Lac

Inscription
Connexion
Pas d’avatar
Ancien sorcier

Réflexion autour de quatre scarabées  Solo 

Il ne faisait pas beau, mais il ne pleuvait pas. Le ciel était parfaitement gris, d'une neutralité totale. On ne voyait pas le commencement du ciel, ou la fin du lac. Il n'y avait aucun élève, aucun animal. Aucune feuille ne tombait des arbres, aucune vague ne troublait l'eau, aucun bruit ne venait percer le silence. On aurait dit que le temps s'était arrêté au bord du lac de Poudlard. Un seul être vivant était présent. Il n'était pas spécialement gentil, ni particulièrement méchant. Il n'était pas un génie tout en étant doué. Il n'était ni beau ni laid, ni calme ni énervé. Il était en ce moment aussi neutre que la nature immobile qui l'entourait. C'était un élève qui s'appelait Paul. Il était en ce moment penché sur un manuel de métamorphose, en pleine concentration.

L'examen de métamorphose était dans près d'une heure, si l'on acceptait de croire que le temps passait dans ce lieu immuable. Le dernier examen d'une longue année scolaire, pleine d'évènements, mais pas tout à fait finie. Il restait la troisième épreuve du tournoi des Trois sorciers. Mais Paul n'était pas concerné. Devant le lac, en ce moment même, là ou le temps semblait s'être suspendu pour ne pas reprendre son cours, personne n'aurait été concerné par quoi que ce soit. Il n'y avait que le lac, et sa présence hypnotique attirait fortement le regard. Paul avait choisi de s'éloigner de ses camarades de classe, alors en pleine révision de dernière minute. Il avait besoin d'être tranquille. Et "tranquille" était un mot, non, LE mot qui définissait la lac ce jour là. Ce qui était une bonne chose. Il lui fallait enfin réussir à transformer ses scarabées en boutons avant l'examen. Cet objectif lui semblait dérisoire, maintenant qu'il était face à un tel paysage. Il lui semblait, non, il était sûr que rien ne viendrait troubler cette paix.

Il avait amené un bocal de ces insectes pour pratiquer le sortilège. Il en sortit un, le pointa de sa baguette, et prononça la formule. Rien ne se passa, et le scarabée s'envola, vers le château. Paul contempla son vol, amer. Déjà une tentative ratée. La silhouette de l'insecte disparut dans l'horizon. Bizarrement, il lui sembla que cela l'énervait moins qu'il pensait. Après tout, il lui en restait trois. Et il restait le lac. Que cette étendue semblait glaciale et sans vie ! Elle semblait presque irréelle, avec son reflet de la blancheur du ciel. Et pourtant, le paysage était magnifique. Les montagnes environnantes, les formes titanesques des tours du château qui se reflétaient, la lisière de la forêt interdite qui entourait le lac. Paul regarda loin devant lui, en réfléchissant. Il lui semblait soudain que la métamorphose, que le résultat de son examen n'avait plus la moindre importance pour lui. Et ce n'était pas une impression, cela devenait peu à peu la vérité.
Pas d’avatar
Ancien sorcier

Réflexion autour de quatre scarabées  Solo 

Une très légère brise secoua les feuilles des arbres sous lequel le Poufsouffle révisait, le tirant de sa contemplation. Il se saisit d'un galet à portée de main et le lança dans l'eau. On aurait presque pu penser que la pierre coulerait dans le lac sans faire de remous, tant il était immobile, et pourtant le galet éclaboussa la surface du lac, formant une onde se propageant quelques secondes avant que le lac ne reprenne rapidement son aspect paisible. Paul n'arrivait pas à se concentrer sur sa métamorphose. Il regardait les mots sans les lires, le texte de son manuel lui semblait vague et confus.

*la métamorphose animale est une pratique assez avancée pour la deuxième année...*

La deuxième année, tiens ! Sa deuxième année... Il fut assez étonné de se rendre compte qu'elle était passé assez vite. Et pourtant, sa deuxième année avait été riche en événements ! Il avait attaqué Miss Teigne, participé à un anniversaire de mort et au bal de Noël, il avait préparé moult potions et violé le règlement plus d'une fois. Et cette deuxième année avait été le théâtre de tant d'événements et d'encore plus de rencontres !

*En fait, non, pas vraiment...* pensa-t-il.

Et c'était vrai. Il n'avait pas rencontré tant de monde. Il n'avait pas noué tant de liens. Avec qui était-il devenu ami ? Dylan Swanson, Amaëlle Nelly, mais qui d'autre ? Personne... Alors que sa première année, ELLE avait été le théâtre de tant de rencontres. Tous ses camarades, à Poufsouffle comme ailleurs, des ennemis, aussi. Finalement, c'était vrai. Il ne s'était pas fait beaucoup d'amis. Et il s'était plutôt montré sous un mauvais jour. Il pouvait penser à Elina Montmort ou à Rusard (même si les élèves s'en fichaient unanimement de l'opinion du concierge à leur sujet, ils préféraient ne pas se le mettre à dos). Était-ce de sa faute ? Il essaya de penser que non, mais il se rendit compte que c'était un peu le cas.
C'était lui qui avait attaqué Miss Teigne, c'était lui qui se montrait désagréable avec les gens, c'était lui qui était tout le temps énervé par le brouhaha de la salle commune tandis qu'il s'enfermait dans son dortoir pour réviser tranquillement. Alors peut-être que c'était un peu de sa faute, non, beaucoup de sa faute. On le trouvait souvent désagréable. C'était parce qu'il était désagréable. Toujours irrité, grincheux, négatif, de mauvaise humeur. Le reste du temps seul, loin des autres. Alors oui. C'était de sa faute, en grande partie, et il avait du mal à l'admettre. Mais cette année n'avait pas été mauvaise. Seulement, elle n'avait pas été très bonne non plus. C'était une deuxième année moyenne à l'école de sorcellerie Poudlard.