Potions

Inscription
Connexion
  Retour

L'héritage d'Erin Grayce | Libre

Une vieille rumeur cours dans Poudlard. Erin Grayce, ancienne professeure de Potions, amatrice de Chocogrenouilles auraient tenu secret une réserve. Il paraît qu'elle aurait voler des Chocogrenouilles aux élèves pour constituer sa réserve. Mais nul ne sait où elle est caché. On sait juste que c'est quelque part à Poudlard.

Wilson est arrivé juste après le départ de cette professeur chocolatante. Miss Manin entrait à Poudlard pour enseigner lorsqu'il a coiffé le choixpeau magique. Wilson n'a donc pas connu cette illustre professeur de Potions. Cependant, si les anciens élèves en parlent, c'est qu'il doit bien y avoir une part de vrai dans cette légende. Wilson était donc convaincu, que quelque part à Poudlard, il y avait un trésor de Chocogrenouilles, une montagne de chocolat, non encore consommé et qu'il fallait la trouver. Il a toujours été gourmand des friandises chocolatés, mais les chocogrenouilles, c'est presque nouveau pour lui. Venant du monde des moldus, il ne connait que ce délicieux chocolat depuis un an seulement.

Un soir, dans la salle commune de Serpentard, il réfléchit aux endroits éventuels où miss Grayce aurait pu cacher cette réserve, qui ne devait pas être à la vue de tous. Dans les lieux possibles, on pouvait y trouver : son appartement de fonction, repris aujourd'hui par miss Manin, le bureau de la directrice Miss Loewy, puisqu'elle a été pendant quelques temps dit-on directrice de Poudlard. La salle commune de Gryffondor aussi, mais si la réserve se trouvait là, on aurait vu les lions avec plus de chocolat à la main. Bien qu'ils se soient pas vantard, certains ont quand même un penchant gourmand. Et puis il y a la réserve des Potions, ainsi que le traditionnelle bureau du professeur des Potions. Repris aujourd'hui par miss Manin, certes, mais si la réserve est bien caché, elle doit toujours s'y trouver. Le jeune enquêteurs, décida d'aller y jeter un œil.

C'est ainsi donc que le lendemain matin, jour de week-end, Wilson prit le chemin du bureau du professeur de Potions. Il ne voulait pas voir Miss Manin particulièrement, mais plutôt son bureau. Il fut très vite arrivé puisque ce bureau se trouve à proximité de la salle commune de Serpentard. Lorsqu'il entra, il découvrit une pièce magnifiquement rangée avec des fioles entreposés un peu partout. Cette pièce ovale offrait plusieurs perceptives intéressante. Wilson regarda les lieux du regard sans savoir où commencer. Puis il sortit sa baguette magique :


« Aparecium ! »

Rien ne se passa. Le lieu resta silencieux. Wilson n'avait pas d'autre choix que se mettre à chercher, il voulait trouver cette réserve de Chocogrenouilles, ou au moins un indice y conduisant. Il commença par l'étagère aux potions.

4ème année RP
"Le monde est notre échiquier, et toi, un pion de ma volonté"
Joyeux MLNoël à tous !

L'héritage d'Erin Grayce | Libre

Elina ruminait sur le sort de ses malheureuses Chocogrenouilles, victimes d'un nouveau raid de madame Grayce dans leur salle commune. Ses bien aimés friandises avaient disparues comme neige au soleil. Elle avait eu madame Grayce comme professeure de potion pendant ses premières années à Poudlard et elle connaissait son amour du chocolat. Ceci dit, quand celle-ci avait cessé d'enseigner, la quatrième année n'aurait jamais imaginé qu'elle aurait poussé le vice jusqu'à faire des incursions dans les salles communes des élèves pour se ravitailler. Souffrant de la douloureuse perte de ses batraciens chocolatés, Elina errait dans le château comme une âme en peine. Elle serait bien allé faire un tour à Pré-au-lard pour refaire son stock, un jeu d'enfant avec une carte du maraudeur, mais elle n'avait pas le loisir de s'absenter suffisamment longtemps pour ça.

Sans réellement y penser, ses pas la menèrent dans les cachot. Près de l'Antre de la chapardeuse de chocogrenouilles. Se disant qu'elle n'avait de toute manière pas de destination précise, elle continua sa route jusqu'à se retrouver au niveau de la salle de cours de potion. En temps que Poufsouffle, elle n'était pas à proprement parler sur son territoire, mais son insigne de préfète en chef lui donnait le droit de s'y trouver. Maintenant qu'elle y pensait, personne ne savait en quoi consistaient les recherches de madame Grayce depuis qu'elle avait arrêté d'enseigner. En tout cas, personne ne le savait parmi les élèves. Les élèves ne savaient même pas où elle résidait exactement. Elina marchait d'un bon pas et aurait dépassé la salle de potions sans y prendre gare quand...


« Aparecium ! »

Interloquée, la Poufsouffle se figea un moment. Elle était certaine d'avoir vu miss Manin dans leur salle commune quelques instants plus tôt. Il était impossible qu'elle se soit rendue dans sa salle de cours sans que la Poufsouffle ne la croise à un moment ou a un autre. Discrètement, elle s'approcha et poussa la porte délicatement ne trouvant à l'intérieur qu'un jeune Serpentard. Se demandant bien quel mauvais coup celui-ci pouvait mijoter, elle l'interpella :

« Je peux savoir ce que tu fais ici ? »

¤ Responsable de la Cabane de Cristal ¤
~Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce~
ma couleur : #7F6000

L'héritage d'Erin Grayce | Libre

L'attrait pour Dylan concernant les chocogrenouilles n'était plus un secret pour personne : le Gryffondor adorait ces friandises. Mais bien qu'il les adorait, il ne pouvait pas passer le plus clair de son temps à en manger, il se devait de faire un petit peu attention à son alimentation, tout de même. Et de toute façon, sa mère était là pour le lui rappeler aussi souvent que nécessaire. Dylan était arrivé à Poudlard juste avant le départ de l'ancienne professeure de potion, mademoiselle Grayce, il ne l'a donc connu qu'un court laps de temps, assez pour se rendre compte par lui-même que cette chipie - je ne vais pas m'attirer les foudres pour avoir dit ça, hein ? - adorait le chocolat et qu'elle ne pouvait pas s'empêcher de voler tout ce qui ne lui appartenait pas, acquérant ainsi une drôle de réputation. Néanmoins, cette professeure avait été très sympathique et avait accueilli Dylan de la meilleure façon qu'il soit, puisqu'elle était également directrice de la maison des rouges, à l'époque.

