Stade de Quidditch

Inscription
Connexion
  Retour

 20/02/2044  Les tribunes

Conditions météorologiques
Le ciel est sombre aujourd'hui. Il déverse une pluie glacée sur tout le stade. Le thermomètre affiche une température de -1°.
Commentatrices du match
Herminie Peers & Jenny PoirreFresh

110 mots minimum par post

Compte mis en pause pour le moment => vous pouvez me contacter sous les traits d'Ursula Parkinson désormais

 20/02/2044  Les tribunes

Circéia avait entrepris depuis plusieurs mois une étude très sérieuse du quidditch, sorte de défi à sa propre intelligence, une manière de se démontrer qu’elle pouvait seule s’ouvrir à une science qui lui était totalement étrangère. Pour ce faire, l’habitude de la démarche rigoureuse lui avait dicté de venir longtemps avant le match pour s’imprégner sérieusement de l’ambiance, voir les spectateurs, les joueurs, le décorum… la scène se mettre en place. Si Monsieur Saunders trainait dans le coin, il la remarquerait. Une petite pas bien épaisse, qui n’y connaissait rien mais payait de sa personne dans les cours de vol, contre des brutes épaisses aguerries comme contre des plus élancés ; elle avait commencé de montrer non quelques aptitudes, il était trop tard mais au moins… une motivation.
Les joueurs allaient bientôt sortir pour s’échauffer. Les tactiques des Poufsouffle et celles des Gryffondor n’avaient plus de secrets pour elle, qui saurait reconnaître chacune d’entre elles si besoin. Toujours la première dans les tribunes, elle pensa fugacement à autre chose mais elle revint vite au quidditch : le travail d'abord ! Et après tout, se fondre dans la masse serait le meilleur moyen pour elle de se considérer assimilée.
Cette fois, les joueurs étaient dans les airs, les Poufsouffle dégageaient une impression de bloc soudé, quand les Gryffondor ne paraissaient pas pressés de jouer de leur vitesse légendaire. Le résultat du match lui importait peu mais en ce moment, elle avait une certaine aversion pour Poufsouffle, pour d’obscures raisons intimes qui n’intéressaient qu’elle.

- ALLEZ GRYFFONDOR !

Un encouragement qui ne coûtait rien, d’autant qu’elle était seule… Un des griffons se retourna et la regarda, médusé.

- Ben quoi, elles sont jolies vos manières de voler…

Dans sa voix trainait une pointe de féminité nouvelle, comme un charme qui ne disait pas son nom. Les expériences de la vie vous donnent des compétences nouvelles en fonction de votre parcours… Certaines choses s’expliquaient. Et son visage s’illuminait par moments, une floraison.
Quand vous portez en vous des sentiments précis, le genre de sentiments rares dans une vie, votre corps s’allume, il dégage une aura nouvelle. Et il était heureux qu’elle soit seule pour le moment car bien des garçons seraient venus vers elle, les mêmes qui avant l’ignoraient. La plus jolie fille du monde mais elle ne le savait pas. Et ce n’était que son statut qui en faisait cette image idyllique. Comme sa sœur de prénom, Circé la magicienne. Une déesse des métamorphoses… était-ce la sienne propre par laquelle elle avait inauguré le bal ? Intéressante question en ce mois particulier…

Non, elle n'était pas cela, juste une fille heureuse et le bonheur change tout. Finies les angoisses familiales, et les concurrences avec sa sœur, que les Serpentard avaient opportunément remis en place en battant les aiglons lors du match précédent. Le quidditch a du bon, quand on gagne.

Ils entendent nous enseigner la vie, eux qui n’ont aucune idée de ce qu’est le bonheur.

 20/02/2044  Les tribunes

Tu restais là, debout, sans rien dire.

Personne.

Tu regardais autour de toi, personne. Seule. Seule devant le terrain vide. Seule.

*Allez, Will !! Tu vas tout déchirer !*
C'était il y a longtemps. Très longtemps. C'était au temps où tu allais, bien sagement, le samedi après-midi, au stade de la petite ville. Au temps où tu allais encourager ton grand-frère. Au temps où tu l'admirais. Au temps où il était pour toi le plus fort de tous. Au temps où il était à tes yeux un héros.

