Stade de Quidditch

Inscription
Connexion
  Retour

 Gala  - Serpentard vs Professeurs

Image
Dernière modification par Arseni Stoyanov le 12 mars 2016, 12 h 14, modifié 3 fois.

 Gala  - Serpentard vs Professeurs

Le vent de la victoire soufflait en ce mois de Février. Accoudée sur la rambarde de la Tour d’Astronomie, la poursuiveuse de l’équipe de Serpentard laissait ses yeux émeraudes parcourir l’étendue dévastatrice de la nature somptueuse, des pupilles enflammées qui se posaient sur chaque coin de son paradis naturel. Levant son visage vers le ciel, Elaya plissa les yeux de détermination….Ciel et air, bientôt allait-elle pouvoir y goûter, y mordre et se lécher les babines d’une victoire possible, combat entre les Serpents venimeux et les Profs. Elaya, portant toujours ses yeux vers l’étendue bleue et blanche, esquissa un maigre sourire. Il était grand temps de pouvoir se mesurer aux professeurs. La malice apparut aussitôt sur ses traits , tandis qu’elle fit voltiger une pomme verte dans les airs, retombant dans le creux de sa main, elle le renvoya tournoyer avec grâce dans l’élément du Quidditch. Verte…Elaya mordit férocement dans la pomme, dégustant chaque bouchée revitalisante en vitamines qui revigorait son énergie. Elle était fin prête et s’adonnait à contempler le paysage qui s’offrait à ses yeux hautains, perchée dans la plus haute tour, distinguant avec ses pupilles vifs et perçants chaque mouvement des élèves en furie qui enfreindrait le règlement. Hors, en cette journée dynamique, les élèves se précipitaient en masse vers le stade de Quidditch pour assister à un match qui promettait d’être très intéressant, en fanfaronnant, courant, dansant, finissant leur repas à peine entamé pour ne point laisser ne serait-ce qu’un seul et minuscule détail les engouffrer dans l’ignorance honteux.

Resserrant sa cape virevoltant autour d’elle, Elaya saisit le balai, en plantant les ongles dans le bois, et monta sur la rambarde, jetant son regard perçant dans le vide. Se battre et gagner, voilà pourquoi elle existait en cet instant fatidique, la pomme entamée fut jetée dans le gouffre qui l’attirait comme un aimant, vers le bas..vers les enfers. Un sourire diabolique s’étira sur ses lèvres, tandis qu’elle sortit un fidèle réglisse et s’empressa de le mâchonner. Elle se retourna alors et se laissa tomber dans trou de la guerre, dont sortira les vainqueurs et les vaincus, tachés de sang. Et tenant son balai dans la main, elle ne put sentir les secondes passer, seul les flammes ardentes consumaient son âme de vivacité déterminée. Le regard pointé vers le ciel, elle n’eut que le temps nécessaire de dire:


« Le prochain lever du soleil colorera le champ de bataille de son sang versé. »

Ces paroles résonnèrent de la chute de la Préfète en Chef qui plissa ses yeux, enfourcha son balai à deux mètres du sol et s’éleva dans les airs qui l’accueillaient à bras ouverts, les sens et l’âme en feu. Elle inspira une grande bouffée d’air et atterrit non loin du stade, après un premier contact avec le balai et les cieux. Les minutes défilaient alors à une vitesse incomparable des vestiaires au départ des deux poursuiveuses. Assise sur le banc, s’étirant les muscles et mâchant avec rapidité un réglisse, elle en jeta un dans la poche de sa cape numéroté de son chiffre adorablement fétiche, le 7. Décompressée, elle encouragea le reste de l’équipe de ses pupilles émeraudes et attendit l’ouverture des portes près du capitaine de l’équipe, balai en main, sourire hautain au visage. Le signalement de l’entrée des combattants eut lieu et c’est d’un pas rapide qu’elle se plaça au centre du terrain, en face de Miss Abercallie et ses traits se crispèrent en un visage diabolique, les yeux perçants et plissés de cruauté, fixés dans ceux du professeur de Sortilèges. Enfourchant son balai, la préfète en chef ignora superbement les huées encourageant la Serpentard et se concentra sur le départ, le coup de sifflet retentissant. Un élan rapide et vif qui ne devait laisser apparaître sa simple présence et mordre en laissant le venin s’infiltrer dans les veines, les gouttes de sang coulant abondamment de la plaie. Et ainsi soit-il, la guerre avait débuté.

