Lac

Inscription
Connexion

Une célébrité pas comme les autres  PV : Duncan 

Il est parfois de ces journées où vous n'avez rien à faire : pas de devoirs, pas de révisions, pas d'activités, rien, nada, le néant total. Aujourd'hui était une de ces journées pour Dylan qui ne faisait que tourner en rond dans le dortoir des Gryffondors qui lui aussi était vide. Mourant d'ennui et ne sachant que faire, Dylan laissait son esprit errer à des réflexions personnelles. L'année à Poudlard s'achèverait très bientôt (nous sommes en effet proche des vacances d'été) et Dylan allait radicalement changer de vie. Il savait, pour avoir converser par écrit avec son frère, qu'il allait repasser quelques jours chez sa mère afin de récupérer ses dernières affaires et de dire au revoir à ses parents, et qu'il partirait ensuite direction l'Irlande, dans une ville du nom de Cork, qui n'était apparemment pas la capitale mais une ville tout aussi attrayante. Néanmoins, le Gryffondor appréhendait ce changement brutal dans sa vie, bien qu'il bénissait un Dieu auquel il ne croyait pas pour l'avoir aidé à échapper à un ballottage entre maison de papa et maison de maman. * Finalement, ce n'est pas plus mal * conclut-il en se levant de son lit. Il n'en pouvait plus de rester enfermé dans une pièce vide. Dylan jeta un coup d'œil par la fenêtre pour constater que le temps était au beau fixe et décida donc d'aller faire un tour dehors.

« Ça me fera prendre l'air », se dit-il en prenant son livre de chevet avant de descendre les premiers escaliers qui le séparaient du soleil.

Il ne croisa pas grand monde dans le château, étrangement. Dylan se demanda ou tous les élèves étaient passés, puisque hormis quelques connaissances, il ne croisa que des professeurs. Bien que l'année touchait à sa fin, il restait des cours, et bons nombres d'élèves devaient encore être en train de plancher sur les examens de fin d'année, que Dylan avait pour sa part terminés en beauté. Malgré quelques difficultés, il appréhendait de mieux en mieux les examens, se débrouillait encore mieux qu'avant avec sa magie et commençait à exceller dans certaines matières. Sa formation d'Animagus prenait un peu de retard, mais ce n'était selon lui, pas non plus le plus important à l'heure qu'il était. Le Gryffondor croisa quelques premières années en attente de leur premier examen de Défense contre les forces du mal et les encouragea en repensant qu'il avait bien fait d'arrêter cette matière en troisième année et que ses choix scolaires lui convenaient parfaitement. Ne lui restait plus qu'à trouver son métier, mais cela viendrait en temps et en heure. Quelques minutes de marche plus tard, Dylan se retrouva dehors, où quelques autres élèves papotaient entre eux, jouaient à on ne sait quels jeux, ou se détendaient au soleil, tout simplement. N'aimant pas trop la foule, Dylan prit plutôt la direction du lac, ou l'air était plus doux et plus frais, du fait de l'eau de ce dernier.

Il ne s'était jamais vraiment trop baladé dans ce coin de Poudlard, mais maintenant qu'il était en cinquième année, cela ne l'impressionnait plus autant que quelques années auparavant. Il ne semblait pas y avoir grand monde aux alentours, ce qui était parfait, et Dylan se posa au pied d'un arbre massif, qui lui faisait de l'ombre, ce qui était parfait pour un peu de lecture à l'air frais. Le Gryffondor s'assit en poussant un soupir (dieu seul sait pourquoi) et s'apprêta à commencer sa lecture. Malheureusement pour lui, les choses n'allaient pas exactement se passer comme il l'avait prévu. Il entendit quelques bruits de pas, suivi de quelques bruits de buissons sur lesquels on marche. Observant aux alentours, Dylan ne distingua pas tout de suite de quoi il s'agissait, et choisit de prime abord de l'ignorer. Mais lorsqu'il entendit son nom au loin, il releva la tête, et vit une silhouette se diriger vers lui.


« Allons bon ... » pensa Dylan, exaspéré de ne pas pouvoir être tranquille.

Il ne reconnut pas la silhouette tout de suite, mais une chose était sûre : elle agissait étrangement. Elle ne semblait pas s'approcher et pourtant, si, c'est ce qu'elle faisait, mais petit à petit, timidement et en prenant son temps. Interrogé, Dylan ferma son livre (Poèmes en vers lyriques, d'un de ses poètes préférés) et observa cette étrange personne afin de voir de quoi il en retournait.

