Stade de Quidditch

Inscription
Connexion
  Retour

 Gala  - Beauxbâtons vs Durmstrang

Image
Le vif d'argent vient d'apparaître près des anneaux des Lynx. Branche peut tenter de l'attraper.

 Gala  - Beauxbâtons vs Durmstrang

Hou ! Un nouveau vif ! Il voletait tranquillement assez loin de Loreline et pourtant, elle avait réussi à l'apercevoir. En plissant les yeux, elle vit qu'il était d'argent. Un soupir de déception lui échappa. Pour plusieurs raisons d'ailleurs. Déjà, ce n'était pas celui en or, et ensuite, elle se souvenait de la première fois qu'elle avait vécu cette situation lors de ce match. On parle de souvenirs, mais c'était très récent évidemment. Une heure ? Moins d'une heure ? Qu'importait, ça c'était passé aujourd'hui et voilà qu'elle devait déjà recommencer.

Elle avait du mal à se lancer dans cette nouvelle course car elle ressentait encore l'amertume qui l'avait étouffée lors de la première. Comment avait-elle pu le perdre ? Le laisser à l'ennemi ? Elle avait pourtant était plus rapide, elle avait tendu sa main plus de fois pour essayer de l'attraper ! Mais non, c'est Vaseline qui l'avait eu... Il avait rapporté ainsi 20 points à son équipe, 20 points que Loreline aurait du avoir, qu'elle était même persuadée d'obtenir. Ah ! Elle se serait baffée si elle en avait eu le temps !

La vérité, et elle avait tout fait pour le cacher, était qu'elle avait eu envie de pleurer. Quand elle avait vu son adversaire brandir le vif qu'il avait réussi à choper tellement facilement, elle s'était déconfite. Son sourire, il était parti bien loin ! Pourquoi avait-elle l'impression que c'était si dur pour elle, et si simple pour lui ?

On comprenait alors aisément pourquoi son cœur n'était plus à l'ouvrage. Si, maintenant, elle s'élança tout de même à la poursuite du vif d'argent, c'était parce qu'elle le devait à son équipe. Adèle lui avait fait confiance en lui donnant ce poste, alors elle allait l'honorer en faisant ce qu'il fallait. Mais ça ne comptait plus pour elle à présent. Oui, il ne lui fallait pas grand-chose.

Elle accéléra donc, couchée sur son balai en direction du vif. Elle essaya d'éviter les joueurs sur son chemin. Les joueurs de Durmstrang avaient quand même des sacrés têtes. On les aurait cru en route pour une zombie walk. Si Loreline n'avait pas été aussi sujette à la déception qu'à cet instant, elle se serait bien marrée.

Sans y croire vraiment, elle tendit son bras vers le vif.


Action : Capturer le vif d'argent

~ Finisseur titulaire des Lys Ardents ~

 Gala  - Beauxbâtons vs Durmstrang

Image
Branche échoue à sa première tentative.

 Gala  - Beauxbâtons vs Durmstrang

Bien sûr, c'était raté, et ça ne l'étonnait même pas. Elle sentait bien, si ce n'était pas déjà le cas (car elle n'avait pas vraiment prêté attention à lui jusqu'à ce qu'il brandisse le vif), que Vaseline allait se ramener comme une fleur et prendre le vif sous le nez. Ah, après ce match, ils se moqueraient bien d'elle, les Lynx ! Et ils auraient de quoi. Faire tant d'efforts pour rater au final, c'était hilarant.

Mais sa déception, ils ne la verraient pas. Elle ne leur donnerait pas ce plaisir. Même si elle l'était, elle ne se montrerait pas abattue. Si elle échouait 100 fois à avoir le vif, si elle brassait l'air de sa main une centaine de fois, elle retenterait une fois de plus. Elle ne lâcherait rien (ce qui ne veut pas dire qu'elle n'en avait pas envie).
Si ce début de dépression vous paraît disproportionné par rapport à seulement vingt malheureux points de perdus, essayez donc de vous mettre à la place de Loreline. En arrivant sur le terrain, elle était contente, ambitieuse et prête à tout pour gagner ce match. À côté de ça, elle était aussi extrêmement sûre d'elle et il ne faisait alors aucun doute qu'elle allait attraper tous les vifs un par un et l'emporter aisément ! Et avec cette première course aux côtés de Vaseline, tout ne fut plus que frustration et désillusion. Finalement, elle n'était pas la plus forte. Finalement, elle pouvait être battue et pouvait perdre.
C'était l'inverse qu'elle avait en tête à présent. Elle était sûre de perdre. Si le vif d'or apparaissait, elle pensait bien le rater à nouveau. Elle partirait à sa poursuite bien sûr, afin que tout le monde se dise qu'elle a fait de son mieux et que ce n'était qu'une question de chance. Mais au fond d'elle, elle pensait bien que ce vif après lequel elle volait, elle ne l'aurait pas. Elle en était persuadée.
Mais malgré tout et comme je l'ai dit, elle se donnait à fond, pour son équipe.

