Stade de Quidditch

Inscription
Connexion
  Retour
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

 Saison 2  - Serdaigle vs Poufsouffle

Koyuki rageait littéralement. Elle n’avait toujours pas réussit à attraper la balle d’argent ! Mon dieu mais qu’avait-elle donc fait pour que ce petit vif la fuit autant ?... Bon, d’accord, elle lui courrait après. Enfin, elle lui « volait » après. Elle le poursuivait quoi. Et ce n’est pas la meilleure des choses pour réussir à l’avoir. Peut-être que le vif d’argent est comme un garçon : Il faut s’en approcher doucement et ne pas le briser, ne pas lui courir après, ne pas l’embêter… Eh bah, si c’est ça, on est mal ! Déjà que Koyuki n’a aucune expérience amoureuse, alors si en plus il faut séduire le vif pour l’attraper, ça va pas le faire ! Mais bon, à mon avis le vif n’est pas comme un humain… Enfin, j’espère !

Koyuki se demandait bien comment se constituait un vif. Comment c’était à l’intérieur. Vide ? Plein ? Mécanisé ? Magicanisé ? (oui, ce mot est inexistant, je sais)…. En tout cas, c’était assez étrange. Et ça n’a sans aucun doute aucune place pour un cœur. Mais vous savez que le cœur de crevettes ne se trouve pas dans leur poitrine, mais dans leur tête ? Donc, il est possible que le vif ait un minuscule cœur et qu’il éprouve des sentiments… Non, impossible. Ça serait totalement idiot ! Il ne faut pas pousser mémé dans les géraniums non plus ! Mais arrêtons là.

Pensez-vous vraiment qu’il faudrait séduire ce vif ? Koyuki trouvait cela absurde. Mais peut-être que c’est possible ? Je ne pense pas. Ça serait trop… Etrange. Vous imaginez un vif avec des sentiments qui se laisserait attraper par l’élue (ou l’élu) de son cœur ? Ça ne serait pas normal, ça serait bizarre… Et surtout, ça ferait peur. Parce que ça veut dire qu’il pourrait vous suivre toute la journée sans que vous vous en rendiez compte… A cette pensée, Koyuki frissonna. *Brrr*, se dit-elle.

Koyuki observa le terrain en quête d’un vif. Le match, de son côté, continuait tranquillement. Enfin, « tranquillement » n’est peut-être pas le mot. Car ça avait l’air plutôt agité de ce côté. Tandis que du côté de Koyuki, c’était pleins de jonquilles, de pétunias, des fleurs roses éparpillées de partout. Du côté de Koyuki, tout était un peu au ralenti, et elle ne faisait même plus attention au match, car son attention était entièrement portée sur les vifs. Allez Kokotte, reprends-toi ! Ce n’est pas le moment de flancher ! Arrête un peu le monde des poneys roses qui mangent des arc-en-ciel et font des cacas papillons ! Arrête ton ralentit et revient à une vitesse normale !

C’est donc après avoir été de retour psychologiquement qu’elle aperçut un scintillement argenté. Etait-ce le vif d’argent ? Il lui laissait une chance après les trois « Râteaux » qu’il lui avait posés ? Eh bien, quel drôle d’oiseau ce vif ! Koyuki se demanda si le séduire lorsqu’elle tenterait de l’attraper influencerai sur ses chances. Devrait-elle lui apporter des fleurs ? Mais il n’y en a aucune ici… Alors comment fallait-il faire pour séduire un vif ?
Koyuki, tout en réfléchissant, se rua sur le vif, une main tendue. Puis, une idée lui vînt au dernier moment.
Elle fit son plus beau sourire et un petit clin d’œil mignon au vif.

Action : Poursuivre le Vif d’Argent

 Saison 2  - Serdaigle vs Poufsouffle

Ambre commençait à avoir mal aux épaules. Sa batte était assez lourde. Elle, elle n’était encore qu’une petite fille de onze ans. Elle avait pourtant l’habitude de tenir une raquette de tennis à bout de bras mais là c’était autre chose. Quelque chose de beaucoup plus lourd. Beaucoup plus imposant. Mais quelque chose de beaucoup plus efficace. Vous vous voyez vous, frapper quelqu’un à coup de raquette de tennis ? C’est possible. Mais beaucoup mieux avec une batte. Ça fait beaucoup plus mal. Ça donne beaucoup plus de force. Tout ça pour dire qu’elle était très très lourde mais que la première année ne pouvait pas s’en débarrasser. C’était son outil de travail. Si j’ose dire. La fillette essaya de repositionner sa batte du mieux qu’elle le pouvait, en essayant de la mettre dans une bonne position ; autant pour pouvoir l’utiliser rapidement que pour lui donner le moins de poids possible. Au moins pour que le fardeau soit pour les deux épaules et non pour une seule. On ne sait jamais, la deuxième pourrait être jalouse.

