Lac

Inscription
Connexion

 01/2043  Une rencontre hasardeuse  PV 

Un moment de détente. Un moment de relaxation. Un instant de libération de l’esprit pour se ressourcer afin de davantage s’ouvrir au monde, aux autres. Une libération qui est en train de se réaliser au sein de cet endroit qui respire l’air frais, qui respire le temps hivernal surtout. Emmitouflée à l’intérieur de son manteau d’hiver, mains protégées par des gants enfouies dans les poches du dit manteau, les pas de la jeune Elia la guident vers le Parc surplombant le magnifique château de Poudlard. Ils la guident au Parc, mais ils ne s’arrêtent pas là très exactement. Non, ils se dirigent vers le long lac qui emprisonne le château.  La jeune demoiselle finit par contourner quelques arbres pour ensuite se poser sur un banc. Si le temps s’était montré plus en enclin au soleil, elle n’aurait nullement hésité à s’allonger, ou à s’asseoir sur l’herbe par-dessus une serviette. Assise sur le banc, la jeune sorcière prend le temps de regarder autour d’elle. Certains élèves se prélassent, se reposent contre un arbre ou tout simplement sur l’herbe, tandis que d’autres préfèrent jouer entre eux pour encore davantage se libérer l’esprit et laisser la pression des cours loin derrière eux. Un sourire fin étire les lèvres de la jeune fille. Elle baisse les yeux et pose ces derniers sur le livre de cours emporté par ses soins. Elle avait eu dans l’idée de lire quelques pages, mais à présent, elle ignore si elle ira au bout de son objectif. Alors, pour l’instant, se contente-t-elle de regarder autour d’elle. Une observation qui s’attarde sur l’arrivée d’une autre élève. Une élève qu’elle n’avait pas encore vu jusqu’ici. Après tout, Poudlard contient tellement d’étudiants qu’il est impossible pour un élève de tous les retenir. Et cette élève semble faire partie de la maison des Serpentard. Beaucoup de préjugés envers celle-ci et Elia ignore si ces derniers s’avèrent être vrais. Néanmoins, elle n’y prête pas beaucoup attention et s’éclaircit quelque peu la gorge.

« Si tu veux, tu peux t’asseoir ici. Le banc est grand et comme ça tu n’auras pas à chercher trop longtemps. »

Se propose-t-elle alors dans un élan de sympathie pur et simple tout en adressant un sourire à l’élève.

« Mais si tu ne veux pas, ce n’est pas grave, ne t’en fais pas. »

Elle baisse alors les yeux dans un sourire niais. Non pas qu’elle soit timide, mais sans doute un peu intimidée. Rien de bien méchant.
Dernière modification par Elia Thompson le 22 janvier 2018, 13 h 55, modifié 2 fois.

code couleur : #741B47
« You might belong in Hufflepuff where they are just & loyal.
Those patient Hufflepuffs are true & unafraid of toil. »

 01/2043  Une rencontre hasardeuse  PV 

Déprimant ! Oui, notre petite Taylor était déprimée ! Personne dans son dortoir. Personne dans la salle commune. Et aucune trace surtout de ses premières amies Serpy's ! C'est donc avec un profond soupir que notre jeune apprentie sorcière quitta les murs de l'école pour profiter de la fraîcheur et de l'air ambiant... Il faisait froid, mais pas trop. Le paysage s'était recouvert d'un somptueux manteau blanc. Cela donnait un côté encore plus féérique que magique à l'enceinte de Poudlard et de ses alentours. Il n'en fallut pas plus pour chasser la petite sensation de déprime de Taylor et de lui faire naître, sur ses traits juvéniles, un charmant sourire émerveillé. Non, ce n'était pas la première fois qu'elle voyait de la neige ! Bien loin de là ! Mais une telle ambiance... Sans compter qu'il s'agissait de son premier hiver dans son nouveau chez elle ! Quand elle voyait cela, elle ne pouvait s'estimer qu'heureuse d'avoir été une sorcière, d'avoir été envoyée ici et de pouvoir vivre ça de ses propres yeux !