Gryffondor du mois d'octobre 2015

Une célébrité pas comme les autres  PV : Duncan 

*ingrédients de texture, ingrédients de couleur, et enfin ingrédients actifs. Ce n’est pas compliqué ça va bien se passer …* la fin d’année était proche et le Gallois était en plein bom de fin d’année, les examens et les devoirs pleuvaient de partout. Les élèves étaient pour la plupart stressés et ces derniers temps il était quasiment impossible d’avoir une discussion qui ne portait pas sur une matière quelconque. Le Gallois consulta sa montre, s’il ne pressait pas le pas il allait être en retard à ce fameux examen de potion qu’il avait préparé plus que les autres, Duncan adorait les potions, il trouvait cette matière fabuleuse. Quelques instants plus tard il pénétra dans la salle de cours pour passer cet examen.

Une petite heure plus tard il ressortit de la salle et se dirigea vers la grande salle pour y prendre un déjeuner bien mérité, il avait fait de son mieux. Soudain, quelqu’un de grand le bouscula en le renversant presque. Il s’apprêta à répondre *fait gaffe la girafe* ou quelque chose d’approchant mais après une brève étude de son agresseur -qui ne semblait pas s’être rendu compte de son crime puisqu’il ne s’était pas excusé et qu’il continuait paisiblement sa route- il en conclut qu’il le connaissait : grand, brun, Gryffondor. Ce vil personnage était donc Dylan Swanson. Enfin, dire que le deuxième année le connaissait est un bien grand mot, en réalité Duncan n’avait jamais osé adresser la parole au grand cinquième année. Duncan avait son après-midi de libre, il avait donc le temps de manger et de curiosité il le suivit, de toute évidence Dylan se dirigeait vers le parc, la suite montrera qu’il se dirigeait en fait vers le lac.

Lors de cette filature digne d’OSS 117, Duncan fit comme dans les films d’espions que son père moldu avait pu lui faire voir, il restait à bonne distance de Dylan et se camouflait dès qu’une occasion se présentait : sautant derrière les buissons et les arbres ou encore s’incrustant dans les groupes d’élèves -à leur grande surprise- qu’il croisait sur son chemin puis il repartait aussitôt.

Au bout d’un certain temps Dylan disparut derrière un grand arbre. Duncan croyant l’avoir perdu courut aussi vite que ses jambes lui permettaient pour essayer de le rattraper mais finalement il se rendit compte que Dylan n’avait pas disparu derrière cet arbre, il était en réalité assis à son pied. L’information mit un peu de temps à monter à son cerveau et il trébucha sur un buisson. Il y eu un grand crac et ce même buisson se détruisit à moitié sous ses pieds. Il n’avait pas quitté des yeux le cinquième année et il se savait repéré, il décida d’engranger une conversation, au moins pour sauver la face, il fouilla sa mémoire pour trouver quelque chose à dire et il se souvint que d’après certaines rumeurs Dylan était un animagus. Il lança un :

« Salut Dylan ! »

Puis il s’avança lentement comme s’il avait peur que Dylan le mange et il dit timidement en s’asseillant à côté de lui sans même lui demander son avis :

« C’est … C’est vrai que tu peux te … transformer en animal ? »

Duncan était très impressionné par le cinquième année qui était bien plus grand tout à coup qu’il était si proche de lui.

Détenteur de SEPT Magic Award.
Maraudeur 2.0
A été parrain de quatre préfets.

Une célébrité pas comme les autres  PV : Duncan 

L'étrange silhouette prit rapidement la forme d'un jeune garçon, un Gryffondor à la vue de la tenue et des couleurs qu'il arborait, un Gryffondor que Dylan reconnût assez vite puisqu'il s'agissait de Duncan, un élève plus jeune que lui qu'il croisait souvent dans les dortoirs. Le pauvre avait l'air en piteux états : branches d'arbustes, feuilles et même un peu de gadoue sur ses chaussures, aux premiers abords. Dylan en conclut donc qu'il avait traîné on ne sait trop où dans la forêt ou près des arbres, à faire on ne sait trop quoi. De toute façon, le Gryffondor ne souhaitait pas savoir de quoi il en retournait. Il choisit rapidement de replonger sa tête dans sa lecture, pensant naïvement que Duncan allait simplement passer son chemin. Perdu. Quelques instants plus tard, Dylan sursauta lorsque son camarade de dortoir s'approcha de lui avec une salutation enjouée, qui était si propre au caractère du jeune homme. Soupirant, Dylan tourna sa tête vers Duncan, pensant alors qu'il était toujours debout, à côté de lui, mais non, il était déjà assis, juste à côté de Dylan, comme si de rien était. * Eh bah il est pas gêné celui-là * songea Dylan, surprit d'un tel comportement. Néanmoins, Dylan aimait bien Duncan, c'était un peu le gai-luron des Gryffondors, toujours à plaisanter et le sourire aux lèvres. Il ne s'insurgea donc pas de ce manque de civilité. Mais son camarade vînt le couper dans ses pensées :

« C’est … C’est vrai que tu peux te … transformer en animal ? »

