Stade de Quidditch

Inscription
Connexion
  Retour
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

 Saison 2  - Serdaigle vs Serpentard

Attraper un vif était plus difficile que cela n’y paraissait et Elisabeth commençait à le réaliser pleinement devant ses tentatives plus qu’infructueuses de saisir la petite balle. Néanmoins la petite Serpy ne comptait pas s’arrêter à si bon chemin, sachant pertinemment que chaque tentative la menait au plus près de la réussite d’autant plus qu’elle voyait encore l’objet de sa convoitise. La petite balle se promenait tranquillement du côté est du terrain, comme si elle n’était pas pourchassé par un finisseur assoiffé de réussite. Elisabeth donna une légère inflexion à son balai vers l’avant et se dirigea vers la petite balle qui la narguait. Enfin, elle ne la narguait pas réellement mais bon c’est ce que sa fuite représentait aux yeux de la Serpentarde. Quoi qu’il en soit, la jeune fille avança vers la petite balle, entama un slalom à travers les buts, se concentra sur le vif de telle sorte qu’elle hésitait même à ciller des yeux de peur que l’objet s’évapore. Le vif était encore à une distance considérable d’elle-même et Elisabeth ne s’était pas demandée un seul instant si le finisseur adverse lui tenait la chandelle ou la surpassait dans sa chasse au vif. Après tout, elle n’avait fait qu’observer le vif sans se soucier un seul instant d’Ells, sa tactique pouvait s’avérait très dangereuse. Mais c’était ça aussi le sport, savoir placer des paris risqués. Quoi qu’il en soit, elle n’essaya pas de se laisser perturber par la pensée de son adversaire et se concentra uniquement sur le vif. Elle s’en rapprochait dangereusement, elle essaya de s’armer d’une mentalité de winner, après tout en sortilège, la réussite d’une formule dépendait aussi de l’état d’esprit du lanceur de sort et en sport, le mental comptait également et pouvait être une arme plus que redoutable. Lorsqu’elle fut à la portée du vif, elle s’aligna sur sa trajectoire et tenta de maintenir une vitesse constante. Elle tendit ensuite le bras afin de tenter une capture.

Action: Saisir le vif

 Saison 2  - Serdaigle vs Serpentard

Le Quidditch... le Quidditch...le Quidditch ! Un seul mot pour exprimer tant de passions, tant de sentiments liés à ce sport magique. Un sport qui fait vivre plusieurs sorciers, qui fait jaillir le bonheur de leurs cœurs, comme la tristesse et la désolation. Un sport qui peut faire vivre, ou qui peut faire mourir. Aujourd'hui, Elaya le savait, elle allait vivre pour sa maison, pour son honneur, pour la noblesse qui coulait dans ses veines qu'elle n'allait pas trahir, et pour la motivation, ainsi que la détermination qui guidaient ses actions et ses pensées en ce jour fatidique.
Par contre, aujourd'hui...la mort allait bien figurer dans une situation morbide concernant ce sport magique en tous points.

De un, on venait de signaler haut et fort qu'elle pouvait faire son entrée sur le terrain, cela ne serait pas sans conséquences. D'autant plus qu'avant de quitter temporairement cette école pour des raisons personnelles, elle était poursuiveuse titulaire, elle était donc amplement bien formée pour ce poste. Ah qu'elle avait tant volé sur un balai pour prendre en chasse le poursuiveur adverse, et faire passe-passe avec ce cher souaffle rouge-sang qui lui avait taaant manqué. Ah ça, oui, elle allait agripper ce balai, enfiler sa longue cape verte et argentée sur ses épaules, sortir de l'ombre et se diriger d'un pas certain, lourd et psychopathe pour s'aveugler devant la lumière qui jaillissait soudainement, et lancer des avada kedavra à tout va. Voilà, c'était le planning du jour.

De deux, ses bâtonnets de réglisse tant chéris par sa personne étaient perdus, on ne sait pour quelle raison ils avaient disparu, mais cela ne sera aussi pas sans conséquences. Sans avoir pu consommer sa dose du matin, ce sont les nerfs qui finissent pas sortir. Elle avait tout de même tendance à penser que c'était un élève de sa maison qui avait osé toucher à ses précieux, juste comme stratégie pour la mettre hors d'elle. Ah, ses pauvres petits sans sa mère pour les manger. Que deviendront-ils donc ?