Se laissant emportée par sa fascination et par ses pas, elle arriva bien rapidement aux alentours du grand lac situé en contrebas de l'école. Elle vit rapidement plusieurs élèves situés de par et d'autres. Certains jouaient à une bataille de boule de neige. D'autres, plus âgés, semblaient simplement installés dans ce qui devait être autrefois de l'herbe, discutant sans doute de choses et d'autres. Il y avait également deux adolescents, sur un semblant de sentier, marchant main dans la main. Et, surtout, il y eut cette voix qui attira la curiosité et l'attention de Taylor.

« Hein ? »

Mains engouffrées dans les poches de sa tunique, la jeune serpentard haussa des épaules avec un petit sourire.

« Ah... Euh... D'accord ! »

Finit-elle par répondre, venant s'asseoir tout simplement en posant ses fesses juste sur le rebord du banc légèrement enneigé.

« Tu fais quoi ici ? »

Son regard se tourna vers la jeune fille arborant les couleurs de Poufsouffle. Ses yeux remarquèrent rapidement le livre située près de ladite jeune fille.

« Me dis pas que t'es sortie pour étudier ?! »

Souris-je, un peu étonnée et moqueuse à la fois. Son naturel qui s'exprimait, que voulez-vous ?

 01/2043  Une rencontre hasardeuse  PV 

Le banc, surpeuplé de neige. Des flocons l’habillent. La nature semble être encore plus belle en période d’hiver. Parfois, cela avait l’audace d’émerveiller la jeune fille. Parfois, elle aurait souhaité en voir davantage, plus longtemps, en dehors de ses murs, dans la ville où vit sa famille. Ce n’est pas pour autant qu’elle laisse une place à la mélancolie, bien au contraire. Elle est plus qu’heureuse d’être ici, plus qu’heureuse que l’école de sorcellerie soit sa nouvelle demeure et surtout une demeure où elle se sent bien. Le bien-être est important et cela peut se voir sur le visage et le corps d’Elia.

La première réaction de l’étudiante de Serpentard suffit à la rassurer, à la soulager. Le monde a souvent des préjugés vis-à-vis de cette maison, et elle peut s’estimer heureuse de n’être pas tombée sur une élève qui aurait pu la jeter comme une vulgaire chaussette. Elle la regarde s’installer à côté d’elle, sur le semblant de vide que le banc peut contenir.


« De quoi ? »

Elia baisse les yeux sur le livre reposé juste à côté de ses jambes et un léger sourire s’extirpe de ses lèvres.

« Ah oui, le livre... Eh bien, j’avais envisagé un peu de lecture, pour changer de l’ambiance chaleureuse du château… mais finalement, j’ai rapidement changé d’avis… »

Elle hausse légèrement les épaules et reprend son livre qu’elle range à l’intérieur de son sac.

« Mais, je ne vais jamais étudier dans un tel froid. Merci la bibliothèque ou la salle commune d’exister. »

Prononce-t-elle dans un sourire et une certaine franchise remplie de légèreté.

« J’espère ne pas t’avoir dérangée avec mon invitation… »

code couleur : #741B47
« You might belong in Hufflepuff where they are just & loyal.
Those patient Hufflepuffs are true & unafraid of toil. »

 01/2043  Une rencontre hasardeuse  PV 

Eh oui, Taylor venait à peine de prendre place qu'elle se lançait déjà dans une curiosité presque condamnatoire sur la présence d'un bouquin. Il faut dire que pour la jeune anglo-égyptienne, sortir des salles de cours et du château pour commencer à réviser ou étudier. Non, prendre de son temps libre pour bosser des cours ne lui viendrait aucunement à l'idée ! Il y avait tellement plus passionnant, et tellement plus plaisant à faire ! Et c'est vrai que Taylor n'avait pas encore toute la patience et la sagesse requises pour accepter que d'autres puissent s'adonner à ce genre de passe-temps... Ah, la jeunesse !