Sa batte sur les deux épaules, Ambre regarda dans la direction de Koyuki. Cette dernière pourchasser toujours le vif d’argent. A croire qu’il ne voulait pas d’elle. Un peu comme les Poufsouffles et Koyuki quand elle a son fouet en main. Quoique ce n’est pas tellement comparable… Le fouet ça fait quand même plus mal. Revenons-en au vif d’argent. Koyuki continuait donc de le pourchasser et rater encore et encore sa cible. Jusqu’à ce moment.


« Yuko persévère, s’approche, elle l’a ! La finisseuse des Frelons a capturé le vif d’argent !... »

Fantastic Koko est là ! Elle l’avait fait ! Elle avait attrapé ce fichu vif ! Le mariage sera pour bientôt alors ! Hum… Oui excusez-moi je m’emporte. Mais voyez, nous venions d’assister à une merveilleuse scène d’amour. Koyuki aime le vif. Le vif n’aime pas Koyuki. Koko le poursuivait, le vif la fuyait. Mais le vif comprit qu’ils étaient faits l’un pour l’autre et se laissa attraper par la préfète Jaune. Mais arrêtons-nous là dans la séquence émotion-guimauve. Ambre était tellement contente qu’elle en oublia son cognard. Ou plutôt sa destination. Mais son petit doigt lui murmurait qu’en attendant un tout petit peu, une merveilleuse voix s’élèverait de nulle part et donnerait la réponse à la question.

« Baxrendhel continue son festival et touche une nouvelle fois Pamova !... »

Donc elle avait réussi, Pamova était touché mais devait rester sur le terrain. Soit. Ambre ne pouvait s’y opposer. C’est tellement plus drôle ainsi. Voire quelqu’un de sonner continuait de jouer… Et… Si la fillette avait juste, Rose allait revenir. Génial. Tout était changé. Tout allait redevenir comme avant. Le match venait vraiment de commencer. Radar à cognard en place, Ambre regarda autour d’elle pour essayer apercevoir le cognard. Cognard trouvé. Ambre fila vers ce dernier et encore Boum. Mais cette fois vers K.Jones.

-------------------------------
Action: Cogner K.Jones
Série: [ 4;5;6 ]

« DÉFONCE-LES TOUS », Monseigneur Endive • « Le souffle des Poufsouffle jamais ne s'étouffe » • Batteuse des Frelons
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

 Saison 2  - Serdaigle vs Poufsouffle

Koyuki n’en croyait pas ses yeux. Elle avait attrapé le vif d’argent ! Et tout ça parce qu’elle avait essayé de le séduire… Etrange me diriez-vous. Koyuki en était abasourdie, étourdie. C’était vraiment très bizarre ça. Le vif avait vraiment succombé au charme de Koyuki ? Bon, c’est vrai que des Japonaises aux cheveux blancs on n’en voit pas souvent, alors peut-être qu’en draguant un peu, certains succombent… Bref, Koyuki était vraiment choquée. Elle ne savait pas si c’était un rêve ou non. Elle se tourna vers Rose, Ambre, puis Melody. Elle regardait les trois autres joueuses qui avaient l’air ravies. Ce n’était pas un rêve. Elle avait bel et bien attrapé le vif d’argent, et apporté 15 points à sa maison. Elle était heureuse. Elle l’avait attrapé seulement au bout de la quatrième tentative ! C’est vraiment peu !

