère. »

Elle marqua une petite pause et prit soin de bien choisir ses mots. Parler de Gabriella Woods risquerait d’être plus dur que prévu…

« A vrai dire… C’est un peu immature. Lorsque je suis arrivée à Poudlard, j’étais très timide. Je suis le toujours, certes, mais pas autant. En plus, je n’avais pas vraiment d’amis… Et tu vois, un jour, j’ai perdu ma baguette et elle est arrivée alors que j’étais plus ou moins en larme. Elle s’est alors complétement fichue de moi… Et disons que la discussion a tourné au vinaigre. »

Elle ferma alors douloureusement les yeux pendant quelques secondes. La dernière chose dont elle voulait, en ce moment, était qu’Ysalyne la prenne pour une stupide gamine rancunière. Mais peu importe combien elle parlerait de cet incident, la Serpentard ne pouvait comprendre… Gabriella avait été plus ou moins la première personne à vraiment parler à Shanti, du moins, chez les Gryffondor. Et Shanti avait longtemps regrettée de s’en être faite une ennemie. D’ailleurs, elle en avait même rêve, durant les semaines suivantes. Oh, ce n’était pas des rêves bien méchants, mais ça ne l’aidait pas franchement à dormir, surtout en sachant que le lit de Gabriella se trouvait à quelques mètres d’elle.

« Mais j’me suis excusée, je te jure, et elle s’est encore plus fichue de moi. Donc voilà… »

Shanti secoua doucement la tête, comme pour chasser de mauvaises pensées. Elle marcha jusqu’à Ysalyne et s’exclama, d’un air malicieux :

« Et sinon… Ça se passe bien avec Antony ?

Ça aussi c’était un peu immature. Mais la Gryffondor n’avait pas pu résister… Elle n’osait pas taquiner son (ex)parrain sur sa relation avec Ysalyne mais avec la jeune Serpentard, elle n’allait pas se gêner. Surtout qu’elle n’avait pas grand monte à embêter, chez elle… Ni dans la Tour, d’ailleurs. Cependant, ne voulant pas trop embarrasser la verte, elle lui tourna le dos, et rangea les fioles de potions qu’elle avait déplacées.

Reducio
Vraiment desolee pour le retard :crylaugh:
Pas d’avatar
Ysalyne Benett  

Quand une mission top secrète crée une amitié  PV Ysalyne 

Ysalyne se sentit de nouveau mal lorsque Shanti dégluti en entendant sa question, et ne fut plus trop sûre de vouloir entendre la réponse si elle mettait la jeune fille dans un état pareil. Et puis elle n'aurait peut-être pas dû le demander, car en y réfléchissant un peu, ça devait être très personnel. Personnel et assez désagréable, pour que la Gryffondor est une envie de vengeance à dose de potion d'Enflure.

D'un autre côté, elle se mouillait autant que sa camarade dans l'histoire, et il serait juste de la mettre au courant, au moins de l'essentiel, qu'elle sache au moins pourquoi elle enfreignait le règlement et pourquoi elle risquait ainsi une punition exemplaire si on les prenait toutes les deux dans le bureau de leur professeure de potions à une heure pareille et sans autorisation.

La jeune hindou prit une grande inspiration, comme pour se donner du courage, et Ysalyne se fit d'autant plus attentive, maintenant qu'elle se doutait que la confession serait difficile.


« Oui, ce serait mieux de demander. »

Ysalyne cligna des yeux. Etait-elle en train de lui dire qu'elle approuvait sa question, qu'elle allait y répondre de bonne grâce ? La Serpentard mit quelques secondes à comprendre qu'elle répondait là au sujet de la préparation de la potion, ce qui l'étonna, mais elle préféra ne pas la couper.