« Ben oui ! Sortir pour bouquiner... Je sais pas mais y a tellement mieux à faire ! »

Commenta-t-elle spontanément, sans réfléchir, ni même se retourner sur ce qu'elle pouvait dire. Franche et directe, c'était sa nature.

« Oh, non, t'inquiète pas. »

Sourit-elle, tout en venant replacer une mèche de cheveux vagabonde derrière son oreille. Elle haussa les épaules à son tour en tournant son regard vers l'étendue du grand lac qui s'offrait à elle deux.

« J'étais sortie sans trop savoir où j'allais. Tu sais ce que c'est ? Quand tu débarques dans ta chambre et que tu trouves personne ? »

Retourna-t-elle ses yeux vers la Poufsouffle tout en roulant des yeux en question, le tout accompagné d'un petit soupir.

« Du coup ben, voilà ! Je voulais prendre l'air ! »

Sourit-elle avec plus de franchise.

« Et toi ? Le gang des pouffy's t'as pas embarqué avec eux ? »

Le gang des Pouffy's... Elle avait entendu des troisièmes années dans sa salle commune décrire les 'jaunes' de la sorte... Une expression qui l'avait bien amusé et faite rire !

 01/2043  Une rencontre hasardeuse  PV 

« Je suis d’accord avec toi. Mais c’est plus difficile d’y parvenir quand tu sais déjà ce que tu veux être en sortant de l’école. »

Si Elia n’avait eu aucun objectif défini dans sa vie, sans doute aurait-elle laissé davantage de plaisir, de détente, de bien-être faire partie de son quotidien. Mais dès qu’elle a eu envie de devenir un Auror… Tout a été différent pour elle, si bien qu’elle est partie de l’objectif de directement travailler dur pour parvenir à son but. Enfin, travailler dur… C’est juste qu’elle ne veut pas passer une journée sans avoir eu le nez dans ses livres. Sans doute pour se donner bonne conscience, mais il est évident qu’elle sait se détendre et penser à elle, sans nulle hésitation.

Elle n’a éprouvé aucun reproche dans les mots de la Serpentarde, que du contraire. Visage tourné vers le grand lac, la jeune fille écoute les mots de la nouvelle et elle ne peut s’empêcher d’hocher positivement de la tête.


« Oui, je sais ce que c’est. Tu as juste envie de quitter le dortoir, d’abandonner la salle commune et de voir ce que le temps, ce que la nature peut t’apporter de bon… ou de mauvais. Cela dépend des points de vue. »

Elle hausse des épaules et se frotte un peu les mains avant de se lever, bandoulière de son sac reposé contre son épaule.

« Ca te dit de marcher un petit peu ? J’ai peur qu’on ne vienne à se transformer en bloc de glace si on reste figées trop longtemps… »


Avant qu’Elia ne laisse la liberté à ses jambes de se dégourdir, elle reste face à la jeune fille, mains replongées dans ses poches.

« Je me suis retrouvée dans la même situation que toi, tout simplement. Et, d’ailleurs, je m’appelle Elia. »

Finit-elle par se présenter, enfin, tendant une main à l’étudiante de la maison verte.

code couleur : #741B47
« You might belong in Hufflepuff where they are just & loyal.
Those patient Hufflepuffs are true & unafraid of toil. »

 01/2043  Une rencontre hasardeuse  PV 

« Ah bon ? Tu sais ce que tu veux faire ? Eh ben... T'as de la chance... »

Soupira la jeune Taylor en sachant pertinemment qu'elle n'avait aucunement la moindre foutue idée de ce qu'elle pourrait faire de sa vie. Bon, ce n'est pas ça, elle se donnait bonne conscience en considérant qu'elle entrait à peine dans l'adolescence. Elle avait encore quelques années au compteur avant de devoir faire face à ce que les adultes appellent la vie active. Et, l'espérait-elle, elle aurait certainement eu le temps de se fixer d'ici là. Mais pour l'heure, à part profiter de Poudlard, de sa jeunesse et de tout ce qu'elle peut y vivre, rien ne la guidait, ni ne dirigeait ses études, son comportement ou son quotidien en termes 'd'évolution' !

