Sortilèges

Inscription
Connexion

Recherches dans le calme  PV 

C'était un soir de semaine plutôt comme les autres, à l'exception prête que Yuzu avait entreprit des recherches colossal. Elle disposait d'une vingtaine de livres qu'elle tenait du bout de ses bras, tout en essayant de garder la pile en équilibre. Elle se mit à traverser les couloirs tout en faisant attention a où elle pouvait marcher afin de ne pas trébucher. Il lui fallait un endroit calme. Où il y avait personne. Outre le fait de ne pas aimer les autres, elle voulait éviter les questions récurrentes et les regards indiscret. C'est de manière naturelle qu'elle s'élança vers la salle de sortilège. Arrivée devant la porte elle posa sa pile de livre et commença forcer sur la poignée. *Fermée ?* La seconde année souffla puis commença à jeter un regard au nom des livres. *Celui là devrait faire l'affaire* Elle tira sur un énorme manuel avant de se mettre à le feuilleter. *hummm....alors.... Sortilège de déverrouillage, ça devrait le faire.* Elle exécuta le sortilège et força la porte plutôt facilement. Elle reprit la pile de livre avant de pénétrer dans la salle de cours déserte. Elle prit une des places vers le milieu de la salle avant de tout décharger sur le bureau bien trop petit pour toute la pile. Après un ré-aménagement de la salle rapide elle posa enfin ses fesses sur une chaise devant un énorme bureau improvisé. Elle réajusta sa cravate, déboutonna son blazer blanc et fit en sorte d'enlever les plies de sa jupe qui pourrait abimer celle-ci sur le long terme.

La petite japonaise commença à lire ses trouvailles. Certain ouvrage venait de sa mère et était une biographie de son père, le tout, écrit en japonais. Pour le reste c'était des ouvrages anglais retraçant l'histoire d'un certain Arseni Stoyanov. Elle commença alors ses recherches qui risquaient de durer plus longtemps que prévue. Épiant autant que possible la vie de l'ancien ministre de la magie à travers des récits plus ou moins fidèle de ses actions et autres. Impossible cependant pour la japonaise de démêler le vrai du faux. Elle tomba cependant, après quelque heure sur un terme qui lui fit l'effet d'une décharge.


"Le....Dragon Écarlate ? C'est lui ! je l'ai trouvé !"

Elle ouvrit de suite un bouquin sur la biographie de son père et commença à le parcourir. La déception fut forte quand aucune ligne ne faisait référence de près ou de loin. Dans l'esprit de Yuzu il n'y avait pourtant aucun doute, c'était lui que son père avait cité avant de mourir. Mais dans quel but ? Yuzu était complètement perdu, pourquoi lui ?. Elle continua sa lecture enchaînant les ouvra de cet Arseni, jusqu'à tomber sur l'information cruciale. C'était le ministre de la magie. L'asiatique s'en voulu un instant de ne pas avoir fait le choix de s'intéresser plus au pays de sa mère, ainsi qu'à sa culture. Si seulement elle avait aussi déniée écouter le discours de la sous directrice, Yuzu aurait pu éviter de courir après un fantôme. Malheureusement, elle n'avait aucune idée de la situation actuelle. Toujours plongée dans ses lectures, baguette en main, elle finit par s'endormir sur un des livres ouverts actuellement disposée sur le bureau d'appoint. Le soir commençait à tomber petit à petit et la japonaise se retrouvait seule dans une pièce dont elle avait forcée l'accès, sans uniforme, cependant bien déterminée à devenir une duelliste confirmée dès que ses yeux ne seront plus fermés.

