Lac

Inscription
Connexion

La solitude du nouveau  Libre 

Une panique sourde m'avait pris aux tripes lorsque je le vit réfléchir a sa reponse. Mais je souris de toute mes dents en entendant enfin son oui et je m'apprêtais a lui sauter au cou quand la suite de sa reponse me bugea un instant lorsque j'entendis sa question.
*Sommes nous amis ? .... Je le concidere déjà comme ça mais ... lui aussi  ? Peut être qu'il me demande parce que cette idée le dérange .... Oui, c'est sûrement ça*
-Tu sais .... Pour moi tu es mon ami mais si tu ne veux pas ce n'est pas grave. Je comprends.
J'essayais de ne pas verser de larmes mais mon regard baissé disais tout, ma lèvre tremblante bloqué entre mes dents, l'eau salée qui se formait déjà aux coins de mes yeux aussi.
-J'ai perdu mon unique ami ... J'aurais bien besoin d'un câlin .... Avais-Je chuchoter. Peut être ais-je chuchote trop bas pour qu'il n'entende ....
*J'aurais dû me douter. Personne n'aime les hyperactif. Je suis comme les chiens énergétique qui épuisent leurs maîtres. Les fatigant le plus possible. Les rendant fou. Lentement. Je suis légal d'un cancer*
Cette fois-ci je n'attendit pas sa réponse que je m'en fuyaient vers le hall d'entrée à quelques mètres de là.
Je pensais avoir trouvé quelqu'un fait pour moi ! Me supporter, m'écouter, être comme moi. Je me trompe toujours. Les deux seuls amis que j'ai eu n'en étaient pas. Ils ont fait semblant juste pour me voir souffrir après. Et pour eux aussi j'avais pensé qu'ils étaient les bons ....

Sarah Hayez
Élève de griffondor

La solitude du nouveau  Libre 

Elle lui sauta au coup quand il lui répondit. Mais en ecoutant sa question son visage avait changer.
-Tu sais .... Pour moi tu es mon ami mais si tu ne veux pas ce n'est pas grave. Je comprends.-
Des larme commencer a couler sur les joue de la fille. Sa lèvres tremblante entre c'est dent fis comprendre a Dylan qu'il n'aurait pas du dire sa comme sa.
-J'ai perdu mon unique ami ... J'aurais bien besoin d'un câlin ....dit-elle tout bas.
Elle partie vers le hall en pleurant.
- non attend ! -
Il courut et l'attrapa par l'epaule.
- Ne part pas je ten suplie ! Je tes demabder sa parceque personne na jamais voulus etre mon amis.....les gens me trouvais ennuyeuxvu que je ne disait pas grance chose a cause de ma timiditer....mais tu est la seul personne avec qui je susi aussi a l'aise . Je veut sincerement etre ton ami ! Ne part pas je ten conjure !.....
Il lui fit un calin et la serra de toute c'est force.
*pitié ne pars pas tu est la seule amie que jai....*
Des larme se formet sous cest yeux. Il commenca a sangloter en la serrent.

La solitude du nouveau  Libre 

J'avais essayé de fuir. De peur de recevoir la vérité en face. Personne ne sera mon ami. Cependant jeu un doute lorsqu'il me cria d'attendre, de ne pas partir. Voulais-t-il vraiment m'avoir comme compagnie. Supporter les regards des gens. Un timide et une saute partout. J'attire l'attention avec mes gestes rapides et decheners. Ma voix qui part vite dans les trop aigus ou les trop fort. Mes éclats de rires assez bruyant. Ma jambe et mes doigts continuellement en mouvement, toujours pénible pour les gens dans les salles de classes ou les transports.
Ne part pas je t'en supplie ! Je t'ai demander ça parceque personne n'a jamais voulus être mon amis.....les gens me trouvaient ennuyeux vu que je ne disait pas grand chose a cause de ma timiditer....mais tu est la seule personne avec qui je suis aussi a l'aise . Je veut sincerement être ton ami ! Ne part pas je t'en conjure !.....
Il m'avait suivis et m'avais attraper entre ses bras. Malgré la tristesse que je ressentais ses bras me reconfortaient. Mais entendre ses sanglots à mon oreille ne me fit que mal au coeur. La seul chose que j'ai pu faire à ce moment était de le prendre à mon tour dans mes bras. Dans un élan de courage je lui fit un bisous sur sa joue mouillé.
-C'est bon je reste mais s'il te plaît arrête de pleurer .... J'aime pas du tout .... Mais comprends que je pensais que tu demandais parce que ça te dérangeais .... C'est vrai on ne se connais que depuis quelques heures .... Dis-Je la tête baissé.

Sarah Hayez
Élève de griffondor

La solitude du nouveau  Libre 

Elle l'avait laisser la prendre dans ses bras. Il était entrain de sangloter et il l'a serrait de plus en plus fort. Elle l'avait pris à son tour dans ses bras. Il si sentais bien, ça le soulageait de savoir que quelqu'un était là pour lui. Qu'il avait un ami.
-C'est bon je reste mais s'il te plaît arrête de pleurer ... J'aime pas du tout ... Mais comprends que je pensais que tu demandais parce que ça te dérangeais ... C'est vrai on ne se connais que depuis quelques heures ...
Il essaya de se calmer et arrêta de pleurer. Il l'a regarda et lui tenu les mains.
-D'accord j'arrête ... Mais ça ne me dérange pas du tout  ! Je veux être ton amie même si on ne se connais que depuis peu .... Mais c'est comme si je t'avais toujours connue ... Je veux être ton ami !-
Il l'a reprit dans ses bras afin qu'elle ne parte pas. Et même si son bisou l'avait rendu tout bizarre il ne voulait pas perdre une amie si extraordinaire. Il l'adorais trop pour ça.
-Desolé de t'avoir fait croire que je ne voulais pas être ton ami .... Mais avec toi je me sens plus moi même, moins timide ....-
Son regard se perdit dans la chevelure de la fille. Ils étaient vraiment beau, ils avaient l'air si doux et lisse.
*Jusqu'où peuvent - ils aller une fois détachés ?*
-Dit .... Je peux touché tes cheveux  ? ...- Dit - il en se détachant d'elle, en rougissant.