« Voilà, c'est ça. Tu te dis tant pis, et t'essayes d'en profiter toute seule comme on dit ! Après, peut-être qu'elles n'ont pas dirigé le coup de la poudre à gratter à leur retour de vac's... ! »

Pensa-t-elle à voix haute, avec un air faussement réfléchi pour finalement hausser des épaules et de, visiblement, s'en foutre royalement. Un rire quitta alors ses lèvres, en même temps qu'elle secouait négativement la tête de droite à gauche.

« Et dire que mes petites fesses prenaient goût à rester en équilibre sur le bord de ce banc, pour éviter d'être trempées ! »

Un peu d'ironie et d'amusement dans le ton de sa voix, mais rien de bien méchant. Une autre façon pour dire que c'était un peu ridicule de s'être assise pour finalement se relever. Enfin, elle n'allait pas en tenir rigueur à la jaune.

« Enchantée. Moi c'est Taylor ! »

Sourit-elle tout en venant serrer la main de la prénommée Elia, donc, tout en usant de cette poignée de main pour se relever et quitter ce banc.

« Du coup, Elia... »

Taylor reglisse les mains dans les poches de sa tunique et commence à laisser ses pieds se mettre en mouvement pour avancer, comme ça, sans destination précise.

« C'est quoi que t'as envie de faire plus tard ? »

 01/2043  Une rencontre hasardeuse  PV 

Elia se contente simplement d’hocher la tête, comme une fille timide aurait pu le faire, de peur répondre simplement par des mots. Elle n’est pas du tout timide, mais bien qu’elle ait une idée de ce qu’elle voudrait faire grâce à son grand frère, elle ignore si elle restera fixée là-dessus. Après tout, la demoiselle entrait à peine dans l’adolescence, et d’ici à ce qu’elle devienne adulte, beaucoup de choses pouvaient encore évoluer et changer également. Alors oui, sans doute s’est-elle un peu trop précipitée, mais actuellement, elle ne compte pas changer son fusil d’épaule pour son métier du futur.

« Le coup de la poudre à gratter ? Qui leur a fait ça ? Tu as été dans le complot ? »

Rien qu’à imaginer l’effet que cela pourrait avoir suffisait à amuser Elia. Elle n’a pas eu l’occasion de goûter à cette mauvaise blague. Elle ignore comment elle réagirait si ça venait à lui arriver, mais sans doute finirait-elle par en rire de toute façon. Elia est facile à vivre. Après, il ne faut pas la chercher trop loin non plus.

« Oh ! Pardon, je suis désolée. Je n’ai plus pensé que je te l’avais proposé… Mais si jamais, tu veux rester… »

Simple souci de politesse et d’avoir le sentiment de bien se faire voir… même si cela n’entrait pas dans ses prérogatives.

« Enchantée de te connaître, Taylor. Tu es aussi en première année ? »

Elle soutient la main de Taylor durant le temps employé pour se lever. Elles finissent alors par marcher tranquillement sur l’herbe anciennement colorée, anciennement verdoyante. Elia tourne son visage vers Taylor et un petit sourire étire ses lèvres.

« Auror. A cause de mon frangin. Je ne sais pas si ça va rester comme ça, mais là, c’est ça que je veux. Et toi ? Tu as déjà une idée ? »

code couleur : #741B47
« You might belong in Hufflepuff where they are just & loyal.
Those patient Hufflepuffs are true & unafraid of toil. »

 01/2043  Une rencontre hasardeuse  PV 

« Moi, dans le complot ? »

Taylor prit une mine faussement offusquée, tout en venant poser une main à hauteur de sa poitrine en symbole d'innocence.