Code couleur : #469277
*Picasso 2017, Peeves 2017, Gryffondor et élève du mois de Janvier 2018*
Ma lumière divine vous aveuglera tous !
Pas d’avatar
Marion Mielloneux  

Recherches dans le calme  PV 

Le soleil se levait sur Poudlard lorsque Marion se réveilla. Le dortoir Ophelia Crouch était dans un rare moment de calme. Tout le monde dormait à point fermé. Tout le monde sauf la troisième année. Celle ci resta tout de même allongée dans son lit, fixant le plafond en faisant un point sur sa vie. Chose qui pouvait sûrement paraître étrange pour une jeune fille de treize ans à huit heures du matin. Mais pour elle, c'était nécessaire. Il fallait qu'elle sache où elle en était. Pour ce fait, la brunette relata les évènements qui s'étaient produits entre les vacances d'été et aujourd'hui. D'abord, elle avait appris que ses parents partaient à Berlin pendant quatre mois et la laissait donc seule à se débrouiller comme elle peut pendant toute la période des vacances d'été. Ensuite, pendant ces même vacances, elle s'était formée au Quidditch, du post de batteur par la sympathique Kaya Etwaye. Après, elle était allée à New York dans son pays natal, pour " entrer " dans la cours des grands. Puis, elle était revenue à Poudlard pour le reste de ses congés. À la rentrée, elle avait fait de son mieux en cours et avait actuellement une moyenne d'acceptable au lieu d'une bien plus mauvaise dans sa première et deuxième années. Elle avait fait la connaissance de nouvelles personnes dont deux nouveaux amis et une ennemie - rivale. Et enfin, elle allait prochainement faire un stage d'observation au Chaudron Baveur. Une fois ce point fait, Marion se releva, de façon à être en position assise bien droite. Une expression déterminée ornait son visage fin. Puis, quelques instants plus tard, elle se leva et alla se préparer pour cette journée. Comme c'était le weekend, la troisième année ne lit pas son uniforme aux couleurs de Gryffondor mais seulement une tenue simple. Enfin, elle en avait l'air. La maligne avait mit ses vêtements de " ville " au dessus de ses vêtements de danse classique. Aujourd'hui, elle comptait faire quelques exercices, comme chaise jour qui passe, mais la, elle voulait se préparer pour le Youth Americain Grand Prix qui allait se passer en France cet année, à Paris. Il se déroulerait pendant les vacances de printemps donc quand la brunette ne sera plus au château mais chez une amie qui est scolarisée à Beaubâton.

Marion traversa la salle commune d'un pas rapide pour aller prendre son petit déjeuner dans la Grand Salle. La jeune fille voulait aller vite car elle voulait consacrer cette journée à la révision de son prochain examen de botanique, potions et sortilèges, qu'elle allait devoir passer le lendemain. La brunette prit donc un petit déjeuner assez léger puis, partie pour la bibliothèque faire quelques recherches sur un certain figuier abyssinien. Aucune expression particulière à part la concentration illuminait son jolie minois. Ainsi, au bout d'un quart d'heure, la demoiselle revint à la sortie de la bibliothèque avec quelques livres sur les sujets sur lesquels elle serait interrogée le jour suivant et alla ensuite monter les escaliers quatre par quatre pour gagner la salle d'étude. Là bas, elle se mit à sortir ses affaires et travailla avec application durant deux bonnes heures. À la fin, ayant fini ce qu'elle devait faire, la sorcière marcha jusqu'à la tour de Gryffondor et prit le temps de déposer ses livres sur son lit dans le dortoir puis, armée de sa baguette, se deplaca doucement jusqu'à la salle de sortilèges. Une fois arrivée à bon port, la quatrième année remarqua que la porte avait l'air déjà ouverte. Elle entra alors discrètement sur la pointe des pieds, ne savant pas à quoi s'attendre. Finalement, une fois sous la lumière, Marion vit une deuxième année de sa maison, Gryffondor. La brunette la reconnue, suite à la salle commune des rouges et ors car peut être qu'elle n'allait pas vers les gens, elle regardait toujours autour d'elle, son environnement, les personnes qui l'entoure. C'est comme cela que la quatrième année année se rappela du nom de la jeune fille qui était à présent devant elle. Yuzu Âme. Sentant l'angoisse venir, l'aîné se présenta, peu confiante, bien que plus âgée que Yuzu.

" Heu.... Bonjour Yuzu, dit elle d'une voix timide et laissa ensuite un moment de silence avant de dire qui elle était. Je suis Marion, Marion Mielloneux, a Gryffondor aussi, en quatrième année.... "

Avait elle parlé comme si elle passait un exemen. Ensuite, l'étudiante observa de plus près la jeune fille devant elle,qui aparament, ne savait pas quoi dire. Elle avait sa baguette à la main, remarqua la rouge et or.

