Stade de Quidditch

Inscription
Connexion
  Retour

 Saison 2  - Serdaigle vs Serpentard

Un coup on gagne... un coup on perd. La poisse, quelle situation dérisoire et totalement imprévisible! Et pourtant, on a beau écarquiller les yeux de surprise et de dépit, le punch refait surface un moment donné. Mais quelle foutue surprise !! La jeune fille n'y croyait pas, pourtant c'était bel et bien là, devant ses yeux sombrant dans l'incompréhension totale. Restant immobile, Elaya fixa ce tableau d'affichage des actions et des scores, d'un sourcil froncé, la voix de l'arbitre résonna encore dans son crâne comme un écho lointain. Un écho qui perdure et qui retentit toujours plus intensément. Plus les pensées s'accumulent, plus le gouffre se rapproche, elle ne vole pas mais chute. Le balai disparait, ainsi que tous les joueurs et les spectateurs aux fesses posés sur les bancs de verglas des tribunes. Rien n'est plus. Seuls elle et ce tableau semblaient dominer toute l'espace de sa conscience qui se mourrait au fil des secondes défilant. Arf, un pénalty ! Elle n'avait jamais commis une faute de règlement concernant ce sport, jamais auparavant. Il y avait de quoi être rabaissant, un choc qui égare la conscience de la fillette. Elle n'entend plus rien, ne sent plus rien, voit seulement ce qui la préoccupait autant. Tss, si seulement elle avait eu droit à un entrainement avant le match, étant donné que les règles avaient changé, la Serpentard avait beau les lire et relire, il y a souvent des détails qui s'échappent. Mais il ne fallait plus qu'elle doute mais qu'elle se rattrape. C'était certain et obligatoire. Le besoin de ses bâtonnets de réglisse se fit cruellement ressentir, ça ne pouvait plus durer. Elle devait oublier et mordre les Aiglons à la place. Mordre de la même façon que le froid mordait sa peau.

Secouant de la tête vigoureusement, Elaya passa sa main sur le visage, reprenant peu à peu la conscience qui l'habitait avant la faute commise. Elle n'avait pu suivre ce qui s'était passé par la suite, occupée à scruter ce panneau qui l'avait fait chuter dans les abysses de l'oubli éternel, elle aurait pu y rester, mais étant donné qu'elle avait motivé l'équipe avant le match, elle se devait de ne pas perdre la face et la détermination qui surgissaient ses envies de meurtre.

But. Panier. Goal. Anneau. Ils avaient marqués, à nouveau. *Quel foutu merdier !* se surprit la vipère à penser de tels mots, injures incompatibles à son éducation de haute noblesse. L'équipe réduisait en pâté l'équipe adverse, c'était indéniable, mais eux aussi se retrouvaient sur la touche des os et de la chair décapités. Quel ironie ! Elaya n'avait jamais vécue ça dans ses anciens matchs. Tout de même que les Crochets d'argent avait une bien meilleure stratégie que les aiglons, et un excellent batteur qui manquait rarement ses cibles.
Bien...Elaya avait compris dorénavant, elle ne commettrait plus d'entorses au règlement concernant le Quidditch, c'était une bonne bouse que les membres de l'équipe y étaient empêtrés.

Possédant à nouveau le souaffle, la jeune fille agrippa fermement son balai et le dirigea de toute vitesse vers la finisseuse qui avait manqué le vif d'or pendant qu'elle se trouvait en transe. C'était pas grave, elle l'aura bien la prochaine fois, la Serpentard croyait à son équipe, après tout. Prenant une grande bouffée d'air glaciale, de toute ses forces, Elaya envoya le souaffle vers sa camarade, en espérant qu'il veuille bien obtempérer à ses souhaits et son action.

Action : Faire une passe à Elizabeth Connor.
Série : [4-5-6]
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

 Saison 2  - Serdaigle vs Serpentard

C’était une triple déception ! Tout d’abord, Elisabeth avait raté sa passe, les conséquences n’en furent pas désastreuses puisqu’ Elaya avait rattrapé la balle écarlate, mais tout de même une passe. C’était quelque chose de basique ! Ensuite, le sifflet de l’arbitre retentit pour sanctionner les Verts d’un penalty. Encore ! Les Crochets d’argent n’avaient pourtant pas encore levé le petit doigt sur personne. Connor pensait être au summum de la désolation à ce moment précis mais sa tentative future de capture du vif d’or et son échec finit par miner son moral déjà complètement meurtri.

Les Serdaigles avaient fini par reprendre l’avantage et les Serpentards commençaient à perdre espoir. A peine réussissaient-ils à rattraper leurs retards que la malchance les frappait et favorisait les bleus sous les regards désespérés des Serpys. En fait, ce n’était pas tant la poisse qui frappait les Verts et argents, ceux-ci étaient capables de prouesses exceptionnelles aussi bien que des erreurs d’inattention, mais l’équipe n’en était pas moins doué pour autant, enfin c’était l’humble avis de la petite première année.

