Stade de Quidditch

Inscription
Connexion
  Retour
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

 Saison 2  - Serdaigle vs Serpentard

Le vif d’or l’avait tout simplement envoyé promener ! Comme ses nombreux autres soupirants de tous âges et de toutes maisons, elle chassait ceux-ci d’un simple battement d’ailes. Elisabeth devait reconnaître qu’elle savait éconduire ceux-ci avec une certaine finesse et avec un certain charme.
Un sentiment de rejet avait envahi la jeune fille dont l’espoir commençait peu à peu voler en éclat comme un verre qui se brisait instantanément en mille morceaux. Tant pis ! Si le vif n’était pas consentant, elle se devait de le capturer la balle ailée avec ou sans son aide. Elle allait le pourchasser sans relâche à travers les moindres recoins du terrain, même si sa capture prendrait du temps, elle était prête à faire quasiment n’importe quoi pour obtenir le vif d’or.
Comme on dit de l’amour à la haine, il n’y a qu’un seul pas. Elle déclarait une véritable guerre ouverte à la balle ailée. Et attention, il n’était pas question de se terrer dans des tranchées, elle y allait en mode kamikaze, prête à terrasser tout ce qu’il avait sur son chemin. Et surtout, elle filerait à une allure plus vive, plus rapide, elle augmenterait sa vitesse tout ça dans l’unique but d’attraper cette maudite balle.
Elle inclina le manche de son balai vers l’avant et accéléra de plus bel. Tant pis, il fallait attraper le vif d’or coûte que coûte et pour ça, elle devait avancer telle une fusée. Lorsqu’elle voisina enfin la petite balle, elle tenta de la saisir derechef.


Action : Capturer le vif d’or.
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

 Saison 2  - Serdaigle vs Serpentard

Un vif, c’est rapide et élégant. Rapide comme un éclair, comme une fusée, comme quelque chose qui vous fait tourner en bourrique, quelque chose qui ne vous laisse aucun instant de répit, ne vous laisse pas le choix, on l’attrape ou on ne l’attrape pas. C’est tout ! Il ne fallait pas hésiter et juste tendre la main, d’une belle lancée pour capturer la petite balle.
Elégant parce qu’il fallait avouer que la petite balle avait une certaine classe, à battre des ailes de cette façon avec grâce et légèreté tout en scintillant. Celui qui avait eu l’idée d’inventer une telle balle était tout simplement un pur génie et un doux rêveur en tout cas, c’était l’avis de la petite Elisabeth.
Le temps ne favorisait pas la capture du vif, il faisait froid, il pleuvait. Elisabeth était toute trempée, elle pouvait facilement attraper une pneumonie et elle commençait réellement à en avoir marre de courir après la balle. Le match durait, encore et toujours et la jeune Serpentarde rêvait de son lit chaud, douillé et moelleux.
Elle regarda autour d’elle, ses coéquipiers se donnaient à fond alors elle devait en faire autant malgré la fatigue et le froid qui engourdissaient ses doigts. Elle se demandait si au moment décisif, elle serait encore capable de tendre la main pour attraper la petite boule qui s’envolait dans les airs. Bon en tout cas, elle essaierait coûte que coûte et c’était ça le plus important, elle se donnerait à fond.
Lorsqu’elle fut assez prêt de la petite balle, elle fut soulagée de voir que sa main répondait encore au signal que lui avait envoyé le cerveau et qu’elle allait tenter de saisir la balle dorée


Action: Capturer le vif
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

 Saison 2  - Serdaigle vs Serpentard

Quel était ce goût amer de désolation et d’échec cuisant qu’essayait d’avaler avec peine la jeune fille ? En tout cas c’était abject ou plus familièrement parlant dégueulasse ! Elle tenta de faire passer ce goût plus qu’amer, sachant pertinemment que si elle laissait celui-ci s’installer durablement sur son palais, elle serait incapable de continuer le match.
C’est que le match était plus qu’éprouvant, ça demander une énergie considérable et la petite fille n’avait jamais été aussi assommée de sa vie. Et pourtant, elle avait assistée à plusieurs cours de sortilèges qui l’avaient littéralement plongé dans un sommeil profond presque comateux. Elle se demandait d’ailleurs comment elle pouvait encore tenir sur son balai et d’où elle tirait cette réserve d’énergie pour continuer le match.
Quoi qu’il en soit, elle en était toujours au même point à ce moment précis : la chasse infinie du vif d’or. Saleté de balle plus rapide que la chasseuse ! Elle cherchait encore le vif là, parce que le damoiseau lui avait encore échappé suite à un battement de cil. Elle se demanda à cet instant précis s’il existait un sortilège pour éviter les individus de ciller ? Cela pouvait être utile. Trêve de réflexions absurde, Elisabeth vola, scruta à travers le terrain comme si sa vie en dépendait et aperçut un éclair volé non loin.
Elle accéléra du lieu dit et fut soulagée de voir cette lueur s’accentuer. La balle vira brutalement vers la droite et sans réfléchir, la jeune fille tourna vivement le manche de son balai vers la droite, manquant de tomber par la même occasion. Nul doute ! Il fallait revoir les virages rapides en entrainement. Lorsqu’elle retrouva un certain équilibre, elle fut heureuse de voir qu’elle n’était non loin de la balle et se dirigea vers elle, tendit le bras pour essayer de capturer la dite balle.


Action : Saisir le vif
  Retour