Le match redevenait donc normal à présent. Il lui avait juste suffit de suivre la balle argentée. Maintenant, elle allait faire son possible pour le vif d’or. Elle allait le trouver, le séduire, et l’attraper. Pourquoi pas ? Ça a bien marché une fois ! Alors pourquoi pas deux ? Même si cela paraît complètement idiot, ça a marché. Même Koyuki était étonnée de sa méthode. Peut-être était-ce parce qu’en ce moment précis, elle avait vraiment eu confiance en elle ? Elle ne savait point, mais était plus décidée que jamais à attraper la balle dorée. Elle n’allait surtout pas s’arrêter là ! Elle le voulait, ce vif d’or. Il accompagnerait celui d’argent dans une belle collection ! Et il irait superbement bien avec sa maison, vu qu’il est doré. Mais malheureusement, on ne peut pas garder les vifs avec nous !

Koyuki était heureuse de faire remonter son équipe. . Cette dernière n’était plus qu’à cinq points des Unchained Hawks…Et ils étaient en une bien mauvaise posture. Ambre faisait ravage avec sa batte, je vous laisse donc imaginer la suite. Les Frelons étaient donc sur la bonne voie ! Ils allaient peut-être le gagner, ce match ! Il ne faut surtout pas douter de nous, nous pouvons y arriver. Gagner ce match, puis les autres… C’est possible. Il faut juste se donner à fond et croire en soi. Croire en soi, c’est aussi facile que d’arroser un géranium et que de faire un bouquet de jonquilles et de pétunias !

La japonaise faisait encore et toujours des tours au-dessus du terrain. Elle cherchait le vif d’Or. Elle allait l’avoir. Peut-être pas du premier coup, mais elle allait l’avoir. Elle ne doutait pas d’elle, car ce n’est pas ce qu’il faut. Ce qu’il faut, c’est être sûre de soi. C’est dans ces cas-là que l’on réussit. Quand on ne doute pas. Ni en soi, ni en son équipe. C’est ça l’esprit d’équipe : Croire en les autres. Croire en ses camarades. Croire qu’ils peuvent y arriver, et nous aussi…

C’est après ces réflexions philosophiques que Koyuki vit un scintillement doré. Sans hésiter, elle se rua dessus. C’était le vif d’or, sans aucun doute. Elle allait donc sortir son ancienne technique : Elle détacha ses cheveux, et fit un doux regard vers la balle tandis qu’elle tendait la main. Elle ajouta le plus beau sourire qu’elle puisse faire, accompagné du plus mignon des clins d’œil, et continua de tendre la main, sûre de soi.


Action : Poursuivre le vif d’Or
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

 Saison 2  - Serdaigle vs Poufsouffle

Et zut ! Le charme n’avait pas fonctionné cette fois-ci. Il faut croire que ça ne marche pas à chaque fois ! Mais notre Koyuki allait bien réussir. Peut-être fallait-il qu’elle le charme différemment ? … Non, ne pensons pas à ça. Ça serait trop étrange. Vraiment trop étrange. Elle eut un frisson à cette idée, et je n’ose vous expliquer cette pensée qui lui a juste traversé l’esprit.

Une fois avoir bien respiré pour oublier tout ceci, elle essaya de récapituler. Elle avait charmé le vif d’argent, elle l’avait attrapé. Elle avait charmé le vif d’Or, ça n’avait pas marché. Donc, on doit en conclure que le vif d’Or n’est pas pareil que le vif d’Argent. Donc Koyuki devait trouver une autre tactique pour le vif d’Or… Peut-être fallait-il tout simplement le faire à l’ancienne et le poursuivre normalement ? Peut-être, peut-être pas… Il faudrait tester pour le savoir ! Alors Koyuki continua sa ronde en survolant le terrain.

Notre Japonaise était encore sous le choc d’avoir attrapé le vif d’argent par la séduction…
*Ils sont bizarres ces vifs ! * se disait-elle. Effectivement, je pense que tout le monde qui l’avait vue faire les yeux doux au vif était très surpris. Vous imaginez, une fille cinglée qui drague un vif, puis elle l’attrape ? Moi je vous dis, ça ferait peur… Très peur même. Surtout de la fille en question. Je n’approcherais plus cette folle.

Koyuki réfléchissait toujours à la manière dont elle attraperait le vif. Elle n’avait déjà plus à lui sortir un bouquet de Pétunias, puisqu’il n’est pas sensible aux séductions. C’est déjà ça. Mais alors, comment allait-elle faire ? Sa seule solution était de le faire à l’ancienne. Et tant pis pour les géraniums et les jonquilles, elle n’en a plus besoin maintenant. Elle abandonna à jamais l’idée de séduction. Enfin, pour ce match…

Koyuki faisait toujours sa ronde en survolant le terrain. C’est qu’il faut bien surveiller si on veut le voir ce vif ! Car il est super rapide, et dès qu’il est repéré, il fonce encore plus pour disparaître. Ce vif, on peut dire que c’est un vilain garnement qui ne veut pas prendre son bain. Il vous fuit comme la peste. C’est assez vexant d’un certain côté… Mais, passons.