Action: Attraper le souaffle.
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

 Gala  - Serpentard vs Professeurs

Le sifflet venait de retentir, marquant ainsi le début du match de Quidditch, qui opposait cette fois-ci, l'équipe victorieuse et imbattue de Serpentard et l'équipe professorale de Poudlard. Autant dire que les tribunes avaient été vite remplies par de nombreux petits curieux. Sans parler, bien entendu, des nombreux paris, faits entre élèves – et certainement entre professeurs- qui ne donnaient pas cher de la peau des jeunes professeures sur leur balai. Car, oui, il fallait bien le dire, les Phénix Ardents étaient une équipe purement féminine, recelant de petites pépites, tout fraîchement montées sur un balai. Entre Nouméa, le furie et capitaine; Louise, la douce mais non moins espiègle; Roxane, la délurée mais sage et Kristen, la toute jeune remplaçante -jeune, au sens de nouvelle arrivée car vous savez bien qu'au vu de son âge....- et bien entendu la très merveilleuse Djuline, cette équipe était, on ne puit dire, la meilleure équipe de Quidditch que Poudlard ait connu.... Comment ça, ce n'est pas crédible ? Bon d'accord, en réalité, Djuline tentait par tous les moyens de se rassurer. Après tout, qui n'aurait pas peur d'un méchant cognard, envoyé de toutes ses forces par une Ostrogoth d'environ un mètre et quelques pommes?

Enfin bref, voilà le topo. Frémissant de crainte à l'idée de se ridiculiser auprès de ses élèves, la presque trentenaire masquait sa crainte par un sourire radieux. Ce qu'il fallait remarquer était qu'une réputation, digne de ce nom, était plus difficile à acquérir et encore plus facile à perdre en quelques minutes... Pauvre d'elle... Aussi, bravant sa crainte et les éventuelles moqueries qu'elle subirait, Hay Shepard enfourcha son balai pour bientôt arriver sur le terrain à son poste: batteuse! Dégainant sa batte de sa petite ceinture, elle parvint à faire un petit tour avec son balai, pour voir si ce matin, l'équilibre était son point fort ou son point faible. Forte d'un entraînement en pleine nuit, les professeures ne pourraient rêver mieux comme situation de match. Un beau soleil, quelques brises venaient refroidir les ardeurs des Serpentard, bien trop confiants, une température agréable, pour bientôt faire tomber les pulls et sous-pulls, qui gênaient à l'aisance sur le balai. Le temps i-dé-al!

La première action de Djuline ne se ferait pas attendre, cogner, dévier ou encourager, voilà les trois actions qu'elle pourrait effectuer! Rien de bien compliqué à première vue. Seulement, il fallait ne pas être prise de remord à frapper l'un ou l'une de ses élèves... Niark niark, rien que d'y penser, elle prenait un malin plaisir à s'attaquer à quelques uns de ses élèves qui s'étaient comportés comme de vraies petites Chipies durant son cours! La vie est injuste mais le monde de Djuline était juste! Nuance, nuance...

La poursuiveuse de l'équipe des Phénix Ardents n'avait eu guère de chance face à celui des Serpentard. Triste réalité. Tout reposait donc sur Djuline, qu'allait elle pouvoir faire ? Encourager, certainement pas! Dévier pas encore... mais qu'elle était bête! Elle avait le cognard, donc autant s'en servir! Ajustant sa batte, calculant la trajectoire hypothétique du cognard, elle visa alors Miss Victoria Pidloux... Les dés étaient jetés....