Aujourd'hui, Dylan était en route vers la salle de potion, car bien qu'il ait arrêté les cours de potions à son entrée en troisième année, le jeune homme n'était pas un abutyrotomofilogène ( comprenez là quelqu'un de simple d'esprit ) et il aimait se documenter même si il avait arrêté d'étudier la matière. Ce qui est paradoxal, mais Dylan était habitué à avoir ce petit côté-là. Il se dirigea donc vers le bureau de l'actuelle professeure de potion, mademoiselle Manin. La vicissitude des roulements de professeur ne gênait pas plus que cela Dylan qui n'attachait guère d'importance à qui lui donnait les cours, même si parfois, il lui arrivait de préférer un professeur à un autre. Tout en descendant les marches qui le menaient au sous-sols, endroit des cours de potion, Dylan pensait qu'il aurait bien aimé être nyctalope pour voir dans l'obscurité, puisque même de jour, les sous-sols étaient bien connus pour avoir cette atmosphère lugubre ou l'on ne discernait pas grand-chose. C'était d'autant plus compliqué le soir, à la simple lumière des torches, mais passons.

Dylan finit finalement par arriver non loin de la porte du bureau où il espérait trouver mademoiselle Manin pour lui demander conseil sur quels ouvrages lire, lorsqu'il entendit de loin la fin d'une formule magique, suivit par une interpellation. Il ne reconnaissait pas vraiment les voix qu'il entendait et était surpris de trouver au moins deux personnes dans ce coin ci du château, mais Dylan ne se démoralisa pas pour autant. Il continua sa route, en observant les décors des sous-sols, et en se disant que les murs seraient bien plus appréciables à l'œil si ceux-ci était de couleur smaragdine. Le jeune Gryffondor finit par arriver derrière une grande fille qui était de Poufsouffle et qu'il reconnut de suite comme étant Elina Montmort. Il l'avait déjà repéré plusieurs fois, mais jamais il ne lui avait parlé. Il ne voyait pas l'autre personne qui se trouvait déjà dans le bureau, mais il préféra tout de même s'annoncer avant d'entrer. Le Gryffond avait gagné en confiance en soi depuis qu'il avait grandi et il racla sa gorge pour signaler sa présence.


« Salut ! Dites, je recherche mademoiselle Manin, est-ce-qu'elle est dans son bureau ? »

Il se rendit ensuite compte qu'il ne s'était même pas présenté, ce qu'il comprit tout de suite au vu des têtes ahuries qui l'observait. Il corrigea son erreur dans un galimatias.

« Oups, moi c'est Dylan, enchanté. »

Reducio
Les mots en gras sont ceux pour un défi made by Romaric !

Gryffondor du mois d'octobre 2015

L'héritage d'Erin Grayce | Libre

Wilson commença donc par l'étagère des fioles. Enfin c'est ce qui s'apprêtait à faire, mais une fille entra dans la pièce à ce moment là. Au début, Wilson voulait s'énerver et abusé un peu de son rôle de préfet pour être tranquille. Mais en voyant l'insigne de préfet-en-chef sur le torse de la jeune fille, le Serpentard comprit qu'il n'avait plus d'autre choix que de révéler ce qu'il faisait. Mais alors qu'il allait le faire, on le coupa dans son deuxième élan avec l'entrée d'un garçon cette fois. Il semblait chercher miss Manin. Préfet lui aussi.

« Bon c'est pas que vous me déranger tous les deux, mais j'étais en train de chercher la réserve de Miss G.. quelqu'un. Déjà que je suis obligé de fouiller dans les affaires de miss Manin et que je n'aime pas ça du tout, alors si elle nous voit tous les trois ici, ça va pas le faire. »

Wilson voulait être seul pour chercher ses friandises préférés. Ce n'était pas vraiment ce à quoi il s'attendait en arrivant ici, dans le bureau de miss Manin. Il ne pouvait rien dire en plus, car s'il révélait ce qu'il faisait, soit il aurait de la concurrence (et donc risque de ne pas voir la réserve de chocogrenouille) soit de l'aide mais dans ce cas, il faudra partager. Non, il fallait qu'il mène seul son enquête, sans aide ni camarade, même si ces derniers sont préfets. Et puis si la professeur de Potions arrivaient à cet instant, que penserait-elle ? Que trois élèves, préfets en plus, profite de son absence pour préparer quelque chose en douce. Ils auraient tous les trois des ennuis, dans le pire des cas, on leurs retirerait leurs insignes et Wilson serait toujours au même point au niveau de son enquête. Ce n'était absolument pas concevable. Mais en même temps, il ne pouvait pas demander comme ça, à ses camarades de partir. Déjà qu'il était en train de s'énerver un peu, si un affront devait avoir lieu, Wilson en sortirait perdant car les préfets-en-chef ont toujours raison sur les préfets. Il tenta donc une autre option : l'ignorance.

Wilson se retourna donc et continua de chercher la réserve. Il cherchait une trappe ou une brique magique sur le mur, qui donnait accès à son trésor en chocolat. Mais rien ne vient. A un moment, il cru trouver quelque chose, mais en faite, non. Quelque chose lui disait qu'il aurait du mieux se renseigner avant, comme demander aux fantômes de Poudlard s'ils avaient pas des informations à ce sujet. Mais il était trop tard, il était là, sur place et à présent, il fallait chercher le maximum d'indices quoi qu'il en coute. N'ayant rien contre le mur de l'étagère à fiole, il se dirigea vers la petite table qu'il y avait au centre et grimpa dessus. Ainsi il était assez grand pour examiner les poutres du plafond.