Néanmoins, le match continuait et les Verts n’avaient pas encore perdu. Il ne fallait pas baisser les bras et garder espoir coûte que coûte. Et puis après tout, Elisabeth était aussi là pour s’amuser et c’était le cas. Malgré les diverses déceptions, ça restait un beau match ! Et de toute manière, ils se devaient de se donner à fond, corps et âme pour gagner.

D’ailleurs, la poursuiveuse était déjà en possession du souaffle et une lueur intense brillait dans les yeux d’Elaya, l’envie de marquer, la soif de réussite et la rage de vaincre. Peut-être que toutes ses étincelles dorées et argentées étaient montées à la tête de la finisseuse mais qu’importe ce que semblait lire Elisabeth dans les yeux de sa coéquipière, cela provoquait en elle, l’envie de gagner, c’était ce dont elle avait besoin à cet instant précis.

Elaya lui fit une passe exceptionnelle et la balle rouge vint facilement se glisser entre ses mains. Elisabeth accéléra vers les buts adverses, il était temps de rattraper leurs retards, ce qui était fortement probable étant donné que Shelly était de nouveau sur le banc de touche et qu’elle ne pouvait pas intenter de voler le souaffle. Elisabeth leva ses bras en direction de sa camarade, prit un instant afin de mieux voir ou était Elaya et tenta cette passe décisive.

Action : Faire une passe
Cible : Elaya Turner
Série : [1,2,3]
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

 Saison 2  - Serdaigle vs Serpentard

Amon Turner était-il un psychopathe rigide et plus froid que le thé glacé que Teddy Dolmen buvait dès qu'il le pouvait? On pouvait se poser la question... Atteindre sa réputation ne fonctionnait pas. D'ailleurs, elle n'était pas vraiment atteinte... Que c'était énervant ça! Il semblait vraiment n'en avoir rien eu à faire... Absolument insensible. Le gardien des bleus avait donc raté son analyse psychologique du batteur adverse... Il devenait presque une énigme pour Teddy, ce jeune batteur. Le préfet n'était pas un psychologue de renom (il n'était pas un psychologue du tout en fait...), mais là, il était vraiment surpris. Ses informations pouvaient être erronées, après tout. Mais il y avait comme une évidence dans l'histoire du regard des autres. Et Turner avait renversé l'évidence. Les filles, le public, ça ne marchait pas. Ce type était un solitaire, finalement. On pouvait l'imaginer comme ça. Un solitaire qui appréciait quand même l'adulation des autres. Mais qui n'en avait pas besoin. Un type qui survivait et qui n'avait confiance qu'en lui... Il était vraiment narcissique, et cela semblait être suffisant pour qu'il vive tranquillement.
Le jeune préfet se reconnaissait, de façon imperceptible, dans ce garçon... Il était batteur, comme lui l'avait été, par exemple. Mais la ressemblance était plutôt psychologie: la moindre importance du regard des autres, la solitude... Oh, il y en avait d'autre comme ça, dans Poudlard, ce n'était pas d'une rareté extrême (mais pas commun non plus), mais il y avait autre chose. Autre chose sur lequel Dolmen n'arrivait pas à mettre le doigt... On peut largement supposer qu'il s'agissait de l'endurance morale que Teddy avait en lui, et qu'il soupçonnait inconsciemment Turner de posséder, mais rien n'en est sûr, et ces pensées du jeune garçon furent rapidement chassée de son esprit.

En effet, Turner n'était plus la priorité (même s'il avait neutralisé la moitié de l'équipe d'un coup), car sa sœur, Elaya Turner, allait réceptionner une passe de Miss Connor. Et elle s'avançait vers les buts. Vite. Très. Trop.
L'honneur de Teddy était en jeu. Une fille décidée à lancer un souaffle dans un anneau allait être face à lui. Et il allait devoir faire un choix assez rapidement. Il y avait trois anneaux. Donc 3 choix? Pas forcément. S'il y avait une chose qu'il fallait mettre au clair, rappelons-le, c'était que pour l'instant, le souaffle était encore dans les airs...
Et oui! Elaya Turner n'avait pas encore le souaffle dans les mains! Elle n'était pas en position de tirer, mais le serait bientôt! Dolmen pouvait toujours empêcher une terrible situation de se produire. Il fallait prier pour qu'Elaya ne réceptionne pas la balle. Ce qui n'était pas la plus efficace des méthodes!
Non, Dolmen allait devoir s'occuper lui-même de ce problème, sans attendre une intervention de la chance... Bon, ce qu'il allait faire était loin d'être règlementaire, donc si l'arbitre s'en apercevait... Et bien, on pouvait raisonnablement penser qu'il offrirait un penalty aux verts! Donc s'il ratait son coup, le jeune gardien des bleus aurait encore une chance d'empêcher les verts de marquer. Il n'y avait donc pas à hésiter, même si c'était un peu risqué: le risque confirmait à Dolmen que c'était une bonne solution.