De trois, durant la deuxième saison de Quidditch, durant également son absence dans le château, telle fut la surprise et la rage ressentie que sa maison, les vils Serpents, n'étaient pas une seule fois, sortis vainqueurs d'un match. Ils avaient tant sué et saigné pendant la bataille et aucune honneur n'en était sortie, pas de victoire. Seuls les défaites ont comblé ce vide s'agrandissant, pendant un instant, dans le cœur froid de la jeune fille. Des défaites et tant de points perdus ! Quel misère ! Fichtre et damnation, que diable ! Cela aussi n'était pas sans conséquences, qui que se soit qui se trouve sur le terrain en tant qu'ennemi sur le champ de bataille allait finir griller par la foudre de vengeance, de rage, de venin, de motivation et de détermination qui faisaient flamboyer le feu dans le corps de la vipère.

Bien, je suppose que j'ai fais le tour des points les plus importants. Passons.
1...2...3... Plus que 3 pas pour qu'Elaya rejoigne le front. Un visage, passablement neutre, un cœur qui bat la chamade à l'envie de se retrouver sur le festin sanglant, des ongles qui griffent l'innocent balai, se retrouvant charcuté. Telle était l'Elaya qui sortit de l'ombre des vestiaires, luttant contre la lumière ombrageuse qui se cachait derrière les nuages mais tentait vainement d'en sortir. Il faisait froid. Très froid. Idéal pour la fillette. Si..idéale!


«Le monstre affamé sort de sa cage...» murmura la vipère pour elle même.

Peu importe ce qui s'était passé pour qu'elle se retrouve sur le terrain, elle allait faire en sorte que ce vide qu'elle avait ressenti devant ce foutu tableau indiquant les victoires et les défaites des équipes puissent enfin disparaître pour de bon. Quoiqu'il en soit, jouer au Quidditch n'était pas un jeu pour elle, ni pour l'autre démon Turner qui se pavanait sur son balai en brandissant sa batte, c'était la guerre. You win or you die.
Mais...que ? A peine était-elle arrivée sur le terrain que les choses se bousculaient à une vitesse ahurissante. Un but venait d'être marqué en faveur des bleus sous ses yeux pour le moins surpris, deux fusées virevoltaient tout autour du terrain, ils semblaient...pourchasser...le vif d'argent ? Oh mais c'est pas vrai. Tant d'électricité dans l'air ! C'était plaisant et excitant.
Elaya portait une adoration particulière pour les matchs qui duraient de tout allure, chaque camp ne perdant pas une seule seconde de leurs précieux temps à se reposer sur le balai, mais en agissant avec une telle vivacité et rapidité. C'en était époustouflant. La Serpentard esquissa un sourire peu perceptible et fixa par la suite avec surprise le souaffle qui se dirigeait vers elle et atterrit dans ses mains. Très bien, elle avait compris. Le souaffle ne pouvait se passer d'elle, dés qu'elle était entrée sur le terrain, le voilà qui tournait déjà autour de la fillette. La malice se dessina sur son visage tandis qu'elle rejoignit les airs avec les autres joueurs de Quidditch déjà présents. Une passe...une passe...voyons, Elizabeth... Ah, un vif d'argent attrapé par sa camarade. Bien joué ! Attrape à présent ce souaffle, que diable. Elaya s'approcha d'elle et balança dans les airs, le souaffle vers la finisseuse !


Action : Faire une passe à Elizabeth Connor.
Série : [1-2-3]

 Saison 2  - Serdaigle vs Serpentard

Le seul et unique mot qui alarma le jeune garçon à travers les dires de l'Arbitre qui résonnaient dans l'ensemble du terrain était Penalty. Au premier abord, Amon resta stoïque, croyant à une blague de très très mauvais goût. Son équipe venait tout juste de sortir indemne d'un tir au but, il ne pouvait y avoir un second penalty, c'était tout bonnement impossible! Mais c'est en voyant le visage qui semblait livide de Demangel, que le jeune Turner prit conscience de la réalité des faits et que l'Arbitre était bien loin d''être d'une humeur blagueuse. Maudite sois tu Demangel ! Cette fille était une catastrophe ambulante. Un apocalypse sur une paire de jambes. La question, ''Est ce que sa capitaine recrutait le premier venu dans l'équipe?'' lui traversa l'esprit. Amon lâcha un grognement, connaissant déjà la réponse et fila vers Demangel qui semblait être au bord de l'évanouissement. Petite nature va. Les traits de son visage crispés sous la colère, le Quatrième Année leva sa batte et avisa sa camarade d'un avertissement qui semblait dire : Fais gaffe, tu veux que je te décapite les membres ?! Parce que je suis là pour ça !