4ème année RP
"Le monde est notre échiquier, et toi, un pion de ma volonté"
Joyeux MLNoël à tous !

L'héritage d'Erin Grayce | Libre

A peine quelques instant après qu'Elina ait interpellé le Serpentard, un Gryffondor faisait son apparition à son tour. Et tout ce beau monde arborait des insignes de préfet. Elina avait-elle manqué quelque chose ? La salle des préfets était en travaux et les réunions avaient lieu dans les sous-sols ? Non, ça n'avait aucun sens...

« Salut ! Dites, je recherche mademoiselle Manin, est-ce-qu'elle est dans son bureau ? » après un instant de réflexion, il ajouta « Oups, moi c'est Dylan, enchanté. »

Et bien voilà qui réglait la question au moins pour l'un des deux garçons. Ils avaient beau êtres tous les deux des préfets, elle ne les connaissait que de vu. Elle avait eu peu d'occasions d'adresser la parole aux préfets des autres maisons en dehors des préfètes de Serdaigles. Elina fut un instant détournée du Gryffondor par les paroles du Serpentard.

« Bon c'est pas que vous me déranger tous les deux, mais j'étais en train de chercher la réserve de Miss G.. quelqu'un. Déjà que je suis obligé de fouiller dans les affaires de miss Manin et que je n'aime pas ça du tout, alors si elle nous voit tous les trois ici, ça va pas le faire. »

Les yeux d'Elina s'étrécirent sous l'effet de la suspicion. Il était gonflé ce Serpentard ! Et il était plus que certains maintenant qu'il n'était pas là pour des raisons avouables. La Poufsouffle qui avait été privée de chocolat n'était déjà pas de très bonne humeur et l'attitude du jeune garçon ne faisait rien pour améliorer son caractère ombrageux. Il lui aurait fallut quelques friandises pour se détendre et plus particulièrement le retour de ses chocogrenouilles bien aimées. En manque de sucre, elle sentait son agacement croître rapidement. Sans compter que le Serpentard lui tournait maintenant le dos et s'était remis à chercher de plus belle.

« Tu es un peu gonflé dis-moi pour dire que l'on te dérange alors que tu te trouve dans le domaine de quelqu'un d'autre. Et qu'est-ce qui te permet de fouiller dans les affaires d'une professeure? »

Elina n'avait aucune intention de laisser ce jeune serpent farfouiller dans les affaires de miss Manin. Et voilà que le Serpentard montait maintenant sur une table pour examiner quelque chose au plafond. Ce spectacle fit grimper un peu plus l'agacement de la quatrième année. Se rappelant subitement qu'il y avait une autre personne dans la pièce, elle se dépêcha de donner une réponse au Gryffondor qui, lui, n'avait rien fait pour la mettre de mauvaise humeur.

« Dylan ? Miss Manin n'est pas là, elle était dans notre salle commune la dernière fois que je l'ai vue. Je pourrais lui dire que tu la cherche si elle est encore là bas quand j'y retournerais. »

¤ Responsable de la Cabane de Cristal ¤
~Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce~
ma couleur : #7F6000

L'héritage d'Erin Grayce | Libre

La petite aventure de Dylan en quête de conseil l'avait mené dans une bien drôle de situation. Le jeune Gryffondor s'était retrouvé nez à nez avec deux autres préfets qu'il avait pu croiser dans la salle des préfets rapidement, sans pour autant vraiment leur parler. Mais de vue, il avait plus de respect pour la Poufsouffle qu'il ne connaissait que de nom, soit Elina. Quant au préfet des Serpentard, il ne l'avait presque jamais croisé, et ne connaissait pour ainsi dire pas son prénom. Malgré tout, le jeune homme n'était pas là pour les mêmes raisons que ces deux autres élèves, puisque lui était à la recherche de mademoiselle Manin. Le jeune homme qui s'occupait des verts avait une attitude assez étrange et suspecte, mais Dylan ne s'en soucia pas vraiment. Tout ce que le Gryffondor constatait, c'était que depuis le pas de la porte, il ne discernait pas la professeure qu'il cherchait, ce pourquoi il ne s'était pas aventuré plus en avant et était resté en retrait. Il s'était simplement montré sympathique et allait demander une autre information, mais le préfet des Serpentard prit la parole avant lui :

« Bon c'est pas que vous me déranger tous les deux, mais j'étais en train de chercher la réserve de Miss G.. quelqu'un. Déjà que je suis obligé de fouiller dans les affaires de miss Manin et que je n'aime pas ça du tout, alors si elle nous voit tous les trois ici, ça va pas le faire. »


* On le dérange, carrément ? * pensa Dylan un peu surpris d'une telle attitude. Après tout, ni lui, ni Elina ne s'était montré malpoli ou un peu rude. Il n'y avait aucune raison d'être aussi froid, mais cela était probablement une des particularités des élèves Serpentards. * J'en connais un qui devrait prendre une friandise pour se détendre un peu * se dit Dylan, amusé. Il ne releva pas le ton froid et un peu condescendant du préfet des verts, Dylan n'était pas du tout là pour se fâcher avec quelqu'un, et il ne tarderait de toute façon pas à repartir, bien qu'il reparte bredouille. Cependant, sa curiosité naturelle le poussa à se demander ce que ce préfet cherchait dans l'ancien bureau de mademoiselle Grayce. Il réfléchit à cette question un instant, le temps pour Elina de prendre le taureau par les cornes et de gentiment houspiller son collègue préfet. Elle en avait parfaitement le droit, elle qui était préfet en chef. Le Gryffondor sourit alors qu'il observait la préfète des Poufsouffle sermonner l'autre élève qui ne s'était même pas présenté. Finalement, Dylan dû admettre que ce dernier était probablement à la recherche de chocolat, mademoiselle Grayce était bien connue pour en conserver des tonnes, après tout. Une fois qu'elle eût terminé avec son collègue de chez les vert, Elina se tourna vers Dylan et le sortit de sa réflexion personnelle :