« Tu rigoles ou quoi ?! J'en suis à la tête, s'il te plait ! »

Reprit-elle une allure normale en se mettant à rire de bon coeur. Bon, c'est clair que la jeune Serpentarde n'aurait certainement pas rigolée de la sorte si elle en avait été la victime. Mais pour l'heure, ce petit méfait, mené de main de maître en compagnie d'Eileen, lui laissait un assez bon souvenir plus que mémorable ! Et puis, où serait le plaisir de ne jamais faire de petites bêtises aussi innocentes que celle là ?!

« Non, non, t'inquiète... Je suis pas du genre à tenir en place de toute façon. »

Autant qu'elle mette son coeur à l'aise tout de suite, autant Taylor avait apprécié cette invitation lui permettant de briser son actuelle solitude, autant ne comptait-elle pas s'éterniser toute l'après-midi sur ce banc.

« Oui, je suis également arrivée avec la dernière fournée comme on dit ! »

Sourit-elle pleinement en se mettant en route. Ses mains quittèrent les poches de sa tunique afin que ses bras passent derrière son corps et s'étirent, au même rythme où elle fit craquer doucement ses phalanges. Le tout ? Alors qu'elle écoutait avec une attention relative les explications de la jeune pouffy.

« Auror... ? »

Là, pour le coup, notre jeune Serpy se sentit un peu gênée, et surtout bête.

« Désolée de te demander ça mais, c'est quoi un Auror, en fait ? »

Et, avant même d'avoir droit à une mine totalement surprise et interloquée de son interlocutrice, Taylor préféra prendre les devants et expliquer ce manque flagrant de connaissance !

« Avant tout commentaire, je tiens à préciser qu'on m'a initié au monde sorcier seulement quand j'ai reçu ma lettre pour Poudlard ! »

Précisais-je comme si c'était quelque chose de pleinement vital... pour mon amour propre en tout cas !

 01/2043  Une rencontre hasardeuse  PV 

Soudain, un son venant de nulle part surgit entre les deux jeunes élèves. Ce son provenait de la bouche d’Elia. Un son d’amusement, d’un grand amusement. On peut dire qu’Elia avait pouffé de rire et ce, sans qu’elle ne puisse y avoir le moindre contrôle, sans qu’elle ne puisse y faire quoi que ce soit. Elle rit. Elle s’esclaffe. Pour le coup, Taylor avait totalement joué la surprise avec elle et ce, d’une façon qui plaisait beaucoup à Elia. Il lui fallut d’ailleurs trente secondes pour reprendre une certaine contenance et laisser son rire angélique et enjoué s’évaporer dans les airs. Au moins, auront-elles ri, ensemble, à l’unisson. Cela inspire un bon contact, peut-on alors l’espérer.

« Wow ! Bravo ! Elles ont dû bien souffrir, les pauvres. »

Elia ne saurait pas comment elle réagirait si elle avait été la victime d’une telle mauvaise blague. Et puis, il était connu qu’il était plus facile de rire du « malheur » des autres… tout en dépendait la nature cependant. Les mots de Taylor ont rassuré Elia qui peut avoir l’esprit un peu tranquille. Elle lui adresse un sourire et se met à marcher à ses côtés.

« Ca nous fait un point commun comme ça. Je ne savais pas que je pourrais en avoir au moins un avec une Serpy. »

Et ce n’était pas pour lui déplaire. Elia ne fait aucune distinction entre les membres de chacune des maisons. Il est vrai qu’elle s’est laissée un peu emporter par les mots que pouvaient avoir ses aînés, juste pour lui faire peur ou la taquiner. Et elle était contente d’être tombée sur Taylor pour le coup.

« Euh… Mon frère disait que c’est une personne qui part prendre les mages noirs et je ne sais plus quoi d’autres pour les mettre en prison. »


Elle fait une petite moue, baissant la tête, honteuse.

« Et j’ai un peu oublié les mots exacts de mon frère… »


Haussant les épaules, elle relève finalement le visage en souriant, avec un peu d’amusement et de malice. Et elle se surprit de la réaction soudaine de Taylor.