Leur sort tombait à nouveau entre les mains de leur capitaine qui devait à nouveau intercepter le souaffle. Celle ci, par ailleurs ne comprenait pas vraiment ce qui semblait se passer, ce qui était compréhensible. Tout ce qu'elle devait savoir, en revanche, c'était que la faute venait encore et toujours de la même personne. Il fallait la remplacer. C'était nécessaire et je dirais même vital pour la poursuiveuse, qui pourrait bien accidentellement, oui oui je dis bien accidentellement, se prendre une certaine batte sur le haut de son crâne tout blond. qui lui même avait décidé de faire une petite promenade hors des doigts de son maitre.

Shelly était de nouveau en possession de la balle rouge sous le bras, prête à tirer. L'air de satisfaction qui s'affichait sur leurs visages lui inspirait un dégoût profond. Amon serra le manche de son balai autour de ses doigts et ravala son amertume. La pensée de les voir se retrouver avec le corps plein de bleus lorsqu'ils iront tranquillement rejoindre leur lit et pourquoi pas une douleur pimentée par quelques côtes brisées, le calma et il put ainsi reprendre son analyse de situation. Randall et Pidloux étaient aux buts de l'autre côté du terrain. Ells et Brown étaient de retour sur le terrain, puisqu'ils avaient rétabli. Ells s'était déjà pris deux de ses cognards. Il devait être vraiment mal au point. Rebecca allait être sa prochaine cible. Son propre adversaire. Empoignant sa batte, il survola les buts et se lança à la suite du cognard en tenant sa proie dans son champs de vision, puis sa batte fondit sur la balle noire qui chargea en amorçant les airs.



Action : Cogner Rebecca Brown.
Série : [4-5-6]

 Saison 2  - Serdaigle vs Serpentard

Shelly était heureuse ! Elle avait enfin réussi à marquer un but. Quand la balle passa à travers l'anneau, elle leva les mains en l'air en criant de bonheur. C'était la première fois qu'elle réussissait à faire ça. La jeune fille fit des figures dans les airs, elle se sentait bien. Ce n'était pas du tout pour narguer les serpys ! Elle regardait le public se levait en criant, elle regardait les supporters des serpentards, déçus. Elle revit à rousse qui l'avait insulté, elle passa devant elle en lui tirant la langue. C'était peut-être des attitudes de gamines qu'elle faisait, mais elle s'en fichait.

Elle remarqua dans les tribunes, Miss White, un nouveau professeur qu'elle voyait beaucoup dans la Salle Commune des serdaigles. Elle lui sourit en revenant au milieu du terrain. Elle entendit l'arbitre annonçait leurs 20 points de gagner mais en même temps, quelqu'un attirait son attention.C'était une adversaire, serpentarde, qui avait la balle, elle décidait de la suivre, comme si elle avait du miel, elle allait être féroce. Shelly ne voulait plus être la petite fille gentille ! Dans les tribunes, personne n'a vu que la fille avait la balle, ils ne s'étaient pas encore remis du but marqué !

Shelly se sentait de mieux en mieux sur le terrain, mais malheureusement, les serpys ont attrapé le vif d'argent, elle se dit que ce n'était pas grave, son capitaine, Sylvain, allait sûrement avoir le vif d'or ! Elle fit un geste de la tête à Sylvain, comme pour dire que ce n'était pas grave. De toute façon, les serdaigles valent de l'or ! Ça, elle le savait ! La gamine reposa le regard sur la fille, aux traits meurtriers ! Rien qu'en la regardant, elle fit une moue.