« Dylan ? Miss Manin n'est pas là, elle était dans notre salle commune la dernière fois que je l'ai vue. Je pourrais lui dire que tu la cherche si elle est encore là-bas quand j'y retournerais. »


Elle adoptait un tout nouveau ton et ne laissait paraître aucune animosité, ce qui surprit beaucoup Dylan, qui ne comprenait pas comment elle pouvait changer aussi rapidement d'état d'âme et d'émotion. Cependant, il lui répondit spontanément et sur un ton tout aussi amical :


« Oui ça serait très gentil à toi, je te remercie ! J'étais venu pour lui demander conseil sur des ouvrages traitant des potions, bien que j’aie arrêté la matière, je préfère toujours me documenter sur le sujet. »

Il sourit à Elina, et essaya de regarder par-dessus son épaule pour constater que le préfet des vert farfouillait toujours dans son coin, sans prêter attention aux deux autres personnes présentes. Cependant, cela ne regardait pas Dylan, qui décida de prendre congé des deux élèves, sauf s’il était invité à rester.

« Bien je vais vous laisser, maintenant. Nous sommes déjà beaucoup trop nombreux dans ce bureau, cela pourrait être suspicieux ! Merci encore Elina ! Et oh, je ne connais pas ton prénom, mais quoi que tu cherches, peut être devrais-tu, toi aussi, demander de l'aide, ça pourrait t'épargner bien des soucis ! »

Dylan leur tournait déjà le dos et prit la direction de sa salle commune en espérant qu'Elina transmettrait son message.

« A bientôt vous deux ! Merci encore Elina ! » cria-t-il du bout du couloir.

Dylan remonta les escaliers en espérant qu'il aurait plus de chance la prochaine fois. Il était intrigué par ce qu'il se passait là-bas, mais après tout, il n'était pas vraiment venu pour fouiner dans les affaires des autres. Il espérait simplement qu'il n'avait pas été trop distant et qu'il n'avait pas semblé froid aux yeux de ses camarades, car ce n'est pas l'impression qu'il voulait donner. Il ne voyait simplement pas l'intérêt et le besoin d'aller demander plus amples informations sur ce que faisait le préfet des Serpentard. De toute façon, Elina semblait avoir la situation bien en main. Pour l'heure, Dylan avait bien envie d'avaler une bonne chocogrenouille au coin du feu de la cheminée de sa salle commune.

Gryffondor du mois d'octobre 2015

L'héritage d'Erin Grayce | Libre

Wilson commençait à farfouiller au niveau du plafond. Il avait un objectif, il devait l'atteindre. Le Serpentard ignora la question de sa chef préfète et continua ses recherches comme si de rien n'était. Il devait trouver son trésor en chocolat ! Il savait que cela allait être difficile, que le professeur Grayce n'avait certainement pas caché ça facilement. Le Serpentard compare sa recherche à celle, il fut longtemps, de la chambre des secrets, salle secrète fondé par Salazar Serpentard, fondateur de Poudlard. Des ouvrages mentionnent qu'à un moment, nul ne savait où se trouvait cette salle. Et bien c'est la même chose aujourd'hui pour la réserve de Miss Grayce. Personne ne sait où elle se trouve et Wilson est bien décidé à la trouver.

Le préfet de Gryffondor, Wilson ne savait pas comment il se nommait, discutait et s'informait auprès de la préfète-en-chef, il semblait chercher Miss Manin. Bon chacun ses occupations, Elina lui répondit et Wilson cherchait toujours au plafond. Rien non plus. Au bout d'un moment, son collègue de Gryffondor prit congé, Wilson le salua avant de se retrouver seul avec la préfète de Poufsouffle. Et là, le dilemme : tout lui dire ou mentir au risque de se faire punir ? Tout lui dire ou risquer de voir un rapport s'envoler vers Miss Kieffer, directrice de Serpentard ? Le deuxième année tenait trop à son insigne de préfet pour ça, ce fut rapide de choisir.

Il décida donc de tous lui dire. Elle est en quatrième année, elle a surement connue Miss Grayce et sa fameuse réserve de chocogrenouilles. Peut-être même qu'elle sait où elle est. Wilson ne voulait pas t'aide, mais au moins, il évitera les ennuis, peut-être, et puis ce sera toujours du plus dans sa quête à la friandise chocolaté d'avoir l'avis d'une élève qui a connu le professeur en question. Il descendit de la table afin de pouvoir s'expliquer :


« Bon alors voilà ! J'ai entendu une rumeur concernant l'ancienne professeur de Potions, miss Grayce. Parait qu'elle a caché des chocogrenouilles quelque part à Poudlard. Je cherche des indices sur l'emplacement de cette mystérieuse réserve. »

Et voilà, maintenant une élève est au courant, et le risque que cela s'ébruite dans Poudlard plus important. Mais en même temps, fouiller le bureau d'un professeur, il faut pas en avoir dans le cerveau. Wilson aurait certainement eut la même réaction de sa collègue s'il avait vu un élève en train de fouiller le bureau d'un professeur. Il comprend. Il se demanda un instant s'il devait attendre la réponse d'Elina avant de continuer ou s'il pouvait continuer comme ça, mais dans le doute, il se garda de remonter sur la table et attendit la réponse de sa camarade.

4ème année RP
"Le monde est notre échiquier, et toi, un pion de ma volonté"
Joyeux MLNoël à tous !

L'héritage d'Erin Grayce | Libre

Alors comme ça, Dylan avait arrêté les cours de potion. Les potions avaient toujours semblé être une matière incontournable aux yeux d'Elina, mais ça, c'était peut-être à cause de sa mère. Chacun résolvait le problème du choix de matière de la troisième année comme il pouvait. Après un remerciement, le Gryffondor repartit comme il était venu. On peut dire qu'il ne s'était pas attardé. Elina eut donc tout le loisir de reporter son attention sur le Serpentard qui continuait à chercher quelques chose au plafond comme si elle n'avait rien dit. Cela commençait sérieusement à agacer la Poufsouffle. Mais une fois le Gryffondor parti, le Serpentard descendit de la table pour enfin daigner lui répondre.

