Stade de Quidditch

Inscription
Connexion
  Retour   Répondre

 Saison 3  - Poufsouffle vs Serpentard

Elle ne l'avait pas eut. Mais finalement c'était sans doute à prévoir. Elle n'aurait pas du être si lente, au diable la concurrence ! Sauf que non… finalement être discrète pouvait aussi avoir des avantage.
Encore fallait-il attraper le vif. Et pour cela il fallait qu'elle fasse mine de ne pas avoir vu le vif… tout en surveillant le vif… Pas facile. Mais elle se devait d'essayer : parce que jusque là ses essais n'avaient pas été très concluants, et ceci en grande partie aussi à cause d'Alyse lorsqu'elles étaient deux de front à vouloir le vif. Aussi une autre méthode pouvait-elle faire changer la donne ? C'était possible. Et comme le dit l'adage : qui ne tente rien n'a rien. Et elle, le vif, elle le voulait. Certes il aurait sans doute était mieux de faire ce genre d'expérimentation avant le match décisif avec les Frelons… mais elle n'en avait pas vraiment eut l'occasion : leur équipe était vraiment toute neuve. Aussi se contenterait-elle d'expériences en situation réelle, en espérant qu'elles soient concluantes ou bien son envie de bien faire aller se retourner contre elle et faire perdre son équipe.
Aussi c'est avec cette envie d'être discrète que la finisseuse se mit à voler à vitesse raisonnable, comme elle le faisait habituellement pour se placer au bon endroit pour les passes ou pour chercher le vif… sauf que cette fois ci elle se déplaçait en direction du point brillant qui voletait non loin.
Et lorsqu'elle fut assez près, elle se lança sur la petite proie métallique. Parce qu'en fait Alyse venait d'apercevoir son manège


Action : attraper le vif

Même le plus petit serpent a du venin (si si)

 Saison 3  - Poufsouffle vs Serpentard

Manque de pot, un peu comme d'habitude, le Vif d'Or s'était carapaté avant que la Jaune ait eu le temps de poser ne serait-ce qu'un bout d'ongle sur la balle. On aurait dit que celle-ci ne l'aimait pas. Pourtant, elle ne lui avait rien fait ! Comme le dirait un certain proverbe (ou pas d'ailleurs, Alyse ne savait même pas si c'était un proverbe ou non) : C'est la vie. La jeune fille se dit que finalement, le poste de finisseuse n'était pas un poste facile. Les deux choses qu'elle avait à faire, en priorité étaient de chiper les deux Vifs. Et accessoirement, faire une passe à son coéquipier poursuiveur. Alors que les batteurs, eux, pouvaient voler le Cognard, et se défouler en tapant dedans. Trop top ! Même si ce n'était pas facile, Alyse n'allait pas se plaindre, elle adorait (enfin, la fois où elle l'avait fait) attraper le Vif d'Or et offrir la victoire à son équipe. La dernière fois, cette sensation avait été grisante. La jeune fille, alors qu'elle n'y croyait plus, avait refermé ses doigts sur la balle dorée, qui ne s'était pas échappée. La voix de l'arbitre avait alors retentit dans le stade « Delgado attrape le Vif d'Or, victoire des Frelons de Poufsouffle ! ». Et l'occasion se représentait peut-être maintenant. Le Vif n'était qu'à quelques mètres devant elle, Alyse en profita pour tenter une capture. La fois précédente, la finisseuse avait réussit au bout du troisième essai, mais peut-être qu'elle serait plus rapide cette fois-ci, on ne sait jamais.

Action : Attraper le Vif d'Or.

