Stade de Quidditch

Inscription
Connexion
  Retour
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

 Saison 1  - Serdaigle vs Poufsouffle

Une masse rousse voletait entre les deux anneaux, ne cessait de faire des vas-et-viens. Emma n'avait pas digéré le fait que ces blaireaux aient réussi à marquer 20 points. Comment avait-elle pu ? Mais bon, il faut se ressaisir, les Hawks avaient toujours de l'avance. Mais ouiiii. Faut pas se démoraliser ! Sur son balais, la jolie rousse se pencha légèrement pour prendre de la vitesse, gardant toujours un œil sur le match. Em' affichait un petit sourire aux coins de ses lèvres, les joueurs n'avaient pas chômé depuis qu'elle avait laissé passer un but.

En effet, à voir Kikuyu, comme elle l'appelait, foncer telle une flèche dans un coin du stade, Em' retenu son souffle. Le vif d'or avait sûrement fait son apparition... Mais que faisait ce foutu Frenchy ?! Enfin bon, Em' sentit son cœur s'emballer en voyant Waltz se prendre de plein fouet le cognard-tueur de Katy. « Dans sa face ! » avait-elle murmurait pour elle. Elle était un peu méchante, mais au moins elle dégustait sa vengeance. Le voir se prendre le souaffle lui avait fait oublier les 20 points qu'il avait marqué. Outch ! Son ami Jesse venait de se prendre un cognard de Aaron... Le revers de la médaille comme on dit. Mais Emma ne semblait pas s'en inquiéter, Angel n'était pas comme ce petit maigrichon de Sven, il allait s'en remettre. C'était sûr... Il avait intérêt plutôt...

Encore lui. Sven avait le souaffle en main, il allait faire une passe à la fille aux ch'veux délavés. Il fallait qu'elle agisse, encore. Il allait en prendre plein la tête encore le pauvre. Le pauvre ? Non-non pas de charité, il fallait qu'ils gagnent. Les Hawks allaient les écrabouiller comme on tue un pauvre petit moustique. PAF ! Un seul coup et c'était réglé. Fallait faire pareil. La gardienne bleue prit alors son habituelle grande inspiration et s'exclama en direction du jaune, les mains posées de part et d'autre de sa bouche pour en augmenter le volume.

« Eh, Sven ! Ça va ? Tu t'es pas cassé un ongle avec le cognard qu'tu t'es mangé ?! T' veux pas faire une pause mon p'tit choupinou ?»


Emma affichait un grand sourire qui, cette fois-ci, était sincèrement sadique. Elle aimait presque de faire ça, narguer les autres, les déstabiliser, leur faire perdre leurs moyens. C'était devenu un peu comme une drogue...


********************
Action : Narguer Sven Waltz
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

 Saison 1  - Serdaigle vs Poufsouffle

Tout de même, il fallait avouer qu’avoir Sophacle dans son équipe est un plus considérable. Considérable ? Que diable ! Enormément souhaitable. En effet, cet être était en tout point extraordinaire et… bon, en avez-vous assez ? Certes oui ; alors je vous ferai juste un bref résumé de ce qui se passait en ce moment-même sur le terrain.
Premièrement, tout le monde bougeait. Trop même. Ses chips de la veille lui remontait alors qu’Angel fila à toute allure à ses côtés. Pourquoi ? Il n’en savait fichtrement rien. Mais il ne s’en préoccupait point. Après tout, sur un stade, l’activité était fourmillante. Et c’était bien aisé au plus ridicule des joueurs que de regarder tout se dérouler ainsi, sans agir ; mais Sophacle n’était pas ridicule, dieu, et même, j’aurais dit, il n’était pas ridicule. Je me répète ? Ne vous en préoccupez pas.

Bref. Deuxièmement, une horde d’adversaires tout barbares gueulaient des ordres à tue-tête et semblaient même batifoler avec des gens dans les tribunes. Comme quoi, même ces vauriens de Poufsouffle pouvaient avoir quelques amourettes galantes. Les Frelons pouvaient être doux et ne pas piquer. Haha. Rions un peu de cette imbécilité. En fait, non ; ils étaient juste sauvages et sans cœur. Cependant, ne nous enlisons pas. La situation était telle qu’elle méritait notre attention pleine, notre concentration maximale ; en effet, c’était un des moments décisifs du match.
Le vif d’or. Cette petite boule dorée, maudite et sans vrai intérêt mais qui représentait aux yeux des joueurs bien plus qu’un simple objet du quotidien, un objet que l’on pourrait manipuler à sa guise et tout et tout. Sans se lancer dans d’énormes commentaires, il fallait à tout prix l’avoir, pour remporter le match. Tentant, n’est-ce pas ? Et Sophacle, précisément, l’avait remarqué. Maintenant, il en était même tout près. Le vent faisant claquer sa robe, il s’approcha, la main tendue, et pensa un instant « Tâcherais-je cette foutue boule avec des miettes de chips si je l’attrape ? » et finalement, il referma le poing, les cheveux lui gênant la vision un chouya.

