Stade de Quidditch

Inscription
Connexion
  Retour   Répondre

 Saison 3  - Poufsouffle vs Serpentard

Bon, jamais deux sans trois, tu réussiras au prochain essai, bla bla bla. Alyse était excedée. Mais vraiment. Comme si le poste de finisseuse n'était déjà pas assez complèxe, il fallait en plus que le Vif d'Argent ne coopère pas. Mais viens dans ma main, bon sang ! Si cela se trouvait, manier le Cognard était plus facile. C'est vrai, juste taper avec une grosse batte dans une grosse boule noire, et viser les gens pour les sonner, cela devait être super bien ! Alyse, avec ses ballinettes ailées... Oui, ballinettes, des petites balles quoi. Chacun ses expressions, enfin ! Et puis, la jeune fille pouvait toujours faire croire que le mot provenait du vocabulaire ancien français. Cela pouvait toujours passer, sachant qu'elle venait de France, et que ses parents étaient du genre prout-prout. La finisseuse se mit à repenser à sa vie en France. Elle avait été plus que ravie d'avoir quitté ce pays, cela était certain, et maintenant, elle se sentait à son aise au Royaume-Uni. A Poudlard, personne ne la critiquait, aucune forme de harcèlement, rien, nada, niet. Le calme, la plénitude, la liberté, en fait. Dans le dortoit, elle pouvait lire un livre sans qu'on ne la dérange, ou faisait des batailles de coussins avec ses camarades, tout en rigolant comme si elle ne l'avait jamais fait. Ce qui était, disons le clairement, un peu le cas. Mais, priorité au direct. Une course folle entre Amaëlle Nelly et Alyse, qui allait attraper le Vif en premier ? De tout son cœur (et dans celui de ses coéquipiers, surement), la finisseuse des Jaunes espéra qu'elle refermerait en premier ses doigts sur la balle argentée.

Action : Attraper le Vif d'Argent.

Le souffle des Poufsouffle jamais ne s'étouffe !
Finisseuse des Frelons de Poufsouffle
Journaliste au Journal du Blaireau
Poufsouffle du mois d'août 2014 & Elève du mois d'octobre 2014 ~

 Saison 3  - Poufsouffle vs Serpentard

Alyse ne l'avait pas non plus, tout n'était donc pas perdu. Au loin la petite Nelly entendait les encouragement des Serpents qui fusaient lui réchauffer le cœur et lui donner du courage. Bon certes elle entendait aussi les cris de joie et d'encouragement des Pouffys mais ceux là elle s'en contrefichait. D'ailleurs elle avait sans doute une bien meilleure ouie que Alyse et elle ne devait pas les entendre, elle avait donc toutes les chances de son côté ! (auto-persuasion quand tu nous tiens). De toute façon elle elle entendait ses amies, et ses amies c'était forcément les meilleures encourageuses de monde, il y avait de la magie dans leur parole, de l'amour aussi, et pour elles elle gagnerait. Elle le devait. Sinon elles seraient tristes de ne pas avoir parié ailleurs malgré le fait qu'elles soient amies, et elle ne voulait pas leur faire faux bond avec de si beaux encouragements. A moins qu'elle soit en train de rêver ? C'était possible aussi ! Après tout peut-être ses amies n'étaient-elles même pas là et entendait-elle des voix ? Mais non ! Ses amies étaient les meilleures, ça ne pouvait pas être vrai ! Elles étaient là, elle le sentait, tout comme elle sentait le vent lui fouetter le visage et sa camarade lui rentrer dedans par intermittence, tout comme elle sentait de temps à autre les fines ailes du vif lui frôler les doigts. Elle l'avait. C'était sur. PLus qu'une petite poussée et elle l'avait au creux de sa main !