Elle en déduit que la serpentarde, était Elaya Turner, elle l'avait quelquefois remarqué dans les couloirs. Elle en avait entendu parler quelques fois. Shelly observait le moindre geste de la verte. Elle avait la balle coincée sous le bras en volant vite. Shelly la suivit gracieusement. Elaya voulut faire la passe à une fille, mais elle arriva pour prendre la balle. Jusque-là, elle ne s'était pas trop mal débrouillé, espérons que la suite soit aussi bonne !

Action : Voler la balle
Cible en cas de réussite : Sylvain Ells
Série : [1;2]
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

 Saison 2  - Serdaigle vs Serpentard

Bon, il fallait que Rebecca se ressaisisse, parce que la ça n'allait plus du tout. Elle n'avait pas réussi à dévier le Cognard, ce qui faisait que Sylvain et elle avaient tous les deux été sonnés par le Cognard. Un point positif pour les Hawks : un nouveau penalty leur avait été accordé. Espérons que cette fois-ci, la gardienne adverse plonge du coté opposé au Souafle que Shelly allait lancer, pour gagner quelques points.

Rebecca, sur le banc, regardait attentivement les buts de Serpentard. Shelly prenait son temps pour se préparer, et Rebecca retint son souffle lorsque sa coéquipière lança la balle rouge. Victoria plongea du mauvais coté et le souafle passa dans l'anneau de gauche, ce qui déclencha vingt points pour Serdaigle ! Rebecca sautilla, et leva les deux pouces en l'air pour exprimer sa joie, et le signal fut donné pour qu'elle puisse reprendre le match. Elle s'envola lorsqu'elle vit une course entre les finisseurs des équipes. Pas le Vif d'Or, déjà ? Ah non, d'après les dires de l'arbitre, c'était le Vif D'Argent. Tout se passa relativement rapidement, la finisseuse des Serpentard était un poil plus rapide que le finisseur de l'équipe de Serdaigle, et elle attrapa la balle argentée devant Sylvain, ce qui amena quinze points pour l'équipe verte.

Rebecca était un peu déçue, mais les Hawks pouvaient se reprendre rapidement. La jeune fille commença a tourner, à la recherche de sa balle à elle, le Cognard. Elle devait absolument le trouver pour l'envoyer sur un de ses adversaires, car le capitaine de son équipe avait déjà été sonné deux fois par la force du batteur des verts, Amon Turner, son adversaire direct. Elle avait déjà une petite idée sur la personne qu'elle allait viser. Elisabeth Connor avait attrapé le Vif D'Argent, et Rebecca supposait qu'elle n'allait pas tarder a recevoir une passe de l'autre poursuiveuse des verts. La cible était toute tracée. Elle continuait à chercher le Cognard, tout en ayant un œil sur sa future cible, lorsqu'elle entendit un soufflement relativement près d'elle. Le Cognard lui arrivait droit dessus, lancé par Amon Turner. La jeune fille devait absolument dévier le Cognard, ou elle serait de nouveau sonnée. Elle leva sa batte, et attendit que le Cognard se rapproche.


Action : Dévier le Cognard.
Cible : Elisabeth Connor
Série : [3;4]
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

 Saison 2  - Serdaigle vs Serpentard

Une paupière se lève... Une autre. Plus simplement, un réveil. Au sens de l'action de se réveiller. Donc, pour faire encore plus simple... Quelqu'un se réveille. Ce quelqu'un se réveille dans son lit. Ce lit se trouve dans un dortoir circulaire. Celui des Serdaigle. La scène se déroule donc à Poudlard. Voilà qui est dit!
La personne qui se réveille, c'est le Préfet des Serdaigle: assez grand pour son âge (bon, tout est relatif, étant donné qu'il a... 11 ans), cheveux châtains foncés, yeux bruns... Bref, rien de bien incroyable! Et ce matin, ce préfet était légèrement stressé... Bon, un peu plus que légèrement. Car en effet, il allait devoir participer à un match de Quidditch. Soyons plus précis: AU match de Quidditch qui serait décisif pour l'équipe de Serdaigle, les Unchaineds Hawks. Il se souvenait de son premier match... Une belle entrée, mais une sortie à laquelle il ne voulait même pas penser. Combien de Cognards s'était-il pris? Beaucoup trop! Et il y avait eu Haley Pidloux... Le jeune homme détestait cette fille. Il n'avait jamais autant détesté quelqu'un... C'était là le problème: il avait, durant ce match, découvert la colère, voire la haine, et l'impossibilité de l'évacuer... Il était batteur à ce moment, il aurait pu... Mais il devait bien reconnaître que le batteur adverse était un fou de la batte: jamais autant de cognements n'avaient été effectués en un match à Poudlard! Et le préfet en avait reçu plusieurs.