Et ce temps te manquait. Allez l'encourager dans les tribunes, l'admirer, ressentir des vagues d'émotions. T'énerver quand il s'affaiblissait, bondir lorsqu'il gagnait. Tout cela te manquait.

Aujourd'hui, il fallait que tu ailles encourager une personne. Pas toute l'équipe, non, pas l'équipe de cette foutue maison. Une personne : Alienor.
Aujourd'hui, tu ressentais le besoin de l'encourager. Pourquoi ? Après tout, tu ne la connaissais à peine. *M'en fou* Tu aimais le sport, que dis-je, tu adorais. Soudain sur le terrain ou même devant des joueurs en action tu devenais folle, méconnaissable. Il te fallait assister à ce match, et tu avais trouvé comme raison, rien que pour toi-même, d'encourager Alienor.
Mais l'excuse, l'excuse aux yeux des autres était bien sûr d'encourager les Frelons.

Au milieu des tribunes, tu attendais. Tu attendais longtemps, arrivée très en avance. Comme pour encourager Will, tu étais venue longtemps avant les autres, pour avoir la meilleure place mais surtout, surtout pour ne rien rater.
Alors que j'aurais cru te voir adossée au pilier, le plus à l'écart de la foule possible, tu demeurais au milieu du premier banc. Qui allait croire que tu étais Harriet ? Personne. Même pas moi. Même pas toi. Personne.

Les tribunes commençaient à se remplir, et tes yeux restaient rivés sur les joueurs, comme dans l'attente d'un signe. D'un signe de la part de Will. Mais jamais il ne vint, en tout cas de la part de ton frère.

Gérante du Club de Poésie avec Cyanna Hillways
code couleur : #741B47
Deuxième année RP

 20/02/2044  Les tribunes

Qu'est ce qui m'est passé par la tête ? Mettre cette.. affreuse peinture collante sur ton doux visage. Pas n'importe quelle couleur.. Celle des blaireaux. Voulais tu te faire remarquer par les autres ? Non non pas du tout.. Les confettis plein les poches, tes cheveux en bataille.. Un gros pull beige et ton écharpe Serpentard pour bien montrer que je ne suis pas un Poufsouffle. Berk. Faut bien faire quelques concessions si je veux aller dans ses gradins tranquillement. Et puis peut être qu'Eileen sera présente ? Il y a beaucoup de chance que ça soit le cas c'est la capitaine de l'équipe des crochets d'argent après tout..

Mes pas me traîne jusque devant les gradins.. je jette déjà quelques confettis notamment sur une fille en première ligne et un peu partout sur les bancs. Avec un rire diabolique je cours jusqu'au dessus pour bien me cacher du reste du monde. Enfin non.. T'as la flemme de rester tout seul puis c'est pas comme si les jaunes et noir mordait si ? Ils sont inoffensif non ? On va voir ça dans le match Ly, ne les sous estime pas. T'as bien vu que ce n'était que des clichés.. Le choixpeau magique est malade.

En descendant tout doucement les marches, tu rejoins l'inconnue.. « Euhm salut, dis tu connais les membres de l'équipe de Poufsouffle ? »

J'essaye de sourire mais arrête bien vite.. Elle a qu'à me répondre c'est tout. Je demande pas plus.

@Harriet Greenwood
Dernière modification par Ly Saluvod le 12 mars 2019, 10 h 20, modifié 1 fois.

En glissant je viens, en rusant je vaincs, le sommet j’atteins.

 20/02/2044  Les tribunes

Jenny chuchote à sa collègue se tenant à une distance trop peu éloignée du micro pour qu'on ne l'entende pas partiellement.

- Oui non tu vas voir j'ai bossé le truc à fond, je connais tout le règlement et tout, j'ai même pris un carnet pour tout noter pour faire des statitcti...tastiqu...sta ti sti queuh... Tu t'appelles comment déjà ? ... Ah oui Herminie d'accord. Il faut commencer là ? Oui on utilise quoi pour parler ? .... Non...non la dernière fois que j'ai essayé d'amplifier ma voix on a eu droit à un remix de la douche dans psychose alors je vais prendre ce vieux micro magique là... Ah oui il est l'heure d'accord, bon je me lance.