« Pour te dire, je ne sais toujours pas ce qui m’a pris, lorsque je t’ai demandé ce service… C’est pas du tout mon genre de faire des bêtises d’habitude. » Shanti avait l'air sincère, quoi que mal à l'aise. « Et quant à Miss Manin… J’crois pas qu’elle va refuser, je pense qu’elle serait plutôt contente, au contraire. Enfin, j’espère. » 

En y repensant, oui, Miss Manin serait plus qua ravie si deux de ses élèves lui demandaient l'autorisation de venir s'exercer à l'élaboration d'une potion vue en cours quelques semaines plus tôt. Elles devaient donc trouver un moyen d'aller voir leur professeure, de caler une heure, et de voler une fiole de leur propre potion d'Enflure sous les yeux de leur enseignante le jour J. Facile.

La jeune Benett pencha la tête sur le côté. Shanti n'avait toujours pas répondu à sa question à propos de Woods. Allait-elle tout simplement l'ignorer ? Si elle le faisait, Ysalyne se promit de ne pas insister. Elle avait maintenant assez confiance en la Gryffondor pour lui accorder de garder son secret alors qu'elles risquaient tout de même gros à être là pour cette vengeance fratricide.

Pourtant, Shanti prit une nouvelle grande inspiration.


« A vrai dire… C’est un peu immature. » commença l'hindou. La Serpentard posa des yeux attentifs sur sa camarade, pour lui montrer son soutient. Peu importe que ce soit immature ou pas... Si Shanti avait tant de mal à débuter son histoire, c'est qu'elle lui tenait à cœur. « Lorsque je suis arrivée à Poudlard, j’étais très timide. Je suis le toujours, certes, mais pas autant. En plus, je n’avais pas vraiment d’amis… »

Ysalyne sourit doucement, en espérant presque que Shanti ne le voit pas. Elle aussi était très timide en arrivant à Poudlard, extrêmement timide, même, et elle aussi avait dû faire de gros efforts pour se mêler aux autres. Jusqu'alors, elle ignorait que Shanti avait rencontré ces mêmes difficultés d'intégration.

« Et tu vois, un jour, j’ai perdu ma baguette et elle est arrivée alors que j’étais plus ou moins en larme. Elle s’est alors complètement fichue de moi… Et disons que la discussion a tourné au vinaigre. » 

La Serpentard voulait bien le croire. Caroline lui avait bien raconté comment Shanti, au bord des larmes, s'était emporté contre elle avant qu'une autre fille de Gryffondor ne vienne la chercher pour l’apaiser. Et puis, Gabriella Woods l'avait bien cherché, si elle s'était moquée de Shanti gratuitement.

Bien qu'Ysalyne soit de tout cœur de son côté, Shanti sembla tout de même vouloir plaider en sa faveur, comme si elle s'en voulait de cet emportement.


« Mais j’me suis excusée, je te jure, et elle s’est encore plus fichue de moi. Donc voilà… » 

Décidément, Ysalyne comprenait bien pourquoi Shanti était retournée contre Woods. Mais au point de vouloir lui faire ingurgiter une potion d'Enflure ? Simplement pour une petite dispute en début de première année ? Elle n'était pas sûre de croire que c'était la seule raison de cette envie de vengeance, mais elle voulait bien faire semblant et feindre que cela lui convenait.

« T'en fais pas... J'comprend. »

Shanti secoua doucement la tête et lorsqu'elle rouvrit les yeux, une lueur si malicieuse y brillait qu'Ysalyne se demanda aussitôt se qui avait bien pût provoquer un tel changement dans l'esprit de sa camarade. Elle ne tarda pourtant pas à l'apprendre quand cette dernière s'avança jusqu'à elle comme pour la prendre en étau entre la réflexion qui allait suivre et les fioles de potions de Miss Manin, de sorte à se qu'elle ne puisse pas s'enfuir. Ce fut au tour d'Ysalyne de déglutir avec appréhension.

« Et sinon… Ça se passe bien avec Antony ? »

Ysalyne sentit ses joues devenir très rouges, sans qu'elle n'ai aucun contrôle sur le phénomène. Elle ne sût pas si Shanti le vit mais elle lui tourna de nouveau le dos pour ranger les fioles qu'elle avait déplacées en prévision de leur départ anticipé.