Action: Cogner Victoria Pidloux, série [4-5-6]
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

 Gala  - Serpentard vs Professeurs

Vengeance et plaisir. Oui Victoria allait avoir un rôle important dans ce match de Quidditch qui allait se préparer. Vous n'avez pas pas rêver de frapper un de vos professeurs sans recevoir de retenue ? Ou alors de vengé une mauvaise note ? Cela va être possible pour Victoria aujourd'hui car elle a un match de Quidditch contre l'équipe des Professeurs et elle ne va pas faire sa timide.

Des le petit déjeuné, un tract commença a arrivé, pourquoi ? Elle ne le savait pas. Victoria n'était pas à son premier match mais elle allait jouer contre ses supérieurs, ses professeurs et elle ne savait pas comment ils allaient réagir. La cinquième année avala de quoi prendre de l'énergie puis balai sur l'épaule elle se rendit au stade de Quidditch. Sa mission ? Cogner pour affaiblir les professeurs mais aussi encouragé son équipe à réussir.

Elle commença a voler autour du terrain, sa batte dans la main. Elle sentit l'air frappé ses joues et elle avait hâte de montrer aux professeurs qu'elle était bien plus forte qu'eux. Elle vit Elaya attrapé le souafle d'un coup. Le professeur Loewy n'a même pas eut le temps de réagir c'est cool. Ce qu'il l'est moins c'est que Victoria qui a toujours du mal a commencé les matchs a laissé le cognard a son adversaire Miss Hay Shepard professeur de métamorphose. Espérons qu'elle ne transforme pas la boule noire pendant le match de Quidditch.

Elle vit la directrice des Serdaigle s'approcher du cognard et tenta de cogner la reine de la batte. Victoria en tant que batteuse adverse se doit de défendre son équipe oui mais aussi sa peau. Elle attendit un moment que le cognard se rapproche d'elle puis tenta de le dévier dans un grand coup de batte. Réussira, réussira pas ? Elle ne voulait pas commencé le match par une faute note. Elle s'est qu'elle a des faiblesses pour déviée mais elle veut les contrer après tous c'est la première fois qu'elle voit jouer ses professeurs.


♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦
Dévier cognard [3-4]

 Gala  - Serpentard vs Professeurs

Et bien, c’était ainsi que le match commença de plus belle avec le sifflet retentissant dans le stade, enclenchant ce mouvement d’adrénaline qui faisait vibrer son esprit, ouvrant grand les yeux, Elaya fixant la balle rouge jetée en l’air, donna un coup au sol afin de prendre son envol et s’emparer du souaffle qui n’attendait que d’être saisi. Ne perdant pas une seconde, la préfète tendit la main et aperçut que son adversaire n’avait réagi, restait en arrière, et attrapa le fameux souaffle. Enfin on se retrouve. Plissant les yeux de détermination, elle serra la balle contre elle d’une main et porta ses yeux sur l’équipe des professeurs, auquel elle ne savait la composition ou avait quelques doutes. Miss à canne était son adversaire, Miss Abercallie était leur capitaine en tant que finisseuse, allons Craig, puisse tu l’achever comme il se doit. Miss Hay Sherpard tenait la batte et possédait le cognard, s’apprêtant à cogner…fort? Et enfin, voyons voyons, qui avons-nous là? La rêveuse des étoiles? Hahaha, charmant, Miss D’Orville serait l’heureuse élue de ses envois de souaffle dans les anneaux protégés. Le ciel est dégagé pour vous, Miss D’Orville, voyons si quelques nuages viendraient perturber cette magnificence bleutée.

Elaya esquissa un sourire peu perceptible avant de serrer de sa main gauche la manche du balai en fronçant les sourcils. Qui allait en sortir vainqueur? Vraiment, les professeures, surement avaient-elles élaborés toutes sortes de stratégies, comme les Verts, après avoir discutés dans la salle commune, plusieurs techniques avaient été décidées. En tout cas, elle n’avait qu’une seule action à poursuivre en tant que poursuiveuse, celle de renvoyer le souaffle à Craig, en espérant que la poursuiveuse de l’équipe adverse ne lui chipe pas littéralement son précieux, tendrement bercé entre ses bras protecteurs. Jetant un regard hautain au Professeur Loewy, elle resserra sa cape, sa magnifique cape numéroté du chiffre 7.