Donc une petite accélération plus tard, elle se retrouva presque à côté du vif d'argent. Une fois de plus, elle tendit la main vers lui. Sans qu'elle ne s'y attende, une nouvelle pointe d'espoir naquit à nouveau en elle. Et si, finalement, elle parvenait à l'attraper ?


Action : Capturer le vif d'argent

~ Finisseur titulaire des Lys Ardents ~

 Gala  - Beauxbâtons vs Durmstrang

Image
Branche échoue à sa deuxième tentative.

 Gala  - Beauxbâtons vs Durmstrang

Et voilà, elle l'avait raté et ça n'avait rien d'étonnant. Mais avec cette nouvelle tentative, elle avait quand même gagné quelque chose. En tendant sa main vers le vif, elle avait senti en elle cette rage de vaincre, la même qu'elle avait eu en début de match. C'était bon de la retrouver à nouveau.

En essayant de retrouver son équilibre sur son balai, tenant fermement le manche de ses deux mains et plissant les yeux pour ne pas, dans sa course, perdre de vue le vif, elle fit le point sur la situation, tentant de prendre du recul.
Un vif d'argent été déjà apparu, et Vaseline l'avait attrapé. Mais d'un autre côté, elle avait montré qu'elle était bien présente sur le terrain et qu'il avait une sacrée concurrente. Surtout, qu'est-ce que c'était, un vif d'argent ? Pas grand-chose, n'est-ce pas ? Il n'avait pas encore attrapé le vif d'or, à ce qu'elle savait ! Donc, rien d'alarmant. Surtout que son équipe menait toujours au score ou, du moins, n'avait pas 0 et c'était déjà une réussite, mine de rien !

Alors elle se disait que c'était simplement un échauffement et que ce coup-ci, le jeu commençait vraiment. C'était peut-être tiré par les cheveux, mais c'était une façon qu'avait la joueuse de se rassurer. Et comme ça marchait, il n'y avait rien à y redire.

Loreline était à présent forte de ses nouvelles pensées. Ça l'avait revigorée, la déception était passée. Maintenant, elle était de retour dans le jeu et Merlin savait que ça allait saigner. Elle jeta un coup d’œil à son adversaire pour voir où il en était et, sourire aux lèvres à nouveau, elle s'allongea sur son balai pour tenter de prendre de la vitesse.

Si elle attrapait ce vif, ce serait vraiment cool ! Vingt points de plus pour son équipe et un vif partout. Ce serait également de bonne augure pour sa future châsse au vif d'or (si elle ne se prenait pas de cognard dans la tête à ce moment-là).

Bref, plus que pour son équipe, elle voulait maintenant attraper ce nouveau vif d'argent pour elle-même. Pour se prouver qu'il n'y avait pas que Vaseline qui savait attraper ce genre de baballe volante et pour réussir au moins ça aujourd'hui.
Alors elle s'approcha encore, de plus en plus près, et brassa l'air vers la boule argentée, en espérant la chopper au passage.


Action : Capturer le vif d'argent

~ Finisseur titulaire des Lys Ardents ~

 Gala  - Beauxbâtons vs Durmstrang

Image
Branche échoue à sa troisième tentative.

 Gala  - Beauxbâtons vs Durmstrang

C'était une nouvelle fois une tentative vaine, qu'elle venait de faire. Mais ça n’entacha pas son moral. En fait, elle se rendit compte que tout à l'heure, elle n'avait pas été agacée par le fait de ne pas réussir à attraper le vif après plusieurs tentatives, mais par le fait que son adversaire des Lynx l'ait eu avant elle. En fait, tenter sans cesse d'attraper le vif sans y parvenir, ça faisait partie du jeu. Tous les finisseurs connaissaient ça. Le plus dur était de trouver le moment parfait et souvent, ça se jouait sur une milliseconde alors si on loupait le coche, c'était compliqué de retrouver une nouvelle occasion parfaite. En plus, plus on essayait, plus les supporters, les adversaires, et notre propre équipe pouvait admirer notre persévérance et voir qu'on ne lâchait pas jusqu'à ce qu'on ait le vif...Ou que ce soit l'adversaire. C'était ça le truc : si le joueur d'en face arrivait d'un coup et attrapait le vif sous notre nez, ça créait un sentiment de frustration intense de voir que tous les efforts que nous avons fourni jusque là ne seraient pas récompensés.