« Euh... je... enfin on... »

La Serpentard se tourna elle aussi vers son étagère dans une tentative approximative de cacher son trouble. Elle ne savait pas trop quoi dire. Bien sûr que cela se passait très bien, ils rigolaient toujours autant, et elle était toujours aussi contente quand elle le voyait, mais elle n'était pas sûre d'être très à l'aise avec l'idée d'en parler avec Shanti. Elle aimait beaucoup la Gryffondor, ça n'était pas le problème mais... elle était l'ancienne filleule d'Antony... Oh, et puis pourquoi ne pas l'avouer, Ysalyne était vraiment trop timide !

« Enfin... » Ysalyne se racla discrètement la gorge. « Ca va, c'est... Ouais, ça va. »

Et puis cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas parler à quelqu'un d'Antony. Vraiment parler. C'était toujours avec Amaëlle qu'elle avait ce genre de discussions, mais maintenant, elle n'avait plus personne à qui se confier. Oh, bien sûr, elle avait d'autres camarades de maison avec qui elle s'entendait bien et avec qui elle rigolait de temps en temps, mais ce n'était pas pareil. Elle regrettait le temps où Ama et elle étaient amies, le temps où elles se parlaient encore et où elle n'avait pas peur de croiser le regard d'Amaëlle car elle ne risquait pas d'y voir beaucoup trop de colère.

« Tu sais, il est vraiment génial. C'est mon meilleur ami. Bon, évidemment, c'est un peu plus, mais ça reste quand même mon meilleur ami... Ouais... »

Ysalyne ne savait pas trop comment conclure pour qu'un changement de sujet ne soit pas trop radical mais elle dû s'avouer que Shanti n'était pas idiote et qu'elle avait déjà dû comprendre que ce sujet de la mettait pas des plus à l'aise.

Elle se tourna donc de nouveau vers sa camarade et croisa les bras pour se débarrasser de sa gêne.


« Désolée, je ne suis pas très douée pour parler de ce genre de choses... Je suis plutôt du genre réservée en fait alors... Pourtant, j'adore écouter et raconter des ragots ! Mais quand ça me concerne... J'ai un peu de mal pour tout t'avouer. »

Ysalyne sentit un petit rire sortir de sa gorge et elle espérait que Shanti lui pardonne le manque de détails de son récit un peu court. Puis, elle jeta un coup d'oeil à grosse horloge qui était accrochée au mur. Il n'était pas aussi tard qu'elle l'aurait imaginé, seulement un peu plus d'une heure et demie. Du matin.

« Bon, il est presque deux heures... Tu préfères limiter les risques de punition maintenant et retourner te coucher ou venir te promener avec moi ? J'connais un spot super sympas si ça te tente. »

Maintenant qu'elles avaient décidé de demander la permission à Miss Manin pour la préparation de leur potion d'Enflure, elles n'avaient aucun intérêt à rester dans son bureau, et cet endroit, mine de rien, stressait la Serpentard. Peu importe la réponse de la Gryffondor, elle savait déjà qu'elle irait faire un tour dans les couloirs du château, mais elle devait bien avouer qu'un peu de compagnie, pour une fois, lui ferait énormément plaisir.

Et puis quitte à entraîner l'ancienne filleule d'Antony dans les problèmes avec elle, autant saisir toutes les opportunités qui s'offraient à elles.
Pas d’avatar
Shanti Sadhan  

Quand une mission top secrète crée une amitié  PV Ysalyne 

Ysalyne était gênée, cela se voyait. Pendant un instant, Shanti s’en voulut même d’avoir posé la question mais sa « culpabilité » s’en alla rapidement. Au moins, elles avaient changé de sujet. La verte et argent bredouilla donc quelques mots sur sa relation avec Antony et Shanti se rendit compte qu’en fait, elle s’en fichait un peu. Enfin, non, elle ne s’en fichait pas. Simplement, elle se rendit compte que cela ne changeait rien de savoir comment ça se passait dans le couple. Un léger silence s’installa, puis la jeune Benett reprit la parole :