Le souffle des Poufsouffle jamais ne s'étouffe !
Finisseuse des Frelons de Poufsouffle
Journaliste au Journal du Blaireau
Poufsouffle du mois d'août 2014 & Elève du mois d'octobre 2014 ~

 Saison 3  - Poufsouffle vs Serpentard

L'échec était palpable. Par deux fois, la finisseuse des Jaunes avait manqué le Vif d'Or, ce qui n'était pas pour lui déplaire. A chaque fois, Alyse se disait « C'est bon, cette fois, il est pour toi ». Elle tendait le bras, étirait sa main.... et non. Cela faisait tout de même un peu ridicule, mais passons. Au moins, elle était moins visible que par exemple un batteur ou une batteuse qui veut dévier le Cognard mais qui se le prend dans la figure. En tout cas, le Vif d'Or allait et venait à sa guise, et pendant quelques secondes, la Jaune l'avait perdu de vue. Elle en profita pour passer près des tribunes des élèves, où elle repéra plusieurs élèves de Poufsouffle, qu'elle ne connaissait que de vue, mais qui avaient l'air de soutenir l'équipe des Frelons. Les autres, notamment Meilla Primard, soutenaient les Crochets. Petit soutien pour les Jaunes, mais les Crochets ne risquaient pas de s'en sortir. L'objectif d'Alyse et de l'équipe, évidemment, était de gagner le match, et de prendre la seconde place du classement. Tout le monde savait que les Red lights de Gryffondor avaient déjà remporté le championnat, mais la seconde place était tout de même une place de choix, et les Frelons allaient se battre pour la remporter. Donc,pour gagner ce match, il fallait qu'Alyse attrape le Vif d'Or. Le voyant un peu plus loin qu'elle, la finisseuse se mit à sa hauteur et tendit de nouveau le bras.

Action : Attraper le Vif d'Or.

Le souffle des Poufsouffle jamais ne s'étouffe !
Finisseuse des Frelons de Poufsouffle
Journaliste au Journal du Blaireau
Poufsouffle du mois d'août 2014 & Elève du mois d'octobre 2014 ~

 Saison 3  - Poufsouffle vs Serpentard

Alyse l'avait vu. C'était plutôt évident en fait qu'elle allait finir par l'apercevoir mais elle aurait préféré continuer son petit manège plus longtemps. Parce que si elle n'avait pas eut le vif, elle était sûre d'être passée tout près, très près. Comme à chaque fois qu'elle tentait de l'attraper en fait. Sauf que c'était une méthode un point moins violente. Dommage qu'Alyse était arrivée. Ah mais oui ! Etait-elle bête ! C'était sûr qu'Alyse n'allait pas la laisser faire la manière douce : le Quidditch était un sport de brute… Et elle avait beau faire désormais partie de l'équipe de sa maison, et aimer y jouer, elle ne changeait pas d'avis sur la question. C'était bien pour cela qu'elle ne voulait être ni batteuse ni gardienne… Parce qu'elle souffrait trop par compassion à chaque fois que quelqu'un se faisait cogner et ça lui suffisait… et parce que lancer des insultes à tout va, si cela fonctionnait réellement, n'était pas vraiment sa tasse de thé. A vrai dire elle aurait été obligée de les préparer à l'avance ses insultes, tellement elle n'aurait pas su quoi dire sur le terrain qui ne sonne trop pathétique tentative de blesser un enfant de trois ans… ce qui en soit était assez ridicule… alors elle préférait s'abstenir. Caroline se débrouillait très bien et elle était tout à fait d'accord pour lui laisser l'honneur d'être celle qui protégeait leur équipe des tirs ennemis. Elle aurait même sans doute plus facilement accepté être batteuse que gardienne. Parce que lorsqu'on est batteur on a aussi la possibilité de défendre son équipe et d'éviter qu'elle finisse entièrement à l'infirmerie au bout de cinq minutes de jeu. Quoique si c'était pour se retrouver face à Ambre elle voulait bien passer son tour : Péline et Wilson se débrouillait très bien. La preuve : elle avait encore toutes ses dents.

Mais passons. Ce qui nous intéressait nous aujourd'hui et dès maintenant, c'était, non pas ce qu'elle pensait des autres postes, mais ce qu'elle faisait au siens. Et ce qu'elle faisait c'était fort simple : elle fusait dans le vent pour tenter d'attraper le vif avant Alyse.


Action : attraper le vif

Même le plus petit serpent a du venin (si si)

 Saison 3  - Poufsouffle vs Serpentard

Image
Nelly échoue à sa troisième tentative.

Le vif d'or a disparu.