Action : Attraper le vif

Même le plus petit serpent a du venin (si si)
Cinquième année RP

 Saison 3  - Poufsouffle vs Serpentard

Fermer les yeux. Voilà, le noir. Si Ambre était à côté de son oreille, elle lui hurlerait « MAIS BON SANG ALYSE QU'EST CE QUE TU FAIS ? C'EST PAS LE MOMENT ». Mais si, ça l'était. Alyse le sentait. Elle avait besoin d'un petit, court moment de calme pour se ressaisir et vider son esprit. Si elle avait eu un thé, cela aurait été encore mieux, mais il ne fallait pas demander la lune non plus. Et puis, se faire apporter un thé en plein match, c'aurait été une première mondiale. Qui sait, cela pourrait même devenir une mode chez les finisseurs des équipes locales ou nationales ? Alyse pourrait devenir « la fillette au thé en plein match ». Bon, ce n'est pas la désignation la plus flatteuse, mais si elle faisait déposer cette appellation, elle pourrait devenir riche ! Et comme ça, adieu la vie avec les parents (jamais présents, de toute façon), enfin l'indépendance ! Acheter ce qu'on veut. Se nourrir exclusivement de Chocogrenouilles, ça, ce serait la belle vie ! Vous imaginez, vous ! Une baignoire, que dis-je, une piscine de chocolat ! Miam. Oui oui, je vous vois, vous avez l'eau à la bouche aussi. La jeune fille ne se sentait pas encore prête à ouvrir les yeux. Encore quelques millisecondes.... Voilà. Elle collait presque la finisseuse adverse, mais c'était pour le bien de son équipe. Désolée Amaëlle. Toi aussi tu me fais mal, ton coude me rentre dans le bras. Alyse, pour lui porter bonheur, décida de changer de bras. Elle agrippa son balai avec sa main droite et leva la main gauche. Maintenant, c'était le moment !

Action : Attraper le Vif d'Argent

Le souffle des Poufsouffle jamais ne s'étouffe !
Finisseuse des Frelons de Poufsouffle
Journaliste au Journal du Blaireau
Poufsouffle du mois d'août 2014 & Elève du mois d'octobre 2014 ~

 Saison 3  - Poufsouffle vs Serpentard

Non. Ça n'était pas possible. Il avait filé ! Il avait filé ! Alors qu'elle était sûre de l'avoir il lui avait glissé des mains, fait un looping impressionnant, et elle l'avait perdu de vue. Cette histoire de mitaines agrippantes allait devoir se concrétiser. Par contre elle ne savait pas comment s'en procurer. Ses parents étaient moldus et elle n'avait pas le droit de sortir de l'école. Peut-être pourrait-elle demander à son capitaine ? Wilson Kingson ? Le propriétaire de Meov, adorable volatile ?
Sans doute pas. Son capitaine ne pourrait rien faire : il était enfant de moldu aussi. Alors elle pourrait demander à un autre capitaine. Ambre baxrendhel c'était pas la peine, Colorado elle ne l'appréciait pas et… Melpomène ! Melpomène était-elle fille de moldus ? Honteusement la petite ne s'en rappelait plus. Alors que cette dernière l'encourageait comme une forcenée dans les tribunes elle trouvait le moyen d'ignorer cet important élément. C'était affreux, honteux, impardonnable, injustifié, terriblement méchant, digne de la plus mauvaise amie du mois. Elle se détestait à ce moment là. Pour Melpomène, pour ce vif qu'elle n'arrivait pas à attraper, pour tout ce monde qu'elle allait décevoir. Parce qu'elle avait perdu le vif. Et puis soudain elle se frappa mentalement : le match la rendait vraiment stupide : Alyse suivait encore le vif elle ! Et comme une andouille elle venait de perdre un temps fou alors qu'elle aurait pu suivre son adversaire ! Et c'est ce qu'elle décida de faire de suite, juste après que cet éclair d'intelligence traversa son esprit


Action : Attraper le vif

Même le plus petit serpent a du venin (si si)
Cinquième année RP

 Saison 3  - Poufsouffle vs Serpentard

Image
Delgado saisit le vif d'argent ! Les Frelons égalisent 80 à 80 !
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