Que s’était-il passé ? L’avait-il attrapé ? Oui, non ? Seul l’avenir et le commentateur nous le dira. En attendant, Sophacle espérait. Ouais, pour que ce match se termine rapidement et qu’il ait des chips, en vois-tu en voilà. C’est qu’il avait parié, le malin. Trois paquets qu’il l’attrape ! Allez, les dieux. Soyez de son côté, si vous existez seulement. Prouvez que vous êtes bien, non ? Hasard hasard ! ô Fortune ! Sophacle te réclame.
___________________________


ACTION : Attraper le vif d’or.
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

 Saison 1  - Serdaigle vs Poufsouffle

Ses cheveux étaient désormais plus en bataille qu'ils ne l'étaient en temps normal. L'oeil revêche, le visage antipathique, Sophacle ouvrit le poing, tout en continuant à voler sous les huées des tribunes qui, dans un même élan, semblait faire un "hola" bien mérité. Pourquoi bien mérité ? Parce-que Sophacle avait attrapé cette maudite boule.

Oh ! faisons rectification. Non, il n'avait pas attrapé un Vif d'or si importun : il avait attrapé la victoire, l'euphorie des autres, de sa maison, le soutien de certains, l'admiration d'autres et, sûrement par-dessus tout, cet élément si cher à ses yeux : un paquet de chips. Que dis-je ? Trois ! Ah oui, trois. Et cet idiot de Poufsouffle qui avait cru que les Serdaigle ne gagneraient pas. Franchement... il fallait être un medium, quand même, pour conclure sur la victoire de cette équipe, pourtant dans les tréfonds du classement. Et la voilà qui battait les Poufsouffle. Ces Jaunes impétueux et pédants. Haha. Qui donc est pédant, là est toute l'ironie.

Enfin bref. Sophacle l'avait attrapé, il l'avait dans son poing droit, et la sorte de petite boule battait maintenant faiblement des ailes. Il se fixa un point sur la pelouse, invisible aux yeux des autres, se posa là et vit avec une surprise désagréable tous les autres se ruer vers lui, tel des moutons que le berger avait appelé : tous voulaient le voir, le Vif d'or, et celui qui l'avait bien attrapé. Cependant, voyez-vous, être adulé, Sophacle aimait cela. Mais pas de cette manière. Aussi, avant que ne serait-ce qu'un petit être insignifiant et babillard puisse demander une photo, une décidasse et même, fut-il légèrement étonné, une accolade demandée par une Troisième année, grande et brune. Il lâcha la balle sur la pelouse, sans aucun regret, et se précipita à pas rapides vers les tribunes gauches du stade. Atteintes, il attrapa par le devant de sa robe un Seconde année, l'air gringalet et avec des lunettes qui tombèrent au sol lorsque Sophacle prononça :

"M'chips. J'en ai b'soin. Maint'nant."

L'autre, apeuré, lui balança littéralement à la figure trois paquets de chips Lays Originals, avec, en prime, quelque chose d'inestimable : "Made in France". Des Lays faites en France ! Tout à fait exceptionnel. Levant haut ses trois récompenses, il s'exclama, une lueur magique dans les yeux :

"ON A GAGNE !"

Puis, lorsqu'il eut dit ça, il se tut et, rejoignant son équipe, ouvrit un paquet qu'il dévora en, si ce ne fut moins, une minute à peine. Comme quoi, la victoire apportait sûrement bien plus que l'euphorie : la faim... et la fin d'un match plein de rebondissement. Serdaigle avait désormais toutes ses chances ; pas ses chips, qui étaient sûres d'être englouties tout rond. Alors, que diable, ressaisissons-nous, et faisons de ce jour heureux quelque chose de merveilleux. Pour les chips, pour Serdaigle, et pour la gloire !
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

 Saison 1  - Serdaigle vs Poufsouffle

Elle respira. Sa passe avait atteint sa cible, même si Àngel avait failli voler la précieuse balle rouge. Mais, alors que Sven remontait le terrain à toute allure. L’arbitre siffla la fin du match. Ariane regarda autour d’elle, et elle vit en même temps que le commentateur commentait la victoire des Hawks, leur finisseur voler dans tous les sens, vraisemblablement fou de joie. C’était facilement compréhensible, car il venait d’attraper le vif d’or. Elle devrait être très triste que son équipe ait perdu ce match ? Pourtant, cela ne changeait rien. A part, peut-être, la joie de retrouver prochainement ses livres maintenant que le match était finit. Mais inutile de se voiler la face, elle était tout de même un peu triste. Après tout, elle avait joué ce match parce que, quelque part, elle voulait le gagner. Elle redescendu avec légèreté sur le terrain, les yeux un peu rouge et une boule dans le gorge, et descendit de son balais. Elle en profita aussi pour se détacher les cheveux. Tous descendaient sur le terrain et se précipitaient atour du finisseur des Hawks de Serdaigle et de son équipe. Se retrouver au milieu de cette foule l’effrayait plus que tout, aussi se dit-elle que pour cela, elle avait de la chance de ne pas être une finisseuse. Elle se dirigea rapidement vers les vestiaires sans plus de manière pour échapper à cette foule, mais jeta un dernier coup d’œil sans la moindre animosité aux vainqueurs avant de disparaître pour de bon.
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