 Saison 3  - Poufsouffle vs Serpentard

Encore raté ! La troisième année avait voulu envoyer le cognard sur la batteuse adverse, mais sa frappe n’avait pas réussi, elle l’avait loupé de quelques mètres. Pestant contre elle-même, elle ne vit pas cette même batteuse attaquer directement Paul Bricou à la batte. Elle n’était pas passée par la case cognard, non, la batte était devenue une arme directe, si l’on peut dire ! Voilà donc ce que la première année fabriquait précédemment… L’arbitre siffla en faveur des Frelons de Poufsouffle, remettant le souafle dans les mains du poursuiveur, pour un penalty. Alors que Paul se concentrait pour tirer, la rouquine aperçut Alyse foncer en direction du rond central. Son cœur fit un bon en voyant sa coéquipière filer ainsi. Apparemment, un des vifs était de sortie. Et c’était celui d’argent, si elle en croyait les informations du commentateur. La troisième année suivit sa finisseuse des yeux, priant le dieu du Quidditch pour qu’elle attrape ce vif et qu’elle propulse ainsi les Frelons à égalité avec les Crochets…
Ce n’est qu’au bout de la cinquième fois qu’Alyse réussit à attraper cette maudite balle ailée, mais elle l’avait fait ! Les Frelons étaient revenus au score, quatre-vingt partout ! Juste après que les points eurent été attribués aux Poufsouffle, Paul lança le souafle et… Marqua ! Les Frelons prenaient l’avantage !
Mais ils n’eurent même pas le temps de s’en rendre compte que la finisseuse adverse fonçait déjà près des tribunes est. D’après le commentateur, le vif d’or était de sorti. Si Alyse l’attrapait, c’était une victoire pour Poufsouffle. Si Amaëlle Nelly l’attrapait… ce serait une défaite pour les Frelons de Poufsouffle. Malheureusement, ou peut-être heureusement, tout dépend des points de vue, aucune des deux finisseuses n’attrapa le vif d’or.

Il était maintenant temps aux Frelons de passer à l’action, encore une fois, alors que le souafle était remis aux mains de l’adversaire. Sur un signe de la main de leur capitaine, les Frelons formèrent un losange. Paul était en pointe, Alyse à sa droite, Elina à gauche, et Ambre fermait la marche juste derrière, en alignement avec Paul. C’est synchronisés que les Frelons remontèrent, plus décidés que jamais. Lorsqu’ils furent suffisamment hauts, la rouquine cria un signal, annonçant la descente du losange. Les quatre joueurs descendirent alors en piqué, Paul attrapa le souafle au passage et se retrouva à nouveau devant les buts, prêt à tirer.

C’est avec un sourire diabolique qu’Ambre termina sa descente, avant de repartir vers le centre du terrain, tandis que les autres joueurs reprennent leur poste. Elle adorait utiliser les formations. Autant pour l’effet artistique de la chose, car oui une formation généralement c’est plutôt sympathique à regarder, mais également pour montrer à tous le travail qu’ils avaient effectué pour que cette formation soit réussie !



*******************************************************************************************
Formation : L'Aigle Impérial :
Effet : L'équipe récupère toutes les balles aux mains des adversaires.
Armé du souafle, le poursuiveur se retrouve dans la foulée en passe de tirer aux buts.

« DÉFONCE-LES TOUS », Monseigneur Endive • « Le souffle des Poufsouffle jamais ne s'étouffe » • Batteuse des Frelons
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

 Saison 3  - Poufsouffle vs Serpentard

Caroline força un peu trop sur l'accélérateur super performant de son balai si bien qu'elle finit à quelques mètres de l'anneau où était passé le souaffle. En plus, en étant aller un peu plus loin, elle s'était pris l'anneau de quinze mètres en plein dans le poignet. Quand elle l'agita, cela lui fit mal, et il faisait un angle étrange. Comme si il était cassé, ce qui était mauvais signe pour rattrapper les souaffles qui arriveraient ou bien faire des passes.