« Hey, t’en fais pas. Je le sais parce que mon frère parle beaucoup trop et se vante un peu trop. Ne stresse pas pour ça. »
Lui signale-t-elle en lui offrant un clin d’œil, souriante.

code couleur : #741B47
« You might belong in Hufflepuff where they are just & loyal.
Those patient Hufflepuffs are true & unafraid of toil. »

 01/2043  Une rencontre hasardeuse  PV 

« Ah ça, je te le fais pas dire ! Et j'en suis pas peu fière ! Même si me tiens sur mes gardes pour le retour de manivelles... »

Expliqua-t-elle en se perdant, à l'unisson, dans le même rire dont pouvait faire preuve Elia. À dire vrai, le propre rire de Taylor fut entretenu en partie par l'hilarité de la jaune qui, à sa décharge, avait un effet quelque peu communicatif.

« Un point commun ? Wow... Et avec une pouffy en plus ?! »

Continuant sur la note de la légèreté, Taylor préféra jouer le jeu et en rajouter une petite couche. Oui, il est évident qu'elle avait déjà été drillée, dés son arrivée, par les années supérieures de Serpentard pour entretenir le 'jeu' des maisons. Autant qu'elle ne se sentait pas encore totalement prise dans l'animosité que les verts pouvaient avoir envers les Gryffondors, où la nature compétitrice d'excellence avec les Serdaigles, ou même encore l'aspect hautain et suffisant envers les Poufsouffle. Mais pour l'heure, Taylor entretint ce que devaient être les apparences, juste pour le plaisir !

« Bon, ça sera notre petit secret. Tu comprends, en tant que première année, il vaut mieux que je ne ternisse pas ma réputation trop vite chez Salazar... Tu vois... ? »

Vint-elle chuchoter près de son oreille avec un air tout sauf sérieux. Et, pour qu'il n'y ait pas de mauvaise interprétation sur ce qu'elle venait de dire, Taylor offrit un clin d'oeil entendu à l'autre première année.

La vérité ? C'est qu'aux yeux de notre Serpy, le début de cet échange avec la Pouffy possédait tous les éléments qu'elle appréciait dans une prise de connaissance et une nouvelle rencontre. Autrement dit, du rire, de la légèreté et du naturel ! Et autant que ça continue sur cette lancée, pensa notre anglo-égyptienne.

« Je vois, c'est un peu comme une espèce de police d'élite magique... En gros quoi ! »

Résuma-t-elle très simplement et très excessivement avant de témoigner d'un sourire remerciant et appréciant de la compréhension apportée par la mignonne Elia.

« Non, je stresse pas... Mais c'est clair que c'est parfois ennuyant d'entendre parler de choses qu'on ne connaît pas et, voilà ! »

Haussa-t-elle les sourcils en se pinçant les lèvres, l'air de rien. Mais elle n'hésita pas à revenir sur une information qui avait marqué son attention.

« Eh donc, tu as un grand frère... Tu en as juste un où vous êtes plusieurs ? »

 01/2043  Une rencontre hasardeuse  PV 

Elia penche légèrement la tête sur le côté, sourire en coin, amusée. Il est évident que ce type de blagues suscite toujours une certaine revanche auprès de ceux qui ont été attaqués précédemment. Peut-être l’aurait-elle bien mérité… Dans tous les cas, les Serpentard, entre eux, sont connus pour autant être des esprits malins et vifs, que pour être des casse-cou. D’après ce qu’Elia a pu savoir et connaître de Taylor, elle doit faire partie de cette catégorie, bien qu’actuellement, Elia aime juste savourer et profiter de ce froid hivernal avec cette verte. Et jamais, elle n’aurait cru penser ça un jour…

« Comme quoi, tout peut arriver dans la vie ! »

Se met-elle à lui répondre en toute légèreté, continuant à jouer le jeu avec cette nouvelle camarade ou qu’importe le statut qu’elles pourraient avoir. Elia ne prenait pas attention avec les rivalités que peuvent avoir les autres maisons, surtout celles de Salazar Serpentard et de Godric Gryffondor. Les Poufsouffle sont connus pour ne faire partie d’aucune catégorie. Ils sont connus pour être la seule maison à savoir ne pas se prendre la tête, à savourer la vie et à être aussi sympathiques avec les uns et les autres. Peut-être est-ce à cause de cela qu’elle réussit à bien s’entendre avec Taylor… Et ça, seul l’avenir pourra y répondre… Elia s’arrête en plein milieu du chemin pour se tourner vers Taylor. Elle se tourne vers elle et lui tend son petit doigt, comme pour vouloir faire un pacte.