« Bon alors voilà ! J'ai entendu une rumeur concernant l'ancienne professeur de Potions, miss Grayce. Parait qu'elle a caché des chocogrenouilles quelque part à Poudlard. Je cherche des indices sur l'emplacement de cette mystérieuse réserve. »

Les Chocogrenouilles de madame Grayce hein ? Il y en avait un qui n'avait pas froid aux yeux. Avait-il la moindre idée de ce qu'il encourait pour essayer de subtiliser ses friandises à l'ancienne professeur de potion ? Tout bien réfléchit,il ne le savait probablement pas. Il semblait trop jeune pour avoir eu madame Grayce comme professeure. Elle pouvait comprendre que la rumeur de la réserve de la potioniste attire les convoitises, mais elle allait probablement devoir le décevoir.

« Très franchement, pour moi ce n'est rien de plus qu'une rumeur. Les chocogrenouilles dont s'empare madame Grayce finissent sans délais dans son estomac. Elle ne prendrait certainement pas le risque de les laisser se gâter dans un coin. Encore moins dans un endroit où elles pourraient être découvertes par un autre professeur. »

Bon, elle n'allait quand même pas briser tous les espoirs du Serpentard et le planter là. Il l'avait singulièrement agacé et son attitude n'était pas franchement appropriée, mais s'il cherchait les grenouilles en chocolat favorites de madame Grayce, il avait de bonnes raisons de ne pas vouloir que cela s'ébruite. Ne serait-ce que par instinct de conservation.

« Si elle a une réserve, c'est probablement de potion chocolatante. Du temps où elle enseignait, on prétendait qu'elle transformait les cancres en chocolat avec cette potion pour sa consommation personnelle. Tu est toujours sûr de vouloir prendre le risque de chercher une hypothétique réserve de chocogrenouilles ? »

S'il avait vraiment l'intention de s'attaquer à un tel adversaire, mieux valait qu'il sache à quoi s'attendre. Puisqu'il n'avait pas connu les cours de madame Grayce, il n'avait aucune idée de la manière dont elle pouvait se montrer effrayante parfois. Malgré les raids répétés de cette ancienne professeure dans leur salle commune, personne n'avait jamais tenté de récupérer ses chocogrenouilles. Tous le monde estimait que c'était le prix à payer pour une bonne entente et s'était fait une raison. Ce n'était pas pour rien que tout le chocolat qui entrait chez les Poufsouffle était consommé aussi vite que possible. C'était le meilleur moyen d'être sûr d'en profiter.

¤ Responsable de la Cabane de Cristal ¤
~Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce~
ma couleur : #7F6000

L'héritage d'Erin Grayce | Libre

Et là, ce fut une avalanche de mauvaises nouvelles. Elina affirma à Wilson que ce n'était qu'une rumeur. Pire, paraitrait-même qu'elle avalerait toutes les chocogrenouilles qui lui sont à porter de mains. Et que leur dernière demeure serait l'estomac de cette femme. Wilson sentit une petit déception monter en lui, une petite baisse de morale. Cependant, il ne comptait pas en rester là. Il était toujours aussi convaincu, qu'une réserve de chocolat, dormait quelque part. Reste à savoir où. Wilson s'appuya contre la table du bureau et écouta la suite du dialogue de la Poufsouffle. Maintenant, elle affirmait qu'au temps où Miss Grayce enseignait, elle transformait les cancres en chocolat avec une potion magique. Wilson douta de sa chef préfète. Est-elle sérieuse ? Cela paraît un peu gros comme même. Miss Grayce était une professeure, pas un monstre. Wilson ne savait pas quoi penser. D'un côté, miss Grayce n'était plus en fonction donc il pourrait continuer de chercher comme bon lui semble mais en même temps, l'ancienne professeure de Potions revenait de temps en temps à Poudlard et quand elle revenait, elle profitait pour piquer des chocogrenouilles. Si elle s'appercevait de ce que Wilson prépare... nan elle s'apercevra de rien du tout. Au pire, il fera croire qu'il cherche la réserve d'une autre friandise d'un autre professeur, comme par exemple, les endives au jambon de Mr. Heltowni. Ça passera, certainement.

« Tu m'as presque convaincu d'arrêter les recherches ! T'es forte ! Mais nan, je continue de chercher. C'est pas pour rien que sur sa coupe en salle des trophées, il y a une chocogrenouille. Ça va, j'suis qu'en deuxième année, j'ai encore cinq ans pour chercher la réserve. »

Wilson remonta sur la table et continua de chercher au niveau des poutres du cachot s'il y avait pas une ouverture caché. C'est pas tout les jours qu'on examine le plafond d'une salle alors, il se pourrait très bien que quelque chose soit cachés au plafond. Malheureusement pour le Serpentard, il ne trouva rien non plus. Quelques minutes plus tard, il descendit de la table et regarda la pièce, il ne fouilla pas le bureau car il savait que cela était inutile. Il n'y aura que des affaires de Miss Manin à l'intérieur, forcément. Faisant le tour de celui-ci, il regarda le sol avec attention, au cas où il y aurait une trappe ou quelque chose mais toujours rien.

« Tout ce que j'espère, c'est qu'la réserve soit pas quelque part dans la salle des professeurs ou dans la tour de Gryffondor, parce que j'pourrais pas y aller. »


Il pourrait demander à un professeur et un Gryffondor de chercher pour lui mais ils le feront pas. Et même si ces personnes trouvent la réserve, qui dit qu'ils tiendront parole et en donneront à Wilson ? Rien. C'est à eux que reviendrait ce mérite d'avoir trouver la réserve de Miss Grayce. Alors non, cherchons tout seul. C'est plus sûr.

4ème année RP
"Le monde est notre échiquier, et toi, un pion de ma volonté"
Joyeux MLNoël à tous !