Il ne voulait plus vraiment tenter l'expérience. Mais sa maison avait besoin de lui, tout comme elle avait besoin de tout le monde. Il a répondu à l'appel. Et il est passé de remplaçant à titulaire. De batteur à gardien. Étrange, non? Pas tellement quand on y pense: il n'avait jamais vraiment évacué sa haine. Il n'était pas surpris, il pensait que cela était facile. Il lui était difficile de soupçonner combien il était endurant moralement. Cette caractéristique "psychologique" lui était cachée, et cela était peut-être mieux ainsi... Parce que sa haine était encore en lui. Chaque jour, il souhaitait ne pas croiser Haley Pidloux. Il sentait qu'il pourrait faire quelque chose qui lui ferait perdre son badge, voire plus. Il sentait, mais ne savait pas. Voilà comment on aurait pu définir celui que l'on peut désormais nommer: Teddy Dolmen.

Et il était désormais devant les anneaux, à la limite de la surface de but. Il regardait les débuts du match qui se jouait contre les Serpentard. Derniers du classement. Le jeune gardien avait bu du thé glacé, et cela lui permettait de mettre ses idées au clair. Il connaissait les joueurs, les menaces, et pouvait être assez mauvais ou sarcastique pour déstabiliser ses cibles... Encore fallait-il que celle-ci prennent mal ce qu'il disait.
Autre chose assez importante: l'arrêt des souaffles ennemis. C'est toujours sympathique quand l'adversaire ne marque pas...

Enfin, pour l'instant, le match semblait se dérouler bien mieux que ce à quoi on aurait pu s'attendre... Une erreur de miss Demangel, et c'était un penalty qui était accordé aux Hawks. Malheureusement, il avait échoué. Mais cela donnait un coup d'envoi au moral des Serdaigles: même en jouant à 4 contre 8, sans remplaçant, donc, on pouvait jouer mieux que l'adversaire, et gagner! Le moral remonta encore plus au deuxième penalty accordé peu de temps après aux aiglons, qui, cette fois-ci, réussit. 20 à 0! L'écart fut malheureusement rattrapé assez rapidement par la capture d'un vif d'argent par les Serpentards... Bref, le match était animé! Et le Souaffle était loin de Teddy. De quoi le rassurer donc. Il se sentait seul, mais cela ne le dérangeait pas plus que cela.
De toute façon, lui, il n'avait besoin d'aucune balle pour survivre! C'était bien le seul qui avait réellement le droit de lancer des phrases cinglantes et déstabilisatrices aux joueurs... Et il semblait qu'actuellement, le batteur adverse, Turner, s'en donnait à cœur joie avec sa batte... Le capitaine des Hawks avait gouté deux fois au cognard... Bonne chose, d'une certaine façon: ça rendait vigilant et aguerri... Et ça donnait une certaine endurance. Enfin bref! Amon Turner restait une menace importante pour les Bleus, alors autant réduire son efficacité en semant le doute et la désolation dans son petit cerveau (Teddy, prétentieux? Meuuh non!). Dolmen mit donc ses mains en porte voix sur sa bouche, et cria au Serpentard:


"EH, LOURDAUD! Oui, c'est à toi qu'je parle, Amon Turner! Tu crois sérieusement qu'tu vas plaire aux filles en jouant au bourrin avec ta baballe?"



Déstabiliser Amon Turner sur le thème de l'Amour
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

 Saison 2  - Serdaigle vs Serpentard

Tout s’enchaîna à une vitesse vertigineuse depuis qu’Elisabeth avait posé pour la première fois sa main sur le souaffle. Elle avait réussi une passe à Flore mais une faute derechef avec été commise par celle-ci entraînant un penalty pour les Unchained Hawks. La poursuiveuse adverse se retrouvait de nouveau face à Victoria sous les yeux dépités des joueurs de Serpentard. Elisabeth n’accabla pas Flore davantage, elle s’en voulait déjà assez et les autres joueurs également, inutile pour la jeune Verte d’en rajouter.