La commentatrice en herbe se saisit du micro pour s'adresser au public aussi clairement que possible.

"Et bonjour à tous ! Nous nous retrouvons aujourd'hui pour assister à un match dans lequel s'affronterons les griffes ardentes, premiers du classement du championnat annuel et les Frelons, derniers du classement. Peut être l'occasion aujourd'hui de renverser la situation en faveur des jaunes !

Mais que vous soyez pour poufsouffle, gryffondor, neutres ou professeurs
il y a des professeurs ? profitez bien de ce match et surtout restez fair play. Encouragement ne rime pas avec objet contondant, nous le rappelons pour éviter de voir des tâches rouges se former dans la masse de supporter jaunes.

Et de toute façon je ne pense pas que qui que ce soit ai le courage d'être bien virulent, il fait un temps à pas mettre un chien dehors ! Mais je sens que les joueurs ne sont pas prêts de se laisser abattre par le froid, les voilà qui entrent sur le terrain, regardez moi ça ce qu'ils sont beaux !

La fabuleuse Ennis O'belt est poursuiveuse, le très charmant Audric Hitward est batteur mais pas de batterie ah ah ah...
Jenny déglutit rouge de honte et fit une rapide prière à un dieu en qui elle ne croyait pas en espérant que personne n'aurait noté ce jeu de mot désolant. Et donc suite à cela nous avons l'attrapeur, le sublime Jonathan Crimspeak et enfin la magnifique Esmée Petterson, gardienne et capitaine qui mène la troupe avec j'en suis persuadée une très grande fierté ! Je ne vois pas très bien d'ici.

Mais sur le banc de touches entrain de se chauffer les mains en attendant leur tour n'oublions pas Arminia Slygt , Leo Ginger et Clément Downing ! Que d’excellents joueurs n'est-ce pas ? Je suis impatiente de voir ce dont ils sont capables.

Et pour présenter l'équipe jaune je laisse faire l'éloquence de ma très chère collègue chauvine ! "


@Herminie Peers Allez au travail crevette !

"Comme l'a dit une sagesse profonde, plus vous essayez de rentrer dans le moule, plus vous allez ressembler à une tarte."

 20/02/2044  Les tribunes

De même,

- Waaah moi je ne connais pas les règles ! Mais j'ai vu presque tous les match ça va le faire ! Enfin je pense et puis on m'a expliqué... Oui Herminie c'est ça, en deuxième année. Oui vas-y commence je te suis, j'ai une petite musique que j'ai préparé... Je la passe après qu'on ait présenté... Oui tu as raison imagine on raconte un truc pas pour tout le monde... Le micro ça sera très bien, on a qu'à pas parler en même temps !

Herminie fronce le nez à sa collègue puis enchaîne, se saisissant du micro. Eloquence ! Ah, ça restait à prouver. Heureusement que la petite verte était là pour crever sa bulle d'angoisse.

Merciiii ma chère collègue impartiale !

Les Frelons sont une équipe entièrement constituée de Deuxièmes années ! Ils sont menés par le Capitaine, Rey Sifferlen, qui a le potentiel d'apporter le soleil sur l'équipe en tant que Poursuiveur ! Ah ah, Rey-on de soleil, vous avez saisi ? Bref, ensuite nous avons Jeffrey Hunter, le Batteur pas piqué des hannetons, Erwan Martin, il a beau ressembler à un nounours il fera un Gardien redoutable et enfin, le Golden Boy il m'a payé pour dire ça Calum MacKinnon, un Attrapeur Vif comme l'éclair !

Sur le banc de touche il y a la seule fille de l'équipe, Alienor Delphillia ! La Reine des Glaces n'a pas besoin de se réchauffer ! A ses côtés, Kevin Gilway, bon patineur, qui a choisi de rejoindre l'équipe de Quidditch. Les deux promettent de ne pas geler sur le banc !

Rappelez-vous ou sachez-le, ce sont ces deux mêmes équipes qui s'affrontaient pour la finale de la saison passée ! Auréolés d'une nouvelle petite étoile, les Frelons veulent défendre le titre, et en effet Jenny ils auront fort à faire face aux Griffes qui ne lâchent RIEN cette saison !