Soudain, au bout de son quinzième tour de terrain, elle vit quelque chose briller. A coup sûr, c’était encore le vif d’or ! Il avait donc finit de jouer à cache-cache celui-là ? D’un côté, c’est un peu u peureux, toujours à courir (enfin, à voler) dans tous les sens et à se cacher. Mais la fête était finie, et le cache-cache aussi.
Koyuki lui fonça dessus une main tendue. Elle décida de l’attraper normalement, sans un sourire, sans un regard doux. A l’ancienne !


[align=center]Action : Poursuivre le vif d’Or
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

 Saison 2  - Serdaigle vs Poufsouffle

Si tout était bien parti pour les Serdaigles, cela commençait de plus en plus à se corser pour eux. Rachel en eu conscience lorsque Rose fut prête à tirer au but, juste en face d’elle. A Partir de ce moment-là, étrangement, la fillette perdit son tempérament qu’elle avait réussie à découvrir en narguant les joueurs adverses. Elle était redevenue… elle. C’était un fait. Elle s’était découverte, en quelque sorte, une autre personnalité lorsqu’elle avait commencé à jouer avec les faiblesses des autres. Elle avait aimé ça… et maintenant qu’elle s’en rendait bien mieux compte, cela lui faisait peur. Elle n’aimait pas cette nouvelle facette d’elle-même.

Elle revint dans le moment présent lorsque le Souaffle lui tomba entre les mains. D’abord surprise, elle découvrit que c’était Katherine Jones qui le lui avait envoyé. Cependant, vu l’état de sa capitaine, Rachel avait décidé de garder le Souaffle un moment vers elle. Elle avait bien fait : Katherine avait eu le droit à sa dose de Cognard, elle aussi. La fillette se sentie au piège entre tous ces joueurs jaunes qui semblaient la fusillés de leurs regards sournois. Entre la Poursuiveuse et la Finisseuse de sonnées, et la Batteuse qui ne régissait pas, la première année ne savait quoi faire. Une peur panique monta en elle, d’autant plus que les Frelons n’étaient qu’à 5 points d’écarts de leur propre score…

Pourtant, elle savait qu’elle ne pourrait pas garder la balle avec elle. Elle chercha alors des yeux Calie, car la Serdaigle ne pouvait pas se faire cogner pour ce tour, puisqu’elle était déjà sonnée. Rachel fronça des sourcils. Elle était à une sacrée distance mais… elle ne pouvait pas douter. Il fallait qu’elle réussisse. Pour au moins s’octroyer vingt points supplémentaires, si elles arrivaient à faire leurs passes.

La fillette blonde inspira un coup en fermant les yeux. Puis elle expira. En même temps, une légère brise frôla son visage. Là, elle sut qu’elle était prête. Agrippant le manche de son balai d’une main, tenant fermement le Souaffle de l’autre, elle leva ce dernier et prit de l’élan avec son bras. Dans un cri de rage, elle envoya la balle. Il y avait encore l’espoir de reprendre les choses en main. Et il ne fallait pas laisser cet espoir filler.


_________________________

Action: Faire une passe à Calie Pamova
Série: [1-2-3]
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

 Saison 2  - Serdaigle vs Poufsouffle

Koyuki avait attrapé le vif d'argent et pourchassait à présent le vif d'or. On aurait dit un petit papillon poursuivant.. Non laissez tomber les métaphores. Ambre de son côté venait de cogner Pamova si fort que la pauvre était sonnée. Melo de son côté observait en espérant que les bleus resteraient loin de ses anneaux.