La capitaine des Crochets d’Argent décida d’ailleurs de son remplacement et Elisabeth faillit tomber de son balai lorsqu’elle vit Elaya Turner entrer sur le terrain. Etait-ce un choix judicieux de réunir les deux Turner qui se vouaient une haine fratricide, d’après les rumeurs, sur le même terrain ? Cela relevait soit d’un véritable coup de génie, soit d’un véritable coup de folie, mais comme la frontière entre les deux est mince et que l’équipe des Serpentards n’avait absolument plus rien à perdre, pourquoi pas osé ce pari risqué ?

Elisabeth assista ensuite au tir de Shelly Randall, qui soit disant passant avait affiché un sourire et un regard plein de mépris pour les Serpentards. La jeune Serpentard s’efforça de garder son calme, chassant les images suggestives de son esprit, qui la montrait prendre la batte d’Amon et envoyait un cognard sur la tête de la poursuiveuse adverse. Non, il fallait absolument se calmer, l’équipe avait déjà eu assez de penaltys pour ce match. Shelly réussit son tir entraînant une certaine ambiance euphorique au sein de son équipe et une certaine déception pour les Serpentards.

La jeune fille n’eut pas le temps d’être terrassé par cette ambiance minée par cette avance car un scintillement argenté avait fait son apparition sur le terrain et son adversaire l’avait également remarqué. Une lutte s’engagea entre les deux finisseurs et lorsque la main d’Elisabeth se referma sur la petite balle ailée, un sentiment de joie la parcourut. C’était tout de même le premier vif qu’elle avait capturé lors d’un match. Elle essaya tout de même de garder la tête froide, l’équipe n’avait pas encore gagné le match et le finisseur adverse était aussi déterminé qu’elle, ce qui rendait le match fort attrayant. Elle ne put tout de même résister à rendre à Shelly, un sourire narquois et un regard plein de mépris.

Lorsqu’elle rendit la balle ailée à l’arbitre, Elisabeth se concentra sur le match et plus particulièrement sur ses coéquipiers. Turner, enfin elle voulait dire Amon Turner était en possession du cognard. Elle devait reconnaître que celui-ci se débrouillait bien avec une batte et se demanda pourquoi cela ne l’étonnait pas ? Elisabeth chercha l’autre Turner des yeux, Elaya était en possession du souaffle, elle aussi, ne perdait pas une minute et envoya la balle écarlate en direction de … d’elle.

Elisabeth dut certainement affichée une expression de surprise avant de tendre les mains pour réceptionner le souaffle, bien alignée dans sa trajectoire. Elle sentit la balle se calait entre ses mains et s’en réjouit. La jeune fille tient le souaffle comme lorsque l’on porte une baguette et regarda Elaya, il était temps d’opérer à un retour à l’envoyeur. La jeune fille inclina son balai, avança vers les buts adversaires. Elle essaya de bien lancer la balle dans la trajectoire de la poursuiveuse de son équipe en espérant que celle-ci la réceptionne.


Action : Faire une passe
Cible : Elaya Turner
Série : [1,2,3]

 Saison 2  - Serdaigle vs Serpentard

Le bonheur avait quasiment atteint son comble. Son cognard avait fait des ravages et c'était bien le cas de le dire. Ayant réussi à cogner toutes ses cibles, le Serpentard dû bien vite se l'avouer. Ce poste était fait pour lui. Entendre la balle marteler la chair et les os se briser sous la force et la vigueur de son bras droit qui projetait la balle noire, tout en étant conscient que l'état du corps de sa victime était en sa possession, relevait du "jouissisme" pur. Le Quatrième Année était un batteur dans l'âme. Il le ressentait au plus profond de lui même, comme si cette partie de son destin avait été tout tracé. Depuis sa naissance même peut être. Ou bien était ce héréditaire ? Un don se transmettant de génération en génération ? Tandis que Turner survoltait le terrain, jaugeant le match à l'affut du cognard, il remarqua les deux finisseurs qui collés l'un à l'autre, tentaient à tour de rôle d'attraper le vif d'argent. Les deux adversaires étaient si proches, un mètre de distance les séparait, qu'Elisabeth aurait tout simplement eu besoin d'écarter le bras pour faire tomber Ells du balai. Mais voyons, il se serait attrapé de bien vilains coups le Sylvain durant ce match. Et pour rabaisser le bleu un peu plus, Elisabeth attrapa le vif d'argent, après maintes tentatives qui finalement furent récompensés.