 Saison 1  - Serdaigle vs Poufsouffle


Alors que les traits du visage enfantin de la jeune Katy étaient tirés sous le stress venant du fait que les Jaunes possédaient de nouveau le souaffle, la Serdaigle envoya un petit sourire devant la réplique de la gardienne des Hawks. Emma Wolfgang. Plutôt bien trouvé sa réplique. Le visage tout en sueur, les cheveux bleus décoiffés par le vent, Katy vit alors du coin de l’œil, Sophacle se pencher sur son balai et fendre les airs. Les sourcils froncés, Katy abandonna la contemplation inquiète de l'avancée des Jaunes et posa son attention sur le jeune Serdaigle de troisième année. Se pouvait il que...se pouvait il que..? Qu'il l'ait vu...? Plissant alors les paupières afin de tenter d'apercevoir la petite balle dorée qui pouvait se trouver devant la carrure du garçon, battant frénétiquement ces petites ailes. Prenant soudainement conscience de ce qui était en train de se dérouler, Jones apporta ses mains à ses lèvres et se rongea les ongles, priant que Sophacle attrape ce vif.

Koyuki quant à elle ne semblait pas avoir remarqué quoique ce soit. Elle faisait quelques tours de terrain, inconsciente de la tournure des évènements. Katy reporta son attention sur le finisseur remplaçant, l'estomac plus noué que jamais. C'est là que tout allait se jouer, que Sophacle pourra faire remporter la victoire à son équipe. La victoire...quel doux mot. Non non, c'était un mot merveilleux, ça sonnait à votre oreille comme des petites clochettes qui annonçait le début du printemps. M'fin, quand j'ai le trac, je fais des comparaisons bizarres. Z'avez pas remarqué?

La main du finisseur des Hawks s'avança, tendue, montrant la conviction et la volonté de la tenir dans sa paume. Vas-y! Vas-y! Jones serra la mâchoire, les yeux gonflés à bloc, Katy lâcha alors un énorme soupir de soulagement en constatant de ses yeux ébahis que la main de Sophacle se referma sur la petite balle dorée.

Katy leva alors les bras au ciel nuageux et poussa un cri de joie. Le reste de l'équipe avec le finisseur descendirent sur le terrain, tous se précipitèrent sur le finisseur miracle qui avait donné la victoire à l'équipe des Hawks. Katy, elle resta quelques secondes dans les airs, essuyant une larme imaginaire sur sa joue. Elle avait réussi! Oui. Elle avait mené son équipe à la victoire. Au triomphe. Enfin. Celle-ci finit par rejoindre la foule présente dans le stade et atteignit son équipe. Katy afficha un grand sourire et fit une accolade à tous les membres de son équipe avant de le leur adresser :


-Vous avez tous très bien joué les Hawks! Bravo à vous tous. Je suis très fière de vous. On a bien mérité la victoire,
répliqua la jeune serdaigle d'une voix excitée, avant de reprendre. Allez tous au vestiaires maintenant.

Katy fit un petit mouvement de la main en direction des vestiaires de l'équipe pour accompagner ses dires. Alors que ses joueurs tout en sueur se rendaient dans les locaux, Jones se retourna, tentant de trouver le Capitaine adverse, Zeidel Aaron. Batte et balai en main, ses cheveux bleus décoiffés et les joues rosies par le froid, Jones lui serra la main. Et dire, qu'ils avaient eu une petite aventure eux deux lorsqu'ils étaient en première année. Jones secoua la tête, tentant de chasser cette pensée de son esprit. Elle le considérait plus comme un ami qu'autre chose en fait.


-C'était quand même un assez beau match Zeidel. Je te souhaite bonne chance pour votre prochain match.

Sur ces mots, Katy baissa les yeux et se retourna pour rejoindre ses joueurs. Elle allait enfin pouvoir le prendre son bain. Malgré ses vêtements chauffants, son visage et ses pieds étaient des glaçons et celle-ci accueillit avec plaisir la chaleur des vestiaires et poussa un autre cri de joie en retrouvant ses Hawks. Ouvrant son casier, la bleue sortit une chocogrenouille et croqua à pleine dent, retrouvant avec exquise le gout chocolaté de ses friandises. Une petite récompense ne faisait pas de mal.
  Retour