Recherches dans le calme  PV 

Perdu dans un monde imaginaire, la petite japonaise rêvait, elle se trouvait dans une pièce noir, seule et peu à peu les murs disparaissaient. Un rêve redondant, dont elle avait l'habitude de faire. Yuzu ne connaissait pas la signification de celui-ci mais il était à la fois assez calme pour empêcher tout réveil et à la fois dérangeant pour ne pas être à l'aise. Ce monde sans frontière forçait la seconde année à marcher éternellement dans un néant sans nom. Pas de bruit, pas d'autre images, juste elle. Elle commença à rouvrir ses paupières lentement. Elle était calme, un peu vaseuse. Elle s'étira discrètement et se releva. Une des page du livre se souleva légèrement, les yeux à moitiés ouvert, elle dirigea son regard vers une personne qui se tenait a coté d'elle. Peu à peu, l'ouverture de ses yeux avaient reprit un espacement normal. Yuzu regarda la fille en question et analysa un petit peu qui se trouvait en face d'elle. Ses pensées étaient partagées entre la réalité et son rêve *tssss ce rêve.... qui c'est celle la ? elle me veut quoi ?*

" Heu.... Bonjour Yuzu,..... Je suis Marion, Marion Mielloneux, à Gryffondor aussi, en quatrième année.... "

Toujours en train d’immerger Yuzu était perdu dans les souvenirs résiduel de son rêve, jusqu’à totalement l'oublier. *je pensais à quoi déjà ?... ha oui c'est vr... tien ? ou est son uniforme* La japonaise se leva toujours sans parler, de façon calme et lente. Elle était parti voir la porte. Elle l'ouvra puis la referma aussitôt *Bizarre j'étais presque sur....* Elle se tourna une nouvelle fois vers sa camarade, se gratta un peu l’arrière de la tête, réajusta son blazer et pointa sa baguette en direction de son ainé.

Qu' est ce que tu viens faire là...... Elle laissa échapper un silence, la japonaise venait déjà d'oublier son nom *tssss c'est quoi son nom déjà ?* un effort intérieur était fait sans laisser paraitre la moindre émotion sur son visage Cindy ?" Une nouvelle fois elle attribua un nom complétement au pif. Toujours les yeux braqués sur la quatrième année avec un air vide en émotion et en énergie elle ajouta, d'une voix calme et pas trop forte. "Si tu veux rester prend toi une chaise vers la bas et fais pas de bruit......si j'entends quoi que se soit je te pétrifie et je te laisse la pour la nuit" le tout en montrant une table avec une chaise dans le fond de la salle. Elle fini par ranger sa baguette dans la poche interne de sa veste blanche, puis par s'assoir ou elle était sans faire plus attention à sa camarade. Elle se replongea dans ses livres sans grande motivation avant de finalement le refermer sèchement quelques secondes plus tard. "j'ai une idée" s’exclama Yuzu cette fois de façon plus énergique. L'asiatique repris plus calmement Tu as dit que tu étais en 5eme année ? Tu es douée en duel ?

La japonaise commença à re-déplacer les tables et les chaises de façon à faire une sorte de longue estrade. Elle fouilla dans les armoires de la pièce à la recherche d'un long draps pour recouvrir l'estrade improvisée. Elle regarda Marion, avant de s'avancer vers elle. Finalement Yuzu expliqua se qu'elle avait en tête à sa camarade. Elle voulait faire un duel avec celle-ci. Elle ajouta cependant une règle simple pour pimenter un peu le jeu. Le perdant aurait un gage, quelque chose de simple mais pas sans risque car il s'agissait de forcer le bureau de miss Keith qui se trouvait au fond de la pièce. Yuzu attendait alors la réponse de Marion.

Code couleur : #469277
*Picasso 2017, Peeves 2017, Gryffondor et élève du mois de Janvier 2018*
Ma lumière divine vous aveuglera tous !
Pas d’avatar
Marion Mielloneux  

Recherches dans le calme  PV 

Qu' est ce que tu viens faire là......