Déçue, Caroline se replaça devant ses anneaux. Paul avait réussi à marquer et les Frelons dépassait les Crochets d'Argent. Le match tournait mal pour les verts là. Du coin de l’œil, la gardienne remarqua une silhouette passée à une vitesse folle. Puis une deuxième. A les regarder de plus près, c'était Amaëlle Nelly et Alyse Delgado ! Les deux finisseuses du jeu ! Et vu leur vitesse, elle devait poursuivre le vif d'or ! Une dépassait l'autre mais l'écartée revenait et redoublait son adversaire. Les coups de coude étaient distribués par lot de 10. C'était très violent et aucune des deux filles ne voulaient céder. Malheureusement, petit à petit, elles ralentirent jusqu'à revenir à une vitesse normale. Elles avaient perdu le vif. Celui-ci s'était caché et maintenant, il n'y avait plus qu'à attendre qu'il revienne pointer son bout du nez.

Ambre Baxrendhel lança un ordre à son équipe et tous se mirent en position pour une de leur formation. Ca sentait le roussi pour les Serpentard. Heureusement, ceux-ci avait des supers supporters comme Melpomène Minos ou encore leur étrange Directeur de Maison floral M. Rhodes. C'était vraiment supers tout ces encouragements ! Mais ça ne ferait pas encore toute la différence. Et vu que les Frelons revenaient à la charge, ils allaient franchement avoir besoin d'une bonne dose d'encouragements !

Caroline se prépara à rattraper le souaffle face à (encore) Paul Bricou. Elle commençait quand même à en en avoir marre de se voir face à face du poursuiveur jaune mais bon, c'était son travail dans le jeu.


Action : Arrêter le tir

 Saison 3  - Poufsouffle vs Serpentard

Le match avait déjà bien avancé, les Poufsouffle étaient avance sur les Serpentard au niveau du score. Quelques buts avait été marqué dans les deux camps et deux vifs d'argent avait été attrapé. Le premier par Amaëlle Nelly, la finisseuse des Serpentard, le deuxième par Alyse Delgado, la finisseuse de Poufsouffle. Tous allait bien ou presque pour les Crochets d'argents, ils avaient quelques difficultés mais rien de grave. Tous est rattrapable de toute façon, au Quidditch. Les Poufsouffle venait de déclencher leur formation, l'aigle impériale, prenant les deux balles pour eux comme des rois et des reines qu'ils ne sont pas sur ce terrain, avant de marquer un but. Ce qui était très jolie pour les yeux des spectateurs mais beaucoup moins pour ceux des joueurs de Serpentard.

Le mouvement « Crochets d'Argent » se mit en place. Il se passa alors quelque chose d'impressionnant sur le terrain de Quidditch. Gwen Mirena et Amaëlle Nelly, poursuiveuse et finisseuse des Crochets d'Argent se firent des passes de plus en plus vite en fonçant droit vers les buts gardé par Miss Montmort, la gardienne des Frelons. Ces deux joueuses avancèrent de plus en plus vite, ne laissant pas le poursuiveur jaune le temps et les réflexes nécessaire pour voler le souafle. Puis lorsqu'ils arrivèrent devant la gardienne des Frelons, elles se mirent à vriller l'une autour de l'autre le plus vite qu'elles pouvaient. Lorsqu'elles étaient parfaitement élancés, l'une des deux joueuses, celle qui détenait le souafle dans ses mains le lança à travers un but libre. Elina Montmort n'eut le temps de rien voir. Wilson, installé sur le banc des remplaçants, se leva et se mit à applaudir bien fort ses joueurs, c'était très très beau.


- • - • - • - • -
Formation Les Princes de Perse
Le poursuiveur ou le finisseur tire et marque obligatoirement.

"Le monde est notre échiquier, et toi, un pion de ma volonté"

 Saison 3  - Poufsouffle vs Serpentard

La match avait pris une tournure qui devenait nettement plus favorable au Frelons. Certes, cet écart de point ne suffirait pas à leur accorder la victoire mais il n'en restait pas moins encourageant. La formation de l'aigle Impériale des Frelons était toujours impressionnante, même pour les joueurs eux-même. Manque de chance, c'était au tour des Crochets d'argent de faire usage de l'une de leurs formations. Les princes de Perse. Elina n'avait aucune chance d'arrêter le tir cette fois. Il était donc inutile de perdre son temps en essayant de bloquer le souaffle. Plutôt que de gaspiller de l'énergie, elle allait tenter de déstabiliser les adversaires. Sa cible : la finisseuse des verts, Amaëlle Nelly.