Pour l'instant, ca allait, personne en vue. Mais Melo ne voulait pas rester comme ça, sans rien faire. Surtout qu'elle commença à se fatiguer a rester ainsi sur son balais, sans faire trop de mouvements. Elle pouvait réitérer une déstabilisation, mais sur qui? Sur Jones, l'autre Jones ou Pamova? Cela semlait être un choix difficile.. Elle devait choisir Pamova, comme ça, elle aurait plus de mal à attraper le vif. Oui, c'est une bonne idée. Cela dit, Melo devait réfléchir à ce qu'elle pourrait dire. Elle avait rater au début quand elle parlait dans son implication pendant le match. Il y avait la famille. Ca marche bien ça, la famille. N'importe qui serait déstabilisée si on parlait de ça, Melody la première depuis qu'elle avait perdue sa mère à cause de cette stupide maladie. Oui mais c'était méchant. Oui mais ça marchait. Mais c'étai méchant.

Melody observait encore la scène. Jouer à trois au lieu de quatre c'est plus difficile, surtout que Rose pouvait marquer alors que là, Koko était trop occupée avec son vif. Heureusement qu'Ambre tenait les adversaires à distance avec sa batte folle. Cette dernière était vraiment incroyable, elle touchait tous ce qui bouge et qui porte du bleu.

Melody se recula vers ses annaux et chercha Pamova du regard. Une fois qu'elle trouva cette dernière elle l'observa un instant, mis ses mains en porte-voix et lança à cette dernière, espérant que ça marche :


"Dis donc Pamova, t'as l'air sonnée ! Tu crois que tes parents voudront encore de toi après le match s'il te manque des neurones ?"

**********************
Action : Destabiliser Pamova
Thème : Famille

 Saison 2  - Serdaigle vs Poufsouffle

Tel de petits oiseaux enfermés dans leur cage, les grands et majestueux aigles n’ont pas l’air malin dans leur moitié de terrain. Comme à l’heure du déjeuner. Plus personne nulle part sauf. Je dis bien sauf là où il y a de la nourriture. Le seul problème à ce moment-là, c’est qu’il n’y avait pas de nourriture. Dommage. Ambre avait un petit peu faim là. Le match commençait à s’éterniser un petit peu. Le vif n’était toujours pas venu montrer ses belles petites ailes et sa belle couleur doré. Dommage car quelqu’un sur le terrain aimerait bien charmer ce beau et jeune vif. Mais ne citons personne. Ce serait trop méchant. Trop méchant de parler d’un secret de polichinelle.

Enfin bref. Le match se déroulait comme d’habitude en sautant de la touche marche vers la touche ralenti et vis versa. Jusqu’au moment où le vif apparut. Très très important ce moment. Un moment où deux personnes qui s’aiment se retrouvent. Magnifique. Surtout au moment où Koyuki détacha ses cheveux et fit les yeux doux au vif. Un grand mais alors vraiment grand grand moment. Fallait voire ça. Tout allait bien jusqu’au moment où le vif changea de direction. Ambre voulut lancer sa batte. Sur le vif hein. Pas sur Koyuki. Après elle allait encore recevoir des coups de fouets toute la nuit avec en prime de magnifique serpents dans son petit lit douillet. Donc. La première année voulait lancer sa batte en direction du vif pour l’obliger à s’arrêter et à aller voler dans la main de Koyuki. Mais après mûre réflexion, Ambre se rendit compte que sa batte était mieux entre ses petites mains d’enfant de onze ans. En fait, elle comprit cela en entendant ça :

«… Baxrendhel fait une nouvelle victime… »

On sait on sait alors on se calme. Cette information date un peu d’accord. Mais quand même, le temps que l’information entre par une oreille, ressorte de l’autre, rerentre dans l’oreille, monte au cerveau et tire la sonnette d’alarme à temps pour que la jaune ne lance pas sa batte. Il a fallut un petit peu de temps. Ambre regarda autour d’elle et vit que le vif était reparti. Goodheart faisait une passe, enfin essayait, vers Pamova ; Melody essayait quand à elle de déstabiliser Pamova. Le match avait reprit une tournure normale, à une vitesse normale. Le cognard était libre. Ambre fit son éternelle tour de terrain avec les yeux, repéra le cognard et s’élança dans sa direction. C’était tellement monotone que cela devenait bizarre. Pourvu qu’elle ne ce prenne pas quelque chose en pleine poire. Enfin pour le moment elle allait taper naturellement dans ce magnifique cognard en direction de K. Jones.

------------------------------------
Action: Cogner K.Jones
Série: [ 4;5;6 ]

« DÉFONCE-LES TOUS », Monseigneur Endive • « Le souffle des Poufsouffle jamais ne s'étouffe » • Batteuse des Frelons
  Retour