 Saison 3  - Poufsouffle vs Serpentard

C'était étrange à quel point un simple sport pouvait changer beaucoup de choses. Pour le cas de Paul, par exemple, il croyait encore l'amitié Serpentard-Poufsouffle possible avant ce match fatidique. Mais maintenant, il était sûr qu'il en voudrait à jamais à Wilson & compagnie pour leur... simple existence, en fait. Quiconque entendrait cela dirait "Quoi ! Ce n'est qu'un sport !". Mais quiconque a étudié à Poudlard se rendra compte que la sélection des maisons crée vite un "patriotisme" implacable qui instaure la pire des concurrences entre les meilleurs amis du monde. Que ce soit en Quidditch ou en duel, en tournois et en concours, même les sélections de pièces de théâtre entraînent la haine. C'est la situation où patriotisme désigne une communauté : la rivalité entre maison, encouragée par les événements comme les points pour les maisons ou les rencontres sportives en tout genres suscitent davantage la haine que l'esprit de camaraderie souhaité.
Ainsi, une jeune fille Serpentard, voisine d'une Poufsouffle, bien que gentille devient une cruche sur un balai après avoir marqué seulement un ou deux buts... Et si Poufsouffle gagne, la voisine Serpentard redevient une bonne camarade.

C'était le cas de Paul. Déteste Gryffondor parce qu'ils ont gagné six matchs à la suite ! Déteste Serdaigle parce que Melpomène Minos y est ! Et déteste Serpentard parce qu'ils ont tirés deux fois dans un cerceau et ont attrapés une petite balle argentée ! Peut être Paul était injuste : c'était sûrement le cas, il faut bien l'admettre. Mais la frustration entraînée par la sous-estimation historique des Poufsouffle le déprimait souvent, peut-être parce que les qualités de la maison jaune, bien que les plus importantes dans un monde heureux, étaient les moins classes. On préfère forcément la puissance ou l'intelligence à la générosité et à l'amitié. C'était la triste situation de Poufsouffle, et seul une longue réflexion pouvait mener à ces conclusions. Sinon, on continuerait de penser que les Poufsouffle sont les classes des nuls, des cancres et des goinfres. Des goinfres, peut-être, mais avec leur patience et leur assiduité, ils n'étaient sûrement pas des cancres. Enfin, bref. Paul attrapa le Souaffle, une lueur d'espoir dans l'esprit, le cœur et les yeux, et fit un looping, juste pour un intérêt strictement cosmétique. Au moins, il donnait l'impression d'être bon en vol. Il tira le Souaffle le plus fort possible.


Action : tirer
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

 Saison 3  - Poufsouffle vs Serpentard

Caroline avait vu le souaffle arriver. Elle s'était jetée sur lui, et tout naturellement, la balle rouge était venue se loger contre son ventre. Elle entendit les vivas de la foule et fit un tour de ses anneaux pour saluer les supporters de Serpentard. Certains visages étaient fermés, pas très contents de voir que la gardienne avait réussi son arrêt. La jeune fille avait bien envie de leur crier "Eh ouais, il est nul votre poursuiveur !" Mais bon, elle n'était pas là pour dire ses petits commentaires et puis, Paul, jusqu'à présent ne lui avait rien fait. Il était là pour jouer et c'était normal qu'il essaye de marquer. Pas de jugements de valeur !

*Pas de jugements, mouais... Je l'ai quand même chopé en train de fabriquer illégalement une potion de vieillissement. Il prend vraiment les gens pour des idiots.* Caroline arrêta de penser à l’attrapeur adverse et rendit le souaffle à Gwen en espérant qu'elle réussisse bien sa passe. C'est alors que Péline entra dans son champ de vision, la batte à la main. Pourtant, il n'y avait pas de cognard dans sa ligne de mire... Mais plutôt... Paul, encore une fois. Elle tenta de le frapper avec sa batte. Abasourdie, Caroline la regarda essayer. Ses neurones ne se connectaient pas. Elle n'avait encore jamais vu quelqu'un tenter la fameuse Feinte Interdite de Scylla. *Eh ben ! Elle a du cran cette fille ! C'est cool !* Malheureusement, il n'y avait pas que la préfète qui avait vu la batteuse : l'arbitre aussi. Il siffla et donna un pénalty en faveur des Frelons. Encore du boulot pour Caroline ! Elle ajusta sa robe de quidditch : qui a dit que si on jouait au quidditch on devait être débraillé ? Elle se prépara à faire un aussi magnifique arrêt que la dernière fois. Elle devait bien ça à son équipe après qu'elle aie complètement raté un de ses arrêts.