* Ah bah elle est pas mal celle là ! * pensa Dylan, choqué d'une telle question. Premièrement : non ce n'était pas - encore - le cas, et deuxièmement : mais pourquoi cette question aussi soudaine ? Pourquoi pas des banalités sur les cours, la vie au château, les amours ? Non, directement dans le vif du sujet, si sujet il y avait, pour demander cela. Dylan posa les mains sur son livre et écarquilla les yeux en regardant Duncan comme pour lui faire comprendre qu'il ne comprenait justement pas, son comportement. Il était insensé pour Dylan d'aborder les gens d'une telle manière et de poser ce genre de questions. * Heureusement qu'il ne m'a pas demandé quelque chose de plus intime * pensa Dylan, très soulagé par cette idée. Quoiqu'il en soit, il ne savait pas vraiment quel comportement adopter lui non plus. Il ne voulait pas paraître agressif, mais il ne voulait pas non plus engager une conversation avec Duncan, le but ayant été pour lui d'être seul. D'un autre côté, il était seul justement, et il s'ennuyait d'arrachepied, alors cela lui faisait un peu de compagnie. Il choisit donc de saluer son camarade, ce qu'il n'avait même pas encore fait et de lui répondre.

« Salut Duncan. Euuh, non pas vraiment non. Du moins pas encore, j'ai commencé la formation, en fait, mais rien de plus ... Qui t'as mis une idée pareille en tête ? »

Tout de même, la curiosité de Dylan devait être satisfaite. Il n'avait jamais été la proie des ragots de l'école, enfin si, à quelques reprises, mais jamais personnellement, cela impliquait souvent une autre personne. Aussi le Gryffondor n'appréciait pas qu'on dise de lui qu'il pouvait se transformer en animal, déjà qu'il était passé pour un rustre toute l'année, à cause de sa situation familiale et à s'être comporté comme un débile. Bref, là n'était pas vraiment la question, il s'agissait plus de savoir comment Duncan avait pu obtenir une chose pareille.A bien y regarder, Dylan voyait presque des étoiles dans les yeux, ce qui était quelque peu ... désarmant. Fuyant le regard de son camarade, il posa une ultime question avant de se taire et d'attendre la réponse de Duncan.

« Mais qu'est-ce-que tu fais ici, au fait ? Et, ne le prend pas mal, mais comment t'es-tu mis dans un état pareil ? »


Une brise d'air fraîche arriva en provenance du lac et Dylan frissonna quelque peu, bien qu'il faisait un soleil radieux.

Gryffondor du mois d'octobre 2015

Une célébrité pas comme les autres  PV : Duncan 

Après s’être confortablement assis, le rouge et or se mit alaise, il croisa les jambes et il plaça ses mains derrière sa tête. Visiblement il avait attiré l’attention de son interlocuteur et il ne comptait pas la laisser fuir de sitôt, alors autant se mettre alaise. Quand l’autre commença à lui répondre un sourire malicieux se dessina sur son visage, bien vite remplacé par un autre, plus admiratif :

« Salut Duncan. Euuh, non pas vraiment non. Du moins pas encore, j'ai commencé la formation, en fait, mais rien de plus ... Qui t'as mis une idée pareille en tête ? »

Les derniers mots du jeune homme firent sourire le Gallois, cette fois, c’était un sourire de triomphe ! Il avait enfin réussi à parler avec son ainé. Depuis un moment les yeux du jeune garçon brillaient lorsqu’il voyait le grand gryffon, ce personnage qui faisait des choses exceptionnelles. Le Gallois était impressionné.

Son frère, Edward, était décédé récemment et Duncan avait du mal à s’en remettre. Heureusement ses amis Jonathan et Sophie l’avaient aidé à s’en remettre. Depuis, le gryffon avait perdu son sourire, mais cette nouvelle aventure le mettait de bonne humeur. Duncan décida de continuer :

« C’est donc vrai … Pour répondre à ta question, c’est juste un bruit qui coure en ces derniers temps. »


« Mais qu'est-ce-que tu fais ici, au fait ? Et, ne le prend pas mal, mais comment t'es-tu mis dans un état pareil ? »

Le grand gryffon interrompit le flot de pensées du gallois, qui lui sourit avant de répondre, amusé de la question, mais aussi de l’état dans lequel il s’était mis :

« -ah … heu … J’allais manger mais je t’ai vu et puisque j’ai mon aprem’ de libre je me suis dit que je pourrais aller manger plus tard, je t’ai suivi parce que je voulais te parler et … j’ai glissé chef ! répondit-il avec un sourire »

Le rouge et or ne savait pas si Dylan reconnaîtrait la référence mais il voulait absolument en savoir plus sur la formation du jeune homme. Après une brève hésitation il poursuivit en posant la question qui lui brûlait les lèvres depuis un moment :

« -Comment se passe ta formation ? Elle consiste en quoi concrètement ? »

Le rouge et or allait sans doute lasser le grand sixième année. Il décida donc de parler d’autre chose, et pour cela rien de mieux qu’un bon vieux :

« -Et toi ? Comment ça va ? »

Duncan ferma les yeux, en ce début d’après-midi, les sons de la nature le bercèrent pour entendre le récit du sixième année.