L'héritage d'Erin Grayce | Libre

Assis sur un coin de la table, le Serpentard écoutait la Poufsouffle sans paraître pour autant convaincu.

« Tu m'as presque convaincu d'arrêter les recherches ! T'es forte ! Mais nan, je continue de chercher. C'est pas pour rien que sur sa coupe en salle des trophées, il y a une chocogrenouille. Ça va, j'suis qu'en deuxième année, j'ai encore cinq ans pour chercher la réserve. »

Forte ? Elle ne voyait pas en quoi. Elle trouvait assez surprenant que le Serpentard soi aussi prompt à croire une rumeur et pas une autre. Quand on y réfléchissait, penser que madame Grayce laisserait traîner des chocogrenouilles était bien aussi improbable que cette rumeur de l'époque qui prétendait qu'elle transformait les cancres en chocolat. Et voilà que le vert et argent se remettait à grimper sur les tables !

« Tout ce que j'espère, c'est qu'la réserve soit pas quelque part dans la salle des professeurs ou dans la tour de Gryffondor, parce que j'pourrais pas y aller. »

Elina trouvait ce garçon décidément bien naïf. Avait-il la moindre idée du nombre de salles cachées que pouvait receler le château ? La salle sur demande et la chambre des secrets étaient loin d'êtres les seules. On prétendait qu même les professeurs ne les connaissaient pas toutes et que l'emplacement et la manière d'entrer dans certaines salles avait été perdues avec la disparition des fondateurs de l'école. Mais même si les professeurs ne connaissaient pas tous les recoins de Poudlard, nul doute qu'ils en savaient plus que leurs élèves. Madame Grayce avait longtemps été professeure, elle avait même été directrice et résidait toujours à Poudlard. Si quelqu'un avait eu l'occasion de découvrir l'une de ces salles oubliées, c'était bien elle. Alors si ce Serpentard s'imaginait pouvoir percer les secrets de sa professeure en seulement sept petites années, il se fourrait de doigt dans l'oeil jusqu'au coude.

Sans compter que même si cette rumeur de réserve était vraie, l'amour que leur portait la potionniste la pousserait certainement à davantage de précautions. Nul doute que ses friandises seraient protégées d'une manière ou d'une autre. Si celles-ci avaient été réduite par exemple pour échapper aux indiscrets qui les chercheraient, le Serpentard n'aurait pas assez d'une vie pour les trouver. Le Serpentard aurait davantage de chances de mettre la main dessus s'il était un fantôme pouvant inspecter coins et recoins sans se soucier des murs. Mais alors, il ne pourrait plus profiter de ces chocogrenouilles. Avec un soupir de résignation, Elina tenta de lui faire comprendre l'absurdité de sa situation.


« En supposant que cette réserve existe. Si tu pense pouvoir te limiter à la partie de Poudlard que tu connais pour tes recherches, tu n'a aucune chance. »

¤ Responsable de la Cabane de Cristal ¤
~Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce~
ma couleur : #7F6000

L'héritage d'Erin Grayce | Libre

Cela faisait à présent quelques minutes que Wilson, élève de deuxième année, était dans le bureau de Miss Manin, professeur de Potions en compagnie d'Elina Montmort, préfète-en-chef à Poufsouffle. Le garçon voulait chercher et trouver la réserve de Miss Grayce mais la Poufsouffle voulait le convaincre d'abandonner ses recherches. Pourtant, le deuxième année était quasiment sur qu'une réserve de friandise se trouvait à Poudlard. Mais où ? Mystère.

« En supposant que cette réserve existe. Si tu pense pouvoir te limiter à la partie de Poudlard que tu connais pour tes recherches, tu n'a aucune chance. »


Parce qu'il y a une partie que l'on connait pas ? Enfin, en dehors des appartements des professeurs, qui leurs sont privé, des autres salles communes et de la salle des professeurs ? Wilson avait du mal à s'imaginer des pièces inconnus. Il sortit son morceau de parchemin avec tout les lieux possible pour cacher la réserve en chocolat et écrit : « Salles vides, interroger salle sur demande ». Puis il sortit la carte du Maraudeur qu'il avait acheté chez les Weasley, l'année précédente.


« Donc d'après tes dires, il devrait y avoir des salles oubliés sur cette carte. Tu me suggères donc d'oublier toutes les salles présentes dessus. »

En faite, il parlait plus à lui-même qu'à Elina, il réfléchissait à comment trouver des salles perdus, oubliés, où l'on fait plus cours. Il est vrai que cela pourrait être une cachette idéale pour quelque chose que l'on souhaite pas trouver. Mais comment se renseigner, si tout les écrits, cartes, dessins et autres ont oubliés également ces endroits ? Il faudrait quelqu'un qui connaissent Poudlard sur le bout des doigts. Les professeurs, non, pas assez connaisseurs. La directrice ? Elle a accès à tout, mais est-ce qu'elle connait bien le château ? Difficile à dire, et puis c'est pas dit qu'elle aiderait Wilson. Ne comptons pas sur Peeves qui se fera un plaisir d'indiquer le chercheur de chocogrenouille sur une mauvaise piste. Et les fantômes... oh mais bien sûr ! Les fantômes connaissent bien Poudlard depuis le temps qu'ils y sont. Et en plus, ils peuvent traverser les murs pour se rendre d'un endroit à l'autre, ils ont peut-être découvert des endroits condamnés, protéger ou autre. Le soucis, c'est que des fantômes, il n'y en a pas qu'un, il faut choisir le bon, celui qui aidera le jeune garçon à coup sûr. Sourire au visage, Wilson rangea son morceau de parchemin dans sa poche et dit à sa préfète-en-chef :

« T'as raison, je devrais chercher du côté des pièces abandonnés. Je vais aller voir un fantôme, je ne sais pas encore lequel mais, je suis sûr que les fantômes m'aideront. »

Il regarda le bureau de son professeur de Potions et commença à rangé le désordre qu'il avait causer. Il devait rendre le bureau aussi impeccable que lorsqu'il était entré.