🎵

Herminie Peers, Troisième année RP
Echange mes chocogrenouilles contre n'importe lesquelles
Pour avoir la paix, prépare le coup de poêle

 20/02/2044  Les tribunes

Pour son premier match, Élénore tenait vraiment à ne rien louper. Elle était donc prête depuis quelques heures et n'attendait plus que le coup d'envoi! Lorsque celui ci fut donné, une légère déception l'assailli en voyant que Gryffondor avait pris la main, mais elle se souvient vite que le meilleur venait toujours en dernier, et donc Poufsouffle était exactement à la bonne place.

Elle se mit alors a hurler de tous ses poumons pour encourager son équipe avec ses camarades.
"Allez les frelons!!!"
Rien ne saurait l’empêcher de soutenir cette super équipe, pas même ce temps affreux.
Les commentaires du match avaient commencés, et le match promettait d'être génial!

Elle sortit la pancarte qu'elle avait préparé et continua de hurler en la secouant.

Image

Allez les frelons!!! vous êtes les meilleurs!
chaton un jour, chaton toujours.

 20/02/2044  Les tribunes

Pour une fois, Kirsty s'était levé tôt. Elle marchait d'un pas vif vers le Stade de Quiddich, souriante. Malgré le froid qui la transperçait et la pluie glacée qui lui trempait déjà les cheveux et la nuque, elle était contente. Le match auquel elle allait assister était celui entre les Griffes Ardentes et les Frelons. Bien entendu, la petite fille supportait les Griffes Ardentes, l'équipe de sa maison, Gryffondor. Il fallait être aveugle pour ne pas le voir. Tout d'abords, en plus de sa robe de sorcière et sa cape, elle portait une énorme écharpe rouge et or qui lui montait jusqu'au nez que l'on ne pouvait pas rater. Puis elle s'était peinturluré le visage aux couleurs de sa maison et dessiner un lion rugissant sur la joue. Pour finir, elle avait réussit à écrire "Allez Gryffondor !" sur son chapeau. Elle était fière de son déguisement, et était prête à crier de toutes ses forces pour encourager Esmée et toute l'équipe.

La blondinette grimpa dans les gradin. Comme il n'y avait encore très peu de monde à cette heure-ci, le plus gros de la foule arrivant dans quelques minutes, Kirsty choisit une des meilleures places afin de ne rien rater du match, puis laissa son regard se balader un peu partout. Dans les tribunes, il n'y avait presque que des gens inconnus qui n'avaient pas l'air d'être pour Gryffondor. Mieux valait ne pas aller vers eux, avec le rouge et l'or tartiner partout sur le visage.

Le match n'ayant pas encore commencer, Kirsty l'Impatiente s'ennuyait. Même les commentaires des deux commentatrices ne la passionnaient pas. Elle se sentit soudain de nouveau seule, mais refoula cette pensée dans un coin de son cerveau. Il ne fallait pas y repenser, sinon toute sa bonne humeur serait détruite par ce triste constat. La fillette enroula une mèche dorée autour de son index (un tic nerveux) et tenta de s'imaginer elle-même entourée d'une bande de potes de Gryffondor ave qui elle pouvait rire et pleurer, partager ses joies et ses peines...


Si quelqu'un veut me répondre, j'en serais ravie. Plutôt une personne de Gryffondor ou Pouffsoufle de deuxième année, mais sinon je prends celui/celle qui veut. :)

Troisième année RP (2044-2045) | Remplaçante Attrapeuse/Poursuiveuse des Griffes Ardentes.
“Je ne suis pas folle. Ma réalité est juste différente de la votre.”

 20/02/2044  Les tribunes

Elle était prête. La jeune fille avait mis des vêtements à la couleur de sa maison et s'était même peinturé une ligne jaune et noire sur chaque joue. Lili avait fait une affiche dont elle était très fière. Malgré tout, la jeune Poufsouffle était tout de même gênée d'arriver dans cet accoutrement étant donné qu'elle irait au match avec son meilleur ami, un Serpentard. Elle ne savait pas pour quelle équipe il allait prendre parti. Peut importe, ils allaient passer du bon temps ensemble.

