Sortilèges

Inscription
Connexion

L'invitation  PV. 

Image

Dans leur vie, beaucoup de jeunes enfants tombent amoureux de nombreuses fois. Lorsqu'ils sont à la maternelle, ils tombent amoureux de la plus belle fille ou du plus beau garçon de la classe, en primaire, de leur meilleur(e) ami(e), et plus ils grandissent, moins ça s'arrange. Noah faisait partie de ces gens-là. Sa première année à Poudlard avait été très mouvementée amoureusement parlant, si on pouvait dire ça comme ça. En réalité, Noah n'avait jamais su si les sentiments qu'il avait ressentis un jour pour certaines demoiselles avaient été des sentiments d'amour. Enfin, tout ce à quoi il pensait s'était évaporé à partir du moment où il avait commencé à s'éloigner de ces filles. Bien qu'il les appréciât beaucoup, Noah ne passait plus tellement de temps avec elles et à vrai dire, il ne savait pas tellement pourquoi. Il ne savait pas si c'était à cause de lui, ou si c'étaient elles qui s'éloignaient de lui.

Depuis quelque temps, plus précisément depuis le début de l'année scolaire, Noah avait flashé sur une fille. Comme pour les autres, il ne savait pas si ce qu'il ressentait était 'vrai', mais cette fois, il allait faire son possible pour le savoir. Durant quatre mois, le jeune garçon préféra ne rien faire, observant la jeune fille lorsqu'elle se trouvait non loin de lui. Les fois où il lui avait parlé étaient rares, à vrai dire, il ne lui avait même jamais parlé de quelque chose. Peut-être lui avait-il déjà dit bonjour, bonne nuit ou bon appétit, mais tout s'arrêtait là.

Lorsqu'il avait appris qu'un nouveau bal allait avoir lieu, Noah prit cet événement comme une opportunité qu'il ne devait pas louper. Aujourd'hui était donc un grand jour, le jeune Blodwell allait faire sa demande. Il s'était fait plus ou moins beau pour la fille de ses rêves, pour une fois, ses vêtements n'étaient pas négligés, et il avait fait l'effort de se rendre à Pré-au-Lard clandestinement pour lui acheter une fleur. Fleur qu'il n'avait pas trouvée, d'ailleurs. Au final, il était revenu avec deux souris en sucre, espérant qu'elle accepterait son cadeau.

Noah avait l'immense chance de pouvoir assister aux mêmes cours que la fille qu'il convoitait, aussi, il attendit sagement la fin du cours du professeur Peters pour faire sa demande. Plus l'heure avançait, et plus Noah stressait. Les mains de Noah commençaient à devenir de plus en plus moites et une boule se formait au fur et à mesure à l'intérieur de son ventre. Mais tout allait bien se passer, après tout, ce n'était pas l'épreuve la plus insurmontable... C'est pas comme s'il allait lui demander de l'épouser... ! Lorsque le cours pris fin, le jeune Serdaigle patienta devant la porte, attendant que les autres élèves quittent la salle. Lorsqu'il croisa sa dulcinée, il commença à la suivre avant de l'interpeller.


« Hey, Aurore ! Vraiment désolé de te déranger... En fait, je voulais te poser une question... »

__________________
Exceptionnellement, et pour un problème de cohérence, Noah est considéré comme étant en deuxième année.

~ Miss Loewy est puissance ~ ; il me fallait une signature, souvenir du bon vieux temps... :3
Amy Holloway sur un balai c'est genre un minimoys sur un brin d'herbe
Mon code couleur : #662240

L'invitation  PV. 

Aurore avait hâte d'être en vacances. Paradoxalement, le temps semblait s'écouler sans attendre personne. Elle ne voyait pas les jours défiler. Mais même si ce constat lui permettait de se rapprocher plus rapidement des congés tant convoités, il provoquait également en elle un stress incontrôlable. Noël approchait, et avec, le bal. Comme probablement une bonne partie des jeunes filles de ce château, Aurore avait hâte d'y assister. Même si elle ne faisait pas partie de ces enfants qui aiment se pouponner, cela ne l'empêchait pas d'apprécier fortement l'idée. Elle n'avait jamais pu assister à ce genre d'événement et était très curieuse de découvrir ce que Poudlard leur réservait. Malheureusement, qui disait bal, disait cavalier. Ce n'était pas obligatoire, mais elle ne se voyait pas arriver seule en cette soirée très spéciale.