Reducio
Désolé pour le retard :sweatingbullets:

Détenteur de SEPT Magic Award.
Maraudeur 2.0
A été parrain de quatre préfets.

Une célébrité pas comme les autres  PV : Duncan 

« -ah … heu … J’allais manger mais je t’ai vu et puisque j’ai mon aprem’ de libre je me suis dit que je pourrais aller manger plus tard, je t’ai suivi parce que je voulais te parler et … j’ai glissé chef !

La réponse de Duncan lui correspondait en tout point : une pointe d'ironie, et le sourire aux lèvres, comme à son habitude. Dylan ne comprenait pas comment son camarade pouvait être aussi souriant et plein d'entrain en toutes circonstances, c'est quelque chose que lui n'arrivait pas à faire. Néanmoins, le fait qu'il l'appelle chef fit esquisser un sourire au Gryffon. Il avait pris l'habitude qu'on lui attribue toute sorte de surnoms étranges pour souligner le fait qu'il était plus âgé, et cela ne dérangeait pas Dylan. Au contraire, cela lui permettait de sentir accepté et bien entouré.

Dylan se surprit tout de même à penser à ces bruits de couloirs qui le concernait. * Les nouvelles vont vite, apparemment * pensa-t-il, quelque peu sur la défensive. Si une telle information venait à se savoir - alors même qu'il n'en avait fait mention nulle part, nul doute que les petites rumeurs se répandraient comme une traînée de poudre. Cependant, cela ne concernait pas vraiment Dylan : il n'avait aucunes relations au Château, et hormis sa vie d'apprenti sorcier, il ne se passait rien. Les plus grosses rumeurs étaient derrière lui, tout du moins.

Dylan retourna son attention vers son camarade de classe, toujours aussi souriant. Il semblait cependant quelque peu gêné, bien que Dylan ne sache pas pourquoi.

« -Comment se passe ta formation ? Elle consiste en quoi concrètement ? »

* Il est bien curieux * songea le jeune homme. Néanmoins, il se permit de répondre à son ami, tout en sortant un petit paquet de friandise à partager lors de cette conversation.

« Oh tu sais, pour le moment, les professeurs n'ont fait que me poser des questions. J'ai un second entretien avec le prof de métamorphose bientôt, c'est là que je vais devoir définir mon animal, apparemment. »

Dylan invita Duncan à s'asseoir et lui tendit le paquet de friandises. Sucrées, elles ravissaient les papilles des élèves de tout le Château. Dylan continua son histoire et expliqua qu'il ne savait toujours pas en quoi il se transformerai mais qu'il espérait que ce soit un animal noble, si tant est que l'on puisse définir ce que noble signifiait dans ces conditions. Duncan semblait boire les paroles de son camarade, et cela mettait quelque peu Dylan mal à l'aise. Il n'en laissa cependant rien paraître.

« -Et toi ? Comment ça va ? »

Il fallut un moment à Dylan pour répondre à cette question. Il lui était arrivé beaucoup de choses, ces derniers temps, et il n'avait pas eu grand-monde avec qui partager tous ses soucis. Le Gryffondor se demanda si Duncan était le mieux placé pour entendre le récit des mésaventures de Dylan, ou bien si Ducan était au courant de son altercation avec Tyr. * Il doit sûrement l'être * pensa Dylan, attristé. Cependant, sentant ses émotions le submerger, il décida de partager un petit peu de son mal-être avec son compagnon de dortoir.

« Disons qu'il m'est arrivé pas mal de choses, ces derniers temps ... » commença tristement Dylan.

Ainsi, il expliqua de façon très brève la rupture de ses parents, ne mentionna que rapidement l'incident avec Tyr et raconta son épopée d'été lorsqu'il avait emménagé avec son frère aîné. D'une traite, Dylan déballa tout son sac. Il faisait beau et pourtant, l'ambiance venait de s'assombrir au-dessus des deux jeunes Gryffondors. Attristé, Dylan termina son récit sans rajouter quoi que ce soit. Il se tourna vers son camarade - bientôt ami ?, et s'excusa de s'être étendu sur sa vie privée.


« Tu n'étais probablement pas venu pour entendre tout ça, mais ... merci, ça m'a fait du bien d'en parler à quelqu'un. »

Il fouilla son sac.

« Et zut, j'ai plus rien à grignoter, j'ai trop pioché dans mon paquet, je crois ... » ajouta-t-il avec un sourire à l'intention de Duncan.

Gryffondor du mois d'octobre 2015