« Promis juré. Ce sera notre secret. »

Et comme c’est sacré, elle ne risque pas de le rompre, en aucun cas. Elle réussit à avoir un léger frisson quand elle lui eut murmuré ces quelques mots et sans doute que le froid ne l’a pas aidé sur ce coup là. Son visage se mit à se mouvementer de bas en haut, en signe d’appréciation, d’acceptation.

« C’est exact ! Oui ! C’est ça et je crois qu’il m’avait parlé des Mangemorts en plus ! »

Rien que le dire à haute voix lui suffit à avoir froid dans le dos. Auror… Hum… Heureusement qu’elle a encore quelques années pour se fixer réellement et définitivement… Elia lui offre, sans le vouloir et sans le savoir, son plus beau sourire angélique.

« Oui, je comprends. C’est un peu la même chose pour moi aussi… »

Elle baisse un peu les yeux avant de les relever face à sa question.

« J’ai deux frères et deux sœurs. Je suis la quatrième dans le lot… Et toi ? Tu as une grande famille ? »

code couleur : #741B47
« You might belong in Hufflepuff where they are just & loyal.
Those patient Hufflepuffs are true & unafraid of toil. »

 01/2043  Une rencontre hasardeuse  PV 

Si Taylor ne juge pas bon de relever la première réplique de la Pouffy, elle ne s'empêche toutefois pas de répondre à ce pacte proprement dit pour le sceller comme il se devait ! Et oui, sans doute que si on lui avait dit ça dans les premiers jours de son entrée à Serpentard, elle aurait rigolé et prétendu que c'était bien loin de ses idées... Mais toujours est-il que Taylor venait de conclure, ici-même, son premier pacte secret avec une autre élève pour la toute première fois. Et avec une jaune de surcroît ! Vraiment surprenant et étonnant pour le coup ! Mais bon, n'exagérons rien non plus. Après tout, cela restait pour le jeu, purement et simplement, rien de plus !

« Et attention, car je peux être totalement impitoyable en cas de trahison ! »

Oui, c'était une réalité pour la jeune anglo-égyptienne. Cependant, le faux air menaçant qu'elle prit pour la peine était juste exagéré et totalement pour le jeu et l'amusement. Car, non, ce n'était pas non plus une information et un secret capital. Ce n'était pas comme si la révélation confiée considérait en l'avoeu d'une faute grave, d'un accident involontaire ou d'une mort fortuite. De un, elles étaient toutes les deux trop jeunes ! Et, de deux, Taylor ne prenait pas ça autant à la légère et avec cette insouciance la caractérisant en cet instant.

« Des mangemorts... ? Brrrrrr... »

Elle haussa les épaules et poussa un petit soupir d'effroi et de dégoûts. Si Taylor avait encore beaucoup à apprendre sur l'histoire du monde magique, sa maison semblait tristement célèbre pour l'épisode des mangemorts et de celui dont on ne devait pas prononcer le nom à l'époque ! Au moins, cela lui donnait une idée un peu plus précise de ce que pouvait être les Aurors, et quels étaient leur champ d'action !

« Au moins, t'as de l'ambition et t'as pas froid aux yeux ! C'est cool ! »

Bah oui ! Vouloir être Auror si jeune en sachant ça, ça envoyait du lourd. C'était même limite étrange pour une Poufsouffle, pensant Taylor. Comme quoi, on pouvait toujours être surpris par n'importe qui, et à n'importe quel moment !