Marion regarda Yuzu partagée entre deux options : soit elle répondait qu'elle n'avait pas à se justifier, soit elle lui répondait ce qu'elle venait faire ici. En temps normal, une phrase comme cela n'aurait pour rien au monde dérangé la brunette, mais dans le cas présent, le ton employé par la deuxième année avait déplu à son aîné. Ne voulant pas provoquer de disputes, elle répondit simplement :

" Je voulais m'entraîner "

Dit elle d'un ton détaché, sans préciser de quoi ou comment elle comptait s'entraîner. Après tout, ce n'était pas vraiment es affaires de sa cadette. Puis, un cours instants passa, Marion regardait Yuzu, a la recherche d'une réaction, quelque chose qui fasse avancer le dialogue entre les deux filles mais aparament, la jeune asiatique était en pleine réflexion. Après un temps qui paru une éternité pour la quatrième année, la Gryffondor se décida à parler.

" Cindy ?"

Marion leva les yeux au ciel ( ou au plafond plutôt ) et poussa un léger soupire d'exaspération. N'avait elle rien écouté à sa présentation ? À quoi cela servait il de parler si on ne l'écoutait pas? Avant que Yuzu ne dise quoi que ce soit, la jeune fille prit la parole calmement.

" C'est Marion "

Avait elle dit en grincent un peu des dents. Elle commença à se déplacer dans la salle de sortilèges car étudiante ne supportait plus d'être immobile. Il fallait qu'elle bouge. C'est ainsi que la rouge et or se retrouva à se promener entre les rangs de la pièce pleine de chaises et bureaux. Pendant ce temps, Yuzu semblait trifouiller quelque chose, mais la brunette n'y fit pas attention. À vrai dire, elle attendait que sa camarade parte pour commencer à s'exercer, et, si elle avait du temps, puisque l'occasion se présentait, faire quelques exercices de sorts pour s'assurer de ne pas perdre la main.

"Si tu veux rester prend toi une chaise vers la bas et fais pas de bruit......si j'entends quoi que se soit je te pétrifie et je te laisse la pour la nuit"

* Nan mais pour qui elle se prend celle là? Merlin? * Se demanda Marion non contente que l'on lui parle de la sorte. Yuzu la connaissait à peine et elle commençait déjà à lui donner des ordres ! Suivant son mauvais caractère et ne voulant pas se laisser marcher dessus par la deuxième année, la brunette la regarda en lui lançant un regard noir et ne fit aucune des choses indiquée par la Gryffondor. De plus, la quatrième année aimerait bien voir sa compagne de maison la pétrifier. Et puis quoi encore ? La tentation de la provoquer était très forte chez l'étudiante mais elle ne fit rien à par la fusiller du regard noir qu'elle arborait à cet instant. Elle ne voulait pas faire de bruit pour ne pas rameter une troisième personne car celle ci était déjà difficile à supporter mais elle ne fit rien histoire de ne pas envenimer la situation. La Gryffondor alla donc d'assoir sur une chaise mais, bien sûr, pas à l'endroit indiqué par Yuzu. Elle croisa les jambes et se mit à l'aise, sortant sa baguette et l'examinant de très près.

"j'ai une idée, tu as dit que tu étais en 5eme année ? Tu es douée en duel ?

Marion voulu crier contre sa camarade mais resta muette devant ce qu'elle venait d'entendre. Maintenant, elle ses soupçons étaient confirmés : Yuzu n'avait strictement rien écouté à ce qu'avait dit l'amercaine, chose qui avait le don de l'énerver. Elle poussa un soupir qu'elle n'essaya même pas de cacher et commença d'une voix ferme et assurée. A ce moment là, la timidité de la jeune fille avait laissé place à une adolescente qui savait ce qu'elle voulait et qui n'avait pas peur de le dire.

" Je suis en quatrième année ! Dit elle se retenant d'ajouter un commentaire peu sympathique, je me débrouille en sortilèges. "

Avait elle finit d'un ton calme. La brunette avait une petite idée de e ce que voulait faire Yuzu mais le ne lui en dit rien. Elle laissa à sa camarade le soin de le faire. Marion était toujours assise et regardait à présent l'asiatique d'un regard intense.