Miss Hay Shepard se mit sans attendre à l’œuvre, préparant sa batte et le cognard, se demandant qui serait sa victime. La professeure de Métamorphoses est batteuse? Nein nein, c’était peu envisageable. Elle était aussi gentille qu’une fleur, mais peut-être cachait elle un visage qui avait jusque là été caché et sombré au plus profond de son être, enveloppé dans une brume qui n’attendait que de se dissiper pour laisser errer les traits diaboliques et sadiques, héhé. Qui sait? Seul l’avenir nous le dira. En cette heure fatidique, Vicky arma sa batte pour se protéger d’un prochain coup de cognard, tandis qu’Elaya chercha Craig du regard et le trouva, et c’est sans attendre qu’elle vira de bord pour envoyer le souaffle au finisseur qui attendait patiemment de recevoir le souaffle. Augmentant autant que possible la vitesse de son balai, Elaya ne chercha à poser les yeux sur son adversaire principale afin de voir si elle la poursuivait, une seule pensée flottant dans ses esprits, de voir le souaffle entre ses mains. Non, c’était Craig qui après la passe, pourrait s’empresser de lui jeter le souaffle. Assez proche de son capitaine, elle lui envoya le souaffle avec force, en espérant qu’il puisse l’attraper.

Action: Faire une passe à Craig Hoslow. [1-2-3]

 Gala  - Serpentard vs Professeurs

Il est venu le temps... du match de Quidditch. Malgré l'entraînement avec le Capitaine Nouméa, Kristen Loewy, jeune – nous dirons même qu'elle était si jeune qu'elle avait une peau de bébé - et ravissante professeur de Soins aux Créatures Magiques à l'école de sorcellerie Poudlard, était stressée à l'approche de la date fatidique du vingt-trois février. Aussi étrange que cela puisse paraître, cette ô combien jolie jeune femme allait disputer un match, en compagnie d'autres professeurs tous plus laids, bêtes et méchants les uns que les autres, contre l'équipe des Crochets d'Argent, c'est-à-dire celle des élèves de la maison Serpentard. Bien que ses collègues fussent laids, bêtes et méchants, Kristen les appréciait plutôt. Il le fallait, de toute façon, car l'esprit d'équipe est essentiel au Quidditch, comme dans tous les sports collectifs, d'ailleurs.

Nous disions donc que la charmante jeune femme dont je narre les péripéties était stressée. En effet, elle n'était que moyennement enchantée à l'idée de disputer un match contre des enfants. Si on lui demandait, elle affirmerait sans doute qu'elle aurait peur de blesser ces pauvres chéris, mais la vérité était tout autre : elle était terrorisée à l'idée de se faire battre par des gosses. Dans l'histoire, c'était elle l'adulte, donc elle la plus douée au Quidditch, et basta. Il ne pouvait en être autrement.
Kristen ne pouvait s'empêcher que les Serpentard étaient pour la plupart rusés, et qu'ils auraient donc établi une stratégie diabolique pour en finir avec leurs professeurs. Par exemple, un énorme coup de batte en pleine tête, et hop, plus de cours pendant des semaines, voire plus ! Bon plan. Comme le disait si bien Djuline Hay Shepard ''un accident est si vite arrivé''. C'était d'ailleurs cette brave femme qui allait avoir la lourde tâche de protéger les membres de l'équipe des Phénix Ardents des cognards fous, et de les envoyer sur les élèves. Kristen bava limite en pensant à l'aspect plutôt plaisant qu'avait le rôle de sa chère collègue, et elle put ainsi comprendre les élèves qui devaient mourir d'envie de fracasser le crâne des professeurs.