4ème année RP
"Le monde est notre échiquier, et toi, un pion de ma volonté"
Joyeux MLNoël à tous !

L'héritage d'Erin Grayce | Libre

La vie d'un élève à Poudlard, Lisel n'avait pas tardé à le découvrir, était portée sur l'aventure, du moins pour une grande majorité d'entre eux, au grand dam des adultes qui se devaient de les surveiller. On avait beau penser, les élèves les plus irréprochables étaient sans doute les petits timides qui n'osaient pas faire d'éclats, absolument pas les préfets. Ce que venait de lui confirmer la scène qu'elle avait sous les yeux.

« Puis-je savoir ce qu'il se passe ici ? »

Précisément ce qui était en train de se passer, du moins de son point de vue de tout juste arrivée, c'était que son préfet, Wilson Kingson, était en train de fouiller les affaires de Miss Manin sous l’œil attentif d'une préfète en chef pourtant louée par ses collègues en tant qu'une de ces rares irréprochable, Elina Montmort. Scène donc tout à fait normale vous en conviendrez.

Un paquet de copie sous le bras, Lisel retournait tout simplement dans la salle commune des Serpentards lorsqu'elle c'était rappelée qu'elle devait parler à Hélène. Finalement une fois arrivée dans le couloir de la classe de Potion, espérant trouver sa collègue ici puisque c'était au plus proche, elle n'avait pas manqué de voir la porte de son bureau ouverte, des voix d'enfants s'échappant. Soupirant elle s'était donc approchée : soit elle allait devoir disputer quelqu'un, soit elle allait devoir patienter avant de pouvoir lui parler… et visiblement c'était le premier cas qui se profilait. La gorge sèche elle se l'éclaircit avant d'ouvrir la bouche pour ajouter quelque chose mais s'arrêta dans son élan, autant les laisser d'abord s'expliquer. Elle ne fit donc qu'ajouter :

« J'écoute. »

Restait à savoir maintenant s'ils avaient une excuse valable, une excuse abracadabrantesque crédible simplement dans leur imagination ou bien s'ils avoueraient simplement être en tord. Ce qui l'arrangeait le plus elle l'ignorait, après tout la dernière fois qu'elle était passée dans la bibliothèque Miss Minal ne lui avait-elle pas signalé quelque peu fatiguée qu'il faudrait au moins 2 personnes à temps plein dans la pièce ? Finalement peut-être était-ce pour cette raison que les élèves faisaient des bêtises, ils avaient simplement envie d'aider à faire tourner l'école sans oser l'avouer.

L'héritage d'Erin Grayce | Libre

Quand Elina avait mentionné la partie immergée de l'iceberg qu'était Poudlard, le Serpentard avait eu l'air surpris. Pourtant il était plutôt facile d'imaginer que ce que les élèves ignoraient de cette école dépassait de loin ce qu'il en connaissaient. Il paru malgré tout tenir compte de son avertissement. Il eut d'ailleurs tôt fait de sortir une liste des endroit qu'il jugeait prometteurs et une carte du maraudeur.

« Donc d'après tes dires, il devrait y avoir des salles oubliés sur cette carte. Tu me suggères donc d'oublier toutes les salles présentes dessus. »

Pour quelqu'un qui ne semblait pas convaincu de prime abord, il était bien prompt à opérer des changements à ses plans de recherche. Il ne devait finalement pas être très sûr de l'entreprise dans laquelle il se lançait. Enfin c'était compréhensible. Après tout, il en avait après les mythiques friandises en chocolat de la potionniste la plus célèbre de Poudlard pour sa gourmandise. La Poufsouffle n'aurait, quand à elle, même pas sérieusement envisagé l'existence de cette réserve de chocogrenouilles. Enfin, tant que cela évitait que le Serpentard ne fouille dans le bureau de miss Manin, elle pouvait bien lui donner une piste. Même s'il s'agissait plus de logique que d'une piste réelle.

« T'as raison, je devrais chercher du côté des pièces abandonnés. Je vais aller voir un fantôme, je ne sais pas encore lequel mais, je suis sûr que les fantômes m'aideront. »

C'était probablement la meilleur idée qu'il pouvait avoir étant donné la situation. Elina allait ajouter quelque chose quand elle fut coupé par une voie qu'elle n'identifia pas exactement.

« Puis-je savoir ce qu'il se passe ici ? » et une instant après « J'écoute. »

La Poufouffle fit volte face pour identifier l'origine de cette voie. Son sang ne fit qu'un tour quand elle se rendit compte qu'il s'agissait d'une professeur. Miss Kieffer plus exactement, professeur de sortilèges de son état. De ce fait, la Poufsouffle ne l'avait jamais eu en cours puisqu'elle avait abandonné les sortilèges en troisième année. Elina se rendit compte alors de l'absurdité de la situation. Ce n'était pas a elle de paniquer puisqu'elle n'avait rien fait dont elle puisse se sentir coupable. A moins que cela soit jugé comme une faute que de ne pas jeté le Serpentard hors du bureau à coup de pied au fesses dès qu'elle l'avait trouvé. Au final, le Serpentard n'avait aucune excuse pour s'être introduit chez miss Manin puisqu'un peu de réflexion aurait suffit pour qu'il se rendre compte que c'était une mauvaise idée doublée d'une action inutile.

« Pour ma part, j'ai été attirée par le bruit. Comme vous je suppose professeur. »

Elina n'avait pas l'intention de faciliter les choses au fouineur, en tant que Poufsouffle elle se devait de protéger le domaine de miss Manin leur professeure affiliée. Cela dit, il ne tenait qu'à miss Kieffer de la croire ou non. Quand au Serpentard, c'était le moment ou jamais de voir s'ils étaient vraiment aussi doués qu'on le disait pour se tirer d'un mauvais pas.