Couvrant sa bouche de son écharpe aux couleurs vert et argent, le Serpentard stoppa net en pleine action, sa main s'arrêtant à deux centimètres de son visage, alors qu'il ressentait une aura pleine de ferveur et de détermination nettement palpable dans l’atmosphère glaciale saturée par l'énergie dégagée par les joueurs de Quidditch dû aux efforts fournis par ce sport. Cette aura était dégagée par sa demie sœur. Qui donc pouvait -ce être d'autre? Amon plissa les paupières, son regard se faisant plus vif. Avec les deux Turner sur le terrain, il y avait de quoi paniquer. Jamais ils ne laisseront leurs défenses et leurs attaques tomber.

Alors que le match reprenait son cours, suite au remplacement de Demangel par Turner, Elisabeth envoya le souaffle en direction de sa demie soeur, qui espérait il, réussira à l'attraper une deuxième fois de suite. Amon tourna ses yeux bleus en direction de Dolmen. Un gardien kaputt et une poursuiveuse prête à marquer ? Turner frappa à nouveau dans le cognard, excité par la tournure que pouvait prendre la suite des événements.


Action : Cogner Teddy Dolmen.
Série [4-5-6]

 Saison 2  - Serdaigle vs Serpentard

On envoie le souaffle à sa partenaire et on attend de voir ce que ça va donner. Il suffit seulement de quelques secondes pour se rendre compte de la réussite ou de la défaite. Mais...ces quelques secondes semblent durer un temps interminablement long. Un compte goutte qui ne désire que se montrer sadique et faire attendre sa victime qui broie le noir, de rage et de sang versé. Une seconde passe. Des images accompagnés de leur sauce de sentiments défilent dans l'esprit. Si elle réussissait, tout se passerait pour le mieux, elle réduirait les Aiglons qui retournaient dans leur œuf brisé de peur, en bouillis. Et si elle avait échoué...les bleus finiraient tout de même avec leur tête tranché. Hmm, c'était un plan qui lui convenait. Une autre seconde passe... tu n'as qu'une chose à faire. Celle de fixer le souaffle avec de grands yeux ronds, et une idée traverse les pensées. Tu le fixes avec une telle intensité, tu penses à pouvoir le manipuler avec soin, des yeux emplis de magie qui soumet cette balle rouge n'attendant que de retourner dans son coffret. MARRE d'être balancé pour satisfaire ces imbéciles!!
La 3ème seconde est le moment du verdict. Jamais deux sans trois, après tout. Elizabeth l'a-t-elle attrapé ? Oui...non ? Les deux secondes passées n'étaient rien à côté de celle là. De petits poussins sans défense à côté d'un monstre immortel qui ne cherche qu'à vivre pour l'éternité. Elaya avait beau être douée au Quidditch, cela faisait une éternité qu'elle n'avait pas combattu à ce sport. Si on possède un don, il est préservé jusqu'au bout, c'est un fait. Enfin, elle n'avait été prévenue qu'une semaine à l'avance qu'elle pouvait rejoindre l'équipe. Quelle organisation admirable ! Tout étant que la joie ne se figurait pas dans ses pensées, ni sur son visage. La joie positive que tous les gamins possédaient, qui couraient après un ballon dans l'espoir de le faire rebondir, ça...elle ne connaissait pas. Une joie négative, en revanche...elle connaissait que trop bien. Un bonheur de pouvoir participer au premier front de la guerre, avec ces alliés et faire souffrir les ennemis. Ne tardons pas trop. J'ai un match à jouer avec la ferme conviction de gagner, par Merlin.