Depuis le début de l'année, elle ne cessait de se répéter mentalement sa bonne résolution. Elle s'était jurée de sortir un peu de sa coquille. Il fallait qu'elle fasse un effort pour s'intégrer. Jusque là, elle était plutôt satisfaite des progrès effectués. Elle participait à certains clubs, elle discutait avec les autres élèves de sa maison. Elle avait même joué dans la neige avec plusieurs Serdaigle, quelques jours avant. Elle commençait à se sentir un peu plus à l'aise à l'école, et voulait continuer sur sa lancée. Elle avait bien songé demander à l'une de ses amies de l'accompagner au bal, mais malheureusement la grande majorité avait déjà un cavalier. Elle avait alors commencé à envisager de s'inscrire au cavalier mystère, bonne solution mise en place par ses professeurs pour tous les grands timides. Mais pourtant, elle ne cessait de remettre son inscription au lendemain. Il fallait croire qu'elle espérait encore secrètement être invitée même si, à son sens, cela relèverait d'un miracle. Les garçons ne faisaient pas attention à elle, elle était bien trop discrète pour ça. Mais le temps passait, ne prenant pas la peine de l'attendre. Si elle continuait ainsi, il serait trop tard. Il allait bien falloir se résoudre à s'en remettre au destin.

Ce jour là, elle était en cours de Sortilèges, et elle peinait à suivre. Elle essayait tant bien que mal de rester concentrée sur la formule et le mouvement de baguette, mais son esprit ne cessait de vagabonder. Aurore aboutissait toujours au même résultat: le bal. Aussi s'en remit-elle à sa dernière solution et prit la décision d'aller s'inscrire au fameux cavalier mystère à la fin du cours. Elle aurait préféré voir s'offrir à elle une autre fin, mais c'était mieux que rien. Au moins, fille ou garçon, elle aurait quelqu'un pour l'accompagner. Et s'il s'agissait d'un camarade qu'elle ne connaissait pas, elle pourrait discuter avec et, peut être, devenir son amie. Il y avait franchement pire comme scénario.

Quand la fin du cours arriva, elle rassembla ses affaires et prit la sortie en traînant des pieds. Elle avait beau relativiser, dans le fond, elle n'avait tout simplement pas envie de s'inscrire à cette fichue liste. Elle était plongée dans ses idées noires quand une voie l'interpella, la faisant sursauter. En se retournant, elle reconnu Noah, un garçon de sa maison qu'elle avait eu l'occasion de croiser à quelques reprises, notamment grâce au Quidditch. Ils n'avaient cependant jamais véritablement discuté, aussi fut-elle surprise qu'il s'adresse personnellement à elle. Curieuse, et un brin intimidée, elle le salua à son tour.

- Oh, salut Noah. Non, non tu n'me dérange pas, je... Je t'écoute.

"Lorsqu'ils déploient leurs ailes, les Aigles vous ensorcellent !"
Aigle du mois de juin 2016
Poursuiveuse/Gardienne remplaçante des Eclairs de Serdaigle
"Je crois en toi!" Comprendra qui pourra
Ma couleur = #4F79A4

L'invitation  PV. 

Noah se trouvait en face d'elle. Ils n'étaient qu'à quelques dizaines de centimètres l'un de l'autre. C'était le moment. Le moment qu'il attendait depuis un petit moment, le moment qu'il s'était imaginé des centaines de fois. Normalement, il n'était pas sensé bégayer, il devait afficher un des sourires comme il avait l'habitude d'en faire, il devait également sortir de sa poche les deux souris en sucre qu'il avait acheté plus tôt, et enfin, il devait lui demander de l'accompagner au bal. Sa bouche était ouverte, aucun sourire ne s'affichait sur ses lèvres, et aucun son ne sortait de sa bouche. Noah était tout simplement pétrifié. Son coeur battait à une vitesse qu'il ne pensait pourtant pas atteindre et ses yeux fixaient la jeune fille qui se trouvait devant elle.

Noah secoua la tête de droite à gauche. Il fallait qu'il se dépêche, autrement la fille qu'il souhaitait inviter s'en irait, et là, il n'aurait plus aucun courage. D'ailleurs, le courage qu'il avait eu quelques secondes plus tôt s'était dissipé, et il ne savait même pas comment il avait fait pour l'avoir. Peut-être que finalement, il aurait dû s'inscrire au cavalier mystère ? Si ça se trouve, Aurore avait déjà un cavalier, et il faisait tout ça pour rien. Si tel était le cas, le jeune garçon ne s'en remettrait probablement pas. Se dire que la fille qu'il appréciait avait été invitée par quelqu'un d'autre pouvait être dévastateur. Déjà qu'il n'avait pas une très grande confiance en lui, là, ce serait carrément l'apocalypse !