Action : Arrêter le tir

 Saison 3  - Poufsouffle vs Serpentard

Image
Le vif d'or vient d'apparaître pour 10 minutes près de la tribune est. Delgado et Nelly peuvent tenter de l'attraper.

 Saison 3  - Poufsouffle vs Serpentard

La petite fille commençait doucement à se déconcentrer. Pourtant l'adrénaline courrait toujours dans ses veines mais la fatigue commençait à se faire ressentir, sans parlais du confort plus que sommaire d'être assis sur un manche à balai… parce que la gravité ne rendait pas spécialement la position très agréable à force de temps. Et puis son ventre commençait à gargouiller. Il faut dire qu'Amaëlle n'avait pas réussi à avaler grand-chose avant la match, inquiète comme elle l'était.
Pourtant elle savait bien que le match n'était pas si long que ça : à ce qu'on lui avait dit il y avait déjà eu des matchs, dans l'histoire du monde sorcier, qui avaient duré plusieurs jours. Etait-ce des jours sans boire, sans manger et sans dormir ? La verte et argent ne savait pas mais admirait ces joueurs. D'ailleurs elle se demandait si ça n'était pas pour cette raison qu'on avait mis des batteurs au Quidditch à la base : pour permettre aux joueurs d'aller se reposer un peu avec une excuse…

Le petite Serpentard aurait pu rester longtemps sur l'élaboration de cette théorie (parce que mine de rien quand elle était lancée elle pouvait tenir assez longtemps sur un sujet) mais un éclair métallique reflétant la lumière du soleil sur sa gauche la distrailla efficacement : le vif était là !
Lançant un coup d’œil à sa collègue, qui était encore apparemment occupée, elle se déporta discrètement et s'approcha assez proche. Si le vif ne s'amusait pas une fois de plus au chat et à la souris elle pourrait peut-être l'avoir du premier coup ? Qui sait ?


Action : attraper le vif

Même le plus petit serpent a du venin (si si)
Cinquième année RP

 Saison 3  - Poufsouffle vs Serpentard

Depuis un petit moment maintenant, Alyse désespérait de voir le Vif d'Or apparaître. Le souafle, le vif d'Argent, le Cognard, bref, tout avait fait son apparition plusieurs fois. Toutes les balles, sauf le Vif d'Or. En faisant son tour de terrain, la jeune fille s'était rendue compte que de nouveaux professeurs avaient fait leur apparition dans la Tribune qui leur était réservée. Tout d'abord, Edern Rhodes, le directeur de Serpentard, qui venait bien évidemment soutenir ses élèves. Ensuite, Alexus Wilkerson, le professeur d'Histoire de la Magie, matière qu'Alyse avait abandonné lors de son arrivée à Poudlard. Elle le regrettait presque, désormais, au vu des discussions positives qu'elle entendait dans les coulors. Et enfin, Amy Holloway, la professeur de Défense contre les Forces du mal, qui venait soutenir les Jaunes, en compagnie d'Isabel Almeida, arrivée précédemment.

Adressant un sourire léger à la Tribune professorale, Alyse ne s'était pas de suite rendue compte que le Vif d'Or était apparu de nouveau, pas si loin d'elle. La jeune fille se pencha pour accélérer, mais son balai ne semblait pas des plus coopératifs. Sa lenteur exaspérait Alyse. Même si le Brossdur 24 était un bon balai, il était sans doute temps qu'il parte à la retraite. Paix à son âme. En tout cas, après une petite dispute intérieure, Alyse réussit à accélérer, et se mit à hauteur de la balle ailée. Allez, cette fois, on y croit !


Action : Attraper le Vif d'Or

Le souffle des Poufsouffle jamais ne s'étouffe !
Finisseuse des Frelons de Poufsouffle
Journaliste au Journal du Blaireau
Poufsouffle du mois d'août 2014 & Elève du mois d'octobre 2014 ~
  Retour   Répondre