Lac

Inscription
Connexion
Pas d’avatar
Sofia Davis  

Une amitié secouru  Privé 

Dimanche, 13 Mars 2042. 14h30


Aujourd’hui semblait un beau jour, il y avait quelques nuages qui dérangeait les rayons de soleil d’atterrir sur la pelouse verte mais n’empêche pas de la lumière. Aujourd’hui, la fille Davis avait décidé de faire un petite balade dans le parc car c’est le week-end et il ne faisait  ni trop chaud ni trop froid, il faisait tout simple bon. Elle aimait bien faire des balades un peu partout pour avoir ses repères ou juste pour le plaisir. Habillé d’un haut bleu clair avec des manches longues en dentelles mais avait prit un fin gilet noir, un pantalon noir qui ne la serrait pas trop et avait mis des bottes pas trop longues, elle avait attrapé ses cheveux en une demi queue-de-cheval laissant les autres cheveux tombés sur ses épaules. Elle avait prit sa baguette qu’elle avait fait rentrer dans sa botte droite. 

La jeune Franco-Bulgare sortit doucement de sa salle commune bondée de ses camarades de tout âges. Elle descendit les escaliers en serrant son gilet sans aucune raison. Une fois dehors, la jeune fille regarda le parc, il était désert, cela surprit la jeune fille et lui sembla très bizarre car à chaque fois il y avait toujours une ou deux personnes qui marchait ici. La jeune verte et argent reprit sa marche vers le lac en regardant les fleurs, les arbres qui avaient, pendant cette saison, ouverts et fleuries. C’était quelque chose de très beau à voir.

Le temps commença à changer quand la jeune fille été arrivée au lac, des gouttes de pluie ruisselaient dans le visage et les cheveux de la jeune fille puis ils commencèrent à être fort, la fille Davis voulait se mettre à l’abri mais malheureusement, un fort et terrible vent la poussa au lac et la fit tomber. La française essayait de toute ses forces de sortir, de crier de l’aide partout mais elle n’arrivait pas à sortir. 
Dernière modification par Sofia Davis le 11 avril 2018, 22 h 24, modifié 3 fois.

Une amitié secouru  Privé 

Dans le dortoir des garçons de Poufsouffle, la bonne ambiance régner comme à son habitude. Malgré sa je décide de revêtir mon beau pull jaune et mis mes basket puis sortie me balader dans le parc, plus précisément vers le lac. Je décide de partir un peu plus loin que le lac, marcher, je me posa sous un arbre et commença a dormir sous cet arbre.

Quelques heures après, je me réveille et aperçu une silhouette féminine, relativement jeune, en première année comme moi. Je décide donc de me lever et d'aller la voir pour discuter avec elle. Mais des gouttes commencèrent a ruisseler sur mon front puis jusqu’à mon menton. Donc d'un pas hâter je repartie au château, puis la pluie s'intensifia. Jusqu'à devenir une véritable tempête. Mais je n'aperçue plus au loin cette silhouette et décide donc de partir a sa recherche. Après avoir chercher dans différents endroit du parc je partie en direction du lac et je ne me doutais pas qu'il s'y trouverai quelqu'un qui marquerais a sa façon ma vie.

Dans le font du lac j'aperçue une jeune fille avec un simple haut claire, un pantalon noire et française. Mais cela n'étais que pure déduction. Je pris l'initiative d'appeler de l'aide avec des signaux de couleur envoyer avec ma baguette mais rien, personne. Je prie mon courage à deux main et plongea pour aller la récupérer. Je la remonta en haut et lui mis sur les épaules mon pull favoris et lui proposa d'aller se réchauffer à l'intérieur. Au tour peut être d'une bonne chocogrenouille ou même de draget .

"Tu sais dans la vie y a ni méchant ni gentil"
Pas d’avatar
Sofia Davis  

Une amitié secouru  Privé 

Le corps qui commençait petit à petit montait de l’eau, les poumons qui avait commencé à se remplir d’eau malgré le fait qu’elle avait fait son possible pour ne pas laisser une goutte d’eau rentrer dans ses poumons en formes. La jeune fille fut secourue par un garçon, au début, elle n’arrivait pas à se réveiller, elle avait perdue connaissance mais elle réussit à se réveiller en faisant sortir tout l’eau qu’elle avait dans ses poumons, elle se sentait manquer d’air, sa respiration saccadée, ses cheveux et ses habits ruisselant d’eau du lac et de la pluie qui n’avait toujours pas arrêté, le jeune garçon lui avait fait passer son pull autour de ses épaules, celui-ci n’avait aucun effet sur la jeune fille car il était déjà mouillé et froid, mais cette acte d’attention avait toucher la jeune fille. Elle se demandait si celle était purement poliment ou d’inquiétude mais ne voulait pas trop réfléchir après avoir entendu la proposition de ce dernier.