Ce n'est pas parce qu'elle le comprit qu'elle l'accepta. Durant ce match, elle se promit une chose : quiconque oserait lui envoyer un cognard serait maudit par ses soins. Du couloir au dortoir, la dame à la canne sera là, elle vous suivra, vous mangera, et puis voilà.
C'est dans cet état d'esprit qu'elle se rendit au stade de Quidditch ce matin. Dans un état d'esprit de psychopathe assoiffé de sang, oui, si vous voulez. Arrivée aux vestiaires, elle enroula sa jambe malade d'un bandage qu'elle serra suffisamment pour éviter tout geste douloureux. Et c'était parti.

Les Phénix Ardent étaient à la fois classieux et ridicules au possibles. Ils en jetaient, ils étaient professeurs, tout de même. Mais les voir sur des balais, même s'ils se débrouillaient plutôt bien, était un concept plutôt étrange pour certains.
Le coup de sifflet marquant le début du match retentit, et Kristen vola sans trop se presser vers le souafle. Elle préférait commencer doucement. La poursuiveuse et préfète des verts saisit la balle, tout en lançant à regard hautain auquel la professeur ne prêta pas la moindre attention, et tenta une passe à son finisseur. Là, il était temps d'agir. La poursuiveuse des Phénix accéléra et tendit le bras, dans l'espoir d'intercepter la balle rouge.


Action : Voler le souafle ~ Série [1-2]

Get blazed, get blazed
And we raise a glass for the end of days
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

 Gala  - Serpentard vs Professeurs

Le grand jour était enfin arrivé. Le jour où Louise, accompagnée de Nounou, Dju d’pomme, Roxy, Kirikou et bien évidemment Hagrid, allait enfin faire ses preuves sur un terrain de Quidditch. Au terme d’un tournoi acharné, Serpentard avait remporté la coupe et avait donc gagné le privilège ultime d’affronter une équipe de professeurs remontées à bloc et armées jusqu’aux dents de battes, gants, genouillères, bref, tout l’attirail pour éclater les petits vers de terre.
Heureusement pour tout le monde, le soleil avait décidé de faire un geste et de pointer le bout de son nez, ce qui changeait considérablement de l’entrainement de fous auquel les jeunes (et moins jeunes n’est-ce pas Kristen) femmes avaient eu droit. Pour ce qui était de la chaleur par contre, on repassera dans quelques mois. Enfilant ses gants et ajustant les lunettes de protection sur son crâne, Louise souffla avant d’attraper son balai et d’entrer sur le terrain. C’est fou comme on peut se sentir tout petit lorsqu’une foule vous observe tandis que vos genoux jouent des castagnettes trente mètres plus bas.
Sans se laisser distraire par quelques idées décourageantes au possible, la brunette grimpa dans les airs en compagnie de ses collègues et se posta devant les anneaux. C’était son job de les garder et c’est ce qu’elle allait faire même au péril de la vie des Serpentard (faut pas abuser non plus).
Une chose était à savoir sur le professeur d’Astronomie. Derrière l’apparence douce et rêveuse de la jeune femme se cachait un esprit de compétition et un désir de gagner hors du commun. Lorsqu’il était question de gagner, il n’était plus question de sourire et de politesse, mais bel et bien de tordre le coup des adversaires. Peu importe qu’ils prennent encore le biberon. Après avoir fait craquer chaque articulation de son corps, Louise fit un tour de terrain des yeux. Que ce soit les élèves ou les professeurs, tout le monde semblait prêt à en découdre, le match s’annonçait sanglant.
En parlant de sang, s’il y en avait une qui ne rêvait que de ça c’était bien la poursuiveuse des crochets d’argent, Elaya Turner. Accessoirement préfète en chef, mais ce détail importe peu. Mais un détail dérangeait Louise. Pourquoi les dents de la fillette étaient-elles aussi noires ? Est-ce que c’est… De la réglisse ??


Elaya, ton haleine de chacal te dérange tant que ça qu’il faille employer les grands moyens ? La prochaine fois pense à enlever les bouts de réglisse entre tes dents, on dirait que t’as le scorbut !

