Lac

Inscription
Connexion
  Retour   Répondre

Confrontation et Malédiction

Cassiopée se creusait la tête. Certes elle avait terriblement envie de faire une farce à son frère en vengeance à toutes ses années de reproches mais en même temps elle savait qu'il se vengerait et que son comportement à son égare se dégraderait encore plus. Aussi, ses parents -bien que très fières de leur fille- étaient plus du côté de son frère par rapport à leurs disputes qui semblaient de plus en plus récurrentes.  Il est vrai que c'était en partie de sa faute, son frère allait toujours expliquer sa version de l'histoire et Cassiopée étant trop timide pour le faire restait dans son coin ce qui poussait ses parents à croire la version de son frère puisque ils n'en avaient pas d'autres. 

Elle prit son courage à deux main et releva la tête, une lueur de détermination dans les yeux. C'était la première fois qu'elle exprimait son désaccord au lieu de suivre la tête baissée et elle espérait que sa ne jetterai pas un froid entre elle est ses deux nouvelles amies. Toutes ces choses étaient tellement nouvelles pour elle !

"Je ne pense pas que ce serait judicieux. Et puis mes parents en entendraient parler."

Elle savait qu'elle pouvait passer pour une dégonflée à toujours éviter les conflits mais c'était son caractère et même si ça lui arrivait elle savait qu'utiliser la violence contre la violence était une affreusement mauvaise idée. 

Les deux autres tournèrent la tête vers elle interloquées. Était-ce si étrange qu'elle ne veuille pas se venger ? Peut-être ses deux amies étaient elles seulement irritées de son intervention.Elle ne pensait pas à mal pourtant !

"Ce n'est pas un signe de bonne santé mentale que d'être parfaitement intégré dans une société malade"
J'ai toujours trouvé les boites où on nous range idiotes, sans même voir que je m'y rangeais toute seule.
GIFeuse w/ L.W & C.M & C.M.
Pas d’avatar
Orlane Wattier  

Confrontation et Malédiction

Cassiopée venait de refuser leurs idée et bien que sur le coup Orlane en fus surprise, elle compris néanmoins ce que craignais la jeune fille. Que a force de redonner la monnaie ainsi de suite, cela ne s'en finissent plus. De plus elle avait peur que cela arrive au oreille de ses parents et que au lieu d'arranger la situation, cela la détériore au contraire.

 La poufsouffle y avait réfléchis sur le moment même et cela lui paraissait vrai que étant son frère l'idée n'était pas de détruire non plus les seuls liens qui le leurs reste bien au contraire, ce qu'il faudrait c'est qu'il ce rendent compte qu'une sœur c'est l'un des plus beau cadeau que la vie puisse nous offrir. Bien que dans toute fratrie il puisse  y avoir des haut et des bas, c'est aussi une des base de la relation mais il ne faut pas oublier que les frère et sœurs, sont nos plus proches amie. Certains, on pus nous voir naître ou alors, on les à vus naître, voir même d'autre on pus grandir ensemble. Ce son des personne avec qui ont peut faire les quatre cents coup, ils connaissent déjà nos défauts, ce qui aide à avoir moins honte face à eux et à être entier. 

Orlane ce disait que ce jeune homme devrait bien plus soutenir sa sœur. Les amis ont dit que sa va sa vient, mais les sœurs, ou frères sa ne ce remplace pas. Mais que faire Orlane ce disait que si il laissaient ce garçon tranquille , il ne prendra jamais conscience de l’importance qu'a sa sœur dans sa vie. Peut être que finalement l'ignorance serait une meilleur solution. Peut être que Cassiopée évoluera avec ses amis, à présent elle n'est plus seule et en la voyant grandir de son côté et en voyant du moins croyant que sa sœur n'est plus atteinte par ses piques perpétuelle, peut être alors, qu'il la verra sous un autre angle. Après tout plus au montre que l'on est toucher, plus on fait croire que la personne à raison sur ce qu'elle dit, peut être même qu'il est pour l'instant satisfait de l’effet qu'il fait à sa sœur. Il ce lassera surement en voyant qu'il est ignorer, en remarquant que sa sœur et heureuse malgré tout.

Orlane regarde donc Cassiopée, lui sourit, et lui dit que c'est à elle de choisir et qu'elles respecterons son choix du moins pour Orlane. puis elle ce tourne vers Lahira et lui demande ce qu'elle en pense.

Confrontation et Malédiction

Je ne pense pas que se serait judicieux. Et puis mes parents en entendraient parler. refusa Cassiopée

Orlane ne répondit pas. La Poufsouffle semblait pesé le pour et le contre des paroles de Cassy'.
Il y eu un long silence que Orlane brisa en disant à la petite Serpentard que c'était à elle de choisir et qu'elle respecterait son choix. Orlane regarda ensuite Lahira, comme pour l'inviter à dire son avis.
Cette dernière ne répondit pas, du moins pas tout de suite.
Elle aussi était perdue dans ses pensées, le regard lointain.
Des images revenaient dans son esprit, celle de l'orphelinat...
Miss Audrey qui l'appelait dans son bureau... Les hauts placards de la cuisine... Bill le cuisinier...  Camilla la femme de ménage... Et Amanda... Amanda, la personne qui était venu la chercher à l'orphelinat pour aller sur le chemin de Traverse...
Pas de doute, c'était de la nostalgie qu'éprouvait la brunette. Elle pris peu à peu conscience du silence qui l'entourait et de l'attente muette de Cassiopée et Orlane.
Lahira réfléchit lentement, analysant chaque réponse possible qu'elle pouvait formuler. Finalement, elle répondit tout simplement, le regard toujours dans le vague.
Tu fais ce que tu veux, Cassiopée. Décide par toi-même. Mais il faudra quand même qu'un jour, tu lui montre que tu existe.

De nouveau le silence. Lahira se surprit à penser que c'était une des plus belles choses. Le silence.
Un sourire se dessina sur ses lèvres quand elle admira le lac noir.
Tu as raison, Orlane. Il est beau ce lac.

Lahira partit sans mot, légère. Heureuse.

"Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve." Antoine de Saint-Exupéry.
Première année devoir, rentre en deuxième année RP en septembre.
  Retour   Répondre