Et des efforts, Loreline continuait d'en faire car elle se remit une nouvelle fois à voler après le vif d'argent en espérant qu'au bout du compte, toutes ses tentatives aboutiraient à quelque chose de bien pour elle et son équipe. Et elle priait Merlin pour que le scénario de la première course ne se reproduise pas.

Alors elle continuait de voler, zigzaguant sur le terrain et imitant la trajectoire du vif d'argent. La neige était toujours là, se régalant à participer à l'événement sportif du jour et tentant de glacer les joueurs rendant les choses plus ardues. Mais ce n'était pas facile, car l'exercice physique et le stress aidant, Loreline par exemple avait bien plus chaud que froid ! Pour les remplaçants en revanche, la soupe devait être différente.
Mais la jeune Branche ne perdit pas son temps à penser à eux. Ils avaient sûrement de quoi se réchauffer en bas, et devaient être bien stressés pour leur équipe aussi, certainement autant que les joueurs actifs.

Elle pensait à elle-même, et à sa mission de finisseur. Le vif était devant elle, elle n'avait qu'à l'attraper. Pourquoi une règle aussi simple se montrait aussi difficile à exécuter ? C'était du sadisme pur et simple. Le créateur du Quidditch, et surtout de son poste, était certainement quelqu'un de très sadique. Mais elle voulait prouver que tous les créateurs sadiques du monde ne l'empêcheraient pas de briller aujourd'hui. Alors elle avança toujours plus vers son objectif. Et, quand elle se jugea suffisamment proche de ce dernier, elle élança son bras, ouvrit sa main, écarta ses doigts pour tenter d'accueillir au creux de sa paume l'objet désiré.


Action : Capturer le vif d'argent

~ Finisseur titulaire des Lys Ardents ~

 Gala  - Beauxbâtons vs Durmstrang

Image
Branche s'empare du vif d'argent ! Les Lys Ardents mènent désormais 50 à 20 !

 Gala  - Beauxbâtons vs Durmstrang

Adèle avait raté son vol et s'était retrouvée une nouvelle fois déstabilisée. En tentant de retrouver son équilibre, elle avait quand même pu observer les exploits de ses camarades. Elvire avait cogné le batteur, tandis que le finisseur était visiblement déstabilisé par une certaine phrase bien placée de Marine. Mais pour l'heure, le souaffle filait droit vers le sol, et si les lys voulaient voir définitivement les chances de but pour les lynx s'arrêter ici pour le moment, il fallait qu'Adèle fasse quelque chose et vite. Ni une ni deux, après avoir retrouvé son équilibre, la française se pencha en avant pour monter la puissance de son balai au maximum. Il fallait qu'elle rattrape le souaffle et c'était maintenant ou jamais. Elle n'avait pas l'intention de se le faire voler une nouvelle fois par Stepan, et puis elle aimerait bien pouvoir marquer un autre but aussi. Les lynx étaient assez proches d'eux niveau score, et il était hors de question que cela continue. La septième année aimerait bien qu'il gagne les 100 points d'avance nécessaire à faire baisser le stress de Loreline. Si ils voulaient lui laisser un peu de marge, il fallait qu'ils aient 100 points d'avance. Mais cela s'avérait assez compliqué pour le moment malheureusement. Adèle était tellement concentrée sur sa trajectoire qu'elle ne vit même pas le score remonter pour eux. Elle avait autre chose à faire que de surveiller le score, il valait mieux éviter qu'elle s'écrase en essayant de récupérer la balle rouge, ce ne serait vraiment pas bon pour l'équipe.