« Alors Amaëlle, pas trop frustrée de voir les vifs te passer constamment sous le nez ? Pour ta réputation de finisseuse tu repasseras. »

Si Elina ne pouvait pas empêcher ce but, elle tenterait au moins de préparer le terrain pour la suite du match. Avec un peu de chance, sa tentative serait utile pour la suite. Toujours bien campée sur son balais, elle avait haussé la voix pour être sûre que ses propos arriveraient jusqu'aux oreilles de la finisseuse des verts. Si celle-ci se trouvait déstabilisée, cela faciliterais toujours le travaille de leur propre finisseuse dans le cas où un vif ferait une nouvelle apparition. Le vif d'or restait à la fois le rêve et le cauchemar des joueurs. Il pouvait leur apporter la victoire ou la défaite si l'adversaire était plus rapide. Même si elle était impuissante à arrêter le but qui se préparait, Elina pouvait apporter sa contribution à la suite du match. Elle jeta un coups d'oeil aux autres membres de l'équipe sans pouvoir prédire ce qu'ils allaient faire. Ambre avait toujours sa batte bien en main et le cognard à sa portée mais n'avait pas encore cogné. La formation des Serpentard s'approchait rapidement des buts, ils ne tarderaient pas à marquer une nouvelle fois.



Action : Destabilisation
Cible : Amaëlle Nelly
Thèmes : Réputation

¤ Finisseuse des Frelons ¤ Responsable de la Cabane de Cristal ¤ Septième année RPG ¤ Rédactrice ¤
~Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce~

 Saison 3  - Poufsouffle vs Serpentard

Ambre aperçut Caroline Purelune, la gardienne adverse, se préparer à plonger vers l’un des anneaux, pour tenter d’arrêter le tir de Paul. La troisième année espérait vraiment que ce dernier allait marquer, sinon, à quoi cela aurait-il servi de faire cette formation ? A part pour faire joli évidemment. Et pour montrer leurs capacités. Et bien réfléchissez. A rien. Voilà, c’est exactement ça : cela n’aurait servi à rien. Enfin bref. La rouquine regarda attentivement Paul lancer le souafle vers l’anneau de 17m. Et Caroline Purelune plonger vers celui de 15m. Les tribunes jaunes et noires s’exclamèrent lorsque le score des Frelons augmenta de trente points. Les supporters des Frelons scandaient le nom de leurs joueurs, autant celui de Paul que celui des autres, car sans la formations, comment le première année serait-il parvenu jusqu’aux buts ? Enfin bref. Un large sourire s’afficha sur la frimousse de la capitaine des Frelons. Qui s’effaça presque instantanément.

Certes, le cognard ne volait pas loin d’elle et il lui était facile de l’aborder, mais les Crochets d’Argent, après avoir reçu le souafle se mirent en place. Apparemment, ils allaient, eux aussi, montrer l’une de leurs deux formations. La poursuiveuse et la finisseuse adverse commencèrent à se faire de nombreuses passes, de plus en plus vite, tout en avançant vers les buts des Poufsouffle. Les deux adversaires allaient tellement vite, que Paul ne pouvait rien faire pour tenter de leur voler la balle de cuir rouge. Les passes allaient tellement vite que cette dernière ne se voyait quasiment pas et il était difficile de savoir qui avait la balle. Elles se retrouvèrent donc face aux buts des Frelons de Poufsouffle. C’est à ce moment qu’Ambre décida de détourner les yeux et de passer également à l’action. Elle doutait fortement qu’Elina réussisse à arrêter le potentiel but. Mais c’était le jeu.

Elle vola donc en direction du cognard, qui ne se trouvait qu’à quelques mètres d’elle. Elle analysa rapidement le jeu, et trouva rapidement sa cible. Elle fit un petit tour sur elle-même, prépara sa batte en la tirant le plus loin qu’elle le pouvait derrière elle et lorsqu’elle fût bien positionnée par rapport au cognard et à sa cible, elle frappa !


*******************************************
Action : Cogner Amaëlle Nelly
Série : [ 4;5;6 ]

« DÉFONCE-LES TOUS », Monseigneur Endive • « Le souffle des Poufsouffle jamais ne s'étouffe » • Batteuse des Frelons
  Retour   Répondre