Lili sortit du château et fut assaillie par le vent froid et la pluie glacée. Génial, se dit la jeune fille qui n'était pas prête du tout à faire face à ces conditions météorologiques. Mais bon, elle voulait vraiment pas manquer ce match qui opposait son équipe préférée aux Griffes Ardentes de Gryffondor. De plus, elle adorait le Quidditch, alors sortir à cette température ne serait probablement pas si terrible que cela.

La jeune fille se dépêcha donc pour aller aux tribunes afin d'avoir la meilleure place possible. Son meilleur ami la verra sûrement là. Enfin assise, Lili sentit la fébrilité dans l'air. Elle avait tellement hâte que le match commence! Quelques minutes plus tard, Kevin arriva enfin. Il sautèrent dans les bras de l'autres et semblaient très contents de se voir.

- Coucou Kevin! Comment vas-tu?

Les tribunes commençaient à se remplir et les deux jeunes avaient de plus en plus de difficulté à se comprendre. Mais bon, ils avaient tout de même très hâte! Lili prit même son affiche qu'elle avait faite quelques jours plus tôt afin de la montrer à son meilleur ami. Elle attendit patiemment ses commentaires!
Image
Elle écoutait aussi les commentatrices du match, Jenny PoirreFresh et une Poufsouffle de deuxième année, Herminie Peers. Cela rajoutait de l'ambiance dans l'air!
Rp à suivre ici
Dernière modification par Julia Lili Martinez le 12 mars 2019, 22 h 27, modifié 3 fois.

L’écriture c’est le cœur qui éclate en silence

 20/02/2044  Les tribunes

« Aller Gray faut y aller maintenant ! » dit-il en se dirigeant d’un pied ferme vers les tribunes pour le fameux match Gryffondor vs Poufsouffle, la bonne ambiance qu’il y avait eu dans sa maison ses derniers temps l’a d’avantage motivé à assister au match et il eu même la motivation de se mettre un peu de peinture sur le visage.

Mais malheureusement le temps n’était pas de la partie il a dû enfiler son fameux imper jaune, pour se protéger de la tempête ainsi que sa bonne grosse écharpe aux couleurs de l’équipe. Une fois avoir gravie les marches, les commentatrices du jour était déjà d’attaque ! il y avait déjà quelques personnes dans les tribunes, il décida alors cette fois ci de se mettre tout devant dans un coin un peu tranquille pour profiter du match mais sans trop entendre les gens crier dans ses oreilles. 


Une musique d’ambiance fit machinalement bouger les doigts de Gray comme si il avait avec lui sa guitare… oh mais ne l’aurait-il pas caché sous son imper ?

"Nothing ever comes without a consequence or cost"
Deuxième année RP

 20/02/2044  Les tribunes

Et c'est déjà le coup d'envoi ! O'BELT gagne le Souaffle comme elle a gagné la course de balai amicale d'hiver ! Ah, sur son Comète 180 elle nous met des étoiles dans les yeux ! Le Cognard se dirige vers le Capitaine des Frelons, est ce que HUNTER sera au rendez-vous ?

Les tribunes se remplissent, Jenny ! Je vois quand même plus de jaune, vous êtes là les Gryffondor ?? Faut rivaliser, les Rouges, je sais de source sûre que les supporter des Frelons seront au rendez-vous ! 

Keuf keuf, je disais donc, que les supporter sont le cœur d'une équipe ! Leur rôle n'est pas à négliger ! Sortez pancartes et chansons, les joueurs ont besoin de motivation !

Herminie Peers, Troisième année RP
Echange mes chocogrenouilles contre n'importe lesquelles
Pour avoir la paix, prépare le coup de poêle

 20/02/2044  Les tribunes

Eleanor n'avait plus mis les pieds dans un stade de Quidditch depuis de longues années. Sa relation amoureuse passée avait fait naitre en elle un dégout envers ce sport. Depuis peu de temps, les choses allaient mieux et Eleanor voulait redécouvrir le Quidditch. Habillée chaudement et gaiement maquillée, la jeune professeure arriva aux tribunes. Alors que le stress montait en elle, elle aperçut ses collègues. Eleanor regardait derrière elle, cherchant à s'enfuir loin ... très loin. Une main se leva et l'interpela. Eleanor n'avait plus le choix, elle devait assister au match. Elle rejoint ses collègues et s'assit face au terrain.