« Vous êtes cinq ??? »

Écarquilla-t-elle les yeux avec surprise et stupéfaction.

« Wouah ! La chance ! »

Sourit-elle, considérant vraiment cela comme une chance tandis qu'elle haussa finement les épaules en détournant les yeux.

« On peut pas dire que j'ai cette chance... Je suis fille unique. Et, à part mes parents, j'ai pas vraiment de contact avec les autres... Du coup, je peux te dire que j'avais hâte de débarquer ici et de me faire un max de connaissance... Histoire de plus me sentir comme une petite fille seule ! »

Ponctuais-je d'un petit rire ironique.

 01/2043  Une rencontre hasardeuse  PV 

« Je le serais aussi si j’avais été à ta place. »

Une fois encore, Elia ne peut pas s’empêcher d’afficher une mine plutôt réjouie, amusée, par l’expression faciale qu’affiche la jeune Taylor. Les mangemorts… Des êtres impitoyables, totalement dépourvus de vie, de sentiments, d’émotions, de libre arbitre. Des êtres que beaucoup ne souhaiteraient, en aucun cas, se mesurer à eux… Ils ont une très mauvaise réputation et ils l’auront toujours par ailleurs. Les Mangemorts sont nés pour faire régner la terreur, mais surtout pour être des Partisans de Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom. Une fois, juste une fois, Elia avait tenté de prononcer ce fameux nom, mais sans le moindre succès. Elle ne doit certainement pas avoir assez de courage pour oser le faire… Ce n’est pas une Potter et elle n’ait clairement pas Harry Potter. Paix à son âme.

Elia aurait pu être étonnée de découvrir à quel point Taylor semble être quelque peu effrayée lorsque les Mangemorts ont été évoqués. Les Serpentard doivent être assez proches, spirituellement parlant, de ce tout ce qui peut avoir attrait au Seigneur des Ténèbres. Mais elle sait que plusieurs ont peur et cette crainte est toute justifiée. Alors, elle ne se formalise pas de l’effroi ressenti par Taylor, pas le moindre.

« Eh bien tu sais… »

Ses mains se renfoncent plus profondément encore dans les profondeurs de ses poches de son manteau d’hiver. De l’ambition… Discuter de cela avec Taylor avait réussi à faire une chose : réaliser. Réaliser que devenir un Auror sera une tâche beaucoup plus compliquée à entreprendre. Réaliser que ce ne sera pas du tout aisé et qu’elle risque de beaucoup tomber. Là, en cet instant précis, Elia ne savait que faire, prise par un soudain effroi, une certaine peur.

« Je ne sais pas si je veux vraiment l’être… Je suis encore jeune… Mais, c’est vrai que j’ai beaucoup été impressionnée par les aventures de mon frère… Et si un jour je viens à le devenir, je vais devoir le remercier… Pas envie. »

Prononce-t-elle dans un soupir amusé. Elle n’est pas du genre à être facilement manipulable, mais elle se laisse facilement être émerveillée par ce qui lui paraît être intouchable. Elia tourne le visage vers Taylor et affiche une mine déconfite, totalement désorientée par l’exclamation qu’elle vient d’avoir. Et elle finit très rapidement par comprendre la raison de cette exclamation.

« Oh… Je suis désolée… »

Et c’était sincère. Elle n’hésite pas à le montrer et à le faire savoir d’ailleurs.

« Tu ne seras plus une fille seule, désormais. Le château est peuplé de beaucoup de mondes. Il est impossible de ne pas se faire des amis, ou même des ennemis… »

Elle est prise d’une petite hésitation. Se tournant vers elle, s’arrêtant alors sur le chemin, Elia se rapproche de quelques centimètres d’elle, n’osant pas totalement la regarder dans les yeux.

« Si jamais, tu veux qu’on devienne amies… c’est possible… »

code couleur : #741B47
« You might belong in Hufflepuff where they are just & loyal.
Those patient Hufflepuffs are true & unafraid of toil. »