Le préfet s'élança donc, avec son balai, en direction de Turner, à assez grande vitesse, et il tourna son balais au dernier moment, pour la percuter sans trop se mettre en danger lui-même... Sauf que si sa "percussion", ou plutôt sa "bousculade" avait bien réussie, il avait mal calculé son coup, et il avait à moitié glissé de son balais: il n'était accroché à celui-ci que par une jambe et une main... L'autre était tendue dans le vent, pour pouvoir attraper le Souaffle, et tenter ensuite, malgré les difficultés, de ne pas le faire tomber dans le vide... Encore fallait-il que cette fichue balle lui fasse le plaisir de venir avant que ce soit lui qui ne tombe dans le vide.


Utiliser la Feinte de Gorniev en "misant" sur [1]

 Saison 2  - Serdaigle vs Serpentard

Et Biiim ! En deux secondes chrono, deux gros tas vêtus de capes bleus tombèrent de leurs balais et se prirent la terre ferme avec un ''Splaf'' pas très rassurant. Des os brisés? De la chair écrabouillée? Inquiétant certainement. Il put deviner d'avance que Miss Pomfresh allait avoir un peu de travail pour la soirée. Mais au moins, grâce au Serpentard, elle n'allait pas s'ennuyer à se tourner les pouces dans son cabinet, avec ses pauvres potions et son caractère acariâtre de vieille mégère. Son visage pâle pimenté par un grand sourire, il se passa la langue sur les dents, comme après avoir mangé un bon repas. Ah, c'était le cas de le dire. Après avoir décimé la moitié de l'équipe adverse, il était on ne peut plus rassasié. Mais Turner se remit à faire tournoyer sa batte dans la paume de sa main. Intarissable, voyant que les bleus finissaient toujours par remonter sur leur balai, têtus comme des mules, Amon n'était jamais satisfait. Il lui en fallait plus. Toujours plus. Sentant l'odeur de la peur face à leurs visages de mômes terrifiés, le vert se repassa la langue sur les dents, s'avouant qu'il valait mieux les assommer et les martyriser jusqu'à ce que leur honneur soit souillé et qu'ils se rendent compte dans quelle galère ils étaient embarqués, ces p'tites fripouilles.

Tournant la tête et envoyant un regard ironique à Dolmen face à l'inutilité de ces répliques et suivant du coin de l'œil Connor qui balançait son bras en avant, faisant une passe à sa demie sœur, Turner ralentit la vitesse de sa flèche de platine, choisissant qu'il valait mieux se concentrer à nouveau, puisque un deuxième tir au but pour les Verts et Argents n'allaient pas tarder à se produire. Du moins, il l'espérait. La réussite de son coup spécial l'avait mis dans tous ses états et le jeune garçon le savait. Il devait se calmer. Calmer cette ardeur destructrice qui se trémoussait en lui. Son esprit qui s'était si vite embrasé avec si peu. Amon se mordilla la lèvre et sentit très vite un gout métallique sur ses lèvres.

La respiration calme et posée, Amon releva le regard et le posa sur le préfet des Serdaigle qui gardait les anneaux dorés. Celui ci semblait par ailleurs l'analyser et se sentant comme criblé sous des rayons x, Amon s'envola l'ignora royalement et frappa dans le cognard, se préoccupant seul et seulement de sa proie.



Action : Cogner Teddy Dolmen.
Série : [4-5-6]
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

 Saison 2  - Serdaigle vs Serpentard

C’était un match palpitant, chaque minute promettait des rebondissements qui pouvaient accentuer les peines et les joies des uns et des autres. Mais l’agitation qui régnait sur le terrain, la volonté et la détermination qui faisait que chaque joueur luttait corps et âme pour la victoire de son équipe, c’était tout simplement beau à voir et c’était ce qui rendait ce match si exaltant.

Les vifs et leurs apparitions aléatoires avaient aussi cette capacité à tenir en haleine les joueurs, le vif d’or plus particulièrement promettait monts et merveilles, altérant au dernier moment le résultat d’un match, rendant vaine et inutile dans les esprits des uns, leurs efforts plus que rocambolesques pour la victoire. Ça devait être une sacrée sensation de tenir cette petite balle dans sa main et d’ainsi arracher la victoire à l’équipe adverse. Le vif d’argent lui aussi, permet de donner des points à l’équipe, mais celui-ci n’était que l’avant goût à la fois amer et sucré d’un vif qui promettait bien plus de richesse. Sucré, car il permettait de gagner des points supplémentaires et donnait un entraînement éreintant aux deux finisseurs. Amer, car il ne donnait pas la victoire, seulement une certaine avance et un espoir peut-être même faux de capture du vif d’or.