Action : Faire une passe à Loreline Branche
Série : [1;2;3]

~ Capitaine et poursuiveuse des lys ardents

 Gala  - Beauxbâtons vs Durmstrang

50 à 20, tels étaient le score actuel, en faveur des françaises, que venait de clamer le commentateur du match. Les choses s'étaient enchaînées très vite : Elvire avait renvoyé in extremis le cognard vers le finisseur adverse et Loreline s'était alors mise à courser quelque chose dans le ciel sans que personne ne sache si cette chose était d'or ou d'argent. Comme beaucoup sur le terrain ou dans les tribunes la jeune fille avait retenu son souffle alors que Loreline n'avait plus pour adversaires que le vent et la vitesse du vif. Mais elle les avait battus avec succès, avec élégance même, et l'écart entre les Lys et les Lynx s'était agrandi, sans pour autant que le match ne soit fini : vif d'argent. Elle ne le dirait pas mais, même si c'était une coïncidence, Elvire était fière d'avoir réussi à éliminer la Vaseline dans un moment si opportun et son sourire le trahissait.
D'ailleurs le finisseur était un peu trop pénible à son goût : il avait eu le toupet d'attraper un vif, de réceptionner un vol de Stepan, puis de lancer parfaitement le souaffle allant jusqu'à déstabiliser sa capitaine. On ne touche pas aux capitaines c'est bien connu, surtout lorsqu'ils sont aussi talentueux qu'Adèle, d'ailleurs on ne touchait à personne de son équipe c'était simple. N'avait-il pas envie d'aller se reposer sur le banc ce pauvre petit ? La française avait toujours été généreuse, elle l'aiderait volontiers.

En réalité Elvire avait beau se moquer intérieurement des Lynx elle savait très bien qu'elle jouait contre des adversaires de taille et c'était ce qui la rendait aussi enthousiaste pendant ce match : elle disputait enfin un vrai match après des mois de simple entraînement… et quel match ! Jouer contre les meilleurs élèves de Durmstrang, cette école si réputée et qui était arrivée en triomphe tonitruant sur ses balais à Poudlard était assez stimulant. C'était grisant aussi, surtout lorsque les Lys pouvaient se targuer de mener. Enfin pour cela encore fallait-il continuer à jouer, ce que s'empressa de faire la sixième année en se lançant à la poursuite du cognard.


Action : Cogner Teodor Vasilev
Série [4;5;6]

 Gala  - Beauxbâtons vs Durmstrang

La tentative de passe de Stepan avait magnifiquement.... Échoué. Le garçon n'avait pas réussi à envoyer le Souafle à son finisseur, et la balle descendait maintenant en chute libre vers le sol. Pendant ce même laps de temps, le Vif d'Argent était apparu. Le capitaine s'attendait à voir Teodor filer vers le vif comme il l'avait fait pour le précédent, sauf que ce dernier avait été sonné par le cognard de la batteuse adverse. Finalement, et après quelques essais, la finisseuse adverse avait réussi à attraper le vif d'argent, creusant l'écart au niveau du score. Ce match n'était décidément pas en faveur des Lynx, qui évoluaient pourtant dans des conditions météorologiques habituelles. La neige, c'était une formalité pour eux, et Stepan pensait que cela déconcerterait l'équipe de Beauxbâtons, mais il n'en fut rien. Le capitaine se reconcentra, il fallait qu'il attrape le Souafle au vol, afin de tenter un tir. Et alors qu'il se lançait vers ledit Souafle, il vit la poursuiveuse et capitaine adverse se ruer dessus et tenter une passe. Évidemment. Le poursuiveur grommela, et suivit du regard la balle rouge-orangée. Quitte à tenter quelque chose, autant que ce soit un vol. Stepan se dirigea donc, peu sûr de lui, dans la trajectoire du Souafle, et tenta de l'attraper avant qu'il n'atteigne les mains de la finisseuse adverse.


Action : Voler le Souafle
Cible en cas de réussite : Aleksandar Nikolov
Série [1:2]
Pas d’avatar
Marine Petit  

 Gala  - Beauxbâtons vs Durmstrang

Marine était heureuse et frigorifiée. Tremblante de froids, elle venait une nouvelle fois réussir à piquer un élève de Durmstrang. Ils vont la détesté mais tant pis cela fait parti du jeu. Regardant le jeu des passeurs de souafle, Marine vit Kirsanov rater sa passe et c'est Adèle qui récupéra le précieux ballon. Pendant ce temps, Loreline semblait foncer droit sur quelque chose, Marine était trop loin pour savoir si c'était le vif d'or ou d'argent mais l'annonce de l'arbitre quand elle l'eut attrapé lui donna encore plus de sourire. L'équipe de Durmstrang ne semblait pas tout à fait au point sur leur stratégie et tant mieux pour les françaises.