Recherches dans le calme  PV 

Yuzu assis sur l'estrade improvisée, qui était étonnamment stable, puis observa sa camarade calmement. *Elle ma repris deux fois sans s'énerver....* traversait l'esprit de la japonaise *mais elle a quand même pas l'air enchantée*. D'habitude les personne auraient changeait de pièce a la vue de la seconde année, mais elle non.

Bien Marion de quatrième année... fit Yuzu d'une voix calme, et presque bienveillante qui était plutôt différente de ce que l'on aurait pu entendre jusqu’à présent. Comme la quatrième année était décidée à ne pas bouger, il fallait bien que l'asiatique change sa façon de procéder pour le bien commun.

"Vue qu'il va falloir quo-habiter dans cette salle pour le reste de la journée..." elle émit un silence avant de reprendre "je voulais te présenter mes excuses pour l'accueil."

Un comportement qu'aurait surement pas eu Yuzu lors de sa première année, mais sans s'en apercevoir elle commençait petit a petit a changer. Elle ne savait pas vraiment le pourquoi du comment mais, elle semblait de plus en plus accepter le fait de ne pas avoir de contrôle sur les autres. Elle observa tout de mème son interlocutrice plus en détails, habitude que le grand père de Yuzu lui avait donnée. "connait ton ennemie mieux qu'il ne se connait" qu'il disait. En y repensant cette phrase laissait un gout amer à la japonaise qui devait passer parfois des journée entière à observer les gens tout en répétant ce qu'elle voyait à son grand père. La fillette grimaça un instant venant couper son visage de marbre, qui, jusqu'ici semblait presque figé par le manque émotionnel. Elle regarda Marion une dernière fois rapidement. Le seul détail utile c'était sa silhouette. Elle trahissait la pratique d'un sport. Sport qui pourrait être très favorable lors d'un duel. Impossible de dire de quel sport il s'agissait, cependant cela faisait au moins quelques années qu'elle devait le pratiquer. Un autre petit détail avait marquée la seconde année, Marion n'avait pas la même façon de parler anglais que la majorité des gens qu'elle avait croisée au royaume-unis, Yuzu ne savait pas vraiment quoi mais il y avait quelque chose de différent, quelque chose de plutôt subtil, ou peut être c'était juste son imagination. Yuzu glissa le long de l'estrade afin de poser ses pieds sur le sol, elle reprit la parole après ces quelques secondes de silence.

"Donc tu es douée en sortilège ? tu peux me montrer si ça te dérange pas ? s'il te plait "

Il est claire que la camarade de la japonaise était modeste, son "je me débrouille" sonnait pour l'asiatique comme une forme de modestie pour dire qu'elle gérait plus que bien les sortilège. Dans tout les cas elle était en quatrième année et pour le peu qu'elle soit un minimum assidu, il était claire que si elle voulait elle pouvait flanquer une raclée a la japonaise. Quoi que Yuzu pouvait avoir une chance si elle trouvait des ouvertures dans la garde de son ainé pour lancer des sorts simple que celle ci maitrisait, le tout en esquivant ceux de Marion. Mais la n'était pas la question, sa camarade devait bien mieux maitriser les sortilèges dans la pratique.

Code couleur : #469277
*Picasso 2017, Peeves 2017, Gryffondor et élève du mois de Janvier 2018*
Ma lumière divine vous aveuglera tous !
Pas d’avatar
Marion Mielloneux  

Recherches dans le calme  PV 

" Bien Marion de quatrième année... "

Dit Yuzu d'une voix calme et plutôt gentille, qui étonna Marion car pour l'instant, le peu d'échange que les deux jeunes filles avaient eut n'avait pas été très amical on pourrait dire. L'étudiante fut contente du changement de ton, mais cela la travailla quand même. L'asiatique n'avait peu être pas été super sympa et avait fait une mauvaise impression à la brunette et celle ci lui avait répondu, certes, pas méchamment mais peut être avait elle fait quelque chose qui n'avait pas plut à sa camarade. Marion attendit donc à suite car au point où elle en était, elle ne pouvait pas prévoir les paroles de Yuzu.