¤ Responsable de la Cabane de Cristal ¤
~Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce~
ma couleur : #7F6000

L'héritage d'Erin Grayce | Libre

Wilson était en train de ranger le bureau de miss Manin, professeur de Potion, lorsqu'il entendit des paroles à faire hérisser le poil de n'importe quel élève. Miss Kieffer, directrice de Serpentard, venait d'entrer dans la pièce et demandait ce qu'il se passait ici. Le petit garçon laissa échapper un soupir, et écouta la préfète de Poufsouffle déclarer qu'elle avait été attirée par le bruit. Elle ne défendait absolument pas le préfet de Serpentard et ça c'était à prévoir.

Maintenant Wilson était en présence d'un grand dilemme, comme on n'aimerait jamais en vivre. Soit il décida de tous avouer, la réserve de Miss Grayce, son enquête, les chocogrenouilles, la fouille du bureau, la totale quoi. Soit il menta auprès de sa directrice, au risque, si son mensonge n'est pas convainquant, de se prendre une retenue. Et franchement, se prendre une retenue pour avoir fouiller un bureau dans le but de trouver un trésor en chocolat, ce serait complètement idiot. Sans compter sa place de préfet, parce qu'évidement, c'était la directrice de Serpentard qui était entrée, et pas un autre professeur ayant aucun pouvoir de licenciement sur le garçon. Limite, Wilson aurait préféré voir débarquer la propriétaire des lieux, miss Manin, la situation lui aurait sans doute été plus favorable.

Finalement, le Serpentard décida de tout lacher. Cela fera une personne de plus au courant, mais il vaut mieux ça que de ramasser une nouvelle fois des véraccrasses – oui cette nuit avait marqué à jamais le petit garçon – Wilson prit une grande inspiration et dit :


« Puisse qu'ici le secret n'est pas permis, je vais tout vous dire professeur. »

En faite, il ne savait pas vraiment par où commencer. Il devait raconter aussi le début de son enquête, dans la salle commune, lorsqu'il avait établit son plan de recherche, où juste se contenter d'expliquer ce qui fichait là dans le bureau du professeur de Potions ? Après quelques réflexions, il se dit que ce qu'il s'est passé dans la salle commune n'avait pas besoin d'être raconté, la partie concernant aujourd'hui suffirait.

« J'ai entendu des grands dire que l'ancienne professeur de Potions avait une réserve de Chocogrenouilles, qu'elle adorait ça. Et en allant à la salle des Trophées, j'ai vue que sur celui du professeur Grayce il y avait une Chocogrenouille. Du coup, je cherche cette réserve. »

Court, sans détail inutile, sans explication superflu. Juste la vérité. Wilson savait que de toute façon, Miss Kieffer avait le pouvoir de vérifier qu'il ne mentait pas (en interrogeant Elina par exemple). Ce n'est à présent qu'une question de temps avant que cette fameuse rumeur circule dans l'école, à son grand regret. Qu'est-ce qu'il ne fallait pas faire, pour obtenir quelques friandises supplémentaire...

4ème année RP
"Le monde est notre échiquier, et toi, un pion de ma volonté"
Joyeux MLNoël à tous !

L'héritage d'Erin Grayce | Libre

Si on en jugeait à la tête que les deux enfants faisaient ils n'étaient pas franchement ravis de voir l'enseignante, la Directrice De Maison avait même cru entendre un petit soupir en provenance de son préfet. Patiente néanmoins elle les jaugeait toujours de son regard interrogatif, attendant des justifications qui ne tardèrent pas à venir :

« Pour ma part, j'ai été attirée par le bruit. Comme vous je suppose professeur. »

Pensive, Lisel observa la préfète en chef, tentant de savoir si elle lui mentait ou non. D'autant que des voix qu'elle avait entendu en s'approchant aucune ne semblait disputer l'autre, et ça, tant bien même la jeune fille disait vrai, ça n'était pas tout à fait normal lorsqu'on est une préfète en chef et que l'on surprend un préfet en flagrant délit de violation de bureau. L'allemande aurait bien répondu quelque chose mais elle préféra attendre la réponse du vert et argent d'abord, aussi, se tournant vers lui, elle écouta patiemment une des excuses des plus étranges qu'on ait pu lui sortir au cours de son métier. Un sourcil relevé elle attendait la fin de l'explication : il y avait peu d'élèves surpris en train de fouiller dans les affaires d'un de leurs professeurs qui, le plus sérieusement possible, affirmaient que c'était pour trouver une réserve de friandise d'un ancien professeur partit depuis près d'un an. Et qui disait cela comme avec l'espoir que son action trouve grâce à ses yeux, voire qu'elle décide même de l'aider. Soupirant un instant elle observa les deux enfants avant de lancer, décidant d'être à moitié magnanime :

« Admettons que je vous accorde le bénéfice du doute Miss, n'oubliez pas la prochaine fois d'au moins sembler trouver les bêtises de vos camarades répréhensibles… Mais puisque vous n'aviez rien de particulier à faire je m'en charge et filez donc. »

Peut-être en toucherait-elle deux mots au Directeur De Maison de la petite d'ailleurs. Peut-être. Après tout la jeune sorcière avait beau être la championne du Tournoi et, de ce qu'elle en savait, rarement reprise pour des bêtises, il n'empêchait que c'était peut-être ce qu'elle était en train de faire. Encore fallait-il qu'elle y pense au moment où elle croiserait le dit Directeur De Maison. De toute façon là n'était pas la question du moment, elle attendit donc que la Poufsouffle soit sortie avant de se tourner vers son préfet, quelque peu perplexe face à son attitude il fallait bien l'avouer. Enfin bon, il ne fallait pas oublier qu'à l'âge du garçon croire aux rumeurs acadabrantesque était excusable.


« Monsieur Kingson… je ne doute pas une seconde de votre bonne foi mais… rappelez moi pour quelles raisons vous avez un badge de préfet sur vos vêtements déjà ? Je suis curieuse. »

Voilà, autant le laisser s'expliquer sous un autre angle désormais, il finirait peut-être par se rendre compte tout seul de ce qui n'allait pas, le contraire serait plutôt inquiétant. D'ailleurs il savait sans doute déjà, mais c'était toujours intéressant de se l'entendre dire.
  Retour