Et voilà, la cloche avait sonné d'un son macabre, un son funeste, le vent frais tourbillonnait autour de la vipère. Glacial du Nord. C'était signe...de la réussite. Une double réussite, parce que la personne qui partageait son sang, sa chair, ses os et son âme venait également de neutraliser Brown, tandis qu' à la vue de ses yeux émeraudes aux pupilles dilatées sous l'excitation digne d'un démon, Randall venait de faillir à sa tâche qui consistait à voler le souaffle lancé par la Serpentard et se retrouvait tout bonnement sonnée. Voilà un conseil, petite, évite de tourner autour de la balle rouge sang quand moi même, je l'ai lancé en vue d'une belle victoire. Mais soit, mords donc la poussière dans un bain de ton liquide rougeâtre et de tes boyaux, je ne dirai plus rien. La pair Turner sur le terrain formait un atout, dirait-on. *Le règne des Turner débute sous la tyrannie des nuages sombres et le souffle des Glaces.*

Sa camarade finisseuse possédait le souaffle, à elle de balancer le précieux vers elle. N'échoue point ! Respire, vise, concentre ta force et tire, que diable !
Si elle venait à rater sa mission, Elaya pouvait rattraper le coup et plonger vers le chouchou rouge et ainsi le tenir fermement entre ses bras vigoureux. Cela comptera comme une passe réussie. C'était bien ce qu'elle redoutait, malheureusement... passe ratée, Elaya plongea sur le souaffle pour le rattraper et ainsi le tenir fermement entre ses doigts.
Et ensuite... l'envoi décisif s'approcherait, sans aucun retour possible. Allons-y, c'était pour ce genre de moment qu'il fallait vivre. Le moment où tous les regards emplis du curiosité, battent le stress ressenti sous le coup de l'émotion et du suspense, sont rivés vers vous. Et ils n'attendent qu'une chose. Qu'elle marque ou que le gardien stoppe cette fusée qui promet d'être dangereuse.

Action : Tirer aux buts

 Saison 2  - Serdaigle vs Serpentard

Les dires de l'arbitre fit naître un sentiment de joie au plus profond de son être. Il avait réussi à cogner. Encore et toujours pour la troisième fois à présent. Il se sentait invincible et se considérait presque comme étant le maître du terrain. C'est vrai quoi. Les Hawks tombaient de leurs balais, les uns après les autres, comme des mouches. Faibles qu'ils étaient. Mais leur attaques n'avaient pas tout à fait été bien coordonnées. Elisabeth n'avait pas réussi à faire la passe du souaffle et Elaya n'avait pu le recevoir au creux de son bras droit. Mais qu'importe. Tant qu'il allait réussir les quatre cognements, le coup spécial du poste de Batteur pouvait être débloqué. Ils étaient bien sympa ces coups spéciales d'ailleurs. Mais à présent qu'il allait bientôt pouvoir l'utiliser, ils l'étaient encore plus. Un peu plus de pouvoir dans le creux de sa main..qui refuserait? Nobody. Deux joueurs allaient pouvoir être sonnés et Elaya allait tirer. Elle était belle la vie. Enfin pour le moment seulement.

Amon se mit à la recherche du cognard qu'il avait perdu de vie, étant légèrement déconcentré par l'excitation que lui inspirait la réussite des merveilles qu'il pouvait faire, lui et sa batte. Sentant l'air glacé s'infiltrer dans ses cheveux, à mesure que son balai accélérait, le Quatrième Année scruta de ses yeux perçants, le terrain, à l’affût du cognard qui fondait les airs au dessus de sa tête. Sa flèche de platine, un balai reçu par un bon ami de Bulgarie, qui se nommait Jared lui en avait fait cadeau en guise d'adieu. Et bien que ce balai était plus performant pour les finisseurs, le vert n'avait pu refuser et put affirmer qu'un tel balai était également parfait et bien adapté pour son poste qui aidait beaucoup à rattraper le cognard qui n'allait pas à la vitesse des papillons. Oui décidément le Serpentard lui en était reconnaissant d'un tel cadeau.

Prenant de l'altitude, le vert arriva à la hauteur du cognard. Le gardien des Hawks avait rejoint le paradis, étant sonné par son boulet de canon. Elaya avait le souaffle en main et s'approchant des buts adverses non protégés, celle ci se prépara à le lancer. S'attendant à un but d'ici quelques secondes, Amon se retourna et sa batte s'abattit sur la balle noire et celle ci partit.. en direction de la poursuiveuse des Hawks.



Action : Cogner Shelly Randall.
Série : [1-2-3]
  Retour