Eleanor s'était calmée et regardait tout autours d'elle. Elle reconnut les joueurs des deux équipes, ses élèves. Les tribunes étaient remplies et les élèves criaient pour encourager leur équipe et leurs joueurs préférés. Eleanor tenait évidemment pour sa maison, les Frelons. La jeune femme ressentirait énormément de fierté si les joueurs de sa maison remportaient le match.

Eleanor attendait le coup d'envoi avec impatience. Une fois qu'il fut donné, Eleanor fut prise dans le match et commençait à crier pour encourager son équipe. Les commentatrices étaient vraiment très douées pour mettre dans l'ambiance et pour plonger les supporters dans l'ambiance du match.

Eleanor se leva.

-"Allez les Frelons, donnez tout ce que vous avez".

Elle se rassit, gênée.

Professeure de Sortilèges

 20/02/2044  Les tribunes

Grr, encore de la neige. Ça n'en finirait donc jamais ? C'était vraiment un temps à rester au chaud, près de la cheminée, sous un plaid avec un chocolat chaud mais c'était aussi jour de match et Eileen avait plein de raisons pour ne pas rater ça.

Pour commencer, elle s'était promis de venir encourager Jeffrey quand ce serait son tour d'être sur le terrain. Jamais elle n'oublierait à quel point il l'avait aidée alors qu'elle était au plus bas. Prête à tout arrêter et ce n'était pas là penser qu'au Quidditch parce qu'elle avait aussi songé à quitter Poudlard, isolée de tout le monde parce qu'elle les fuyait tous et pourtant, il avait été un véritable ami alors qu'elle n'avait pas été tendre dans ses mots. Sans compter qu'il lui avait donné d'excellents conseils et que la victoire des Crochets était en partie la sienne. En tout cas, c'est ainsi que la rousse voyait les choses. Alors oui, elle se devait d'être là !

Mais il y avait aussi le fait que les Poufsouffles étaient la prochaine équipe que les Crochets devaient affronter. Eileen comptait donc bien sur le match pour étudier leurs stratégies et en apprendre un maximum pour se préparer au mieux. Bien sûr, ce n'était pas la première fois qu'elle les verrait jouer mais elle était capitaine à présent et voyait donc les choses différemment. Et puis, elle voulait aussi savoir où en était sa propre équipe : une victoire des Frelons leur laissait encore une possibilité de victoire à la coupe. Dans le cas contraire, c'était d'ors et déjà foutu. Il y avait aussi une raison moins avouable mais pourtant bien ancrée en elle : elle n'avait toujours pas digéré le match contre les Gryffondors et doutait même d'un jour en être capable alors oui, elle voulait les voir perdre.

Pour finir, elle venait aussi supporter à sa façon Jenny PoirreFresh qui faisait ses premiers pas en qualité de commentatrice. Sans vraiment la connaître, Eileen voulait être là pour assister à ses débuts, l'aider en quelque sorte par sa présence.

Alors voilà, emmitouflée dans sa cape, son bonnet et son écharpe aux couleurs de sa maison, elle venait de s'installer dans les tribunes quand le coup d'envoi fût sifflé. Les rouges s'emparant du Souafle, ça voulait donc dire que Jeffrey allait devoir se charger du Cognard. Elle mit donc ses mains en porte-voix et hurla aussi fort que possible, espérant se faire entendre malgré la neige qui étouffait les bruits :

"Vas-y, Jeffrey, t'es le meilleur. Montre-leur ! Allez les Poufsouffles, faites qu'une bouchée des chatons !"

Troisième année RP (2044-2045)
Membre de la LSE / #TheNaughty

 20/02/2044  Les tribunes

Lorsque Nova avait quitté la Salle Commune pour allé voir le match avec ses amis, elle avait eu la sensation étrange de faire parti d'un mouvement d'envergure : Des banderoles jaunes et noires, des vêtements arborant fièrement les couleurs de Poufsouffle mais surtout, une excitation digne d'une rencontre internationale. Quand il s'agissait des Frelons, les Pouffys ne lésinaient pas sur les moyens et se transformaient en fervents suporters.