Louise avait hurlé à s’en déchirer la gorge, afin d’être clairement entendue par la préfète en chef. Gardant un œil acéré sur chacun de ses adversaires, elle mit ses lunettes sur les yeux. A ce stade du jeu, Louise ne pouvait pas faire grand-chose d’autre que déstabiliser les joueurs, elle attendit donc la suite des évènements avec un calme olympien. La poursuiveuse des verts avait réussi à attraper le souaffle au nez et à la barbe de Kristen, tandis que Djuline visait Victoria avec le cognard. Celle-ci n'avait pas l'intention de se laisser faire mais c'était le cas de tous les joueurs présents aujourd'hui. Lentement, la stratégie bien huilée des professeurs se mettait en place. Et que les festivités commencent.

Action : Narguer Elaya Turner

 Gala  - Serpentard vs Professeurs

Image
Dernière modification par Arseni Stoyanov le 24 février 2013, 0 h 14, modifié 1 fois.
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

 Gala  - Serpentard vs Professeurs

Victoria tenta de dévié un cognard qui …. lui passe a côté. Elle se pencha dessus. Miss Hay Shepard avait mal viser, espérons qu'elle soit aussi mauvaise tous le long du match. Pendant ce temps, Victoria eut le temps d'apercevoir Louise D'Orville, la professeur d' Astronomie qui réussit a narguer Elaya. Oh non Vicky espère qu'elle ne va pas être trop déstabilisé le long du match.

Victoria arrêta de regardé les autres pour se concentré sur elle-même et ce qu'elle avait a faire. Elle devait cogner quelqu'un mais qui ? Faut dire qu'elle avait attendu le moment du match avec impatience pour se venger de ses mauvaise notes et faire ce que tous élèves rêves frapper un professeur sans se faire punir, sans se prendre de retenue ou encore des points en moins aux sabliers de sa maison. Évaluons les possibilités: Tous d'abord Miss Abercallie, professeur de sortilèges, capitaine et finisseuse de l'équipe des Phénix. La cogné serait pas mal surtout si le vif d'or venait pointé le bout de ses ailes mais on est au début du match et c'est peu probable. Ensuite, Louise D'Orville, professeur d'Astronomie, directrice des Poufsouffles et Gardienne de l'équipe adverse. C'est vrai que son rôle de nargue pourrait handicapés les Crochets à long terme. Mais en même temps il y a t-il pas de priorité plus urgente ? Quant a Miss Hay Shepard victoria en fait son affaire et donc elle décide de ne pas la cogné pour le moment. Reste Miss Loewy, professeur de SACM et poursuiveuse de l'équipe. Victoria sait que Elaya est affaiblit et affaiblir la poursuiveuse adverse ne serait que profitable. Cela équilibrait d'abord le niveau des deux équipes mais aussi assurait un avantage pour les verts qui aurait un joueur de plus que l'autre équipe lors de quelques minutes.

Victoria décida après quelques secondes de réflexion de viser Kristen Loewy et pour cela elle allait faire son coup favori. Elle prit beaucoup d'élan et frappa de toute ses forces le cognard et l'envoya en direction de la poursuiveur. Comme elle est en début de match la force elle en a beaucoup mais peut-être qu'elle visera a côté ? Ou bien Mrs Loewy arrivera a évité la boule noire ? Victoria n'en sait rien et espère que son souhait va se réalisé.


♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦
Cogner Kristen Loewy
[1-2-3]
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

 Gala  - Serpentard vs Professeurs

C'est fou comme une amitié pouvait vite se créer, du fait d'une proximité et d'une fréquence avec quelqu'un. Rien de plus beau me direz vous qu'une amitié naissante. Il est vrai! Au début, on ne se connait que très peu, voire pas du tout et puis l'on se découvre des points communs, des accroches, on partage ensuite de bons moments, de rire mais aussi de pleurs. Mais tout ceci nous rend plus fort et l'amitié se renforce à mesure que le temps passe. Seulement quand cette amitié est partagée entre professeur et un cognard, c'est comment dirons nous, étrange ? C'est ça! Comment être ami avec un cognard ? Ou plutôt comment un cognard pouvait être ami avec Hay Shepard ? Cette professeure, au tempérament de feu, s'était éprise du cognard, at the first sight ! Sa rondeur, sa force et son pouvoir... Que de qualités charmantes! Ses yeux se dilataient à mesure qu'elle croisait sa silhouette, ses mains étaient tremblantes dès lors qu'elle touchait sa peau de cuir, une goutte de sueur venait perler sur un de ses tempes pour bientôt s'écraser comme ce dernier. Djuline était raide dingue de son joujou. Quelle chance avait elle eu d'être batteuse de l'équipe des professeurs. C'était excitant comme sensation.

Aussi quand elle dut se séparer de lui dès le début du match, une petite pince au coeur vint se manifester. Peut être que par chance, elle le retrouverait bientôt. Bah tiens, d'ailleurs, il était fort probable que le cognard revienne à elle. Qu'est ce qu'il était chou! Et si attachant!
La riposte n'avait guère traîner. Alors que Djuline venait à peine d'ajuster son tir, Victoria Pidloux, sa cible et néanmoins élève de cinquième année, tentait bravement de réussir sa déviation. Allait elle réussir ? Cette pauvre petite, si frêle et si fragile. Un sourire, presque sadique vint parcourir le visage, autrefois si bienveillant, de la jeune femme.

* Tu ne croyais quand même que j'allais me laisser faire, ptite!* se lança-t-elle intérieurement!

Non, Djuline ne lâcherait rien. Dans ces moments-là, elle pouvait vraiment faire peur! L'instinct de compétition ressortait, la tendre et douce Hay Shepard était mise au placard. Mais pour combien de temps ? Pour quiconque la connaissait, ou plutôt la connaissait assez mal, cet abrupte changement de personnalité aurait été mis sur le compte du match mais en réalité, cette dernière n'était elle pas comme cela, au plus profond d'elle même ? Une seule et unique personne le savait plus que quiconque, seulement cette dernière avait, comme qui dirait, mystérieusement disparue... Quel dommage!

Bref, revenons à nos histoires, Djuline priait pour que Victoria loupe sa déviation. Tiens, en y pensant, une idée parcourut la tête de la jeune professeure de Métamorphose. Ne pouvait elle pas essayer de lui lancer un sort ? Un sort inoffensif, bien sûr, qui la ferait tomber de son balai et s'échouer lamentablement sur le gazon, si vert! Sa bonne conscience revint à l'assaut et l'empêcha toute technique de triche! Vilaine Djuline!

Dommage pour elle, Djuline avait complètement raté Victoria! Une fois prochaine, qu'elle ne s'inquiète pas! Maintenant que pourrait elle faire? La situation était simple, il fallait protéger Kristen, cette dernière étant la cible de Victoria Pidloux! Comment pourrait elle faire? Dévier le cognard ? Avec la chance qu'elle avait ? Il ne fallait pas de se démotiver, surtout maintenant!
Son balai ne faisait plus qu'un avec elle, fonçant comme une fusée, elle espérait arriver à temps pour dévier le cognard.


Action: Dévier. Série [5-6]

 Gala  - Serpentard vs Professeurs

Malgré le fait que Djuline aie échoué sa tentative pour envoyer un cognard sur la jeune fille aux cheveux roses Victoria Pidloux – ce qui était sans doute dû à la trop grande bonté de la professeur de métamorphose -, le match commençait plutôt bien pour la formidable équipe des professeurs. En effet, Kristen avait récupéré le souafle et Louise avait fait redescendre la préfète des verts de ses grands chevaux, lui faisant remarquer implicitement que la réglisse ne suffirait pas à combattre son haleine de chacal. D'ailleurs, la gardienne avait tutoyé l'élève, ce qui sembla à Kristen un peu étrange. Peut-être était-ce une autre manœuvre pour déstabiliser l'adversaire, ou bien Louise ne se contrôlait peut-être plus en situation de match ? Enfin, toujours était-il que c'était tellement bon. Tenant la précieuse balle sous son bras, la professeur de Soins aux Créatures renvoya à la demoiselle son insupportable regard hautain, accompagné d'un petit sourire narquois.