La gardienne de Beaubâtons se tenait donc, prise par le froid hivernale devant ses buts, s'ennuyant presque de ne pas pouvoir arrêter de but. Bon quelque part, tant mieux, elle n'a pas le stress de l'échec comme ça. Mais arrêter un but de temps en temps, juste pour se réchauffer, cela lui aurait fait quand même du bien : Allez petit élève de Dursmtrang, vous pouvez le faire ! Marine tourna autour de ses buts, pour se réchauffer, comme elle peut quand elle eut une idée, un peu plus intelligence que de penser au tir des élèves de Durmstrang, mais surtout plus intelligente que de tourner autour de but qui pour le moment ne sert à rien d'être protégé.

Elle se dirigea vers le gardien de Durmstrang. Lui ne s'ennuyait pas car normalement, il avait pleins de boulot, protéger les but de Durmstrang pour empêcher les buts des bleus. Sauf que Marine aime compliqué la tâche de ses adversaires. Ce serait chouette d'avoir une baisse de morale au moment où on en a le plus besoin non ? La gardienne se dirigea vers son homologue de Durmstrang et lui déclara, gentiment, sincèrement :


« Tu joues au Quidditch pour les filles ? Tu crois vraiment qu'elles vont te voir d'ici ? Oh et puis entre-nous Kirsanov est largement plus mignon que toi »

Elle pouffa de rire et retourna auprès de ses buts, pour faire le guet.

Déstabiliser Aleksandar Nikolov sur l'Amour

 Gala  - Beauxbâtons vs Durmstrang

Rien n'allait pour l'équipe des Lynx, et il n'y avait pas que Timotei pour le dire. Les Lys les achevait tous un par un, si on pouvait dire ça comme ça. Stepan fut déstabilisé par la Gardienne adverse, au grand désespoir de ses coéquipiers. Juste au moment où il allait tirer ! Les Lys savaient exactement quel coup porter à quel moment précis, et évidemment il marchait. De grands stratèges, à l'inverse des joueurs bulgares, plus directes et bourrus. Mais ce n'était pas tout. Stepan, s'il ne voulait perdre la balle, était obligé de tenter une passe en direction du finisseur. Passe qui échoua, évidemment. Ce ne serait pas drôle, non ? Timotei songea un court instant au spectacle qu'ils offraient aux spectateurs. *¨Pitoyable*pensa-t-il.

Bon, cela aurait pu s'arrêter là, mais ce n'était pas tout. Masset profita du déséquilibre du batteur adverse (car oui, Timotei avait été sonné après que son cognement ait échoué) et d'avoir le Cognard pour elle toute seule pour l'envoyer dans les tripes de Teodor. Le finisseur du Nord se retrouva totalement à l'ouest, sans mauvais jeu de mot. Et c'est évidemment le moment que choisit le vif d'argent pour entrer en scène. Vous voulez savoir la suite ? Et bien, c'est la Française qui l'attrapa, faisant monter le score et par la même occasion la honte aux joues de nos Bulgares.

Mais il y eut aussi de l'activité autour du Souafle. Stepan n'eut pas le temps de récupérer la balle en cuir, en chute libre depuis la tentative de passe désastreuse. Ce fut Jorraland (elle avait un nom compliqué, il n'arrivait décidément pas à le faire rentrer dans sa caboche) qui le rattrapa et l'envoya directement vers un de ses coéquipiers. Dire que les Lynx allaient pouvoir marquer. Mais restait une dernière chose. Alors que Timotei planait totalement, groggy après un Cognard frais dans le ventre, ce-dernier arriva tout de même à attendre les paroles venant de la Gardienne du sud. Un truc à propos de son implication dans le match, ça il laissa passer, mais un autre à propos de sa santé. Cela offensa Timotei, à la santé très fragile et qui détestait en parler. Il se retrouva déstabilisé, pour le bonheur des Lys. Le pire dans tout ça était certainement le rire offensant de la Française après qu'elle ait lancé ces paroles déconcertantes. Un petit rire ridicule, digne d'un jeune enfant qui vient de faire une bêtise. Celle-là, Timotei ne l'aimait pas. En tout cas, moins que les autres.

Le jeune homme, après s'être remis du cognement, s'élança vers la balle noire, mais Masset fut plus rapide et l'envoya valdinguer vers Teodor, déjà bien amoché. Il n'avait pas le choix, il se précipita et d'un coup de batte peu assuré, il tenta de le aire dévier sur son expéditeur.


Dévier le cognard sur E.Masset
Série : [5]
  Retour