Décidé à se reprendre en main assez vite, Noah glissa ses mains dans ses poches, cherchant désespérément les sucreries qu'il avait l'intention d'offrir. Ce n'était, certes, pas un très beau cadeau, mais sa mère lui répétait souvent que c'était le geste qui comptait, et non la valeur de la chose qu'on offrait. Et puis il ne connaissait pas beaucoup Aurore, ce n'était pas encore le moment de lui offrir un diamant. Sans plus attendre, et surtout parce que ça faisait déjà un long moment qu'il faisait poireauter son éventuelle cavalière, Noah tendit les souris en sucre en direction de la jeune fille. Pourvu qu'elle aime bien. Ensuite, il observa quelques secondes ses pieds, trifouillant ses mains encore plus moites que lorsqu'il était en cours avant de dire d'une voix très faible :


« Elles sont pour toi, j'espère que tu aimes... Est-ce que tu accepterais de venir au bal avec moi ? »

Le supplice de l'enfant était enfin passé. Il espérait qu'il avait parlé assez fort et qu'il n'aurait pas besoin de répéter ce qu'il venait de dire. Aussi, il espérait qu'Aurore dirait oui. Ce serait la plus belle chose qui lui serait arrivé durant la journée !

~ Miss Loewy est puissance ~ ; il me fallait une signature, souvenir du bon vieux temps... :3
Amy Holloway sur un balai c'est genre un minimoys sur un brin d'herbe
Mon code couleur : #662240

L'invitation  PV. 

Aurore se demandait véritablement ce que Noah voulait lui dire. De nature curieuse, elle essaya instantanément de se triturer les méninges pour tenter de trouver elle-même la solution. Comme s'il s'agissait là d'un casse tête. Ce qui était assez ridicule en soi. Il lui suffisait d'attendre que le garçon face à elle reprenne la parole, tout simplement. En l'observant, elle remarqua qu'il était soudain étrange. Lui d'ordinaire souriant, le voilà qui semblait pétrifié. Son visage était fermé, inexpressif. A l'exception peut être d'une expression de peur intense. Mais le plus étrange était sa bouche. Celle-ci était ouverte, comme s'il avait tenté de dire quelque chose avant de se stopper net dans son élan. Et en oubliant de la refermer. Elle espérait qu'un filet de bave n'allait pas s'en échapper. Pour elle, évidemment. Elle préférait s'épargner cette vision. Mais avant tout pour lui. Elle imaginait parfaitement la situation et la sensation d'humiliation que cela pouvait procurer.

Aurore commençait à se sentir mal à l'aise. Elle ne savait pas comment réagir face à ce drôle de garçon. Il semblait gentil et elle ne voulait pas le fuir, loin de là. Mais elle ne savait pas ce qu'il pouvait bien avoir. Peut être se sentait-il mal. Peut-être avait-il besoin d'être emmené à l'infirmerie. Pourtant, il avait l'air bien il y a quelques minutes à peine, quand il lui avait couru après pour la rattraper. Non, elle avait beau chercher, la jeune fille ne voyait pas ce qu'il pouvait bien se passer dans la tête de ce blondinet.

Et puis soudain, comme s'il avait perçu ses pensées et qu'il s'était soudain reconnecté à la réalité, Noah secoua la tête. Voilà qui était rassurant, au moins il allait bien. Restait plus qu'à attendre qu'il prenne la parole. De nature gentille, la petite Serdaigle lui adressa un regard qu'elle voulait encourageant. Elle espérait qu'il perçoive la même chose. Quelques secondes passèrent à nouveau, avant qu'il sorte de sa poche des souris en sucre qu'il lui tendit d'un air timide. Aurore adorait les friandises. Hormis peut être les dragées surprise de Bertie Crochue qu'elle craignait toujours d'avaler, tous les bonbons étaient un vrai régal pour elle. Aussi fut-elle ravie de ce cadeau qu'elle attrapa dans sa main. En revanche, elle ne comprenait pas bien la raison de celui-ci.

- Elles sont pour toi, j'espère que tu aimes... Est-ce que tu accepterais de venir au bal avec moi ?