« Désolée, je ne suis pas très douée pour parler de ce genre de choses... Je suis plutôt du genre réservée en fait alors... Pourtant, j'adore écouter et raconter des ragots ! Mais quand ça me concerne... J'ai un peu de mal pour tout t'avouer. »

La Gryffondor sourit. Elle comprenait Ysalyne, même si elle n’avait jamais été à sa place. Même si elle n’avait jamais eu de copain, et qu’elle ne comptait pas en avoir de sitôt, elle ne s’imaginait absolument pas parler de ce genre de chose, peu importe avec qui. Même pas avec Laura… Car bien que les deux Gryffones soient très proches, leurs conversations tournaient très rarement autour du sujet « garçon ». Alors, pour Ysalyne, parler d’Antony avec Shanti, à cette heure de la nuit, dans la salle de potion, cela ne devait pas être très simple. Et visiblement, la Serpentard voulait changer de sujet car elle ne donna pas le temps a la jeune Sadhan de répondre qu’elle enchainait…

« Bon, il est presque deux heures... Tu préfères limiter les risques de punition maintenant et retourner te coucher ou venir te promener avec moi ? J'connais un spot super sympa si ça te tente. »

Shanti hésita. Il était tard. Très tard. Trop tard. Mais puisqu’elle n’était pas couchée… Et tant qu’à faire… Pourquoi ne pas accepter de suivre sa nouvelle amie ? Apparemment, Ysalyne et Antony avaient le gout des balades nocturnes en commun. Et forcement, lorsque vos amis font souvent quelque chose, ils vous en donnent l’habitude a un certain moment. La jeune hindoue se mordit la lèvre. Accepter ou ne pas accepter, telle était la question. Elle n’était pas fatiguée. Enfin, si… Mais elle pouvait encore tenir debout, bien qu’elle soupçonnât l’adrénaline d’en être la cause car d’habitude, elle était plongée dans un profond sommeil a deux heures du matin. Mais avait-elle assez d’énergie pour aller parcourir les couloirs ? Elle ne pensait pas.

« Je crois que je vais aller dormir… Mais merci quand même ! Et merci pour tout Ysalyne. T’es super sympa tu sais, je suis contente qu’on ait joue les espionnes ensemble haha. »

Elle espérait ne pas trop avoir déçue la Serpentard. Elle lui sourit et commença à marcher vers la porte. Avant de s’en aller définitivement, elle ajouta :

« Bonne nuit et j’espère que tu ne te feras pas attrapée ! »

Shanti sortit donc de la salle de potion et inspira profondément. Il fallait à présent remonter à la Tour. Ce qui signifiait qu’elle allait devoir parcourir une très longue distance sans se faire attraper. Elle espérait qu’elle ne se perdrait pas… Priant intérieurement, elle se lança alors dans les dédales des couloirs.

Quelques instants après, lorsqu’elle s’allongea enfin dans son lit, elle ne s’endormit pas tout de suite, malgré sa fatigue. Elle méditait sur ce qu’elle avait fait cette nuit. Et sur ce qu’elle allait faire concernant Gabriella. La vengeance ne servait à rien après tout… Mais devait-elle se laisser faire alors ? Elle ne savait pas ce qui était convenu de faire. Finalement, après s’être retournée encore et encore dans son lit, elle finit par en conclure qu’elle devrait demander conseil. A qui ? Elle ne le savait pas précisément. Mais ce serait à un de ses ainés. Sa grand-mère disait toujours que cela ne faisait pas de mal, de temps en temps.


Reducio
Merci beaucoup pour ce RPG, ce fut un reel plaisir :) Je te laisse conclure si tu veux et desole pour cet affreux retard :sweatingbullets: