Lac

Inscription
Connexion

Halloween Gourmand  Libre 

Line se promenait dans le parc, après avoir manger son pudding elle avait décider d'aller faire un tour dans le parc puis peut à peut elle avait fini par se perdre dans ses pensées, à suivre ses pas et ses pas avait finit par la mener au bord du lac, elle tomba à terre sans vraiment savoir pourquoi, elle était fatigué, ses frères lui manquait mais elle devait faire avec, elle sortit donc son carnet et son crayon et comme à don habitude elle se mit à dessiner, c'était devenu comme une drogue, ça l'aidais à se libérer, à oublier. Alors c'est le plus normalement du monde qu'elle se mit à faire des traits par ci par là.

Plonger dans son dessin elle dessinait le lac qui se trouvait devant elle, mais ce lac un aspect mystérieux, effrayant, beaucoup plus qu'à son habitude, cela lui fit penser à Halloween elle rajouta quelques traits, quelques créature, on aurait pût ce croire le soir du 31 octobre, le soir où les montres sortaient. Les moldus trouvait cette fête amusante, ils se déguisaient et partaient à la recherche de bonbons, ils frappaient à toute les portes en répétant mainte et mainte fois "Des Bonbons ou un sort ?" et chaque fois on leur servait des bonbons.

Mais ici à Poudlard l'ambiance étaient bien différente, c'était beaucoup plus amusant, les fantômes étaient bien réels, tout comme la magie, pas besoin de ce transformer en sorcière, ils en étaient déjà ! Mais ce qui plaisait le plus à Aneline c'était surtout les bonbons, des bonbons par centaines, elle aimait Poudlard plus que tout à cette période.

Puis tout doucement ce sachant seule, elle se mit à chanter une chanson que son frère lui chantait pour Halloween:


Bonfires burning bright
Pumpkin faces in the night
I remember halloween
Dead cats hanging from poles
Little dead are out in droves
I remember halloween
Brown leaved vertigo
Where skeletal life is known
I remember halloween
This day anything goes
Burning bodies hanging from poles
I remember halloween,
Halloweeeeen,
Halloweeeeen,
Halloweeeeen,
Halloween,
Halloweeeeen,
Halloweeeeen,
Halloweeeeen,
Halloween
Candy apples and razor blades
Little dead are soon in graves
I remember halloween
This day anything goes
Burning bodies hanging from poles
I remember halloween,
Halloweeeeen,
Halloweeeeen,
Halloweeeeen,
Halloween,
Halloweeeeen,
Halloweeeeen,
Halloweeeeen,
Halloween


Alors qu'elle terminait de chanter, elle entendit des bruits de pas derrière elle, elle sortit sa baguette de sa poche et de retourna lentement sans pour autant se lever.

Gryffondor
Deuxième année
Couleur : #852345

Halloween Gourmand  Libre 

Je me baladais dans le parc ne sachant pas quoi faire, mourant d'ennui. Je voyais les autres se balader dans le parc ou s'amuser comme il pouvait. J'étais perdu dans mes pensées quand j'entendis quelqu'un chanter pas loin de mal. Je m'approchai doucement sans faire de bruit et je vis Aneline assise par terre. Je décidai d'écouter la chanson jusqu'au bout. Un peu de distraction ne me fera pas de mal. Aneline chantait bien et la chanson était belle. Je l'écoutais depuis quelques minutes quand la chanson se termina. Je fis alors quelques pas supplémentaires. Aneline m'entendit, sortit sa baguette et se retourna lentement sans se lever. Je lui dis alors précipitamment :

-Du calme ! Ce n'est que moi.

Je lui souris et m'assis à côté d'elle regardant le lac.

Halloween Gourmand  Libre 

"Du calme ! Ce n'est que moi."

Elle reprit son souffle et rigola, il lui avait vraiment fait peur, ce qui était plutôt comique vu la chanson qu'elle venait de chanter et de penser sur Halloween et son impatience d'être le 31 octobre.

"Tu as essayer de me tuer Léon ?"

Aneline souffla un bon coup pour se remettre les idées en place et offrit un sourire au garçon, Léon lui avait fait peur, elle ne pensait pas que d'autres élèves qu'elle ce baladerait dans le parc à cette heure, il était tard, d'habitude les élèves en profitait pour s'amuser ou pour terminer des devoirs, mais il semblait que ce n'était pas le cas du Poufsouffle. Elle ramassa donc son carnet et ses crayons qui était tomber par terre et les rangea dans son sac. Elle sortit ensuite de ce dernier un paquet de dragées surprises de Bertie Crochue, après tout Halloween approchait et les friandises n'avaient jamais tuer personne, elle en proposa au garçon qui se trouvait assis près d'elle, puis en prit un à son tour, elle posa la boîte entre eux et mangea le sien *Citrouille*. Elle se servit à nouveau *Crotte de nez*

"Prenez le risque à chaque bouchée ! ça c'est sûr ce n'est pas avec des Chocogrenouilles qu'on aurait des goûts pareil", murmura-t-elle avant de se resservir et de tomber cette dois-ci sur Fraise. Elle adorais les bonbons de chez Bertie Crochue, même si on ne pouvais jamais savoir à l'avance sur quoi on allait tomber, c'était amusant. Le silence lui faisait du bien, Léon ne semblait pas être un méchant garçon, il avait l'air plutôt calme, ce qui il fallait bien le dire la changeais de d'habitude, il fallait bien dire qu'on ne s'ennuyais jamais chez les Gryffons, il y avait toujours quelque chose ou quelqu'un pour mettre l'ambiance. Mais pour rien au monde elle n'aurait changer de maison, elle aimait ce faire des amis dans les autres maisons mais les Rouges resterais toujours sa seconde famille. Elle regarda soudain Léon et lui demanda en souriant.

"Alors on se promène avant le couvre feu ?"

Gryffondor
Deuxième année
Couleur : #852345

Halloween Gourmand  Libre 

Aneline rigola et me demanda :

"Tu as essayer de me tuer Léon ?"

-Non. Pas du tout.

Je lui souris m'en voulant un peu de lui avoir fait peur. Visiblement, elle n'aimait pas trop les surprises. Je la vis ranger ses affaires et elle me proposa une draguée surprise de Bertie Crochue. Je lui fis non de la tête et restai simplement assis à côté d'elle sans rien dire. A vrai dire, je ne savais pas trop quoi lui dire. Je l'entendis murmurer quelque chose mais je ne compris pas perdu dans mes pensées. Je voulais me changer les idées et bien, c'était raté pour le moment. A mon grand bonheur, Adeline me regarda et me demanda en souriant ce qui me fit sortir de mes pensées :

"Alors on se promène avant le couvre feu ?"

-Oui, pourquoi ? C'est interdit ?, dis je en souriant le regard plein de malice.

Halloween Gourmand  Libre 

"Oui, pourquoi ? C'est interdit ?"

Aneline rigola en voyant le regard malicieux du garçon. Ce regard lui rappelait un peu celui de son frère lorsqu'il s’apprêtait à faire une bêtise. Cependant, contrairement à son frère Théo, Léon lui semblait moins suspect, beaucoup moins suspect. Mais ce n'est pas parce qu'il est à Poufsouffle qu'il est forcément tout gentil. Sur cette pensée Aneline reprit un dragée surprise de Bertie Crochue, son regard dériva ensuite vers le Lac, ce Lac était vraiment spécial il habitait une multitude de créature, lors d'un de ses cours elle avait appris qu'une colonie d'êtres de l'eau dirigée par Murcus, des Strangulots et un calmar géant occupait les lieux. Elle avait aussi lu dans un livre, qu'au temps d'Harry Potter, lors de la deuxième tâche du tournois des trois sorciers. Les champions avaient dût aller dans le lac et chercher au plus profond de ce dernier une chose, une personne qui était chère à leurs yeux. Elle aurait surement aimer vivre à cette époque, même si Voldemort était présent, le monde devait surement avoir sa part de lumière, elle aurait particulièrement aimer l'ancien Poudlard, celui d'avant guerre. Son esprit continuait de vagabonder elle se rappela de sa journée plus qu'étrange, sa meilleure amie avait failli écraser le chat d'une de leur camarade, une fille c'était fait attaquer par une tasse à thé mordeuse, une de ses amies c'était retrouver de tâche et pustule, elle n'avait plus de patacitrouille... Mais il restait un point positif dans sa journée, elle avait eu du pudding au dîner. Son regard se reposa alors à nouveau sur son camarade.

"Tu as tester les endives au jambon de ton Directeur de Maison ?"

Elle avait poser cette question en rigolant, une de ses amies de Poufsouffle lui avait parler de ça, à Gryffondor le directeur avait la possibilité de martyriser les élèves avec un objet transmis de directeur à directeur, mais chez Poufsouffle leur Directeur de maison avait une étrange passion pour les endives au jambon, ce qui n'était pas forcement le cas des élèves. Son amie l'avait informer que si jamais ils ne gagnaient pas la coupe ils auraient des endives au jambon durant une semaine entière et même si Aneline ne souhaitait pas que son amie souffre, il était hors de question que les Gryffondor perdent une nouvelle fois la coupe. Jamais.

Gryffondor
Deuxième année
Couleur : #852345

Halloween Gourmand  Libre 

Elle rigola en me regardant. Elle avait l'air d'être plutôt joyeuse même si je ne savais pas trop pourquoi elle riait. Tellement je ne savais pas quoi dire que je remis à penser ce que je ne voulais absolument pas. Décidément, je ne pouvais pas m'en empêcher. J’espérais juste qu'elle allait ne pas s'apercevoir que j'avais la tête ailleurs et qu'elle ne me demanderait pas pourquoi. Elle me demanda alors en rigolant :

"Tu as tester les endives au jambon de ton Directeur de Maison ?"

-Euh non pas du tout., lui répondis-je avec un sourire.

Je ne voyais pas trop pourquoi elle m'avait posé cette question mais pourquoi pas. Au moins, cela me changeait les idées parce que là... A force d'y penser... Ça va me rendre malade. Déjà que je dormais mal toutes les nuits maintenant sans trop que je ne sache pourquoi... Il fallait quand même que je sois un minimum en forme pour les cours. J'hésitai à lui demander si elle avait un bon moyen pour dormir facilement mais je me suis dit qu'elle allait trouver cela suspect et qu'elle allait me poser des questions sur mon état ce que je ne voulais absolument pas. Je m’efforçai alors de me changer les idées en lui demandant :

-On ferait mieux de rentrer non ?

Et flute. Tellement que je n'avais pas d'idée de quoi lui parler que je lui ai sorti cela... Elle va trouver cela louche je pense. Je réalisai que je n'avais même pas trop envie de lui parler. J'aurais mieux fait de rester seul, histoire que j'oublie ou en tout cas, que je parvienne à me ressaisir.

Halloween Gourmand  Libre 

-On ferait mieux de rentrer non ?

Léon avait l'air d'être tracasser par quelque chose, ne voulant pas s’immiscer dans sa vie, même si il fallait le dire, c'était sa grande passion, Aneline préféra pour une fois suivre la voie de la sagesse et non celle du petit démon qui logeait sur son épaule.

"Rentre toi, je préfères rester ici, c'est beaucoup plus calme"

Elle lui avait répondu sur un ton calme, en souriant comme elle en avait l'habitude, elle fouilla dans son sac et en ressortit à nouveau son carnet et ses crayons, elle avait envie de dessiner, son inspiration était de sortit, pour une fois elle pourrait libre cour à cette dernière. Halloween approchait, et cette fête avait tendance à la rendre encore plus joyeuse, à l'inspirer, surement l'overdose de sucrerie qui l’attendait, chaque année elle se promettait de ne pas trop manger de bonbons et de chocolat mais chaque année cela recommençait, elle ne pouvait pas s'en empêcher, elle en mangeait tout le temps, c'était comme une drogue pour elle, mais bon elle n'irait jamais le dire à ses frères. Ces derniers seraient capables de ne plus lui en envoyés, elle serait perdu sans son bonheur quotidien. En réfléchissant bien, Aneline pensa que le chocolat était une addiction pour beaucoup de personnes, rien qu'à voir les Gryffondors lorsqu'il y avait du chocolat, mais le chocolat ne faisait pas effet que sur les lions, certains de ses amis de Poufsouffle, Serdaigle et Serpentard étaient aussi atteint par ce dernier. *On sera mal le jour ou le chocolat sera interdit*.

Oubliant l'endroit dans lequel, elle se trouvait et des gens qui l'entourait Aneline replongea dans sa bulle, elle se remit à dessiner, elle dessin sa salle commune et ses amis en plaine bataille d'oreiller lors de l'arriver de Kaya et tout en dessinant elle ne pu s'empêcher de chanter, elle chanta une chanson que son frère lui chantait lorsqu'elle était enfant.

There's a hero
If you look inside your heart
You don't have to be afraid
Of what you are
There's an answer
If you reach into your soul
And the sorrow that you know
Will melt away

And then a hero comes along
With the strength to carry on
And you cast your fears aside
And you know you can survive
So when you feel like hope is gone
Look inside you and be strong
And you'll finally see the truth
That a hero lies in you

[....]

And then a hero comes along
With the strength to carry on
And you cast your fears aside
And you know you can survive
So when you feel like hope is gone
Look inside you and be strong
And you'll finally see the truth
That a hero lies in you


Son frère lui chantait souvent cette chanson lorsqu'elle était triste.

"Matt"

Son frère lui manquait beaucoup, elle ne l'avait quasiment pas vu des vacances, à cause de ça, elle détestait encore plus son beau-père, il ne savait rien d'elle et à cause de lui elle ne pouait pas être elle même, elle ne pouvait pas, jouer avec ses frères, aller voir ses amis, il avait même failli l’empêcher d'aller à Poudlard. Poudlard, sa maison et celle de son père.

Gryffondor
Deuxième année
Couleur : #852345

Halloween Gourmand  Libre 

"Rentre toi, je préfères rester ici, c'est beaucoup plus calme"

Elle me sourit puis fouilla dans son sac et se remit à dessiner après avoir sorti ses affaires. Je commençai alors à m'éloigner quand je l'entendis chanter à nouveau. J'écoutai un moment me changeant les idées puis elle arrêta de chanter. Je partis alors en direction du château. Vivement que cela me passe... Je n'en pouvais plus de ne pas savoir quoi faire et de tourner en rond sans but. J'avais mal à la tête à force d'être toujours dans mes pensées. Je me sentais horriblement mal. Mais bon je pouvais encaisser après tout. Pour le moment en tout cas... Ça devenait de plus en plus difficile mine de rien. Je m’aperçus que mes pas m'avaient conduit à une bonne distance d'Aneline mais pas vers le château. J'avais commencé à faire le tour du lac sans m'en rendre compte. Je me suis alors assis et je me mis à pleurer sans trop savoir pourquoi. Surement d'épuisement.

Halloween Gourmand  Libre 

Ses frères lui manquait beaucoup, les blagues incessante de Théo, les ordres de Matt et les histoires d'Alex. Ses frères, les trois personnes les plus importantes pour elle, celles avec lesquelles elle avait grandi, celles qui l'avait élevé presque plus que sa propre mère. Mais la personne qui lui manquait le plus restait son père, son père qui les avaient quittés lorsqu'elle n'avait que 4 ans, elle se souvient qu'un peut de lui, mais le peu de souvenir qui lui reste de lui son les meilleurs qu'elle ai. Il lui reste toujours les nombreuses histoire que son frère aîné lui racontait lorsqu'elle était petite, sur l'adolescence de leur père à Poudlard. Son frère avait eu cette chance, il avait pu partager quelque moment avec leur père, des moments dans le monde sorcier, des moments qu'elle n'aurait jamais. Toutes ses pensées avaient fait couler des larmes sur ses joues sans qu'elle ne le veuille, sans même qu'elle ne s'en aperçoive. Elle était tellement plonger dans ses souvenirs qu'elle ne remarquait même pas qu'elle pleurait, elle pleurait pour son père, une chose qui ne lui était pas arrivé depuis des années, voir même depuis qu'elle était enfant. Elle avait toujours préféré rire que pleurer, les gens la voyait toujours avec le sourire, mais depuis qu'elle était ici, dans cette école, tout avait changer, en commençant par sa mère qui avait trouver quelqu'un, un homme qui avait fait remonter tant de souvenir en elle, cet homme qui avait voulu remplacer son père, mais dans sa tête et dans son cœur il n'y aurait jamais de la place pour un autre que son père. Le copain de sa mère n'était rien pour elle, juste une personne, un intrus, qui occupait sa maison, qui l'empêchait d'être elle même, qui l'empêchait de faire de la magie, de voir ses amies, de vivre tout simplement. Elle espérait secrètement que tout redeviendrait comme avant, comme lorsqu'elle avait fait son entré à Poudlard, qu'elle avait rencontrer des gens qui étaient finalement devenu sa seconde famille, lorsque sa mère s'occupait d'elle, qu'elle pouvait passer du temps à jouer et rire avec ses frères, quand son frère leur emmenait des chocolat en cachette. Mais non plus rien ne redeviendrait comme avant, il fallait avancer. Sur cette pensée, elle essuya ses larmes d'un geste rageur et hurla, elle devait surement donner l'air d'être une personne désespéré mais malheureusement, elle l'était.

Gryffondor
Deuxième année
Couleur : #852345

Halloween Gourmand  Libre 

J'étais toujours plongé dans mes pensées quand soudain, j'entendis quelqu'un hurler. Je regardai autour de moi essayant de voir d'où cela venait mais je ne vis personne à part Aneline un peu plus loin. Je séchai mes larmes rapidement et je courus vers elle. Décidément, pourquoi tout le monde souffrait ici... En plus, je n'aimais pas quand les autres souffraient. Je me mettais en devoir de consoler et d'aider tout ceux qui en avaient besoin. Cela finira par me causer du tord je pense mais je ne pouvais pas m'en empêcher. C'était plus fort que moi. J'arrivai à sa hauteur et je la pris dans mes bras pour la consoler. Je ne voulais absolument pas que quelqu'un d'autre souffre même si je ne savais pas pourquoi elle souffrait. J’oubliai mes soucis pour me concentrer sur le fait de la consoler. Je lui dis alors doucement :

-Ca va aller. Ne t'en fais pas.

Je restai là à lui tenir dans mes bras afin de la rassurer comme je pouvais.

Halloween Gourmand  Libre 

Elle sentit quelqu'un la prendre dans ses bras, elle ne voulait pas qu'une personne la voit dans cet état, un état si faible, mais la présence de cette personne la calma, sans cette personne Aneline aurait eu une grosse crise, une crise que seul son frère arrivait à calmer. Elle respira un bon coup alors que la personne se mit à lui parler.

-Ça va aller. Ne t'en fais pas.

C'était Léon, il était revenu, quelque chose était étrange dans son timbre, comme si il avait pleurer lui aussi, comme si il était triste, qu'il allait mal, *Décidément, c'est la saison ...*, pensa-t-elle, elle souffla à nouveau, retrouva une respiration normale puis s'écarta afin de regarder son camarade. Elle avait raison, le garçon avait pleurer, son visage éclairer par a lune laissait entrevoir des yeux rougis, elle ignorait ce qui avait pût le mettre dans cet état mais elle n'aimait pas ça, elle n'aimait pas voir les gens triste, les gens souffrir, cela la rendait triste à son tour, comme si elle se devait d'aider chaque personne qui allait mal, mais elle n'était pas certaine que Léon soit d'accord pour qu'elle se mêle de sa vie. Elle tenta comme même de faire un pas vers lui.

"Tu as pleurer n'est-ce pas ... tu vas bien ? Je veux dire bien-sur que tu ne vas pas bien sinon tu n'aurais pas pleurer mais tu vois quoi ..."


Elle se tapa la tête sur ce coup elle aurait mieux fait de se taire pour une fois, sa phrase n'avait mais alors aucune logique, Léon risquait de ne pas comprendre où elle voulait en venir, elle se sentait vraiment trop bête, pourquoi avait-il fallu qu'elle ouvre sa bouche, elle n'apportait que des problèmes lorsqu'elle parlait, elle se désespérait, il fallait toujours qu'elle s'enfonce dans les problèmes, elle n'arrivait jamais à s'occuper de ses affaire, il fallait toujours qu'elle en sache plus sur les problèmes des autres afin de les aider mais la elle devait surement passer pour une cruche, incapable de faire une phrase correcte. *Tu devrais mieux te taire Aneline James ! Vraiment, pitoyable !* Elle se sentait bête, Léon allait surement se moquer d'elle, après tout elle le méritait, elle l'avait toujours mériter mais aujourd'hui c'était une chose certaine, elle avait vraiment été pitoyable. Un lamentable Gryffondor, elle ne méritait pas de porter les couleurs de sa maison, les couleurs du courage, alors qu'elle était incapable de se montrer courageuse.

Gryffondor
Deuxième année
Couleur : #852345

Halloween Gourmand  Libre 

Aneline respira un bon coup se calmant. Ouf. Au moins, j'avais réussi à calmer vraiment quelqu'un. Enfin, j'avais réussi deux fois avec Aelle aussi mais je ne l'avais pas encore aider. Il ne restait plus qu'à découvrir la source du problème et à l'aider. Cette fille avait l'air déjà plus ouverte et se confirait peut-être sur ce qui la travaille. Je pourrais alors l'aider et réussir cette fois-ci. Elle s'écarta alors et me regarda. Peut-être qu'elle n'aimait pas qu'on l'aide elle non plus ? Ça m'étonnerait quand même. Enfin on ne sait jamais. Peut-être n'aimait t'elle pas qu'on la touche ? Elle me dit alors :

"Tu as pleurer n'est-ce pas ... tu vas bien ? Je veux dire bien-sur que tu ne vas pas bien sinon tu n'aurais pas pleurer mais tu vois quoi ..."

Elle se tapa la tête comme si elle avait dit quelque chose de stupide. Je grimaçai la voyant faire et je regardai alors si elle comptait encore se frapper la tête et dans ce cas là, je l'arrêterais. Après un moment, j'en conclus qu'elle ne voulait plus se frapper. J'étais soulagé. Manquant plus qu'une personne se frappe devant moi. C'était insupportable. Je repensai alors à sa question et à mes problèmes du coup. Je ne vais quand même pas lui dire la vérité... Enfin je ne la connaissais pas du tout... Ne restait plus qu'à inventer quelque chose. C'était ridicule de voir quand même à quel point on pouvait aider les autres alors qu'on était même pas capable de s'aider soi-même. C'était désolant. Je n'ai jamais su régler mes problèmes tout seul. Je suppose que c'est comme ça pour tout le monde et que c'est pour ça qu'il y a des psychologues pour nos problèmes. Je ne pense pas qu'une seule personne au monde serait capable de régler tout ses problèmes toute seule. Sinon nous n'aurions pas besoin des autres, pas besoin d'une relation, pas besoin de parents, juste besoin du monde matériel pour survivre et ça, c'était totalement inconcevable. Je lui répondis alors avec un petit sourire :

-Je n'arrive pas à dormir la nuit et toi ? Tu veux en parler ? Sache que même si tu ne veux rien dire sur le moment, je suis là quand même.

Halloween Gourmand  Libre 

-Je n'arrive pas à dormir la nuit et toi ? Tu veux en parler ? Sache que même si tu ne veux rien dire sur le moment, je suis là quand même.

"Tu mens ... J'en suis sûr, tu n'arriverais réellement pas à dormir tu aurais été demander une potion à l'infirmière... Tu sais on ne se connait pas et c'est ça qui est pratique, je ne répéterais rien"

Aneline en aurait mis sa main à couper, le Poufsouffle lui mentait, elle en était certaine, avec le temps elle avait développer cette faculté, ce don qui lui permettait de savoir très vite si quelqu'un lui mentait. Pour ça elle pouvait en remercier ses frères, ces derniers avaient passer tellement de temps à lui raconter des mensonges pour voir si elle tombait dans le panneau , quelle était devenu très douée pour ça. Elle pouvait comprendre que Léon ne souhaitait pas en parler avec elle, une inconnu, mais de la à lui mentir c'était un peu suspect. Il n'était peut-être pas habituer à s'occuper de lui même, à résoudre ses propres problèmes, ils étaient plutôt similaire sur ce plan , Aneline non plus n'était pas habituer à parler de ses soucis, à leur faire face, elle avait plutôt comme habitude d'aider les autres, de leurs servir de Psychologue, mais avec le temps elle avait appris qu'elle devait aussi s'occuper d'elle, de ses problèmes, qu'elle devait faire face pour avancer, elle devait vivre avec, les surpassés.

"Si tu as besoin de parler n'hésite pas"

Elle souhaitait réellement l'aider, il avait été si gentil avec elle, elle ne pouvait pas le forcer, mais elle pouvait toujours comprendre que si jamais il en ressentait le besoin, elle serait là, elle serait là pour l'écouter et pour l'aider. Elle laissa le silence s'installer sans pour autant qu'il soit gênant, il leur laissait le temps de réfléchir, de pensé, de s'évader. La lune éclairait le lac, donnant au parc une lueur mystérieuse, cette école était vraiment magique. La jeune fille reporta son attention sur le garçon qui se trouvait à ses côté, elle espérait une réponse, sans trop savoir si il la lui donnerait, elle ne pouvait rien faire d'autre qu'attendre, attendre toujours et encore.

Gryffondor
Deuxième année
Couleur : #852345

Halloween Gourmand  Libre 

"Tu mens ... J'en suis sûr, tu n'arriverais réellement pas à dormir tu aurais été demander une potion à l'infirmière... Tu sais on ne se connait pas et c'est ça qui est pratique, je ne répéterais rien"

Je souris un peu malgré moi. C'était drôle. On avait les mêmes tactiques pour ne rien dire. Bon j'avais quand même répondu sans pour autant dire la vérité puis j'avais enchainé sur ses problèmes à elle pour ne pas parler de moi mais elle a fait exactement la même chose en parlant que de moi et pas d'elle. Serait t'elle en partie comme moi ? Enfin après son raisonnement en disant qu'on ne se connait pas et que c'est ça qui permettra de se confier sans craindre qu'elle répète était un peu tiré par les cheveux. En plus, si on ne connait pas la personne, on ne lui fait pas confiance et du coup, on ne lui dit rien mais bon. J'hésitai. Devais-je lui dire la vérité ou pas ? Et puis bon, elle était triste elle aussi. On va peut-être s'aider mutuellement. Elle ajouta alors :

"Si tu as besoin de parler n'hésite pas"

Décidément, elle était comme moi. Je lui souris et je lui répondis :

-D'accord, je t'ai menti. Ne m'en veux pas. Mais tu ne m'as pas dit toi non plus tes problèmes. Mon problème, c'est que je me fais trop de souci pour les autres et que je veux les aider à tout prix au point que ça me travaille tout le temps... Je ne peux pas m'empêcher de les aider tu vois. Et toi, pourquoi tu es triste ?

Bon, j'avais dit une raison de pourquoi je pleurais. Je n'allais pas tout lui dire non plus. Pourvu qu'elle ne s'en rende pas compte. J'espère aussi qu'elle me fera part de ses problèmes elle aussi pour que je puisse l'aider.

Halloween Gourmand  Libre 

-D'accord, je t'ai menti. Ne m'en veux pas. Mais tu ne m'as pas dit toi non plus tes problèmes. Mon problème, c'est que je me fais trop de souci pour les autres et que je veux les aider à tout prix au point que ça me travaille tout le temps... Je ne peux pas m'empêcher de les aider tu vois. Et toi, pourquoi tu es triste ?

Elle ne risquait pas de lui en vouloir, c'était normal qu'il n'ai pas confiance en elle, après tout il était normal de ne pas avoir confiance en une personne que l'on venait de rencontre, elle lui offrit un sourire rassurant. Ils se ressemblaient plus qu'il n'en avait l'air. Elle savait très bien qu'il ne lui avait pas tout dit, mais si elle voulait qu'il lui fasse confiance elle devait en faire autant.

"Tu sais des coups de blues, ça arrive", rigola-t-elle, "Mes frères me manque et c'est bientôt Halloween, c'était la fête préféré de mon père et mon frère ma raconter que notre père, lorsqu'il était à Poudlard aimait venir au lac pour préparer des blagues aux autres élèves, il me manque... Je suis juste triste de ne pas l'avoir connu plus longtemps... Enfin bref, je sais que tu ne m'as pas tout dit",elle lui fit un sourire rassurant avant de poursuivre, "Je suis un peu comme toi, je me fais beaucoup de soucis pour les autres, mais avec le temps j'ai appris qu'il fallait que je fasse la même chose pour moi afin d'avancer.."

Aneline avait préféré être sincère avec son camarade, elle ne voyait pas l'utilité de mentir, elle ne savait d'ailleurs pas mentir. La franchise et la sincérité, c'est comme cela que ses frères l'avaient élevés. Même si ils s'amusaient à lui mentir pour la tester, ils lui avaient inculqués des valeurs propres, elle ne devait pas mentir, sauf si sa vie était en danger, mais elle était certaine qu'elle ne craignait rien avec le jeune Poufsouffle, de plus si elle souhaitait que son camarade lui fasse un jour confiance, elle se devait d'être sincère et honnête avec elle. On ne pouvait pas souhaiter qu'une personne nous fasse confiance si nous même n'étions pas capable de faire des efforts pour prouver notre confiance en cette personne, et ça Aneline l'avait très bien compris, elle regarda donc son camarade, essayant de capter un sentiment, une émotion, quelque chose qui pourrait l'aider à mieux comprendre ce garçon. Elle abandonna bien rapidement, elle n'était pas douée pour décrypter les sentiments, elle était beaucoup plus douée pour comprendre des sous-entendus, analyser des faits, mais décrypter ça ce n'était vraiment pas sa tasse de thé, beaucoup trop compliqué pour elle.
Attendant une réponse de son camarade elle se mis à fixer la lune, les loups devait être de sortit en cette nuit de plaine lune, une magnifique pleine lune ce tenait face à elle, elle ne l'avait encore jamais vu de cette manière, la lune lui semblait immense, elle été tellement lumineuse, tellement belle...

Gryffondor
Deuxième année
Couleur : #852345