Le cœur de la petite fille manqua un battement. Avait-elle bien entendu? Venait-il réellement de l'inviter au bal? Elle qui s'apprêtait justement à aller s'inscrire au cavalier mystère en désespoir de cause. Ses prières avaient-elles finalement été entendues? Aurore n'en croyait pas ses oreilles. Ce garçon de son âge, qui semblait si timide mais très gentil, venait de lui demander d'être sa cavalière. Le rouge lui monta aux joues sans qu'elle ne puisse faire quoi que ce soit. A son tour timide, elle baissa la tête et se dandina de droite à gauche un petit moment avant de réaliser qu'elle ne lui avait toujours pas donné de réponse. Il risquait de croire que c'était mauvais signe. Aussi reprit-elle d'une petite voix, timide certes, mais dans laquelle ne perçait pas la moindre trace d'hésitation.

- Merci, j'aime beaucoup... Et oui, j'accepte de venir au bal avec toi.

Sur ces mots, elle releva la tête vers lui et, toujours rouge comme une pivoine, lui adressa son plus beau sourire.

"Lorsqu'ils déploient leurs ailes, les Aigles vous ensorcellent !"
Aigle du mois de juin 2016
Poursuiveuse/Gardienne remplaçante des Eclairs de Serdaigle
"Je crois en toi!" Comprendra qui pourra
Ma couleur = #4F79A4

L'invitation  PV. 

L'attente était longue pour Noah, très longue, même. Il avait dû prendre tout son courage entre ses mains, et encore, c'était limite si ça n'avait pas été juste. L'enfant n'était pas très à l'aise à l'heure actuelle, à vrai dire, il espérait qu'Aurore lui réponde pour pouvoir partir se cacher dans les toilettes des garçons ou dans son dortoir. En somme, dans un endroit où il ne risquerait pas de croiser la jeune fille. Ses yeux quittèrent un instant ses chaussures pour se rediriger vers la Serdaigle. Celle-ci se dandinait à droite et à gauche et ses joues avaient viré au rouge, signe de sa gêne. Finalement, Noah commença à se calmer un peu, le fait de voir Aurore dans cet état le soulageait en quelque sorte, c'était peut-être à cause du fait qu'il n'était plus seul à se sentir mal.

« Merci, j'aime beaucoup... Et oui, j'accepte de venir au bal avec toi. »

Sans qu'il ne puisse gérer quoi que ce soit, ses joues devinrent encore plus vives qu'elles ne l'étaient déjà. Derrière les deux protagonistes, des gloussements se firent entendre, mais le jeune garçon ne préféra pas y faire attention. C'étaient sans doute des jeunes qui aimaient se moquait des autres sans scrupules mais qui n'arrivaient pas à faire ce serait-ce que le quart de ce que Noah venait d'accomplir. Le jeune Serdaigle était à l'heure actuelle, très fier de lui, et il ne manquerait pas de faire part de sa "réussite" à ses parents dans sa prochaine lettre. Les yeux de Noah ne quittaient plus le sourire d'Aurore, ses lèvres se contractèrent et formèrent à leur tour une jolie courbe. Il se sentait tellement bien, là, planté devant elle sans rien faire, qu'il aurait donné n'importe quoi pour que le temps s'arrête et qu'ils restent tous deux bloqués indéfiniment. Ils resteraient-là, à se contempler dans les yeux, sans rien faire, ni rien dire. C'était un peu bête, mais Noah appréciait beaucoup ce genre de moment.

Malheureusement, comme on le dit souvent, toutes les bonnes choses ont une fin. Légèrement déçu de devoir partir mais extrêmement content de la réponse positive de sa nouvelle cavalière, Noah salua Aurore et s'en alla dans la direction opposée de cette dernière. Non pas qu'il ne veuille pas passer plus de temps avec elle, mais il avait d'autres choses de prévues, notamment un cours de métamorphose, une lettre à écrire à ses parents et une montagne de devoirs. À force de les reculer au lendemain, Noah avait fini par accumuler beaucoup de choses et n'avait que très peu de temps pour tout boucler. Heureusement qu'il finissait tôt ce jour-là. Lorsqu'il entra dans le cours de métamorphose, la seule chose à quoi il pensait, c'était au bal. Il s'imaginait danser avec Aurore, chose qu'il redoutait d'ailleurs. Noah n'était pas un très bon danseur. Peut-être devrait-il trouver quelqu'un pour lui donner des cours ? Encore fallait-il savoir qui savait danser, à Poudlard.

_________________________
Fin du RPG.

~ Miss Loewy est puissance ~ ; il me fallait une signature, souvenir du bon vieux temps... :3
Amy Holloway sur un balai c'est genre un minimoys sur un brin d'herbe
Mon code couleur : #662240