Elisabeth se concentra, elle se devait d’être plus que vigilante et essayer de trouver ces fameuses balles chéris et tant attendus. Ses yeux noirs balayèrent le terrain, recherchant la moindre poussière argentée ou dorée. Elle retint sa respiration une demi-seconde lorsqu’elle s’aperçut d’une lueur argentée non loin d’elle. Son cœur reprit une activité plus soutenue, battant à une vitesse folle lorsqu’elle fut certaine de la présence du vif argenté. Sans perdre une seconde, elle donna une légère inflexion vers l’avant à son balai et s’approcha à l’objet qui semblait filer tel une fusée. Elle se rapprocha du vif tant bien que mal et essaya de régler sa vitesse sur l’objet de sa convoitise. Lorsqu’elle fut plus certaine de ces mouvements, elle retira ses doigts de son balai chéri et les dirigea vers le vif argenté.


Action : Saisir le vif.
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

 Saison 2  - Serdaigle vs Serpentard

Raté ! La petite balle s’envolait tranquillement vers de nouvelles aventures au fin fond du terrain laissant un finisseur frustré par une capture échouée.

* Ce n’est pas grave ! Prends ton envol petite balle, je t’aurai un jour ! Je t’aurai !*.

Avec le vif, on ne pouvait élaborer de stratégie par avance. Ses allées et venues étaient hasardeuses, on ne pouvait non plus deviner où il allait apparaître, ni à quel moment. Il nous frapper comme la mort, sans invitation et de façon aléatoire. La seule chose qui différenciait les deux modes d’apparition était que l’une était fortement désirée et attendue et l’autre fortement repoussée et non voulue.

Enfin bref, les diverses réflexions de la jeune fille en vue de capturer n’aboutirent qu’à une seule et unique action, simple en soi mais qui nécessitait une réactivité impressionnante devant l’inattendu. Cette action bénéfique et soi disant stratégique n’était autre que l’improvisation. Bon cet ingrédient secret ne lui donnerait la victoire que s’il était assaisonné d’une vitesse folle et d’une bonne poigne et promettait une saveur acidulée et sucrée à la fois en bouche, le goût fruitée de la victoire et l’aigre saveur d’un éventuel échec. C’était quitte ou double ! Tout était une question de dosage.

Elle devait oublier certains détails mais elle ne voulait pas aller dans le fignolage, sa stratégie s’appelait tout de même l’improvisation. Elle recommença sa quête infinie de l’insaisissable qui deviendrait saisissable, enfin c’était ce qu’espérait la jeune fille. Elle accéléra et s’approcha suffisamment du scintillement argenté qui filait à vif allure afin de tenter une capture.



Action : Saisir le vif.
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

 Saison 2  - Serdaigle vs Serpentard

Les Serpentards n’avaient pas eu beaucoup de chance durant ce match. D’abord, il y avait eu ses penaltys qui permettaient à leurs adverses de remonter leur score à chaque fois. Et pourtant les Verts n’avaient encore frappé personne parmi l’équipe adverse. Ensuite, il y avait eu ses passes mal cadrées qui avaient eu pour effet de libérer le souaffle de leurs emprises. Enfin, il y avait l’insaisissable, le capricieux vif qui ne voulait pas se laisser capturer.

En fait, la malchance avait frappé l’équipe des Crochets d’Argent depuis le début de la deuxième saison de quidditch. Elisabeth exagérait peut-être un peu, leur batteur, Amon avait fait des ravages avec sa batte et libérait une de leurs formations. Elaya avait réussi à marquer et Victoria avait réussit à faire un superbe arrêt. Ce n’était pas si mal pour leur dernier match mais bon ça serait tout de même mieux si elle arrivait à saisir le vif.

Quoi qu’il en soit, Elisabeth sentait qu’un vent harmonieux allait souffler en sa faveur et peut-être même l’aider dans sa quête actuelle du vif. Elle se sentait confiante, sûre d’elle comme si une force invisible allait agir et comprendre ses attentes et ses espoirs. Peut-être que la jeune fille sombrait littéralement dans la folie, mais c’était tout de même agréable de ressentir un surcroit de chance en sa faveur.
Elle s’envola en direction de la fameuse balle ailée, tendit sa petite main et attendit que la chance vienne frapper à sa porte et aide à sa capture du vif.


Action : Saisir le vif.
  Retour