- On pourrait rester dans les escaliers de la porte du parc, j’ai vraiment envie de voir la pluie tombée. Merci beaucoup de m’avoir sauvé. Lui dit-elle avec un petit sourire et des joues rouges provoquées par le froid.

La jeune bulgare regardait le lac, elle se dit que il y a quelques minutes, ou si le jeune Poufsouffle, d’après les couleurs jaunes et noires qui étaient sur son pull qui lui était posé sur les épaules de la Serpentarde, elle aurait toujours était là. Elle ne voudrait plus jamais ressentir la sensation qu’elle avait eue dans ce lac, la peur mourir. Même son nom donnait des frissons et ce qui arriva à Sofia, elle commençait à avoir des frissons à cause du froid.


- Je m’appelle Sofia et toi ? lui dit-elle en lui tendant sa main dans le vide.

Une amitié secouru  Privé 

Après avoir sortie la jeune fille de l'eau, ils se dirigèrent tous deux vers l'escalier du parc pour observer la pluie, suite à la demande de la jeune fille grelottante et toute mouiller. Il s’essayèrent et admiraient la vue, quand soudain.

La jeune fille tendis sa main et dit.
- Je m’appelle Sofia et toi ?
Je lui répondit tout timide.
Moi c'est Edward ! Je suis de la maison Poufsouffle et toi ?

Edward se rendit compte que la jeune fille venais de frôler la mort mais qu'elle n'a pas perdu sa langue. Il restèrent des heures durant a parler de tout et de rien. Et en se jour de pluie à Poudlard, sous la pluie se tisser une amitier qui à l'avenir se révelera forte et a l'épreuve de tout.
Pendant des heures sous la pluie je m'éfforçai de s'avoir qui elle était, qu'elle était son passer et surtout de quel maison elle était. Mais je n'arrivai pas voir en elle comme dans un livre ouvert, j"ai juste déduis par sa blancheur de peau quel était d'un pays francophone ou anglophone. Mais sa ne me déplaît pas, peut être quand restant là avec elle j'en saurait plus.


-C'est quoi ton équipe favorite de Quidditch ? Moi personnellement c'est les Frelons. Lui dis-je en essayant d'ouvrir la conversation

"Tu sais dans la vie y a ni méchant ni gentil"
Pas d’avatar
Sofia Davis  

Une amitié secouru  Privé 

Le jeune blond - Edward, d’après ce qu’il avait dit - avait accepté pour faire plaisir à la sorcière d’aller s’asseoir dans les escaliers qui se situaient près de la porte pour aller au hall. Et comme elle avait déduit, il était bien un Poufsouffle. Elle le dévisageait doucement du regard sans trop le fixer pour ne pas le gêné. Ses cheveux étaient là où ses yeux se sont posés au début. Ses cheveux d’un blond vénitien mouillés étaient sur son front où quelques goutes d’eau y ruisselaient. Puis les yeux bleus de la Serpentard rencontrèrent ceux du jaune et noir. Ces grands yeux marrons en chocolat. Puis elle le regardait plus en détails mais en faisant de son possible pour ne pas le gêné en accentuant son regard. Elle regardait son nez retroussé, ses lèvres fines puis remonta ses yeux vers ses sourcils fins pour arrêter son détaillement - du moins, c’était comme ça que Sofia l’appelait - et se reconcentra dans ses yeux en chocolat.

La question du jeune homme revint dans la tête de la jeune Française, elle sentait le rosé lui monté aux joues, et ce n’était pas cause par le froid.


Je suis à Serpentard, en première année comme toi. lui dit elle en lui souriant avec son petit sourire habituelle.


Une minute passa... une autre la suivit, suivit d’une autre. Trois minutes sans parler. Trois minutes que le blanc était arrivé et c’était posé entre eux. Juste quand ce silence lui sembla lent, Edward prenna la parole en lui demandant son équipe favorite de Quidditch.

- Mon père est joueur dans l’équipe nationale de France donc bien sûr je supporte l’équipe de mon père. Mais j’aime aussi les éclairs que je supporterais tant que je serais là.