"Vue qu'il va falloir quo-habiter dans cette salle pour le reste de la journée..." elle émit un silence avant de reprendre "je voulais te présenter mes excuses pour l'accueil."

Marion était d'accord avec Yuzu, bien qu'elle ne trouvaient à se reprocher à part peut être de ne pas être partie au quart de tour. Elle se releva et dit simplement :

" C'est pas grave "

L'américaine, en temps normal, n'aurais pas dit le moindre mot sympathique mais en ce moment, elle était lasse des disputes, lasse de regarder tout le monde d'un regard noir. Et puis, sa cadette n'était qu'en deuxième année si ses souvenirs étaient bon alors pas de quoi en faire une montagne. Elle se tut et observa Yuzu jusqu'à ce qu'elle prenne à nouveau la parole.

"Donc tu es douée en sortilège ? tu peux me montrer si ça te dérange pas ? s'il te plait "

Marion eut un petit sourire au coin des lèvres qu'elle laissa apparaitre sur son visage fin et pâle. C'était la première fois qu'on lui demandait une démonstration et ça déclancha une petite poussée de fierté à la ballerine. Elle se redressa même si elle n'était pas très grande et pris sa baguette avec souplesse et délicatesse comme à son habitude.

" Je vais te montrer un sort que j'ai appris l'année dernière. En troisième année, on travaille beaucoup sur les éléments, la pluie, le feu, les plantes. Regarde... "

Marion eut soudain un coup de pression, comme lors d'interrogations, ou de questions de la part d'un professeur. Et si elle était lamentablement son sortilège ? Elle passerait pour une idiote devant Yuzu ! La jeune fille commença alors la préparation pour lancer son sort, histoire de ne pas se laisser submerger par le stress. Elle respira calmement, ferma un instant les yeux pour se concentrer, imagina son sort, et zoidian, lorsque toute les conditions étaient réunies, Marion chuchota la formule magique et agita sa baguette avec attention. La brunette écrivit avec sa baguette la devise de Poudlard et des la devise s'ecrivit en petites lettres rougeoyantes. Elle avait réussi ! La Gryffondor laissa échapper un soupir de soulagement et regarda Yuzu en quête d'une réaction quelquonque.

" Que dis tu de cela? "

Demanda la sorcière contente d'elle car il lui en avait fallu du temps pour maîtriser ce sort.

Recherches dans le calme  PV 

« Voyons ce que tu sais faire » Voilà une pensée qui raisonnait dans la tête de Yuzu comme le ferait une onde dans un espace trop grand. Marion semblait se concentrer. La japonaise elle se contentait de la fixer avec ses yeux finement bridés, ne voulant pas rater une miette du spectacle. Quand sa camarade de maison daigna agir elle fit apparaitre des petites lettres rouges qui volaient de façon harmonieuse formant la devise de Poudlard. Yuzu comprenait un beignet de cette fameuse phrase. A tel point qu’elle ne l’avait même pas reconnue. Yuzu regarda avec un air froid sa camarade. « Quoi ? c’est tout ? des lettres qui volent ? » La japonaise était loin de se douter de la difficulté que l’on pouvait rencontrer à réaliser ce genre de sortilège. Elle laissa un long silence avant de sortir sa baguette magique de sa main gauche. Prit d’un air de réflexion elle tourna son regard vers le sol, jouant avec le morceau de bois qui avait une valeur inestimable.

- Que dis tu de cela?

Yuzu se demandait en quoi c’était satisfaisant de réaliser ce genre de sort qu’elle jugeait inutile. Loin de se douter de ce qu’elle pouvait en tirer elle pointa rapidement sa baguette vers sa camarade et prononça tout aussi rapidement la formule magique d’un sort qu’elle n’avait pas encore apprit en cours mais qu’elle avait décidé d’étudier quand même.