Elle fit un rapide virage vers la droite, et aperçut du coin de l’œil la batteuse adverse, qui était en bonne position pour envoyer valser le cognard. Aussitôt, Kristen se sentit visée et tenta une accélération, ce qui ne serait probablement pas suffisant... Il n'y avait alors que deux solutions : Victoria Pidloux devait se planter comme une débutante et envoyer son ''arme'' à des kilomètres, ou Djuline devait sauver la vie de sa collègue adorée.

La poursuiveuse des Phénix prit à nouveau un virage serré et vit sa chère et tendre, sa bien-aimée Capitaine, à qui elle voulait faire la passe. Inspirant un bon coup, Kristen ramena sa main vers l'arrière, prit un peu d'élan et envoya le souafle à sa partenaire de match. En espérant que Turner ne tente pas de s'interposer, et lance à nouveau son horrible regard de tête à claques. Auquel cas, elle se ferait malencontreusement pincer par un Malagrif tacheté et serait malchanceuse pendant un temps... Oui, vraiment, Djuline avait raison : ''un accident est si vite arrivé''...


Action : Faire une passe à Nouméa Abercallie ~ Série [4-5-6]

Get blazed, get blazed
And we raise a glass for the end of days
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

 Gala  - Serpentard vs Professeurs

Evanna était fin prête ce jour-là. Et en plus, elle était en forme, pas comme à l'entraînement où elle avait raté toutes ses nargues et tous ces arrêts( enfin qui n'étaient donc plus des arrêts). Mais là, le match avait commencé déjà, et on voyait bien que l'équipe des professeurs était très forte et qu'il allait falloir être stratégique pour gagner ce match. Heureusement Evanna connaissait la stratégie. Elle, pour l'instant était dans les airs, devant ses anneaux, et pour l'instant rien ne s'était passé pour elle. Mais il suffisait encore d'une passe dans l'équipe adverse pour que les professeurs puissent tirer au but. Il fallait se tenir prête alors. Mais, avant d'en arriver là, Evanna décida d'intervenir dans cette phase de jeu.

Il fallait qu'elle nargue le plus vite possible. De plus miss d'Orville venait de narguer Elaya et l'avait réussi avec brio. Cette dernière était donc déstabilisée. Evanna pouvait tenter de remettre un peu d'ordre et d'aider un peu aussi son équipe, qui pour l'instant ne commençait pas au mieux. Evanna n'allait donc pas narguer n'importe qui. Elle n'allait pas comme dans les matches précédents, choisir quelqu'un au hasard et lui lancer une petite réplique. Non, elle réfléchit pendant plusieurs secondes, à ce qu'elle allait faire. La jeune verte observa ce qu'il se passait un petit peu plus loin dans les airs. Miss Loewy venait de faire un passe à miss Abercallie. Cette dernière allait donc pouvoir faire une autre passe et donc tirer. Mis Abercallie était donc la cible idéale. Evanna, qui avait réfléchi, un peu avant le match à ses nargues, prit celle qui lui semblait la bonne.


- Oubliez le vif, allez plutôt vous acheter un vrai balai ! Et le souafle, il est trop lourd pour le balai, laissez le tomber !


Evanna avait crié. Même si la jeune professeur de sortilèges n'avait pas été affectée par ce qu'avait dit Evanna, cette dernière ne pouvait pas se permettre de se reposer. Elle espérait que la professeur soit déstabilisée et soit handicapée pour faire une passe à l'une de ses coéquipières. De toutes façons, Evanna restait active et attentive à ce qui allait se passer, car le match s'annonçait vraiment difficile pour l'équipe des Serpentard.

Action : Narguer Nouméa Abercallie
  Retour