Une amitié secouru  Privé 

Edward remarqua que la jeune fille le regardai de la tête au pied. Il fit de même quand elle eu fini et remarqua certaines chose qui jaïssai d'elle. Comme cette chaleur et cette joie de vivre. Mais il n'y avait pas que sa qui me choquer c'étais aussi et surtout, ces yeux bleus étincelant, magnifiques qu'on pourrais regarder durant des heures. Ces long cheveux châtains clair qui tomber un peu en dessous de ses épaules, ce petit nez qui ajouter une touche mignonnerie a se visage déjà angélique. Mais aussi ces lèvres relativement pulpeuse qui fit rugir Edward dès le premier instant. La jeune fille répondit a ma question et Edward ne se douta pas qu'elle était à Serpentard. Edward sus dès l'instant que cette amitir qui se forgeait en se jour de pluie serai plus qu'une aventure. Puis elle répondit a ma question sur quel était son équipe de Quidditch favorite, et elle réponda que qu'elle suportais celle de son père. Ce qui choqua Edwdard et il pensa très fort *mais qu'elle vénarde, elle ne a de la chance*.

Pis Edward voulais en s'avoir plus sur elle et lui dit:
-Ah ouais ton père joue au Quidditch c'est bien sa ! Sinon parle moi un peu de toi ?Je veux tout s'avoir ? *Dit il avec un grand sourire.

Puis tout deux se mirent à parler durant des heures sous cette pluie.

"Tu sais dans la vie y a ni méchant ni gentil"
Pas d’avatar
Sofia Davis  

Une amitié secouru  Privé 

Après avoir mentionné le fait qu’elle supportait l’équipe de son père ce qui semblait choqué Edward. Pourtant la jeune fille n’avait rien dit de mal. Peut-être le fait d’avoir mentionné que son père était joueur. Elle était assez mal à l’aise par rapport à sa réaction, elle n’aurait pas pu pensé qu’il allait le prendre comme ça, comme un sujet déplacé. Mais ce n’était pas grave, elle se promit de plus faire attention que avant à ses propos et de ne pas trop parler sur elle de peur de faire une gaffe. Voilà, ça c’est Sofia. Avoir toujours peur des avis des autres et essayer d’améliorer ce qu’elle voit qui est déplacée chez elle, même si ce n’est pas toujours forcément le cas. Elle regarda Edward qui lui demanda de parler d’elle et qui voulait tout connaître d’elle, cela metta encore une fois un peu mal à l’aise notre petite verte et argent et qui sentit le rouge lui monter, encore une fois, aux joues. Elle réfléchit à quoi lui dire et décida de parler famille. C’est ce que presque tout le monde faisait quand on leur demandait de nous parler plus d’eux. Ce n’était pas toujours un sujet à aborder avec des gens mais pour la plupart, il n’y avait que ça pour ne pas laisser des petits blancs entre eux.

« - Alors, ma mère est une potioniste et mon père est un joueur de Quidditch. J’ai une petite sœur, Sophie. Et toi, tes parents font quoi ? Tu as des frères et sœurs ?

Une amitié secouru  Privé 

Edward se rendit compte que sa question mis mal à l'aise la Serpentard. Mais malgré le gêne occasionner par Ed elle répondit à sa quesion.

- Alors, ma mère est une potioniste et mon père est un joueur de Quidditch. J’ai une petite sœur, Sophie. Et toi, tes parents font quoi ? Tu as des frères et sœurs ?

A la réponse de Sofia, Ed, devint encore plus admiratif et se dit.

Potioniste ! Wow ! Elle a vraiment des parents qui font des métiers géniaux.

Ed remarqua que Sofia le fixai en attente de sa réponse, donc il décida de faire de même et lui raconter un peu tout de son entourage.

- Mes parents sont tout deux Aurores. Il se sont rencontrer quand tout deux travailler au Mynistère de la Magie. J'ai aussi un grand frère qui travaille avec les Moldus et petite sœur qui elle attend mon retour à la maison.

Les propos que Edward tenaient l’attrister plus qu'autre chose, mais en vers et contre tout, il resta souriant. Puis enchaîna sur une autre question.

- Je voulais s'avoir... Toi après avoir fini tes études à Poudlard tu fera quoi ?

Edward arborer un sourire jusqu'aux oreilles, lui il s'avait se qu'il voulait faire, mais il attenda impatiemment la réponse de son amie. Qui le surprendra plus qu'autre chose.

"Tu sais dans la vie y a ni méchant ni gentil"