Arrivée aux tribunes, elle laissa ses camarades, comme d'habitude elle alla s'accrocher à la rambarde pour être aux premières loges ; elle irait les rejoindre après mais d'abord, cette sensation qu'elle adorait tant d'être presque sur le terrain. Elle remarqua qu'il y avait quelques Serpentard présents de ce côté là des gradins et ne sût pas trop quoi en penser. Avec son pull jaune rayé de noir et son maquillage assorti, elle écouta attentivement les débuts d'Herminie en tant que commentatrice ; la blondinette avait en effet pris la relève de son ami Gryff et s'en sortait excellemment bien.
Golden Boy ? Nova explosa de rire en entendant la présentation mais, éleva la voix lorsque le tour de Kevin arriva : " Wouhouuu ouaiiiii KEVIN ! "

Le coup d'envoi fût donné. Nova serra la barre de ses petites mains et resta captivé par le début de match. Rey avait raté le Souaffle mais le capitaine avait plus de ressource que cela, alors pas d'inquiétude, c'était à Jeff d'assurer maintenant. Alors qu'elle allait pousser de la voix, une fille non loin d'elle avait déjà réagi en encourageant Jeff, elle regarda brièvement, furtivement pour ne rien louper mais sa curiosité était bien trop forte. Nova compris aussitôt la vivacité de la personne, c'était elle aussi une joueuse de Quidditch mais, de Serpentard.

* Hey mais c'est Eileen ! Ben ça alors elle encourage la maison c'est cool ! J'irai la voir après, d'abord cette action... *


Nova cria à la suite : " Allez les Frelons ! Vas-y Jeff renvois nous ce Cognard dans la tête des Gryffons ! POUFFYS VIC-TO-RY ! "

Nova Stronger ~ 3 ème année ~ Poufsouffle
Qui s'instruit sans agir, laboure sans semer

 20/02/2044  Les tribunes

Avec Poufsouffle, mon collègue est Miles Bridges, Préfet RP


"Allez, c'est l'heure on y va ! Miles, les sacs, ton saxo - Mais qu'est-ce que tu fabriques enfin avec cette boîte ?" Ena, à bout de souffle, porte déjà plusieurs sacs de matériel, une grande pochette cartonnée remplie de pancartes de ses protégés et deux ou trois bonnets de laine en prévision du grand froid qui s'annonçait, et des jeunes enfants oublieux de l'essentiel. "Habillez-vous chaudement !"

Le tonneau, puis la porte du château déversent alors un flot d'élèves encore plus jaunes et noirs que d'ordinaire. La troupe prend le chemin des tribunes, et ils répètent déjà chansons et hymnes. Ils s'installent ensuite tous ensemble dans leur côté des tribunes, et investissent le lieu en suspendant leurs banderoles les plus longues. 

Ena écoute avec amusement les deux fillettes au micro, et surveille l'entrée de ses camarades sur le terrain. Elle sourit à ses petits voisins, tous très enthousiastes, puis soudain manque de tomber de son banc. Miles vient d'entrer dans cet état terrifiant qui lui vaut la réputation de "Fan le plus hardcore des Frelons", si ce n'était de Poudlard. Il a peint des traits de peinture blanche sur son visage, qui partent de son menton et remontent sur ses yeux... Si le petit Kernac'h était bien mignon la dernière fois, Miles évoque un squelette ou un blaireau inversé. Il a déjà un sourire carnassier, le poing en l'air, et il harangue les jeunes joueurs des Frelons. Le volume de sa voix porte loin.

Ena surveille les gradins de Gryffondor : Rejane sera sans doute présente. D'un sourire volontaire, elle lève le menton comme pour défier sa sœur. Elle verra bien si les blaireaux sont "gnan gnan", fichue tête de mule. 

C'est déjà le coup d'envoi. Ena se lève d'un bon et imite la jeune Stronger, et plus surprenant, Eastwood. "ALLEZ JEFFREY ! UN BON COUP DE BATTE !" Elle mime le geste, comme si elle était devant sa télé avec ses cousins, hypnotisés par le dernier match de Cricket.
  Retour