- Flippendo


Elle regarda son sort partir tout en baissant sa main. Ce sort elle avait mis un temps fou par rapport à certains pour se l'apprivoiser, mais les heures d'histoire de la magie que celle ci avait séché portait finalement ses fruits. S’appuyant sur l’estrade improvisée elle fixait Marion sans la moindre expression. Pourtant elle était loin d’être vide. Yuzu était pour le moins excitée intérieurement. « Et maintenant que vas-tu faire Mielloneux ? » la seconde année n’attendait qu’une chose, que son ainée lui montre vraiment ce dont elle était capable, dans le stress, dans l’action, dans une situation non attendue. Allait -elle l’esquiver ? Se protéger avec le sort du bouclier ? Ou allait-elle innover et surprendre Yuzu pour de bon avec un sortilège ou une métamorphose qu’elle ne connaissait pas ? Si la japonaise préférait de loin la troisième option, elle respecterait son ainée qu’elle jugerait digne d’intérêt même si elle optait pour le choix du Protego. Pas tout le monde n'était capable de réagir à ce sort surprise. Cette drôle de façon de procéder avait toujours faite partie d’elle. Peut-être que c’était due à son enfance ? Du jeu qu’elle faisait avec sa sœur et son père ? Tout cela trottait dans son esprit avant d’être violemment chassé pour se concentrer à nouveau sur l’instant présent. « Aller ! Agit ! »

Code couleur : #469277
*Picasso 2017, Peeves 2017, Gryffondor et élève du mois de Janvier 2018*
Ma lumière divine vous aveuglera tous !
Pas d’avatar
Marion Mielloneux  

Recherches dans le calme  PV 

Marion se tourna vers Yuzu et sa camarade n'eut pas besoin de se servir de mots qu'elle vit dans ses yeux qu'elle l'avait déçue. La Gryffondor sentit son estomac faire un noeud dans son ventre. Elle détestait décevoir quelqu'un, même si cette personne ne lui était pas intime. Ce sentiment pouvait des fois lui donner des insomnies à cause de la peur de décevoir quelqu'un pour une interro, un concours, une fête. Mais justement, comme elle ne connaissait pas Yuzu, la décevoir pouvait être pire car peut être qu'à présent, celle-ci n'aurait plus de respect pour la brunette à cause d'un malheureux choix de sortilège. Les pensées de Marion tourbillonnaient et virevoltaient dans son esprit. Un silence s'était installé entre les deux filles.

" Flipendo "

Lança soudain Âme à l'americaine. Elle resta une fraction de seconde muette, étonnée, un instant, puis en colère celui d'après. De quel droit l'attaquait elle? Certes, elle l'avait déçue mais ce n'était pas une raison par la barbe de Merlin! Voyant le sort filer à toute vitesse sur elle, Marion réfléchi vite à comment l'éviter. Un simple charme du bouclier pourrait faire l'affaire mais la jeune fille eut une idée. Ne l'ayant pas ravie avec son premier sortilège, elle avait l'occasion de se rattraper ! Fouillant dans sa mémoire un sort qui ferait l'affaire, elle trouva le sortilège d'apparition d'oiseaux. Marion se rappelait la phrase du professeur Keith : " ce sort peut être utilisé en duel, comme défense ou en attaque avec le sortilège Oppugno ". La sorcière se mit donc en préparation, concentration, visualisation, puis, elle dessina à l'aide de sa baguette magique un V avec les bouts un peu arrondient. Enfin, elle prononça :

" Avis! "

Marion ne se relâcha pas jusqu'à ce qu'un bruit de coup de fusil se fasse entendre. Alors, cinq petits oiseaux tenant dans une paume de main aux plumages verts, bleus et rouges apparessèrent. Mais, ne laissant pas la situation s'installer, prononça juste après, sur les oiseaux :  

[color=#darkred]" Oppugno " [/color]

Un peu plus fort que pour le sort précédent sur les petits oiseaux et ceux ci formèrent comme une barrière entre elle et le sort.. Celle-ci ferma les yeux, impatiente de voir si elle avait réussi et lorsqu'elle les rouvrit, vit les cinq boules de plumes aux couleurs criardes voleter autour de sa personne. Marion était contente d'avoir réussi à neutraliser le sort. Mais avant de pouvoir se réjouir plus longtemps, geta le visage de sa colocataire de salle.